cela fait maintenant 3 mois que je suis avec mon petit ami. Quand on s’est connu nous étions amis et j’étais déjà en relation avec une autre personne sauf que cette dernière m’ignorait tout le temps, c’est par la suite que j’ai découvert qu’elle me trompait, puis elle m’a quitté. Mon petit ami actuel m’a beaucoup soutenu lors de cette rupture, car il était au courant de tous les détails de mon ancienne relation. Sauf qu’après quelques temps nous sommes tombés amoureux l’un de l’autre et il a voulu qu’on se mette ensemble. J’ai d’abord refusé car j’avais très peur de revivre le même scénario qu’avant , c’est à dire, me donner à fond dans une relation et ne rien recevoir en retour, pour ensuite être trompée et ignorée. il a quand même insisté et j’ai succombé car il s’est montré très rassurant et très affectueux avec moi. Problème, juste après , il a perdu son travail et la il a commencé à déprimer, j’ai tout fais pour le soutenir, je ne le laissai jamais un week end seul , nous sortions en balade, je lui faisais des surprises, j’ai même organisé un anniversaire original pour lui. Mais la déprime reprenait le dessus à chaque fois, et depuis maintenant un mois, il est devenu distant et n’est plus du tout affectueux avec moi. Plus de mots doux, plus de ma chérie ou ma puce etc… ensuite viens le jour de mon anniversaire à moi, il a déprimé car il n’a pas pu organiser quoi que ce soit pour moi, mais de mon coté je lui ai bien montré que cela m’est égal et que l’essentiel c’est de me souhaiter “bon anniversaire”. A partir de la, encore pire qu’avant, il ne m’appelle plus si je ne le fait pas, et encore quand je le fais il ne réponds pas. Il devient facilement irritable, et parfois méchant et blessant avec ses paroles. cela fait un mois qu’il ne cherche plus a me voir, on s’est vu par hasard Deux fois et encore c’étais juste quelques minutes. Je fais tout pour l’aider à retrouver du travail ( ps : moi aussi j’ai perdu le mien juste un mois après lui) , je fais en sorte d’être la plus douce possible , je le soutiens…etc on s’est disputé une fois car je trouvais qu’il n’était plus affectueux et qu’il ne voulais plus me voir car je lui ai proposé une sortie , mais ça a dégénéré et il m’a dis qu’il n’était pas d’humeur à discuter sur ce sujet. Et maintenant je n’ai pas de nouvelle de lui, il n’appelle pas , ne cherche pas à avoir de mes nouvelles. je suis dépassée, je ne sais plus quoi faire, je revis exactement la même chose qu’avec mon ex. Je sens qu’il va me quitter dans pas longtemps. S’il vous plait aidez moi
Petit conseil très important ! Si vous avez en face de vous un homme qui a besoin d’être rassuré en permanence, ce n’est pas en lui faisant de grandes déclarations d’amour que vous allez le faire s’engager dans une relation de couple. Au contraire, c’est en lui montrant une petite indépendance grâce à des activités nouvelles dans votre quotidien (sport, yoga, méditation, sorties, balades le weekend,…) que vous allez lui prouver qu’un équilibre de vie est possible tout en ayant des activités chacun de votre côté !
Après avoir entendu tout cela, j’ai décidé de le quitter car pour moi clairement, il ne ferait jamais de concession pour moi. Malgré tout depuis, nous sommes dans l’incapacité de ne plus nous voir. Nous ressentons le manque dès que nous ne sommes plus ensemble et nous nous voyons au moins 2 fois par semaine. Lors de nos rdv c’est très intense. Il nous arrive de nous mettre à pleurer d’émotion. Nous allons au sport ensemble et nous sommes devenus une drogue pour l’un et l’autre. Aujourd’hui il me dit qu’il ne veut plus jamais se ré-engager dans une relation, que pour lui j’étais la femme idéale, qu’avant moi le couple ne l’intéressait pas et que j’étais la seule avec qui il aurait pu envisager faire un enfant. Pour lui, sa voix intérieure lui a rappelé que ce n’était pas un homme fait pour être en couple et qu’il préférait vivre seul sans contrainte mais me rappelle tous les jours que je resterai la femme de sa vie et qu’il ne m’a jamais aimé aussi fort qu’aujourd’hui. C’est à ni rien comprendre. Je suis perdue….

J’ai 34ans, divorcée (en 2012) et mère d’une fille de 10 ans. J’ai depuis quelques mois une relation avec un coéquipier du volley. Il est célibataire depuis plus d’un an. Il a des paroles et comportements très irrationnels, en effet. Nous nous voyons que quand Mr décide; souvent il ne répond pas à mes messages ou refuse un rv lorsque je lui demande en face. Au club de sport, il m’ignore, ne veut que personne ne sache qu’on se voit en dehors; juste quelques rares regards complices.


si il a une vie de famille laisser le si il aime toujours sa femme et en plus il on un enfant enssemble j’ai l’impression de me voir mais dans l’autre sens il est perdu mais je sens qu’il va voir ailleurs c un militaire et cela empeche l’épanouissement de notre évolution a tout les deux sa me fait chier de voir autant de femmes qui n’ont aucun scrupules et ne recul devant rien quand il ont une vie de famille faut arreter la connerie c’est normal que vous souffrez en meme temps vous entrainé des familles dans votre chutes arreter faire du mal a c petit et et c femmes optez plutot pour la restauration des couple deja engagé dite leur plutot de rester en famille c sur que si vous etes dans l’éparage tel un vautour il seront toujours perdu
Le week end c’est très bien passé et nous nous sommes revu plusieurs week end. Toujours des textos le reste du temps ou nous n’étions pas ensemble. Puis il y a maintenant 2 semaines il est distant avec moi et nos échanges on changé. J’ai livré un peu trop vite ce que je ressentais pour lui et il as pris peur. Il me dit qu’il est perdu qu’il me respecte trop qu’il ne veut pas me faire souffrir et être sur de pouvoir m’apporter se que j’attends. Je ne voulais pas lui faire peur mais juste retrouver nos échanges et vivre notre histoire au fil du temps nous connaître mieux et apprécier chaque moments ensemble. Maintenant je ne sais comment faire pour qu’il revienne vers moi.
Tout va bien on s’aiment et tout et nous avons des projets d’avenir . Je me suis rendue en France deux fois pour le voir. Donc nous somme passés du virtuel au réel et tout va bien. sauf que je sens qu’il me manipule sentimental. Il est Très distant , je sens que je ne fait pas partis de ses priorités . Il n’eprouve jamais l’envie d’entendre ma voix ,il m’appelle jamais au telephone et quand , j’essaie de l’appeler ou je demande qu’on s’appelle apres boulot, Il le fait pas .
Les femmes sont des êtres humains, elles sont donc égoïstes et cruelles pour une grande par d’entre elles. La plupart d’entre vous cherchent à nous changer, à faire de nous ce que vous voulez que nous soyons et, si nous résistons, vous nous le reprochez. Beaucoup d’entre vous êtes incapables d’accepter un homme comme il est réellement. Vous faites de gros efforts pour séduite (ou plutôt nous poussez à le faire pour être en position de force), ça c’est vrai, mais après vous devenez extrêmement exigeantes (pas toutes, évidement, mais comment savoir sur laquelle on va tomber au début d’une relation ?)
Je tombe sur cet article par hasard et il tombe a pique. Je vis exactement cette situation. j’ai fréquenté un homme 3 mois qui , par ses actes, faisait de notre relation un vrai couple et finalement dans sa tête il n’était pas en couple car par peur de souffrir, décide de pas s’engager , ne veut pas développer ses sentiments qu’il ressent déjà . Il a , je pense, une blessure de l’abandon assez présente qui fait qu’il a peur de s’engager par peur de souffrir si notre relation est amenée à s’arrêter.

Je suis tout à fait d'accord avec le fait de passer à autre chose lorsqu'on prend conscience que la personne d'en face ne nous porte pas suffisamment d’intérêt. Seulement quelque chose m'énerve. C'est la façon de dire next.. La seule solution n'est pas de passer à autre chose sans rien dire j’espère ? Je veux dire c'est quand même possible de se voir une dernière fois pour déclarer la fin. Si lorsque c'est moi qui suis la personne moins intéréssée ça me semble logique de mettre les points sur les i pour éviter les désillusions et les espoirs inutiles, on sait jamais, force est de constater que maintenant que je suis de l'autre coté, l'autre partie ne semble pas vouloir faire ce geste. J'ai bien envie de proposer de se voir pour finir les choses face à face sans lachété. J'ai horreur de ça. Mais comment le proposer ? Suis je obligée d'accepter ce procédé qui m'exècre et va m'énerver un moment ? Je me doute qu'on ne peut exiger des autres de réagir comme on le ferait mais je n'accepte qu'on agisse en faisant preuve d'irrespect et de lacheté. C'est tout simplement hors de question. Alors que devrais je faire ? Je veux pas insister pour qu'il se passe qq chose ou quoi je veux juste tirer un trait net et pouvoir passer sereinement à autre chose. Des conseils svp ?

Vous voyez ce moment terrible où « ohhhhh allééééé… oui… allé là… arfff…. NON, je bloque ! » ? Et bien les chercheurs Julia Heiman et Joseph LoPiccolo ont découvert qu’en tétanisant volontairement vos jambes votre ceinture abdominale, vos bras ou vos pieds, vous basculerez dans l’extase. Alors si je fais la planche chéri, tu me laisses tranquille, hein ?!


Peu importe le salaire d’un homme, ou le salaire de sa femme, l’homme se dote de la responsabilité de pourvoir aux besoins de sa famille. Ce n’est pas qu’il choisit de porter ce fardeau; il s’agit d’un désir inné. Cette notion est donc toujours présente à son esprit et peut engendrer le sentiment d’être pris au piège s’il a l’impression d’être incapable d’assumer cette responsabilité. Sa femme ne peut pas le libérer de ce fardeau, mais elle peut l’alléger en exprimant sa reconnaissance, son soutien et sa confiance.
Michel T. une dernière chose : au-delà de la religion, irez-vous jusqu'à renier votre enfance et votre adolescence, parce qu'on y est plus malléable et influençable qu'à maturité ? ... Ne crachez pas sur votre histoire, je vous en conjure, car cela ne vous amènera à terme, qu'à cracher sur l'Histoire elle-même, comme c'est trop le cas de nos jours "chronocentriques", où tout le passé est mis en procès d'immoralité parce qu'il ne correspond pas à "nos bonnes moeurs"...
« Pour ma part il m’arrive de rester amie avec mes ex mais ce n’est jamais une relation très intense, je dirais plus que c’est de la « camaraderie », un copain plus qu’un véritable ami. Je suis quelqu’un d’assez rancunière et je ne peux pas rester amie avec une personne qui m’a quittée (trop de fierté malheureusement) jusqu’à ce que ma frustration disparaisse.
Votre post est ancien, mais je réagis vivement à ce que vous avez écrit, Je suis une femme dans la même situation, En lisant tous les commentaires , j'essaie de trouver une solution apaisante à ces comportements qui font de nous des êtres en souffrance , Sans douter que de l'autre coté , il y a aussi ou peut-être souffrance de la part du ''décideur'' ?? Mais cette attitude de rejet faite de silence est pure indécence , Essayant de comprendre ?? Mon quotidien est fait de tristesse et trouver la porte de sortie est une affaire ardue, Le silence imposé est synonyme de ; mépris et indifférence
tout d’abord merci pour cet article interessant . J’ai besoin d’un conseil ou tout au moins de savoir si j’ai raison de m’inquieté ou non sur ma relation. Alors voila il y a presque un mois je me suis rapproché d’un collegue de travail on s’est echangé nos numero et il m’écrivait chaque jour pour parler de tout et de rien bref on a fini par se voir chez moi en dehors du travail et l’on a fini par s’embrasser. on se voyait assez souvent et passions de tres bons moments. Mais biensur il y a toujours un « mais  » depuis que l’on s’est vu dimanche soir il ne m’a pas recontacté plus de sms rien je sais que c’est que 3 jours mais d’habitude on s’ecrivais presque tout les jours… je l’ai vu aujourd’hui »hui au boulot il n’etait pas distant il me taquinais meme mais… aucun texto encore aujourd’hui que faut il que je fasse? j’ai peur que la relation en reste la ; qu’il ne me recontacte pas qu’en penses tu?
Je suis un ancien croyant (protestant "libéral"), mais seulement jusqu'à 21 ans, lorsque j'ai commencé à découvrir, il y a plus de 50 ans, les options non confessionnelles qui m'avaient été occultées. Les protestants libéraux permettant l'interprétation de la bible, et ayant donc en quelque sorte inventé le "libre-examen", je me croyais naïvement du bon côté de la barrière dogmatique. Mais, bien que rapidement convaincu intellectuellement par les arguments rationnels et scientifiques de l'inexistence réelle de "Dieu", il m'a quand même fallu 4 ans pour m'affranchir affectivement de ma croyance passée et pour devenir athée, en passant par le déisme, l'agnosticisme et l'incroyance.

Michael Argyle, professeur à Oxford, fut l'un des spécialistes mondiaux de la psychologie sociale des religions. Ses travaux ont porté surtout sur les liens entre religion, bien-être et santé. Ainsi dans une enquête menée en 2000, auprès de personnes définies comme mystiques, qui a révélé une corrélation négative entre mysticisme et bonheur. Une des raisons est peut-être que les mystiques sont, en règle générale, des personnes solitaires, coupées des relations sociales. Ils sont donc privés du support social dont bénéficient les autres types de croyants intégrés dans des groupes religieux.


Etre exigeante sans être menaçante, ne pas dresser un catalogue de reproches, mais expliquer ses propres difficultés : « La relation ne me convient pas, rediscutons de ce qui nous convient. » « Quand il s’agit de faux salauds, il est fréquent que l’homme ne se rende pas tout à fait compte de son comportement et qu’il soit exécrable parce qu’il ne sait pas mettre en mots le malaise qu’il ressent », résume Marie-France Hirigoyen.
bible bénédiction Christ citation confiance connaissance cœur pur dispute dons spirituels enfant ennemi famille foi guerison jeunesse jeûne joie Jésus masculin miracle mort; résurrection; vie éternelle orgueil paix pardon parfum patience peur prière promesse promesse; accomplissement prospérité Présence de Dieu péché reconnaissance Rejet rentrée rébellion rôle de femme salut sexualité victoire échec église épreuve équité genre

Bien sûr il y a quelques exceptions. Si par exemple la fille n’a pas une sexualité épanouie pour X ou Y raison : complexe, croyance négative, traumatisme, manque d’expérience. Et même dans ce cas, vous devez tout de même maintenir la connexion sexuelle. Pour le reste, c’est particulièrement vrai, et ça s’est vérifié toujours vérifié dans mon expérience.


Ma procédure simple en 4 étapes permettant de résoudre le mystère du « personnage social » d’un homme et d’arriver à ce qu’il vous montre son VRAI côté, celui qu’il ne partage avec personne d’autre. (Procéder ainsi fera qu’un homme ressentira une profonde et puissante affinité avec vous... alors prenez garde lorsque vous déciderez de la personne avec laquelle vous allez le faire.)
Au bout de la troisième semaine j’ai eu un problème familiale et j’ai du supplier mon copain pour qu’il puisse venir chez moi parce que je ne n’avait pas la force de me déplacer, et en un an de relation c’était la toute première fois que je demandais de l’aide, il me répétait sans cesse qu’il oulait rester seul et qu’il ne voulait pas faire le déplacement.
Il peut aussi y avoir la pression familiale de son côté. Pour une raison pas toujours connue, votre couple ne répondait pas à toutes les attentes de sa propre famille. Pour peu que ton ex soit très respectueux, proche ou influençable par sa famille, si l’idée de ton couple ne plaisait pas, parvenir à ce qu’il s’engage risque fort de devenir un combat. Et ce combat, il va falloir le mener avec force et persévérance. Même lorsque tu penseras avoir enfin gagné.
avec le temps l’homme veut laisser sa partenaire toujours à sa merci , lui il fait tout ce qu’il veut et il s’impose sur elle , il oublie ce qui peut faire plaisir à sa femme , il n’essaie pas de réaliser un de ses rêves tant qu’il a les moyens financiers, même si il n’a rien il peut très bien l’encourager à avancer dans ce qu’elle se sent alaise .bref la femme est traitée comme une machine qu’on l’épuise aux cours des années, bon courage les filles
Dans un couple, il arrive parfois que les deux partenaires n’aient pas envie d’avancer de la même manière. Alors que l’un rêve de mariage, d’emménagement ensemble et même de famille, il se peut que l’autre ait envie de prendre son temps et de « profiter de la vie ». De ce fait, dès que les choses deviennent sérieuses, ton copain/ta copine fuient. Mon ex a peur de s’engager, que faire ?
Bonjour Alexandre j’ai un soucis qui m’inquiète. Il y a deux ans J’ai rencontré un mec sur le net un dimanche soir après une longue causerie il me dis qu’il m’aime bien ,qu’il me garde pour le mariage. On a échangé nos contacts et depuis lors on s’appelle souvent. Il m’écrit parfois . je ne sait comment j’ai réussi à tomber amoureuse de lui. Il arrive souvent que j’aille sur le net chercher des compatibilités entre les prénoms les signes astrologiques…car il me plait vraiment. Ce qui me déconcerte c’est que par moment il est choux et quelques temps après il devient étrange. Il ne m’appelle plus, rien du tout aucun signe il ne repond pas a mes textos. On a pas encore eu l’occasion de se rencontrer car il a du boulo me dit il souvent. Il a été muté au nord du pays. Je voudrait qu’on se donne une chance mais j’arrive pas à trouver le meilleur moyen d’y parvenir. Svp aidez moi ça fait deux ans que ça dure!

Si jamais vous êtes en couple et que ce dernier est au bord du gouffre, alors je vous oriente vers mon livre numérique en accès immédiat 35 règles pour sauver son couple. Ce dernier existe également dans un pack accompagné de 3 formations audio pour vaincre la routine, sauver votre couple rapidement et pour combattre la jalousie qui vous fait profiter d’une remise de 45 %. Pour en savoir plus uniquement sur le livre c’est par ici ! Pour en savoir plus sur le programme livre + 3 formations à un tarif spécial c’est par là !
Je suis jeune, j'ai 20 ans. En couple depuis 2 ans, mon copain n'a cessé de douter de notre relation malgré son attachement pour moi, j'ai longtemps été patiente car j'accepte que dans la vie de toute personne il puisse y avoir des moments de doutes, surtout à notre âge. Nous avons eu une dispute il y a 3 semaines, depuis nous ne nous sommes pas revus. Il ne me parle plus, je lui propose d'avoir une discussion il ne me répond pas... Je suis face à son silence et tente de me mettre à sa place. Et je ne comprends pas quelles raisons peuvent pousser une personne(lui ou une autre) à se murer ainsi face à quelqu'un qui lui est chère et qui clairement en souffre. Peut-on dire que c'est de l'égoïsme ? Du sadisme ? De la manipulation ? Comment infliger cela à quelqu'un qu'on aime ? J'ai beaucoup de mal à accepter que ses raisons lui soient propres, j'ai plutôt l'impression qu'elles sont dirigées contre moi... Comment se délier de ce sentiment ? Et faut-il pardonner ? Faut-il excuser ? ... En espérant que vous aurez le temps de me faire part de votre avis sur ces dernières questions... merci en tout cas car ce billet m'a permit de voir les choses plus sereinement...
« Il y avait cette complicité formidable entre nous. Celle née de toutes ces années passées ensemble, qui fait que tu connais l’autre par cœur. Que tu le comprends d’un seul regard. Que tu reconnais ses expressions fétiches, ses réactions, ses blagues, son humour. Qu’il est persuadé d’être la personne qui te connaît le mieux au monde. Pour tout ça, j’étais persuadée que si on venait un jour à rompre, on resterait forcément amis. Que cette complicité était trop forte, trop importante, trop gravée en nous. Qu’elle ne pourrait pas mourir. […]
je m'explique brièvement .. j'ai rencontre un homme le truc typique dans un cadre assez spécial un groupe facebook ou nous allions chacun de notre coté avec des amis pour tué le temps ... jusqu'au jours "au bout de deux mois" d'échange facebook ensuite en texto je me suis rendu compte que je m'en etait attachée j'ai testée le terrain et il était heureux que je lui montre un attachement qu'il ma avoué ressentir lui aussi mais comme moi ne sen était pas rendu compte c'etait une chose qui c'est installé naturellement .... je ne savais pas qu'il était possible qu'une relation amoureuse puisse naître sans même y pensé ni sans rendre compte et sans ce voir pour c('est une évidence on c'est reconnu ....
Vu de l'extérieur il est impossible de savoir si c'est son comportement qui est inadapté (et de toutes façons ce n'est pas lui qui est demandeur). Par contre vous subissez quelque chose qui vous déplaît fortement et vous avez le pouvoir d'y mettre fin. Rien ne vous empêche de vous éloigner, de faire silence… et de voir comment il réagit. S'il ne revient pas vers vous, vous saurez quelle conclusion en tirer : il ne tient pas beaucoup à vous. Il se peut aussi que quelque chose dans son histoire fait qu'il se mure ainsi dans le silence, mais vous ne pouvez rien y changer.
Tu vis pour toi, pas pour les autres ! D’ailleurs je pense que le concept de « coming out » est un peu... pas idiot mais presque. Ça met une pression de fou, alors qu’on devrait juste pouvoir dire simplement « papa, maman, je vous présente ma petite amie » et c’est tout. Pareil pour les amis. « T’as quelqu’un dans ta vie ? Comment IL s’appelle » « Oui ELLE s’appelle Aline ». Allez hop ça c’est fait, ça plaît pas c’est que ce ne sont pas de vrais amis !
Pour l’approche jungienne l’ami est cette partie de nous qui cherche à nous indiquer le chemin de la liberté, c’est-à-dire celui de notre individuation. D’un point de vue hiérarchique il est juste en dessous du sage mais s’il n’en a pas les aspects magiques, il garde une fonction de présence qui donne du courage pour affronter les épreuves de la vie. L’ami c’est l’alter ego, un autre soi-même qui est là comme soutien indéfectible. Pour les femmes on peut associer l’ami à leur animus (partie masculine de la femme) qui s’éveille et commence à se manifester de manière douce.
On le sait, l’homme « idéal » n’existe pas (la femme non plus d'ailleurs !), attention à notre imaginaire, aux fantasmes que l'on peut se faire d'une relation : si on attend trop de l’autre, il va prendre peur et fuir. Il faut y aller doucement et garder les pieds sur terre. Avoir trop d’attentes engendre forcément trop de demandes, auxquels un homme ne pourra pas répondre.
Alors il y a deux ans bientôt j’ai fait la connaissance d’un jeun homme (23 ans) par l’intermédiaire d’une ancienne amie à moi. Physiquement c’était trop ça mais au fur et à mesure qu’on s’écrivait, il commençait à me plaire et je trouvais qu’il avait un charme fou! Puis à un moment ça n’allait plus. Pendant plusieurs mois on a arrêter, et on a repris. On se voyait plusieurs fois en groupe mais en presque deux ans on s’est vu qu’une seule fois en tête à tête. Il me disait souvent qu’il était pas prêt à vouloir une relation sérieuse, il attendait de trouver la bonne. J’ai l’impression qu’avec ses belles paroles il me faisait beaucoup espérer et aussi je pense qu’il a du comprendre que j’étais très attaché à lui. Depuis une semaine maintenant on ne se parle plus car je lui avait posé la question: s’il voulait quelque chose avec moi. Et il a clôturer la conversation avec « arrête de m’écrire » pourquoi vous êtes compliqué vous les hommes ?!

=>la CONFIANCE en soi : arrêter de s’introspecter, se matyriser, penser qu’on est gros naze si on se plante- il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais, et ceux là ne vivent pas leur vie, ils observent celle des autres-, d’autant que dans la séduction s’il y a plantage c’est peut-être aussi que l’autre s’est comporté comme un(e) nul(le), arrêter de penser —>AGIR
Cet homme est un ancien camarade, qui me plaisait beaucoup au lycée, mais il ne s’était rien passé. Aujourd’hui on s’est recontacté apres des années parce que je voulais savoir comment allait sa famille après un cyclone sur l’île où on avait vécu. Il a commencé à m’envoyer régulièrement des messages. Et il ya peu il m’a proposé de se voir, après deux mois de texto et appels. Comme je travaille en horaires décalés on s’est vus tard le soir, chez lui. Il m’a embrassée mais quand il a voulu aller plus loin je l’ai stoppé, et c’est là qu’il m’a dit qu’il préférait être honnête avec moi et que pour le moment il ne voulait pas être en couple. Quand j’ai poussé les explications il m’a dit que ce n’était pas une question de caractère ou de physique parce que telle que je suis mentalement ça pourrait coller. Mais uniquement de timing, et qu’il ne voulait pas me faire croire qu’il était sérieux pour me faire perdre mon temps. J’ai compris et lui ai dit que c’était la 1ere mais aussi la dernière fois qu’on se revoyait. Quand il m’a raccompagnée chez moi il m’a demandé de le serrer tres fort et si j’avais vraiment plus envie de le voir, que sa porte me sera toujours ouverte etc. J’aimerais comprendre, est ce que cet homme va me zapper complètement ou va t’il revenir même si je ne lui parle plus?
Notre relation ne progresse pas, bien que nous soyons déjà bien intimes et que nous partagions quelques week-end ensemble. Nous sommes à distance (plus de 300 kms nous sépare). Quand on se voit c’est toujours super, nous sommes contents de nous retrouver, et nous partageons d’agréables moments, et pas mal de points de vue communs. ET quand il est parti, plus de nouvelle pendant plusieurs jours, voire semaine.
Mesdames, je tiens à vous dire que vous trouverez dans cet article des solutions précises pour séduire un homme indécis mais qu’il n’appartient qu’à vous de pouvoir les appliquer au plus vite. Très souvent, vous savez dans quelle situation vous êtes ainsi que les efforts à produire mais vous laissez votre petite voix intérieure vous dire “Tu vas craquer parce que tu l’aimes alors lâche toi !”.
Enfin, cela peut être tout simplement pour dépasser un interdit : les notions de plaisir, de pouvoir et d’interdits sont très liées et plus un interdit est ancré en nous, plus il est tentant de le transgresser, juste pour voir à quoi cela ressemble. C’est une sorte d’ivresse, un moment d’excitation momentané, l’impression de jouir d’une fausse liberté. La question du sexe est donc très liée: on cherche simplement à (se) faire plaisir, à goûter à d’autres plaisirs… mais on perd alors de vue ce qui procure le vrai Plaisir, ou plus exactement le bonheur profond qui est l’amour. Car sans amour le sexe n’a pas de goût, c’est une ivresse qui retombe l’instant d’après.
Au fait ce sont des principes de vie connus depuis toujours mais pas toujours mis en pratique, exemple dans la vie on dit « trop bon trop con » avec les filles pareil, si tu es trop gentil te prend pour un amis et pas pour son petit copain, c’est normal il y a de la psychologiqe en tout ça, garder la « distance » c’est ne pas avoir des rapports comme feres et soeurs, ou comme une mere poule, dans l’union à deux chacun a beison de garder une partie de soi libre vis à vis de l’autre tout en restant ensemble c’est sa supape de securité … au fond il y a un temps pour tout car des fois les gens ont besion d’etre tres proches, gentils, d’etre considérés, le tout c’est de ne pas avoir l’air d’un idiot sans personalité quand tu fait tout cela !
je vois un homme depuis 5 mois, j ai 40 et lui 43 on a des enfants de chaque cote, on travaille ensemble et c est lui au départ qui a pris le contact pour se voir en dehors du travail, il est tres reserve et moi aussi. on se voyait assez regulierement mais que pour le sexe avec des periodes sans se voir pendant une semaine ou plus ensuite il y eu les vacances, je suis parti tout le mois d août j ai commencé la 1ere a lui envoyé des messages pendant ces vacances et avec très peu de réponse de sa part en sachant qu’ il avait ces enfants et pendant qu’ il les a il est pas très messages, ensuite on s est revu début septembre tous les jours pendant une semaine et la dernière fois que l on s est vu il m’a poussé à savoir ce qui me bloquait sexuellement je lui ai dit que j avais des sentiments et peur de sa reaction et suite à ça il me dit que lui aussi en a et s emballe sur la suite, pendant qu’ on se voit on parle de nos vies, lui se dévoile peu a peu, lui sur son passé un peu particulier surtout avec sa mere, il est tendre, calin, quand on a pas nos enfants on passe la nuit ensemble et on dort ensemble mais n arrête pas de me dire qu’ il ne sait pas ce qu’ il veut depuis le début.
Il y a plusieurs mois, on m’a invité à intervenir lors d’une conférence et à parler des rencontres et des relations à environ 200 hommes. Je pensais qu’il serait fascinant pour nous tous si nous parlions de la manière dont un homme et une femme peuvent « se lier » émotionnellement, de manière plus directe et éviter de perdre du temps à faire des rencontres, se disputer, être rejetés, se sentir blessés, avoir des petites ruptures, etc.

Je ne comprends pas trop ce comportement, dans le sens où il a bataillé pour “m’avoir”, et au moment où il y a une brèche, il se rétracte… Je lui ai dis que je lui laissais du temps pour réfléchir, qu’il n’y avait pas de quelconque pression etc. Il m’a remerciée et plus rien depuis hier. Je compte le laisser revenir vers moi de lui-même, mais j’ai beaucoup de mal à comprendre ce comportement, alors que je n’ai pas dévoilé de sentiments de façon “abusive”, en tout cas beaucoup moins que lui.
Mais il m’a demandé de faire des efforts en incoherence complete avec ce qu’est un couple (pas tactile, pas d’sms, pas de demande …) mais de meme au vu de votre article si je n’ecoute pas ses mots mais que je regarde ses actes : il fait des pas vers moi, se livre sur ses sentiments/ressentiments, repond à mes sms (que je reduis), partage ses musiques preferé, regarde les emissions que j’aime a la tv, me prend dans ses bras, me regarde dans les yeux …

Se préserver c'est accepter le risque de la rupture; vraiment l'issue à 2 necessite... les 2! C'est très douloureux de voir l'autre en souffrance sans pouvoir l'aider puisqu'il ne souhaite pas d'aide. Mais c'est ainsi, ...chacun son chemin, certains chemins s'accompagnent, d'autres se croisent puis s'éloignent... sans savoir si un jour se rencontreront de nouveau.
Nombre d'idées reçues courent encore sur les hommes : peur de l'engagement, immaturité affective, rapport au sexe obsessionnel, etc. L'inverse est également vrai. Les femmes sont souvent perçues comme exigeantes, trop compliquées et obsédées par le désir de changer leur partenaire. Résultat, les uns comme les autres cultivent des croyances, parfois négatives, qui créent des tensions inutiles lors d'une rencontre. " Les séduire demande de repenser ses croyances" affirme Alexandre Roth.
bonjour voila j ai 47 ans separée et 2 enfants j ai rencontré un homme de 50 ans on s aime depuis maintenant 18mois mais depuis 1 mois celui ci ne veut plus me voir ni me parler il dit qu il n, aime pas qu on parle sur son dos je pense encore une fois que c est mon ex qui a surement dit des choses mechantes et ce , est pas la premiere fois que mon ex va l agressé j ai decidé de mettre en place le silence radio et depuis 20 jours je n ai toujours pas eu de nouvelles il ma manque enormement je ne vis plus mange tres peu et je pleure beaucoup je voudrais un conseil cette homme est tres rancunier !!
Tu vis pour toi, pas pour les autres ! D’ailleurs je pense que le concept de « coming out » est un peu... pas idiot mais presque. Ça met une pression de fou, alors qu’on devrait juste pouvoir dire simplement « papa, maman, je vous présente ma petite amie » et c’est tout. Pareil pour les amis. « T’as quelqu’un dans ta vie ? Comment IL s’appelle » « Oui ELLE s’appelle Aline ». Allez hop ça c’est fait, ça plaît pas c’est que ce ne sont pas de vrais amis !

J’aurais aimée savoir comment faire pour convaincre un homme qui a l’habitude d’avoir des plans régulier avec des femmes d’arrêter sa et qu’il se dise que je suis la pour lui donner l’amour qui n’a pas l’habitude d’avoir sa et surtout pour lui donner de l’amour et lui et à sa fille.. comment faire pour qu’il ce dise que je suis la pour l’aimer et lui donner tout l’amour que je peux lui accordée ?
Bonne question. Perso, j’écris des articles, je parle à mes amis hommes, je reprend sur beaucoup de choses mon compagnon : « non, ce n’est pas parce que toi = homme, moi = femme », je laisse de la place et valorise la « non-virilité »/ »le sentiment » / « la rencontre de l’autre », j’essaie de ne pas tomber dans le sacrifice, j’invite à ce que les femmes cessent l’amour sacrifice…
×