Bonjour, je suis une jeune fille de 23 ans avec un garçon de 3ans. sa fais 6 ans que je suis avec le papa qui a aussi egalement 23 ans et ont vie ensemble, mais le probleme c’est quil me cache plein de chose dans sont telephone ces appel il trouve sa chiant que je veut tout savoir et puis aussi se sont ces amis je le laisse sortir faire se quil veut mais parfois je trouve sa un peut de trop et je me retrouve la plupart du temps toute seule, alors je lui dit que je me sent seule que jai aussi besoin de vivre, il ne veut jamais sortir avec moi quelque part et que j’aimerais partage plusieurs chose avec lui mais il nie tjs il prends tout a la rigolade il ne me prends jamais au serieux et sa me rend dingue parfois car j’ai envie de parler serieusement avec lui et de tout se quil passe et il prends rien au serieux. donc j’ai decide de prendre soin de moi de change plein de chose de plus envoye de msg mais bon comme ont vie ensemble je ces pas trop my prendre et comment faire pour quil reagisse un peut. il me dit c’est mon comportement qui fais quil sort tjs mais je lui dit que c’est a cause que lui part et que je me sent seule que je suis comme sa.. je veut vraiment pouvoir partage plein de chose et le laisser aussi parfois sortir avec ces amis mais alors que moi aussi je puisse sortir car lui peut tout faire et moi rien du tout. je ne veut pas le perdre quesque je peut faire pour essaye de lavoir plus pres de moi et partage plus de chose avec lui…

La situation est un peu particulière parce qu’on se connaît depuis des années (depuis l’école primaire en gros), alors qu’on a aujourd’hui tous les deux 21 ans. Cela dit je peux confirmer qu’être ami avec un•e ex, ça marche. Je pense que dans la plupart des cas où ça ne fonctionne pas, c’est parce qu’un des deux partenaires n’a pas « fait le deuil » de la relation, qu’il y a une forme de rancœur, de jalousie ou autre qui persiste, et la relation amicale n’est donc pas franchement saine. À l’inverse, si on arrive à se quitter en bons termes (ce qui était le cas ici : l’usure avait fait qu’il n’y avait plus vraiment de sentiment amoureux, on avait déjà plus une relation « de potes » avant de se séparer), sans avoir de regret, alors ça peut marcher, et ce quelque soit le temps que la relation a duré.
Il y a quelques semaines, j”ai rencontré un homme qui a visiblement beaucoup souffert en amour (trahisons). Les débuts étaient parfaits, un homme romantique, attentionné, chose que j’ai jamais connu. 1-2 fois, j’ai un peu tilté sur des remarques de jalousie qui étaient pas du tout justifiées… je n’ai pas trop compris… et un jour, bam, il n’est pas prêt, il vois bien qu’il n’arrive pas gérer encore sa jalousie, n’arrive pas à me faire confiance. On s’est parlé, expliqué les choses, j’ai été honnête en lui disant que clairement j’avais quelque chose pour lui mais que de rester amis, ça ne serait pas possible pour moi. Il m’a expliqué que pour l’instant, il ne se sentait pas prêt mais qu’il était en tout cas pas fermé à l’idée d’un NOUS. Depuis il m’écris tout de même tous les jours, on s’est tout de même revu plusieurs fois. Il ne veut pas profiter de la situation mais accepte tout de même mes bisous, me dit même qu’il en a envie mais ne veut pas profiter. Dès que je suis plus distante, ou froide, il le sens et agit en conséquence, il propose de se voir, ou et plus actif dans la discussion. En bref, je ne sais pas comment, je peux l’aider à passer sur ce blocage. Je suis d’avis que je ne devrais pas avoir à me justifier dès qu’une remarque de jalousie arrive ( surtout que je ne suis pas en couple avec lui ), mais c’est vrai que j’ai tendance à me justifier ou alors à apporter la preuve que non. Je me dis aussi des fois que je dois pas être si intéressante, si il prêt à me laisser partir…. Je suis un peu perdue…. merci de ton feedback
(function(){"use strict";function s(e){return"function"==typeof e||"object"==typeof e&&null!==e}function a(e){return"function"==typeof e}function l(e){X=e}function u(e){G=e}function c(){return function(){r.nextTick(p)}}function f(){var e=0,n=new ne(p),t=document.createTextNode("");return n.observe(t,{characterData:!0}),function(){t.data=e=++e%2}}function d(){var e=new MessageChannel;return e.port1.onmessage=p,function(){e.port2.postMessage(0)}}function h(){return function(){setTimeout(p,1)}}function p(){for(var e=0;et.length)&&(n=t.length),n-=e.length;var r=t.indexOf(e,n);return-1!==r&&r===n}),String.prototype.startsWith||(String.prototype.startsWith=function(e,n){return n=n||0,this.substr(n,e.length)===e}),String.prototype.trim||(String.prototype.trim=function(){return this.replace(/^[\s\uFEFF\xA0]+|[\s\uFEFF\xA0]+$/g,"")}),String.prototype.includes||(String.prototype.includes=function(e,n){"use strict";return"number"!=typeof n&&(n=0),!(n+e.length>this.length)&&-1!==this.indexOf(e,n)})},"./shared/require-global.js":function(e,n,t){e.exports=t("./shared/require-shim.js")},"./shared/require-shim.js":function(e,n,t){var r=t("./shared/errors.js"),i=(this.window,!1),o=null,s=null,a=new Promise(function(e,n){o=e,s=n}),l=function(e){if(!l.hasModule(e)){var n=new Error('Cannot find module "'+e+'"');throw n.code="MODULE_NOT_FOUND",n}return t("./"+e+".js")};l.loadChunk=function(e){return a.then(function(){return"main"==e?t.e("main").then(function(e){t("./main.js")}.bind(null,t))["catch"](t.oe):"dev"==e?Promise.all([t.e("main"),t.e("dev")]).then(function(e){t("./shared/dev.js")}.bind(null,t))["catch"](t.oe):"internal"==e?Promise.all([t.e("main"),t.e("internal"),t.e("qtext2"),t.e("dev")]).then(function(e){t("./internal.js")}.bind(null,t))["catch"](t.oe):"ads_manager"==e?Promise.all([t.e("main"),t.e("ads_manager")]).then(function(e){undefined,undefined,undefined,undefined,undefined,undefined,undefined,undefined,undefined,undefined,undefined}.bind(null,t))["catch"](t.oe):"publisher_dashboard"==e?t.e("publisher_dashboard").then(function(e){undefined,undefined}.bind(null,t))["catch"](t.oe):"content_widgets"==e?Promise.all([t.e("main"),t.e("content_widgets")]).then(function(e){t("./content_widgets.iframe.js")}.bind(null,t))["catch"](t.oe):void 0})},l.whenReady=function(e,n){Promise.all(window.webpackChunks.map(function(e){return l.loadChunk(e)})).then(function(){n()})},l.installPageProperties=function(e,n){window.Q.settings=e,window.Q.gating=n,i=!0,o()},l.assertPagePropertiesInstalled=function(){i||(s(),r.logJsError("installPageProperties","The install page properties promise was rejected in require-shim."))},l.prefetchAll=function(){t("./settings.js");Promise.all([t.e("main"),t.e("qtext2")]).then(function(){}.bind(null,t))["catch"](t.oe)},l.hasModule=function(e){return!!window.NODE_JS||t.m.hasOwnProperty("./"+e+".js")},l.execAll=function(){var e=Object.keys(t.m);try{for(var n=0;n=c?n():document.fonts.load(u(o,'"'+o.family+'"'),a).then(function(n){1<=n.length?e():setTimeout(t,25)},function(){n()})}t()});var w=new Promise(function(e,n){l=setTimeout(n,c)});Promise.race([w,m]).then(function(){clearTimeout(l),e(o)},function(){n(o)})}else t(function(){function t(){var n;(n=-1!=y&&-1!=g||-1!=y&&-1!=v||-1!=g&&-1!=v)&&((n=y!=g&&y!=v&&g!=v)||(null===f&&(n=/AppleWebKit\/([0-9]+)(?:\.([0-9]+))/.exec(window.navigator.userAgent),f=!!n&&(536>parseInt(n[1],10)||536===parseInt(n[1],10)&&11>=parseInt(n[2],10))),n=f&&(y==b&&g==b&&v==b||y==x&&g==x&&v==x||y==j&&g==j&&v==j)),n=!n),n&&(null!==_.parentNode&&_.parentNode.removeChild(_),clearTimeout(l),e(o))}function d(){if((new Date).getTime()-h>=c)null!==_.parentNode&&_.parentNode.removeChild(_),n(o);else{var e=document.hidden;!0!==e&&void 0!==e||(y=p.a.offsetWidth,g=m.a.offsetWidth,v=w.a.offsetWidth,t()),l=setTimeout(d,50)}}var p=new r(a),m=new r(a),w=new r(a),y=-1,g=-1,v=-1,b=-1,x=-1,j=-1,_=document.createElement("div");_.dir="ltr",i(p,u(o,"sans-serif")),i(m,u(o,"serif")),i(w,u(o,"monospace")),_.appendChild(p.a),_.appendChild(m.a),_.appendChild(w.a),document.body.appendChild(_),b=p.a.offsetWidth,x=m.a.offsetWidth,j=w.a.offsetWidth,d(),s(p,function(e){y=e,t()}),i(p,u(o,'"'+o.family+'",sans-serif')),s(m,function(e){g=e,t()}),i(m,u(o,'"'+o.family+'",serif')),s(w,function(e){v=e,t()}),i(w,u(o,'"'+o.family+'",monospace'))})})},void 0!==e?e.exports=a:(window.FontFaceObserver=a,window.FontFaceObserver.prototype.load=a.prototype.load)}()},"./third_party/tracekit.js":function(e,n){/**
Ce scénario vous est-il familier? Vous êtes allée à un (ou quelques) rendez-vous et tout s'est très bien passé: la connexion était là, la conversation était intéressante, vous avez ri ensemble et trouvé plein de points communs. Mais voilà, tout à coup, il disparaît ou commence à s'éloigner et vous n'y comprenez absolument rien. Qu'est-ce que j'ai dit? Qu'est-ce que j'ai fait? Vous essayez de revoir en détail toutes les conversations et tous les événements et vous n'arrivez pas du tout à comprendre à quel endroit ça a pu accrocher.

Il y a pas plus tard que Hummmmm 49min je viens de dire casch a une fille que je "lache l'affaire" avec elle malgrés un coup de coeur réciproque. Elle ne fera meme pas partie de ma friend zone a présent. Ceci en raison de son manque de dispo actuelle. Elle l'a compris et l'accepte avec pragmatisme ( ouai en plus elle est cool). mais ce soir je suis content d'avoir fait cela (surtou quand je lis ce qu'il y a ci dessus). Je viens de m'éviter une galére de coeur. Seul regret j'aurai pu aller "jusqu'au bout" avec elle mais j'ai fais mon petit slipe. Gardons bien en mémoire qu'en séduction on peut perdre des plumes. Restons maitre du jeu. et qui sait elle dévelopera peut etre une frustration et reviendra tout seul. Big Bizou les loulous
Mais je trouvais cela irrespectueux et malsain vis-à-vis de moi elle lui envoyait un sms il ne lui répondait pas jusqu’au jour où elle lui « salut ça va ? » et il me demande l’autorisation de lui répondre pour savoir ce qu’elle voulait. Evidemment cela est parti en clash je ne comprends pas pourquoi il voulait savoir s’il s’en «  fout » comme il me le disait. Je lui dis « ok tu peux lui répondre mais à condition de la supprimer » il me dit non je ne la supprimerai pas et il l’a quand même contacté ils ont parlé de tout et de rien mais il m’a dit qu’il l’avait supprimé et il lui a dit c’est parce que « je ne voulais pas qu’il lui parle » je lui dis non la raison est que tu as tourné la page et qu’elle doit en faire de même.
Pour donner l’ampleur du cas le plus « grave » : son meilleur ami (qui est aussi un de mes amis proches) a essayé de nous mettre ensemble plusieurs fois auparavant. Il paraît que je lui ai plu dès notre première rencontre, il y a plus de 10 ans. Il me plaisait aussi mais aucun de nous deux n’avait osé aller vers l’autre et nous n’étions jamais célibataires au même moment. Quand enfin, des années après, on parvient à être ensemble, c’était « l’Evidence », l’happy end après des années passées à se chercher mutuellement…. Notre seul regret était toutes ces années « perdues » mais nous pensions nous être enfin « trouvés »…. Quelque chose de cet ordre… Pas un coup de foudre, quelque chose de doux, de certain… C’est ce qu’il disait. Je n’avais pas éprouvé cela depuis longtemps. Je ne l’ai pas éprouvé longtemps non plus d’ailleurs :D
Au début j’étais heureuse, je pense qu’il avait réussi à me faire me sentir mieux mais ça n’a pas duré. Au fil des mois je sentais que je n’étais pas à ma place quand j’allais chez lui, que nous n’avions pas grand chose en commun et pas du tout les mêmes objectifs de vie. De la même manière j’ai constaté qu’à chaque fois que j’éprouvais une diffiuclté dans ma vie je l’appelais tout de suite pour me réconforter. J’imagine que ce n’était pas sain et j’étais trop dépendante de lui sur le plan moral. J’ai questionné notre relation pendant une année complète mais j’ai fini par lui avouer il y a quelques semaines que je n’en pouvais plus et que je n’avais plus de sentiments. Cela m’a libérée même si aujourd’hui je crève d’envie de lui parler à chaque seconde car il me manque et que j’ai besoin d’aller bien mais je me dis que ce n’est pas une raison valable pour se remettre ensemble. Donc maintenant je vais travailler sur moi en espérant trouver le bonheur seule dans un premier temps.

Vous avez tout à fait raison : nous pourrions mettre l'autre en demeure de se manifester. Ne pas céder à son diktat. Sonner à sa porte et se planter devant lui. Mais ce serait aller droit vers le conflit, avec toute la violence qui peut en découler. Est-ce ce que nous voulons ? On ne peut pas forcer le dialogue sans prendre le risque de la violence... puisqu'il a été mis en place précisément pour fuir le dialogue (quelles que soient les raisons de ce refus). Chaque histoire est différente, bien sûr, mais "forcer" l'autre à voir les bienfaits du dialogue pourrait bien être une impasse.
En vrai, le texte vous invite à « être prêt à prendre sa femme sexuellement », à la faire s’élever grâce au pouvoir de votre présence masculine, à la dévorer et la consommer de toute votre force, et à la pénétrer au plus profond de son âme. Aidez-la à embrasser pleinement son côté féminin et à s’abandonner à vous en lui permettant de vous faire confiance.

« Christian Carter a décrit la relation dans laquelle je me trouve à la perfection. Grâce à lui, j’ai appris des choses sur les peurs que j’éprouvais pour les relations et mes croyances limitatives, et comment inverser la tendance. Si seulement j’avais su tout cela il y a vingt ans ! Je suis sortie avec des hommes et j’ai été mariée et les hommes restent encore un mystère pour moi. Les informations du programme se sont avérées tout à fait justes et m’ont beaucoup appris. C’était extraordinaire.  »


J’ai rencontré mon copain il y a 1 mois. Nous avons une différence d’age de 15 ans (il a 27), il est plus jeune que moi. Lui tout comme moi avons souffert de notre derniere relation et il ne veut plus se prendre la tete et vivre sans se poser de question. Il se dit en couple mais se dit libre de faire ce qu’il veut (je parle pas de relations, on est fidele). il me dit de profiter de ma liberté, lui chez lui et moi chez moi.On se voit donc de temps en temps et on se contacte pas mal en sms. Si on se voit il n’y a pas spécialement de relation sexuelle je prefere préciser mais des calins tendres. Ce qui me gene c’est qu’il est mignon quand je suis la et des que je pars c’est comme si j’existais plus. Il sort avec ses potes et reponds a mes sms quand bon lui semble. Il repete toujours : te prends pas la tete.
Énervé par ce message me semble til, il m’a répondu “pourquoi cette question tout à coup !? Et pourquoi tant d’agressivité. ” je lui explique donc que ce n’est pas méchant mais simplement pour que je sois claire. La il me répond qu’il n’a pas du être assez clair des le début et qu’il en est désolé…. il n’est pas près à s’engager me dit il. Mais je lui répond que moi non plus, que je ne peux pas m’engager avec un inconnu, mais simplement laisser le temps faire les choses et voir ou cela nous mène. Apprendre à connaître tout simplement.
Je devais revoir cette dernière personne le lendemain, tout s’est très bien passé, nous avons passé une très bonne soirée. Là, je lui avoue que je n’envisage plus de relation avec le premier homme. A ce moment précis, il se rétracte, me dit qu’il a peur de s’engager, qu’il m’apprécie beaucoup mais qu’il prend du recul sur ses relations passées et qu’il a peur de me faire du mal s’il s’engage sans réfléchir…

Ces phrases du début du texte il me les a sortie “j’ai souffert en amour”, moi aussi énormément et j’ai pris des années à me reconstruire, il est le plus gentil garçon que j’ai eu de toutes mes relations donc j’ai du mal, je l’aime beaucoup, c’est vraiment le début mais j’y tiens tout de même. Il trouve souvent comme prétexte que c’est son style de vie qui fait que ça ne fonctionnera avec personne mais il se voile la face mais il a compris (marginal qui vit dans son camion)..
Si je fais appel à toi c’est parce que je suis vraiment pas bien et je ne sais plus quoi faire. Je vais essayer de résumer mon histoire mais ce n’est pas évident. Voilà en octobre 2013 j’ai quitté mon copain avec qui j’étais depuis 9ans pour un collègue de travail qui lui venait de se faire tromper par sa copine (avec qui il est resté 4ans et a eu une petite fille. Par ailleurs il a aussi une fille de 8ans d’une relation précédente qui a duré une dizaine d’années). Ce collègue a eu beaucoup de mal à accepter de se faire tromper et il a mal vécu la rupture. Il a perdu beaucoup de poids peu de temps etc… Bref on se connaissait déjà depuis 6ans puisqu’on travaille ensemble et on s’est toujours bien entendu. Mon couple n’allait pas bien et du coup on s’est rapproché. Il a tout fait pour qu’on se mette ensemble. Il était très démonstratif (moi aussi je suis même dans la dépendance affective d’après ce que j’ai pu lire sur ton site… ) j’avais des je t’aime, des ma chérie, des mon amour, des tu me manques dans tous ses sms. Je dormais quasiment tous les soirs chez lui. Les mois ont passé et il est devenu distant et je comprenais pas pourquoi. C’est quelqu’un qui a du mal a parler quand ça ne va pas et il m’avait juste dit qu’il y avait des petites choses dans notre relation qu’il voudrait qu’on arrange mais il n’a jamais réussi à me dire ce que c’était. Moi le voyant s’éloigner je n’ai arrêté de le harceler au point de lui rendre la clef de chez lui qu’il m’avait rapidement donnée quand on est sorti ensemble. J’ai fait cela pour le faire réagir et pas dans le but de le quitter. Le problème c’est que lui l’a très mal pris. Suige a cela pendant au moins deux mois j’ai tout fait pour m’excuser de lui avoir rendu sa clé mais tous mes sms ne servaient a rien… il me repondait mais comme un ami. Jusqu’au jour où j’ai appris qu’il avait couché avec une fille au boulot. Je lui ai alors dit ses 4 vérits par sms et que je voulais qu’il me rendemes affaires qu’il m’avait déçue que jamais je ne pourrais refaire confiance à quelqu’un. Suite à cela je ne lui disais même plus Bonjour au travail je l’ignorais complètement tellement il m’avait fait mal en faisant ça alors que moi je mexcusais et j’essayais d’arranger les choses entre nous après l’histoire de la clé. 15 jours plus tard il est venu me parler au boulot et a commencé a me renvoyer des sms où il m’a expliqué que quand je lui avais rendu sa clé ça lui avait brisé le coeur qu’il ne pourrait plus jamais faire confiance à quelqu’un et que pour lui dans sa tete à cause de ca c’était fini entre nous mais qu’il n’avait jamais réussi a me le dire. Que c’est après ca qu’il était mal qu’il a couché avec la fille. Il s’est excusé de m’avoir fait du mal. Il m’a dit qu’il ne pouvait pas me zapper de sa vie etc… bref on s’est remis ensemble et moi j’ai tout fait pour lui montrer que je tenais a lui qu’il pouvait toujours compter sur moi et j’ai recommencé mes grandes déclarations d’amou. Jvoulaisle rassurer après le coup de la clé. Lui en revanche de son côté ne me disait plus je t’aime ou ma chérie. Et quand je lui demais pourquoi je n’avais pas de mots gentils il me repondait qu’il n’y arrivait pas pour le moment et que olus j’allais lui parler de ca plus il allait se braquer. Mi juillet il est parti en vacances 15 jours et a son retour je pensais qu’il allait avoir hâte de me voir. Et la semaine où il edt revenu il a prétexté tous les soirs de la semaine qu’il avait des choses de prev7. Chaque soir il avait une excuse. Je lui ai dit pzr sms que je comprenais pas pourquoi il voulait pas me voir, que c’était pas normal après 3 semains sans se voir que je ne devais pas lui manquait. Les semaines précédente s je lui avais aussi reproché quo7ne se voyait pas beaucoup que je passais toujours après tout le monde et que j’aimerais qu’il soit plus attentionné avec moi (comme avant en fzit) parce qu j’avais l’impression de ne pas compter a ses yeux. Lundi dernier jai donc encore demandé si on pouvait se voir le soir car il m manquait et il m’a encore sorti une excuse. Jelui ai dit qu’on avait l’impression que jene comptais pas pour lui et je n’ai plus eu de reponse comme très souvent quand je lui pose ce genre de questions il ne répond pas a mes sms. Donc voilà depuis lundi dernier je n’ai pas donné de nouvelles du coup ( j’ai voulu mettre en place le silence radio) mais c’est horriblement dur pour moi. Et il ne me donne aucune nouvelle. Au travail j’ai décidé de ne plus le calculer non olus et je me suis dit que si dans une semaine je n’avais toujours pas de nouvelles j’enverrai un sms lui demandant a nouveau de me rendre mes affaires.
Alors ma situation est celle d’une nana de 22 ans qui est bêtement tombé amoureuse de son “plan Q”. J’ai rencontré ce mec il y a 3 semaines, après lui avoir parlé pendant une semaine sur un site de rencontre (pas pour rencontres sérieuses). Au départ je ne voulais pas de copain, je voulais juste m’amuser et profiter de mes dernier mois aux Etats Unis (j’habite à NY depuis 3ans et c’est ma dernière année). Du coup premier soir, après quelques verres au bar, je l’ai invité chez moi et on est passé à l’acte direct cette première nuit. On s’est revu le sur-lendemain et on a passé presque 24h ensemble. Je mettais une petite distance émotionnel, ce qu’il a dû ressentir un peu (même si j’étais quand meme douce et caline par mes actes). Mais il m’a donné matière à m’attacher en insinuant vouloir me revoir, en me parlant déjà de ciné, diné et boite privé, et en étant très câlin (même après l’amour). On est d’accord qu’il sait qu’il n’a pas besoins de mensonges pour me faire passé à l’acte… Puis ce qui devait arrivé arriva: je me suis attachée très fort très vite (il me plait trop c’est l’horreur!) surtout qu’après ce week end là, il a été distant par messages (donc forcément, je me suis attaché encore plus!!!) HEUREUSEMENT, j’ai bien agi en étant directement distante aussi ‘suis moi je te fuis, fuis moi je te suis!” tout en étant chaleureuse lorsqu’il y avait communication. C’était de la pure stratégie parce qu’en vérité j’étais scotché au tel en attendant ses texto (mais chut)! Ca a super bien marché vu qu’il a fini par m’écrire lui, après 3 jours de silence radio de nos deux parts, et on a repassé une nuit ensemble. Puis il m’a invité au ciné (c’était parfait, il m’invitait a sortir!! Ce qui voulait dire qu’il voulait passé du temps avec moi, en dehors du lit! Sachant que j’allais retourné seule chez moi après, parce que j’avais mes règles, et il le savait). Puis il m’a invité à dormir chez lui et ça c’était hier. C’était cool, il a des attentions douces sans faire le mec super amoureux non plus (heureusement d’ailleurs). Y’a des choses qui me disent que je lui plais vraiment et plus que physiquement, puis après y’a une distance soudaine qui me fait me demander si je ne me fais pas des films. Y aurait-il trop de “fuis moi je te suis”? Est-ce qu’il a l’air de jouer au même jeu que moi? Même longueur d’onde ou pas du tout? J’ai aussi peur de ne pas faire une bonne balance entre les deux extrèmes et d’envoyer le mauvais message! Je ne veux pas qu’il pense que je ne suis intéressée que par le sexe, mais je ne veux surtout pas qu’il sache que je pense vraiment beaucoup à lui non plus. Le problème c’est qu’à force de jouer la stratégie, je suis un peu trop tombé dedans.. Ce matin en repartant de chez lui, j’étais un peu déçu parce que j’ai senti qu’il voulait pas que je tarde à partir. Je savais qu’il avait des choses à faire, mais je me suis senti un peu rejeté comparer aux autres fois où il repartait 3h plus tard que prévu. Du coup je me suis mise sur la défensive et j’ai dit une connerie (lui était encore dans le lit ) : “Ok bye, text me, call me, or whatever.” en mauvaise traduction ça donne en gros “text moi, appelle moi, ou n’importe/tant pis, bye!”. Il a senti le malaise parce qu’il m’a envoyé un texto plus tard dans la journée me demandant si tout allait bien. Et j’ai rattrapé le coup en lui disant que bien sur, ça allait bien! Et lui, comment il va? “:)” et j’ai été encore plus loin, quand il ma dit que ça allait mais qu’il était fatigué, je lui ai écris que j’étais fatigué aussi mais que ça en valait la peine “:)” et depuis pas de réponse, ce qui commence à être normal entre nous.. Je compte ne plus rien lui écrire jusqu’à ce qu’il m’écrive lui. J’ai peur d’avoir eu l’air un peu inconsistence et trop peu sûre de moi aujourd’hui. Comment dois-je agir avec lui maintenant? J’aime ce jeu de seduction mais ça me prend toute ma tête et tout mon temps. Je n’ai jamais été dans cet état pour quelqu’un. J’ai tendance à toujours avoir ce que je veux, en général c’est moi qui arrive à les rendre fou! Et là je suis totalement paumée…
Une relation sérieuse à deux vitesses peut être difficile à gérer, surtout s’il refuse catégoriquement l’engagement. Un couple est constitué de deux personnes avec des caractères différents, des façons d’aborder la vie différentes et un regard sur le futur qui l’est tout autant. Il serait intéressant de connaître la définition de l’engagement pour la femme et pour l’homme. Il y a fort à parier qu'elle ne sera pas du tout identique et pour cause : les attentes en matière de vie de couple sont totalement différentes. Un engagement est un accord entre deux personnes définit par une promesse ou une preuve.
Mais ma parole, c’est un concours de dressage…on a trouvé pire que le magazine féminin : l’homme qui pense que les femmes sont comme dans les magazines féminins. Une femme n’est pas un bloc de pâte à modeler, elle a une personnalité qu’elle a eu le temps de façonner sans vous (à moins de faire les sorties d’école évidement, auquel cas vous pourrez l’élever comme vous voulez). Attendre de l’équilibre, du respect et chercher à se faire accepter, c’est bien ; mais si vous en êtes à devoir élaborer une stratégie pour parvenir à cette harmonie, c’est soit que vous n’avez aucun intérêt, soit que votre couple ne fonctionnera jamais.
 Notre intitulé ne doit pas vous tromper, l’économie politique, la sociologie et la culture internationale, aussi bien que canadienne et québécoise, sont au cœur de nos préoccupations. Depuis des années, Les7duQuébec.com et ses nombreux collaborateurs vous offrent des textes variés, orientés idéologiquement et politiquement, que vous êtes convié à commenter dans l’espace blogue de notre webmagazine d’analyse et de réflexion. N’hésitez pas à nous écrire. Nous nous faisons un point d’honneur de respecter la liberté d’expression et le droit de dissidence.
Mais ma parole, c’est un concours de dressage…on a trouvé pire que le magazine féminin : l’homme qui pense que les femmes sont comme dans les magazines féminins. Une femme n’est pas un bloc de pâte à modeler, elle a une personnalité qu’elle a eu le temps de façonner sans vous (à moins de faire les sorties d’école évidement, auquel cas vous pourrez l’élever comme vous voulez). Attendre de l’équilibre, du respect et chercher à se faire accepter, c’est bien ; mais si vous en êtes à devoir élaborer une stratégie pour parvenir à cette harmonie, c’est soit que vous n’avez aucun intérêt, soit que votre couple ne fonctionnera jamais.
Je souligne pourtant que je ne me sens en rien tenue de respecter son silence car avoir entamé celui-ci sur ces derniers mots qui, quelque soit la situation, restaient des mots d'amour, des mots d'apaisements, bref un silence sans aucun préavis si je puis dire, témoigne d'un surcroit de cruauté de sa part. Dès lors, en quoi le respecter serait-il maintenir l'équilibre des forces ? M'a-t'il respectée, lui?
Le ressentiment, c’est l’accumulation de l’influx (nerveux, émotionnel, rationnel, tout ce que vous voulez) qui vous permettra non seulement de partir, mais également de vous retenir de revenir quand les raisons 2, 3 et 4 sèmeront le doute dans votre esprit, faisant vaciller toutes vos certitudes et remettant en cause votre beau départ chevaleresque.
Une part de l’amour se souvent construit sur la passion : on refabrique des illusions. Faudra certes les enterrer plus tard, ou les vivre avec lucidité, ou se galvaniser de ce qui nous parait réel « nous sommes le couple le plus fort de la terre (<= illusion de tous les couples très amoureux), parce que nous prenons systématiquement le temps du dialogue après un conflit (<= stratégie amoureuse lucide, qui, je pense, marchera à long terme)"

On passait tellement de temps tous les deux que la plupart des gens pour qui il est impossible d’être ami•e avec son ex pensaient qu’on s’était remis en couple ou qu’on couchait encore ensemble. Plusieurs personnes ont tenté de mettre en danger notre relation au moment où elle était la plus fraternelle. Lorsque j’ai passé mes vacances chez lui, on m’a accusée d’être une profiteuse ; lui, on l’a accusé de chercher à m’isoler du reste du monde…
Vous parlez d'éveil de la conscience et de force cosmique neutre et chaleureuse. Cela fait New Age, et vous admettez donc qu'il y a des personnes plus ou moins éveillées ; vous introduisez des hiérarchies dans l'humanité, et peut-être malgré vous. Mais devant Dieu, nous voilà tous frères et sœurs adoptifs. Et la présence de Dieu donne la joie, car Il nous chérit !

L'avantage d'avoir eu des expériences avant c'est qu'on est plus à l'écoute de nos vrais désirs et besoins, mais ne pas avoir d'expérience a un autre avantage, c'est la découverte et l'envie d'avancer sans trop se prendre la tête car souvent quand on a de l'expérience, qu'on sait ce qu'on veut plus    et quand on cherche une histoire sérieuse, on est plus sélectif dans nos choix et on  perd cette fraîcheur de la rencontre alors que sans expérience si on est plus sélectif c'est qu'on idéalise un peu trop. (je sais pas si je me fais bien comprendre )
Alors ma situation est celle d’une nana de 22 ans qui est bêtement tombé amoureuse de son “plan Q”. J’ai rencontré ce mec il y a 3 semaines, après lui avoir parlé pendant une semaine sur un site de rencontre (pas pour rencontres sérieuses). Au départ je ne voulais pas de copain, je voulais juste m’amuser et profiter de mes dernier mois aux Etats Unis (j’habite à NY depuis 3ans et c’est ma dernière année). Du coup premier soir, après quelques verres au bar, je l’ai invité chez moi et on est passé à l’acte direct cette première nuit. On s’est revu le sur-lendemain et on a passé presque 24h ensemble. Je mettais une petite distance émotionnel, ce qu’il a dû ressentir un peu (même si j’étais quand meme douce et caline par mes actes). Mais il m’a donné matière à m’attacher en insinuant vouloir me revoir, en me parlant déjà de ciné, diné et boite privé, et en étant très câlin (même après l’amour). On est d’accord qu’il sait qu’il n’a pas besoins de mensonges pour me faire passé à l’acte… Puis ce qui devait arrivé arriva: je me suis attachée très fort très vite (il me plait trop c’est l’horreur!) surtout qu’après ce week end là, il a été distant par messages (donc forcément, je me suis attaché encore plus!!!) HEUREUSEMENT, j’ai bien agi en étant directement distante aussi ‘suis moi je te fuis, fuis moi je te suis!” tout en étant chaleureuse lorsqu’il y avait communication. C’était de la pure stratégie parce qu’en vérité j’étais scotché au tel en attendant ses texto (mais chut)! Ca a super bien marché vu qu’il a fini par m’écrire lui, après 3 jours de silence radio de nos deux parts, et on a repassé une nuit ensemble. Puis il m’a invité au ciné (c’était parfait, il m’invitait a sortir!! Ce qui voulait dire qu’il voulait passé du temps avec moi, en dehors du lit! Sachant que j’allais retourné seule chez moi après, parce que j’avais mes règles, et il le savait). Puis il m’a invité à dormir chez lui et ça c’était hier. C’était cool, il a des attentions douces sans faire le mec super amoureux non plus (heureusement d’ailleurs). Y’a des choses qui me disent que je lui plais vraiment et plus que physiquement, puis après y’a une distance soudaine qui me fait me demander si je ne me fais pas des films. Y aurait-il trop de “fuis moi je te suis”? Est-ce qu’il a l’air de jouer au même jeu que moi? Même longueur d’onde ou pas du tout? J’ai aussi peur de ne pas faire une bonne balance entre les deux extrèmes et d’envoyer le mauvais message! Je ne veux pas qu’il pense que je ne suis intéressée que par le sexe, mais je ne veux surtout pas qu’il sache que je pense vraiment beaucoup à lui non plus. Le problème c’est qu’à force de jouer la stratégie, je suis un peu trop tombé dedans.. Ce matin en repartant de chez lui, j’étais un peu déçu parce que j’ai senti qu’il voulait pas que je tarde à partir. Je savais qu’il avait des choses à faire, mais je me suis senti un peu rejeté comparer aux autres fois où il repartait 3h plus tard que prévu. Du coup je me suis mise sur la défensive et j’ai dit une connerie (lui était encore dans le lit ) : “Ok bye, text me, call me, or whatever.” en mauvaise traduction ça donne en gros “text moi, appelle moi, ou n’importe/tant pis, bye!”. Il a senti le malaise parce qu’il m’a envoyé un texto plus tard dans la journée me demandant si tout allait bien. Et j’ai rattrapé le coup en lui disant que bien sur, ça allait bien! Et lui, comment il va? “:)” et j’ai été encore plus loin, quand il ma dit que ça allait mais qu’il était fatigué, je lui ai écris que j’étais fatigué aussi mais que ça en valait la peine “:)” et depuis pas de réponse, ce qui commence à être normal entre nous.. Je compte ne plus rien lui écrire jusqu’à ce qu’il m’écrive lui. J’ai peur d’avoir eu l’air un peu inconsistence et trop peu sûre de moi aujourd’hui. Comment dois-je agir avec lui maintenant? J’aime ce jeu de seduction mais ça me prend toute ma tête et tout mon temps. Je n’ai jamais été dans cet état pour quelqu’un. J’ai tendance à toujours avoir ce que je veux, en général c’est moi qui arrive à les rendre fou! Et là je suis totalement paumée…
Je voulais vous remercier de votre réponse. Il s’est avéré que nous avons finalement repris contact après ce long silence. Nous prenons juste des nouvelles, nous ne parlons pas de choses profondes. Ce n’est pas à moi d’aborder ces sujets, vu tous les messages que je lui avais envoyé sur mes ressentis… C’est à son tour d’en parler (s’il le veut) quand il le sentira.

Je n’aime pas employer ce terme mais il faut savoir qu’il existe une manière de séduire l’autre grâce à l’instauration d’un “rapport de force”. Si vous vous montrez trop amoureuse, trop acquise ou tout simplement en demande, vous allez donner un pouvoir de décision à cet homme que vous tenez absolument à rendre fou amoureux et du coup c’est l’inverse de ce que vous espérez qui se produira, il restera indécis pendant un long moment…
Ne vous concentrez pas uniquement sur les a priori liés au genre masculin ou féminin. Les distinctions entre hommes et femmes sont bien plus profondes. Pour comprendre les problèmes ou les difficultés que vous pouvez rencontrer dans une relation, il ne faut pas s’arrêter à ce seul critère car les couples homosexuels partagent eux aussi les mêmes problématiques. L’objectif que vous devez désormais vous fixer est de comprendre votre partenaire sur le bout des doigts et plus particulièrement dans les différences qui existent entre vous deux. Ne cherchez pas plus loin la clé pour améliorer n’importe quelle relation homme femme.
Son dernier message date d’y a une semaine pour me dire que l’état de sa tante réveillée du coma se dégrade vraiment, il m’a demandé si on pouvait se voir de la semaine, je lui réponds que j’en serai ravie dès qu’il le peut, mais plus aucune réponse de sa part. 2 jours plus tard je prends les devants et lui propose jeudi ou vendredi et rien pas de réponse non plus, on est dimanche et je lui envoie un sms comme quoi ça me rassurait d’avoir de ces nouvelles et pas de réponse non plus….
Si lors des premiers moments ensemble, de petites disputes apparaissent, rien de grave, cela ne veut pas dire que la relation va s’arrêter. Il faut simplement en parler, sans en faire un drame. Vous ne vous connaissez pas, vous en apprenez chaque jour un peu plus sur l’autre, et parfois des désaccords peuvent apparaître : vous pouvez mal interpréter une parole, et les hommes ne perçoivent pas toujours les choses de la même manière que nous. Dans ce cas il faut impérativement clarifier les malentendus, ne pas attendre. Attention à le faire avec légèreté, en exprimant son ressenti en employant le « je » plutôt que le « tu » : « Je me suis sentie blessée quand tu as dit telle chose… ».
Je vous avais écrit le 09 septembre 2017… Pour faire suite à mon message, j’ai appliqué le SR. Au bout d’un mois et demi, mon ex est revenu. Franchement après ma rupture j’ai voulu continuer à m’occuper de moi… coiffeur, shopping, sorties entre amis. La vie continuait. Une fois qu’il est revenu je n’ai pas joué la femme agressive à faire des reproches mais je n’ai pas non plus montré que j’étais toujours là à courir après, car trop acquise tout de suite … erreur assurée. Suite à nos derniers messages, je n’ai pas refait de pas vers lui. Et deux semaines après il est revenu en m’avouant que je le lui manquais. Ca je le savais que ça arriverait quand il aurait compris que je n’étais plus autant acquise que pendant notre relation. Nous retrouvons une phase de séduction entre nous mais je prends le temps sans brusquer les choses. Il est important de comprendre pourquoi l’autre revient. Cependant, il est difficile de savoir quel comportement on doit avoir, sans faire de faux pas pour se retrouver réellement en repartant sur de bonnes bases. Si vous avez des conseils ou quelques astuces je suis preneuse 🙂 Merci !

bonsoir a tous je remercie kamal pour son article . je suis  d’accord avec muso . attention je crois que muso est un medium ! il m’a piqué mon idée ! ( loolll ) moi aussi je pense c’est que le mec se neglige qd meme apres  avoir conclu avec la miss ! il la crois completement conquise et commence a chercher juste a faire l’amour sans penser a passer plus de temps avec elle dehors en sortie  et sans faire de nouvelles activités avec elle ! la miss aime les gentelemans mais elles aiment se divertir aussi ! elle s’apercoit au bout d’un moment que le monsieur ne pense qu’a sa concombre et neglige un peu le coté vie de couple en communauté en dehors du lit   !! ce qui peut la faire fuir ! a mon avis pour remedier cela et jaimerai avoir vos avis :'”””a mon avis il faut essayer d’organiser des petits projet , des sorties avec la miss sans laisser tomber son lifestyle a lui bien evidemment . comme ca la miss gouttera au plaisir de la vie qu’elle avait pas avant de rencontrer notre esbkien ! elle associera tt plaisir a son amant automatiquement ! essayer une petite technique c de lui proposer une activité chere a elle a faire ds le futur un peu lointain .ca va la projeter dans le futur avec vs , et elle attendra cette activité avec grand plaisir et elle associra inconsciemment  cette activité a vs ! ca sera un bon moyen pour que la dulcinée se sente dans une relation en securité et  attachera la miss au gentleman sur le long terme !””””


Moi je suis en plein divorce est là sa fait 5 mois que j ai rencontre mon nouveau chéri et je sais pas comment faire pour être sa priorité c est déjà quelqu’ un qui est pas téléphone et quand je lui ai dit que j etait tomber amoureuse il a pris ses distances car il partagé pas mes sentiments .il tien a moi mais il s investi pas c est toujours moi qui propose qu’ on se voie quand il est d accord .alors qu au début c était lui aussi et me jour où j ai déclaré mais sentiments ou as changé quoi faire pour le faire réagir et pas le perdre et qu il s investi à son tour
Je suis tombée sur cet article par pur hasard. Ou du moins c’est Dieu qui repond aux questions que je n’arrete pas de me poser. Ces gens a qui ont s’attache et qu’on aime de tout notre coeur, jusqu’au point ou on ignore les avertissements tres clairs de Dieu lorsqu’on est sur le point de pécher.. Dieu nous aime et veut nous proteger, souvent avant que quelque chose de dramatique ne nous arrive. Seigneur fais moi experimenter ton amour afin qu’aucun autre amour charnel que tu ne m’a pas envoyé ne me fasse me sentir complète sur terre. Plonge moi dans ton amour afin que je m’accepte moi même, afin que je puisse marcher dans tes pas. Apprends moi à t’aimer.
Vous parlez de vos traumatismes d'enfance. Ils sont donc très solidement ancrés en vous et quels que soient les efforts que vous puissiez faire, vous ne les surmonterez pas en peu de temps. La jalousie, en particulier, est redoutable. Vous dites aussi que vous passez votre temps à douter de lui… et a non plus ça ne se guérit pas en quelques semaines (si toutefois ça se guérit un jour…).
« Et ce n’est pas la première fois que je vois quelqu’un qui s’emballe au début, comme si tu étais The One, avec de la guimauve et des promesses, persuadé d’aimer et pouf, le soufflé retombe d’un coup. Je crois que certains ont tellement envie d’aimer, tellement envie de vivre l’Histoire, que lorsqu’ils s’aperçoivent que l’autre ne correspond pas complètement à l’image qu’ils avaient envie d’aimer, la désillusion est violente. D’où le désengagement brutal. » @Mary-Read
×