Les femmes sont des êtres humains, elles sont donc égoïstes et cruelles pour une grande par d’entre elles. La plupart d’entre vous cherchent à nous changer, à faire de nous ce que vous voulez que nous soyons et, si nous résistons, vous nous le reprochez. Beaucoup d’entre vous êtes incapables d’accepter un homme comme il est réellement. Vous faites de gros efforts pour séduite (ou plutôt nous poussez à le faire pour être en position de force), ça c’est vrai, mais après vous devenez extrêmement exigeantes (pas toutes, évidement, mais comment savoir sur laquelle on va tomber au début d’une relation ?)
Raison n ° 4: Elle s’ennuie de vous: Une petite amie peut agir froid et distant parce que vous êtes devenu ennuyeux pour elle. L’emmenez-vous à des dates ennuyeuses, peut-être faire la même routine encore et encore? Peut-être que l’étincelle quand elle vous a rencontré est partie. Tu n’es plus le même « mauvais garçon » qu’elle pensait que tu étais.
Je viens de finir d’écouter attentivement et, prendre des notes du séminaire avec ces 6 chapitres “conseil sur le couple comment récupérer son ex “. Plus j’écoutais, ces excellents conseils plus mes rêves s’envolaient. J’avais l’impression que je ne récupèrerai jamais plus mon couple, nous vivons chacun de notre coté depuis notre rencontre. Et la situations c’est tellement compliqué, que mes espoirs n’existe plus. Malgré avoir mis toutes les chances de mon cotés me parait irréalisable, tellement la situation est complexe avec un partenaire monter a bloque entre famille et ex qui sont contre notre relation. Je me suis battu épuisée, aujourd’hui, je ne vois plus la moindre ombre de lumière au bout de ce tunnel. Bataille que je mène seule, entre ex extrêmement présente dans sa vie, famille qui s’y oppose depuis le début de notre relation (raison que je ne souhaite pas évoquer ici par mesure de discrétion ). Je me rend compte en écoutant attentivement ces différents chapitres, que j’ai faites toutes les actions a te pas faire, du a ma souffrance et désespoirs et voir tout m’échapper. A croire que tout monde son excusable, et moi dans l’extrême par mes principes celui de trouver inadmissible qu’une ex puisse être si présente et se mettre entre nous de la sorte. Aujourd’hui, les propos de mon ami, sont de prendre du recul et en finir avec notre relation. Comme Ponse Pilate j’ai ce sentiment, qu’il s’en lave les mains, et que toutes les responsabilités me sont attribuées. Que tout ce qui nous a amener a ce résultat, par son aide, n’était pas de sa faute, et il n’a pu l’éviter. (hébergent son ex au sein de sa famille durant 2mois) Tout est normal. Situation tellement tendu, nous nous sommes séparé, il ne m’a plus donné de nouvelles durant ce temps. Puis, a notre retrouvaille et moment de discussion, il m’annonce comme la fin de notre histoire, perdu entre sentiment éparpillés. Mais un peu plus tard, parle des évènements a venir donc avec moi ?? je ne comprend plus rien. Serais je les 2 petites roues du vélo a 4 roues, que l’on rajoute pour les enfants qui apprennent a en faire ? Je suis perdu trop de blessures, trop de cassures, trop d’humiliations mais l’amour je ne peux l’effacer comme sa, je tiens a lui et pessimiste pour l’avenir.
A moins que vous ne soyez un adolescent, vous n'avez aucune raison de l'inviter au Mac Do, ni de lui envoyer des texto truffés de fautes. Ce qui peut paraître charmant à 18 ans devient franchement ridicule et contreproductif quand on affleure la trentaine. " Une certaine qualité de vie est au cœur des stratégies de séduction" rappelle Alexandre Roth.
Il est vrai que pour l’instant je suis dans le flou, mais les questions que je me pose sont : est-ce que ce que j’ai envoyé comme signaux fait que la situation ne peut plus évoluer vers une relation amoureuse ? ou est-ce que je lui plais réellement mais à cause de son passé amoureux assez difficile il préfère choisir une relation à distance en guise de protection ? Est-il indécis ou ne me dit-il pas clairement que l’amour entre nous est impossible ?
j’ ai connu un militaire sur internet il y a un an et demi, il est marié mais ne rentrait que deux ou trois fois dans l’ année auprès de sa famille et ce depuis toujours, il a toujours trompé son épouse et l’ ayant découvert elle se refuse a lui depuis de nombreuses années … il a 10 ans de moins que moi, nous passions des heures a dialoguer sur skype et autre, j’ étais son amie, sa confidente et son amante « virtuelle « je lui écrivais tous les jours des lettres merveilleuses et réconfortantes le rassurant sur ses problèmes personnels, professionnels et je trouvais toujours les bons mots pour lui apporter sérénité en l’ aidant souvent a dédramatiser … il s’ est emballé de suite en me disant  » je vous aime » et moi petit a petit je me suis attachée et j’ ai fini par l’ aimer passionnément … une belle histoire comme il disait, qu’ il m’ avait toujours attendue, qu’ il n’ avait jamais connu telle complicité dans tous les domaines se projetant pour son retour définitif dans quelques mois en France… en mars je suis allée l’ accueillir a la sortie de son avion et nous avons fait connaissance puis il est allé rejoindre son épouse pour une semaine , et reparti dans son régiment … en s’ étant vus nous étions encore plus amoureux et impatients de se retrouver pour s’ aimer …il y a dix jours nous nous sommes retrouvés et avons passé quelques heures ENFIN dans une intimité passionnelle, tout s’ est super bien passé, bien sur comme une première journée d’ amour en tenant compte qu’ il faut apprendre les attentes de l’ autre et découvrir son corps … puis plus de nouvelles depuis ce jour de semaine dernière, j’ aurais tant besoin d’ être rassurée, je sais que son épouse est omniprésente donc il n’ est pas libre de plus il est définitivement revenu auprès d’ elle car il est en retraite depuis fin juillet …Quand on vit un amour comme le notre a distance, que cet amour est uniquement basé sur les mots, des échanges intimes par cam, n’ idéalisons pas l’ autre ? frustrés nous fantasmons une relation en attendant des résultats ? je n’ avais pas l’ intention de tomber amoureuse de lui, sur le net je ne voulais que dialoguer et lui a tout fait pour me séduire et finir par m’ abandonner, bien sur je ne suis pas jeune, avec des imperfections comme toute personne avec son vécu mais est ce que cela est si important, lui non plus n’ est pas parfait mais cela m’ était égal car c’ est l’ homme que j’ aimais …
En même temps, vous êtes Juif et un ancien président de la Communauté sépharade unifiée du Québec de 2005 à 2009. alors ça apparaît tout naturel que vous ayez cette vision des choses.C'est un peu celle de Lise Ravary sur le Hezbollah et les Palestiniens je suppose.Ce n'est pas que je sois un expert dans ces questions, en réalité je n'y connais à peu près rien, mais il reste qu'il y a deux moyens de raisonner des gens par l'embargo et les guerres ou le commerce avec eux et une possible amitié en misant sur le long terme.L'Europe veut commercer avec l'Iran et même contourner l'embargo des États-unis, je pense même que le président de la communauté européenne ou est-ce le ministre français de l'économie, Bruno Lemaire qui a dit ça officiellement. L'Iran est toujours dans la liste des pays voyou qu'avait mentionné le président républicain Bush avec l'irak et la Corée du Nord, c'est peut-être réellement un pays dangereux, pleins de fanatiques qui nous avait tué une Canadienne strictement pour rien et qui finance des guerres pour encercler Israel aussi possiblement. Mais moi je trouve qu'on a une vision juste d'un coté quand Trump se mêle de quelque chose, on a juste la vision des intérêts et du choix de politiques des états-uniens. Moi je souhaite à tout le moins que les gens, l'Europe et la Chine comprises se rebellent contre l'hégémonie des États-unis qui en plus sont en train de mener le monde vers la plus grande récession qu'on aura jamais connue.
Actuellement en couple, mon copain est plutôt quelqu’un d’introverti et donc ne fait aucune déclaration, et ne me prouve qu’il tient à moi. Au départ notre relation était très forte et nous avions développé une certaine complicité. Mais depuis 1 mois, il multiplie les sorties avec ses amis, sorties Durant lesquelles il est fortement alcoolisé au point de ne plus pouvoir marcher (tous les vendredi et samedi) il était comme ça avant mais du faite que je ne connaissais pas ses amis il arrivait à refuser des sorties avec eux pour les passer avec moi. Je perd petit à petit confiance mais reste sereine dans le faite qu’il ne fréquente personne d’autre (je lui ai demandé), après une discussion avec lui il l’avoue qu’il n’a jamais été en couple et qu’il ne sait pas comment faire (pourtant je lui rappel que notre relation était parfaite avant donc qu’il est capable d’être attentionné). Je ne sais pas comment m’y prendre pour qu’il ne soit plus perdu. Il m’a admit qu’il ne pensait pas à moi quand il était en soirée car il est trop absorbé par la boisson. Je suis compréhensive, mais je lui ai expliqué que tant qu’il est encore possible, il doit arrêter de consommer de l’alcool dans l’excès (au risque de finir addicte et comme son père). Il m’a dit qu’il se projetait en couple et heureux mais pas avec la même attitude qu’actuellement, il m’a dit qu’il tenait à moi mais qu’il était perdu…. du coup je suis aussi un peu perdue et je suis peut être pas objective du faite de mes sentiments.
Je suis tout à fait d'accord avec le fait de passer à autre chose lorsqu'on prend conscience que la personne d'en face ne nous porte pas suffisamment d’intérêt. Seulement quelque chose m'énerve. C'est la façon de dire next.. La seule solution n'est pas de passer à autre chose sans rien dire j’espère ? Je veux dire c'est quand même possible de se voir une dernière fois pour déclarer la fin. Si lorsque c'est moi qui suis la personne moins intéréssée ça me semble logique de mettre les points sur les i pour éviter les désillusions et les espoirs inutiles, on sait jamais, force est de constater que maintenant que je suis de l'autre coté, l'autre partie ne semble pas vouloir faire ce geste. J'ai bien envie de proposer de se voir pour finir les choses face à face sans lachété. J'ai horreur de ça. Mais comment le proposer ? Suis je obligée d'accepter ce procédé qui m'exècre et va m'énerver un moment ? Je me doute qu'on ne peut exiger des autres de réagir comme on le ferait mais je n'accepte qu'on agisse en faisant preuve d'irrespect et de lacheté. C'est tout simplement hors de question. Alors que devrais je faire ? Je veux pas insister pour qu'il se passe qq chose ou quoi je veux juste tirer un trait net et pouvoir passer sereinement à autre chose. Des conseils svp ?

Naturellement, si vous penser que je suis dans l'erreur, je suis ouverte à tous les avis mais il me semble que lorsque le silence est le fait de quelqu'un qui pourrait vous soulager par la parole mais choisit de ne pas le faire, il est inutile d'attendre une réponse positive de sa part donc autant s'éviter l'humiliation de la demander puis de l'attendre en vain!
Il m’a sorti le grand chose galanterie,resto, plages discussion… goûts musicaux rigolade il s’intéressait à moi on a coucher ensemble durant le week-end et à la fin du weekend… il m’a remercié d’avoir passé un bon moment il ne m’a reparlé de se revoir….. m’as-t’il prise pour une conne?? Car la plus de nouvelles ni de messages je me sens trop mal en me disant qu’il voulait juste coucher alors que moi je veux une relation sérieuse avec lui…. mais je sais pas quoi faire y a t-il un espoir?
Contrairement à la croyance populaire qui voudrait que ce soit vos «vibrations inconscientes» qui repoussent l'autre, ironiquement, ce sont plutôt celles-ci qui attirent ce type de partenaire vers vous et vous attirent à eux, comme des aimants. La relation est vouée à l'échec avant même qu'elle n'ait commencé ce qui vous permet de demeurer dans votre zone de confort: le célibat.

Il y a pas plus tard que Hummmmm 49min je viens de dire casch a une fille que je "lache l'affaire" avec elle malgrés un coup de coeur réciproque. Elle ne fera meme pas partie de ma friend zone a présent. Ceci en raison de son manque de dispo actuelle. Elle l'a compris et l'accepte avec pragmatisme ( ouai en plus elle est cool). mais ce soir je suis content d'avoir fait cela (surtou quand je lis ce qu'il y a ci dessus). Je viens de m'éviter une galére de coeur. Seul regret j'aurai pu aller "jusqu'au bout" avec elle mais j'ai fais mon petit slipe. Gardons bien en mémoire qu'en séduction on peut perdre des plumes. Restons maitre du jeu. et qui sait elle dévelopera peut etre une frustration et reviendra tout seul. Big Bizou les loulous
Mesdames, je tiens à vous dire que vous trouverez dans cet article des solutions précises pour séduire un homme indécis mais qu’il n’appartient qu’à vous de pouvoir les appliquer au plus vite. Très souvent, vous savez dans quelle situation vous êtes ainsi que les efforts à produire mais vous laissez votre petite voix intérieure vous dire “Tu vas craquer parce que tu l’aimes alors lâche toi !”.
Bien entendu, tout n’est pas de votre faute dans cette histoire. Savoir vous remettre en question, c’est bien, mais vous ne devez pas non plus idéaliser l’homme qui se trouve en face de vous et qui ne ressent plus les mêmes sentiments qu’avant à votre égard. Vous ne pourrez sûrement pas l’interroger directement pour connaître les raisons de cette perte d’intensité dans votre relation, cela serait trop simple. Mais des questions discrètes de temps en temps et surtout une bonne analyse de la situation vous permettra de savoir ce qui a fait, chez l’homme avec qui vous êtes, que les sentiments se soient atténués jusqu’à disparaître, ou presque.

De ce fait, elles se lancent trop rapidement dans des déclarations sentimentales et en oublient l’importance de construire une relation de séduction basée sur le partage, sur l’équilibre mais également sur la notion de défi. Vous n’êtes pas sans savoir qu’un homme a toujours besoins d’idéaliser la femme qu’il côtoie et qu’il est nécessaire pour vous d’éviter de vous montrer acquise trop rapidement pour profiter pleinement de votre rencontre.
L’engagement ne se provoque pas. Vous devez attendre que cela vienne de votre homme. Si vous le poussez et qu’il le fait sous la contrainte, les choses dureront bien un temps, mais ensuite elles iront de plus en plus mal : ce n’est pas ce qu’il désirait pour lui et il risque bel et bien de vous quitter pour retrouver sa liberté de vivre à son rythme. La meilleure solution pour que votre homme s’engage, c’est de ne rien forcer. Arrêtez de lui parler sans cesse de mariage, d’enfants, d’emménagement… Plus vous lui en parlerez, moins il en aura envie. Bien entendu ce ne sont pas des sujets tabous : vous pouvez en parler ensemble pour que chacun puisse dire s’il est prêt ou non. Mais s’il vous dit qu’il n’est pas prêt pour le moment : n’insistez pas. Laissez les choses se faire d’elles-mêmes. Il vous faudra peut-être attendre encore un peu mais cela vous permettra de continuer votre relation sur de bonnes bases.
Bonjour, il y a 2 semaines j ai rencontré un homme sur un site de rencontres ou s est très rapidement attaché l un à l autre avec énormément de feeling on parlait non stop et en 3 jours on s est rencontré et sorti ensemble . Seulement le wk suivant il est passé chez moi pour une soirée et une nuit et malheureusement j ai un petit peu trop bu (et pas du tout mon habitude) et j ai bcp trop parlé que sa soit sentiment , réseaux sociaux enfin tout se qu il ne fallait pas dire . Depuis ce wk il ne sait plus ou il en est je lui ai expliqué que malheureusement j avais vraiment trop bu et que j en étais désolée. Il a mis une distance entrent nous mais est tjr présent on continue à se parler . Je l ai revu un matin et il m à pris à bras et on a fini par s embrasser il m à dit qu il ne savait pas se qu il voulait qu il était perdu il ne savait si il préférait continue ou rompre mais il parle comme si tout n était pas perdu entrent nous . Que dois je faire ? J ai pensé à continue à être là pour lui mais en y allant bcp plus doucement dans cette relation
Je m’appelle Marion, j’ai 41 ans et je travaille dans l’audiovisuel. Dans mon entourage professionnel comme personnel, tout le monde est au courant pour mon homosexualité. J’ai fait mon coming out à ma famille à 19 ans, alors que j’étais en couple avec ma première copine. J’en ai d’abord parlé à mes amis, puis rapidement à ma famille proche. J'étais très amoureuse. Je pense que ça m'a donné des ailes. Et puis, j'avais toute confiance en eux. Mes amis d’enfance et ma famille se sont montrés très surpris. Peu de personnes dans mon entourage côtoyaient d'homosexuels. Car tout ça restait très mystérieux pour eux. Il n'y avait ni repères ni référents. S'il y a eu des inquiétudes, elles furent toujours bienveillantes et concernaient les difficultés que je pourrais moi-même rencontrer. Finalement, cela a été plus long à accepter pour moi que pour eux. Leur réaction m'a beaucoup aidée à rattraper le temps perdu.
Mieux : la plupart des femmes trouvent cela rassurant, car elles se disent qu’un homme qui accepte de se monter tel qu’il est, est forcément un homme honnête. Il ne triche pas et on peut lui faire confiance. Par ailleurs ce sont des hommes « apaisés » qui ne sont pas tiraillés par l’image qu’ils renvoient d’eux, ballotés entre ce qu’ils ressentent et ce qu’ils doivent montrer de leur ressenti. Enfin, un homme qui a fait l’effort d’accepter pleinement ses émotions sera plus enclin à comprendre celles de sa compagne. Il s’en trouvera nécessairement plus attentif, plus compréhensif, plus prompt aux concessions. La sensibilité de l’un s’enrichira ainsi de la sensibilité de l’autre.

pourquoi utilisez vous autant ce jargon obscur et ces anglicismes? pour brouiller le contenu d’une discipline déjà complexe, rendre le clair obscur et renforcer l’impression que votre méthode est une approche systémique totalement rôdée et éprouvée? je comprends q ce soit votre fonds de commerce mais franchement ce site pue l’auto-satisfaction. Quant à moi, je suis partisan d’une attitude d’humilité, de place laissée, donnée à l’autre pour s’épanouir. Différence de perception sur le sujet qui est aussi une façon sans doute différente d’appréhender les rapports humains en général. A planifier son action marketing (= la drague selon votre point de vue) en se référant à des principes sociologiques ou publicitaires de (quasi-) prédétermination des comportements, ne risque-t-on pas de louper une bonne part de ce qui fait la profondeur et la saveur de la relation amoureuse? en commençant par ce qui fait que l’ « ennemie » est unique? Evidemment jai conscience que le projet du site ne dépasse pas l’instant critique du processus A.I.D.A. appliqué à la séduction, ce qu’il fait d’ailleurs très bien, et le blaireau de glandu de la drague que je suis vous salue pour le boulot déjà fait. :)
Bonjour anashka, hier dans la matinée je lui avais adresser un message ou je lui demandais si l’on pouvais se parler sur skype le soir, et dans l’apres midi il m’a répondu, SALUT JE SERAI ABSENT CE SOIR AVEC DES COLLEGUES, NOUS POUVONS PARLEZ PLUS TARD…. ET JE LUI EST REPONDUS ….. OK PAS DE PROBLEME BONNE SOIREE… ET DANS LA SOIREE VOICI CE QU’IL M’A ENVOYER COMME MESSAGE A 23H…. je tenais à vous faire lire ce message que j’ai reçus de cet homme hier soir : le voici : vous êtes dans mes pensées chaque jour, même si je n’ai pas de sms de vous tout les jours. S’il vous plait garder cela à l’esprit. Vous êtes spécial pour moi, mais je ne sais pas comment gérer mes sentiments……. Je ne l’est toujours pas répondue, car je ne sais pas quoi lui répondre à cela, je suis completement bloquer, et je ne sais meme pas s’il y a lieu de répondre, et si oui quoi dire sans le faire fuir à nouveau?? Aidez moi..svp…. Merci…..
Dès le plus jeune âge dans notre société on apprend aux hommes à masquer leurs émotions, à ne pas se livrer et donc à  ne pas dire ce qu’ils ressentent que ce soit dans le positif ou le négatif. On veut qu’ils soient forts, on cherche à les endurcir et cela a donc des conséquences tout au long de leur vie et plus particulièrement dans la communication verbale mais également comme je l’explique dans cet article dans leur body language.
Comme Corto Maltese, son moteur, c’est le départ. Son principe de vie : tailler la route. Pas d’attache, donc. Juste des pauses ici et là, le regard dans le lointain, déjà au port suivant. Quoi de plus irrésistible que ce baroudeur insaisissable, plein de parfums d’ailleurs, dont on ne sait jamais tout, et qui a le don de disparaître avant même que l’histoire ait pu commencer... Salaud ? Pas forcément, non. Plutôt héros, mais de sa propre cause. Loin de vous et sans vous. En toute liberté. D’ailleurs, il ne vous a rien promis. N’a fait que passer. Forcément, ça fait mal, car c’est pile à ce moment-là qu’on s’enflamme et s’accroche. Mais qu’y peut-il, lui ? L’amour n’est pas l’objet de sa quête. C’est le marin, toujours en partance; la star hollywoodienne, intouchable; le médecin du bout du monde; l’aventurier solitaire... L’homme qui se dérobe, celui qu’on n’aura jamais. Un pur fantasme, au fond, et comment le lui reprocher...
Si je me permets de vous expliquer cela ce n’est pas pour remue le couteau dans la plaie mais simplement pour vous faire prendre conscience que certaines relations ne sont pas toujours exceptionnelles et que le comportement de l’homme est donc compréhensible, on ne lui donne pas envie de s’investir tout simplement parce que ce qu’il l’attend ne répond pas forcément à ses besoins, à ses envies.
Une fois la source du problème identifiée, plusieurs solutions se dégageront : laisser l'autre cheminer en le soutenant sans pour autant intervenir, s'il a par exemple besoin de faire un point sur lui. Envisager une thérapie de couple s'il s'agit d'une nouvelle forme d'un problème ancien et récurrent, ou encore une sexothérapie si ce qui fait blocage se situe dans la sphère sexuelle (troubles physiques, érosion du désir…). Ou bien redéfinir, sans l’aide d'un tiers, les termes de la relation commune après que chacun aura exposé ses besoins et ses désirs. Dans tous les cas, il est essentiel de ne pas dramatiser ni juger le comportement de son partenaire. Un éloignement est toujours un signal d'alarme, il faut en tenir compte, s'en servir pour retrouver une communication plus sincère et plus attentive, pour changer ensemble certains comportements et habitudes ou encore pour se remettre en question individuellement. En considérant la vie à deux comme un espace où chacun continue à grandir, on redevient pleinement acteur dans la relation. Et on échappe ainsi aux jeux de rôle « bourreau-victime », aussi toxiques que stériles. Pour recevoir tous nos conseils sexo, inscrivez-vous à notre newsletter sexo ici.
Maintenant, je dirais : heureusement ! que les neurosciences ne prétendent pas statuer sur l'existence ou non de Dieu. Figurez-vous que de faire les sacrements, suivre le catéchisme et les retraites inhérentes dans mon enfance puis mon adolescence, m'a toujours porté sur les nerfs : vif d'esprit, je voyais mes camarades exécuter dévotement le rituel et trouver en suant des professions de foi à déballer parce qu'on l'attendait d'eux et que, comme tous les enfants dans nos éducations trop empreintes d'autoritarisme (et d'égoïsme depuis 68), ils cherchaient à faire de leur mieux. Là dedans, j'étais un "Julien Sorel" avant l'âge (Stendhal) : je pratiquais le rituel et le prêchi-prêcha pour me débarrasser des adultes, tout en passant pour un saint auprès d'eux, car je mettais toute ma science à exprimer ce que je ressentais profondément dans les formes qu'on m'imposait. Bref, je dirais aujourd'hui que j'avais déjà "le sens de la mission". Car si Dieu existe, il ne nous fait pas moutons, brebis et agneaux. Ce sont certes des métaphores instructives sur la valeur de Dieu, ce Seigneur qui nous dit avant de mourir toutefois : "Maintenant, Je suis votre ami et vous les Miens." ... Quel rapport avec l'autoritarisme et l'égoïsme de nos éducations et de nos chefs ? ... Laissez-moi répondre pour vous : Aucun.
Relation très bien commencé, en douceur. Homme très gentil, tendre, respectueux mais très très occupé qui bosse énormément même le week end donc il faut beaucoup faire par rapport à lui pour se voir, ca c’est difficile pour moi. On ne s’est encore pas disputé. Là on est donc à 2 mois et j’ai beaucoup d’angoisses en ce moment, je me sens très très attaché et j’ai peur de le perdre, peur qu’il me laisse tomber etc… Lui il me rassure pas trop trop car je pense qu’il vit la relation au jour le jour ou alors il fait des plans mais dans sa tête c’est quelqu’un de très très réservé, qui est aussi assez pudique je pense. J’ai oublié de dire qu’avant qu’on soit ensemble il me lançait des petites perches par moment, peut être pour voir ma réaction, en me disant « on se prendra un appartement ». J’aimerais sentir plus d’engagement de sa part pour être rassuré car j’ai un caractère il est vrai qui a besoin de ça. Mais peut être s’engage t’il naturellement de son côté et ne le dit pas nécessairement ? Faut il en parler ? Je ne veux pas trop mettre la pression non plus! Cette article m’a quand même fait du bien à le lire. Il faudrait que j’arrive à vivre ma relation au jour le jour sans prise de tête car depuis quelques semaines je vis dans une angoisse permanente et ce n’est pas bon du tout!
Heureusement, donc ! que les neurosciences ne prétendent pas statuer sur l'existence ou non de Dieu. D'ailleurs, après mes dix-sept ans, j'ai quitté l’Église dans laquelle je trouvais des satisfactions théâtrales de lecteur, à la messe. Je découvrais Nietzsche et toute la philosophie pendant mon bac économique et social. Puis, pendant mes études de Lettres, je creusais la philosophie et les sciences humaines en profondeur, ne lisant de mes études de Lettres que le programme... La littérature entière nous parle de mœurs, de morale au sens de hiérarchie des valeurs, d'expériences et de comportements humains. Et notamment aujourd'hui, qu'on le place dans la littérature ou la paralittérature : le genre du polar. Tandis que la SF et l'anticipation imagent des réalités contemporaines peu sensibles (Orwell, Huxley) et l'horreur, le merveilleux et la fantasy des réalités archétypiques de la psyché (King, Troyes, Tolkien)... Bref, philosophie et sciences humaines m'ont porté dans l'obtention de mes diplômes, et je peux vous dire que de la mécréance, j'en ai bouffé et j'y ai adhéré plutôt cent fois qu'une.

Tu veux des noms pour plus de clarté? :) Imagine que tu soit un ami proche de Eva Mendes, qu'elle aime ta compagnie, prête à casser ces rendez-vous professionnels et faire le tour du monde pour passer un weekend avec toi et n'a pas besoin de ton maigre portefeuille :) mais elle disons, veut tout sauf le sexe avec toi. Tu supprime son numéro du carnet ou tu continue de persévèrer pour la convaincre d'une manière ou d'une autre que c'est toi le meilleur jusqu'à la victoire ?
Entre le silence définitif et celui qui s'arrête et reprend, sans qu'on sache ce qui explique ces fluctuations, je me demande quel est le plus difficile à dépasser. J'ai tendance à penser que chaque mot, chaque signe grappillé (ou arraché de force), permet d'approcher la paix recherchée. Car on a besoin de sens et que la moindre particule de "réponse" en permet la fixation. Alors il se peut que les aller-retour dont vous parlez vous ont aidée à vous détacher. Je le perçois nettement dans vos messages, qui se sont apaisés au fil de vos interventions ici :)

Le ressentiment, c’est l’accumulation de l’influx (nerveux, émotionnel, rationnel, tout ce que vous voulez) qui vous permettra non seulement de partir, mais également de vous retenir de revenir quand les raisons 2, 3 et 4 sèmeront le doute dans votre esprit, faisant vaciller toutes vos certitudes et remettant en cause votre beau départ chevaleresque.
Croire en Dieu ou en une force supérieure m'a toujours titillé dans le passé et me hante encore aujourd'hui. Je pressens l'existence d'une force potentiellement présente inhérente à la nature humaine. Elle agit en nous comme un médicament . Elle est nécessaire et vitale à notre existence, car il fait partie de nos traits caractériels, de nos matériaux de construction. Elle est comme une thérapie potentiellement présente, et peut être utilisée au besoin par l'homme, soit consciemment ou inconsciemment. L'homme ne peut et ne pourra jamais se départir de ce quelque chose qui l'anime , qui lui donne force et espoir, et qui peut aussi le guérir de son mal de vivre ou l'aider à solutionner ses problèmes, car il fait partie de son ADN biologique, de son conscient et et de façon importante de de son inconscient.
Vous voulez paraître indifférente alors que vous êtes fâchée en réalité (il le sait et le sent) ou encore vous tombez dans la forme de dépendance affective la plus complète en l’appelant ou en lui envoyant des textos sans arrêts, en faisant tout pour lui faire plaisir, lui posant toutes sortes de questions auxquelles il ne répond pas, vous êtes insistante, et essayez de le convaincre que la relation en vaut la peine.

Pour donner l’ampleur du cas le plus « grave » : son meilleur ami (qui est aussi un de mes amis proches) a essayé de nous mettre ensemble plusieurs fois auparavant. Il paraît que je lui ai plu dès notre première rencontre, il y a plus de 10 ans. Il me plaisait aussi mais aucun de nous deux n’avait osé aller vers l’autre et nous n’étions jamais célibataires au même moment. Quand enfin, des années après, on parvient à être ensemble, c’était « l’Evidence », l’happy end après des années passées à se chercher mutuellement…. Notre seul regret était toutes ces années « perdues » mais nous pensions nous être enfin « trouvés »…. Quelque chose de cet ordre… Pas un coup de foudre, quelque chose de doux, de certain… C’est ce qu’il disait. Je n’avais pas éprouvé cela depuis longtemps. Je ne l’ai pas éprouvé longtemps non plus d’ailleurs :D
Ça se voit un peu dans la phrase « laisser traîner le moment de dire : je t’aime ». Cette expression : « je t’aime », est un peu une étape frissonnante dans la vie d’un couple, parce que ça fait plaisir à entendre, ça provoque des battements de cœur affolés (et on connait la suite…). Mais limiter comme ça ce plaisir… pas sûr que ce soit une bonne idée. Tu vois, mon mec est là quand j’en ai besoin, il sacrifie parfois des choses qu’il aime pour moi, et sa gentillesse, son respect, disent mille fois plus « je t’aime » que ses propres paroles (malgré nos périodes de guerre froide…grrrr). C’est évident quand on s’aime, on a envie de dire à l’autre qu’on le sait pertinemment, pas besoin d’une banderole ! Et le bonheur de cette relation à deux, est selon moi, plus plaisant et plus beau que le seul plaisir d’une phrase qu’on entend pour la première fois.

Il n’y a pas de plus grand tournant pour une femme qu’un homme qui est dans le besoin et désespéré. Si vous êtes trop disponible ou trop rapide pour répondre à ses messages texte – arrêtez maintenant. Cela signifie prendre plus de temps pour répondre à ses messages – être moins disponible et ne pas prendre la première offre pour une date. Oui, cela peut sembler être votre jeu – mais la datation moderne aujourd’hui est surtout un jeu d’échecs.
Pas une ancêtre, plutôt une grande tante. En 1979, dans la revue Science, après cinq ans d'analyses, Lucy est enfin baptisée : elle devient Australopithecus afarensis. En français, "le singe austral de l'Afar", région où elle a été découverte. Lucy n'est pas notre ancêtre directe mais cela n'enlève rien à son intérêt. C'est Yves Coppens, paléoanthropologue français, qui, dès 1981, avance qu'elle appartient à une évolution séparée de la nôtre et qui serait restée attachée à la vie arboricole. 
De plus, d'après Nicolas, 33 ans: « 95% des nanas ont des pieds horribles ! Vive la torture des talons ! Tel Eddie Murphy dans le film "Boomrang" je suis à la quête du beau pied (pas parfait, juste beau). C'est le seul truc physique qui ne passe pas avec moi. Elle peut peser 75kg ou avoir une balafre, cela ne me dérange pas. Mais les pieds, ça non ! ». Soit. Mais si on arrête de mettre des talons, on va nous dire qu'on n'est pas assez féminines... le serpent se mord la queue.
Pour que votre homme ait envie de s’engager encore plus avec vous et dans votre relation, vous ne devez pas le brusquer, le forcer et vous devez laisser les choses se faire d’elles-mêmes. Mais comment faire en sorte que cette envie lui vienne ? Pas de formules magiques ou de rites à invoquer, il vous suffit simplement de faire en sorte qu’il se sente bien dans la relation qu’il a avec vous. Qu’il s’y sente bien et qu’il n’y soit pas enfermé et contraint. Vous devez lui laisser sa liberté. Un homme cherchera à rester avec vous et à s’engager un peu plus dans votre relation s’il vous aime et que vous avez réussit à instaurer une harmonie dans votre relation. Même si vous formez un couple, vous restez deux personnes indépendantes, ce que vous ne devez pas oublier. Ainsi, laissez-lui sa liberté, il n’en profitera pas pour vous quitter, au contraire, ce sera l’une des raisons pour laquelle il restera avec vous.
Peut-être que si nous mettons un point d’honneur à entretenir la passion, la communication, le dialogue, la recherche d’intérêts similaires, l’intimité, la complicité dans notre vie à deux, et le partage du temps de loisirs, nous pourrions éviter bien des discussions et des séparations au bénéfice d’une stabilité émotionnelle qui varie en intensité de façon naturelle au cours de notre vie.
La démarche de Lucy, tout un débat ! Google montre une Lucy qui marche redressée. Un choix qui ne représente pas forcément ce qu'était la réalité. Mesurant 1,12 mètres, cette australopithèque avait des jambes courtes et des bras longs, ce qui laisse à penser qu'elle vivait beaucoup dans les arbres. Mais les chercheurs en sont sûrs : elle était capable de marcher sur ses deux pieds. Sans pour autant trancher sur sa démarche... Droite comme un humain ? Penchée comme un primate ? Les scientifiques ne s'entendent toujours pas à ce sujet même s'ils ont passé au crible des dizaines de fois les os du squelette, conservé à 40%.
Bonjour Alexandre, j’ai rencontré quelqu’un via un site de rencontres, on s’est vu 2 fois. La première fois “s’est bien passé “, la seconde je l’ai trouvé un peu froid comme si il en avait marre d’être là, mais ensuite il s’est un peu decoincé et à été taquin. Il m’a regardé profondément pendant quelques secondes et ça m’a encore rendu folle de lui. Il m’appelle où m’envoie des messages régulièrement mais décommande au dernier moment des rdv que je propose, s’excuse et me dit qu’il a reçu des potes et que maintenant il veut profiter de la vie, parce que de 1 il a failli mourir et de 2 parce qu’il s’est trop privé avec son ex femme. Je fais tous pour être patiente, le fuir pour qu’il me suive, mais j’ai peur qu’il me fasse tourner en rond, bien que je le sente sincère. Que dois je faire de plus ou de mois et qu’en pensez-vous ? Merci pour votre réponse
bonjour , j’ai rencontré un homme y a 3 semaines on parle souvent de tous et de rien je l’apprécie beaucoup mais il vient de me dire chui comme sa petite sœur 😮 je suis choquée je veux pas être plus que sa petite sœur je veux m’engager dans une relation de couple avec lui .. SVP aidez moi donnez moi des conseils pour qu’il puisse changer son avis et qu’il m’apprécie autrement que sa petite sœur .

Un couple est constitué de deux personnes : chacune de ses personnes a son passé, ses envies, son rythme. Un couple est constitué de deux personnes différentes. Pour qu’un couple fonctionne, il faut que chacun soit patient avec l’autre, cela dans les deux sens. Les femmes ont l’habitude de pouvoir demander à l’homme d’attendre qu’elles soient prêtes, elles ont aussi parfois la fâcheuses habitude de penser que lorsqu’elles sont prêtes, il n’y a pas de raison que leur homme ne le soit pas. Vous avez envie de vous installer avec votre homme mais peut-être que pour lui les choses sont un peu trop précipitées et qu’il préfèrerait garder son appart pour inviter ses amis quand il en a envie. De même, il ne souhaite peut-être pas d’enfant tout de suite pour voir aboutir les projets qu’il a commencé sans devoir se freiner. De même pour ce mariage que vous souhaitez tant, il n’a peut-être pas envie de se sentir enfermé dans ce couple, bloqué par un contrat.


Dans votre recherche de réponse, vous allez également penser à tenter la carte conflit pour mettre un peu de piment dans la relation mais nous connaissons déjà la finalité. En effet, vous allez énumérer plusieurs mots qui dépasseront vos pensées et vous vous retrouverez avec un sentiment de culpabilité qui vous poussera à vous excuser. Résultat des courses, il ne changera jamais son attitude et conservera la distance qu’il met entre vous !
Si vous abordez votre homme en étant en colère, irritée, ou contrariée, il a moins de chance de réagir à ce que vous dites, voire même à faire attention à ce que vous dites. Il va simplement être le miroir de vos émotions. C’est pourquoi il est important de communiquer avec une attitude neutre, pour qu’il ÉCOUTE vraiment ce que vous lui dites et ne fasse pas que réagir à vos émotions.
Ce à quoi il a toujours répondu que je n’étais ni l’un ni l’autre mais il est toujours avec elle et me dit que je me fais des films sur leur relation et qu’il n’a pas de boule de cristal quand je lui demande s’il a l’intention de la quitter un jour. Cela fait 15ans qu’il est avec elle et ils ont 2 enfants que je connais bien puisque l’on a fait pas mal de sorti tous les 5, j’ai un fils également.
Êtes-vous déjà sortie avec un homme, ou avez-vous déjà été proche d’un homme, et vous sentiez que les choses étaient merveilleuses lorsque vous étiez ensemble... mais quand il s’est passé quelque chose qui a provoqué des peurs en lui ou à cause de son manque de maturité, tout est rapidement tombé en ruine et vous êtes restée à vous demander ce qui s’était passé et s’il y avait vraiment eu quelque chose de « VRAI » ?
Profiter du moment présent, de la relation saine qui est vécue par un couple heureux est primordial. L’âge aidant, avec un peu de patience, toutes relations évoluent et débouchent naturellement sur de nouvelles étapes. Il est important de prendre son temps, d’écouter et de comprendre les choix de l’autre. Chaque couple est différent et son bonheur est définit par divers critères communs. "M'aime-t-il, même s'il ne veut pas s'engager ?" la réponse est très probablement "oui", mais à sa façon.
J’ai oublier de vous préciser qu’on avait presque décider que j’avais vivre avec lui et moi fils l’année prochaine en Norvège chez lui et de quitter la France et mon travail. Cette relation a vraiment été bien discuter et réfléchie, du moins de mon coté et je pense aussi du siens. Je Pense que cet home souffre de la fobbi de l’engagement aujourd’hui pour une relation sérieuse et cela est certainement dû aux blessures qui ne sont toujours pas guéries de son divorce, un divorce qu il a pratiquement ravagé et dont on lui a même découvert un problème de santé, le diabète, n’ayant pas d’antécédent de cette maladie dans sa famille, et étant le seul à l’avoir aujourd’hui, cela à dû être très dur, surtout quand on pense que c’est une maladie qui n’a pas encore de remède définitive. Sont divorce date de pourtant plusieurs années aujourd’hui. J’ai sentiment de vouloir le proteger et je suis encore aujourd’hui prête à l’aimer et l’accepter malgé tout, je ne sais pas si ces sentiments de moi sont normal?
Je suis d’accord sur le fait que ça ne soit pas d’actualité de parler d’engagement, mais je pense que si la porte semble complètement fermée d’avance, et les clés jetés par la fenêtre, ça ne sert peut-être à rien d’avancer dans le couloir… Par contre, si la porte est fermée et que la clé est dans la serrure, je veux bien avancer et tenter de l’ouvrir… Super métaphore, je sais, mais tu vois où je veux en venir ?
La peur de finir seul(e) peut nous faire éviter une nécessaire solitude, en craignant qu'elle ne devienne définitive. Mais nous ne savons absolument pas ce que l'avenir nous réserve. Et je crois qu'il vaut mieux prendre du recul un certain temps (qui peut se chiffrer en années...) plutôt que rechercher de la compagnie sans prendre le temps de reprendre contact avec nos désirs profonds. Ce qui n'empêche absolument pas les rencontres et les contacts, mais sans se lier de façon trop exclusive. La liberté se trouve dans la pluralité, pas dans l'unicité... dont la perte (réelle ou seulement crainte) nous fait prendre trop de risques.
Je voulais avoir votre avis sur la relation que je vie actuellement. Depuis 1 an et demi je suis divorcée après une relation qui a duré 18 ans soit la moitié de ma vie. Contre tt attente cela fait un an que je fréquente qlqu un. Un homme que je connais depuis 13 ans et avec qui je n aurais jamais pensé sortir. Nous travaillons ensemble et nous nous sommes découvert lors d une sortie. Pour vous le d écrire, il est de 13 mon aîné (50 ans), belle homme, sportif, belle situation et est chanteur ds un groupe qui a pas mal de succès chez ns en Belgique. Il a été marié il y a 20 ans avec une femme avec qui il a vécu 7 ans et à divorcé 9 mois après leur mariage. Depuis il a entretenu de plus au moins longue relation dont la plus longue a duré 6 ans ms tj chacun chez sois.
Avoir les cheveux bien coupés, la barbe propre (si vous en avez une) et porter des vêtements élégants et à votre taille est très important. Votre allure générale, même si vous n’êtes pas « fashion » en dira long sur votre état esprit. Une femme aura par exemple assez vite fait de juger un homme à son apparence : s’il est mal coiffé, qu’il sent la transpiration, la cigarette et/ou l’alcool et que ses vêtements sont tâchés, elle sera certainement moins attirée que s’il est propre, qu’il a une jolie coiffure et des vêtements cleans, à sa taille et éventuellement repassés. Ça paraît logique n’est-ce pas !? Et bien sachez que beaucoup d’hommes ne font pas cet effort-là avant d’aborder une femme !
Bravo à toutes les participantes et aussi aux hommes qui y participe, c'est formidable, il faut au moins aux mi mandat donner assez de congres mens de bon sens pour au moins faire barrage aux politiques dangereuses de Trump et essayer que ce pays arrête de s'enfoncer dans la paranoïa de cette administration, Trump et sa Swamp sont dangereux pour la paix sociale mais aussi pour la paix partout sur la planète.
(3) Vous perdez des opportunité avec des filles qui peuvent paraître « moins bien », mais qui peuvent être de superbes partenaires sexuelles et avoir une personnalité qui vous plaît parfaitement (la qualité n’est pas uniquement dans l’apparence physique). Ça peut paraître étrange, mais j’ai déjà rencontré des 7 plus excitantes que des 10. Ma règle c’est moins elle est physiquement attirante, plus elle doit être sexuellement excitante. Si vous la trouvez moyenne, mais qu’après l’avoir aborder vous ressentez une putain de connexion sexuelle et que c’est une vraie tigresse au lit, gardez-la !!
J’ai rencontré mon copain il y a 9 mois. Le feeling est rapidement passé entre nous et nous avons pris le temps de faire évoluer notre histoire. Nous sommes à distance. Il m’a présenté tout de suite ses amis, etc. Le hic depuis le début je lui reproche de ne pas s’investir assez. Il a eu une relation passé très complexe. On lui a souvent reproché son manque d’investissement. A la suite de sa rupture, il est devenu plutôt passif dans sa vie et est dans l’incapacité de se projeter pour lui ou avec moi tant au niveau professionnel que personnel. C’est une personne très angoissée. Je l’ai quitté malgré les sentiments car je ne suis pas sa priorité. Les copains et sa passion du sport avant. J’ai fait le choix d’arrêter de lui courir après. J’espère qu’il finira par grandir, en s’ouvrant davantage dans ses sentiments et en devenant un homme. C’est une bonne personne mais je ne peux pas attendre en espérant qu’il évolue. C’est à lui d’avoir son déclic et de mûrir. Cette rupture est quitte ou double car je ne reviendrai pas vers lui. Il se rendra peut être compte avec le temps que je lui manque pcq j’inverse totalement mon comportement. Si la vie fait bien les choses on se retrouvera quand lui sera prêt, sinon c’est que notre histoire aura été au bout. Ai-je adopté la bonne attitude ?

J’ai fait de gros efforts et elle aussi pour que nous puissions vivre ensemble. Cependant, à 1 mois de son emménagement avec moi, elle m’a reproché soudainement notre différence d’âge, qu’elle souhaitait des enfants, se marier… et qu’apparemment j’étais pas super décidé (elle avait raison…mais nous en avions parlé durant notre relation, elle paraissait en accord avec mes choix sur le moment pourtant). J’ai considéré cela comme un prétexte à sa rupture. Bref, elle part se faire un break 3 semaines en Espagne et finalement elle choisie de partir bosser à Miami…une proposition professionnelle soudaine. Ok pour moi, de toute façon elle avait décidé de changer de vie. un mois après son installation aux USA, mon tél commence à sonner, c’est elle qui souhaite garder le contact même si c’est terminé. Moi pas vraiment d’envie, mais je souffre terriblement de son absence alors je garde contact avec elle en la laissant patienter un peu lorsqu’elle souhaite me parler. Par moment ne trouvant pas cela juste et déçu de sa décision et fortement blessé j’ai évité ses appels (elle me rappelais jusqu’a 100 fois par jour!!) je ne décrochais pas..c’était très difficile. Elle regrettait son choix sentimental mais pas professionnel.
Mais attention, si les femmes apprécient les hommes sensibles et trouvent cela rassurant, elles ont néanmoins besoin de se sentir épaulées et protégées comme tout le monde. Accepter ses émotions est une chose et se laisser envahir par elles en est une autre. Un homme hypersensible aura tendance à tout prendre trop à cœur et à ne pas avoir suffisamment de recul sur les choses, au risque de mettre à mal sa relation de couple. Car les femmes ont besoin de sentir que leur homme est « fort », qu’il maîtrise la situation, et que s’il est capable de verser une larme ou même de pleurer, il sait aussi prendre des décisions et se montrer ferme et déterminé s’il le faut.
Les lesbiennes « urbaines » le savent, il n’y a pas de pitié dans les milieux lesbiens branchés ! L’infidélité est en effet monnaie courante et il ne faut pas être trop attachée à sa copine ou à sa conquête amoureuse. Si vous décidez de sortir pour la première fois dans une boîte gay pour séduire une femme par exemple, vous vous rendrez compte que beaucoup de filles ont déjà eu des relations amoureuses. Vous aurez donc de grandes chances de sortir avec l’ex d’unetelle qui elle-même est sortie avec l’ex de la même fille et ainsi de suite. Toutes les lesbiennes ne sortent pas en boîte de nuit ou en milieu gay, celles qui sortent se retrouvent donc assez fréquemment aux mêmes endroits, avec les mêmes personnes.

Maintenant, je dirais : heureusement ! que les neurosciences ne prétendent pas statuer sur l'existence ou non de Dieu. Figurez-vous que de faire les sacrements, suivre le catéchisme et les retraites inhérentes dans mon enfance puis mon adolescence, m'a toujours porté sur les nerfs : vif d'esprit, je voyais mes camarades exécuter dévotement le rituel et trouver en suant des professions de foi à déballer parce qu'on l'attendait d'eux et que, comme tous les enfants dans nos éducations trop empreintes d'autoritarisme (et d'égoïsme depuis 68), ils cherchaient à faire de leur mieux. Là dedans, j'étais un "Julien Sorel" avant l'âge (Stendhal) : je pratiquais le rituel et le prêchi-prêcha pour me débarrasser des adultes, tout en passant pour un saint auprès d'eux, car je mettais toute ma science à exprimer ce que je ressentais profondément dans les formes qu'on m'imposait. Bref, je dirais aujourd'hui que j'avais déjà "le sens de la mission". Car si Dieu existe, il ne nous fait pas moutons, brebis et agneaux. Ce sont certes des métaphores instructives sur la valeur de Dieu, ce Seigneur qui nous dit avant de mourir toutefois : "Maintenant, Je suis votre ami et vous les Miens." ... Quel rapport avec l'autoritarisme et l'égoïsme de nos éducations et de nos chefs ? ... Laissez-moi répondre pour vous : Aucun.
Il y a 8 ans je suis tombée folle amoureuse d’un homme que j’écoutais en conférence sur internet, nous avons fini par nous rencontrer, je suis descendu dans le sud de la France, je suis Suissesse, nous sommes rester un moment, lui ayant quitter son entreprise et sa famille, et nous sommes montés en Suisse chez moi, il avait commencer de créé une autres entreprise sur internet, moi je suis, je réponds au téléphone avec les clients, mais il boit, et j’ai 2 ou trois expériences avec lui aussi, insultes, rabaissement jusqu’à aujourd’hui encore, mais le pire c’est que c’est un taiseux, il m’ignore lorsque je parle de notre couple, il me tourne le dos, il refuse de parler et s’en prend à moi, même devant nos amis(es) au jardin il est très agressif avec moi, on dirais toujours que je gâche quelque chose quand j’ouvre la bouche ….
bonsoir, je vis le même problème. on s’est croisés pendant les vacances et on a continué a se voir après parce qu’on vis dans la même cité. je lui fais des cours d’anglais et on s’est embrassé une fois. moi je pensais qu il me veut alors qu’il ma dit qu’il meurt d’envie mais qu’il n’est pas sérieux et il a peur qu’il dégoûtera notre relation si on devient couple. j’ai accepté de continuer d’être son amie. on se voie tout les jours on mange ensemble et avant hier après les cours d’anglais il voulais approcher de moi aussi. cette fois ci j’ai refusé disant que je veut pas commettre la même erreur et que je veux pas gâcher notre amitié. il a dis la même chose qu’il n’est pas sérieux et que son ex lui a fait beaucoup de mal alors il est devenu comme ça, ça m’a vraiment déçu d’avoir entendu ça, et le problème c’est qu’on va faire des cours pour les enfants ensemble parce que c’est un prof de math donc on va se voir tout les samedi. maintenant je suis perdue entre rester son amie ou bien se retirer complètement, et je tiens vraiment à lui. que doit je faire? rester son amie? revivre un moment intime puis se retirer? ou bien se retirer immédiatement??
Bien sûr vous avez des défauts. Tout le monde en a. Bien sûr vous allez devoir travailler sur vos défauts et améliorer votre personnalité pour la rendre encore meilleure et encore efficace. Votre copine doit être votre miroir : elle sera là pour vous corriger et vous aider à mieux travailler votre personnalité (le processus de la séduction ne s’arrête jamais !) en faisant de tels efforts, vous allez donc séduire indirectement votre partenaire, non pas en cherchant à se la jouer « homme parfait » mais en restant naturel, et en travaillant sur soi.

A moins que vous ne soyez un adolescent, vous n'avez aucune raison de l'inviter au Mac Do, ni de lui envoyer des texto truffés de fautes. Ce qui peut paraître charmant à 18 ans devient franchement ridicule et contreproductif quand on affleure la trentaine. " Une certaine qualité de vie est au cœur des stratégies de séduction" rappelle Alexandre Roth.
La semaine suivante, je lui ai envoyé un e-mail pour lui dire tout ce que j’avais sur le coeur. Il m’a répondu plusieurs jours après, cela l’avait ému mais il ne regrettait pas. Ne comprenant toujours pas et étant au plus mal, je lui ai redemandé des raisons plus claires à cette rupture. En vain. Je lui ai alors envoyé un dernier message d’aurevoir. Mes mots montrent que j’aurais aimé continuer, mais que je respecte sa décision. Que c’est très flou pour moi, mais que je vais désormais de l’avant. Et qu’il aura compté à mes yeux.
Nous allons passer des moments cruciaux ensemble à apprendre comment vous pouvez passer d’une étape à l’autre, que vous veniez juste de rencontrer un homme génial, ou que vous sortiez avec quelqu’un et êtes restés dans la phase « désinvolte » et vous aimeriez que les choses progressent, vous aimeriez être plus proches et créer un lien plus solide qui va durer...
Parmi les raisons de leur mutisme, certaines pointent par ailleurs du doigt le gouvernement. Autorisée en Espagne et en Belgique, la PMA reste interdite en France pour les homosexuelles, les contraignant à détourner la loi pour se rendre à l’étranger afin de fonder une famille. Un constat qui ne pousse pas la société à traiter les couples de femmes de la même façon que les couples hétérosexuels. Et qui n’incite sûrement pas à libérer la parole des principales concernées.
Tant que la place est occupée par la mauvaise personne, la bonne ne peut pas arriver. Ne prions plus pour que Dieu change un tel et un tel, mais pour que les personnes qui ne font pas parties de notre vie partent et que le Seigneur nous envoie les bonnes. Quand Il bénit, il n’y a aucun chagrin qui suit. S’il y a des douleurs et des difficultés, c’est que la relation ne venait pas de Dieu !
J’ai oublier de vous préciser qu’on avait presque décider que j’avais vivre avec lui et moi fils l’année prochaine en Norvège chez lui et de quitter la France et mon travail. Cette relation a vraiment été bien discuter et réfléchie, du moins de mon coté et je pense aussi du siens. Je Pense que cet home souffre de la fobbi de l’engagement aujourd’hui pour une relation sérieuse et cela est certainement dû aux blessures qui ne sont toujours pas guéries de son divorce, un divorce qu il a pratiquement ravagé et dont on lui a même découvert un problème de santé, le diabète, n’ayant pas d’antécédent de cette maladie dans sa famille, et étant le seul à l’avoir aujourd’hui, cela à dû être très dur, surtout quand on pense que c’est une maladie qui n’a pas encore de remède définitive. Sont divorce date de pourtant plusieurs années aujourd’hui. J’ai sentiment de vouloir le proteger et je suis encore aujourd’hui prête à l’aimer et l’accepter malgé tout, je ne sais pas si ces sentiments de moi sont normal?
Ben, je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. Je ne crois pas que ce soit immature que de vouloir entretenir des sentiments forts envers l’autre. Après avoir connu LA relation dont je rêvais depuis toute petite : relation fusionnelle, engagement, « je t’aime » à gogo, vivre à deux etc, je me suis rendu compte que c’était plutôt ça la relation « clichée », dans la norme, que tout le monde est censé atteindre. Et finalement, je me rend compte que c’est ce que je voulais à l’époque, ce dont j’avais besoin probablement, mais je ne vois pas ma vie entière fonctionner ainsi.
Mais ma parole, c’est un concours de dressage…on a trouvé pire que le magazine féminin : l’homme qui pense que les femmes sont comme dans les magazines féminins. Une femme n’est pas un bloc de pâte à modeler, elle a une personnalité qu’elle a eu le temps de façonner sans vous (à moins de faire les sorties d’école évidement, auquel cas vous pourrez l’élever comme vous voulez). Attendre de l’équilibre, du respect et chercher à se faire accepter, c’est bien ; mais si vous en êtes à devoir élaborer une stratégie pour parvenir à cette harmonie, c’est soit que vous n’avez aucun intérêt, soit que votre couple ne fonctionnera jamais.
Moi je suis tout le contraire : aucun divorce dans ma famille, je crois en l’amour même s’il ne dure pas forcément toujours, j’ai besoin de croire en l’avenir même si je suis tout aussi incapable de m’engager à aussi long terme pour le moment, je veux croire que ça sera possible un jour, je veux me marier pour la symbolique de la « preuve d’amour », porter le nom de mon mari (et aussi pour les facilités administratives lol). Je ne suis pas une fille trop envahissante pour autant : chacun bien dans sa petite vie = meilleure vie à deux. Je pense qu’il faut être heureux seul pour pouvoir être heureux à deux, je suis pour que chacun ait son espace dans une vie à deux. Mes maîtres mots : respect, attention et amour. Tout tourne autour de ça : tu respectes l’autre et ses envies, tu lui apportes ton écoute et tu prends en compte ses besoins, et tu l’aimes comme il est, en essayant de le rendre heureux au quotidien. Si ça marche comme ça dans les deux sens, alors c’est parti pour rouler longtemps.
Bonjour, cela fait 1mois que je suis en couple avec un mec il m’a trompé au debut mais apres il a regreté ,je l’aime mais j ss po s’il m’aime ou non il m’ignore il me parle 3jrs 2jrs non .. je me sens trop triste et quand j lui demande d se separer il refuse en me disant qu’il m’aime ( il m demande des photos sexy) et qu’on on se recontre on passe un beau temps ( on a jamais fait l’amour ) . J ss po quoi faire ? Et comment le seduire ? Le rendre amoureux?

Certaines expériences mystiques pourraient aussi s'expliquer chez des sujets bien portants par des « états de conscience altérée ». Les exercices spirituels que s'imposent les mystiques sont fondés sur des privations, mortifications, jeûnes, isolements susceptibles de provoquer des hallucinations et des visions comparables à celles obtenues sous hallucinogènes. Depuis les années 1960, une abondante littérature existe sur les liens entre transe, hallucinogènes et état de conscience modifiée.


Tout va bien on s’aiment et tout et nous avons des projets d’avenir . Je me suis rendue en France deux fois pour le voir. Donc nous somme passés du virtuel au réel et tout va bien. sauf que je sens qu’il me manipule sentimental. Il est Très distant , je sens que je ne fait pas partis de ses priorités . Il n’eprouve jamais l’envie d’entendre ma voix ,il m’appelle jamais au telephone et quand , j’essaie de l’appeler ou je demande qu’on s’appelle apres boulot, Il le fait pas .
Je suis dans cette situation. Il est tres blessé par son passé. Pourtant je fais tout ce que tu dis, à chaque fois qu’on se voit, tout ce passe tres bien, c’est majoritairement lui à 90% qui m’écrit, je ne suis pas trop en demande, je suis independante, je suis moi meme et aime lui faire plaisir sans etre dans l’exageration à tout lui donner. J’ai l’impression qu’il a des sentiments, en plus c’est toujours lui qui arrete avec les filles et là ca va faire presque 1 ans que l’on se voit (ttes les 1 à 2 semaines). Des le debut il m’avait dit qu’il était pas pres à s’engager donc jai jamais parlé de couple. Mais là j’ai envie qu’on officialise, du coup j’ai essayé de voir avec lui, mais il m’a dit qu’il n’avait pas de sentiments, que ca se controle pas, sinon on serait deja ensemble. Ca m’a blessé profondement. Je l’aime. Au final je lui ai mis un petit coup de pression comme quoi j’arretais alors (peut etre pas la bonne solution…) et il m’a fait comprenfre que je lui manquerait mais que ca passera.
Comme je ne comprenais pas ce qui était en train de se passer, j’ai fait en sorte qu’il finisse par me dire les choses ou du moins une partie (problème avec sa fille qui se sépare et d’autres soucis familiaux, arrêt du tabac). il me dit qu’il a peur de perdre son indépendance, alors qu’il n’a jamais été question de vivre ensemble (moi même je n’en ai pas envie). Puis il veut faire ce qu’il veut mais je n’ai jamais empêché de quoique ce soit et je respecte.

Car la vie de mystique n'est pas de tout repos. Ils sont de presque toutes les religions, sociétés et périodes de l'histoire. Moine chrétien, yogi ou soufi, le mystique est souvent un « renonçant » qui s'est mis à l'écart du monde pour vivre sa foi de façon exclusive, s'imposant des privations et entretenant une relation particulière avec Dieu ou les esprits. Il vise un état particulier de conscience - l'extase mystique - au terme d'un chemin initiatique semé d'exercices spirituels (voir les exercices spirituels de saint François d'Assise).

J’ai le sentiment en lisant ton message que c’est justement en tentant de lui montrer que tu tiens à lui que tu en fais trop et que du coup il ne te croit plus sincère. Dans une histoire d’amour, il faut prendre un peu de recul et ne pas être dans la démonstration à chaque fois, surtout au début. Il est impératif d’avancer au même rythme sinon il risque d’y avoir un décalage entre vous qui te causera du tort.
Ne vous dévoilez pas trop pour lui donner envie d’aller plus loin. Si vous lui racontez votre vie dès le premier rendez-vous, elle saura déjà trop de choses sur vous et aura moins d’occasion d’être surprise et donc, charmée. Pour séduire une femme, faites-lui de bonnes surprises au compte-goutte. Ne dites pas « je skis comme un pro, je suis un super mécano et je sais faire d’excellents massages« , développez plutôt chacune de vos qualités en attendant qu’elle vous pose des questions sur vos différents talents. N’oubliez pas de rester modeste, plus vous serez modeste, plus vous paraitrez mystérieux (sans en abuser bien sûr).
Ce sentiment océanique a été décrit par de nombreux mystiques qui ont fait des expériences similaires, qu'elles soient religieuse ou profanes. Mais c'est à la religiosité indienne que le sentiment océanique est souvent assimilé. R. Rolland s'intéressait d'ailleurs beaucoup à la mystique indienne. L'Inde a exercé une fascination sur bon nombre d'Occidentaux, séduits par sa spiritualité. Avec la vogue New Age, beaucoup vont partir en Inde pour espérer y faire l'expérience - pratique mystique et drogue aidant - de ce sentiment océanique.
Commencez par lui poser une question « tu fais quoi dans la vie », puis enchainez en fonction de ses réponses. Beaucoup trop d’hommes font une erreur fatale : ils posent des questions les unes à la suite des autres pour faire semblant de s’intéresser à la fille qu’ils tentent de séduire… sans vraiment écouter sa réponse. Leur but est uniquement d’enchaîner les questions sans prendre en compte le fil conducteur de la conversation ni les réponses de la fille à laquelle ils s’adressent. Vous me suivez ? Voici un exemple qui vous parlera :
Il n’y a rien de pathétique à souffrir d’une histoire qui vient de se terminer. Il n’y a rien de pathétique à attendre quelque temps, le temps que l’espoir se tue dans l’oeuf. Il y a pas mal d’articles sur la rupture et le chagrin d’Amour, je t’invite à y jeter un oeil. Il faudra du temps pour t’en remettre, est-ce que tu désires que je t’accompagne là-dedans ?
Attention aux « éternelles insatisfaites » prévient Elisabeth Couzon : « Ces femmes ne sont jamais satisfaites. Dans une relation amoureuse, ce qu’elles peuvent recevoir, ce n’est jamais assez. Même si tout va bien, et que vous avancez doucement mais sûrement… » Et c’est là justement que vous pouvez faire un travail sur vous. Remettez-vous en question, et ne lui mettez pas la pression, sinon il risque de s’enfuir… Et ce n’est pas ce que vous souhaitez, n’est-ce pas ?
>>> Vous comprenez, à travers ces divers conseils, qu'il ne veut pas s'engager ? Ne vous en voulez pas. Sachez que les hommes fonctionnent différemment de nous... Si nous recherchons la bonne personne avec qui nous engager, eux recherchent la plupart du temps le bon MOMENT pour s'engager. Et à ça, vous ne pouvez rien faire. Interdit donc de vous auto-flageller...
Voici mon dilemme: J’ai rencontré un homme il y a quelques mois, nous nous sommes revus amicalement, puis il est venu vers moi, très gentiment et nous sommes sortis ensemble et entamé une relation il y a 2 mois et demie (c’est donc tout récent). J’ai 45 ans et lui 47, nous n’avons pas d’enfants et nous menons une vie indépendante sans vouloir habiter ensemble, nous avons chacun notre indépendance professionnelle et nos hobbys.
Bref, je ne m'expliquerai pas sur mes raisons de m'être attardée dans une relation avec un tel homme car elles sont évidentes! J'ai été séduite par un homme attirant mais qui portait un masque. Lorsque celui-ci est tombé au bout d'un mois, j'étais déjà attachée et il m'a fallu quelque temps pour admettre que mon « coup de cœur » n’avait jamais réellement existé !
je suis en couple depuis plus d’un an et mon compagnon m’ignore de plus en plus… J’ai essayée de prendre de la distance ( environ 1 semaine pour prendre soins de moi et aller voir des copines ) mais lorsque nous nous somme revu nous nous somme disputé et il m’a dit que je ne lui avais pas manqué. Aussi nous avons pris pour habitude de nous voir du mercredi au vendredi (incluant parfois les week-ends ) mais il sort de plus en plus voir des amis en me disant que l’on ne fait que de ce voir… comment dois je interpréter son comportement ?
Notre conseil : Dis, Christopher, tu ne veux pas venir faire une bouffe avec nous, un de ces jours ? Non seulement on te parlera de nos amis hommes qui n'hésitent pas à critiquer un peu leur femme dans leur dos, mais on te montrera en plus qu'on a d'autres activités que de médire sur les hommes (euphémisme), comme parler de nos enfants, de notre job, de nos voyages, de nos ambitions, de nos rêves, etc. Car oui, tu ne l'as peut-être pas remarqué à force de boire ta bière devant ta télé, mais les femmes doivent à la fois gérer leur vie de femme (active), d'épouse, de mère, d'amie,  etc.

Depuis 3 semaines j’échange des messages avec un homme à date jamais rencontré. Il m’envoie un petit coucou presqu’à tout les jours, je le laisse m’écrire comme vous avez recommandé. Nous devions nous rencontrer la semaine dernière, il était en plein déménagement et les 3 rencontres ont été remis. J’applique à la lettre vos recommandation vidéo, cela me permet de me pratiquer. Les échanges sont drôles, fluides, rien de personnel à part quelques infos, je garde cela léger.
Il doit finir ses études et c’est un peu le bordel dans son quotidien entre les exams, les projets en groupe (alors qu’il s’absente souvent le week-end pour moi, donc il est obligé de se débrouiller pour bosser en groupe les soirs de la semaine), le sport (deux entrainements par semaine, ce qui est largement acceptable pour moi) et puis bah la gestion de la vie (courses, ménage, argent, famille) bref : je suis souvent reléguée au 15ème plan, mais j’ai fait le choix personnel d’accepter ça le temps qu’il finisse ses études, donc encore deux mois 1/2 !!! Puis on verra de quoi le futur sera fait ! ^^
Et même si ces femmes sortent avec un homme pendant un certain temps et même si les choses « semblent » bien se passer, si une femme ne comprend pas comment les choses se passent pour LUI, ni comment faire pour éveiller des émotions en lui sans se montrer dépendante, sans l’implorer en étant trop émotive, sans avoir recours à la séduction physique, etc., il n’y a aucune chance qu’un homme reste attiré par cette femme et qu’il continue à s’intéresser à elle à long-terme.
Voilà pourquoi un homme peut soudain paraître absent. Sa femme doit cesser de se creuser la cervelle pour comprendre ce qu'elle à fait afin de mériter une telle indifférence et admettre que cela n'a rien à voir avec elle. Elle doit apprendre que lorsqu'un homme peut se rendre sans encombre dans sa caverne dès qu'il en ressent le besoin, il ne tarde pas à en ressortir. Tout rentre alors dans l'ordre. Cela est d'autant plus difficile à admettre pour une femme qu'une régle d'or féminine commande de ne jamais abandonner quelqu'un en détresse. Tourner le dos à son homme favori au moment ou il est perturbé lui semble donc la négation de l'amour. Puisqu'elle tient à lui, elle cherchera plutôt à le suivre dans sa réclusion pour tenter de l'aider à arranger les choses. Et comme l'homme ne l'entendra pas de cette oreille, c'est là que les soucis commencent.
×