Si vous pensez que le problème c’est la situation et non les valeurs intrinsèques de votre homme, alors soyez patiente ! Et essayez à nouveau de le faire s’engager à un meilleur moment. Mais vous devez connaître la différence entre l'attendre pendant qu'il traverse une période difficile et le fait qu'il donne constamment des excuses pour masquer sa phobie de l'engagement.
Nous avions/avons un groupe d’ami en commun ce qui était aussi très agréable. Notre relation était légère, sans jalousie au vue de la distance, basé sur de la confiance et des messages tous les jours sur tout et n’importe quoi. Cela à même résister lorsque je suis partie en stage à l’étranger pendant 3-4 mois. Puis j’ai du encore changé de ville, mais bien plus loin pour continuer mes études après ma deuxième année. Notre couple a encore tenu, il s’est avéré que malgré une distance vis à vis de notre ville d’origine (400 km moi, 250 elle) nos emplois du temps était parfaitement compatible. Malgré qu’on soit chacun à l’autre bout de la France.
C’est la raison pour laquelle votre objectif doit avant tout consister à contrôler vos émotions pour conquérir un homme sur vos qualités et pour garder en tête que la rencontre amoureuse ne débouche pas de suite sur une relation de couple. Prenez plus de temps pour bien apprendre à connaître cette personne, pour créer des affinités et pour définir un projet commun de relation sur lequel les bases seront fortes.
j’ ai connu un militaire sur internet il y a un an et demi, il est marié mais ne rentrait que deux ou trois fois dans l’ année auprès de sa famille et ce depuis toujours, il a toujours trompé son épouse et l’ ayant découvert elle se refuse a lui depuis de nombreuses années … il a 10 ans de moins que moi, nous passions des heures a dialoguer sur skype et autre, j’ étais son amie, sa confidente et son amante « virtuelle « je lui écrivais tous les jours des lettres merveilleuses et réconfortantes le rassurant sur ses problèmes personnels, professionnels et je trouvais toujours les bons mots pour lui apporter sérénité en l’ aidant souvent a dédramatiser … il s’ est emballé de suite en me disant  » je vous aime » et moi petit a petit je me suis attachée et j’ ai fini par l’ aimer passionnément … une belle histoire comme il disait, qu’ il m’ avait toujours attendue, qu’ il n’ avait jamais connu telle complicité dans tous les domaines se projetant pour son retour définitif dans quelques mois en France… en mars je suis allée l’ accueillir a la sortie de son avion et nous avons fait connaissance puis il est allé rejoindre son épouse pour une semaine , et reparti dans son régiment … en s’ étant vus nous étions encore plus amoureux et impatients de se retrouver pour s’ aimer …il y a dix jours nous nous sommes retrouvés et avons passé quelques heures ENFIN dans une intimité passionnelle, tout s’ est super bien passé, bien sur comme une première journée d’ amour en tenant compte qu’ il faut apprendre les attentes de l’ autre et découvrir son corps … puis plus de nouvelles depuis ce jour de semaine dernière, j’ aurais tant besoin d’ être rassurée, je sais que son épouse est omniprésente donc il n’ est pas libre de plus il est définitivement revenu auprès d’ elle car il est en retraite depuis fin juillet …Quand on vit un amour comme le notre a distance, que cet amour est uniquement basé sur les mots, des échanges intimes par cam, n’ idéalisons pas l’ autre ? frustrés nous fantasmons une relation en attendant des résultats ? je n’ avais pas l’ intention de tomber amoureuse de lui, sur le net je ne voulais que dialoguer et lui a tout fait pour me séduire et finir par m’ abandonner, bien sur je ne suis pas jeune, avec des imperfections comme toute personne avec son vécu mais est ce que cela est si important, lui non plus n’ est pas parfait mais cela m’ était égal car c’ est l’ homme que j’ aimais …
Il disait avoir personne mais je n’arrivais pas à le croire. Du coup , pendant 3 semaines (depuis mon retour) , je lui ai pose les mêmes questions, rabâché les mêmes choses encore et encore, je devenais parano. Il prenait la peine de me répondre il restait 2 heures au téléphone pour me rassurer . Mais après une énième crise de jalousie et des pleures alors que nous sommes plus ensemble , il souhaite couper les ponts car il veut que je passe à autres choses et que ça devient invivable pour lui.
J’ai fait de gros efforts et elle aussi pour que nous puissions vivre ensemble. Cependant, à 1 mois de son emménagement avec moi, elle m’a reproché soudainement notre différence d’âge, qu’elle souhaitait des enfants, se marier… et qu’apparemment j’étais pas super décidé (elle avait raison…mais nous en avions parlé durant notre relation, elle paraissait en accord avec mes choix sur le moment pourtant). J’ai considéré cela comme un prétexte à sa rupture. Bref, elle part se faire un break 3 semaines en Espagne et finalement elle choisie de partir bosser à Miami…une proposition professionnelle soudaine. Ok pour moi, de toute façon elle avait décidé de changer de vie. un mois après son installation aux USA, mon tél commence à sonner, c’est elle qui souhaite garder le contact même si c’est terminé. Moi pas vraiment d’envie, mais je souffre terriblement de son absence alors je garde contact avec elle en la laissant patienter un peu lorsqu’elle souhaite me parler. Par moment ne trouvant pas cela juste et déçu de sa décision et fortement blessé j’ai évité ses appels (elle me rappelais jusqu’a 100 fois par jour!!) je ne décrochais pas..c’était très difficile. Elle regrettait son choix sentimental mais pas professionnel.

En juillet il a quitté sa copine et nous avons commencé à se voir à s’embrasser… j’ai moi même quitté mon compagnon et depuis le mois de novembre, on se voit de temps en temps on s’embrasse, se caline mais il me dit constamment qu’il n’est pas pret à se mettre en couple… et un coup il est adorable j’ai des messages tout le temps et un coup il est très froid, distant… je ne le comprend pas


Les femmes ont souvent besoin d’être rassurées, de savoir que leur homme les aime et en veulent des preuves : elles veulent de l’engagement. Quelque chose de concret comme vivre ensemble, s’acheter une maison ou un appartement, se marier, faire des enfants. Des choses sur lesquelles elles peuvent s’appuyer pour se rappeler que leur homme les aime, sinon il n’aurait pas fait tout cela avec elle. Mais est-ce que nous ne nous trompons pas en souhaitant tellement nous appuyer sur des choses concrètes et en demandant toujours plus d’engagement ? Est-ce que le pousser à nous donner tout ça, à s’engager avec nous est la bonne solution ? Ne serait-ce pas au contraire ce qui pourrait le faire partir ?

Enfin, troisième thèse défendue par W. James, les croyances religieuses ne doivent pas être opposées à la science. Les réduire à des illusions ou à des superstitions ne permet pas de comprendre quel rôle leur est dévolu par les croyants. Les croyances religieuses ne se situent pas dans le registre du vrai ou du faux : elles sont d'abord utiles, accompagnant les croyants et les aidant à surmonter les épreuves de la vie.
Comment peux-tu t’engager avec quelqu’un que tu ne connais pas ? Comment peux-tu te projeter, décider de te poser avec quelqu’un dont tu sais absolument rien ? Comment peux-tu tout contrôler, t’assurer quelle ne déviera pas du cadre posé ? Désolée, mais je ne comprends pas. L’existence est jalonnée d’incertitudes. Rien n’est figé. Surtout en matière d’engagement matériel. Une relation peut évoluer, (L’engagement spirituel aussi peut varier) il peut y avoir des imprévus. Alors tu auras beau avoir programmé avec ton partenaire, donné telle ou telle direction à celle-ci, rien ne dit que cela se passera comme prévu.
Mais je dois vous refroidir pourtant : ma mère a toujours été incroyante et, si elle prit la responsabilité du catéchisme (car elle l'a prise) ce fut pour s'assurer que je ne me retrouvasse pas avec une bigote acariâtre, et elle ne me cachait pas son irréligion. Son père même, alors que j'étais sur ses genoux, ne tarissait pas de blagues anticléricales qui me faisaient éclater de rire... Quant à mon père, il voulut former une communauté hippie à vingt ans et m'en parlait enfant, de même qu'il ne m'incita jamais à faire les sacrements que parce que... les bonnes & braves gens de mon village devaient envoyer leurs fils et filles à l'abattoir. Et je dis bien l'abattoir : le curé de ma paroisse était un homme de la vieille école, dur, froid et autoritaire.
« Christian Carter a décrit la relation dans laquelle je me trouve à la perfection. Grâce à lui, j’ai appris des choses sur les peurs que j’éprouvais pour les relations et mes croyances limitatives, et comment inverser la tendance. Si seulement j’avais su tout cela il y a vingt ans ! Je suis sortie avec des hommes et j’ai été mariée et les hommes restent encore un mystère pour moi. Les informations du programme se sont avérées tout à fait justes et m’ont beaucoup appris. C’était extraordinaire.  »
Ne serait-ce pas génial si vous pouviez savoir ce que les hommes désirent vraiment chez une femme ? Et si vous pourriez vous immiscer dans sa tête, lui faire ce que VOUS voulez qu’il fasse et le faire penser que c’était son idée ? Étonnamment… C’est plus simple que vous ne le pensez… et les hommes VEULENT réellement que vous sachiez ces secrets. Vous découvrirez aussi pourquoi les hommes n’écoutent pas ET une technique facile que vous pouvez utiliser AUJOURD’HUI et qui le fera accrocher à chacune de vos paroles.
Vous voulez rapidement qu’il vous dise « je t’aime » vous souhaitez qu’il vous présente à tout le monde, ses amis, sa famille et même ses collègues et que vous ayez des projets ensemble. C’est généralement ce que les femmes que je coach veulent d’un homme, quelqu’un qui s’investisse pleinement dans la relation rapidement. Quand on termine ses études et que l’on commence à entrer dans la vie active et donc dans la « vraie vie », quand on vient de connaitre une rupture et que l’on est déjà maman on ne veut pas perdre de temps, on ne veut pas s’engager avec un homme qui ne répond pas à nos attentes et qui ne ferait que jouer.
Bonjour Alexandre j adore vos articles il y a toujours un truc de nouveau à découvrir dans chacun de vos articles bon je voulais vous demander votre avis sur ma relatiob qui a duré environs 1ans avec un homme lui il est alcoolique et infidèle à chaque que j ai envie de rompre avec lui il me laisse pas partir sous prétexte que quand il est ivre il aime pas être avec moi je sais plus quoi faire je précise aussi que quand il est avec moi il me traite bien et quand il parle de moi à ses amis il dit que il a envie que je sois sa femme mais son alcoolisme l empêche d être avec moi je sais plus quoi faire avec lui qu est ce que vous me conseillez de faire’? Merci
Voila ma situation, j’ai 32 ans et j’ai un copain depuis 1 mois et lui a 28 ans. On se connait depuis plus d’un an et on vient tout juste de se mettre ensemble après s’être cherché pendant des mois. On s’est mis ensemble pendant un voyage avec d’autres amis en Indonésie. Pendant 2 semaines, on était tout le temps ensemble mais depuis notre retour de vacances, il est trés distant. On se voit 1 à 2 fois par semaine et c’est toujours moi qui envoie les messages. J’ai discuté avec lui et il m’a clairement dit qu’il n’avait pas besoin de me voir tous les jours et qu’il n’était pas trés message. Il sait toujours ce que fais à cause de fb ou des massages de groupe avec nos amis. Il a beaucoup de boulot et je ne sais pas si c’est une excuse. Il voit toujours ses amis pour boire un verre. Ce qui m’inquiète c’est que les autres n’arrêtent pas de me dire qu’il me balade car je ne lui manque pas et qu’il ne m’envoie pas de message. On passe néanmoins de bons moments quand on est ensemble, il est calin et attentionné. Je ne sais pas si c’est normal d’être toujours en demande ( 2 messages tous les 2 jours de ma part) et je ne comprends pas quand il me dit qu’il a besoin de temps…Il n’a jamais eu de copine juste des amourettes. Merci de votre reponse

Je décide à mon tour de rentrer au pays pour me ressourcer et là je découvre une vingtaine de texto envoyés à cette fille. Il m’avoue qu’il avait des sentiments pour elle (pas de l’amour) et avait besoin de savoir si c’était réciproque afin de travailler sur le cheminement de sa vie, du mal être qui était présent avant de partir….mais qu’aujourd’hui il avait ses réponses.
« Vers la fin de l’année, dans la période où je l’avais quitté l’année précédente, je lui ai proposé de se voir et là j’ai vidé mon sac. ENFIN ! Je me suis libérée de ces derniers mois de relation de couple qui me pesaient, du mal qu’il m’avait fait sans forcément s’en rendre compte… Il a écouté et a découvert mon état d’esprit à ce moment-là. Il m’a avoué ne pas avoir vu tout ça, ne ne pas avoir compris et s’est excusé.
Cette relation dont vous parlez semble être une relation d'emprise et votre ami sait que par ses "silences boudeurs" il peut agir sur vous (et vous en souffrez). Il ne le fait pas forcément consciemment d'ailleurs... mais ce qui est sûr c'est que vous, vous êtes mal dans cette situation. Je vous encourage donc à ne pas céder à ce "chantage du silence", et à ne pas quémander ce qui vous manque. C'est la seule façon de faire réagir l'autre qui, s'il tient à vous, comprendra peut-être que vous avez des limites.
Je suis mariée, en plein doute. Je me suis rapprochée d’un homme en décembre, on discutait bien et souvent. C’est rapidement devenu intense, il était très investi, moi plus en retrait, étant donné les circonstances. On s’est rapproché physiquement. Par culpabilité j’ai ajouté un peu de distance je crois et il est devenu froid à son tour. Nos deux situations ne sont pas simples. On s’écrit de temps en temps, toutes les semaines, pratiquement exclusivement à son initiative. Je fais actuellement un break avec mon mari car je suis perdue. Cette situation ne me convient pas, j’ai besoin que les choses bougent, dans un sens ou dans l’autre. Cet autre homme, qui avait tendance à se projeter, exprime maintenant qu’il a besoin de temps. De mon côté je m’exprime assez peu sur mes sentiments, il sait que je pense à lui mais je me concentre sur moi aussi. J’ignore s’il me reproche mon manque d’investissement ou si il est vraiment temps de tirer un trait sur tout ça. Et s’il revient vers moi encore, que suis-je supposé faire ? Je ne suis plus très sur d’avoir confiance en lui et j’ai horreur de perdre mon temps. J’ai des sentiments pour lui mais je ne souhaite pas devenir dépendante dans cette histoire. Qu’en penses tu ? Cdlt.

Dans la rencontre nous restons téléguidés par notre cerveau limbique, autour du besoin de reproduction et de la quête du mâle dominant pour les femmes. La mutation des codes réside essentiellement dans le fait que le "nouveau mâle dominant" doit être également empathique. S'il est prêt à défendre sa tribu lorsqu'elle est en situation de danger, il doit aussi développer des qualités de cœur. Une femme se sentira alors en sécurité et lui accordera sa confiance.

Il m’a donc accueillie chez ses parents absents pour le week-end. Il m’a fait visiter sa maison et m’a fait découvrir “son monde”. Il a fait les choses bien car pour nos “retrouvailles”, il a créé une ambiance agréable en cherchant à tamiser la lumière et en nous mettant une musique douce. Nous avons passé un très bon moment et, s’est-il “lâché” ou détendu, il m’a embrassée. Il s’est levé tôt et est allé nous acheter des croissants pour le petit déjeuner. Il m’a préparé mon thé ;).
Je suis avec un homme depuis un moment et je sens qu’il prend ses distances de plus en plus. C’est lui qui m’a séduit et à tt fait pour que j’accepte de sortir avec lui. Il était aux petits soins avec moi, quand on est ensemble il est tjs souriant etc sinn tjs des messages et des appels entre nous. Depuis un moment, il a completement changé. Plus de message de bonjour ni bonne nuit, on ne se voit pratiquement plus. Et quand je demande le pourquoi de la chose, il me dit je ne suis pas habitué qu’on me porte bcp d’attention. Je ne sais pas quoi faire. J’ai joué la carte de la fille distante, il s’est enervé au bout de 1 jour. Je ne comprend pas d’où vient ce changement et ce qu’il faut faire pour qu’il se rend compte du mal qu’il me fait.
C'est pourquoi les chrétiens prient et espèrent pour toute personne décédée, quelles que soient les apparences. Ils les confient à la miséricorde infinie de Dieu qui peut toucher les âmes par des voies que nous ne connaissons pas. Rappelons-nous l'exemple du Bon Larron ! Jésus, alors qu'il est crucifié à côté de ce brigand, lui dit : " Avec moi, aujourd'hui tu seras dans le paradis. " (évangile selon saint Jean).

Les lesbiennes « urbaines » le savent, il n’y a pas de pitié dans les milieux lesbiens branchés ! L’infidélité est en effet monnaie courante et il ne faut pas être trop attachée à sa copine ou à sa conquête amoureuse. Si vous décidez de sortir pour la première fois dans une boîte gay pour séduire une femme par exemple, vous vous rendrez compte que beaucoup de filles ont déjà eu des relations amoureuses. Vous aurez donc de grandes chances de sortir avec l’ex d’unetelle qui elle-même est sortie avec l’ex de la même fille et ainsi de suite. Toutes les lesbiennes ne sortent pas en boîte de nuit ou en milieu gay, celles qui sortent se retrouvent donc assez fréquemment aux mêmes endroits, avec les mêmes personnes.
Bonjour , je sui en couple depuis 2 mois au début tout aller bien il m’appellet tout le temps … et après j’ai pris l’habitude de lui envoyer tout le temps de message et de l’apeller ! Depuis quelle que jour il me reproche d’être chiante et soûlante , au téléphone il me dit rien … il ma dit que si je continuer comme sa jallais finir par le perdre a-t-il dit sa pour me faire peur ?

Bonjour, je suis avec un homme depuis 4 mois. Au début de notre relation il m’a prévenue qu’il avait du mal à s’investir mais avec le temps il s’est mis à m’apprécier, il me l’a dit. Il m’a aussi dit qu’il était content d’avoir trouvé une copine comme il le souhaitait (douce et indépendante). Au début il m’appelait peu puis il s’est mis à m’appeler tous les jours ou tous les 2 jours. Un jour il a été super calin super doux puis après ça plus de nouvelles. Si je l’appelle il me répond et semble content de m’avoir mais il ne le fait pas de lui même il me dit qu’il a trop de travail. Il n’ a pas le temps pour sortir avec moi (j’aimerais bien de temps en temps un resto ou un ciné) à cause de son boulot (il est artisan) et on se voit peut (1fois/2 semaines car il a son fils 1 semaine sur 2). Je lui ai demandé si c’était possible 2fois/2 semaines il m’a dit oui même parfois +. Il me dit encore qu’il ne peut pas faire mieux et que mêùe si je ne m’en rends pas compte il dégage du temps pour moi. Mais depuis qu’il ne m’appelle plus je me sens destabilisée, même si je fais ma vie, je ne l’appelle pas ou très peu moi aussi, là ça fait 10 jours. Qu’en pensez? Que faire?

Bonjour . Voilà 1 semaine que je lis tous vos articles… suite à qlq prises de tête avec mon compagnon et une dernière grosse engueulade qui a fait déborder le vase, il s est renfermé me dit qu’ il ne veut pas rompre qu’ il m aime mais qu’ il ne sait plus où il en est et qu’ il a besoin de temps… Je ne sais pas comment agir… tellement peur de le perdre ☹
" Mais comment pouvez-vous l'affirmer ? ", diront certains. Le Dieu des chrétiens, c'est le Dieu de l'Évangile. Lorsque l'Enfant Jésus, peu après être né dans la crèche à Bethléem, est présenté au Temple, un vieillard, Siméon, regarde l'enfant et dit en parlant de lui : " Mes yeux ont vu ton salut que tu as préparé à la face de tous les peuples, lumière pour éclairer les Nations…" (évangile selon saint Luc ch 2 versets 30-32) " nations " signifie le monde entier, les non-juifs. Et ailleurs, dans l'évangile selon saint Jean ch 3, v 16 : " Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils Unique afin que quiconque croit en lui ne se perde pas mais ait la vie éternelle. " Saint Paul, ajoute dans la Première Épître à Timothée, ch 1, v 2-4 : " Dieu notre sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. "
C’est aussi la base d'une bonne relation. Faire les choses à contre cœur, ne fait que vous frustrer. Enlevez-vous de la tête que si vous dites "non" à l'autre, il ne vous aimera plus. Amour ne veut pas dire se plier à tous les caprices de l'autre. Si l'autre vous tient rigueur du fait que vous ne soyez pas d'accord avec lui …il faut peut-être creuser le "comment" de sa réaction.
La réaction naturelle à cette déclaration est probablement « sans blague ». Généralement, nous pensons que les hommes veulent plus de relations sexuelles avec leur femme en raison de leur constitution biologique (leurs besoins). Mais étonnamment, selon l’étude de Mme Feldman, la raison pour laquelle les hommes veulent plus de relations sexuelles est qu’ils ont un grand besoin d’être désirés par leur femme. Les hommes veulent être aimés. Des relations régulières et épanouies sont primordiales pour qu’un homme se sente aimé et désiré.

Il est également nécessaire de comprendre mais aussi d’accepter que tout ne va pas être rose dans la vie à deux. Plus la relation dure et plus il y aura des mésententes sauf que les sujets changeront. En effet, plutôt que de se disputer pour savoir quel programme regarder à la télé, vous allez vous disputer à cause des enfants ou bien des finances, les relations femmes hommes sont ainsi faites pour que plus l’on évolue dans le temps plus les tensions risquent de prendre des proportions qui mettront à mal la relation de couple.
oui quotidiennement on s’est embrassé et plus.. en general on s’écrivait un peu chacun sont tour un soir c’était lui ensuite moi le soir d’apres mais c’est moi le plus souvent qui lui ecrivait enfin bref du coup pendant 2 jours aucun message pour finir je lui en ai envoyé un pour savoir s’il etait dispo samedi soir il m’a repondu qu’il etait dispo presque tout les soirs et m’a confirmé qu’il etait dispo samedi je lui ai proposé qu’on mange ensemble il m’a repondu oui et m’a meme proposé de me faire a manger ! on s’est vu aujourd’hui au travail et je lui ai demandé ce qu’il fesait ce soir il m’a repondu qu’il avait rien de prevu et on viens de se voir! enfait ce qui est assez troublant pour moi c’est qu’il ne dit jamais ce qu’il ressent par exemple il ne m’a jamais dit clairement je passe un bon moment avec toi ou je suis bien meme si de toute facon je le ressent.. ce n’est pas quelqu’un qui se livre facilement et c’est ce que j’aimerais quelque fois.. Sinon je lui ai demandé il y a peu ce qu’il recherchait exactement s’il voulais juste passer des bons moments ou avoir une relation serieuse il m’a repondu qu’il ne pouvais pas me repondre car il ne savait pas lui meme .. il m’a reposé la meme question et je lui ai repondu que de toute facon c’etait un peu tot pour savoir que moi j’aimais les moments passé avec lui et que je vivais au jour le jour sans me prendre la tete.

Je ne sais pas quel comportement adopter.. Je veux pas être lourde, peser un poid de plus. Mais son silence est pour moi comme du mépris. Je le vie très mal. Avant j'aurais eu tendance à l'incendier de messages. Alors j'ai décidé d'être plus tolérante et de maintenir un silence qui lui est peur être nécessaire. J'ai tellement peur qu'il me manipule


J’avais déjà lu cet article. Mais il me dit que je ne suis pas une relation pansement, ni une relation purement sexuelle, qu’il a besoin de temps, qu’il a besoin de refaire sa vie seul avant d’envisager une vie de couple. Notre relation a débuté il y a un mois et pour l’instant il n’a jamais été question de vivre ensemble. Je ne le comprends pas. Il dit qu’il m’apprécie beaucoup et qu’il apprécie beaucoup les moments passés ensemble, mais ne pense pas être amoureux et ne veux pas vivre une relation de couple. Alors qu’est notre relation ? Et que faire pour que notre relation évolue ?

Il peut aussi y avoir la pression familiale de son côté. Pour une raison pas toujours connue, votre couple ne répondait pas à toutes les attentes de sa propre famille. Pour peu que ton ex soit très respectueux, proche ou influençable par sa famille, si l’idée de ton couple ne plaisait pas, parvenir à ce qu’il s’engage risque fort de devenir un combat. Et ce combat, il va falloir le mener avec force et persévérance. Même lorsque tu penseras avoir enfin gagné.
Franchement je n’arrive toujours pas à avoir confiance en moi.Je voudrais juste aller parler à une fille pour lui demander les raisons pour laquelle elle ne me parle plus . Seulement je me sens coupable de quelque chose dont je n’ai aucune idée et à chaque fois que j’essaie de lui parler je bloque et je reporte sur demain en me disant que demain ça marchera.
Il faut distinguer les preuves d’amour et les sentiments. Un homme qui n’est pas amoureux ne reste pas 2 ans avec une femme et ne met pas en place des actions quand il y a des problématiques. Le mieux serait de lui parler de ce manque d’attention car il me semble que ses sentiments sont présents mais la manière dont il les exprime n’est pas la bonne, en ayant une discussion avec lui tu pourras en savoir plus.
Merci pour ces témoignages ☺️ J’arrive maintenant à m’accepter en tant que lesbienne mais l’etape du coming out reste pour moi difficile seulement quelques personnes de ma famille sont au courant et des amis proches mais il y a toujours cette peur d'être jugée même si on devrait clairement s’en foutre mais nous vivons dans une société où malheureusement nos moindres faits et gestes sont analysés, scrutés et j’en passe ...
Il m’a téléphoné chaque soir pendant 3 semaines. Je suis rentrée dans son jeu et ai commencé à lui envoyé un petit sms le matin. Je lui ai proposé qu’on se revoit (chose que nous avions tous deux prévue). Il m’a répondu qu’il n’était pas du genre à s’engager. Je lui ai dit que je ne voulais pas d’histoire d’une nuit mais que malgré tout, pour moi entre le “coup d’un soir” et l’engagement, il y avait un monde.
Puis je suis partie en stage pendant 6 mois, et c’est là que le doute s’est immiscé dans mon esprit. Pour moi, c’est le garçon parfait, qui me fait rire, attentionné, c’est mon soutien, il me connaît mieux que personne. En stage, pourtant, je me suis rendu compte qu’il n’était pas la seule personne intéressante sur Terre, contrairement à ce que je pensais. Il y avait des gens avec qui je rigolais, parfois un peu plus impressionnants (nous sommes tous les deux étudiants), avec un job, etc. Et soudainement je n’arrivais plus à me projeter avec mon amoureux. Nous avons failli nous séparer à mon retour, mais j’ai tenu à continuer la relation, car je sentais que nous n’avions pas tout vécu, qu’on avait encore des choses à essayer. Et j’ai cru avoir pris la bonne décision. Nous nous sommes vus plus souvent, j’étais de nouveau sur un petit nuage, le cœur battant quand je le revoyais, on part en Italie 3 jours bientôt.
Voici mon dilemme: J’ai rencontré un homme il y a quelques mois, nous nous sommes revus amicalement, puis il est venu vers moi, très gentiment et nous sommes sortis ensemble et entamé une relation il y a 2 mois et demie (c’est donc tout récent). J’ai 45 ans et lui 47, nous n’avons pas d’enfants et nous menons une vie indépendante sans vouloir habiter ensemble, nous avons chacun notre indépendance professionnelle et nos hobbys.
Lorsqu'il ne correspond pas à cela le silence révèle parfois un mal-être. Mais quand il s'installe, c'est le signe d'un refus de communiquer. Or on sait que l'humain est un être fondamentalement communicant. Si ce n'est par les mots, ce sera par des attitudes et comportements. Le silence en fait évidemment partie. En communication tout fait sens...
Ceux qui ont tendance à s’accrocher à ces demi-relations (demi-molle, oserais-je dire) sont ceux pour qui les opportunités sont rares. Si vous rencontrez vingt nouvelles personnes par mois, vous trouverez dans le lot quelqu’un qui vous admire et vous aurez à coeur de faire le ménage et sortir de votre vie ceux avec qui cela ne fonctionne qu’à moitié.
Je suis avec lui depuis 3 mois, il m’a courru avant pendant 6 mois. Au départ je le sentais s’adonner, il venait me voir à chaque fois. Je reconnais m’être abandonné à la relation au point ou je lui ai demandé un enfant, il m’a dit qu’il n’est pas pret. Je lui ai montré que je l’aime , on se voyait tous les 3 jours mais aujourd’hui on se voit une fois par semaine. Il est distant avec moi. Je suis très jalouse, posséssive, je le lui montre et cette jalousie le gêne énormément. On a eut une dispute il ya 2 jours, plus d’appels, plus de sms de sa part, il me manque je n’en peux plus, j’ai envie de le supplier, mais quand je lis vos articles, je me retiens. Comment faire pour qu’il revienne de lui même sans que je le contacte ? Aidez moi vite s’il vous plait. Je voudrais un suivi personnalisé avec vous, comment faire ?
Après avoir entendu tout cela, j’ai décidé de le quitter car pour moi clairement, il ne ferait jamais de concession pour moi. Malgré tout depuis, nous sommes dans l’incapacité de ne plus nous voir. Nous ressentons le manque dès que nous ne sommes plus ensemble et nous nous voyons au moins 2 fois par semaine. Lors de nos rdv c’est très intense. Il nous arrive de nous mettre à pleurer d’émotion. Nous allons au sport ensemble et nous sommes devenus une drogue pour l’un et l’autre. Aujourd’hui il me dit qu’il ne veut plus jamais se ré-engager dans une relation, que pour lui j’étais la femme idéale, qu’avant moi le couple ne l’intéressait pas et que j’étais la seule avec qui il aurait pu envisager faire un enfant. Pour lui, sa voix intérieure lui a rappelé que ce n’était pas un homme fait pour être en couple et qu’il préférait vivre seul sans contrainte mais me rappelle tous les jours que je resterai la femme de sa vie et qu’il ne m’a jamais aimé aussi fort qu’aujourd’hui. C’est à ni rien comprendre. Je suis perdue….

L’évolution d’une relation, ses imprévus, ne sont pas des obstacles à l’engagement. S’engager ne signifie pas tout prévoir, tout savoir. Dans ce que tu dis, il y a une contradiction : d’une part la relation est jalonnée de surprises, elle est changeante, elle évolue (là-dessus nous sommes d’accord). Mais d’autre part, si on veut s’engager, il faut être sûr de tout contrôler. Si on suit ce raisonnement, s’engager devient impossible (puisque le contrôle total est impossible). Donc, on ne s’engage pas mais on vit au jour le jour en attendant que ça tienne… ou que ça casse.
Mon problème : j’ai du mal avec la vie au jour le jour si je ne vois pas de stabilité se profiler. J’ai lu le commentaire d’une lectrice plus haut (désolée je ne le retrouve pas, c’était dans les premiers si elle se reconnaît ;-) ) avec laquelle tu as échangé sur le parcours et non la finalité de l’engagement : je suis d’accord sur le principe, ma finalité n’est pas la bague au doigt, mais la construction d’une relation et d’un engagement spirituel et matériel au jour le jour. Malheureusement, j’ai besoin d’être rassurée sur le futur pour bien vivre mon présent, et ça, je ne sais pas comment le tourner pour le faire comprendre à mon copain, sans qu’il ait l’impression d’avoir des obligations de mariage avec moi..
Il n'y a pas la foi et la raison chacune de leur côté, ni la raison contre la fois... mais bien la raison DANS la foi. Quant à la foi en la raison... les Révolutionnaires français, en cherchant à instaurer le culte de la Déesse Raison, ont aussi instauré la Terreur. Mais il n'y a pas qu'eux, et la Révolution n'a rien de problématique. Seule la foi absolue dans la raison, pose des problèmes. Kant et Nietzsche (même si Nietzsche désapprouvait Kant) n'ont pas cessé de le dire, et pas qu'eux non plus.

Si je me permets de vous expliquer cela ce n’est pas pour remue le couteau dans la plaie mais simplement pour vous faire prendre conscience que certaines relations ne sont pas toujours exceptionnelles et que le comportement de l’homme est donc compréhensible, on ne lui donne pas envie de s’investir tout simplement parce que ce qu’il l’attend ne répond pas forcément à ses besoins, à ses envies.
« Au mariage d’un ami, il est venu vers moi : "Vous regardez tout le monde sauf moi." En réalité, je ne voyais que lui, exactement mon type d’homme, beau gosse, genre baroudeur sexy, sûr de lui, avec de l’humour. Nous avons dansé, flirté dans le parc... Entre-temps, je m’étais renseignée : "Une minette partout où il passe ; pas sérieux ; tableau de chasse." 

Question vraiment rapide. J’ai parlé avec un homme récemment qui m’intéresse depuis vraiment longtemps. J’ai insinué que nous pourrions éventuellement faire une activité ensemble, aller faire du vélo en montagne. C’est une activité qui le passionne et moi aussi. Après la conversation, il m’a dit: “Je te recontacte bientôt”. On s’entend que “bientôt”, c’est relatif. Combien de temps dois-je attendre? S’il ne me relance pas, cela signifie-t-il que je dois abandonner?
C’est plus simple aussi pour les garçons qui ont une petite soeur et qui sont très proches d’elle, j’ai l’impression (parmi mes ex ou amis mecs, ceux-là sont les plus empathiques/à l’aise avec les filles et ne les considèrent pas comme des créatures bizarres d’une autre espèce ; du coup la communication est beaucoup plus fluide, de part et d’autre)
×