La situation est un peu particulière parce qu’on se connaît depuis des années (depuis l’école primaire en gros), alors qu’on a aujourd’hui tous les deux 21 ans. Cela dit je peux confirmer qu’être ami avec un•e ex, ça marche. Je pense que dans la plupart des cas où ça ne fonctionne pas, c’est parce qu’un des deux partenaires n’a pas « fait le deuil » de la relation, qu’il y a une forme de rancœur, de jalousie ou autre qui persiste, et la relation amicale n’est donc pas franchement saine. À l’inverse, si on arrive à se quitter en bons termes (ce qui était le cas ici : l’usure avait fait qu’il n’y avait plus vraiment de sentiment amoureux, on avait déjà plus une relation « de potes » avant de se séparer), sans avoir de regret, alors ça peut marcher, et ce quelque soit le temps que la relation a duré.
En gros , vu qu’elle ne travail pas ( contrairement à moi , et je n’ai pas le temps pour aller la voir ) je lui paye son billet pour me rejoindre en Bretagne … déjà , je suis un peu bloqué , car je lui paye déjà quelque chose mais je suis piégé , je n’ai pas le choix si je veux la voire ?! ( Je suis un mec , j’ai envie de faire l’amour aussi hein mais il n’y a pas que ça , heureusement. ) Bref , en conclusion  , dois-je lui faire un cadeau pour noël , sachant que ça fait environ 2 mois que l’on est ensemble et d’ici là ça fera bientôt 3 mois pour le cadeau ?
La 1ere fois sa à duré 15 jours ensuite plus de news de 2 mois et demi mais qd on sortait on se voyait tout le temps et il ne pouvait pas s’empêcher de venir me taquiner et me parler et un soir il a repris contact en me disant qu’il voulait pas une relation mais il m’appelle pour prendre des nouvelles, me fais des travaux chez moi me propose de me garder mes filles ect… Mais il continu en me disant que ce n’est pas un homme bien et qu’il veut rien d’autre que du sexe donc j’avoue que je suis perdue car même qd je lui dis qu’il faut qu’on prenne des distances et bien il me relance on est super fusionnel

Nous sommes en couple depuis 2 ans avec mon copain qui a 29 ans et il ne veut toujours pas habiter avec moi alors que moi, c’est ce que je veux. Il ne m’a toujours pas présenté ses parents. Et enfin il me dit qu’il ne sait toujours pas ce qu’il veut vraiment. Est-ce que il a juste peur de l’engagement ? Ou est-ce que notre relation est vouée à l’échec et jamais il ne s’engagera avec moi ?


j’ai pris connaissance d’un mec ayant la même nationalité que moi mais habitant dans un autre pays (Canada), je l’ai connu par Facebook, on a trop échangé à distance (par Skype, téléphone, textos) et les choses ont bien avancé entre nous, nous avons resté en relation à distance pour 2 mois et puis il est rentré au “Bled” (pour une durée de 15 jours) pour assister à des événements familiaux (mariage, fiançailles), on s’est rencontré en réel pour la 1ère fois et ayant eu une très bonne complicité et attirance physique. Après quelques sorties, on s’est mis d’accord que si tout allait bien entre nous, il envisagera de faire connaissance à mes parents et moi à ses siens et c’est ce qui s’est passé lors de sa 2ème visite après 2 mois, il pensait qu’il est temps de s’engager tant qu’on s’aimait. jusque là, tout allait à merveille. Les choses ont pris un “tour” lorsque j’ai commis ( à mon avis) un “interdit” = pleurs. En effet, tellement tout allait bien, j’ai eu peur de le perdre à un moment donné.. je me suis montré faible, très émotionnelle et une fille qui n’a pas confiance en elle, d’ailleurs, j’estime ce qu’il a conclut au final. On a échangé, il a dit son avis mais je regrette le fait que je me suis pas défendu et j’étais silencieuse. Mon silence a confirmé donc ce qu’il a dit or j’ai pas voulu parlé par peur qu’on se dispute et je le perds et au final, je me suis restée SEULE.
Les lesbiennes « urbaines » le savent, il n’y a pas de pitié dans les milieux lesbiens branchés ! L’infidélité est en effet monnaie courante et il ne faut pas être trop attachée à sa copine ou à sa conquête amoureuse. Si vous décidez de sortir pour la première fois dans une boîte gay pour séduire une femme par exemple, vous vous rendrez compte que beaucoup de filles ont déjà eu des relations amoureuses. Vous aurez donc de grandes chances de sortir avec l’ex d’unetelle qui elle-même est sortie avec l’ex de la même fille et ainsi de suite. Toutes les lesbiennes ne sortent pas en boîte de nuit ou en milieu gay, celles qui sortent se retrouvent donc assez fréquemment aux mêmes endroits, avec les mêmes personnes.
Il ya aussi cet problème de la barrière de la langue, on utilise le plus souvent encore le traducteur pour communiquer,mais souvent le traducteur ne retraduit pas toujours exactement ce que l’on se dis, et parfois cela porte confusion dans nos échanges. Que me conseil tu alors, est ce qu’il faut que je continue à communiquer avec sans plan sur la commette, juste lui laisser le temps de se ressentir en confiance avec moi et de revenir tout seul tout doucement? Combien de temps pense tu que cela peux durer ainsi, car j’ai encore jamais vécus une tel relation, si incertain, mais si passionnelle et indépendant, mais peut’être par ce que comme lui je n’ai vraiment jamais connue le vraie amour avec un homme qui me plait en tout points, sortant d’un divorce épuisant avec un homme que je me demande encore aujourd’hui si je l’ai vraiment aimé?
J’ai oublier de vous préciser qu’on avait presque décider que j’avais vivre avec lui et moi fils l’année prochaine en Norvège chez lui et de quitter la France et mon travail. Cette relation a vraiment été bien discuter et réfléchie, du moins de mon coté et je pense aussi du siens. Je Pense que cet home souffre de la fobbi de l’engagement aujourd’hui pour une relation sérieuse et cela est certainement dû aux blessures qui ne sont toujours pas guéries de son divorce, un divorce qu il a pratiquement ravagé et dont on lui a même découvert un problème de santé, le diabète, n’ayant pas d’antécédent de cette maladie dans sa famille, et étant le seul à l’avoir aujourd’hui, cela à dû être très dur, surtout quand on pense que c’est une maladie qui n’a pas encore de remède définitive. Sont divorce date de pourtant plusieurs années aujourd’hui. J’ai sentiment de vouloir le proteger et je suis encore aujourd’hui prête à l’aimer et l’accepter malgé tout, je ne sais pas si ces sentiments de moi sont normal?
Comment « mesurer l’envergure » d’un homme et savoir s’il est le bon pour vous à long-terme, ou s’il est quelqu’un avec lequel vous devriez vous limiter à « quelque chose d’amusant et une passade ». (Il est important que VOUS commenciez à décider de la direction que prennent vos relations... et vous allez désormais prendre le contrôle parce que vous saurez IMMÉDIATEMENT le type précis d’homme auquel vous avez affaire.)

C’est aussi quelqu’un qui va faire ce qu’il peut, quand il le peut pour aider ta réussite ou ton bonheur. Pas tout le temps, pas à n’importe quelle condition, mais en fonction de ses contraintes et du rythme qu’a sa vie à lui. Un ami, c’est simplement quelqu’un qui a envie de t’aider à être heureux, parce que te voir épanouie fait partie de son propre équilibre.
=>la CONFIANCE en soi : arrêter de s’introspecter, se matyriser, penser qu’on est gros naze si on se plante- il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais, et ceux là ne vivent pas leur vie, ils observent celle des autres-, d’autant que dans la séduction s’il y a plantage c’est peut-être aussi que l’autre s’est comporté comme un(e) nul(le), arrêter de penser —>AGIR
« Il attend que le couple répare son malaise intérieur. L’amour qu’il offre n’est trop souvent qu’un amour narcissique, et il est difficile de distinguer l’adoration de l’être aimé de l’adoration de soi », complète la psychiatre. « Les narcissiques manquent d’estime d’eux-mêmes à cause de déceptions précoces. Mal aimés, pas aimés, rejetés, qui leur reste-t-il à aimer sinon eux-mêmes ? », ajoute Serge Hefez. 
Vous voulez faire partie des « femmes fatales », celles qui arrivent à conquérir le cœur d’un homme qu’elles ont choisi ? Pour cela, il existe une technique qui fonctionne à tous les coups ! Il s’agit du fuis moi je te suis ou de la prise de distance. En gros vous allez devoir moins vous investir et devenir un peu plus froide dans vos interactions.

Je suis jeune, j'ai 20 ans. En couple depuis 2 ans, mon copain n'a cessé de douter de notre relation malgré son attachement pour moi, j'ai longtemps été patiente car j'accepte que dans la vie de toute personne il puisse y avoir des moments de doutes, surtout à notre âge. Nous avons eu une dispute il y a 3 semaines, depuis nous ne nous sommes pas revus. Il ne me parle plus, je lui propose d'avoir une discussion il ne me répond pas... Je suis face à son silence et tente de me mettre à sa place. Et je ne comprends pas quelles raisons peuvent pousser une personne(lui ou une autre) à se murer ainsi face à quelqu'un qui lui est chère et qui clairement en souffre. Peut-on dire que c'est de l'égoïsme ? Du sadisme ? De la manipulation ? Comment infliger cela à quelqu'un qu'on aime ? J'ai beaucoup de mal à accepter que ses raisons lui soient propres, j'ai plutôt l'impression qu'elles sont dirigées contre moi... Comment se délier de ce sentiment ? Et faut-il pardonner ? Faut-il excuser ? ... En espérant que vous aurez le temps de me faire part de votre avis sur ces dernières questions... merci en tout cas car ce billet m'a permit de voir les choses plus sereinement...
A l’occasion des rendez-vous suivant, vous allez pouvoir continuer à vous intéresser à elle. Posez-lui des questions (comme évoqué plus haut). En principe, elle devrait elle aussi s’interroger sur vous. Cette fois-ci, ne cultivez pas le mystère mais répondez plutôt à ses attentes en vous confiant à elle. Si elle sent que vous n’avez pas l’habitude de vous confier de la sorte, elle aura alors un sentiment d’intimité et de complicité qui sera favorable au bon déroulement de votre relation et donc, de votre plan de séduction.
Personnellement, je n’ai pas gardé contact avec mes ex (sauf un). Leur parler ou les revoir réveille en moi de mauvais souvenirs, une envie de vengeance, ou simplement de l’indifférence : après avoir découvert une immaturité, ou certains traits de caractère que je ne supporte pas, je ne vois pas l’intérêt de rester amis. Pour certains, je n’ai simplement pas envie de leur faire du mal, sachant qu’ils ont peut être encore des sentiments. Là encore c’est très variable selon le cas… »
Malgré qu il n a pas l air d être un coureur, c est un homme qui n a jamais plus voulu revivre avec une femme. En ce qui me concerne, je suis mère d une petite fille de 11 ans, indépendante avec une bonne situation. Je ne cours pas les hommes pour ce qu ils peuvent m apporter matériellement que du contraire. Mon ex était jaloux, possesif, limite manipulateur narcissique. Aujourd’hui je recherche la paix et la liberté. Mon copain est très à l écoute, calme et très psychologue. Nous pouvons parler de tt les sujets sans s énerver et c est merveilleux après tt ce que j ai vécu, une vrai bouffé d oxygène ! Vous me demanderez ms quel est le soucis ? J ai beaucoup de mal à cerner cet homme et ses intentions et je voudrai savoir si je ne me trompe pas sur le personnage et si il ne veut juste passer du temps avec une jolie fille plus jeune parce que cela flatte son égaux. Il est introverti donc compliqué de savoir réellement ce qu il ressent . A nos débuts Il était très enjoué, un vrai gosse. Il m a très vite présenté son père, membres du groupe… ms maintenant c est plus trop ça. Moi par contre c est l inverse, d ailleur je viens à peine de lui présenter ma fille et mes parents. Pour moi ça a de l importance et je ne voulais pas aller trop vite par peur de souffrir. Nous avons des caractères opposé ms qui se complète assez, introverti et pas moi, il adore mon côté direct et franc… Aujourd’hui je voudrai qu il s engage un peu plus, je ne désire pas l épouser ms avoir des projets communs et surtout savoir s il m aime vraiment ! Il ne fait pas de belles promesses en me promettant mont et merveille, c est déjà ça ! Il est cru, un peu trop réaliste ce qui est plutôt tranchant et blessant, parfois. C est vrai que personne ne sait de quoi demain est fais ms préciser que cela peu durer ou pas n est pas nécessaire de preciser ds une conversation qd on ressent des sentiments forts. Ca me blesse comme si ça ne compte pas vraiment pour lui et qu après moi une autre suivra. A l inverse ce qui est déroutant, il accepte tt mes propositions, rencontrer mes parents, amis, sorties…. je sais qu il n accorde que peu d importance à certaines de mes demandes ms il le fait pour me faire plaisir. Le temps passe et la complicité est plus présente ms aucune envie de plus de sa part et pas de vrai déclaration sur ses sentiments. C est un hommes merveilleux, avec bcp de qualités. Je ne veux pas le perdre ms ne veux pas m engager dans une relation stérile, non plus. A part mon ex mari, je n ai connu qu un seul homme avant et il y a bien longtemps. Mon expérience sur les hommes est très limitée surtout avec les hommes qui ont bcp plus d expérience que moi. Comment sait on si un homme nous aime vraiment et un homme peut il nous aimé sans engagements ? Il dit que j accorde trop d importance aux mots et que je devrai plutôt ressentir les choses. Autres difficultés ns n avons pas la même langue maternelle et c est parfois compliqué de vraiment comprendre le sens qu il veut donner . Enfin voilà, J espère que vs pouvez m aider.
Vous allez entendre de la bouche des tous meilleurs au monde toutes sortes d’idées merveilleuses qui vont vous épater, et des conseils pratiques concernant les rencontres et l’attirance. L’expérience et le succès de ces conférenciers dans l’aide qu’ils ont apportée aux femmes (et aux hommes pour certains d’entre eux) dans leur vie amoureuse est suffisante pour que je me sente chanceux rien que parce qu’ils participent à mon programme et sont sur scène avec moi.
Alors bon, ce mode de fonctionnement convient probablement à des gens, mais après on est tous différents et on a tous des attentes différentes de la vie. Pour ma part, l’essentiel dans une relation ne réside pas dans la longévité de celle-ci mais dans le bonheur qu’elle nous apporte, dans le fait que chacun puisse apporter quelque chose à l’autre, dans le fait qu’on ne ressente pas la relation comme un sacrifice (sacrifier d’autres relations pour conserver celle-ci par exemple).
Je viens de lire votre article , Tres intéressant … actuellement avec un homme Que j’ai fais fuir car il a tres peur de l’engagement et je lui en ai trop demandé trop vite … résultat aujourd’hui il ne sait plus ou il en est, il me dit que les sentiments sont la mais Qu’il a fait un blocage et qu il ne pense pas que cela puisse repartir … nous devons nous voir ce soir et je me demande quelle attitude adopter … j’ai envie de le reconquérir et de donner une chance à notre histoire … pourriez vous m’y aider?
Or je trouve que cette édification passe le seul croire, ou bien la sociabilité religieuse, ou bien le mysticisme, ou bien la sécrétion de sérotonine horomonale. En sciences humaines, on trouvera alors justement qu'il s'agit d'une évolution de la personnalité. Mais rien à voir avec les thérapies proliférantes ou le développement personnel qui foisonne en librairie. Strictement, mais strictement rien à voir. Je parle bien d'une... révélation ? ... en tout cas d'une lucidité neuve, qui ne contredit pas le réel et les description qu'en font les sciences, mais le transfigure (je ne dis pas "dépasse" ni "transcende" dans l'absolu, mais bien "transfigure").
 La vie à deux est complexe, elle est perçue par certains hommes comme un véritable challenge. En ce sens, les challengers sont frileux car nombre de ceux qui s’y sont frottés, ont compris qu’il était parfois plus simple de courir un marathon. Ce n’est pas qu’ils n’aiment pas leur compagne, mais bel et bien qu’ils ont justement peur de briser l’existant en permettant une évolution de leur relation. Il est essentiel de respecter ce choix de ne pas s’engager tout en apportant des petites preuves au quotidien, montrant qu’autre chose est aussi possible en partageant un peu plus.

et le silence installé pour rompre la relation ( celui que vous évoquez em fin de texte)?? Comment désamorcer?? c'est un silence = refus de s'exprimer parce que l'autre ne parvient pas - plus- a 'écouter' ce qui est exprimé, ceci parce que cette demande d'être 'écouter' est une demande 'd'approuver' des atitudes de dépendances de tous types. Réponse finale = silence + refus de rencontrer un professionnel, + enlisement dans la/les dependances, sorte de 'mort' (par exemple rester toute la journée dans la pénombre en regardant des series TV ou en faisant des paciences). Accepter le silence de l'autre, combien de temps? Servir de punching-ball ou dire 'oui tu as raison' à des discours de dépendance ne me parait pas sain. Y-a-t-il encore une issue a deux?

Heureusement, donc ! que les neurosciences ne prétendent pas statuer sur l'existence ou non de Dieu. D'ailleurs, après mes dix-sept ans, j'ai quitté l’Église dans laquelle je trouvais des satisfactions théâtrales de lecteur, à la messe. Je découvrais Nietzsche et toute la philosophie pendant mon bac économique et social. Puis, pendant mes études de Lettres, je creusais la philosophie et les sciences humaines en profondeur, ne lisant de mes études de Lettres que le programme... La littérature entière nous parle de mœurs, de morale au sens de hiérarchie des valeurs, d'expériences et de comportements humains. Et notamment aujourd'hui, qu'on le place dans la littérature ou la paralittérature : le genre du polar. Tandis que la SF et l'anticipation imagent des réalités contemporaines peu sensibles (Orwell, Huxley) et l'horreur, le merveilleux et la fantasy des réalités archétypiques de la psyché (King, Troyes, Tolkien)... Bref, philosophie et sciences humaines m'ont porté dans l'obtention de mes diplômes, et je peux vous dire que de la mécréance, j'en ai bouffé et j'y ai adhéré plutôt cent fois qu'une.
Les gens changent, en permanence. Vous ne serez plus les mmes personnes que vous tiez lorsque vous vous tes maris, et dans cinq ans, vous ne serez plus les mmes personnes que celles que vous tes aujourdhui. Le changement est inluctable, et cest pour cela que vous devrez vous choisir lun et lautre une nouvelle fois chaque jour. Elle nest PAS oblige de rester avec vous, et si vous ne faites pas attention, vous pouvez la perdre et ne plus jamais pouvoir rattraper votre erreur. Le combat pour conqurir son cur est un combat de chaque instant.

J’ai 55 ans et lui 50. Je suis veuve , j’étais pendant 20 avec mon époux . Sans prétention, tout le monde me dit que je suis belle et que je fais plus jeune: 1 découverte,je croyais que mon ex me voyait avec les yeux de l’amour.Je ne suis pas bégueule, j’aime rire,il semble que je sois sympathique aux yeux des autres (y compris les femmes,pas le genre mystérieux et inaccessible). J’ai pris du temps pour faire mon deuil, mais la c’est fait, je ne compare personne avec mon ex;

La situation est loin d’être évidente et effectuer une analyse sur l’espace des commentaires ne serait pas pertinent car pour cela j’ai besoin d’avoir certaines réponses à mes questions. Je te propose donc de t’orienter vers une séance de coaching afin que nous fassions le point et que nous mettions en place la stratégie qui sera la plus efficace. Sinon, dans la boutique tu trouveras aussi mon livre qui permettra de te guider dans les grandes lignes sur l’attitude à avoir.
Apres le boulot, on a gardé un contact tres solide: il me demandait toujours de l’accompagner quand il sortait, il me rendait souvent visite a la fac, j’étais présente pour lui, les textos chaque soir: on s’appréciait bien… cette situation dura 2 mois, jusqu’qu jour ou il m’avoua que si il n’avait certains principes, il m’aurait bien pris en petite amie… il faut dire que ca ne m’a pas étonné, il est resté célibataire durant plus de 4 ans… j’avais alors répondu avec humeur: oh je suis gatée, j’ai eu droit a une déclaration ce soir ^^
D'autre part, l'homme dont je parle m'a déjà dit utiliser en général le silence comme moyen de rompre et semblait amusé de recevoir alors des dizaines de textos et d'appels qu'il laissait sans réponse. C'est la raison pour laquelle je n'en ai envoyé absolument aucun et que si je le fais, ce ne sera que pour prendre acte de la rupture, pour mon propre confort psychologique, et non pour recevoir une réponse positive de sa part.

En définitive, il ne sert à rien de jouer un rôle et de vouloir dévoiler une autre personnalité que la vôtre. N’essayez pas de coller à un idéal qu’il évoquera car vous vous heurterez à des critiques continues et régulières puisqu’en réalité ça ne vous ressemblera pas ! Pour qu’un homme s’engage dans une relation, restez vous-même en toutes circonstances.
mais je me demande parfois comment sais t-on si on est un bon coup ? parfois une femme d’un soir on peut pas vraiment savoir, même si on est un bon coup ce n’est pas non plus dit qu’elle voudras être en couple, je me souviens d’une femme chez qui je suis aller dormir sorti de boite, et elle m’avais reprocher le lendemain de pas avoir eu envie d’elle, c le seul moment ou je me suis dit ok elle à kiffé mais après je me dit,comment savoir aha
Mon mari et moi avons accueilli un bébé en 2015, et depuis, il n’est plus du tout attentionné. Il passe son temps sur son téléphone à jouer à des jeux en ligne, j’ai pris un congé parental donc il m’a DIT pas fait comprendre qu’il n’avait plus à lever le petit doigt à la maison. J’ai l’impression d’être invisible et de devenir folle car il croit avoir toujours raison quand je lui parle, ne fais aucun effort et ne m’accorde même pas un regard. De plus, il a toujours “la flemme” de faire quelque chose même son boulot et critique tout et tout le monde! Je ne sais plus où j’en suis, je souffre beaucoup, comment sauver mon couple?

et le silence installé pour rompre la relation ( celui que vous évoquez em fin de texte)?? Comment désamorcer?? c'est un silence = refus de s'exprimer parce que l'autre ne parvient pas - plus- a 'écouter' ce qui est exprimé, ceci parce que cette demande d'être 'écouter' est une demande 'd'approuver' des atitudes de dépendances de tous types. Réponse finale = silence + refus de rencontrer un professionnel, + enlisement dans la/les dependances, sorte de 'mort' (par exemple rester toute la journée dans la pénombre en regardant des series TV ou en faisant des paciences). Accepter le silence de l'autre, combien de temps? Servir de punching-ball ou dire 'oui tu as raison' à des discours de dépendance ne me parait pas sain. Y-a-t-il encore une issue a deux?
Svp j’ai besoin de votre aide je suuis en couple avec un mec depuis présk 9mois il a 19ans et moi 18ans on s’est quité pendant un mois apré il me demandai de revenir et j’accéptai directement sans mm po pensé bref on s’est vu une foi apré k’on a revenu en semble ( on a couché pour la premiér fois mais j sui tjr vièrge ) apré safé mtn un mois il a changé de comportement on s’est pas vu je lui demande on se voit quand il me dit je c po je c po il m’appelle plus c moi qui l’appelle il a tellement changé depui le jour ou on a couché je c pas vraiment quoi faire et quand je lui dit çà il me dit je suis libre je ft c que je veux ….
Que vous ne soyez rien sur le plan juridique ou financier vous est peut-être évident, mais ne perdez pas de vue non plus que lorsque ce sera terminé entre vous, il ne restera aucun lien affectif ou amitié quelconque. Même s’il a été profondément amoureux de vous, et même si c’est un homme bien, il est capable de gérer la fin de votre relation en excluant totalement les sentiments. Les hommes sont guidés par le sens pratique : ils savent que s’accrocher à des émotions ne peut que causer du tort à leur famille, et ils s’y refusent. Lorsque ce sera fini entre vous, il passera à autre chose.
Dans tous les cas je pense qu'il faut l'ignorer conséquemment un bon moment. Avec un peu de chance elle reviendra ou se laissera retenter (quelques semaines/mois après), et dans tous les cas ça te laisse la voie libre pour d'autres rencontres :) Si tu l'ignores complètement assez longtemps, la probabilité qu'il finisse par se passer quelque-chose est peut-être d'1/4, pas négligeable mais pas énorme non plus. Si tu la relances malgré tout, cette probabilité tombe tout simplement à 0 (avec en prime éventuellement quelques aventures ratées au passage). Et si elle a elle-même proposé le premier rdv, c'est qu'elle avait sans doute des attentes énormes, et là c'est de toute façon difficile d'être à la hauteur.
J’allais couper les ponts mais une de mes collegues, à qui je n’aurais jamais osé me confier par peur d’etre jugée, m’a fait des remarques par sms sur notre relation à tous les deux. J’ai fini par lui dire que ça se voyait (en pensant ca se voit que JE craque pour lui) et elle m’a repondu que ca s’etait vu tres vite qu’il m’aimait beaucoup, et qu’en me connaissant mieux il reflechirait à son couple, qu’il s’etait engagé trop vite, que si j etais arrivée plus tôt…

Il y a maintenant 2semaines je suis allée à une soirée électro avec un pote. Lors de cette soirée j’ai fait la connaissance d’un garçon. Je suis du genre très entreprenante avec les hommes surtout en soirée c’est donc moi qui lui adresse la parole en premier. On a très vite accroché et il est rentré dans un jeux de séduction laissant les autres filles qui lui faisaient les yeux doux seuls. En fin de soirée il me dit que je suis pas une “fille bien” car je suis présente à cette soirée. Pendant la soirée on fait connaissance on rigole il veut apprendre à me connaître,jusqu’à 6h du mat ou je pars avec mon ami sans lui dire en revoir.
Je suis juste un peu étonnée, parce que y a vraiment des périodes de calme plat entre mon homme et moi, mais ce ne sont pas des périodes plus malheureuses ou plus heureuses que d’autres. Y a la fatigue du boulot, quelques autres soucis, et je ne compte plus les soirées qu’on passe à bouffer des chips et à regarder des documentaires. Mais je n’attends rien d’autre de mon couple, cela me convient de vivre avec quelqu’un POUR vivre avec lui, et pas pour qu’il me donne des sensations extrêmes, genre ecstasy ou cocaïne. Y a des bars pour ça, vous savez, quelques choppes et vous planez ! Mais le couple n’est pas fait pour un bonheur imaginaire, c’est fait pour le bonheur réel, et tant pis s’il va à l’encontre de l’image traditionnelle pleine de feux d’artifice et d’explosions de couleurs !
Si vous voulez gagner sa confiance, vous devrez tre prt TOUT partager, surtout les choses que vous voulez le moins partager. Cela demande du courage daimer quelquun pleinement, douvrir son cur, et de la laisser y rentrer sans savoir si elle va aimer ce quelle va y trouver. Car pour aimer vritablement quelquun, il faut laimer dans sa totalit, y compris le ct sombre. Laissez tomber les masques : si vous avez le sentiment que vous devez porter un masque lorsquelle est prsente, et dtre parfait tout le temps, vous ne vivrez jamais lexprience de lamour dans toute son intgralit.
J'ai choisi l'Inde et plus précisément Dharamsala, au pied de l'Himalaya. Dharamsala est la ville où réside le Dalaï Lama, elle est un berceau du bouddhisme et concentre une population importante de Tibétains en exil. J'ai toujours été portée par la culture bouddhiste, profitant des enseignements de ma mère qui elle-même s'est intéressée à la méditation dès l'âge de seize ans. Aussi, me tourner vers la spiritualité pour en tirer des enseignements durant mon voyage m'est apparu comme une évidence. J'ai soif d'apprendre à la source. J'y resterai le temps qu'il faudra que j'y reste, peut-être un mois, peut-être dix ans ? Je ne me ferme aucune porte, j'aime l'idée de laisser venir les choix ! Comme dit souvent un de mes amis : pas de plans, pas de problèmes. J'entends bien appliquer sa philosophie.

Ne rejetez JAMAIS la faute sur elle si VOUS tes frustr ou nerv. Ce sont des motions qui VOUS appartiennent. Quand vous ressentez ce genre de sentiments, prenez le temps de faire un pas en arrire, de prendre du recul. Cherchez ce qui se trouve en VOUS et qui doit tre soign, rpar. Si vous avez t attir un jour par cette femme, cest parce quelle su vous mettre du baume au cur, panser vos blessures.
Comme disait Luchini dans une récente interview télé, ‘une conversation avec une femme doit toujours être sexuée, sinon c’est rasoir’. Il n’est évidemment pas question d’apprendre par cœur le tome 4 des histoires de pipi de Toto, ni d’imiter les fins de repas de tonton Roger lorsqu’il dégrafe un cran de ceinture et en sort une ‘bien bonne’, mais de revenir subtilement au sujet des relations hommes-femmes et aux raisons qui les réunissent.
Dans mes séminaires, j’utilise un gros élastique pour faire la démonstration de ce principe. Imaginez que vous tenez un élastique entre vos mains, et que vous commencez à l’étirer. Il peut aller jusqu’à une longueur de 30 cm. Une fois cette limite atteinte, vous ne pouvez plus exercer de traction et vous devez revenir en arrière. L’élastique ne vous résiste plus et il se rétracte avec beaucoup de force et d’énergie.
×