On peut considérer qu’il s’agit de LA question que toutes les femmes se posent après avoir fait la rencontre d’un homme qui les intéresse, surtout si ce dernier reste tout de même distant au début de la relation ou qu’il ne semble pas prêt à s’investir autant que vous. Il n’est pas toujours simple de gérer ses émotions dans ce genre de moments, surtout si vos sentiments sont forts dès le départ, tout simplement parce que l’on souhaiterait que tout soit réciproque et que l’on s’imagine déjà avec vivant une histoire forte lui. Pourtant, il faut bien comprendre que chaque personne avance à son rythme ce qui peut provoquer des tensions dans la relation car ce phénomène va provoquer un déséquilibre.

A ce propo j'ai une question : si nous avons respectivement des affaires l'un de l'autre, dois-je laisser couler et me détacher d'elle (on s'est séduit, parti en voyage ensemble et couché ensemble) dans le cas où ne nous somme pas un couple ? Nous sommes plutôt une demie relation surtout en ce moment ou elle ne me répond que par politesse et ne prend pas de nouvelles d'elle même.
Je sors depuis deux ans avec un avais affectif.les cadeau les gestes attentionnes les je t aime tres peu pour lui.recemment j ai craque pas vu depuis plusieurs jours on se voit a son retour et le lendemain vendredi il m annonce ne pas etre là car repas qui etait pas prevu avec les portes.ai eu l impression de ne rien representer pour lui.on a fille tout arreter une semaine sans contact.on a repris notre relation mais on doit avoir une discussion serieuse.la en conges comme moi il ne fait rien de special mais prefererais etre seul.je precise q u il y a seulement un couloir ui nous separe de nos appartements
Deuxièmement, la plupart des femmes NE SAVAIENT tout simplement PAS À QUOI S'ATTENDRE dans chaque situation avec un homme. Elles étaient surprises, frustrées et en colère ou choquées, à la fois par les choses qu'elles avaient vues et dont elles s'étaient occupées auparavant avec d'autres hommes, et par des situations nouvelles, mais ordinaires elles aussi.
Je vous apporte ces explications pour bien vous faire comprendre que c’est quand il vous perdra qu’il retrouvera l’envie de vous séduire. Malheureusement vous ne serez pas dans une situation de séduction “normale” ou “positive” et vous devrez lutter continuellement pour ne pas exprimer vos sentiments jusqu’à ce que lui adopte un comportement réellement positif et respectueux. En réalité, tout est donc une question d’état d’esprit auquel vous allez devoir vous adapter…
Mais je souffre de tout ça car quand je suis avec je suis trop trop bien mais loin de lui je suis vraiment triste un énorme manque s’installe je lui est dévoiler mes sentiments à son égard j’ai essayer de couper les ponts avec mais ça n’a pas marché car il et revenu à sa demande de me revoir et j’ai accouru mais j’ai l’impression d’etre Là en option dans sa vie s’il trouve pas mieux ailleurs … que faire pour avoir cet homme ?
Tant qu'on est préoccupé par ses propres complexes, ses propres peurs (je comprends que tu aies peur de faire le premier pas, c'est à dire de commencer à t'engager toi-même, car en arrière plan tu as la maladie de ta mère et tu te dis inconsciemment que toutes les femmes sont susceptibles de t'empoisonner avec une longue maladie) tant qu'on a peur de rencontrer l'autre, on le rencontre par convention, par utilité, mais pas pour lui apporter quelque chose, pour l'écouter ou le comprendre, dans ses différences.
Bonjour je suis en couple depuis 6 mois avec mon copain, on vit une relation de haut et de bas parfois il est super attentionné mais le plus souvent il me laisse un peu toute seule et ne me répond pas au sms. Avant je lui envoyais 15 sms par jour mais maintenant seulement 5 et il trouve sa encore énorme car il prend beaucoup de temps pour répondre et me dis qu’il n’aime pas trop les gens penchés sur son téléphone. il reparle à son ex également et quand je parle d’elle en terme peu élogieux il me dit arrête elle est pas comme ça c’est une gentille fille qu’auparavant il l’a critiquait de façon très vulgaire donc je n’arrive plus à le comprendre.
Dialoguer avec des chrétiens d’autres confessions, c’est apprendre à devenir partenaires plutôt qu’adversaires. Il ne s’agit pas de se faire des concessions mutuelles, comme en diplomatie. Il s’agit de chercher ensemble à découvrir le plus totalement possible le visage du Christ, sa volonté pour le monde, pour l’Église, pour la famille humaine toute entière. Aucune tradition ne peut prétendre tout posséder du Christ. Prendre conscience de cela, c’est découvrir que nous avons besoin les uns des autres pour faire briller son visage dans toute sa splendeur. « ?Le christianisme, disait un théologien du XXe siècle, est la religion dont la particularité est de se penser sous le signe du « ?pas sans l’autre.? »? » De ce qui peut surgir de chrétiens qui savent valoriser et mettre en commun leurs dons, le monde a un urgent besoin. C’est ainsi que frère Alois écrivait dans son Appel à la réconciliation des chrétiens : « ?Comment répondre aux défis nouveaux de nos sociétés, notamment ceux de la sécularisation et de l’entente entre les cultures, sans réunir les dons de l’Esprit Saint déposés dans toutes les familles chrétiennes? ? »
D'autre part, l'homme dont je parle m'a déjà dit utiliser en général le silence comme moyen de rompre et semblait amusé de recevoir alors des dizaines de textos et d'appels qu'il laissait sans réponse. C'est la raison pour laquelle je n'en ai envoyé absolument aucun et que si je le fais, ce ne sera que pour prendre acte de la rupture, pour mon propre confort psychologique, et non pour recevoir une réponse positive de sa part.
C’est tout à fait compréhensible évidemment mais c’est aussi l’un des éléments qui provoque le plus d’erreurs. Le fait de vouloir aller trop vite ou plutôt le fait de penser que les hommes agissent de cette manière car c’est loin d’être le cas. En effet, pour qu’un homme soit réellement dans un couple il faut lui laisser du temps et ne pas le brusquer. Vous venez de faire une merveilleuse rencontre et tout se passe bien mais le fait qu’il soit distant vous embête, vous vous dites qu’il ne tient pas à vous, que le couple ne l’intéresse pas mais ne soyez pas aussi pessimiste.
En pratique : Cherchez à devenir leur meilleur ami, à mieux les comprendre… Appréciez leur compagnie, tout simplement. Il s'agit de lâcher sur vos objectifs, que ce soit l'orgasme simultané dès le premier soir, ou le mariage et 3 charmants bambins gambadant dans votre future maison. C'est rassurant pour une femme de se sentir appréciée pour qui elle est.
Bien sûr il y a quelques exceptions. Si par exemple la fille n’a pas une sexualité épanouie pour X ou Y raison : complexe, croyance négative, traumatisme, manque d’expérience. Et même dans ce cas, vous devez tout de même maintenir la connexion sexuelle. Pour le reste, c’est particulièrement vrai, et ça s’est vérifié toujours vérifié dans mon expérience.
Dès le plus jeune âge dans notre société on apprend aux hommes à masquer leurs émotions, à ne pas se livrer et donc à  ne pas dire ce qu’ils ressentent que ce soit dans le positif ou le négatif. On veut qu’ils soient forts, on cherche à les endurcir et cela a donc des conséquences tout au long de leur vie et plus particulièrement dans la communication verbale mais également comme je l’explique dans cet article dans leur body language.

Je suis d’accord sur le fait que ça ne soit pas d’actualité de parler d’engagement, mais je pense que si la porte semble complètement fermée d’avance, et les clés jetés par la fenêtre, ça ne sert peut-être à rien d’avancer dans le couloir… Par contre, si la porte est fermée et que la clé est dans la serrure, je veux bien avancer et tenter de l’ouvrir… Super métaphore, je sais, mais tu vois où je veux en venir ?

J’ai un soucis avec mon copain avec qui je suis depuis 1mois nous avons tout les deux 17 ans . Notre première approche c’est passée sur un réseau social et nos discussions étaient permanente , on se parlais tout les jours on ne pouvait pas se passer de s’envoyer des messages l’un et l’autre . Je le laissais venir vers moi , c’est lui qui m’envoyais de lui même des messages je n’attendais rien de lui , puis, nous avons décidé de nous voir et la première rencontre c’est très bien passée et donc deux mois après notre rencontre nous étions ensemble . Les première semaines étaient parfaites et puis un jour une dispute à éclatée car nous ne pouvons nous voir que le dimanche et pas forcément longtemps , évidemment j’ai voulu lui parler et lui expliquer que la situation m’attristais ,.. La semaine d’après fut très froide et limite lourde à supporter ..aujourd’hui il m’a clairement fait comprendre qu’il ne savait pas où il en était , il ne sait pas si il veux que la relation ce stop ou non .. Je suis attristée de le voir réagir comme cela a la première dispute . je sais que je dois le faire s’attacher à moi car un mois c’est peut être encore trop fragile je ne sais pas comment faire je suis perdue .. Aider moi s’il vous plait 🙁 je veux être avec lui et je veux qu’il soit fou de moi , merci
« Christian Carter a décrit la relation dans laquelle je me trouve à la perfection. Grâce à lui, j’ai appris des choses sur les peurs que j’éprouvais pour les relations et mes croyances limitatives, et comment inverser la tendance. Si seulement j’avais su tout cela il y a vingt ans ! Je suis sortie avec des hommes et j’ai été mariée et les hommes restent encore un mystère pour moi. Les informations du programme se sont avérées tout à fait justes et m’ont beaucoup appris. C’était extraordinaire.  »
Effectivement, votre histoire a commencé très rapidement et le fait de parler d’engagement, de projets n’était pas la meilleure solution. Pour qu’un homme s’engage dans une relation il faut du temps et surtout ne pas le précipiter. C’est maintenant à toi prendre ta décision si tu veux revenir vers lui ou pas. Si tu souhaites le retrouver il ne faudra pas être celle qui parle immédiatement de projets mais prendre le temps de vous connaitre.
Tant qu'on est préoccupé par ses propres complexes, ses propres peurs (je comprends que tu aies peur de faire le premier pas, c'est à dire de commencer à t'engager toi-même, car en arrière plan tu as la maladie de ta mère et tu te dis inconsciemment que toutes les femmes sont susceptibles de t'empoisonner avec une longue maladie) tant qu'on a peur de rencontrer l'autre, on le rencontre par convention, par utilité, mais pas pour lui apporter quelque chose, pour l'écouter ou le comprendre, dans ses différences.
Excellent article comme d’habitude, et moi j’ai une idèe plutot une proposition pour vous cher coach, pourquoi pas par exemple, publier une video, dans laquelle vous vous montrer entrain d’aborder, seduire une fille(une inconnue), la caméra sera bien sur cahèe, un ami a vous par exemple dérière un arbre fera l’affaire,tout sa juste pour cerner les choses, et pour que sa soit pas juste de la théorie, si c’estpossible bien sur.
En même temps, vous êtes Juif et un ancien président de la Communauté sépharade unifiée du Québec de 2005 à 2009. alors ça apparaît tout naturel que vous ayez cette vision des choses.C'est un peu celle de Lise Ravary sur le Hezbollah et les Palestiniens je suppose.Ce n'est pas que je sois un expert dans ces questions, en réalité je n'y connais à peu près rien, mais il reste qu'il y a deux moyens de raisonner des gens par l'embargo et les guerres ou le commerce avec eux et une possible amitié en misant sur le long terme.L'Europe veut commercer avec l'Iran et même contourner l'embargo des États-unis, je pense même que le président de la communauté européenne ou est-ce le ministre français de l'économie, Bruno Lemaire qui a dit ça officiellement. L'Iran est toujours dans la liste des pays voyou qu'avait mentionné le président républicain Bush avec l'irak et la Corée du Nord, c'est peut-être réellement un pays dangereux, pleins de fanatiques qui nous avait tué une Canadienne strictement pour rien et qui finance des guerres pour encercler Israel aussi possiblement. Mais moi je trouve qu'on a une vision juste d'un coté quand Trump se mêle de quelque chose, on a juste la vision des intérêts et du choix de politiques des états-uniens. Moi je souhaite à tout le moins que les gens, l'Europe et la Chine comprises se rebellent contre l'hégémonie des États-unis qui en plus sont en train de mener le monde vers la plus grande récession qu'on aura jamais connue.
Lorsque le couple est ensemble, le sentiment de bonheur prend le dessus mais à l’inverse, lorsque la seconde personne n’est pas dans les alentours, un réel manque physique et psychique se fait sentir. Malheureusement ces sentiments intenses s’accompagnent souvent d’une grande souffrance lorsque l’euphorie s’effrite. Pour certain(e)s, la passion diminuera d’elle-même petit à petit, pour d’autres, elle deviendra trop dévorante et néfaste.

Peu importe le salaire d’un homme, ou le salaire de sa femme, l’homme se dote de la responsabilité de pourvoir aux besoins de sa famille. Ce n’est pas qu’il choisit de porter ce fardeau; il s’agit d’un désir inné. Cette notion est donc toujours présente à son esprit et peut engendrer le sentiment d’être pris au piège s’il a l’impression d’être incapable d’assumer cette responsabilité. Sa femme ne peut pas le libérer de ce fardeau, mais elle peut l’alléger en exprimant sa reconnaissance, son soutien et sa confiance.


Super article. Cependant mon cas est un petit peu différent car on a déjà eu 3 RDV, on s'est évidemment embrassé (le 3ème RDV était pour un ciné, on avait l'air d'un vrai couple à se prendre dans les bras etc..). Pour des raisons logistiques je n'ai pas pu la ramener chez moi et je lui ai donc proposé à la fin du RDV qu'on se verrai la semaine prochaine, qu'elle vienne manger chez moi, chose qu'elle a accepté. Le jour même du RDV elle annule, je repropose derrière un autre jour, et depuis pas de réponse. Ca fait 4 jours. Je ne l'ai pas relancé depuis. Etonnant sachant qu'il y a un bon feeling entre nous et qu'elle a les yeux qui pétillent quand elle me regarde.
Vous avez "dépassé les dogmes" dîtes-vous. Vous dîtes donc implicitement : "Jem, vous en êtes ENCORE (ou TOUJOURS) au stade dogmatique." Peut-être malgré vous, vous méprisez. Mais pour le chrétien, vous en avez le droit : Dieu nous fait libres, sans quoi entrer dans son amour ou non n'aurait aucune valeur. Pourtant, pour le chrétien, vous vous éloignez ainsi de Lui. Pitié pour vous !
alors avant de te connaitre et avec les expériences j’ai appris à agir comme tu le dis, vivre sa vie, penser à moi et être heureuse, et à m’aimer avant de rencontrer quelqu’un et j’appliquais déjà ce côté “fuis moi je te suis…”, mais je me demandais quand même, est ce que cela fonctionne avec un homme qui n’a pas confiance en lui car lorsque la fille est aussi sûre d’elle et lui pas, je ne sais pas si cela fonctionne?

C’est ce qui m’est arrivé : je n’ai eu que des relations amoureuses de longue durée, avec des sentiments très forts (que ce soit chez moi, ou l’autre, ou les deux) et à chaque fois j’ai tenté de garder un contact amical. Ce n’est pas possible pour moi, dans ce contexte. La première fois, mon ex n’avait qu’une idée en tête, c’était me récupérer, alors que j’étais avec quelqu’un d’autre. Chaque discussion avait pour but de me faire comprendre que je faisais une erreur, ou de me faire du chantage affectif, tout le temps, même des mois après. Insupportable.
La deuxième fois, c’est moi qui ai quitté quelqu’un que j’aimais énormément, parce qu’il était toxique pour moi. J’ai réalisé que garder le contact ne faisait que rendre la rupture plus difficile. Savoir ce qu’il faisait me rendait jalouse, et malheureuse ; rester amie avec lui c’était finalement comme d’être en couple, sans les avantages. Dans les deux cas, une rupture complète de tout contact a été salvatrice, même si c’est une décision qu’au départ je ne voulais pas prendre, car à chaque fois j’ai perdu mon meilleur ami.
J’ai un soucis avec mon copain avec qui je suis depuis 1mois nous avons tout les deux 17 ans . Notre première approche c’est passée sur un réseau social et nos discussions étaient permanente , on se parlais tout les jours on ne pouvait pas se passer de s’envoyer des messages l’un et l’autre . Je le laissais venir vers moi , c’est lui qui m’envoyais de lui même des messages je n’attendais rien de lui , puis, nous avons décidé de nous voir et la première rencontre c’est très bien passée et donc deux mois après notre rencontre nous étions ensemble . Les première semaines étaient parfaites et puis un jour une dispute à éclatée car nous ne pouvons nous voir que le dimanche et pas forcément longtemps , évidemment j’ai voulu lui parler et lui expliquer que la situation m’attristais ,.. La semaine d’après fut très froide et limite lourde à supporter ..aujourd’hui il m’a clairement fait comprendre qu’il ne savait pas où il en était , il ne sait pas si il veux que la relation ce stop ou non .. Je suis attristée de le voir réagir comme cela a la première dispute . je sais que je dois le faire s’attacher à moi car un mois c’est peut être encore trop fragile je ne sais pas comment faire je suis perdue .. Aider moi s’il vous plait 🙁 je veux être avec lui et je veux qu’il soit fou de moi , merci
Je ne sais justement pas vraiment ce qui me conviendrait. Si j’ étais sûre du fait qu’ il ne veut pas surmonter cette peur alors je choisirais l’ option numéro 2 sans hésiter. Mais le problème c’est que je n’en ai aucune idée, et je pense que lui aussi d’ ailleurs! Résultat, l’ option 1 me tente car ça répondrait à mes questions (si ça ne marche pas, alors je passe sans regret à autre chose, sans me demander « mais que ce serait-il passé si… ? »). Mais bon, parfois c’est mon orgueil qui s’ exprime à coup de « allons Mel, tu ne vas quand même pas courir après cette nouille vu le coup qu’ il t’a fait, tu mérites mieux, même si la nouille en question est très attachante! » ;)
récemment il a reprit contact après m’avoir croisé. Maintenant on se reparle, un coup il souffle le chaud, un coup le froid. Je ne sais pas comment réagir face à son comportement. Toutes les personnes à qui j’en ai parlé m’ont dit de laisser tomber, que ce gars ne sait pas ce qu’il veut, que ça ne sert à rien de se prendre la tête pour lui. Cependant il me plait vraiment et j’aimerais entamer une relation sérieuse avec lui. Que devrais-je faire? Comme l’article le suggère, l’ignorer, montrer que je suis une femme prise pour le faire se réveiller?

Mdr je suis d'acccord cet article est stupide ! Le coup de "je choisis la couleur de ton vernis", "les pieds des femmes sont affreux" or personne peut rien y faire et c'est naturel m'a tuée ! Tout ce qu'on retient c'est que la femme doit être parfaite selon des standards et critères bien précis...et les hommes que font-ils pour ne pas être "écœurants" ?


Alors il m’explique que depuis 2 ans, il a découvert qu’il faisait de l’apne du sommeil, qu’il dormait avec une machine et qu’il était découragé par ce problème. Il me demanda comment il pouvait réparer cette négligence. Alors, je lui ai répondu “allons au restaurant”. C’est d’accord me dit-il mais après le 16 mai parce que j’ai un rdv avec un nouveau pneumologue ce jour là. Il me dit “appelez moi après le 16 mai que l’on fixe une date. Je l’appelle aujourd hui et il me demande à quel moment je serais libre. Je lui répond que le 29 mai au soir je suis dispo. Il me répond qu’en soirée il n’est pas dispo, il préférerait le midi. Et moi, je travaille à la Direction d’un EHPAD chaque jour jusqu’à 14 heure et ce n’est pas possible. Je lui en fais part alors il m’a répondu qu’il essaierait de ce rendre libre le 29 mai. Je lui ai bien précisé qu’il devait me téléphoner LUI et non pas moi.
Il n'y a pas la foi et la raison chacune de leur côté, ni la raison contre la fois... mais bien la raison DANS la foi. Quant à la foi en la raison... les Révolutionnaires français, en cherchant à instaurer le culte de la Déesse Raison, ont aussi instauré la Terreur. Mais il n'y a pas qu'eux, et la Révolution n'a rien de problématique. Seule la foi absolue dans la raison, pose des problèmes. Kant et Nietzsche (même si Nietzsche désapprouvait Kant) n'ont pas cessé de le dire, et pas qu'eux non plus.
Tous les problèmes du monde, disait je-ne-sais-plus-qui viennent du moment où on décide qu’un être nous manque. Et tout s’empire encore lorsqu’on décide que cet être est irremplaçable. Aussi incroyable que cela puisse paraître lorsqu’on est dans l’oeil du cyclone, ce n’est jamais vrai. Tous les êtres sont remplaçables, le temps (et l’expérience) vous l’apprendra, alors ne tendez pas le bâton pour vous faire battre et n’accréditez pas l’un d’entre eux pour vous faire du mal sous prétexte qu’il ou elle serait parfait. Personne n’est pas fait, vous le savez pourtant ?
Je voulais avoir votre avis sur la relation que je vie actuellement. Depuis 1 an et demi je suis divorcée après une relation qui a duré 18 ans soit la moitié de ma vie. Contre tt attente cela fait un an que je fréquente qlqu un. Un homme que je connais depuis 13 ans et avec qui je n aurais jamais pensé sortir. Nous travaillons ensemble et nous nous sommes découvert lors d une sortie. Pour vous le d écrire, il est de 13 mon aîné (50 ans), belle homme, sportif, belle situation et est chanteur ds un groupe qui a pas mal de succès chez ns en Belgique. Il a été marié il y a 20 ans avec une femme avec qui il a vécu 7 ans et à divorcé 9 mois après leur mariage. Depuis il a entretenu de plus au moins longue relation dont la plus longue a duré 6 ans ms tj chacun chez sois.
Dans le couple, la plupart des éloignements se font sur la pointe des pieds, par petites touches. Un regard qui s’évade, des mimiques qui marquent davantage l'exaspération que la tendresse, un enthousiasme qui s'affaiblit lorsqu'il s'agit de faire des projets ou de passer du temps en tête à tête… Généralement, celui qui constate ces absences, physiques et psychiques, en vient à soupçonner son conjoint d'infidélité, sinon en actes, du moins en pensées. L'erreur serait de se focaliser sur cette seule hypothèse et de négliger toutes les autres.
Pour différentes raisons il arrive que, par la suite, l'une des deux personnes décide qu'elle ne désire plus être dans le même élan. Dès lors apparaît un "silence", donc une "distance", qui ne représente que le décalage d'investissement de chacun des partenaires dans la relation. L'un et l'autre n'ont plus le même désir de communication. C'est un point d'inflexion, temporaire ou durable, dans la construction du lien. Il est déstabilisant puisqu'il marque une "rupture" dans la dynamique relationnelle. Il va nécessiter une adaptation volontaire, et non plus spontanée, aux besoins de l'autre. L'un souhaite "plus", tandis que l'autre désire "moins".
Au sujet du ronflement, je ne pense vraiment pas que ça soit un problème : mon copain ronfle parfois, ça ne me pose pas problème,je veux dire, ça n'est pas aggréable quand ça se produit alors que je ne suis pas encore endormie, mais je ne vais pas le quitter pour ça!  quant-à moi, je bouge beaucoup dans mon sommeil, je parle, je grince des dents et parfois je crie! qui dit mieux?   pourtant, ça n'a pas été motif de rupture  
Vu de l'extérieur il est impossible de savoir si c'est son comportement qui est inadapté (et de toutes façons ce n'est pas lui qui est demandeur). Par contre vous subissez quelque chose qui vous déplaît fortement et vous avez le pouvoir d'y mettre fin. Rien ne vous empêche de vous éloigner, de faire silence… et de voir comment il réagit. S'il ne revient pas vers vous, vous saurez quelle conclusion en tirer : il ne tient pas beaucoup à vous. Il se peut aussi que quelque chose dans son histoire fait qu'il se mure ainsi dans le silence, mais vous ne pouvez rien y changer.
Le pire serait que le silence s'installe, signifiant de fait l'arrêt de la relation. Plus le silence dure et plus sa sortie devient complexe, combinant une éventuelle peur du rejet et un orgueil mal placé. On imagine à quel enfer cela peut mener au sein d'un couple cohabitant... tout en sachant que cette complicité malsaine nécessite deux partenaires qui l'acceptent.
Les relations entre les hommes et les femmes fascinent car nous sommes différents de par notre génétique, le fameux chromosome X/Y, et que cela aboutit à des distinctions assez importantes comme le rappelle John Gray l’auteur du livre Mars et Vénus. Mais quelles sont les conséquences de cette situation sur la vie sentimentale et la relation entre homme et femme ? C’est ce que nous allons examiner tout au long de cet article, car j’ai souhaité vous aider à parfaitement analyser vos réactions respectives et donc à mieux comprendre l’autre en amour ou pas d’ailleurs. Vous allez découvrir que les relations hommes femmes vont bien souvent au-delà de la simple différence de sexe et que la toute première distinction se fait déjà au niveau de la façon de dialoguer et de communiquer !
Au 8 eme mois, ma patience a payé et j’ai eu ma déclaration de  » Je t’aime  » le plus naturellement du monde, comme une évidence… il m’expliqua tout de même que  »je t’adore » est plus fort que  »je t’aime », des détails que je rajoute ici parce que j’en vois beaucoup de questions sur les forums, donc j’apporte les réponses que j’ai recues si ca peut aider ^^ meme si on se rend compte au final que ce ne sont que des détails pour accentuer le plaisir du moment!
Vous parlez d'éveil de la conscience et de force cosmique neutre et chaleureuse. Cela fait New Age, et vous admettez donc qu'il y a des personnes plus ou moins éveillées ; vous introduisez des hiérarchies dans l'humanité, et peut-être malgré vous. Mais devant Dieu, nous voilà tous frères et sœurs adoptifs. Et la présence de Dieu donne la joie, car Il nous chérit !
Nous nous sommes revus pendant la periode de Noel, où pendant une après midi nous étions en ville tous les 2 pendant 4h, puis avec des amis pour leur annoncer en face notre séparation, puis même le soir passé une soirée avec d’autres, en parlant un peu de notre séparation rapidement au début. J’ai fini par la ramener chez ses parents vers 5h du mat, où après une tentative de compréhension de ma part sur ce qui se passait dans tête, elle s’est effondré en pleure sur mon épaule. Fille introvertie, n’exprimant que très peu oralement les choses. Première fois où je l’ai vu pleurer.
Après une très belle relation de 7 mois, mon ex m’a soudainement quittée, sans raison évidente. On s’est rencontrés dans la même ville, où je restais provisoirement. Notre histoire a bien évolué et 4 mois plus tard, on décide de continuer alors que je dois partir. On s’était vraiment attachés l’un à l’autre, jamais autant avec personne auparavant, ni lui, ni moi. Je vais effectuer un stage de 4 mois à 300 km de lui. Après cela, je n’avais pas de projet fixé, je voulais chercher du travail. J’aurais trouvé au plus près de lui, si nous restions ensemble. En attendant, on se voyait environ un week-end sur deux. J’allais le voir ou il venait. Nous passions de très bons moments, nous étions très proches. Je le sentais tellement heureux avec moi, autant que je l’étais avec lui. On se manquait beaucoup lorsqu’on était loin…
Bref, si l'on croit aujourd'hui - à mes yeux - il faut croire en post-nietzschéen, c'est-à-dire croire en "surchrétien" (ou "surjuif, surmusulman, surbouddhiste, surhindouiste", etc)... Mais rien à voir avec "Les métamorphoses des croyances religieuses" ni "La naissance de nouvelles religions" (deux articles de ce dossier) car je ne parle qu'au figuré : je n'invente ni ne réinvente rien. Pour moi, il y a déjà le patronage de Saint Thomas l'apôtre, patron de ceux qui questionnent leur croyance...
Bonjour , j’ai suivis vos conseil suite à un se qui a porter ses fruits , depuis un mois nous nous somme remis en couple il m’avait trompé plusieurs fois à une période ou le traqué sans relâche . Depuis nous avons mis les choses à plat mais depuis la fin du mois il recommence à jouer a me titillé il entre dans son mutisme a arrêté les démonstration affectueuse et cela me frustre énormément car d’une part je me dis pourquoi fait il cela alors que nous étions agreable l’un a lautre et d’autant que nous vivons ensemble cela m’empêche de me réalisé je suis tétanisais lorsque que je cherche du temp pour moi j’ai l’impression de lui donné la possobilitè lui de prétexté pour faire n’importe quoi encore . J’aimerai revenir à la base ou nous étions tous deux liai par des moments affectueux et doux par ce jeu de Tom et jerri … Je suis soulé par cela même quand cest moi qui mène le jeu j’aimerais que cela soit serin et naturel
Une question : dans une situation similaire, la fille que je fréquente prend des distances et répond plus rarement à mes invitations, mais reviens toujours toujours des jours plus tard. Je me suis attaché et elle l'a bien compris car je me trahis en me montrant en demande, donc ça devient invivable. Devrais-je lui poser l'ultimatum du tout ou rien pour être définitivement fixé ou la faire réagir, ou dois-je l'ignorer totalement pour l'oublier ou peut-être la faire revenir ? Merci d'avance pour le conseil
Il m’a aussi dit que s’il m’avait choisie, il aurait dû renoncer à sa famille. Sa famille ne me connaît pas mais il est tous les jours au téléphone avec. J’ai appris ce soir que son frère connaît mon prénom et a vu ma photo, je n’étais pas au courant. Il m’a expliqué plusieurs fois qu’ils ne parlent pas de choses intimes comme le couple ou les fréquentations dans sa famille. Pourtant il parle tous les jours avec son frère et ses sœurs mais ne m’a jamais évoquée au téléphone alors qu’à ses amis et collègues, si.
Oui...et on doit tirer des enseignements du silence ...sinon c'est vain . Prendre du recul sur la situation et se dire que c'est peut-être moins grave qu'il n ' y paraît ! Voilà ma simple et modeste participation à cette réflexion sur le silence .Nulle doute ...que d'autres personnes , un soir vont continuer à écrire sur ce beau , terrible, cruel , magnifique thème !

C'est vrai que socialement, il y a des préjugés qui existent, des attentes de performance qui sont très fortes chez les mecs (ils se les mettent beaucoup tout seuls aussi, je pense que les femmes sont beaucoup plus compréhensives que les mecs ne le croient). Ceci dit, chaque rencontre est unique et si on veut vivre une belle histoire, il y a un jour où il fait se jeter à l'eau, prendre le risque (mesuré, en se rassurant, en se donnant autant de preuves que possible qu'on n'est pas en danger grave, mais tout de même, y'a un premier pas courageux à faire).
« La durée n’a pas d’importance. Je suis toujours très proche d’un mec avec qui je suis restée deux semaines et un autre deux ans. C’est plus une question de feeling, et ça dépend de comment la relation s’est terminée. Si c’est une fin « normale» et non avec perte et fracas, si l’un et l’autre se sont respectés dans la rupture, y a pas de raison de se perdre. Laissons le temps et l’eau couler sous les ponts. »
Il y a un élément essentiel à la survie d’un couple lors d’une relation amoureuse entre femme et homme, il s’agit de la connaissance que l’on a à propos de son partenaire. En effet, quand je coach des couples qui sont même ensemble depuis des années je me rends bien compte que ces deux personnes ne savent pas grand-chose l’une sur l’autre et je le vois encore plus chez les couple ayant la vingtaine ou la trentaine car le virtuel, et plus particulièrement les réseaux sociaux freinent l’apprentissage amoureux. On pense communiquer plus, mais on communique mal !
Enfin, parmi les causes de cette invisibilité, le manque de diversité dans les médias français s’impose. Nos voisins d'Outre-Atlantique, eux, ont pourtant réglé cette question depuis bien longtemps. Les scénaristes américains n’hésitent pas à inclure sur le petit écran des couples de femmes. Et ce, sans en faire toute une histoire. C’est un couple comme un autre, point. Willow et Tara dans Buffy contre les vampires, Callie et Arizona dans Grey's Anatomy, Santana et Brittany dans Glee, Piper et Alex dans Orange is the new black…
Au-delà de la fiction, les personnalités américaines semblent plus enclines à la visibilité. Ellen Page, Ellen Degeneres, Jodie Foster, Kristen Stewart (d’ailleurs je lance un appel à Kristen : elle peut m'envoyer un mail sur la wtf et je dîne quand elle veut avec elle). Elles sont de plus en plus nombreuses à faire leur coming out, laissant la possibilité aux jeunes femmes de s’identifier pleinement à elles. S’identifier, mais aussi s’accepter et, parfois, oser faire de même. Des role models essentiels, dont nous manquons cruellement en France !

Les raisons d’en arriver là peuvent être multiples. Il se peut tout bêtement que ce ne soit pas le bon moment pour vous : l’un ou l’autre peut avoir différentes choses à gérer dans sa vie qui apparaissent plus importante qu’une relation qui commence tout juste à se former. Un nouveau boulot avec beaucoup de pression, un coup dur au niveau familial… Il suffit que l’un comme l’autre vous ayez ce genre de chose à gérer pour que votre couple s’effrite et que la passion qui vous unissait disparaisse.


« Pour ma part il m’arrive de rester amie avec mes ex mais ce n’est jamais une relation très intense, je dirais plus que c’est de la « camaraderie », un copain plus qu’un véritable ami. Je suis quelqu’un d’assez rancunière et je ne peux pas rester amie avec une personne qui m’a quittée (trop de fierté malheureusement) jusqu’à ce que ma frustration disparaisse.
La rencontre amoureuse n’est pas toujours facile malgré des moyens toujours plus novateurs. Comme vous le savez je suis américain et je réalise souvent des comparaisons entre les différentes cultures. Aux USA, il existe un mode de dating où on apprend à connaître à la personne, on couche avec elle et on flirt mais pourtant ni l’un ni l’autre ne se considère « en couple ». C’est encore la phase d’apprentissage.
Bonjour, pour une fois je suis contente de lire un sujet réaliste. Au travail je me suis éloigner de mes collègues ils me reprochent de ne pas fêter noël halloween me déguiser etc… leur after work où beaucoup finissent ivre. Je suis cataloguer comme sauvage mais je ne peux pas et plus aller à l’encontre de mes valeurs chrétiennes pour plaire aux hommes. Je suis vu comme une personne de pas ouverte. Aujourd’hui j’en suis arrivée au point de m’isoler cela à mis une mauvaise ambiance au travail ma chef est devenue agressive avec moi. Même à la pause café je n’y vais plus trop car il y a trop de médisance. Enfin bon des jours où mon moral va bien et des jours où je demande à Dieu du réconfort. Honnêtement je me sens bien de ne pas participer à toutes ses activités mais je me sens parfois seule même si dans mon service nous sommes 5 et qu’à 3 nous sommes du même avis.
Je crois que le silence et moins une négation de l'autre qu'une attention accordée à soi. A moins d'avoir à faire à une personne particulièrement indifférente, le silence indique un recentrage sur soi, ou une orientation vers d'autres occupations devenues prépondérantes. Il n'y a pas grand chose à faire contre ça, hormis faire savoir qu'on est là, sans insister. On peut aussi décider de quitter la relation si elle nous est devenue insatisfaisante dans le silence. La clarté, si nous en avons besoin, c'est à nous de l'installer.
L’article s’appelle « comment séduire » (une femme), il n’est donc pas tout à fait illogique qu’il contienne des techniques de séduction. Concernant les anglicismes, je vous approuve, mais de toute la communauté de séduction nous sommes de loin ceux qui en emploient le moins. Quand au fond et à l’approche marketing, si vous n’avez pas compris que la vie consiste à se vendre, et donc à travailler son packaging, alors la saveur ne sera pas la seule composante à vous manquer, vous allez également manquer de succès et de réussite, à moins d’être né très beau. Ou très riche. Ou les deux.

La boule à zéro? Il y a des femmes tondues extrêmement féminines et sexy ! Voir Nathalie Portman, Sinead O Connor et bien d'autres encore ! Merci pour cet article si peu représentatif et dévalorisant. Quant à cet homme qui di "C'est le seul truc physique qui ne passe pas avec moi. Elle peut peser 75kg ou avoir une balafre, cela ne me dérange pas." => tsssssss (merci encore pour celles qui ont des cicatrices et qui pèsent plus de 75kg, poids dans les normes pour beaucoup de femmes françaises.), on dirait que ce sont des défaut ultimes qui peuvent malgré tout être tolérés pourvu qu'elles ne puent pas des pieds. Non mais vraiment.


Sa famille passera toujours en premier, et cela inclut sa femme. Ce n’est pas parce qu’il dit des choses négatives à propos d’elle que ses obligations maritales sont moins importantes pour lui. Même s’ils n’ont pas d’enfants, lui et sa femme partagent un réseau d’amis et de relations dans lequel il se trouve bien et qu’il ne prendra pas le risque de perdre.
A l’occasion des rendez-vous suivant, vous allez pouvoir continuer à vous intéresser à elle. Posez-lui des questions (comme évoqué plus haut). En principe, elle devrait elle aussi s’interroger sur vous. Cette fois-ci, ne cultivez pas le mystère mais répondez plutôt à ses attentes en vous confiant à elle. Si elle sent que vous n’avez pas l’habitude de vous confier de la sorte, elle aura alors un sentiment d’intimité et de complicité qui sera favorable au bon déroulement de votre relation et donc, de votre plan de séduction.
Le silence maintenu est clairement une violence relationnelle (pas nécessairement volontaire) et celui qui la subit à déjà bien assez à faire pour rester en équilibre sans avoir à s'occuper de l'autre. Bien sûr on peut considérer que l'autre "attend" qu'on vienne vers lui, et il peut effectivement être en souffrance en s'étant emmuré tout seul, mais il faut bien mesurer les chances de réussite à tenter de le "sauver" de lui-même. Ce n'est certes pas voué à l'échec mais je crois qu'il faut une sacrée dose d'énergie intérieure pour tenter de porter secours à quelqu'un qui n'en veut peut-être pas !
En effet, il existera un effet de supériorité négatif dans le couple : l’homme tente de reconquérir sa compagne en lui promettant plus d’engagement. Celle-ci pense que l’électrochoc a fonctionné. Le couple se reforme mais l’homme aura été brusqué et ne fera pas évoluer la relation avec conviction. La femme quant à elle arrivera peut-être à ses fins mais au final, la frustration de l’homme ressortira tôt ou tard et finira par prendre plus de place que ses propres sentiments….

Je souligne pourtant que je ne me sens en rien tenue de respecter son silence car avoir entamé celui-ci sur ces derniers mots qui, quelque soit la situation, restaient des mots d'amour, des mots d'apaisements, bref un silence sans aucun préavis si je puis dire, témoigne d'un surcroit de cruauté de sa part. Dès lors, en quoi le respecter serait-il maintenir l'équilibre des forces ? M'a-t'il respectée, lui?


Tu indiques avoir l’impression de ne pas être aimable. Il y a peut être quelque chose à creuser de ce côté. En tant qu’homme, on a généralement envie de poursuivre une histoire avec quelqu’un qui nous donne envie de passer du temps avec elle, qui s’accorde avec nous, et que l’on sent un minimum intéressée. On n’a pas envie d’être avec quelqu’un qui ne nous semble pas aimable 😉 Tout dépend de ce que tu mets derrière ce mot. Mais qu’en pensent tes amis proches, qui te connaissent bien et qui te côtoient en soirée quand tu parles à des inconnus ?
Le lendemain matin il me demande si par hasard j’aurais une imprimante (il était sur le point de partir pour quelques jours au Portugal) et si je pouvais lui imprimer ses tickets. J’accepte et on se revoit pour que je lui donne… Et pendant 2 heures autour d’un caffé, pas un blanc, des rigolades mais aucun flirt de sa part, il paraît timide, voire pas intéressé. Mais il décide me raccompagner jusqu’à chez moi et soudainement m’embrasse avant de se sauver en assurant me revoir après son retour (4 jours). Là je dois avouer que le baiser n’était pas fantastique, probablement trop maladroit…
Bonjour Alexandre, depuis un mois et Demi , je frequente un garçon qui me plait Beaucoup , il me veut pas a engager disant sortir d une longue relation mal finie. J aimerai le pousser à prendre des initiatives, le faire Bouger Vers moi. J ai peur en utilisant la technique du silence le perdre , ou si Je refuse un de ces rdv qu ils me rappellent plus. Comment le faire changer d Avis ?il me trouve Beaucoup de qualités qui me font peur presque …bref pourtant il Crée sans cesse des freins…qui me rendent folle..me dit que Je dois le laisser proposer le rdv…mais il decide du rythme …ne veut pas s organiser ….que faire faire ?prochaine fois qu il me propose Je refuse ?avez vous un Bon conseil ? Tout Ca me rends Triste .Merci / sasa
Bonsoir mon problème c’est qu’il sort d’un divorce séparer depuis 4ans il m’aime bien mais me dis qu’il n’est pas prêt mais quand je l’ignore il revient toujours comment faire je suis amoureuse et j’ai l’impression qu’il m’aime beaucoup aussi j’aimerai passer le cap de il n’y a rien on se voit quand lui as envie a couple réel et solide merci de me repondre
Pas une ancêtre, plutôt une grande tante. En 1979, dans la revue Science, après cinq ans d'analyses, Lucy est enfin baptisée : elle devient Australopithecus afarensis. En français, "le singe austral de l'Afar", région où elle a été découverte. Lucy n'est pas notre ancêtre directe mais cela n'enlève rien à son intérêt. C'est Yves Coppens, paléoanthropologue français, qui, dès 1981, avance qu'elle appartient à une évolution séparée de la nôtre et qui serait restée attachée à la vie arboricole. 
Si lors des premiers moments ensemble, de petites disputes apparaissent, rien de grave, cela ne veut pas dire que la relation va s’arrêter. Il faut simplement en parler, sans en faire un drame. Vous ne vous connaissez pas, vous en apprenez chaque jour un peu plus sur l’autre, et parfois des désaccords peuvent apparaître : vous pouvez mal interpréter une parole, et les hommes ne perçoivent pas toujours les choses de la même manière que nous. Dans ce cas il faut impérativement clarifier les malentendus, ne pas attendre. Attention à le faire avec légèreté, en exprimant son ressenti en employant le « je » plutôt que le « tu » : « Je me suis sentie blessée quand tu as dit telle chose… ».

Ce réflexe, il faut s’en méfier. D’une part, parce qu’il se peut très bien que tu te laisses miner, bouffer par ces faux amis. D’autre part parce qu’en s’entourant d’une foule de personnes dont on ne partage pas vraiment les valeurs et qui ne sont pas réellement ses « alliés », on finit par ne plus avoir assez de place et de temps pour faire entrer dans son monde des gens qui en valent vraiment la peine.

je m'explique brièvement .. j'ai rencontre un homme le truc typique dans un cadre assez spécial un groupe facebook ou nous allions chacun de notre coté avec des amis pour tué le temps ... jusqu'au jours "au bout de deux mois" d'échange facebook ensuite en texto je me suis rendu compte que je m'en etait attachée j'ai testée le terrain et il était heureux que je lui montre un attachement qu'il ma avoué ressentir lui aussi mais comme moi ne sen était pas rendu compte c'etait une chose qui c'est installé naturellement .... je ne savais pas qu'il était possible qu'une relation amoureuse puisse naître sans même y pensé ni sans rendre compte et sans ce voir pour c('est une évidence on c'est reconnu .... 

Un point qui me paraît important, c’est que si on sort avec une personne au début, c’est bien parce qu’on l’apprécie pour ce qu’elle est avant même d’en tomber amoureuse. Un copain, c’est d’abord un ami, que j’apprécie pour ses qualités humaines avant toute notion d’affection. Donc il ne paraît pas absurde de rester ami•e avec son ex. Ce n’est pas parce qu’on n’est plus amoureux qu’on ne peut pas apprécier la personne comme « avant ».
adage suis-moi je te fuis Amour blog psycho blog psycho mademoiselle blog psycho sexo blog sexo ce qui fait fuir les hommes comment faire fuir un homme comment garder son homme comment satisfaire un homme au lit comment savoir si c'est le bon comment être un bon coup conquérir un homme couple réseaux sociaux diapo faire durer son couple garder un homme Gustave psycho mademoiselle il est distant il fait le mort il ne répond pas il ne répond pas à mes SMS il ne sait pas ce qu'il veut indépendance je fais fuir les hommes je ne comprends pas les hommes je veux le récupérer je veux qu'il revienne Les pires tue-l'amour mon mec est jaloux pourquoi il fait le mort pourquoi il m'ignore ? pourquoi il ne répond pas à mes SMS pourquoi je ne tombe que sur des connards psycho jeunes femmes psychologie masculine psycho mademoiselle rupture récupérer son ex sexe sex toy Suis-moi je te fuis séduction séduire un homme tag1
Notre relation est toute récente (un peu plus de 2 semaines) je l´ai vu une seule fois qui a été un moment très agréable pour lui comme pour moi. Il a été très démonstratif dans ses gestes. Depuis que je suis rentrée chez moi j’ai pu remarquer que j’etais toujours à l’initiative des sms et appel (je ne l’ai pas sollicité tous les jours). Au tel et par sms cela se passait bien. La semaine qui a suivi je me suis épanouie dans mon travail, mes sorties entre amies, le sport et là je n’ eu aucune nouvelle de sa part. Passé cette semaine cela nous porte à aujourd’hui, jour de son anniversaire, ou je lui ai envoyé un message vocal des plus touchant il me semble. Et là toujours aucune réaction. Ceci fait partie des cas bizarres vous ne trouvez pas ?

Je l’ai rencontré (ami en commun) il est séparé depuis 1 année mais à très mal vécu cela. Il ne voit que moi, il m’apprécie, on passe de superbe moment, mais il me dit qu’il peur, qu’il veut être sur et ne veux pas se lancer et que cela ne fonctionne pas. Il donne peu de nouvelle, moi aussi du coup, mais quand on se voit on se voit. Je veux bien prendre mon temps… Mais comment faire !!! il a peur oui, mais chaque histoire est différente non !?
Résumé rapide de la situation : il y a 5 ans j’étais en Erasmus à Milan, il y a 2 mois une vague connaissance de l’époque me recontacte pour avoir de mes nouvelles ( perso je me souvenais pas de lui mais lui oui )…on discute sur facebook pendant 1 mois de temps en temps, et on passe au téléphone au cours du mois de juin…on décide de se voir à Paris fin juin, lui vivant à Londres et moi en Province…on passe la soirée ensembles et on couche ensembles (oui je sais)…c’était déjà très chaud au téléphone, et il m’avait demandé d’être officiellement sa copine plusieurs fois, moi je suis resté prudente et je lui disait k’il fallait attendre de se voir…le lendemain après avoir couché ensembles il m’a demandé quand est ce que j’allais le présenter à mes parents, moi étonnée je lui ai dit : »prkoi tu veux ke je te présente à mes parents? »…il a aussi dit que j’étais officiellement sa copine et il m’a fait comprendre qu’il ne voulait pas que je couche avec klk d’autre avant notre prochaine rencontre…en partant il a dit : »tu m’appelle? » et kom j’étais d’humeur tacquine j’ai dit : »je sais pas » avec un sourire ( l’ambiance était détendue et dans l’humour)…et voilà, depuis 10 jours je n’ai aucune nouvelles…il avait déjà commencé à devenir distant 1 semaine avant notre premier rdv…sachant kil est dingue de foot j’avais mis ça sur la coupe du monde, mais vu k’il ne m’a toujours pas appelé je crois ke je me suis fait roulé dans la farine par un baratineur ki voulait juste coucher avec moi…alors je fais koi? je l’appel? je fais next?je rie?je pleure? :)))…j’attends vos avis ! :)
×