Mon problème : j’ai du mal avec la vie au jour le jour si je ne vois pas de stabilité se profiler. J’ai lu le commentaire d’une lectrice plus haut (désolée je ne le retrouve pas, c’était dans les premiers si elle se reconnaît ;-) ) avec laquelle tu as échangé sur le parcours et non la finalité de l’engagement : je suis d’accord sur le principe, ma finalité n’est pas la bague au doigt, mais la construction d’une relation et d’un engagement spirituel et matériel au jour le jour. Malheureusement, j’ai besoin d’être rassurée sur le futur pour bien vivre mon présent, et ça, je ne sais pas comment le tourner pour le faire comprendre à mon copain, sans qu’il ait l’impression d’avoir des obligations de mariage avec moi..
Les premiers temps, il est préférable de se voir en tête à tête pour en apprendre plus sur l’autre. Mais présenter ses amis et rencontrer les siens est aussi intéressant pour découvrir l’autre dans son environnement. Là aussi il faut savoir jouer la « symétrie relationnel » en évitant de lui présenter tous ses amis si lui ne vous a pas encore présenté une seule personne. Dans ce cas, attendez un peu pour présenter les autres…
Bonjour, voilà j’ai rencontré un homme début septembre au cours d’un mariage de ma meilleure amie et qui est aussi une amie de ce charmant jeune homme, bref il a 8 ans de moins que moi (j’ai bientôt et lui 26), on a flirté ensemble le jour du mariage et on s’est revu le lendemain, on a peut-être fait ce qu’on n’aurait pas dû faire et je le regrette absolument pas, on s’est beaucoup plu et on s’est mutuellement désiré. Là n’est pas le soucis, le jour où je l’ai rencontré et le lendemain il m’a clairement expliqué qu’il préférait laisser faire le temps et qu’apprenne à se connaître en amis, je sais c’est assez contradictoire avec ce qu’il s’est passé entre nous mais il m’a expliqué qu’il ne voulait pas me faire du mal car il sort d’une relation qui l’a fait souffrir et est seul depuis 7 mois, et il travail comme vacataire en tant qu’agent de sécurité (il veut devenir policier) ce qu’il fait que ses horaires assez contraignants (il lui arrive de travailler la nuit), il a peur de me faire souffrir en s’engageant avec moi alors que sa situation professionnelle actuelle n’est pas stable et du fait qu’il ne puisse pas avoir de temps à me consacrer,,,,il a eu son appart il y a 2 semaines et du coup on vit à 30 km l’un de l’autre, on ne se parle que via Facebook et on ne s’est pas revu depuis…je précise que je le laisse me contacter :). Je sais aussi que j’ai touché son coeur, que je lui plais comme je suis, qu’il s’attache à moi, et qu’il m’aime beaucoup mais pour le moment il préfère se focaliser sur sa carrière…malgré qu’il aimerait néanmoins construire quelque chose avec moi mais pas pour le moment…j’aimerais sincèrement le rassurer sur le fait que je peux accepter le fait de ne pas le voir souvent et j’aimerais aussi un peu le pousser à s’engager avec moi mais d’un côté il veut se concentrer sur son travail mais il aimerais en même temps pouvoir avoir du temps pour moi… je ne sais pas quoi faire… même ma meilleure amie me conseille de laisser faire le temps, de le connaître en ami et de voir ce que ça pourrait donner…
Bonjour je voudrais que vous m’éclairez sur cette question, je suis une maman de 39ans en couple avec une fille de 8ans. Cela fait 12ans que je suis avec mon homme. je connais une jeune garçon de 19ans qui cherche à me séduire.. au début c’était des messages puis m’a envoyer une demande sur Facebook, me draguait quand on le ferrai…. puis m’a retirer, il a commencer à me dire que j’avais un jolie visage, qu’il aimait bien mon caractère, les filles fortes, je suis d’origine indienne etc… puis un jour est venu chez mon père et l’a on s’est embrassé puis est revenu un dimanche j’étais seule avec lui on s’est toujours embrassé puis il a voulu que l’on fasse l’amour mais moi j’ai pas voulu. un mois jour pour jour il est revenu et là on l’a fait mais avant je lui ai t dit tu recherches quoi avec moi…. et m’a dit et toi,et j’ai dit je veux bien d’une relation sous le respect et qui peut savérer sérieuse par la suite et lui m’a dit “Plan Cul”….Je lui ai dit je le savais… mais m’a dit beh si pourquoi je serai pas sérieux.. Il dit que je lui manque un peu, que j’embrasse bien, me dit dans deux ans on se mets en ménage, me disait faire un bébé avec toi….. Dites moi clairement ce que je dois faire svp…. au début il me manquait je lui ai dit./… mais répondait pas forcément à mes messages pour voir si je tenais à lui…. il es t pas mal mais ne parle jamais de sa vie ça se résume au cul…. m’a dit si on se voit régulièrement je veux plus que tu le fasses avec ton homme.
J’ai encore envoyé des SMS hier et je lui ai dit en larme hier que je ne supportait plus de le partager mais j’ai reçu aucun SMS depuis hier à part ” ah oui c’est vrai j’avais presque oublié ce genre de SMS “… je n’ai plus faim, je fais des cauchemars la nuit, je pense à lui et sa femme tous les jours et je lui en veux d’avoir la belle vie pendant qu’il me laisse souffrir.
Ceci est évidemment une vision idéale, proche de la relation d'accompagnement, nécessitant une solidité personnelle de la part de celui qui accepte le silence de l'autre. Dans cet idéal le silencieux, une fois qu'il serait au clair, reviendrait éventuellement vers l'autre et verrait s'il est toujours disposé à renouer le dialogue. Avec le risque que ce ne soit plus le cas...
C’est un consommateur, et les femmes sont en tête de gondole avec une date de péremption dépassant rarement le week-end ou la nuit. Il aime le « prêt-à-emporter » et peut virer goujat, tendance misogyne agressif, s’il est éconduit. Il se pense irrésistible et baratine avec plus ou moins de finesse, de « Je sens comme une évidence entre nous », cinq minutes après vous avoir offert « un drink », à « c’est vous que j’attendais ». Il est ostentatoire, collectionne les cartes bancaires Gold-Platinum-Prestige et aime les miroirs dans la chambre pour mirer sa « mâlitude » en action. Dans une soirée, il drague même s’il est accompagné, ou trompe sa femme avec sa meilleure amie. Sur Meetic, il chasse sous plusieurs profils. Prêt à toutes les promesses d’amour-toujours pour « emballer », et a généralement une ex (ou une pro) à rappeler, au cas où il rentrerait bredouille. C’est un peu Hugh Grant dans « Bridget Jones ».
La deuxième fois, c’est moi qui ai quitté quelqu’un que j’aimais énormément, parce qu’il était toxique pour moi. J’ai réalisé que garder le contact ne faisait que rendre la rupture plus difficile. Savoir ce qu’il faisait me rendait jalouse, et malheureuse ; rester amie avec lui c’était finalement comme d’être en couple, sans les avantages. Dans les deux cas, une rupture complète de tout contact a été salvatrice, même si c’est une décision qu’au départ je ne voulais pas prendre, car à chaque fois j’ai perdu mon meilleur ami.

Ben, je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. Je ne crois pas que ce soit immature que de vouloir entretenir des sentiments forts envers l’autre. Après avoir connu LA relation dont je rêvais depuis toute petite : relation fusionnelle, engagement, « je t’aime » à gogo, vivre à deux etc, je me suis rendu compte que c’était plutôt ça la relation « clichée », dans la norme, que tout le monde est censé atteindre. Et finalement, je me rend compte que c’est ce que je voulais à l’époque, ce dont j’avais besoin probablement, mais je ne vois pas ma vie entière fonctionner ainsi.


Rêver d’un ami est statistiquement plus fréquent que de rêver de son compagnon ou de sa compagne. L’ami est très régulièrement convoqué dans les rêves car il a naturellement une fonction réparatrice et bienveillante. Il est celui qui rassure, console et comprend. Dans les rêves avec un ami, celui-ci est souvent un conseiller, un sage, une personne qui indique le bon chemin à suivre. Mais on peut aussi se servir oniriquement de l’image de l’ami pour vivre à travers lui des situations que l’on n’oserait réaliser dans la vraie vie (cascades, adultère, voyages lointains…).
Pour info, je suis en cours de création (et finalisation) d’une formation vidéo de 4 mois qui a pour vocation à mieux réussir ses histoires d’amour, notamment en travaillant sur l’estime de soi, la confiance en soi et l’affirmation de soi, et beaucoup d’autres choses. Si tu es abonnée à mes mails, tu recevras un message le jour où la formation sera disponible.
Enfin, cela peut être tout simplement pour dépasser un interdit : les notions de plaisir, de pouvoir et d’interdits sont très liées et plus un interdit est ancré en nous, plus il est tentant de le transgresser, juste pour voir à quoi cela ressemble. C’est une sorte d’ivresse, un moment d’excitation momentané, l’impression de jouir d’une fausse liberté. La question du sexe est donc très liée: on cherche simplement à (se) faire plaisir, à goûter à d’autres plaisirs… mais on perd alors de vue ce qui procure le vrai Plaisir, ou plus exactement le bonheur profond qui est l’amour. Car sans amour le sexe n’a pas de goût, c’est une ivresse qui retombe l’instant d’après.

J’ai été triste pendant un temps qu’on ait pas réussi à sauver cette complicité entre nous qui me tenait tant à coeur. Mais je crois qu’il n’y avait rien à sauver. Que je l’idéalisais probablement parce que c’était tout ce qui nous reliait encore. Reste un respect sincère que j’ai pour lui et qui, j’espère, est réciproque. Il y a des gens dans nos vies qu’il faut avoir la clairvoyance de laisser partir. Peut-être qu’on se retrouvera dans dix ans et qu’on rira en reparlant du bon vieux temps. Peut-être que ça n’arrivera jamais. »

Il y a un élément essentiel à la survie d’un couple lors d’une relation amoureuse entre femme et homme, il s’agit de la connaissance que l’on a à propos de son partenaire. En effet, quand je coach des couples qui sont même ensemble depuis des années je me rends bien compte que ces deux personnes ne savent pas grand-chose l’une sur l’autre et je le vois encore plus chez les couple ayant la vingtaine ou la trentaine car le virtuel, et plus particulièrement les réseaux sociaux freinent l’apprentissage amoureux. On pense communiquer plus, mais on communique mal !
Ah ! ah ! Quand les sentiments sont là, ça complique beaucoup les choses ! Penses-tu qu’il y a la complicité suffisante pour que tu puisses lui parler de tes peurs ? En meilleur conseil, je t’inviterai à continuer à garder le même temps pour toi, à prendre soin de toi. Bref, à te laisser au centre de ta vie et à lui formuler ce qui te fait peur et comment il pourrait te rassurer.

A partir de ce récapitulatif, l'important est de rétablir une vraie communication , c'est-à-dire la possibilité, pour chacun, de pouvoir exprimer ses émotions dans un climat de confiance, vierge de toute pression ou suspicion. Cela peut être à la faveur d'un moment intime : une balade en forêt, un dîner au restaurant, un week-end à la maison. Une fois que les conditions matérielles du tête-à-tête sont réunies, on peut amorcer la discussion en évoquant son propre ressenti. « Depuis quelque temps, j'ai l'impression que quelque chose ne va pas, je te sens distant, préoccupé, j'aimerais bien que l'on en parle ensemble, tu es d'accord ? » Si le partenaire répond par un « non, il n'y a rien, je t'assure », on peut tout à fait dire que l'on s'inquiète pour son couple et que l'on souffre de voir son partenaire soucieux. Si l'autre s'obstine à nier, inutile de lui forcer la main. Au contraire, il faut lui signifier que l'on reste ouvert à une discussion au moment où il sera prêt. En revanche, si on le sent disposé à parler, on peut évoquer, sous forme de questions, les hypothèses auxquelles on a songé. « J'ai l'impression que tu es inquiet pour ton travail (ou notre situation matérielle) ? », « J'ai l'impression que quelque chose te préoccupe sur le plan physique ? ». Une fois la discussion amorcée, il est essentiel de se garder de toute intervention, jugements, dénégations ou commentaires. Il s'agit de comprendre à deux ce qui est en jeu afin de pouvoir réfléchir à la meilleure réponse possible. A fuir absolument : l'attitude victimaire (« tu me fais tant souffrir ! ») ou celle du procureur (« tu as intérêt à avoir de bonnes excuses ! »). Tous les articles amour ici.
Mais je souffre de tout ça car quand je suis avec je suis trop trop bien mais loin de lui je suis vraiment triste un énorme manque s’installe je lui est dévoiler mes sentiments à son égard j’ai essayer de couper les ponts avec mais ça n’a pas marché car il et revenu à sa demande de me revoir et j’ai accouru mais j’ai l’impression d’etre Là en option dans sa vie s’il trouve pas mieux ailleurs … que faire pour avoir cet homme ?
Pour commencer, je ne veux aucun lien financier : mariage, colocation, compte commun… et même enfants ! Bah oui, un enfant c’est un lien financier pour 30 ans impossible à supprimer. On peut même être obligé à reconnaitre un enfant via un tribunal (alors que la femme a le droit d’avorter, d’accoucher sous X…). La plupart des couples se séparent (dans 75% des cas à l’initiative de la femme d’ailleurs) maintenant et dans 85% des cas (en France) la femme obtient la garde au détriment de l’homme. Dans la majorité de ces cas là, l’homme doit payer une pension alimentaire (en cas de refus il risque la prison dans 98% des cas…). Bref, avec seulement 6% de chance de voir son enfant grandir jusqu’à son indépendance, en France, pour un homme, avoir un enfant est très, très loin de l’image idyllique que les femmes veulent leur vendre. En fin de compte ils ont plus de chance de souffrir autant psychologiquement que financièrement. Alors, pourquoi un homme rationnel ferait cet effort d’avoir un enfant (symbole ultime de l’engagement pour pas mal de femmes) ? Il ne faut pas s’étonner si de plus en plus d’hommes refusent d’avoir des enfants dans ce cas.

Tout commence dès qu'une femme se sent lésée par une autre. Elle va chercher du soutien auprès d'autres femmes et visera à dénoncer ce qu'elle croit être une menace (ou une attaque) pour elle. Il peut y avoir différentes choses qui se produisent : révélations de confidences, lancements de rumeurs, formations de cliques… C'est une forme d'agression indirecte. Lorsqu'une clique s'est formée contre une personne, celle-ci se retrouve isolée et vouée à être observée pour trouver des failles à son travail. On pourra aussi, par exemple, retenir de l'information importante pour son travail ou saboter celui-ci, déposer des plaintes répétitives auprès de l'employeur contre celle-ci...
Voilà, il y a une semaine j’ai fait part à mon copain de ce sentiment d’éloignement que je ressentais suite au manque de messages et d’appels de sa part. Nous vivons une relation à distance depuis 2 mois et ce manque devient difficile à gérer, et ce comportement distant n’aide pas… pour seule réponse, il m’a dit de ne pas m’inquiéter, qu’en effet il fallait qu’on parle mais qu’il n’en trouvait pas le temps. Suite à cela il est devenu encore plus distant me donnant encore moins de nouvelles et voilà maintenant deux jours que je n’ai aucune nouvelle.
voila si je suis là c’est que je suis désespérée, j’établie une relation depuis 6 mois, aujourd’hui cela fait 8 jours que mon homme ne veut plus me parler, ne m’envoie plus de message et veut pas venir me voir… en ayant eu une conversation sms avec lui et au milieu de cette conversation il envoie un sms qui ne m’était pas destiné et qui disait “bjr moi aussi j’ai pencé a toi”, et la j’ai réagi mais il me dit que c’est a moi qui l’a adressé alors que cela faisait 1 mn que l’on parlait par sms!!!depuis mr dit qu’il veut rester seul qu’il en a besoin, donc du coup en j’imagine qu’il en a une autre mais le problème c’est qu’il me dit non mais j’y crois pas… je suis très mal car je l’aime et je ne sais pas quoi faire pour le retrouver…
Voila depuis un an j’ai fait la connaissance d’un américain sur un forum grace à une passion en commun. petit à petit étape par étape on s’est lié d’amitié car on a eu beaucoup de feeling et points communs, donc on communiquait tous les jours….puis à un moment il m’a proposé de se voir par skype une fois toute les 3 semaines…la pareil rire complicité…excellent feeling…on evoquait le fait de se voir.

Il m’aime ! HA ! La bonne nouvelle ! Il m’aime, mais il me quitte ! Il me quitte, mais il veut revenir dans quelque temps, pour que « ça dure longtemps cette fois ». Il brise notre relation, notre couple, mais il demande chaque jour de mes nouvelles parce qu’il pense à moi. Non mais, bon, je ne suis pas très forte en math, mais c’est quoi la logique derrière tout ça ? Quelqu’un peut m’éclairer ?
Et si vous aviez ces connaissances, l’intuition et la conscience qui vous permettaient de renforcer la complicité et l’attirance que vous ressentez tous les deux... ET qui vous permettaient de mener un homme, ou de le « guider » à faire de même avec vous ? Et si vous saviez que plus jamais, vous ne seriez obligée d’essayer de « porter » la relation et de prendre en charge les émotions lourdes toute seule ?

Vous l’avez compris, le forcer et insister pour qu’il s’engage n’aboutira à rien si ce n’est à la séparation de votre couple. Ce n’est pas ce que vous souhaitez, il vous faudra donc être patiente. Mais ne faire qu’attendre pour qu’il ait envie de s’engager pour apprécier les moments que vous passez ensemble et pour apprécier votre couple ne vous rendra pas heureuse, il le ressentira. Cela pourrait être un autre frein à son engagement. Pour qu’il ait envie de s’engager, en plus d’être patiente avec votre homme, de ne pas le brusquer, il va falloir que vous appreniez à apprécier votre couple pour ce qu’il est. S’il y a des choses qui vous déplaisent pour le moment, discutez-en mais n’oubliez pas d’apprécier chaque étape de votre histoire.
L’une des raisons les plus courantes est la peur de l’homme face à l’engagement. En effet, le passage à l’acte avec votre homme lui a peut-être fait réaliser à quel point il tenait à vous et cela au lieu de l’accrocher encore davantage a eu l’effet inverse, ça lui a fait peur ! Les hommes ne sont pas aussi courageux que l’on pourrait le croire. D’accord ils sont toujours partants lorsqu’il s’agit d’un coup d’un soir mais dès que des sentiments commencent à naître et que les choses deviennent sérieuses, ils prennent leurs jambes à leur cou !
A mon retour nous nous sommes revus mais je l’ai senti moins « au taquet » et je lui ai fait remarquer. A ce moment là, je l’ai vu distant dans son attitude : son visage était fermé, plus de sourire et il était au moins à 1m de moi. Cela m’a étonné car jusque là, on s’était toujours parlé librement. Bref, cela a créé un froid ce qui n’était pas le but, loin de là!
Bonjour, je suis avec un homme depuis 4 mois. Au début de notre relation il m’a prévenue qu’il avait du mal à s’investir mais avec le temps il s’est mis à m’apprécier, il me l’a dit. Il m’a aussi dit qu’il était content d’avoir trouvé une copine comme il le souhaitait (douce et indépendante). Au début il m’appelait peu puis il s’est mis à m’appeler tous les jours ou tous les 2 jours. Un jour il a été super calin super doux puis après ça plus de nouvelles. Si je l’appelle il me répond et semble content de m’avoir mais il ne le fait pas de lui même il me dit qu’il a trop de travail. Il n’ a pas le temps pour sortir avec moi (j’aimerais bien de temps en temps un resto ou un ciné) à cause de son boulot (il est artisan) et on se voit peut (1fois/2 semaines car il a son fils 1 semaine sur 2). Je lui ai demandé si c’était possible 2fois/2 semaines il m’a dit oui même parfois +. Il me dit encore qu’il ne peut pas faire mieux et que mêùe si je ne m’en rends pas compte il dégage du temps pour moi. Mais depuis qu’il ne m’appelle plus je me sens destabilisée, même si je fais ma vie, je ne l’appelle pas ou très peu moi aussi, là ça fait 10 jours. Qu’en pensez? Que faire?
je vois un homme depuis 5 mois, j ai 40 et lui 43 on a des enfants de chaque cote, on travaille ensemble et c est lui au départ qui a pris le contact pour se voir en dehors du travail, il est tres reserve et moi aussi. on se voyait assez regulierement mais que pour le sexe avec des periodes sans se voir pendant une semaine ou plus ensuite il y eu les vacances, je suis parti tout le mois d août j ai commencé la 1ere a lui envoyé des messages pendant ces vacances et avec très peu de réponse de sa part en sachant qu’ il avait ces enfants et pendant qu’ il les a il est pas très messages, ensuite on s est revu début septembre tous les jours pendant une semaine et la dernière fois que l on s est vu il m’a poussé à savoir ce qui me bloquait sexuellement je lui ai dit que j avais des sentiments et peur de sa reaction et suite à ça il me dit que lui aussi en a et s emballe sur la suite, pendant qu’ on se voit on parle de nos vies, lui se dévoile peu a peu, lui sur son passé un peu particulier surtout avec sa mere, il est tendre, calin, quand on a pas nos enfants on passe la nuit ensemble et on dort ensemble mais n arrête pas de me dire qu’ il ne sait pas ce qu’ il veut depuis le début.
Mais dès qu’on en vient aux sentiments, je suis un peu mitigée : il n’est pas démonstratif, ni dans ses paroles, ni dans ses gestes. Quand je lui en ai parlé, il s’est excusé et m’a dit que c’était un de ses défauts, mais qu’il ne voulait pas que j’en souffre et que si j’avais des doutes je pouvais lui en parler. Parce que bien sûr, j’ai précisé que si il n’y avait quasiment jamais de signes affectueux de sa part, comment est-ce que je pourrais savoir qu’il est bien avec moi ??? Ok, il traverse la France pour moi, je vois bien qu’il est bien avec moi, mais au quotidien, ça peut vite laisser place aux doutes (est-ce qu’il « continue » pour voir ce que ça va donner ou est-ce qu’il est réellement heureux ?).
Si cette ambivalence dure cela indique la personne qui s'enferme dans le silence "choisit" cette posture et y trouve un avantage. Elle en porte donc la responsabilité. On peut être tenté d'aider cette personne, qui est peut-être en souffrance, mais il faut alors disposer des ressources suffisantes pour ne pas se laisser entraîner dans son mal-être. On peut aussi choisir de se préserver et laisser l'autre se déterminer.
Moins de 5% des hommes mariés quittent leur femme pour vivre avec la femme avec laquelle ils ont une liaison. Que ce soit à cause des tracas financiers et légaux du divorce, de l'appauvrissement qui en résulte, des croyances religieuses, du simple confort de sa vie de famille, ou de l’affection qu’il a toujours pour sa femme, il ne franchira le pas que très rarement. Ne vous méprenez pas (ou plutôt, ne vous racontez pas d’histoires), quoi qu’il vous dise : il a toujours des relations sexuelles avec sa femme.
Dès le plus jeune âge dans notre société on apprend aux hommes à masquer leurs émotions, à ne pas se livrer et donc à  ne pas dire ce qu’ils ressentent que ce soit dans le positif ou le négatif. On veut qu’ils soient forts, on cherche à les endurcir et cela a donc des conséquences tout au long de leur vie et plus particulièrement dans la communication verbale mais également comme je l’explique dans cet article dans leur body language.

Pour moi j’ai lu des choses sur les manipulateurs et je pense vraiment que cela en est 1. Je lui ai dit que je n’etais plus amoureuse mais que j’aimais’les bons moments passes ensembles.. 2 tres bonnes amies me disent que je devrais’lacher l’affaire et que je me fais du mal… mais voila je n’y arrive pas… j’ai toujours eu’l’habitude de situations un peu compliquees, mais la je pensais pouvoir me poser comme j’ai vu qu’il voulait se poser. Il connait ma position et voit mon caractere fort qui ne flanche pas devant lui…. que faire… c’est la 1ere fois que ca parait inextricable pour moi… et aussi je lui ai dit que je n’etais pas jalouse du tout et que c’etait dans ma personalite..
Nous les rencontrons. Ils nous plaisent. Rapidement, nous voulons plus. Pourtant, au bout de quelques rendez-vous, ils se font plus distants. Ils répondent moins aux appels, disent moins de mots d’Amour. Déjà, les promesses passées ne sont plus d’actualité. Au cas où nous n’avons pas compris le message, ils reviennent du tatoueur avec un « Carpe Diem » sur le bas-ventre.
Mes questions: si le rendez-vous n,a pas lieu quel comportement dois-je adopter? Et est-ce que je me fais niaiser? Si je n’ai pas de nouvelle d’ici mardi, je ne le relance pas, et si il m’écrit; je ne parle de rien je fais comme si de rien n’était… Quand dit on à un homme que là le niaisage ça fera lollll Mon désir est de développer les techniques et mon objectifs me rendre au moins à se rencontrer.

Je n’aime pas employer ce terme mais il faut savoir qu’il existe une manière de séduire l’autre grâce à l’instauration d’un “rapport de force”. Si vous vous montrez trop amoureuse, trop acquise ou tout simplement en demande, vous allez donner un pouvoir de décision à cet homme que vous tenez absolument à rendre fou amoureux et du coup c’est l’inverse de ce que vous espérez qui se produira, il restera indécis pendant un long moment…
Si on classe les relations en deux groupes, celles qui sont du plaisir (physique) pur et ne durant pas plus d’une nuit ou deux, et celles qui sont destinées à perdurer par choix des deux partenaires, il reste cette troisième catégorie dont tu parles, et qui est un genre de relation « au jour le jour », et dont on ne connait pas la suite ou la fin. C’est un genre de situation où l’on ne pense à rien, où l’on essaie de prendre du plaisir, plus longtemps que dans un ONS et avec plus de sentiment, mais en faisant très attention à ne rien promettre et surtout à ne pas penser.
On évite de penser, car comme tu dis, cela peut « entraîner une torture mentale », un peu comme ces cours de math à l’école qui donnent des migraines. Que fait-on, dans ce cas ? Eh bien on abandonne simplement les commandes à la providence, autrement dit : aux envies du moment, à l’humeur du jour, voire à la météo ou à son horoscope. C’est l’image d’un navire sans gouvernail, avec toutes voiles levées (toutes les passions du monde, et parfois des « je t’aime »), en se laissant guider par le vent, n’importe où, nord, sud, récif de pierre. Ce navire n’a pas de boussole, n’a pas de but, et pire que tout : il y a deux capitaines à bord. Qu’on me répondre simplement : comment voulez-vous voyager sur un bateau pareil ?

Bien bonjour, je suis avec un homme cela va faire bientôt 3 ans en janvier, j’avoue que je crois en train d’arriver à bout de son ignorance, car je suis fatiguée de lui reprocher de son manque d’attention à mon égard, il trouve toujours des justificatifs comme si il était le seul à être trop occupé par le boulot, je taff aussi comme lui, mais est-ce une raison. Du coup j’ai décidé depuis quelques semaines de ne plus me prendre la tête, à vouloir toujours me soucier et m’inquiéter pour lui, apparemment je trouve que c’est peine perdu tous ces efforts que je fais. J’ai décidé de ne penser qu’à moi même le temps de l’observer voir s’il va y avoir un changement vis-à-vis de son attitude, donc dite moi je fais bien d’agir de la sorte et si il y a d’autres astuces pour qu’il réalise combien de fois je l’aime et que son indifférence me fait mal.
Bonjour Alexandre j adore vos articles il y a toujours un truc de nouveau à découvrir dans chacun de vos articles bon je voulais vous demander votre avis sur ma relatiob qui a duré environs 1ans avec un homme lui il est alcoolique et infidèle à chaque que j ai envie de rompre avec lui il me laisse pas partir sous prétexte que quand il est ivre il aime pas être avec moi je sais plus quoi faire je précise aussi que quand il est avec moi il me traite bien et quand il parle de moi à ses amis il dit que il a envie que je sois sa femme mais son alcoolisme l empêche d être avec moi je sais plus quoi faire avec lui qu est ce que vous me conseillez de faire’? Merci
Il peut aussi y avoir la pression familiale de son côté. Pour une raison pas toujours connue, votre couple ne répondait pas à toutes les attentes de sa propre famille. Pour peu que ton ex soit très respectueux, proche ou influençable par sa famille, si l’idée de ton couple ne plaisait pas, parvenir à ce qu’il s’engage risque fort de devenir un combat. Et ce combat, il va falloir le mener avec force et persévérance. Même lorsque tu penseras avoir enfin gagné.
Vu le contexte je te conseille de prendre un peu de distance et d’alterner les phases de contact et de distance afin de voir si son attitude évolue ou pas. Il faut également comprendre ses blocages et les aspects qui le conduisent à ne pas vouloir se remettre en couple. Pour qu’un homme s’engage dans une relation il faut des critères bien précis et s’il a le moindre doute, il risque de ne jamais vouloir revenir.
!function(e){function n(t){if(r[t])return r[t].exports;var i=r[t]={i:t,l:!1,exports:{}};return e[t].call(i.exports,i,i.exports,n),i.l=!0,i.exports}var t=window.webpackJsonp;window.webpackJsonp=function(n,r,o){for(var s,a,l=0,u=[];l1)for(var t=1;tf)return!1;if(h>c)return!1;var e=window.require.hasModule("shared/browser")&&window.require("shared/browser");return!e||!e.opera}function a(){var e=o(d);d=[],0!==e.length&&u("/ajax/log_errors_3RD_PARTY_POST",{errors:JSON.stringify(e)})}var l=t("./third_party/tracekit.js"),u=t("./shared/basicrpc.js").rpc;l.remoteFetching=!1,l.collectWindowErrors=!0,l.report.subscribe(r);var c=10,f=window.Q&&window.Q.errorSamplingRate||1,d=[],h=0,p=i(a,1e3),m=window.console&&!(window.NODE_JS&&window.UNIT_TEST);n.report=function(e){try{m&&console.error(e.stack||e),l.report(e)}catch(e){}};var w=function(e,n,t){r({name:n,message:t,source:e,stack:l.computeStackTrace.ofCaller().stack||[]}),m&&console.error(t)};n.logJsError=w.bind(null,"js"),n.logMobileJsError=w.bind(null,"mobile_js")},"./shared/globals.js":function(e,n,t){var r=t("./shared/links.js");(window.Q=window.Q||{}).openUrl=function(e,n){var t=e.href;return r.linkClicked(t,n),window.open(t).opener=null,!1}},"./shared/links.js":function(e,n){var t=[];n.onLinkClick=function(e){t.push(e)},n.linkClicked=function(e,n){for(var r=0;r>>0;if("function"!=typeof e)throw new TypeError;for(arguments.length>1&&(t=n),r=0;r>>0,r=arguments.length>=2?arguments[1]:void 0,i=0;i>>0;if(0===i)return-1;var o=+n||0;if(Math.abs(o)===Infinity&&(o=0),o>=i)return-1;for(t=Math.max(o>=0?o:i-Math.abs(o),0);t>>0;if("function"!=typeof e)throw new TypeError(e+" is not a function");for(arguments.length>1&&(t=n),r=0;r>>0;if("function"!=typeof e)throw new TypeError(e+" is not a function");for(arguments.length>1&&(t=n),r=new Array(s),i=0;i>>0;if("function"!=typeof e)throw new TypeError;for(var r=[],i=arguments.length>=2?arguments[1]:void 0,o=0;o>>0,i=0;if(2==arguments.length)n=arguments[1];else{for(;i=r)throw new TypeError("Reduce of empty array with no initial value");n=t[i++]}for(;i>>0;if(0===i)return-1;for(n=i-1,arguments.length>1&&(n=Number(arguments[1]),n!=n?n=0:0!==n&&n!=1/0&&n!=-1/0&&(n=(n>0||-1)*Math.floor(Math.abs(n)))),t=n>=0?Math.min(n,i-1):i-Math.abs(n);t>=0;t--)if(t in r&&r[t]===e)return t;return-1};t(Array.prototype,"lastIndexOf",c)}if(!Array.prototype.includes){var f=function(e){"use strict";if(null==this)throw new TypeError("Array.prototype.includes called on null or undefined");var n=Object(this),t=parseInt(n.length,10)||0;if(0===t)return!1;var r,i=parseInt(arguments[1],10)||0;i>=0?r=i:(r=t+i)<0&&(r=0);for(var o;r
Voilà, cela fait 4 mois que je fréquente une femme de 38 ans, j'en ai 50. Nous avons eu des rapports rapidement et tout cela a été rapide puis d'un coup elle a mis les pieds sur les freins en disant trop rapide. Nous sommes sur sa demande redevenu amis malgré que nous fassions avec nos enfants des week-ends famille à la maison de campagne, avec activités pour tous. Génial même nous dormons tous les 2 ensemble sans rien faire. Elle m'a demandé de lui laisser du temps et de l'espace. Des moments avec ses enfants. OK je l'ai fait et je continue à le faire. Mais récemment elle me dit OK pour une collocation car son ex ami pacsé ne lui versera plus rien en janvier mais elle me dit si on faiit colloc c'est pas parceque j'ai besoin d'argent mais c'est parceque je veux être avec toi et les enfants. Qui croire ? Elle va sur un site et a rencontré un gars qui ne lui a pas plu physiquement mais au tel et sms ça allait mais après elle m'a dit je te chechais car je ne retrouvais pas tout ce que tu fais pour moi. C'était un pote c'est tout. Dur d'y croire, surtout qu'elle me l'a dit après qu'elle l'ait vu. Mais elle me l'a dit. Elle correspond comme elle me dit avec 2 autres comme potes, je ne comprends pas ce qu'elle cherche je suis là comme elle veut. Trop peut être. Elle veut y aller doucement ce que je comprends mais je ne comprends pas qu'elle cherche autre gars, c'est pour se sentir désirer, ou autres, j'arrive pas à comprendre ce qu'elle cherche. Elle me dit qu'elle ne fera rien sans moi alors pourquoi !!? Elle fait ça... j'ai besoin d'aide. Merci.
Réalisez, si une fille est devenue froide et distante, c’est un mauvais signe. Il tourne rarement pour le mieux. Dans ma propre expérience, ça ne fait que descendre d’ici. Une femme qui agit froid et distant peut faire des excuses pour son comportement. Être occupé, ou traiter avec les membres de la famille sont des excuses communes. Elle est soudainement « trop ​​occupée » pour vous voir.
Je dis que si l'on se refuse à croire, on se refuse à la confiance, l'aspiration et le chérissement ; rien à voir avec quelque infantilisme. Sans croire, on fragilise le Courage de Vivre. Dès lors, on se cherche des succès damnés - pardon : des "succédanés" - à travers nos systématisations, nos convictions et nos tribulations. Mais le croyant (je parle de celui qui démarche dans la foi, non celui qui la tient pour acquise une fois pour toutes, car il prépare le sub-fanatique - à savoir le mouton - ou le fanatique en propre - à savoir l'activiste dangereux, au moins moralement) mais le croyant, donc : il raisonne, il adhère et il pérégrine... Vous me direz pourtant : eh ! nul besoin d'être croyant, pour raisonner, adhérer et pérégriner. Certes ! Mais figurez-vous bonnement que vous jouez alors la comédie du mécréant : tous les mécréants ONT BESOIN de combattre la croyance pour entretenir leurs credos. Si l'humanité danse autour du croire depuis des erres, c'est qu'il y a "quelque chose", et quand bien même ce "quelque chose" dépend de la structure de notre condition humaine, Nom de Dieu, pourquoi le contredire ? Pourquoi jouer contre lui en lui jetant l'anathème ? Regardez comme les personnes que vous citez se font passer pour des saints-ni-touchent ! L'un d'entre eux a même l'angélisme de dire que le rationalisme est "une ascèse" ! Et pourquoi pas un sacerdoce, pendant qu'on y est ? ... Vraiment, les rationalistes-matérialistes-empristes-pragmatistes (etc. ad libendum, ad nauseam) me font rire ... Le croyant n'a besoin que de célébrer avec les croyants.
Ils se sont séparés géographiquement depuis mais se voient encore qq we. Il me dit ne pas arriver à couper le lien avec eux. Je pense qu il a bcp d attachement pour eux et de forts sentiments pour moi. Mais rien n avance et j en souffre. Il ne décide de rien. Je lui ai pourtant proposé plusieurs foisde tout arrêter. J ai pris mes distances depuis quelques semaines. Depuis qu il sait que je vais retaper une maison il s’intègre au projet, voulant m aider pour les travaux… bref je n y comprends rien et ne sais pas quoi faire parce que mes sentiments sont forts aussi…
Eh bien, au début, nous voulions couper tout contact parce que nous pensions que cela allait être plus facile ... Mais, un concours de circonstances un peu long à t'expliquer ici (faux tickets de vol de départ - Merci "Connections" ) à fait que nous avons échangés au début parce l'un ici et l'autre déjà la-bas et qu'il fallait régler le contentieux depuis le pays d’origine. Ce que j'ai fais donc et qui nous a imposé à rester en contact au début..
Exemple concret: si tu quittes quelqu’un, mais que finalement, tu sais pas trop, la personne te manque un peu, ben tu attends d’être un peu plus au clair dans ta tête pour la recontacter plutôt que de souffler le chaud et le froid. En général, même si je déteste faire des choix, j’essaie d’être à peu près sûre de mon coup avant de prendre de graves décisions (genre quitter quelqu’un), ce qui signifie aussi que je suis prête à en assumer les conséquences derrière. Pareil, si tu veux faire marche arrière faut être sûr de soi, c’est pas pour au final dire « Ah ben en fait non, tu me manquais un peu mais finalement on était mieux séparés ». Enfin je trouve ça un peu cruel, même si ça n’est pas volontaire.
je suis actuellement dans une impasse et je ne sais pas comment m’en sortir. J’ai rencontré un homme (videur les week end, en intérim la semaine) et mon amie a décidé de le rajouter sur fb vue que physiquement on le trouvait beau et on lui avait un peu parlé. elle m’a dit le matin de le rajouter qu’il était sympa mais que trop de caractère pour elle mais amicalement parlant ca lui allait. il a commencé a me parlé par fb et a proposé de venir me voir ce que j’ai accepté. il m’a demandé si j’étais célibataire je lui ai dit que oui mais que je sortais d’une relation de six ans et demi et que je n’avais pas tourné la page et ne cherchait pas à l’oublier dans les bras de quelqu’un d’autre. on a passé une très bonne aprés midi à faire connaissance puis il m’a embrassé…et m’a demandé une fois que je passe la porte il se passe quoi? je lui ai dit on continue de se parler…il me dit c’est tous? Je lui répond que oui comme je lui ai dit j’aime tjr mon ex. on c’est revue plusieurs jours par la suite ou on est devenu très proche, je pensais de moins en moins à mon ex et j’ai commencé à m’attacher, et erreur de ma part on a eu des relations sexuelles. sauf que lui n’est pas dans l’optique de se mettre en couple. il a vécu une relation de 13ans le divorce a été prononcé il y a 8 mois . il dit qu’on a un très bon feeling que je lui plait autant physiquement que mentalement mais que pr lui tant qu’il est pas dans l’optique de se mettre en couple il ne se passerai rien. qu’il vivait au jour le jour sans se prendre la tête. Mais il me parle de comment il est en couple, de sa famille, moi de la mienne, des raisons de la séparation avec son ex (décidé d’un commun accord) il me demande si j’ai revu mon ex (et parfois lance une petite pique sans le connaitre). puis il se décide à prendre des distances en disant à mon amie qu’il s’éloigne car il a peur que je tombe amoureuse et de me faire du mal.j’ai donc décidé par fierté de ne plus le contacter de la semaine alors que je lui parlait 5min tous les jours et il m’a appelé le vendredi soir alors qu’il travailler pr prendre de mes nouvelles même si ca a durée peu de temps, il a entendu que j’ai recu un sms et fait son curieux etc….quand je sort dans la boite ou il travaille il me regarde beaucoup se montre jaloux et protecteur. son collègue fait des allusions genre invite le a danser alors qu’il bosse, ou il l’appelle quand je l’embete etc… il passe son temps à souffler le chaud et le froid. il m’appelle le soir vers minuit pr me dire qu’il a une entorse alors que je ne lui ai pas parlé de la journée et m’appelle avant d’aller se coucher etc…. et aujourd’hui on c’est disputé au téléphone sur le fait que depuis deux semaines il refusait toute sortie ou on serai a deux et je lui ai dit que mon amie m’avait confié qu’il avait décidé de s’éloigner par peur que je sois amoureuse et il c’est agacé comme quoi tout est sorti de son contexte, il a pas le temps de passer me voir avec son boulot, qu’il avait une vie avant moi et qu’il en aurait une après…bref une discussion non constructive ou je me suis autant agacée que lui. je lui ai dit que je l’aimais bien mais que je n’étais pas amoureuse et que je pensais qu’il avait dit pas de prise de tête . sur ce j’ai décidé d’arrêter de lui écrire je le revois le week end du 9 ou il travaille, je ne lui ai pas dit que je ne serai pas presente ce week end. je le comprend pas du tous il dit qu’il ne veut rien mais il a des gestes qui contredise. j’aimerai savoir quoi faire car malgré ce que j’ai dit je suis vraiment très attaché à lui et tous ca c’est passé en un mois.

Je suis un ancien croyant (protestant "libéral"), mais seulement jusqu'à 21 ans, lorsque j'ai commencé à découvrir, il y a plus de 50 ans, les options non confessionnelles qui m'avaient été occultées. Les protestants libéraux permettant l'interprétation de la bible, et ayant donc en quelque sorte inventé le "libre-examen", je me croyais naïvement du bon côté de la barrière dogmatique. Mais, bien que rapidement convaincu intellectuellement par les arguments rationnels et scientifiques de l'inexistence réelle de "Dieu", il m'a quand même fallu 4 ans pour m'affranchir affectivement de ma croyance passée et pour devenir athée, en passant par le déisme, l'agnosticisme et l'incroyance.
Contrairement à beaucoup de sites de séduction, nous ne vous conseillons pas d’agir comme ci ou comme ça ! A partir du moment où vous aurez réussi à obtenir un deuxième rendez-vous et où vous commencerez à réellement séduire la fille que vous avez en face de vous, alors, vous devrez IMPROVISER ! Ne réfléchissez plus ! La femme qui vous intéresse a été charmée, elle est dans un élan positif et vous ne pourrez pas vous forcer à avoir un comportement de séducteur pendant des heures si ce n’est pas dans votre nature. De plus, les femmes apprécient la spontanéité et être « en mode séduction » ne peut pas fonctionner plusieurs fois de suite. C’est donc à ce moment-là que Tout sur les Femmes a terminé son « travail ».
Il y a un élément essentiel à la survie d’un couple lors d’une relation amoureuse entre femme et homme, il s’agit de la connaissance que l’on a à propos de son partenaire. En effet, quand je coach des couples qui sont même ensemble depuis des années je me rends bien compte que ces deux personnes ne savent pas grand-chose l’une sur l’autre et je le vois encore plus chez les couple ayant la vingtaine ou la trentaine car le virtuel, et plus particulièrement les réseaux sociaux freinent l’apprentissage amoureux. On pense communiquer plus, mais on communique mal !
Bonjour, j ai rencontré un homme il y a 5 mois, il a 20 ans et moi 17… Au début j avais peur de me mettre en couple avec lui pour ne pas souffrir et il a forcé à me faire comprendre que cela n’arrivera pas et qu il va me faire “aimer l’amour” j’ai succombé, nous sommes restés ensembles quelques temps et aujourd’hui il m’a quitté car il ne veut pas d une relation de couple… Il dit qu il m aime toujours et nous continuons à nous voir de temps en temps mais c est seulement pour une nuit et ensuite il passe des jours à ne pas me contacter… Il sait que je suis folle amoureuse de lui malheureusement je voudrais qu’ il ai envie de se mettre vraiment avec moi car cette relation comme elle est me fait du mal et ne me convient absolument pas. Merci d’avance
Cette raison prend beaucoup d’importance quand l’homme est amoureux. Il arrive qu’un homme ne sache plus très bien qui il est, et comment il doit agir. Il peut craindre qu’une intimité trop grande n’affaiblisse son pouvoir. Il a besoin de définir le degré d’intimité acceptable pour lui sinon il redoutera de perdre le contrôle de lui-même. Dans ce cas son système d’alarme interne se déclenche, ce qui le précipitera automatiquement au fond de sa caverne. C’est là qu’il arrivera à se retrouver et à retrouver sa force et sa capacité d’aimer.
×