Au 9 em mois, c’est a dire, l’actuel: il y avait encore le tabou de parler du futur, au début de la relation, les termes du contrat étaient clairs: pas d’engagement! J’ai eu l’espoir que ce soit changé durant tout ce temps, apres presque 10 mois de relation, j’ai battu 5 fois son record maximum et il m’a déclaré que j’étais comme sa premiere vraie petite amie et qu’il pense que je serait la seule… de ses principes: il ne peut trahir ma confiance, il se sentirait lâche avec une conscience pas tranquille… je lui voue une confiance réciproque tres profonde quant a la fidélité, d’autant plus qu’il est resté 4 ans célibataire durant lesquels il a ascéré sa personnalité…
Au bout de la troisième semaine j’ai eu un problème familiale et j’ai du supplier mon copain pour qu’il puisse venir chez moi parce que je ne n’avait pas la force de me déplacer, et en un an de relation c’était la toute première fois que je demandais de l’aide, il me répétait sans cesse qu’il oulait rester seul et qu’il ne voulait pas faire le déplacement.
Je suis tombé amoureux d’une fille, il y a 6 mois, nous sommes mis ensemble car elle aussi est tombée amoureuse. Je me suis attaché à elle car j’aspire au mariage. Depuis un moment elle a créé une sorte distance donnant comme raison ses études et pourtant elle dit m’aimer et quand je prends mes distances elle se plaint. Parfois j’ai l’impression qu’elle m’ignore, je l’écris mais ne me réponds presque pas. Elle est tout le temps connectée, parle avec d’autres mais pas avec moi. Elle s’amuse bien avec d’autres personnes mais pas avec moi.
Je suis jeune, j'ai 20 ans. En couple depuis 2 ans, mon copain n'a cessé de douter de notre relation malgré son attachement pour moi, j'ai longtemps été patiente car j'accepte que dans la vie de toute personne il puisse y avoir des moments de doutes, surtout à notre âge. Nous avons eu une dispute il y a 3 semaines, depuis nous ne nous sommes pas revus. Il ne me parle plus, je lui propose d'avoir une discussion il ne me répond pas... Je suis face à son silence et tente de me mettre à sa place. Et je ne comprends pas quelles raisons peuvent pousser une personne(lui ou une autre) à se murer ainsi face à quelqu'un qui lui est chère et qui clairement en souffre. Peut-on dire que c'est de l'égoïsme ? Du sadisme ? De la manipulation ? Comment infliger cela à quelqu'un qu'on aime ? J'ai beaucoup de mal à accepter que ses raisons lui soient propres, j'ai plutôt l'impression qu'elles sont dirigées contre moi... Comment se délier de ce sentiment ? Et faut-il pardonner ? Faut-il excuser ? ... En espérant que vous aurez le temps de me faire part de votre avis sur ces dernières questions... merci en tout cas car ce billet m'a permit de voir les choses plus sereinement...

Je me suis lassé quand je me suis rendu compte que je l’aimais plus qu’elle ne m’aimait. Toujours moi pour proposer des restos, des sorties, pour entretenir la flamme du début…elle ce n’était pas son pb…avec le recul quand je vois tous mes amis qui traitent les femmes comme des serpillières et toutes ces femmes qui les suivent je me dis…ça doit être ça l’amour.
Naturellement, si vous penser que je suis dans l'erreur, je suis ouverte à tous les avis mais il me semble que lorsque le silence est le fait de quelqu'un qui pourrait vous soulager par la parole mais choisit de ne pas le faire, il est inutile d'attendre une réponse positive de sa part donc autant s'éviter l'humiliation de la demander puis de l'attendre en vain!

Le dernier rendez-vous cancellé il m’a demandé quand j’allais dans son bout car je vais dans la ville où il habite le mardi, je lui ai répondu: Mardi prochain. Il pensait que j’irais avant, je lui ai dit que j’étais occupée pour la fin de semaine. Nous avons convenu de nous voir mardi prochain après mon rendez-vous. Je lui ai fait savoir gentiment que si il cancellait mardi que je vais commencer à croire qu’inconsciemment il désir pas me rencontrer.
Pour C. G. Jung, l’ami, c’est une partie de nous, c’est un alter-ego. L’ami est en fait un autre soi-même qui apporte courage et soutien dans les épreuves de la vie. Si cet ami est mort dans le rêve alors qu’il est en réalité toujours vivant, il faudra veiller à ce qui pourrait mourir en soi. Seraient-ce les prémices d’un état dépressif ? Ou l’abandon d’une bienveillance à l’égard de soi-même ? Soyez-vigilant !
Je crois qu'il serait effectivement sage de mettre mes énergies à me reconstruire et accepter que la relation n'existe plus. Même si ça ne fait aucun sens pour moi, visiblement, je dois l'accepter. Le silence est vraiment destructeur alors j'imagine que je dois me protéger et ne plus risquer de me frapper à ce mur. Merci encore, ça fait du bien de pouvoir partager cette douleur qui est unique.
Non, il ne s’agit pas d’un discours optimiste, car tout le monde peut vérifier autour de lui qu’il existe des couples qui sont solides et que l’on admire. En revanche, la majeure partie des relations s’écroulent, non pas à cause de la simple différence dans les rapports hommes femmes mais bel et bien pour des raisons plus larges qui me font dire que leur projet de vie n’était pas préalablement défini ou alors mal déterminé, ou encore que l’un ds deux a mis un coup de canif dans le contrat. Le rapport homme femme doit suivre une logique implacable et dès que l’un deux ne respecte pas ses engagements tout peut être remis en question.

Moi je suis tout le contraire : aucun divorce dans ma famille, je crois en l’amour même s’il ne dure pas forcément toujours, j’ai besoin de croire en l’avenir même si je suis tout aussi incapable de m’engager à aussi long terme pour le moment, je veux croire que ça sera possible un jour, je veux me marier pour la symbolique de la « preuve d’amour », porter le nom de mon mari (et aussi pour les facilités administratives lol). Je ne suis pas une fille trop envahissante pour autant : chacun bien dans sa petite vie = meilleure vie à deux. Je pense qu’il faut être heureux seul pour pouvoir être heureux à deux, je suis pour que chacun ait son espace dans une vie à deux. Mes maîtres mots : respect, attention et amour. Tout tourne autour de ça : tu respectes l’autre et ses envies, tu lui apportes ton écoute et tu prends en compte ses besoins, et tu l’aimes comme il est, en essayant de le rendre heureux au quotidien. Si ça marche comme ça dans les deux sens, alors c’est parti pour rouler longtemps.
Donc, si Jésus-Christ est Dieu, et nous dit les choses de Dieu, à travers l'évangile et les écrits de ses témoins, " les Apôtres ", il est clair que Dieu aime tous les hommes et veut leur bonheur, leur " salut " ; il leur promet la vie éternelle : " Car Dieu n'a pas envoyé le Fils (Jésus) dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. " (saint Jean, ch 3, v 17).
Non, il ne s’agit pas d’un discours optimiste, car tout le monde peut vérifier autour de lui qu’il existe des couples qui sont solides et que l’on admire. En revanche, la majeure partie des relations s’écroulent, non pas à cause de la simple différence dans les rapports hommes femmes mais bel et bien pour des raisons plus larges qui me font dire que leur projet de vie n’était pas préalablement défini ou alors mal déterminé, ou encore que l’un ds deux a mis un coup de canif dans le contrat. Le rapport homme femme doit suivre une logique implacable et dès que l’un deux ne respecte pas ses engagements tout peut être remis en question.
Plutôt que d’être heureuse d’avoir plus d’espace et de retourner à la vie sociale, vous avez l’impression d’être séparée de lui pendant des années depuis votre départ de la maison ce matin. Revenir à la routine des 8h de travail quotidiennes sans lui à vos côtés vous paraît une année lumière. Comme s’il y avait une autre dimension spatio-temporelle prévue à cet effet.
Syndrome Peter Pan ou « j’ai pris de mauvaises habitudes avec Môman ». Sa meute de copains est prioritaire. Même en couple, il se vit toujours en ado célibataire. Enceinte de neuf mois, il vous laissera seule tout un week-end au 5e sans ascenseur pour ne pas manquer son festival de powerball. Il vous offre un robot ménager pour la Saint-Valentin, ne vous tend une rose que sur l’insistance du Pakistanais de la pizzeria, met les pieds sous la table, ne trouve jamais la porte du lave-vaisselle et ne range rien. Il vous voit comme sa nounou-boniche-geisha.
voilà, je suis un peu perdue par rapport à mon ex: on est sorti ensemble pendant 4 mois, c’était de plus en plus intense mais au moment de passer de façon implicite de la phase de « bien être » à celle d’ « attachement », monsieur a pris peur à l’idée d’être trop dépendant et a stoppé notre relation. Il en pleurait presque et m’a parallèlement déclaré que j’ étais la meilleure chose qui lui soit arrivé ces dernières années et qu’il n’était qu’un lâche… Il avait l’air vraiment perdu, lui qui voulait pourtant une relation stable (c’est ce qu’il m’a dit)… Bref ça s’est passé il y a un mois, j’ai limité les contacts ces derniers temps et j’hésite à essayer de le revoir même s’il me manque terriblement! Peut-il calmer son angoisse avec le temps? Je sais que si on se revoit on va sans doute craquer et de nouveau s’embrasser tout ça… (c’est ce qui est arrivé deux jours après notre rupture) mais est-ce une si bonne chose? Je n’ai pas envie de souffrir à nouveau dans quelques mois pour les mêmes raisons! Voilà voilà, que dois je faire, fuir, tenter ma chance? J’ai peur de blesser encore plus mon ego…
personnellement je n’ai jamais insisté avec ce genre d’homme, pourquoi ? parce qu’ils n’en valent tout simplement pas la peine ! (pareil dans le sens femme hésitante). le meilleur conseil dans ces cas là est de tourner les talons, sans haine et sans regrets et sans vous retourner. l’amour n’est pas un rapport de force, et ce genre de petits rapports de séduction, inconsistants. estimez vous, vous valez mieux qu’une personne hésitante.
Bonsoir voilà je rencontrai un homme ya un peux plus d un mois on ses vu deux fois avent s allez plus loin donc on a depuis passer 3 weekend ensemble il me dit que il n’est pas texto pas téléphone on vie pas dans la même ville la dernier fois je passer un weekend de 3jour avec lui il m’as même présenté sa fille et m’a fait comprendre que j’étais la 3ème depuis deux ans et que c’était important pour lui mais quand il m’a ramené chez moi le dimanche je plus eu de nouvelle et les deux texto que je eu c’est parce que je lui envoyer alors comme je savais plus où j’en n’étais avec lui ya 4 jour je lui demandez de me dire ce que il voulais vraiment il m’a répondu que pour lui y’ avais pas de souci on été toujours ensemble.alors lundi je suis allez jeté un regarde sur un sit de rencontre que lui été di compte d une amie a moi un l’a vu aussi alors je lui es dit que j’avais une amie qui l’avais vu sur un site de rencontre et si c’était vrais et la il m’a répondu que pas du tout que il a toujour été claire avec moi et sincère et que il voulais toujour me voir et faire un bout de chemin avec moi pour voir ou ca mène et que il allais faites des effort niveau texto mais depuis lundi plus nouvelle mon souci à moi c’est que il plait plus que me plaire et je suis très mal que dois je faire ou penser
Les questionnements sans réponses, les hypothèses ni confirmées ni infirmées, vous laissent dans un doute perpétuel et c'est bien là l'aspect délétère du silence… tant qu'on n'accepte pas notre incapacité à le contrer. Lé révolte est vaine, voire contre-productive. C'est tout un travail que de "lâcher prise" quand on se voit impuissant à changer quelque chose.

Merci pierre couleur pour votre réponse qui résume bien mon état d'esprit. Il y'a bien une différence entre la théorie et la réalité. Vous disiez dans un des post précédents la difficulté de prendre de la distance quand on est pris dans une relation amoureuse. Le temps paraît extrêmement long et cela peut devenir pénible. Je suis très épris de mon amie et j'entends très bien l'importance que chacun se retrouve dans son chez soi. Je réalise encore plus à quel il est important de bien se connaître et d'être très solide.
Il* recommencera la fois d'après et ne comprendra pas votre réaction lorsque vous lui direz "arrête d'agir de la sorte". Vous passerez plus de temps à lui expliquer ce qui vous dérange dans cette attitude alors que vous auriez pu lui dire dès le départ. Il est surement en train de vous taquiner en agissant de la sorte. Lui* ça ne le dérange pas et vous "si".
L’homme le plus charismatique du monde se verra des portes fermées s’il n’a pas un minimum d’hygiène et de savoir vivre. Commencez déjà par entretenir votre peau efficacement en l’hydratant, puis remédiez à l’odeur de transpiration avec les bons produits (bicarbonate et pierre d’alun seulement en cas d’extrême nécessité). Avoir suffisamment de sommeil chaque nuit est aussi obligatoire : trop souvent nous restons devant les écrans le soir. Une surconsommation d’électronique maintien le cerveau en éveil alors qu’il vous envoie les signaux du sommeil, ce qui crée une confusion et vous fait croire que vous n’êtes pas fatigué. https://youtu.be/p6Ppbfb8hBY
×