D’ailleurs, ce n’est pas parce qu’un homme ne donne plus de nouvelles après l’amour qu’il ne reviendra jamais. C’est peut être aussi une façon de vous tester afin de savoir comment vous allez vous comporter. Si vous êtes hystérique ou que vous le harceler, il finira de prendre sa décision. En revanche si vous vous montrez un peu distante également, il va probablement se dire que vous méritez son attention et sauter le pas de l’engagement. Pour savoir quel type de comportement adopter lorsqu’un homme est fuyant, une séance de coaching vous apportera les réponses et le plan d’action parfait à mettre en place.
Là aussi, pour atténuer sa peur, il faut que vous lui fassiez prendre conscience que celle-ci n’est pas rationnelle, que ce que son père a vécu n’est pas ce que lui-même vivra, s’il ne le souhaite pas. Là aussi, privilégiez la question plutôt que l’affirmation ! Plutôt que de lui dire qu’il pourra toujours continuer de voir ses potes et de faire ses loisirs de prédilection, demandez-lui s’il est sûr de revivre les contraintes qu’a supportées son père. Il y a de fortes chance pour qu’il se rende compte tout seul que non, puisqu’il ne le veut pas. N’hésitez pas à rebondir en le rassurant sur vos intentions : vous l’aimez pour ce qu’il est maintenant, et vous n’avez aucune envie qu’il se transforme en bête de somme pour vous
Bonjour, cela m’aide à comprendre certaines choses. Par contre je vois un garçon, on s’entend très bien, j’ai même récemment dormi chez lui, on s’est beaucoup rapprochés depuis quelques temps mais pour le moment il m’a dit: “notre rythme me convient bien(on y va gentiment), j’ai tout sauf envie de me prendre la tête… et de devoir être dicté si tu vois? ”
Naturellement, si vous penser que je suis dans l'erreur, je suis ouverte à tous les avis mais il me semble que lorsque le silence est le fait de quelqu'un qui pourrait vous soulager par la parole mais choisit de ne pas le faire, il est inutile d'attendre une réponse positive de sa part donc autant s'éviter l'humiliation de la demander puis de l'attendre en vain!
« Au mariage d’un ami, il est venu vers moi : "Vous regardez tout le monde sauf moi." En réalité, je ne voyais que lui, exactement mon type d’homme, beau gosse, genre baroudeur sexy, sûr de lui, avec de l’humour. Nous avons dansé, flirté dans le parc... Entre-temps, je m’étais renseignée : "Une minette partout où il passe ; pas sérieux ; tableau de chasse."

J’étais avec une fille bien. Je viens de la perdre car elle me l’a annoncé il y a 3 jours après un silence de 3 semaines. Nous habitons loin l’un de l’autre et cela fait un an que nous nous sommes pas vus , seulement au téléphone. Je reconnais que c’était toujours ma faute. Je n’y suis pas allé et à chaque fois je trouvais des excuses. J’étais hésitant. La distance ( 6000 km) et beaucoup de frais. Elle, elle était engagée à fond. J’ai pris conscience qu’elle me manque déjà. Son dernier SMS dit qu’elle n’espère plus rien de mon côté. J’avoue que j’ai des remords. Et que j’étais égoïste. Je ne sais plus quoi faire. Je ne veux pas la perdre car je l’aime trop. Je pense aller la voir sans la prévenir. Je n’ai plus rien à perdre maintenant. Elle pourrait prendre mal la chose, j’ai conscience mais au moins lui faire comprendre que je ne suis pas salaud et que j’étais sincère. Dois je le faire et tenter le tout pour le tout ou au contraire tout laisser tomber et tourner la page.


Vous semblez vous sentir rapidement "fautive" et vous dites dépendante : d'excellents ingrédients pour devenir le jouet de ceux qui l'ont compris. Alors, puisque vous ne pouvez pas agir sur l'autre... vous pouvez changer de regard sur cet autre et sur vous-même. Retrouver de l'estime pour vous même plutôt que de vouloir correspondre aux désirs ou caprices de l'autre.

Cependant, depuis mes partiels du moi de Mai nous ne nous sommes pas vu. Il y a deux semaines, il me disait qu’il voulait me voir et que je l’aide à chercher une maison. Pas de soucis de mon côté. Mais depuis cette dernière discussion je n’ai plus aucune nouvelle. Pourtant je lui envoyé deux messages pour prendre de ses nouvelles et silence radio. Cela m’a énervé du coup il y a 3 jours je lui ai envoyé un message pour lui dire que j’en avais marre de son ignorance. Et bilan aucune nouvelle.


Alors moi il c’est passer que j’ai rencontrer quelqu’un tout ce passer bien et jour on c’est disputée je l’ai insulter il n’a plus voulu me parler j’ai donc assister car je l’aime et il y’a 3 semaine je l’ai relancée après 1mois de silence II m’a répondu on c’est vu tout allez bien pendant 15 jours et après sa il m’envoie un sms me disant qu’il avait plus envie de me voir qu’il veut pas de moi alors qu’il Disais que je lui plaît que faire pour le recuperer ?
Je trouve que cet article explique le point de vue d’un homme pour le confort d’un homme… en somme: attendre, ne pas le brusquer, attendre qu’il se sente prêt, ne pas provoquer de frustrations chez lui, être patiente…, le laisser se décider…. balblabla… => grand confort pour ces messieurs et la possibilité pour eux de nous laisser poireauter devant le miroir aux alouettes durant des plombes !!! 2,5 ans que j’en suis là et maintenant ça suffit : je n’en peux plus. Maintenant j’ai compris : plus tu es tolérante avec un homme, plus il en abuse.

Enfin, l’homme séduisant est suffisamment sensible pour repérer les signes d’intérêt, approfondir la connexion avec ceux et celles qui l’intéressent le plus et être auprès d’eux cet être contradictoire et attirant : sociable et animal, éduqué et sexué, bref, comme me l’a gentiment soufflé un jour un journaliste en interview, un bâtard sensible. J’adore l’expression, gardez-là au chaud dans un coin de votre tête.


Je crois fermement que la notion de respect est importante tout autant que celle de la communication. Respecter l'autre collègue signifie reconnaître sa différence, apprécier ce qu'elle fait et le lui dire. Il convient de vérifier nos interprétations quand un sentiment d'inconfort ou d'irritation se produit face à une collègue. Soigner notre estime de soi est un facteur important pour ne pas se sentir menacée par une autre femme. Il est également nécessaire d'exprimer nos attentes professionnelles de façon à ce que les autres puissent nous donner l'occasion de les réaliser, de parler avec celle qui nous dérange, de façon à mieux la connaître... Nous avons souvent des filtres qui changent notre perception d'une personne.
J’ai bien peur m’être foutue dans le pétrin même que je voulais éviter à tout prix. Je vois un homme régulièrement, mais peu (une fois par semaine depuis un ou deux mois). C’est la 2e fois qu’il apparait dans ma vie et que je m’attache à lui sans qu’il y ait de son bord un sentiment de réciprocité. En gros, il ne me voit pas comme ça. Il n’y a pas d’étincelles pour lui.
Je rencontre un cas similaire, depuis peu je fréquente un homme super gentil le feeling passe tres bien on s entend a merveille on aime passé des moments ensemble mais il est indécis… depuis peu j applique le fuis moi je te suis suis moi je te fuis car il m avait reproché d être trop acquise et avait pris du recul car la situation le bloque. Il est revenu vers moi et depuis j applique cette méthode, il la remarqué et me fait des réflexions sur sa et me reproche de me désintéressé de lui. Mais il revient toujours. Il dit etre bien avec moi, il aime ma présence et pourtant il bloque et je sais que sa ne vient pas de chez moi. J aimerais savoir avec cette situation si il peu y avoir une evolution entre nous un jour?
Si déjà, chaque partenaire disait les choses qu'il ressent au lieu de les enfouir ça serait mieux. Il est évident que si votre compagnon, par exemple, lors d'un diner vous parle mal et que ça vous blesse et que vous ne dites rien, c'est votre responsabilité. Par le non-dit vous lui avez fait comprendre qu'il peut agir de la sorte, que ça ne vous pose aucun problème.
Il y a 8 ans je suis tombée folle amoureuse d’un homme que j’écoutais en conférence sur internet, nous avons fini par nous rencontrer, je suis descendu dans le sud de la France, je suis Suissesse, nous sommes rester un moment, lui ayant quitter son entreprise et sa famille, et nous sommes montés en Suisse chez moi, il avait commencer de créé une autres entreprise sur internet, moi je suis, je réponds au téléphone avec les clients, mais il boit, et j’ai 2 ou trois expériences avec lui aussi, insultes, rabaissement jusqu’à aujourd’hui encore, mais le pire c’est que c’est un taiseux, il m’ignore lorsque je parle de notre couple, il me tourne le dos, il refuse de parler et s’en prend à moi, même devant nos amis(es) au jardin il est très agressif avec moi, on dirais toujours que je gâche quelque chose quand j’ouvre la bouche ….
Voici mon dilemme: J’ai rencontré un homme il y a quelques mois, nous nous sommes revus amicalement, puis il est venu vers moi, très gentiment et nous sommes sortis ensemble et entamé une relation il y a 2 mois et demie (c’est donc tout récent). J’ai 45 ans et lui 47, nous n’avons pas d’enfants et nous menons une vie indépendante sans vouloir habiter ensemble, nous avons chacun notre indépendance professionnelle et nos hobbys.
Ce que je nuancerais en ceci : beaucoup d’hommes misent davantage sur le fait de rencontrer une personne qu’ils PENSENT leur correspondre (physique, centres d’interets, personnalité etc.) mais qui au final ne sont que des artifices comparé à une relation basée sur une véritable complicité dont l’origine ne sera pas nécessairement liée à des traits de correspondance. Or toute construction requiert au préalable des bases solides, ainsi cette prise de distance peut également être un constat de lucidité : « cette maison va se faire souffler à la première tempête ». Plus qu’un « Je recherche la seule et l’unique ». Ce cheminement est à mes yeux quelque chose de logique le véritable problème et ce qui va vous faire du mal est le temps que va prendre l’homme pour arriver à ce constat.
Tu déformes mes propos. Je n’ai jamais dit qu’il fallait renoncer sous prétexte qu’il y a un risque d’être déçu(e). Le risque d’être déçu(e), pour moi, est lié au fait de vouloir un engagement aussi bien matériel que spirituel à tout prix. Le risque est partie intégrante d’une relation amoureuse. Débuter une histoire d’amour, c’est assumer le fait que tout peut s’arrêter du jour au lendemain.

J’ai rencontré mon copain il y a 1 mois. Nous avons une différence d’age de 15 ans (il a 27), il est plus jeune que moi. Lui tout comme moi avons souffert de notre derniere relation et il ne veut plus se prendre la tete et vivre sans se poser de question. Il se dit en couple mais se dit libre de faire ce qu’il veut (je parle pas de relations, on est fidele). il me dit de profiter de ma liberté, lui chez lui et moi chez moi.On se voit donc de temps en temps et on se contacte pas mal en sms. Si on se voit il n’y a pas spécialement de relation sexuelle je prefere préciser mais des calins tendres. Ce qui me gene c’est qu’il est mignon quand je suis la et des que je pars c’est comme si j’existais plus. Il sort avec ses potes et reponds a mes sms quand bon lui semble. Il repete toujours : te prends pas la tete.
Mais après quelques temps les choses ont commencé à changer. On se voyait plus tout les jours, et parler très peu. Il a commencer à s’énerver facilement et était prêt pour une dispute ou carrément plus me parler. Et je venais toujours a m’excuser même si je n’ai pas tord. Je me disais que ce peut-être parce qu’il avait trop des problèmes et puis son déménagement aussii. Mais depuis trois semaines déjà on s’est pas revues et ” salut, bonne journée ” était tout ce qu’on savait nous dire. j’en ai parler avec une amie et ma conseiller de parler avec lui et voir ce qui ne marché plus. Alors, je l’ai invité chez moi, il a trouvé tout pleins d’excuses mais a fini par venir. Je voulais qu’on parle mais lui n’a fait que m’écouter. Tout ce qu’il a su me dire est que je faisais fausse route, qu’il m’évite pas et m’a fait comprendre qu’il tenait toujours à notre histoire et à moi aussi. Le lendemain il s’est quand même montré affectueux. Mais après rien a changer au contraire ce devenu pire parce qu’on parle même plus et nous nous voyons pas. Il est toujours distant avec moi mais traine tout les soirs presque avec ses potes. C qui m’effraie ce qu’il ne m’a jamais dit qu’il m’aimait ou qu’il m’aime tout simplement. ce le genre des personnes qui parle pas vraiment de leurs sentiments. au début ça me déranger pas et ça fait pas longtemps qu’on est en couple non plus ( 5 mois ). Cette histoire dure depuis 2mois et 3semaines et ce atroce. Ça me rend tellement triste que hier la nuit j’ai versé quelques larmes pour la première fois chose qui m’est jamais arrivé avant.
DANIEL DUCHARME   Certains écrivent des romans avec des mots, d’autres avec des idées. François Taillandier s’inscrit dans la seconde catégorie, celle des auteurs qui cherchent avant toute chose à exprimer des idées, et non à raconter une histoire. Des hommes qui s’éloignent raconte en effet assez peu de chose, si ce n’est le quotidien de quatre amis qui se réunissent de temps en temps pour boire un pot dans un bistrot du quartier Saint-Lazare à Paris. Le premier – Manuel – est un policier qui a une prédilection particulière pour la construction du discours, une sorte de loisir si l’on peut dire. Le deuxième – Xéni – a pratiqué divers métiers avant de se mettre à son compte, vaguement consultant en communication-marketing. D’une allure plutôt rebelle, il ne rate pas une occasion de provoquer le tout venant par ses propos extrêmes sur la société contemporaine, laissant généralement ses interlocuteurs pantois, nul ne sachant s’il a affaire à un néo-nazi ou à un trotskyste. Le troisième – Jean de Malars – est professeur d’histoire et consacre tout son temps à une recherche érudite sur la réhabilitation de Louis XVIII, l’artisan de la restauration après la période napoléonienne. Enfin le quatrième – Jérôme – est rédacteur-concepteur pour une agence de publicité, mais sa passion va plutôt pour les différentes formes que prend la langue française à travers l’espace et le temps. Il voit d’ailleurs dans la publicité « la plus grande entreprise jamais tentée d’abaissement du langage ». Pour compléter le tout, il y a Gina qui rencontre Xéni à l’agence et débute une relation avec ce type, fascinée autant que perplexe par sa personnalité ambiguë.

Au début tout était clair et nous nous sommes rencontrés. Nous avons passé plusieurs soirées sympas et avons dès la première rencontre défini que nos relations étaient purement amicales (encore qu’il m’ait avoué que les choses auraient été différentes s’il n’avait pas été en couple). Malheureusement, en début de semaine, nous avons eu un flirt qui a failli dérapé et s’en est suivi des échanges par message tout aussi axés sur le flirt. Evidemment le dérapage a eu lieu.
Mais je pense que c’est surtout une personne avec laquelle j’ai une excellente affinité. C’est comme ça, il y a des gens avec qui on s’entend, se sent, s’appréhende quasi-parfaitement, de manière inexplicable. Je ne suis pas très esprits, karma, tout ça tout ça, mais pour le coup, ce gars-là sera toujours une relation spéciale. De fait, oui, nous sommes amis, dans le sens où nous avons cette affection l’un pour l’autre, cette envie d’être ensemble, de se voir, de discuter, de rire, de passer des bons moments. »
Il est également nécessaire de comprendre mais aussi d’accepter que tout ne va pas être rose dans la vie à deux. Plus la relation dure et plus il y aura des mésententes sauf que les sujets changeront. En effet, plutôt que de se disputer pour savoir quel programme regarder à la télé, vous allez vous disputer à cause des enfants ou bien des finances, les relations femmes hommes sont ainsi faites pour que plus l’on évolue dans le temps plus les tensions risquent de prendre des proportions qui mettront à mal la relation de couple.
Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, j’aime beaucoup les restaurants classe et fancy , avec de la belle musique, dîner aux chandelles et forfait costard-cravate, mais parfois je me dis putain ce que les femmes peuvent être parfois idiotes ! En l’invitant pour un dîner romantique, je risque de la faire fuir en me prenant pour un idiot qui n’a rien compris à la séduction.
Je connais un homme depuis presque 7 ans. C est toujours moi qui ait été à l initiative de nos rencontres car c est un homme qui ne propose jamais aux autres de les voir ( même ses amis..il attend que ce soit eux qui le contacte . Sinon il reste seul et peut rester trois jours enfermés ) .. Je n ai pas vu cet aspect de lui tout de suite car il partait constamment en déplacement de longs mois et je ne le voyais qu un soir tous les trois mois environ .. je suis tombée amoureuse de lui et lui pas…aux questions sur la vie en général , ses projets, ses attentes ( dans tous domaines ) il me répondait qu’ il n en avait pas.

Pour résumer : mon fils est suivi par un psychiatre depuis 3 ans. Cet homme et moi avons sympathisé et plus je me rendais au rdv plus il était chaleureux. Me disant qu’il m’enmenerai à Lourdes, que nous vivront ensemble de bons moments. Très calin, il me prenait dans ses bras, m’embrassant sur le front. Un jour, je lui ai rappelé qu’aucune invitation de sa part m’avait été proposée!

J’ai l’impression qu’il n’a jamais vraiment eu peur de me perdre car chaque fois qu’il revient vers moi j’accoure.. Depuis une petite prise de tête il y a 3 jours il n’a répondu à aucun de mes sms (il me dit souvent que je suis chiante et que je m’emporte vite). Je lui ai donc fais un sms d’excuses, auquel il n’a pas répondu non plus. Dois-je faire la morte ? Je n’en peux plus de son comportement, il ne discute pas, il nie et ça devient très lourd..
Pour info, je suis en cours de création (et finalisation) d’une formation vidéo de 4 mois qui a pour vocation à mieux réussir ses histoires d’amour, notamment en travaillant sur l’estime de soi, la confiance en soi et l’affirmation de soi, et beaucoup d’autres choses. Si tu es abonnée à mes mails, tu recevras un message le jour où la formation sera disponible.
Je précise que je lui ai dit tout aussi cash ma vision des choses bien différente de la sienne : mariage, gamins, investissement à deux. On s’est écoutés, mais on a rien changé dans notre comportement : il n’a pas eu l’air de prendre ses distances suite à ces discussions (y’en a eu plusieurs sur les différents sujets), et je ne lui en ai pas tenu rigueur pour le moment, contrairement à mon cerveau qui a du mal depuis que je suis de nouveau loin de lui physiquement…

Il m’a sorti le grand chose galanterie,resto, plages discussion… goûts musicaux rigolade il s’intéressait à moi on a coucher ensemble durant le week-end et à la fin du weekend… il m’a remercié d’avoir passé un bon moment il ne m’a reparlé de se revoir….. m’as-t’il prise pour une conne?? Car la plus de nouvelles ni de messages je me sens trop mal en me disant qu’il voulait juste coucher alors que moi je veux une relation sérieuse avec lui…. mais je sais pas quoi faire y a t-il un espoir?
Croire en Dieu ou en une force supérieure m'a toujours titillé dans le passé et me hante encore aujourd'hui. Je pressens l'existence d'une force potentiellement présente inhérente à la nature humaine. Elle agit en nous comme un médicament . Elle est nécessaire et vitale à notre existence, car il fait partie de nos traits caractériels, de nos matériaux de construction. Elle est comme une thérapie potentiellement présente, et peut être utilisée au besoin par l'homme, soit consciemment ou inconsciemment. L'homme ne peut et ne pourra jamais se départir de ce quelque chose qui l'anime , qui lui donne force et espoir, et qui peut aussi le guérir de son mal de vivre ou l'aider à solutionner ses problèmes, car il fait partie de son ADN biologique, de son conscient et et de façon importante de de son inconscient.
Mais si vous séduisez les filles de la manière rapide, qui donne 100 fois plus de chance de réussir à coucher avec la fille, d’autant plus si vous n’êtes particulièrement beau ou n’avez pas une statut social élevé, et vous permet de séduire des filles de bien meilleures qualités, vous aurez un peu d’effort à faire pour lui donner envie de continuer avec vous.
C'est un article qui effectivement montre bien cette délicate situation. Là où c'est difficile, c'est le cas où au départ la personne se montre intéressée, et puis après on sent la perte d’intérêt, et c'est là où c'est le plus dur de décrocher. Ca m'est arrivé après un premier rendez-vous en septembre, même si on communique encore un peu, je ne l'ai toujours pas revu...Alors que c'est elle qui a proposé le premier rendez vous et m'a même invité !

L’une des raisons les plus courantes est la peur de l’homme face à l’engagement. En effet, le passage à l’acte avec votre homme lui a peut-être fait réaliser à quel point il tenait à vous et cela au lieu de l’accrocher encore davantage a eu l’effet inverse, ça lui a fait peur ! Les hommes ne sont pas aussi courageux que l’on pourrait le croire. D’accord ils sont toujours partants lorsqu’il s’agit d’un coup d’un soir mais dès que des sentiments commencent à naître et que les choses deviennent sérieuses, ils prennent leurs jambes à leur cou !
Pour être franche, quand j’avais la vingtaine j’imaginais aussi un amour plein de surprises, de voyages en montgolfière, de rêves à deux, de quelque chose de vibrant chaque weekend (minimum bien sûr). Aujourd’hui je pense différemment, se réveiller chaque matin, la bouche pâteuse et le visage brillant, en sachant qu’il y a à vos côtés une personne qui dort (oh le fainéant!) et qui est là jusqu’au bout, parce qu’il l’a décidé, c’est une routine qui est pour moi la plus chose à vivre. Chacun ses goûts, hein !
Je suis en couple avec un mec depuis 7mois qui a une copine avec qui il est depuis 2ans. Au départ j’étais pas au courant, quand je l’ai su il m’a dit que c’était plus ça entre eux vu que la fille est en France et lui au Canada et ils avaient déjà fait un ans sans se voir. Il est revenu en Afrique la pour un stage donc depuis son arrivé on est ensemble. En decembre passé sa copine était aussi au pays mais j’ai pas ressenti sa présence e parcequil était tjrs la pour moi, malgré que je lui faisais les prises de têtes. Mais en début d’année peu avant le départ de sa copine je ne le sentais plus dans la relation, j’ai même mis un terme à celle ci mais il est revenu vers moi amicalement jusqu’à il ya une semaine on s’est remis ensemble. Sauf que rien n’a vraiment changé il est tjrs distant ou froid quand je lui fais pas signé deux jours peuvent passer il revient comme ci de rien n’était! Il a trop changé, je l’aime vraiment mais j’ai l’impression de l’avoir perdu et je pense qu’il est retombé amoureux de sa copine en bref je sais pas quoi faire il dit qu’il m’aime mais les actes prouv es le contraire
Simplement pour signaler un élément qui pourrait poser problème dans la compréhension de cet article (un peu aussi pour montrer l’étendue de ma culture, ça fait pas de mal!) : il s’agit du problème des négations. En effet, cela m’étonne que Spike n’ait pas pris en considération le problème que pose les tournures négatives: l’Hypnose Ericksonienne et la PNL ont prouvés qu’une partie de notre inconscient comprend les phrases avec les « ne…pas… » comme si la tournure négative n’existait pas. Ainsi les phrases comme « Ne mettez pas les femmes sur un piédestal » et « Ne soyez pas trop gentil » peuvent être comprises dans son sens opposé par notre inconscient ( et ce serait vraiment dommage…).
Deuxièmement, la plupart des femmes NE SAVAIENT tout simplement PAS À QUOI S'ATTENDRE dans chaque situation avec un homme. Elles étaient surprises, frustrées et en colère ou choquées, à la fois par les choses qu'elles avaient vues et dont elles s'étaient occupées auparavant avec d'autres hommes, et par des situations nouvelles, mais ordinaires elles aussi.
Pour qu’un couple fonctionne, il est nécessaire que les deux partenaires s’accordent sur une notion de projet de vie en commun. En effet, l’Amour ne suffit plus car il se repose essentiellement sur le rêve mis en place dans les premiers moments de la relation ou encore sur une grande attirance physique qui aura tendance à décliner au fil des années pour une majorité des relations.
je lui es dis ne plus supporté son manque de présence d’implication et surtout de ne s’être pas encore vu a par les photos vidéo et autre ... je lui es dit que j'etait entrain de m’essouffler je suffoqué et que j'envisagé la rupture ... il ma répondu qu'il comprenez ma fatigue qu'il avais du mal a composé entre ca boite moi ca fille ca famille c'est coup de moue ... je lui es dit que mon but n’était pas de lui faire du mal mais de nous sauvé il ma dit je sais que c'est pas ton but mais ca me gave vraiment c'est difficile en ce moment en plus ce n'est pas une bonne période "son entreprise" suite a ca nous nous sommes dit que nous allions faire des efforts lui de ce libéré moi d'etre patiente ! 

Nous allons passer des moments cruciaux ensemble à apprendre comment vous pouvez passer d’une étape à l’autre, que vous veniez juste de rencontrer un homme génial, ou que vous sortiez avec quelqu’un et êtes restés dans la phase « désinvolte » et vous aimeriez que les choses progressent, vous aimeriez être plus proches et créer un lien plus solide qui va durer...
« L’ingrédient manquant » mystérieux qui fait qu’un homme a envie de bien plus qu’une passade ou une aventure. (Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi certains hommes s’intéressaient vraiment à vous... alors que celui que vous voulez RÉELLEMENT ne semble pas vouloir de quelque chose à long-terme, c’est probablement parce qu’inconsciemment vous avez fait ceci avec les hommes qui ne vous intéressaient pas...)
Dans le couple, la plupart des éloignements se font sur la pointe des pieds, par petites touches. Un regard qui s’évade, des mimiques qui marquent davantage l'exaspération que la tendresse, un enthousiasme qui s'affaiblit lorsqu'il s'agit de faire des projets ou de passer du temps en tête à tête… Généralement, celui qui constate ces absences, physiques et psychiques, en vient à soupçonner son conjoint d'infidélité, sinon en actes, du moins en pensées. L'erreur serait de se focaliser sur cette seule hypothèse et de négliger toutes les autres.
Quelques temps apres, par un soir ou on se parlait par FB, je lui avoue indirectement que j’éprouvais des sentiments naissants, a la suite de quoi il me demande de nous mettre ensemble… je fus merveilleusement surprise… on a alors établi un contrat moral CDI (j’avais proposé en CDD renouvelable, il a préféré CDI): pas d’engagement, franchise, pas de jalousie excessive, honneteté…
récemment il a reprit contact après m’avoir croisé. Maintenant on se reparle, un coup il souffle le chaud, un coup le froid. Je ne sais pas comment réagir face à son comportement. Toutes les personnes à qui j’en ai parlé m’ont dit de laisser tomber, que ce gars ne sait pas ce qu’il veut, que ça ne sert à rien de se prendre la tête pour lui. Cependant il me plait vraiment et j’aimerais entamer une relation sérieuse avec lui. Que devrais-je faire? Comme l’article le suggère, l’ignorer, montrer que je suis une femme prise pour le faire se réveiller?
Bien que le couple s’aime, vivre dans deux appartements différents n’est pas si peu commun dans ce type de relation. En gardant chacune son espace et en se retrouvant quelques fois par semaine, ces personnes estiment qu’elles tirent le meilleur de leur relation et que cela favorise sa longévité. Attention néanmoins de ne pas se focaliser uniquement sur ses propres désirs au risque d’en oublier son couple. Quelque soit le type de relations, elles nécessitent toutes un minimum d’attention et d’effort pour ne pas s’éteindre.

L’engagement de votre homme est peut-être très important à vos yeux, vous savez que c’est le fait de vivre ensemble et d’avoir une vie de famille qui vous permettra d’être pleinement épanouie. Mais pourquoi ne pas essayer d’apprécier la vie que vous avez en ce moment avec votre homme ? Vous vivez peut-être séparément mais au moins vous avez aussi vos moments de tranquillité et votre endroit à vous. Vous n’avez peut-être pas encore d’enfants mais au moins vous pouvez en profiter pour faire les voyages que vous avez toujours rêvé de faire, pour mener à bien les projets qui demandent du temps et de la disponibilités… Apprenez à apprécier les moments que vous offre la vie et entrez dans un cercle vertueux.

Certains peuvent se demander en lisant ce qui précède si c'est bien la pensée de l'Église catholique car il est vrai que l'évangile est parfois interprété de façon trop personnelle. Eh bien, voici ce que dit l'article 1058 du catéchisme de l'Église catholique, publié en 1992 : " S'il est vrai que personne ne peut se sauver lui-même, il est vrai que "Dieu veut que tous soient sauvés" (1 Tim. 2/4) et que pour lui "tout est possible" (Matthieu 19/26) ".


Et enfin le fait de choisir d’avoir de l’amour pour l’autre au début j’étais dubitatif en lisant cette phrase car choisir d’avoir de l’amour pour quelqu’un c’est un peu comme contrôler ses sentiments, est ce vraiment possible ? Mais posé dans la continuité de ta notion de travail cela prend tout son sens, en fait au final nous sommes sur la même longueur d’ondes simplement ton « choix » semble être une étape intermédiaire alors que me poser la question de ce choix ne me viendrait jamais à l’idée, ce serait une évidence.
Prendre soin de vous, c'est vous demander ce qui vous ferait du bien. Ce que vous pouvez vous accorder pour trouver un peu de paix, de plaisir. Ce n'est pas forcément en compagnie des autres que vous le trouverez (mais peut-être que si : vous seule pouvez le "sentir"). Personnellement c'est la solitude qui m'a permis de me reconstruire... tout en étant en contact d'autres personnes, mais toujours à une certaine distance : affective, temporelle ou géographique.
J'ai dû grandir un peu parce qu'au lieu de lui infliger trois mille questions à la minute, (qu'elle n'est peut être pas en mesure de me donner de toute façon) je me suis contentée de lui faire savoir gentiment que son silence me laissait perplexe. Je n'ai rien dit de ma tristesse, ni des trois mille questions que bien entendu, je ne manque pas de me poser...
Le week end s’est passé et j’ai voulu lui demandé s’il se sentait bien dans notre relation, il m’a repondu que oui mais qu’il tenait a sa liberte et que 4 jours ensemble avait peut etre été un peu de trop… et qu’au vu de sa derniere relation ou son ex le collait tout le temps, il avait coupé les ponts avec tous ses amis.. qu’il n’avait pas envie de reproduire le meme schéma
Mais le lendemain, dans l'après midi, elle m'écrit ceci: Tu sais j'ai beaucoup réfléchis cette nuit et ce matin, cette soirée avec toi m'a fait comprendre que j'ai peur de m'engager à croire que je ne suis pas prête à rentrer en realtion, on se comprend très bien, on passe de supers moments, mais il y a quelque chose qui me bloque sans que je puisse savoir quoi. c'est peut etre de passage mais comme on est honnête l'un envers l'autre, je prèfere te dire ce qui me passe par la tête et mon ressentis. Tu es vraiment formidable c'est pour ça que j'ai besoin d'être claire avec toi et j'ai besoin de prendre un peu mes distances car c'est vrai que ça va vite entre nous et c'est peut être ce qui me fait si peur.
D’ailleurs, le sujet n’est jamais traité avec « sérieux ». Présent dans les mauvais magazines, il n’est pas étudié en psychologie universitaire (où l’on est censé traiter du vécu humain !). On le découvre avec les formations sur la thérapie de couple. Alors que l’amour, c’est aussi important dans la constitution d’un être humain que le cheese-cake et la tisane camomille.
×