Mettre fin à la relation. Si vous avez essayé de l'amener à vous demander de l'épouser pendant de nombreuses années et que ça ne fonctionne pas, alors vous devez accepter le fait qu’il n'est peut-être pas le genre d’homme à se marier, et que vous avez des objectifs différents quand il s'agit de votre relation. Si le mariage est vraiment ce que vous voulez et êtes sûr qu'il ne s'engagera pas avec vous, alors il est temps de passer à autre chose.


Mais je pense que c’est surtout une personne avec laquelle j’ai une excellente affinité. C’est comme ça, il y a des gens avec qui on s’entend, se sent, s’appréhende quasi-parfaitement, de manière inexplicable. Je ne suis pas très esprits, karma, tout ça tout ça, mais pour le coup, ce gars-là sera toujours une relation spéciale. De fait, oui, nous sommes amis, dans le sens où nous avons cette affection l’un pour l’autre, cette envie d’être ensemble, de se voir, de discuter, de rire, de passer des bons moments. »
J’ai lu tout le roman mais j’ai du mal à comprendre ta question et ce que tu souhaites vraiment mis à part que tu es amoureuse de lui et que tu veux aller plus loin. Pour répondre correctement à tes diverses interrogation et fixer le plan d’action pour le pousser à envisager une histoire avec toi, je te propose que nous nous contactions afin de trouver les solutions qui s’imposent.

Oui j’ai l’impression que c’est quelqu’un de lent, il ne cherche pas à changer ses habitudes pour le moment (notamment le travail ou le fait de « bricoler » chez lui le dimanche ou lieu de me voir)et par moment ca me pèse car moi j’ai besoin de voir mon copain régulièrement et c’est pas encore trop le cas. Comment on fait pour prendre du recul concrètement ?
Bonjour, j’ai vécu une relation à distance de pratiquement 1ans, 900km entre nous, on se voyait un week end par mois et pendant les vacances scolaire mais il a décidé de tout arreter, d’apres lui il était pas assez pret pour une relation a distance. Quand on se quittait à la gare, c’etait toujours très dur; et du jour au lendemain il a décidé de tout stopper puis il est revenu me parler comme si de rien n’etait pour me dire qu’il avait une copine mais qu’il ne l’aimait pas et que c’etais mieux comme ça .. je ne sais plus comment faire, j’aimerai le revoir mais c’est impossible.Les relations a distances sont vraiment très compliquées
Bonjour je suis en couple depuis 6 mois avec mon copain, on vit une relation de haut et de bas parfois il est super attentionné mais le plus souvent il me laisse un peu toute seule et ne me répond pas au sms. Avant je lui envoyais 15 sms par jour mais maintenant seulement 5 et il trouve sa encore énorme car il prend beaucoup de temps pour répondre et me dis qu’il n’aime pas trop les gens penchés sur son téléphone. il reparle à son ex également et quand je parle d’elle en terme peu élogieux il me dit arrête elle est pas comme ça c’est une gentille fille qu’auparavant il l’a critiquait de façon très vulgaire donc je n’arrive plus à le comprendre.
« La durée n’a pas d’importance. Je suis toujours très proche d’un mec avec qui je suis restée deux semaines et un autre deux ans. C’est plus une question de feeling, et ça dépend de comment la relation s’est terminée. Si c’est une fin « normale» et non avec perte et fracas, si l’un et l’autre se sont respectés dans la rupture, y a pas de raison de se perdre. Laissons le temps et l’eau couler sous les ponts. »
C’est un consommateur, et les femmes sont en tête de gondole avec une date de péremption dépassant rarement le week-end ou la nuit. Il aime le « prêt-à-emporter » et peut virer goujat, tendance misogyne agressif, s’il est éconduit. Il se pense irrésistible et baratine avec plus ou moins de finesse, de « Je sens comme une évidence entre nous », cinq minutes après vous avoir offert « un drink », à « c’est vous que j’attendais ». Il est ostentatoire, collectionne les cartes bancaires Gold-Platinum-Prestige et aime les miroirs dans la chambre pour mirer sa « mâlitude » en action. Dans une soirée, il drague même s’il est accompagné, ou trompe sa femme avec sa meilleure amie. Sur Meetic, il chasse sous plusieurs profils. Prêt à toutes les promesses d’amour-toujours pour « emballer », et a généralement une ex (ou une pro) à rappeler, au cas où il rentrerait bredouille. C’est un peu Hugh Grant dans « Bridget Jones ».

Je pense que ce qu’entend guismo33 par se protéger de ses sentiments, c’est la notion de perte de contrôle de soi provoquée par le sentiment amoureux, un peu comme lorsque l’on est sous l’emprise d’alcool ce sentiment nous fait faire naturellement des choses que nous ne ferions jamais en faisant appel à notre bon sens (comme se taper 6h de train) par exemple, des choses qui ne nous ressemble pas au final et pour lesquelles nous aurons une sorte de répulsion une fois retrouvé notre état normal (la fameuse gueule de bois). Ainsi le sentiment d’emballement déclencherait un signal de relation toxique à venir contre lequel nous nous protègerions via la prise de distance. Par opposition une relation qui démarre de façon plus progressive via de l’amitié serait perçue comme plus saine. (J’utilise le pronom nous mais je ne souhaite pas faire de généralité c’est juste mon interprétation masculine du propos de guismo33 mais peut être qu’il voulait dire autre chose).
Et nous on s est vu revu, et ç était sympa à chaque fois. Puis on s est mis ensemble, cela fait un mois et demi environ. Les sms allaient à foisons, beaucoup d attentions, mais depuis 15 jours j ai l impression qu il fait ce que son ex lui faisait… Il fait passer tout avant et quand il a envie de me voir il me voit, m écris moins, et est souvent fatigue quand on se voit… On se voit qu a son appart et plus de ballade ou autre… Après il a vraiment un travail prenant qu il le fatigue beaucoup mais il fait énormément de soirées…
Je suis d’accord sur le fait que ça ne soit pas d’actualité de parler d’engagement, mais je pense que si la porte semble complètement fermée d’avance, et les clés jetés par la fenêtre, ça ne sert peut-être à rien d’avancer dans le couloir… Par contre, si la porte est fermée et que la clé est dans la serrure, je veux bien avancer et tenter de l’ouvrir… Super métaphore, je sais, mais tu vois où je veux en venir ?

C’est vrai que ce n’est pas toujours facile car c’est un homme qui travaille tout le temps même le week end du coup on se voit en général 2 fois par semaine les soirs et en espérant qu’il ne soit pas trop fatigué … même si je suppose qu’on ne change pas les habitudes d’un homme en 3 mois de relation surtout qu’il semblait être seul depuis un petit moment mais c’est vrai que c’est pas facile car je dois faire des concessions de mon côté et j’espère qu’il en fera un jour de son côté aussi


Il ne connaît jamais le nom de l’hôtel où il descend, encore moins son numéro de téléphone, et n’est joignable que sur son portable. Vous êtes sa maîtresse depuis trois ans ? Sa femme, bien sûr, « il ne l’aime plus, ne la touche plus »... et vous apprenez qu’elle vient d’accoucher. Vous l’interrogez sur ses réunions inopinées le dimanche ? « Pour poser une question pareille, tu dois avoir quelque chose à te reprocher ! » « Son objectif est d’avoir le dessus. Pour déstabiliser et amener la femme à douter de la réalité de ce qui vient de se passer ou de se dire », souligne Marie-France Hirigoyen.
bnjr,je suis une fille,j’ai terminé mes etudes,j’aime un homme jusqu’a la follie,nous avons rencontrer un problem,mais j’ai trouvé une solution,et je l’ai reglé c bn,mon problem maintenant c que mon mec m’ignore il me contacte pas avant que je le contacte,et moi j’ai l’habitude de parler avec lui chaque jour,je peux rester sans contacte à plus de 3 heures,si je lecontacte il me reponds sinon il reste normal sans contace,et si je le contacte pas toute la journée il me laisse un msg et il me dise que tu etais absente toute la journée j’espere que vs allez bien,mais moi je souffre car je le contacte tjr mais il ne fait pas des gestes que j’adore,je veux sentir de son amour,comment reagir vers sa?

Après je pense qu’il peut être bon de rompre si on est trop en décalage avec l’autre (sur nos attentes de la vie à 2). Quand tu dis « pour ensuite rompre avec une fille ou un mec qui nous aime simplement .. parce que ce n’est pas comme ça qu’on imaginait la vie à deux ». Tout le monde n’est pas fait pour vivre à 2 ce n’est pas forcément une question de « savoir vivre à 2 » je pense.
Je suis d’accord sur le fait que ça ne soit pas d’actualité de parler d’engagement, mais je pense que si la porte semble complètement fermée d’avance, et les clés jetés par la fenêtre, ça ne sert peut-être à rien d’avancer dans le couloir… Par contre, si la porte est fermée et que la clé est dans la serrure, je veux bien avancer et tenter de l’ouvrir… Super métaphore, je sais, mais tu vois où je veux en venir ?
Pour différentes raisons il arrive que, par la suite, l'une des deux personnes décide qu'elle ne désire plus être dans le même élan. Dès lors apparaît un "silence", donc une "distance", qui ne représente que le décalage d'investissement de chacun des partenaires dans la relation. L'un et l'autre n'ont plus le même désir de communication. C'est un point d'inflexion, temporaire ou durable, dans la construction du lien. Il est déstabilisant puisqu'il marque une "rupture" dans la dynamique relationnelle. Il va nécessiter une adaptation volontaire, et non plus spontanée, aux besoins de l'autre. L'un souhaite "plus", tandis que l'autre désire "moins".
Mais qu'est -ce que de s'engager à tout prix apporte réellement après une semaine , 2 mois , 5 mois ? Nous les femmes on a besoin d'etre rassuré . On prefererait etre l'officielle d'un homme qui nous aime à moitié tant qu'on est sur de le posséder . Le secret d'une relation stable c'est la liberté . Arretons de vouloir tout posséder et soyons heureuse seules .
Comme disait Luchini dans une récente interview télé, ‘une conversation avec une femme doit toujours être sexuée, sinon c’est rasoir’. Il n’est évidemment pas question d’apprendre par cœur le tome 4 des histoires de pipi de Toto, ni d’imiter les fins de repas de tonton Roger lorsqu’il dégrafe un cran de ceinture et en sort une ‘bien bonne’, mais de revenir subtilement au sujet des relations hommes-femmes et aux raisons qui les réunissent.
Si lors des premiers moments ensemble, de petites disputes apparaissent, rien de grave, cela ne veut pas dire que la relation va s’arrêter. Il faut simplement en parler, sans en faire un drame. Vous ne vous connaissez pas, vous en apprenez chaque jour un peu plus sur l’autre, et parfois des désaccords peuvent apparaître : vous pouvez mal interpréter une parole, et les hommes ne perçoivent pas toujours les choses de la même manière que nous. Dans ce cas il faut impérativement clarifier les malentendus, ne pas attendre. Attention à le faire avec légèreté, en exprimant son ressenti en employant le « je » plutôt que le « tu » : « Je me suis sentie blessée quand tu as dit telle chose… ».

Vous en êtes à deux mois, ces questions d’engagement évolueront probablement par la suite. Je comprends qu’après l’engouement dans ta précédente histoire, ce soit un peu difficile de fonctionner autrement. Mais, s’il ne se refroidit pas à ces questions, c’est déjà la preuve qu’il tient à toi et qu’il pense que ce n’est simplement pas d’actualité de parler de tout ça…


Pour C. G. Jung, l’ami, c’est une partie de nous, c’est un alter-ego. L’ami est en fait un autre soi-même qui apporte courage et soutien dans les épreuves de la vie. Si cet ami est mort dans le rêve alors qu’il est en réalité toujours vivant, il faudra veiller à ce qui pourrait mourir en soi. Seraient-ce les prémices d’un état dépressif ? Ou l’abandon d’une bienveillance à l’égard de soi-même ? Soyez-vigilant !
salut, peux tu m’aider ? cela fait 3 mois qu’on se connaît et il ya 1 mois il ma dit qu’il voudrait se mettre avec moi que je lui plaisais il m’écriver beaucoup et cetter lui qui m’envoyer le 1 er sms … je l’est fait attendre 3 semaine puis nous nous somme mis enssemble mais depuis il m’écrit un peu moins et parfois c moi qui lui envoie le 1 sms il me dit parfois de belles choses du genre ( fait moi craquer et tu sera ma femme ) etc .. mais parfois jai l’impression qu’il s’en fiche un peu de moi , et on se dispute souvent pour des truc sans importance il est tres jaloux et moi pareil ( ps: il ma dit qu’il aimer que je sois jalouse) mais jai peur que sa jalousie vienne seulment du fait qu’il ne veux pas passer pour un pigeon devant ses collegue, comment savoir si il m’aime ou si je suis juste une fille comme les autres sans importance ? :s
Oui, vous pourrez à nouveau faire confiance en quelqu’un. Mais il est préférable de choisir quelqu’un qui vous inspire de la confiance par son comportement plutôt qu’un coureur de jupons. Bien entendu, on ne peut jamais s’assurer contre une infidélité mais cela limite la probabilité que cela arrive. Et cela vous permet de moins stresser dans votre relation au quotidien.
Raison n ° 4: Elle s’ennuie de vous: Une petite amie peut agir froid et distant parce que vous êtes devenu ennuyeux pour elle. L’emmenez-vous à des dates ennuyeuses, peut-être faire la même routine encore et encore? Peut-être que l’étincelle quand elle vous a rencontré est partie. Tu n’es plus le même « mauvais garçon » qu’elle pensait que tu étais.
Je suis en couples depuis 2 ans avec un homme pus jeune de 8 ans ont est amoureux l un de l autre mais pas d engagements possible……peur? Il me dit que C parents ne sont pas d accord de finaliser notre relation par un mariage sans enfants moi j ai 48 et lui 40 ans ! !! Ses parents couperaient les ponts définitivement et c impossible pour lui d imaginer ça…..mais il dit qu il m aime et qu il ne peux me quitter…..et qui ne veut pas faire sa vie avec une autre!!! Donc que faire…..on est bien ensemble on se voit on s appelle aucun souci de se coter jamais il n annule un rdv
Je le textote avant qu’il monte dans l’avion “any chance you’d be just about to miss your plane?” ( = y a-t-il une chance que tu sois sur le point de manquer ton avion? Note: je vis à Londres, il est australien) et petite conversation s’ensuit où j’envoie le dernier sms. Seulement j’attends les 4 jours, pas de nouvelles. Et puis 3 jours après je lui envoie un texte un peu rigolo auquel il répond mais sans aucun flirt, il me demande juste vaguement comment était mon week end. Je décide de prendre mon courage à deux mains et de lui proposer un verre hier : encore une fois, réponse amicale et enthousiaste mais il ne répond pas à la question. Quand je lui demande si s’est intentionnel il répond que non, il serait heureux de prendre un verre ou quoique ce soit, mais qu’il veut que je sache qu’il ne voit pas ça devenir autre chose que de l’amitié, et qu’il ne veut pas me mener en bateau, qu’il préfère être honnête…

La véritable raison pour laquelle les hommes semblent incapables de capter les signaux « évidents » que les femmes émettent dans les situations de rencontres et de relations... et ce qu’il faut faire précisément pour améliorer la qualité de la communication que vous avez avec les hommes dans toutes les relations dans lesquelles vous allez vous retrouver.


Vous aurez suffisamment d’exemples, de démonstrations, de guides pratiques et de confiance en vous pour surmonter certains challenges qui vous ont « handicapée » avec les hommes. Que vous choisissiez de monter la barre et d’exiger plus d’un homme... ou d’obtenir la compréhension et la connaissance requises pour aller rencontrer un homme génial que vous ne connaissez pas encore et développer une toute nouvelle relation  avec lui... quel que soit votre choix, vous allez REPARTIR D’ICI AVEC UN PLAN D’ACTION QUI VA VOUS APPORTER PLUS DE BONHEUR ET D’AMOUR DANS VOTRE VIE.
L’évolution d’une relation, ses imprévus, ne sont pas des obstacles à l’engagement. S’engager ne signifie pas tout prévoir, tout savoir. Dans ce que tu dis, il y a une contradiction : d’une part la relation est jalonnée de surprises, elle est changeante, elle évolue (là-dessus nous sommes d’accord). Mais d’autre part, si on veut s’engager, il faut être sûr de tout contrôler. Si on suit ce raisonnement, s’engager devient impossible (puisque le contrôle total est impossible). Donc, on ne s’engage pas mais on vit au jour le jour en attendant que ça tienne… ou que ça casse.

Pour que votre homme accepte de s’engager, vous devez être sûre de vous. Commencez par faire une check-list des raisons qui vous incite à officialiser votre relation. Elles doivent être évidentes. Le pousser à s’engager seulement parce que vous êtes ensemble depuis des années n’est pas un bon argument. En amour, la logique n’existe pas.  Si vous voulez passer à cette nouvelle étape par le  simple désir de ressembler aux autres couples, c’est aussi une erreur. Chaque relation diffère et certains amoureux ont tendance à progresser rapidement. Il faut également exclure de vos arguments les avis de vos proches ou de vos amis. Ils n’ont pas à décider à votre place.
Oui je suis tout à fait d'accord avec toi Hugo. Il faut savoir next certes ,mais il faut aussi apprendre à être patient. Une fille peut jouer le désintérêt en espérant qu'une meilleure opportunité va se présenter à elle ou parce qu'elle est en phase de séduction avec un autre mec. Mais si elle ne trouve pas mieux ou que cela n'aboutit pas avec l'autre mec, rester dans son radar peut s’avérer une stratégie payante.

Du bourreau qu’ils ont choisi au point n°1 (voir juste au dessus). Tant que vous n’aurez pas renoncé à cette attitude faussement gentille consistant à ne jamais dire un mot plus haut que l’autre (surtout lorsqu’il s’agit du mot non), vous ne comprendrez jamais comment draguer une fille. Et ça peut prendre longtemps, voire une vie, pour savoir séduire.

Je suis d’accord sur le fait que ça ne soit pas d’actualité de parler d’engagement, mais je pense que si la porte semble complètement fermée d’avance, et les clés jetés par la fenêtre, ça ne sert peut-être à rien d’avancer dans le couloir… Par contre, si la porte est fermée et que la clé est dans la serrure, je veux bien avancer et tenter de l’ouvrir… Super métaphore, je sais, mais tu vois où je veux en venir ?
Au début d’une relation on félicite, on complimente l'autre puis ça s'estompe. "Bah… tu le sais je te l'ai déjà dit". L'entendre fait toujours du bien et permet également dans des moments de doutes, de remise en question, de pousser l'autre un peu plus loin. Savoir que l’on peut compter sur sa moitié pour être encouragé, félicité (même quand ce sont de petites choses).
Après 3 mois de réflexions et voyant que je ne pouvais pas rester sur une dispute de rupture sans avoir eu explications. Ne pouvant pas faire ce deuil, je l'ai recontacté nous nous sommes revus. Et de nouveau l'alchimie à opéré. Nous avons abordé la dispute et nous sommes expliqués sur nos attentes. Nous savons que nous nous plaisons. La distance qui nous sépare (1h de route) l'inquiétais mais il à fait le pas de vouloir revenir avec moi. 3 semaines géniales et aujourd'hui le stress des examens le bouffe, 48heures sans aucunes nouvelles de sa part. Un week-end sans ce voir à cause de son mémoire (ce que j'admet).
Je m’appelle Leila, je suis en phase de séduction avec un homme plutôt mature et tendre, je vais souvent dans son restaurant et dernièrement on s’est rapproché. Nous avons décidé d’aller doucement de ne pas se précipiter et d’apprendre à se connaître, nos regards sont intenses, on se prend la main, il me fait des bsx sur les mains, bref ts les signaux qui disent qu’il est attiré, et que je lui plait, il me l’a mm dit, je réponds à ses signaux aussi de mon côté. Il est plutôt occupé comme personne et son boulot compte beaucoup pour lui. Tout allait bien, j’ai laissé passer un jour sans le contacté, je l’ai relancé le lendemain,un appel qu’il a renvoyé et un SMS auquel il n’a pas répondu, pourtant il s’est connecté de temps en temps sur les réseaux sociaux. Devrais je m’inquiéter ? Se passe t’il quelque chose, s’est il désintéressé ? Et le plus important qu’est ce que je devrais faire. Merci
Réalisez, si une fille est devenue froide et distante, c’est un mauvais signe. Il tourne rarement pour le mieux. Dans ma propre expérience, ça ne fait que descendre d’ici. Une femme qui agit froid et distant peut faire des excuses pour son comportement. Être occupé, ou traiter avec les membres de la famille sont des excuses communes. Elle est soudainement « trop ​​occupée » pour vous voir.
Rêver d’un ami est statistiquement plus fréquent que de rêver de son compagnon ou de sa compagne. L’ami est très régulièrement convoqué dans les rêves car il a naturellement une fonction réparatrice et bienveillante. Il est celui qui rassure, console et comprend. Dans les rêves avec un ami, celui-ci est souvent un conseiller, un sage, une personne qui indique le bon chemin à suivre. Mais on peut aussi se servir oniriquement de l’image de l’ami pour vivre à travers lui des situations que l’on n’oserait réaliser dans la vraie vie (cascades, adultère, voyages lointains…).

Est-il possible pour une personne de choisir son orientation sexuelle? Un homme peut-il jouir avec un autre homme si, au préalable, un penchant sexuel n'existe pas? Une femme peut-elle jouir avec une autre femme si elle n 'y est pas déjà préparée? Tout sentiment est naturel et ne peut donc contrevenir à l'obligation de respecter l'application et la discipline naturelle.
J’ai donc décidé, pour mon propre bien-être, de lui en parler. Je ne lui ai pas fait de crise, larmes, déclarations ou autre, je lui ai simplement dit que je ne savais plus sur quel pied danser avec lui (sans reproche), que je n’arrivais pas à le cerner moi-même et que comme ce doute était très pesant je devais lui en parler bien que je n’étais pas très fière en tant que fille de devoir amener ce sujet. Et que si je le faisais j’étais prête à entendre n’importe quelle réponse parce que je savais que toutes seraient un soulagement me permettant d’avancer de pied ferme.
Bonjour . Voilà 1 semaine que je lis tous vos articles… suite à qlq prises de tête avec mon compagnon et une dernière grosse engueulade qui a fait déborder le vase, il s est renfermé me dit qu’ il ne veut pas rompre qu’ il m aime mais qu’ il ne sait plus où il en est et qu’ il a besoin de temps… Je ne sais pas comment agir… tellement peur de le perdre ☹
Je ne me perd pas de vue, garde ma vie, mes activité et accepte de le voir/ lui parler que lorsque je me sens en phase et tout cela sans cette maudite peur de voir un homme partir si je ne réponds pas à ses appels/SMS, et le comble c’est qu’il semble s’accrocher et me reproche de mettre trop de temps pour le revoir alors que c’est lui qui était parti sur un silence radio au début malgré une attirance évidente lol (c’est à ce moment que je suis tombé sur ce site ce qui m’as permis de comprendre un grand nombre de choses !)

La rencontre amoureuse n’est pas toujours facile malgré des moyens toujours plus novateurs. Comme vous le savez je suis américain et je réalise souvent des comparaisons entre les différentes cultures. Aux USA, il existe un mode de dating où on apprend à connaître à la personne, on couche avec elle et on flirt mais pourtant ni l’un ni l’autre ne se considère « en couple ». C’est encore la phase d’apprentissage.
On le sait, l’homme « idéal » n’existe pas (la femme non plus d'ailleurs !), attention à notre imaginaire, aux fantasmes que l'on peut se faire d'une relation : si on attend trop de l’autre, il va prendre peur et fuir. Il faut y aller doucement et garder les pieds sur terre. Avoir trop d’attentes engendre forcément trop de demandes, auxquels un homme ne pourra pas répondre.
Bonjour, voilà j’ai rencontré un homme début septembre au cours d’un mariage de ma meilleure amie et qui est aussi une amie de ce charmant jeune homme, bref il a 8 ans de moins que moi (j’ai bientôt et lui 26), on a flirté ensemble le jour du mariage et on s’est revu le lendemain, on a peut-être fait ce qu’on n’aurait pas dû faire et je le regrette absolument pas, on s’est beaucoup plu et on s’est mutuellement désiré. Là n’est pas le soucis, le jour où je l’ai rencontré et le lendemain il m’a clairement expliqué qu’il préférait laisser faire le temps et qu’apprenne à se connaître en amis, je sais c’est assez contradictoire avec ce qu’il s’est passé entre nous mais il m’a expliqué qu’il ne voulait pas me faire du mal car il sort d’une relation qui l’a fait souffrir et est seul depuis 7 mois, et il travail comme vacataire en tant qu’agent de sécurité (il veut devenir policier) ce qu’il fait que ses horaires assez contraignants (il lui arrive de travailler la nuit), il a peur de me faire souffrir en s’engageant avec moi alors que sa situation professionnelle actuelle n’est pas stable et du fait qu’il ne puisse pas avoir de temps à me consacrer,,,,il a eu son appart il y a 2 semaines et du coup on vit à 30 km l’un de l’autre, on ne se parle que via Facebook et on ne s’est pas revu depuis…je précise que je le laisse me contacter :). Je sais aussi que j’ai touché son coeur, que je lui plais comme je suis, qu’il s’attache à moi, et qu’il m’aime beaucoup mais pour le moment il préfère se focaliser sur sa carrière…malgré qu’il aimerait néanmoins construire quelque chose avec moi mais pas pour le moment…j’aimerais sincèrement le rassurer sur le fait que je peux accepter le fait de ne pas le voir souvent et j’aimerais aussi un peu le pousser à s’engager avec moi mais d’un côté il veut se concentrer sur son travail mais il aimerais en même temps pouvoir avoir du temps pour moi… je ne sais pas quoi faire… même ma meilleure amie me conseille de laisser faire le temps, de le connaître en ami et de voir ce que ça pourrait donner…
On passait tellement de temps tous les deux que la plupart des gens pour qui il est impossible d’être ami•e avec son ex pensaient qu’on s’était remis en couple ou qu’on couchait encore ensemble. Plusieurs personnes ont tenté de mettre en danger notre relation au moment où elle était la plus fraternelle. Lorsque j’ai passé mes vacances chez lui, on m’a accusée d’être une profiteuse ; lui, on l’a accusé de chercher à m’isoler du reste du monde…
Bonsoir, ca fais 9 mois que je suis avec mon copain il est actuellement en vacances en Tunisie avec un ami à lui et il m’envoie vraiment pas de message sauf le soir quand je lui dis bonne nuit il me Repond juste mais ne m’envoie rien de lui meme alors qu’au debut on s’écrivait tout le temps donc je suis vraiment démoraliser j’ai peur qu’il m’oublie à force de trop s’amuser là-bas et de plus penser à moi..

Je perçois le besoin de silence comme un besoin de reprise de distance affective. Un désir de se recentrer sur soi. Quelle que soit la valeur de la relation, le désir de silence exprime un besoin d'en diminuer l'importance relative. Il s'agit d'un processus analogue à celui de la défusion, bien connu dans la relation amoureuse, mais qui peut exister à moindre échelle dans toute relation. Vient un moment où la dynamique relationnelle marque une inflexion pour l'un des partenaires. Ce qui ne signifie pas qu'il en souhaite la fin...
N’es-tu pas la seule personne à connaître ses craintes ? La seule aussi qui a su les apaiser parce que tu as su adopter la bonne attitude ? Tu le rassures sans jamais porter aucun jugement. Mais au contraire en lui faisant comprendre que le sujet de ses craintes n’était finalement pas si mérité face à son aptitude à y faire face. N’a-t-il pas eu le même rôle à ton égard ?
!function(n,t){function r(e,n){return Object.prototype.hasOwnProperty.call(e,n)}function i(e){return void 0===e}if(n){var o={},s=n.TraceKit,a=[].slice,l="?";o.noConflict=function(){return n.TraceKit=s,o},o.wrap=function(e){function n(){try{return e.apply(this,arguments)}catch(e){throw o.report(e),e}}return n},o.report=function(){function e(e){l(),h.push(e)}function t(e){for(var n=h.length-1;n>=0;--n)h[n]===e&&h.splice(n,1)}function i(e,n){var t=null;if(!n||o.collectWindowErrors){for(var i in h)if(r(h,i))try{h[i].apply(null,[e].concat(a.call(arguments,2)))}catch(e){t=e}if(t)throw t}}function s(e,n,t,r,s){var a=null;if(w)o.computeStackTrace.augmentStackTraceWithInitialElement(w,n,t,e),u();else if(s)a=o.computeStackTrace(s),i(a,!0);else{var l={url:n,line:t,column:r};l.func=o.computeStackTrace.guessFunctionName(l.url,l.line),l.context=o.computeStackTrace.gatherContext(l.url,l.line),a={mode:"onerror",message:e,stack:[l]},i(a,!0)}return!!f&&f.apply(this,arguments)}function l(){!0!==d&&(f=n.onerror,n.onerror=s,d=!0)}function u(){var e=w,n=p;p=null,w=null,m=null,i.apply(null,[e,!1].concat(n))}function c(e){if(w){if(m===e)return;u()}var t=o.computeStackTrace(e);throw w=t,m=e,p=a.call(arguments,1),n.setTimeout(function(){m===e&&u()},t.incomplete?2e3:0),e}var f,d,h=[],p=null,m=null,w=null;return c.subscribe=e,c.unsubscribe=t,c}(),o.computeStackTrace=function(){function e(e){if(!o.remoteFetching)return"";try{var t=function(){try{return new n.XMLHttpRequest}catch(e){return new n.ActiveXObject("Microsoft.XMLHTTP")}},r=t();return r.open("GET",e,!1),r.send(""),r.responseText}catch(e){return""}}function t(t){if("string"!=typeof t)return[];if(!r(j,t)){var i="",o="";try{o=n.document.domain}catch(e){}var s=/(.*)\:\/\/([^:\/]+)([:\d]*)\/{0,1}([\s\S]*)/.exec(t);s&&s[2]===o&&(i=e(t)),j[t]=i?i.split("\n"):[]}return j[t]}function s(e,n){var r,o=/function ([^(]*)\(([^)]*)\)/,s=/['"]?([0-9A-Za-z$_]+)['"]?\s*[:=]\s*(function|eval|new Function)/,a="",u=10,c=t(e);if(!c.length)return l;for(var f=0;f0?s:null}function u(e){return e.replace(/[\-\[\]{}()*+?.,\\\^$|#]/g,"\\$&")}function c(e){return u(e).replace("<","(?:<|<)").replace(">","(?:>|>)").replace("&","(?:&|&)").replace('"','(?:"|")').replace(/\s+/g,"\\s+")}function f(e,n){for(var r,i,o=0,s=n.length;or&&(i=s.exec(o[r]))?i.index:null}function h(e){if(!i(n&&n.document)){for(var t,r,o,s,a=[n.location.href],l=n.document.getElementsByTagName("script"),d=""+e,h=/^function(?:\s+([\w$]+))?\s*\(([\w\s,]*)\)\s*\{\s*(\S[\s\S]*\S)\s*\}\s*$/,p=/^function on([\w$]+)\s*\(event\)\s*\{\s*(\S[\s\S]*\S)\s*\}\s*$/,m=0;m]+)>|([^\)]+))\((.*)\))? in (.*):\s*$/i,o=n.split("\n"),l=[],u=0;u=0&&(g.line=v+x.substring(0,j).split("\n").length)}}}else if(o=d.exec(i[y])){var _=n.location.href.replace(/#.*$/,""),T=new RegExp(c(i[y+1])),E=f(T,[_]);g={url:_,func:"",args:[],line:E?E.line:o[1],column:null}}if(g){g.func||(g.func=s(g.url,g.line));var k=a(g.url,g.line),A=k?k[Math.floor(k.length/2)]:null;k&&A.replace(/^\s*/,"")===i[y+1].replace(/^\s*/,"")?g.context=k:g.context=[i[y+1]],h.push(g)}}return h.length?{mode:"multiline",name:e.name,message:i[0],stack:h}:null}function y(e,n,t,r){var i={url:n,line:t};if(i.url&&i.line){e.incomplete=!1,i.func||(i.func=s(i.url,i.line)),i.context||(i.context=a(i.url,i.line));var o=/ '([^']+)' /.exec(r);if(o&&(i.column=d(o[1],i.url,i.line)),e.stack.length>0&&e.stack[0].url===i.url){if(e.stack[0].line===i.line)return!1;if(!e.stack[0].line&&e.stack[0].func===i.func)return e.stack[0].line=i.line,e.stack[0].context=i.context,!1}return e.stack.unshift(i),e.partial=!0,!0}return e.incomplete=!0,!1}function g(e,n){for(var t,r,i,a=/function\s+([_$a-zA-Z\xA0-\uFFFF][_$a-zA-Z0-9\xA0-\uFFFF]*)?\s*\(/i,u=[],c={},f=!1,p=g.caller;p&&!f;p=p.caller)if(p!==v&&p!==o.report){if(r={url:null,func:l,args:[],line:null,column:null},p.name?r.func=p.name:(t=a.exec(p.toString()))&&(r.func=t[1]),"undefined"==typeof r.func)try{r.func=t.input.substring(0,t.input.indexOf("{"))}catch(e){}if(i=h(p)){r.url=i.url,r.line=i.line,r.func===l&&(r.func=s(r.url,r.line));var m=/ '([^']+)' /.exec(e.message||e.description);m&&(r.column=d(m[1],i.url,i.line))}c[""+p]?f=!0:c[""+p]=!0,u.push(r)}n&&u.splice(0,n);var w={mode:"callers",name:e.name,message:e.message,stack:u};return y(w,e.sourceURL||e.fileName,e.line||e.lineNumber,e.message||e.description),w}function v(e,n){var t=null;n=null==n?0:+n;try{if(t=m(e))return t}catch(e){if(x)throw e}try{if(t=p(e))return t}catch(e){if(x)throw e}try{if(t=w(e))return t}catch(e){if(x)throw e}try{if(t=g(e,n+1))return t}catch(e){if(x)throw e}return{mode:"failed"}}function b(e){e=1+(null==e?0:+e);try{throw new Error}catch(n){return v(n,e+1)}}var x=!1,j={};return v.augmentStackTraceWithInitialElement=y,v.guessFunctionName=s,v.gatherContext=a,v.ofCaller=b,v.getSource=t,v}(),o.extendToAsynchronousCallbacks=function(){var e=function(e){var t=n[e];n[e]=function(){var e=a.call(arguments),n=e[0];return"function"==typeof n&&(e[0]=o.wrap(n)),t.apply?t.apply(this,e):t(e[0],e[1])}};e("setTimeout"),e("setInterval")},o.remoteFetching||(o.remoteFetching=!0),o.collectWindowErrors||(o.collectWindowErrors=!0),(!o.linesOfContext||o.linesOfContext<1)&&(o.linesOfContext=11),void 0!==e&&e.exports&&n.module!==e?e.exports=o:"function"==typeof define&&define.amd?define("TraceKit",[],o):n.TraceKit=o}}("undefined"!=typeof window?window:global)},"./webpack-loaders/expose-loader/index.js?require!./shared/require-global.js":function(e,n,t){(function(n){e.exports=n.require=t("./shared/require-global.js")}).call(n,t("../../../lib/node_modules/webpack/buildin/global.js"))}});
Il étouffe, il écrase et il flingue. As de la critique, il dévalorise non-stop, en tête-à-tête comme en public. Votre cuisine, « C’est pas Robuchon ! » ; vos trois kilos perdus sont salués d’un « Tu voulais pas te mettre au régime ? » ou « Tu n’as plus de seins ». Persuadé d’être un érudit, il impose son point de vue en expert omnipotent. De la géopolitique à la coloration capillaire, il surpasse l’émissaire de l’Onu ou la baronne Nadine de Rothschild, et pointe vos erreurs aussi promptement que Jackie Chan. Résultat : on s’éteint à force d’autocensure.
Cela peut venir des attentes qu’avait votre homme, dès le départ, en se lançant dans cette relation. Il se peut qu’il vous ait dit et affirmé qu’il recherchait le grand amour, une vie de couple stable. Et il n’est pas impossible qu’il le croyait en vous le disant. Peut-être qu’il s’est dit qu’il était temps pour lui de se caser véritablement, d’arrêter d’enchainer les histoires et qu’il a réussi à se convaincre de cela. Ce n’est pas pour autant que son envie première ne pouvait pas reprendre le dessus : s’il n’est pas prêt pour cela, il ne pourra pas se forcer à continuer à avoir des sentiments pour vous. Si tel est le cas, vous aurez beau faire tout ce que vous voudrez, vous ne pourrez pas, à vous seule, continuer à entretenir la flamme de votre couple.
La femme est un être de collaboration. Elle aime être reconnue par les autres et se sentir appréciée. Pourquoi ne pas commencer par le faire soi-même envers les autres, c'est-à-dire s'exercer à reconnaître les réalisations de autres, chercher à mieux la connaître de façon à comprendre certaines réactions ? Pourquoi ne pas donner du pouvoir à l'autre en la saluant en entrant au travail (je la reconnais donc suffisamment importante pour la saluer) ? Pourquoi ne pas se faire sa propre opinion d'une personne plutôt qu'acheter celle des autres ?
Mon mari et moi avons accueilli un bébé en 2015, et depuis, il n’est plus du tout attentionné. Il passe son temps sur son téléphone à jouer à des jeux en ligne, j’ai pris un congé parental donc il m’a DIT pas fait comprendre qu’il n’avait plus à lever le petit doigt à la maison. J’ai l’impression d’être invisible et de devenir folle car il croit avoir toujours raison quand je lui parle, ne fais aucun effort et ne m’accorde même pas un regard. De plus, il a toujours “la flemme” de faire quelque chose même son boulot et critique tout et tout le monde! Je ne sais plus où j’en suis, je souffre beaucoup, comment sauver mon couple?
Je suis en couple depuis bientôt 1 an ,on a connu des hauts et des bas mais j’ai fais une erreur qu’il n’arrive visiblement pas a me pardonner j’ai toucher a ses réseau sociaux sans lui dire et sa la mis en rogne depuis ce jour la tout a empiré il ne me parle plus ne m’appelle plus m’ignore me dit parfois qu’il ne pense plus a moi quand je suis loin de lui. A chaque fois que j’aborde le sujet sa part en dispute je ne sais plus trop quoi faire pour arrangé parce que je l’aime et lui me dis qu’il m’aime comme un fou aussi mais que mon acte la dégouté. J’ai essayer de mettre des distance je ne lui parler pas , mais je n’avais pas plus d’attention que sa il a promis de ne plus faire le con qu’il voulait pas me perdre mais il y a que quand je suis avec lui que tout redeviens normal je n’arrive pas a comprend ce qu’il veut vraiment…
Oui. Parce que finalement, je ne contrôle rien des sentiments de l’autre, ni de son envie d’engagement, ni de l’investissement qu’il veut mettre dans la relation. En revanche, je peux contrôler ce que je désire apporter à la relation. Donc, je fais ce que je peux… Autrement dit, j’arrose, je prends soin, je m’occupe de ma part… ça, je peux. Le reste ne regarde que l’autre, pas moi.
Bonjour ! Je vous lis très souvent et je suis très contente de le faire. Je fais face à un homme indécis… 3 mois que l on se voyait, j’ai freiné au début pour ne pas me faire avoir et en sachant qu’il y aurait un risque que ça retombe au bout de 3 mois. Il me parlait de projets, il me disait qu il serait patient, moi, je lui disais que je ne voulais pas que les choses aillent trop vite et qu il fallait prendre don temps… Bref, on se rassurait mutuellement car nous avons souffert tous les deux. La semaine dernière. Bingo ! Il m annonce qu il risque fortement de tomber amoureux de moi, que la relation devenait sérieuse, mais qu il ne voulait pas tomber amoureux, qu il n était pas dans cet état d esprit. Je lui ai précisé qu il devait prendre une décision, que continuer ainsi ne faisait que repousser une rupture. Donc il a mis un terme à notre histoire. Chose que j’ai accepté. Aujourd’hui, il souhaite toujours me voir, lorsque l’on se parle, il y a toujours des allusions sexuelles et une attirance, il m envoi de temps en temps des messages et il m a même appelé… Bref, je ne suis pas dupe, je refuse ses pseudos avances tout en gardant le contact. Je ne le contacte plus pendant quelques jours non plus… Ah la la ! Parfois, je ne sais plus sur quel pied danser ! Mais je tiendrai bon ! J’ai aussi ma dignité et ne suis pas là juste pour assouvir ces désirs ! Mais parfois je manque de répondant.
A ce propo j'ai une question : si nous avons respectivement des affaires l'un de l'autre, dois-je laisser couler et me détacher d'elle (on s'est séduit, parti en voyage ensemble et couché ensemble) dans le cas où ne nous somme pas un couple ? Nous sommes plutôt une demie relation surtout en ce moment ou elle ne me répond que par politesse et ne prend pas de nouvelles d'elle même.
Bonsoir, j’ai rencontré quelqu’un il y’a un peu plus de 3ans. Il ne me plaisait pas du tout physiquement mais j’étais attiré par son caractère et son mode de vie roots et positif. Lui m’a toujours sollicité sans pour autant agir, attitude timide, verre, restaurant, échanges de messages occasionnels, intérêt exacerbé de son côté. Nous nous sommes tourner autour… Je ne pensais pas qu’un jour il se passerait quelque chose et nous ne parlions jamais de nos compagnons respectifs. Toujours cet arrière plan, rassurant de mon côté. Et depuis quelques temps il a osé m’approcher est devenu entreprenant. Cest je pense ce qui a permis de débloquer quelque chose il avait l’air sur de ce qu’il faisait… Je me suis laissée petit a petit aller. Je me suis dit que j’allais lui laisser une chance, pour une fois j’allais être réceptive et ne pas jouer les sarcastiques ou les méchantes. On se voit quelque temps mais il n’agit plus du tout comme quelqu’un de réellement intéressé et limite distant. Il me fait une crasse et revient… Toujours… Cette fois je m’énerve et pourtant il continue d’être la. On met tout à plat on se dit que c’est peut être maintenant qu’il faudrait tenter quelque chose. Et moi forcément je ne supporte pas ces changements d’humeur ou ces choses qui ne se fixent pas et surtout pas après tant d’années. Bref je n’arrive pas à me raisonner je suis agacée car je ne saisis pas l’intérêt qu’il peut avoir à sans cesse me solliciter pour ne finalement pas profiter de cette opportunité qui nous tend les bras. Bref j’ai juste envie que tout ceci ait une fin positive ou non. Cest pesant. Je suis extrême et voudrais que ca coule de source mais je pense qu’il y’a un pb de communication qui perdure. Camille
Alors qu'aurais-aimé entendre? Rien à ce moment-là. Ce n'est pas de lui dont j'avais besoin car je ne voulais pas qu'il soit témoin de cela. Il aurait effectivement dû me laisser la distance que je lui demandais, accepter une pause dans une relation que je n'étais plus en capacité de vivre, accepter qu'à ce moment là il n'était "ma" solution, "mon" sauveur" mais seulement mon mari et que j'avais besoin qu'il s'éloigne pour guérir tranquille, loin de son regard et surtout de son jugement..
« Pour ma part, je suis restée en très bons termes avec mon ex, avec qui je suis sortie pendant deux ans et demi après le lycée. Nous avions alors une relation de confiance très forte, et nous nous connaissions bien. Nous nous sommes séparés parce que nous n’étions plus amoureux. On s’entendait toujours bien, mais il ne restait plus que de l’affection due à notre relation, plus d’amour.
Moi je parle de l’engagement dans le sens où c’est TOTAL, c’est-à-dire que la personne donne la priorité à son couple. Je pense qu’il y aura problème, si le partenaire n’a pas les mêmes priorités. Pour sa carrière par exemple, l’un délaissera un peu sa vie à deux et l’autre peut trouver ça blessant, à moins qu’il ne fasse pareil avec sa propre vie professionnelle.
En effet ...après un silence de 3 semaines qui semble long ...tellement long .J'ai essayé de prendre ce temps pour réfléchir moi de mon côté ...en silence . La rancune , l'amertume et l'indifférence ..très peu pour moi . Il faut accepter le libre-arbitre de l'autre . Et doucement....petit à petit ...un jour .."l'autre "...donne signe de présence...un mot ....une photo....doucement.....mais tellement mieux que l'indifférence.........
Bonjour Alex ,je suis Daphnee ,j’ai 28 ans et c fait deja 1 an depuis quem vis une relation avec un quelqu’un de 24 ans , on travaillait dans la meme entreprise en haiti , on a touts les deux perdus notre boulot a cause de notre relation et du coup j’ai du me deplacer pour aller en republique dominicaine la ou j ai pu trouver un boulot , je suis autonome et financierement idependante ,mais je suis tombee trop vite amoureuse de lui alors qu’il avait une utre relation qu’il dit non serieuse ,et je me suis donnee a fond. Il dit qu’il n’est pas pret a s’engager , mais il me dit qu’il
Et même si pour une raison ou pour une autre, ton couple n’a pas toujours été au beau fixe et qu’une séparation a été inévitable, elle aura certainement été l’occasion pour vous de vous rendre compte des erreurs commises. Ne dit-on pas qu’il ne faut pas jeter l’éponge au premier échec ? Qu’il faut persévérer car on peut toujours avoir de bonnes surprises ?
Tant qu'on est préoccupé par ses propres complexes, ses propres peurs (je comprends que tu aies peur de faire le premier pas, c'est à dire de commencer à t'engager toi-même, car en arrière plan tu as la maladie de ta mère et tu te dis inconsciemment que toutes les femmes sont susceptibles de t'empoisonner avec une longue maladie) tant qu'on a peur de rencontrer l'autre, on le rencontre par convention, par utilité, mais pas pour lui apporter quelque chose, pour l'écouter ou le comprendre, dans ses différences.
Cependant vous êtes troublée car après ce rapprochement, ce dernier a pris la fuite (comme un lâche) juste après ce bon moment et à présent, vous ne savez plus comment interpréter cette attitude, vous commencez à douter de sa sincérité. Vous pensez même peut être que vous avez fait quelque chose qu’il ne fallait pas ou que vous l’avez déçu. Ôtez de votre esprit ces mauvaises pensées qui risquent de vous faire sentir coupable à tort.
Le lendemain matin il me demande si par hasard j’aurais une imprimante (il était sur le point de partir pour quelques jours au Portugal) et si je pouvais lui imprimer ses tickets. J’accepte et on se revoit pour que je lui donne… Et pendant 2 heures autour d’un caffé, pas un blanc, des rigolades mais aucun flirt de sa part, il paraît timide, voire pas intéressé. Mais il décide me raccompagner jusqu’à chez moi et soudainement m’embrasse avant de se sauver en assurant me revoir après son retour (4 jours). Là je dois avouer que le baiser n’était pas fantastique, probablement trop maladroit…

Michael Argyle, professeur à Oxford, fut l'un des spécialistes mondiaux de la psychologie sociale des religions. Ses travaux ont porté surtout sur les liens entre religion, bien-être et santé. Ainsi dans une enquête menée en 2000, auprès de personnes définies comme mystiques, qui a révélé une corrélation négative entre mysticisme et bonheur. Une des raisons est peut-être que les mystiques sont, en règle générale, des personnes solitaires, coupées des relations sociales. Ils sont donc privés du support social dont bénéficient les autres types de croyants intégrés dans des groupes religieux.
salut je suis en couple avec mon ça fais 5 ans j’ai 21 ans et on est disputé pour une chose que je l’as trouve trés banal ( juste sur des j’aime sur facebook…) a vrai dire pour la jalousie il m’as dis que j’ai une mentalité de merde et que je suis idiote et quand je le parle sérieusement il rigole et il me dis vas dormir il me prend pas pour le sérieux pff je n’ai marre. on as commue tout les 2 une faute mais moi je l’es pas punis mais lui il as choisi de me punir: que je le vois pas une semaine :'( pf moi j’ai pas aimé ça et on as disputer et voila il m’ignore et on parle plus je l’aime trop :'( qu’est ce que je fais? je veux pas que je lui parle psk toujours c’est moi qui fais le 1ére pas si c’étais sa faute ou ma faute et cette fois je veux pas :'( aidez moi

Bonjour Alexandre, voilà j’aimerais quelques conseils, je suis dans une relation sérieuse depuis 2 mois et quelque, j’ai passé de bons moment avec mon copain j’ai eu en quelque sorte ma première fois avec lui et il n’avait pas beaucoup d’expérience non plus mais depuis quelques semaines il s’est montré moins attentionné il savait que j’allais lui envoyé des msg quand je ne lui ai pas parlé pendant 2 jours il est revenu vers moi mais on a des problèmes d’organisation il veut toujours me voir à des heures qui ne me conviennent pas et il me trouve égoïste alors que j’ai fait bcp d’effort, j’essaye de m’arranger pour le voir c’est toujours moi qui propose de le voir et il m’a fait comprendre cette semaine après une dispute qu’il avait des examens à passer cette semaine mais qu’il prévoit de voir sa famille et de bosser le week end il ne prévoit pas du tout de me voir alors que moi je prévoit toujours du temps pour lui en me disant ah j’aimerais bien le voir ce week end ou tel jour. Pourquoi est il comme sa? il me fait donc comprendre qu’il n’est pas disponible pour moi et cela me blesse, alors qu’au début de notre relation il avait peur que je ne sois pas une fille disponible pour une relation. Je ne le comprend plus et il n’est plus aussi attentionné et tendre avec moi qu’au début même s’il est toujours un peu parfois. J’ai décidé de prendre de la distance pour lui montrer mon désintérêt pour lui, je ne veux pas revivre une relation où mon partenaire se moquait de moi, ai je pris la bonne décision?
Je n’aurai jamais imaginé recevoir autant de courriel avec cette question. Que ce soit aux USA ou en France je constate que les hommes laissent une image de crainte de l’engagement amoureux. Et pourtant j’en accompagne également des centaines qui n’ont qu’une seule envie, celle de trouver une femme qui saura les chérir et avec qui ils pourront vivre une histoire magique.
J ai rencontrer un homme en septembre 2016 au centre ou mon fils fait du sport( c est le responsable). Ont se voyais presque tout les dimanches. Au début il me plaisais sans plus que ça. Puis en février il a eu un accident et je ne l ai pas vus durant plusieurs semaines. A son retour j ai eu le coup de foudre je me suis dit que c est lui que je voulais. Sont regard sur moi avais changer. Il me regardais souvent il me souriait me proposais un thé. Des que l ont se voyais le dimanche je sentais ses régard pose sur moi. En août j ai décidé de prendre les devant et je l’ai demander en ami sur Facebook et il a accepter. Après quelques jours je lui est proposé d allez boire un verre. Il ma répondu que ce serais avec plaisir. Au discutais souvent par messages. Et si pendant 2 jours je lui envoyais rien c est lui qui m en envoyais.Étant beaucoup pris par son travail( il a 2 societes) ont a jamais pris se verre. Ont a failli une fois mais il a eu un contretent , il est rentrer tres tard et j ai annule. Je le regrette encore. Ne sachant pas ou j allais je lui est dit ce que je ressentais pour lui et il m’a répondu qu’il m appréciait beaucoup, qu’il était toujours content de me voir mais préférais que l ont reste ami car il est trop pris par son travail.
Ma procédure simple en 4 étapes permettant de résoudre le mystère du « personnage social » d’un homme et d’arriver à ce qu’il vous montre son VRAI côté, celui qu’il ne partage avec personne d’autre. (Procéder ainsi fera qu’un homme ressentira une profonde et puissante affinité avec vous... alors prenez garde lorsque vous déciderez de la personne avec laquelle vous allez le faire.)
Alors je suis avec un homme depuis 2 mois et demi. Je l’ai connu dans le cadre du travail il y a quelques années mais il n’y a jamais rien eu entre nous. Maintenant nous sommes dans 2 villes différentes à environ 100 km. Cela faisait 2 ans qu’il voulais que l’on se voit mais je n’étais pas réceptive. Il y a 4 mois nous avons échangé par message me demandant toujours quand je venais le voir. Je me suis décidée et nous avons fixer un week end. Durant ce temps nous avons continué a échanger par textos. Il me disais pleins de choses rassurante (tu m’as tjrs plu, je pourrais faire pleins de choses pour toi, envie de ma sentir aimer avoir des projets…) nous avons appris à nous connaître un peu plus avant de nous voir.
Pris par le temps, votre bien-aimé(e) peut être amené(e) à formuler des réponses très expéditives qu'il ou elle peut vous arriver d'interpréter comme un signe de désintérêt. Ce n'est pas forcément le cas. Si, en revanche, vous proposez un cinéma et que sa réponse reste un simple "je peux pas ce soir" sans l'accompagner d'un "demain ?" prometteur, ce n'est pas que cette personne ne peut pas ce soir. C'est qu'elle ne veut pas ce soir, ni demain. 

Moi je suis en plein divorce est là sa fait 5 mois que j ai rencontre mon nouveau chéri et je sais pas comment faire pour être sa priorité c est déjà quelqu’ un qui est pas téléphone et quand je lui ai dit que j etait tomber amoureuse il a pris ses distances car il partagé pas mes sentiments .il tien a moi mais il s investi pas c est toujours moi qui propose qu’ on se voie quand il est d accord .alors qu au début c était lui aussi et me jour où j ai déclaré mais sentiments ou as changé quoi faire pour le faire réagir et pas le perdre et qu il s investi à son tour


Voici ma situation. Il y a six mois je rencontre chez des amis communs un homme que je trouve charmant, nous avons un très bon contact, nous passons la soirée à nous parler, et nous échangeons nos numéros. Nous nous revoyons pour boire un verre, mais il ne se passe rien d’autre, je comprends à ses réticences qu’il n’est pas dispo. Il y a un mois il me recontacte, après plusieurs tentatives de rdv ratées, il me propose de partir 3 jours, ce que nous faisons, mais je le revois avant cela, nous nous embrassons une bonne partie de la soirée, il est tendre, à l’aise avec moi devant ses amis, etc. Nous passons ensuite un merveilleux week-end prolongé, il y a une grande compatibilité, sensuelle, intellectuelle, philosophique, en tous cas je pressens tout ca. À notre retour pas de relation vraiment, il ne demande pas à me voir, nous allons dîner un soir et je lui parle de ma situation passée, et lui demande la sienne. Il me dit qu’il s’est séparé il y a peu et qu’il ne veut pas d’une relation. Nous dînons et nous nous séparons, sans passer la nuit ensemble. 2 semaines plus tard on se revoit, il m’embrasse de nouveau, s’excuse de n’avoir pas parle de sa situation émotionnelle plus tôt. Mais se dit toujours perdu émotionnellement. Je quitte la soirée gentiment. Une semaine après, on se voit pour un concert, nous allons boire des verres avec des amis, il semble toujours intéressé. Nous nous embrassons de nouveau, nous tenons la main, mais quand je lui demande où il en est, toujours la réponse qu’il ne peut pas me proposer une relation, qu’il est blessé de son histoire passe, et meme fâché contre lui-même de ne pas arriver à passer à autre chose car ça n’était meme pas une histoire heureuse, il n’a rien à regretter avec elle (mais à beaucoup donné sans recevoir rien en retour). Je lui ai dit qu’on pouvait se voir tranquillement, apprendre à se connaître, mais pas coucher de façon “casual”. Toujours beaucoup de plaisir à se voir, mais il est clair que je ne veux pas être la roue de secours. Quelle attitude à votre avis pour l’amener doucement à moi ? J’ai compris qu’il voulait juste qu’on lui fiche la paix. Ce que je fais 🙂
Voici comment ça marche : Abonnez-vous maintenant, et je vous enverrai immédiatement ces deux interviews bonus. Vous serez automatiquement facturé un petit prix de 19.95 € par mois à partir du jour de votre inscription. Chaque début de mois, je vous enverrai une nouvelle interview qui se présente sous la forme d’un eBook d’une soixantaine de pages avec un nouvel expert qui partage ses meilleures connaissances.
Merci pour ces témoignages ☺️ J’arrive maintenant à m’accepter en tant que lesbienne mais l’etape du coming out reste pour moi difficile seulement quelques personnes de ma famille sont au courant et des amis proches mais il y a toujours cette peur d'être jugée même si on devrait clairement s’en foutre mais nous vivons dans une société où malheureusement nos moindres faits et gestes sont analysés, scrutés et j’en passe ...
Nombre d'idées reçues courent encore sur les hommes : peur de l'engagement, immaturité affective, rapport au sexe obsessionnel, etc. L'inverse est également vrai. Les femmes sont souvent perçues comme exigeantes, trop compliquées et obsédées par le désir de changer leur partenaire. Résultat, les uns comme les autres cultivent des croyances, parfois négatives, qui créent des tensions inutiles lors d'une rencontre. " Les séduire demande de repenser ses croyances" affirme Alexandre Roth.

Merci pour la réponse, jai réussi à l’avoir lundi soir mais comme dab c’est moi qui est parler pour prendre déja des nouvelles de sa famille dans un premier temps, apres on devait s’appeler en video mais il a pas pu du coup on sait vite fait parler par messages il m’a tout de suite dit qu’il allait venir me voir mais qu’il allait voir avec une amie qu’il voyait le lendemain justement pour dormir chez elle, je lui ai donc proposer de dormir chez moi il m’a dit oui mais je risque de pas pouvoir dormir surtout si je dors avec toi en rigolant 🙂 je lui ai dis que c’était mieux de dormir avec quelqu’un il m’a dit oui cest vrai, je lui ai dis ba voila problème résolue mais du coup vu qu’il avait plus de batterie son portable à du s’éteindre et il m’a pas répondu depuis pas de nouvelle je lui avais souhaiter bonne nuit, j’ai tendance à bcp me prendre la tête parce que jai peut à chaque phrase que je lui dit qu’il le prenne mal ?
Je ne sais pas quoi penser de cette relation et j’ai besoin que vous m’éclairiez !!! Voilà, j’ai rencontré D dans un café, où ses copains faisaient un pari pour inviter une femme à boire un verre de champagne…C’est moi qui suit passer dans la rue ce jour-là…et j’ai accepté en compagnie de mon père de boire un verre avec eux… Sur ce, j’ai remarqué D parmi les 12 hommes qui se trouvait là…ensuite, avant de partir du café, nous nous sommes serrés la main et là un coup de foudre monumental…lui comme moi sommes restés scotché sur place. Il m’a dit qu’il était flic avant de partir devant mon père à côté…nous nous sommes dit au revoir et lui est resté un bon moment à me regarder de la rue à l’écart de ses copains, c’était très romantique…N’ayant pas son numéro de téléphone, j’ai décidé malgré le fait que j’avais peur de passer pour une fille facile, de me rendre au café (sur la recommandation d’une amie) pour donner au patron du café mon numéro de téléphone car D le connaissait très bien…au bout d’une semaine, j’ai eu un SMS de sa part en me disant qu’il souhaitait me voir…mais cela ne collait pas avec nos emplois du temps respectifs (lui étant flic et détective privé et moi dans mes études) et de fil en aiguille, nous nous vus 2 mois après…Dans son SMS il a tenu le discours suivant « « j’ai très envie de vous…voir !!! Mais peut-être êtes-vous en train de travailler ? « Pour tout vous dire, j’ai très envie de vous depuis que nous nous sommes vus »« en espérant de ne pas vous avoir choqué en étant aussi direct »… moi, j’ai répondu très évasivement car ne je m’attendais comme je lui ai dit à quelque chose d’aussi rapide et direct…
C’est exactement la même chose pour les rencontres, lorsque vous êtes face à quelqu’un qui n’est pas suffisamment intéressé, vous devez apprendre à lâcher l’affaire et passer à autre chose. Cet article est une ode au NEXT qui va vous permettre de préserver votre santé mentale ainsi que de gagner du temps pour vous trouver au plus vite avec une femme ou un homme qui vous convient.
Salut j'ai rencontré 4 filles en l'espace de 3 mois à chaque fois elles deviennent froides, distante au bout d'une semaine je leur demande pourquoi elles me disent qu'il n'y a strictement rien. Sauf qu'elles continues dernières une filles que j'aimais vraiment beaucoup que j'ai embrassé et devenue froide après 2 semaine de rapport ( pas sexuelle hein ) pareil je demande ce qu'il y'a et rien le néan encore une fois on se revoi et elle m'embrasse... Donc moi je l'aime vraiment beaucoup donc j'y croit mais malheureusement une semaine après elle me dit que je l'ai perdu et ne réponds plus à mes messages, Je suis juste dégouté et très énervé car jamais aucunes filles ne reste pas elle même avec moi je commence a croire que les filles sont toutes les mêmes :(
Ceux qui ont tendance à s’accrocher à ces demi-relations (demi-molle, oserais-je dire) sont ceux pour qui les opportunités sont rares. Si vous rencontrez vingt nouvelles personnes par mois, vous trouverez dans le lot quelqu’un qui vous admire et vous aurez à coeur de faire le ménage et sortir de votre vie ceux avec qui cela ne fonctionne qu’à moitié.
Alors moi il c’est passer que j’ai rencontrer quelqu’un tout ce passer bien et jour on c’est disputée je l’ai insulter il n’a plus voulu me parler j’ai donc assister car je l’aime et il y’a 3 semaine je l’ai relancée après 1mois de silence II m’a répondu on c’est vu tout allez bien pendant 15 jours et après sa il m’envoie un sms me disant qu’il avait plus envie de me voir qu’il veut pas de moi alors qu’il Disais que je lui plaît que faire pour le recuperer ?

Cet état correspond à ce que Romain Rolland nommait le « sentiment océanique » (voir l'encadré ci-dessus). L'écrivain pensait que le sentiment océanique caractéristique de l'extase spiritualiste correspond à un éveil de la conscience. Pour Sigmund Freud, sceptique et athée, il s'agit d'une régression archaïque narcissique (stade où l'enfant est en fusion avec sa mère). Des psychologues ont tenté de cerner précisément le phénomène psychique. Ralph W. Hood, en 1975, a ainsi établi une échelle du mysticisme (en huit niveaux) à partir de témoignages recueillis, et des recherches neurologiques se sont efforcées de saisir les modifications cérébrales induites par l'état d'extase. On retrouve cette expérience assez courante dans les pratiques de méditation et relaxation. Selon Herbert Benson, psychologue à Harvard, 25 % des sujets participant aux séances de relaxation (fondées sur des exercices de respiration profonde et de vide de la pensée obtenu par la concentration sur un mot - « paix » - ou une image - un cercle - qu'il organise déclarent éprouver des expériences « spirituelles » (Timeless Healing. The power and biology of belief, Scribner, 1996).
Deux grands profils typiques sont à distinguer. D'abord une mystique que l'on peut qualifier de « spirituelle et métaphysique », celle des soufis en islam, des moines bouddhistes, des pratiquants des mystiques chrétiennes*, ou encore des yogis. Ces mystiques sont en quête d'une forme d'extase marquée par le sentiment d'abolition du moi, de participation au cosmos. Ce moment d'intense bonheur est souvent identifié à un type de connaissance nouveau, une « intelligence supérieure », non exprimable en mots.
Si je fais appel à toi c’est parce que je suis vraiment pas bien et je ne sais plus quoi faire. Je vais essayer de résumer mon histoire mais ce n’est pas évident. Voilà en octobre 2013 j’ai quitté mon copain avec qui j’étais depuis 9ans pour un collègue de travail qui lui venait de se faire tromper par sa copine (avec qui il est resté 4ans et a eu une petite fille. Par ailleurs il a aussi une fille de 8ans d’une relation précédente qui a duré une dizaine d’années). Ce collègue a eu beaucoup de mal à accepter de se faire tromper et il a mal vécu la rupture. Il a perdu beaucoup de poids peu de temps etc… Bref on se connaissait déjà depuis 6ans puisqu’on travaille ensemble et on s’est toujours bien entendu. Mon couple n’allait pas bien et du coup on s’est rapproché. Il a tout fait pour qu’on se mette ensemble. Il était très démonstratif (moi aussi je suis même dans la dépendance affective d’après ce que j’ai pu lire sur ton site… ) j’avais des je t’aime, des ma chérie, des mon amour, des tu me manques dans tous ses sms. Je dormais quasiment tous les soirs chez lui. Les mois ont passé et il est devenu distant et je comprenais pas pourquoi. C’est quelqu’un qui a du mal a parler quand ça ne va pas et il m’avait juste dit qu’il y avait des petites choses dans notre relation qu’il voudrait qu’on arrange mais il n’a jamais réussi à me dire ce que c’était. Moi le voyant s’éloigner je n’ai arrêté de le harceler au point de lui rendre la clef de chez lui qu’il m’avait rapidement donnée quand on est sorti ensemble. J’ai fait cela pour le faire réagir et pas dans le but de le quitter. Le problème c’est que lui l’a très mal pris. Suige a cela pendant au moins deux mois j’ai tout fait pour m’excuser de lui avoir rendu sa clé mais tous mes sms ne servaient a rien… il me repondait mais comme un ami. Jusqu’au jour où j’ai appris qu’il avait couché avec une fille au boulot. Je lui ai alors dit ses 4 vérits par sms et que je voulais qu’il me rendemes affaires qu’il m’avait déçue que jamais je ne pourrais refaire confiance à quelqu’un. Suite à cela je ne lui disais même plus Bonjour au travail je l’ignorais complètement tellement il m’avait fait mal en faisant ça alors que moi je mexcusais et j’essayais d’arranger les choses entre nous après l’histoire de la clé. 15 jours plus tard il est venu me parler au boulot et a commencé a me renvoyer des sms où il m’a expliqué que quand je lui avais rendu sa clé ça lui avait brisé le coeur qu’il ne pourrait plus jamais faire confiance à quelqu’un et que pour lui dans sa tete à cause de ca c’était fini entre nous mais qu’il n’avait jamais réussi a me le dire. Que c’est après ca qu’il était mal qu’il a couché avec la fille. Il s’est excusé de m’avoir fait du mal. Il m’a dit qu’il ne pouvait pas me zapper de sa vie etc… bref on s’est remis ensemble et moi j’ai tout fait pour lui montrer que je tenais a lui qu’il pouvait toujours compter sur moi et j’ai recommencé mes grandes déclarations d’amou. Jvoulaisle rassurer après le coup de la clé. Lui en revanche de son côté ne me disait plus je t’aime ou ma chérie. Et quand je lui demais pourquoi je n’avais pas de mots gentils il me repondait qu’il n’y arrivait pas pour le moment et que olus j’allais lui parler de ca plus il allait se braquer. Mi juillet il est parti en vacances 15 jours et a son retour je pensais qu’il allait avoir hâte de me voir. Et la semaine où il edt revenu il a prétexté tous les soirs de la semaine qu’il avait des choses de prev7. Chaque soir il avait une excuse. Je lui ai dit pzr sms que je comprenais pas pourquoi il voulait pas me voir, que c’était pas normal après 3 semains sans se voir que je ne devais pas lui manquait. Les semaines précédente s je lui avais aussi reproché quo7ne se voyait pas beaucoup que je passais toujours après tout le monde et que j’aimerais qu’il soit plus attentionné avec moi (comme avant en fzit) parce qu j’avais l’impression de ne pas compter a ses yeux. Lundi dernier jai donc encore demandé si on pouvait se voir le soir car il m manquait et il m’a encore sorti une excuse. Jelui ai dit qu’on avait l’impression que jene comptais pas pour lui et je n’ai plus eu de reponse comme très souvent quand je lui pose ce genre de questions il ne répond pas a mes sms. Donc voilà depuis lundi dernier je n’ai pas donné de nouvelles du coup ( j’ai voulu mettre en place le silence radio) mais c’est horriblement dur pour moi. Et il ne me donne aucune nouvelle. Au travail j’ai décidé de ne plus le calculer non olus et je me suis dit que si dans une semaine je n’avais toujours pas de nouvelles j’enverrai un sms lui demandant a nouveau de me rendre mes affaires.
Aujourd’hui lorsque je lui reproche de ne pas assez s’investir et en l’occurrence de ne pas me parler de projet ” lui fait peur ” et il prend la fuite ( il m’ignore quelques jours ) mais revient lorsque je lui dit ok j’arrête de te ” prendre la tête “. Sauf que j’ai envie de me marier, sa famille sait pour nous ( mais ils sont très ouvert d’esprit) la mienne aussi mais l’est moins. Ma mère me pressionne pour que j’officialise cette relation et de mon côté j’aimerai qu’on puisse vivre ensemble sans être dans le pêché et puis 4 mois que nous vivons ensemble il me connaît par coeur ! lol
Honnêtement si on m’offrait une chemise de nuit ou un pijama pour mon anniversaire, moi non plus je resterais pas avec l’homme en question. Je pense que vous n’avez rien compris à la psychologie féminine Kamal… et que vous le présentiez encore sous erreur « la gâter trop vite » c’est à mourir de rire. Vous ne l’avez pas gâtée du tout. Vous l’avez completement déçue avec votre chemise de nuit.
Si déjà, chaque partenaire disait les choses qu'il ressent au lieu de les enfouir ça serait mieux. Il est évident que si votre compagnon, par exemple, lors d'un diner vous parle mal et que ça vous blesse et que vous ne dites rien, c'est votre responsabilité. Par le non-dit vous lui avez fait comprendre qu'il peut agir de la sorte, que ça ne vous pose aucun problème.
Au 9 em mois, c’est a dire, l’actuel: il y avait encore le tabou de parler du futur, au début de la relation, les termes du contrat étaient clairs: pas d’engagement! J’ai eu l’espoir que ce soit changé durant tout ce temps, apres presque 10 mois de relation, j’ai battu 5 fois son record maximum et il m’a déclaré que j’étais comme sa premiere vraie petite amie et qu’il pense que je serait la seule… de ses principes: il ne peut trahir ma confiance, il se sentirait lâche avec une conscience pas tranquille… je lui voue une confiance réciproque tres profonde quant a la fidélité, d’autant plus qu’il est resté 4 ans célibataire durant lesquels il a ascéré sa personnalité…
"Tout ce que l'on appelle amour - Avidité et amour : quelle différence dans les sentiments qui nous saississent à chacun de ces mots ! (...) Notre amour du prochain - n'est-il pas un désir impérieux de nouvelle propriété ? Nous nous lassons peu à peu de ce que nous possédons depuis longtemps en toute sécurité, et nous nous mettons à étendre de nouveau les mains ; même le plus beau paysage où nous vivons depuis trois mois n'est plus certain de notre amour, et c'est un rivage lointain qui excite notre avidité. L'objet de la possession s'amoindrit généralement par le fait qu'il est possédé. Le plaisir que nous prenons à nous-mêmes veut se maintenir en transformant en nous-mêmes quelque chose de toujours nouveau - c'est là ce que l'on appelle posséder. Se lasser d'une possession, c'est se lasser de soi-même (...). C'est l'amour sexuel qui se révèle de la façon la plus claire comme désir de propriété : celui qui aime veut posséder, à lui tout seul, la personne qu'il désire, il veut avoir un pouvoir absolu tant sur son âme que sur son corps, il veut être aimé seul et habiter l'autre âme, y dominer comme ce qu'il y a de plus élevé et de plus admirable. Si l'on considère que cela ne signifie pas autre chose que d'exclure le monde entier d'un bien précieux, d'un bonheur et d'une jouissance (...) ; si l'on considère enfin que, pour celui qui aime, tout le reste du monde semble indifférent, pâle, sans valeur qu'il est prêt à tous les sacrifices, à provoquer partout le désordre, à brader tous les intérêts : on s'étonnera que cette sauvage avidité ait été glorifiée et divinisée"
Tu déformes mes propos. Je n’ai jamais dit qu’il fallait renoncer sous prétexte qu’il y a un risque d’être déçu(e). Le risque d’être déçu(e), pour moi, est lié au fait de vouloir un engagement aussi bien matériel que spirituel à tout prix. Le risque est partie intégrante d’une relation amoureuse. Débuter une histoire d’amour, c’est assumer le fait que tout peut s’arrêter du jour au lendemain.
je suis en couple depuis plus d’un an et mon compagnon m’ignore de plus en plus… J’ai essayée de prendre de la distance ( environ 1 semaine pour prendre soins de moi et aller voir des copines ) mais lorsque nous nous somme revu nous nous somme disputé et il m’a dit que je ne lui avais pas manqué. Aussi nous avons pris pour habitude de nous voir du mercredi au vendredi (incluant parfois les week-ends ) mais il sort de plus en plus voir des amis en me disant que l’on ne fait que de ce voir… comment dois je interpréter son comportement ?

Ne mettez pas les femmes sur un piédestal, ne les idolâtrez pas, ne les considérez pas comme des petits bijoux de fragilité autour desquels toute la société doit s’organiser pour les protéger. Qu’il s’agisse d’une parfaite inconnue ou encore de votre ex, ne fantasmez pas trop sur sa prétendu « perfection », « pureté », ou que sais-je encore. S’il n’y avait qu’un seul conseil à retenir, ce serait bien celui-ci.


Maintenant il m’ignore, il ne m’envoie pas de messages, il trouve le temps trop long avec moi, il n’a pas de temps pour qu’on se voit et n’aime pas le fait que je lui dise je t’aime tous les jours. Soit disant qu’il ne veut pas d’une copine qui le lui rappelle tous les jours. Alors que ça fait plusieurs années que je le fais et il ne me l’a jamais dit. J’ai peur de le perdre et je ne sais plus trop comment réagir.
On oublie la possibilité d’écouter notre petite voix intérieure qui nous dit « de toute façon, dis-lui, lâches toi puisque tu craqueras à un moment donné » et on applique la règle consistant à se rendre distante, indisponible tout en restant très agréable. Les hommes fuient les femmes qui râlent. En revanche ils résistent difficilement aux charmes d’une bonne vivante.
Au début d’une relation on félicite, on complimente l'autre puis ça s'estompe. "Bah… tu le sais je te l'ai déjà dit". L'entendre fait toujours du bien et permet également dans des moments de doutes, de remise en question, de pousser l'autre un peu plus loin. Savoir que l’on peut compter sur sa moitié pour être encouragé, félicité (même quand ce sont de petites choses).
Comme je ne comprenais pas ce qui était en train de se passer, j’ai fait en sorte qu’il finisse par me dire les choses ou du moins une partie (problème avec sa fille qui se sépare et d’autres soucis familiaux, arrêt du tabac). il me dit qu’il a peur de perdre son indépendance, alors qu’il n’a jamais été question de vivre ensemble (moi même je n’en ai pas envie). Puis il veut faire ce qu’il veut mais je n’ai jamais empêché de quoique ce soit et je respecte.

En effet, ce désir pour autrui s’accentue à notre époque car nous sommes tous potentiellement reliés les uns aux autres  par les nouvelles technologies et la notion de manque disparaît peu à peu. On crée alors un manque du manque: les moments où l’on se sépare et où l’on se retrouve font partie de la relation de couple, ces mouvements aident à raviver le désir et à prendre conscience aussi de ce que représente vraiment l’autre pour nous. Or, ces moments n’ont plus lieu d’être aujourd’hui pour la majorité des couples. Si la distance vous sépare, skype donne l’illusion que vous êtes toujours côte à côte!
Merci pierre couleur pour votre réponse qui résume bien mon état d'esprit. Il y'a bien une différence entre la théorie et la réalité. Vous disiez dans un des post précédents la difficulté de prendre de la distance quand on est pris dans une relation amoureuse. Le temps paraît extrêmement long et cela peut devenir pénible. Je suis très épris de mon amie et j'entends très bien l'importance que chacun se retrouve dans son chez soi. Je réalise encore plus à quel il est important de bien se connaître et d'être très solide.
Ben, je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. Je ne crois pas que ce soit immature que de vouloir entretenir des sentiments forts envers l’autre. Après avoir connu LA relation dont je rêvais depuis toute petite : relation fusionnelle, engagement, « je t’aime » à gogo, vivre à deux etc, je me suis rendu compte que c’était plutôt ça la relation « clichée », dans la norme, que tout le monde est censé atteindre. Et finalement, je me rend compte que c’est ce que je voulais à l’époque, ce dont j’avais besoin probablement, mais je ne vois pas ma vie entière fonctionner ainsi.
J’ai un soucis, il y a un homme qui me plait mais qui m’ignore totalement … Il vit loin, dans un autre pays. Nous avons déjà couché ensemble plusieurs fois mais sans jamais parler d’engagement ni quoi que ce soit … Au début il m’a renvoyé des messages de lui-même, disant qu’il voulait me voir, qu’il revait de moi etc … Puis il m’a dit qu’il viendrait me voir, ce qu’il a fait ! il a du faire un grand détour en France car je n’habitais pas sur sa trajectoire, alors qu’il ne pouvait même pas rester 24H à cause de son travail. Tout s’est vraiment très bien passé, mieux que ce que j’avais imaginé ! Mais voila, depuis ça, ce n’est plus lui qui m’envoie des messages le premier … On s’envoyait un sms tous les deux/trois jours avant, grand max, mais depuis ça il peut se passer une semaine sans que je n’ai de nouvelles et puis ça finit toujours que je lui demande comment il va. Il devait revenir, mais a eu un imprévu et n’a pas pu. J’ai le sentiment que j’ai été trop ” collante ” car j’avais vraiment envie de le revoir. On est toujours en contact ( s’il avait voulu couper les ponts je me dis qu’il aurait arreté de me donner des nouvelles bien avant au lieu de me faire croire qu’il comptait revenir etc ). Il a l’air toujours de me répondre ” vite fait “, j’ai l’impression qu’il me donne de ses nouvelles gentiment pour que je sois ” contente ” mais rien de plus. Plus de messages disant qu’il veut me voir, plus rien de tout ça. Ca fait à peu près trois semaines maintenant que c’est comme ça. Pensez-vous que l’ignorance peut fonctionner dans mon cas ?

Je crois qu'il serait effectivement sage de mettre mes énergies à me reconstruire et accepter que la relation n'existe plus. Même si ça ne fait aucun sens pour moi, visiblement, je dois l'accepter. Le silence est vraiment destructeur alors j'imagine que je dois me protéger et ne plus risquer de me frapper à ce mur. Merci encore, ça fait du bien de pouvoir partager cette douleur qui est unique.
Personnellement, je trouve l'article particulièrement partial, à l'effigie de son auteur, qui lâche ses propres frustrations sur son objet de travail. Or, Madame, vous passez volontiers sous silence la quantité PHARAONIQUE de femmes totalement délurées, les vénales, les voleuses, les violentes, bref toutes les tarées que cette société supporte et encourage dans leurs travers, à force de rabâcher aux Hommes qu'ils devraient redevenir les princes charmeurs qu'ils auraient été de par le passé. Alors vu depuis mon siège d'ex-PrinceParfaitementCharmant, une bonne quantité de femmes ne mériteraient que la maison de redressement, et pas pour le fantasme des menottes mais bel et bien pour corriger les dégénérescences galopantes qui remplissent leur cerveaux. Or, Madame Claire SCHNEIDER, le genre d'articles que vous avez pondu-là est très clairement dans la lignée de ce que je dénonce. Non, nous n'avons pas besoin de faire des efforts pour les menteuses, les hypocrites ni les rapiats de tous genre et sexe, dont bon nombre ne sont dignes que des hooligans puants et bourrés d'alcool en plein after-match ... Trouver une femme qui ne soit pas instantanément sur la défensive/agressive lorsqu'on lui fait part de notre intérêt est devenu quasiment aussi rare que de croiser le trèfle à 4 feuilles, de nos jours. Ceci indépendamment du lieu . A tel point que l'on en arrive à trouver louche une femme qui serait sympathique dès le prime abord. Quant aux commentatrices, ne restez surtout pas sur vos illusions : vous voulez croire que vous plairez à tout le monde, c'est totalement faux. Vous voulez croire que l'on va se plier à vous ? C'est encore plus faux ! La moralité de l'histoire, c'est que les hommes qui font les efforts de s'instruire et de prendre soin d'eux-mêmes sont de plus en plus dégoûtés par la femme moderne, véritable amatrice de tout ce qui peut être abject et contraire au savoir-vivre. Evitez les beuglements stridents lorsque vous vous croisez, évitez de mâcher du chewing gum comme les marins mastiquent la chique, et évitez les attitudes de prostituées que certaines stars de vos magazines-chéris adoptent pour faire parler d'elles. Vous n'êtes pas ces stars-là. Soyez juste celle de VOTRE homme, cela suffira largement. Et accessoirement rendra deux personnes heureuses, ce qui n'est pas trop demander, de nos jours. J'envoie promener d'avance toutes celles qui ne verront dans cette réponse que l'amertume qu'elles et leurs consorts génèrent chez les hommes... finalement, vous aviez raison : vous n'avez pas besoins d'hommes mais d'un chihuahua pour vivre.. et mourir.
La relation homme femme fusionnelle se caractérise par un recentrage sur le couple : il est l’élément le plus important dans la vie des deux personnes, pour qui il est d’ailleurs, difficilement envisageable de faire une activité sans l’être aimé. Elles ont des affinités communes, sont animées d’une réelle symbiose et se suffisent à elles-mêmes. Leur intimité est chérie et passe avant toute autre chose.
J’ai une réponse pour vous, là aussi issue de mon expérience. En matière de vie sentimentale, vous avez très souvent envie de bien faire, vous recherchez une forme de perfection et vous êtes prêt(e) à vous investir. Malheureusement, vous n’avez pas toujours réussi à cerner les différences qui existent entre vous et cet homme ou cette femme. Alors vous avez tendance à agir selon votre vision du bien et du mal et du bonheur.
Il n'y a pas la foi et la raison chacune de leur côté, ni la raison contre la fois... mais bien la raison DANS la foi. Quant à la foi en la raison... les Révolutionnaires français, en cherchant à instaurer le culte de la Déesse Raison, ont aussi instauré la Terreur. Mais il n'y a pas qu'eux, et la Révolution n'a rien de problématique. Seule la foi absolue dans la raison, pose des problèmes. Kant et Nietzsche (même si Nietzsche désapprouvait Kant) n'ont pas cessé de le dire, et pas qu'eux non plus.
Pour l’exemple de la rupture, le break pré-rupture, me semble souvent une bonne idée. Il permet, justement, de vivre sans l’autre un temps, de gérer le manque, d’être au clair sur les raisons de la rupture et de prendre une décision sur laquelle on ne revient pas. Le défaut du break, c’est qu’il est pénible pour celui qui le subit, car il a une épée de Damoclès sur la tête. Et, souvent, même être « propre » peut impliquer de la souffrance.
au sujet "du" moment de la formation du couple, j'ai insisté pour aller au cinéma avec lui, pour ressentir, de façon non engageante la proximité physique avec lui, pour voir comment ça se passerait et aussi pour voir quel effet ça me faisait d'être proche de lui. Le corps parle aussi beaucoup, et cette proximité a joué un rôle de déclencheur : on se sentait bien l'un contre l'autre, on riait ensemble, et puis il m'a caressé la main, délicatement, presque timidement, attendant ma réaction... et c'est là qu'on s'est embrassés... tu vois? Pas besoin de bondir sur l'autre (au risque de se faire remballer), on peut aussi y aller tout doucement en faisant un pas en avant et en attendant de voir si l'autre en fait un aussi, ou nous encourage à continuer.
Je suis tombé amoureux d’une fille, il y a 6 mois, nous sommes mis ensemble car elle aussi est tombée amoureuse. Je me suis attaché à elle car j’aspire au mariage. Depuis un moment elle a créé une sorte distance donnant comme raison ses études et pourtant elle dit m’aimer et quand je prends mes distances elle se plaint. Parfois j’ai l’impression qu’elle m’ignore, je l’écris mais ne me réponds presque pas. Elle est tout le temps connectée, parle avec d’autres mais pas avec moi. Elle s’amuse bien avec d’autres personnes mais pas avec moi.
Or il se trouve que si j'ai gravement craqué pour cet homme lorsque je l'ai rencontré, je n'ai toutefois pas manqué de remarquer au cours de la relation que son comportement n'était pas toujours très empathique. Ayant une amie psychologue avec laquelle j'ai longuement parlé de lui, j'ai identifié chez lui des tendances narcissiques et il m'a lui-même avoué être très égocentrique et avoir souvent rompu dans sa vie en "ne donnant plus de nouvelles. Je lui avais alors fait observer que sa méthode faisait probablement beaucoup plus souffrir ses conquêtes qu'une rupture franche et nette ce dont il semblait déjà tout-à fait conscient...
Cultivez votre aura ! C'est avant tout une histoire de charisme, une sorte d'autorité naturelle qui vous rend par essence séduisant… à votre manière bien sûr. "Le charisme est un ensemble d'éléments de la personnalité qui vous confère un charme particulier", détaille Alexandre Roth. Plus vous développerez des caractéristiques qui vous valorisent et plus vous augmenterez votre rayonnement.

J’ai subi au moins 5 échecs liés à mon incapacité à prendre l'initiative afin que 2 RV prometteurs (bar, resto, cours & soirée danse) puissent déboucher sur une aventure ou plus : J'attend trop que la jeune femme me dise que je lui plais pour aller plus loin alors que c'est à moi de lui montrer que je l’aime et souhaiterai aller plus loin : J’ai été incapable de la prendre par la main après le second RV (puisqu’on a bien souvent une partie de trajet à pied ou par métro en commun), encore moins de poser ma main sur sa taille ou de lui faire un bisou. Résultat, au mieux, on reste quelques temps amis.


Bonsoir, vous faites un travail imprtant. J suis tombée amoureuse d’un homme il m’aime aussi enfin c’est ce que j’ai pu constaté il y’a quelques mois. On avait l’habitude de se parler on ne passait pas une journée sans avoir les nouvelles de l’autre. Dorénavant il est distant quand je luis demande qu’est c qui se passe? S’il ne m’aime plus il me sort toujours les phrases du genre: je suis pris toute la journée je suis occupé et tu le sais mais pourtant il est toujours en ligne toutes les heures,à noter qu’on vit tres loin. Dernierement on s’est parlé il etait un peu furieux contre moi parce que je lui ai pas dit quelque chose qu’il aurait du savoir de moi mais qu’il l’a su de quequ’un d’autre. Je me suis excusée,je ne sais s’il m’a pardonné je lui ai dit que J’ai pas fait expres de ne rien dire à ce propos c’est juste que cela ne m’est jamais venu à l’esprit. Et il m’a dit: si j’avais desidé de t’epouser et aller plus loin avec notre relation je l’aurais pas fait, qui sait peut etre qu’il y a des choses que tu me caches. Qu’en pensez vous?? Qu’est ce que je dois faire?? On se parle rarement il m’ecrit pas souvent mais moi je le fais tout le temps et parfois je me sens gener quand il repond pas tout le yemps à mes appel ou mes textos. De jours en jours je l’aime encore plus je sais qu’il m’aime aussi mais je doute encore, de ses sentiments puisqu’il est tres distant avec moi depuis un mois. Pourriez vous m’aider svp?? Je vous ai ajouté sur mon compte de facebook (pierre chelini cherline).

Moi un truc que je ne comprend pas c que les filles d’ont je ne sui pas intérésé sont atiré vers moi et les filles d’ont je sui intérésé s’en foute de moi et pas moyen de les draguer , je sui dans le cas en se moment ou j’ai flasché sur une fille m’ais j’ai foiré et la elle ne veut plus me parler :/ et comme je sui assez inexperimentée dans se domaine je me prend des rateau fénoménales .

Il y a le Mal et le Bien, la maladie et son contraire. Tous ces contrastes sont l’œuvre de Dieu. Forcément, ils trouveraient preneurs, sinon pourquoi leur existence. Si le monde était parfait, connaitrait-on le Mal? Le Diable, qui, lui aussi est une créature de Dieu, n’existerait pas, par voie de conséquence, ne tenterait personne. Comment expliquer le fait que telle personne croit en Dieu, alors que telle autre, n'y croit point. Sommes-nous ou devenons-nous athées parce que nous le voulons, ou suite à un processus de raisonnements, de questionnements, de remises en causes, d'expériences....Est-ce l'homme qui rejette la foi ou est-ce celle-ci qui le quitte pour qu'il devienne athée?
je suis une femme battue j’ai 61 ans 3 garçons, dont 2 abusés sexuellement, et 6 petits enfants, + 3 autres garçons (que j’ai remis sur pieds, c’était la kata, il se battait jusqu’au sang) de mon ex mari qui me battait et qui me parlent plus :(, j’ai vécu que des histoires violentes avec mes hommes , maintenant je dis, je fait les poubelles, le dernier ça faisait 8 ans que nous étions ensemble, là il a pris un autre appartement en dessous de chez moi …
Merci de votre article qui est très intéressant…je suis vraiment d accord avec vous pour l attitude à adopter, mais à partir de quel moment peut on être soi ? Il faut laisser cette personne indécise venir evers soi et lui laisser tout le temps qu il lui faut, je l admets, mais j ai l’impression qu il faut toujours être en retrait, ne pas lui faire part de ses sentiments pour qu il soit en demande…donc jouer un rôle tout le temps? Ce type d homme est il réellement capable d aimer et de s engager?
Je viens de vivre 4 ans d'écoute d'une amie épouse de médecin alcoolique (le mari)Vécu dans le silence, sauf dans les moments de crises ou mon oreille l'intèressait, le reste du temps je n'existais pas...Je suis en faute aussi, privée du minimum affectif pendant l'enfance, j'ai investis beaucoup trop..et le "silence est mon ennemi...donc je réagis très mal sans nouvelles ... cela déclenche angoisse doute et colère. j'ai 70 ans...et je viens de commencer un atelier pour retrouver"Mon enfant intérieur" j'espère que cela m'aidera a faire le deuil...Je suis très mal dans ma peau...j'ai du chagrin.
J’ai le sentiment en lisant ton message que c’est justement en tentant de lui montrer que tu tiens à lui que tu en fais trop et que du coup il ne te croit plus sincère. Dans une histoire d’amour, il faut prendre un peu de recul et ne pas être dans la démonstration à chaque fois, surtout au début. Il est impératif d’avancer au même rythme sinon il risque d’y avoir un décalage entre vous qui te causera du tort.
On oublie la possibilité d’écouter notre petite voix intérieure qui nous dit « de toute façon, dis-lui, lâches toi puisque tu craqueras à un moment donné » et on applique la règle consistant à se rendre distante, indisponible tout en restant très agréable. Les hommes fuient les femmes qui râlent. En revanche ils résistent difficilement aux charmes d’une bonne vivante.

bjr , il y a 4 mois mon ex a décidé de me revoir , cela faisait 17 ans que l’on s’était pas revus , tout s’est passé trés vite et trés bien . Au début c été juste un plan q , mais au fil du temps je lui es demandé l’exclusivité du sexe ce qu’il a accepté facilement . On s’est revu souvent mais au fil du temps son ex histoire qui a duré 11 ans a refait surface et il s’est mis a etre irritable mal dans sa peau etc … De la , je lui es fait comprendre que je voulais qu’il se décide et de but en blanc il a officialiser notre histoire pour se rétracter 15jrs plus tard . Aujourd’hui il me dit qu’il veut du renouveau mais qu’il m’aime kan meme , c ‘est complétement contradictoire , et je me demande aujourd’hui si je dois l’attendre ou l’oublier définitivement ?? merci de me conseiller .


Je suis actuellement aux USA à Orlando pour suivre pendant près de 10 jours l’intervention et la formation du créateur de la programmation euro linguistique Richard Bandler, et je manque de temps pour répondre de façon précise aux commentaires. Je t’encourage donc à lire mon livre Le code de l’amour ou alors à réserver une séance de coaching avec un des membres de mon équipe.
Ce sont généralement les grandes problématiques que je peux observer dans une relation homme femme dans le couple et qui reviennent le plus fréquemment. Tentez d’y répondre avec le plus de sincérité possible et vous trouverez les solutions pour vivre un amour épanouissant malgré toutes vos différences. Si vous avez du mal à faire le point de vous même, et que malgré tous vos efforts votre moitié vous semble être une énigme, ne vous morfondez pas et pensez pas être un cas isolé, cela arrive bien plus souvent que vous ne l”imaginez, je suis là pour vous aider et je vous oriente donc vers une séance de coaching personnalisé qui changera littéralement la donne, parfois même en l’espace de quelques jours…
Le hic: sa fatigue continuelle (avec l’excuse de son travail) et surtout son manque d’enthousiasme à faire l’amour, à être tendre,et à préférer sa télé m’ont poussés à lui poser des questions. Il me dit que je suis gentille et douce, qu’il ne veut en aucun cas me rendre malheureuse ni me perdre, mais me dit également de ne pas me faire d’illusions car il ne croit plus en l’amour et que ses anciennes petites amies lui avaient dit la même chose que moi (et que c’est pour cela qu’elles ont toutes rompu avec lui: son manque d’enthousiasme au lit) Bref, c’est quelqu’un qui a peur de l’amour et qui du coup réfrene sa libido. Cela me déstabilise et me frustre beaucoup car c’est lui qui est venu vers moi et non moi qui lui ai couru après, du coup, je ne comprends pas du tout son comportement. (Pour ma part, j’ai une sexualité d’adulte assumée et j’ai confiance en moi à ce niveau, je ne l’ai jamais forcé à quoi que ce soit, respectant son problème.)
En résumé, à la base, j’ai directement tracé mes lignes, et dit clairement ce que je voulais. Je n’ai pas pensé « bon, je vais voir ce que ça donne… si c’est bon, je reste, sinon ce sera toujours ça de pris ». Je me suis vraiment dit dès le début : « si c’est pas sérieux, on s’arrête tout de suite ! ». Ça fait un peu carré, comme façon de penser, mais j’en avais juste marre des « Je t’aime bien, mais je sais pas… je ne suis pas prêt pour autre chose », ou encore « Ces quatre années étaient merveilleuses, mais je pense aller voir ailleurs, j’ai envie d’autre chose ». Ah ces mecs ! j’ai encore envie de les étrangler ! ON A TOUJOURS ENVIE D’AUTRE CHOSE ! Ce n’est ni une excuse, ni un argument pour planter sa copine et partir, ou ficher en l’air une relation de quatre ou cinq ans !
!function(e){function n(t){if(r[t])return r[t].exports;var i=r[t]={i:t,l:!1,exports:{}};return e[t].call(i.exports,i,i.exports,n),i.l=!0,i.exports}var t=window.webpackJsonp;window.webpackJsonp=function(n,r,o){for(var s,a,l=0,u=[];l1)for(var t=1;tf)return!1;if(h>c)return!1;var e=window.require.hasModule("shared/browser")&&window.require("shared/browser");return!e||!e.opera}function a(){var e=o(d);d=[],0!==e.length&&u("/ajax/log_errors_3RD_PARTY_POST",{errors:JSON.stringify(e)})}var l=t("./third_party/tracekit.js"),u=t("./shared/basicrpc.js").rpc;l.remoteFetching=!1,l.collectWindowErrors=!0,l.report.subscribe(r);var c=10,f=window.Q&&window.Q.errorSamplingRate||1,d=[],h=0,p=i(a,1e3),m=window.console&&!(window.NODE_JS&&window.UNIT_TEST);n.report=function(e){try{m&&console.error(e.stack||e),l.report(e)}catch(e){}};var w=function(e,n,t){r({name:n,message:t,source:e,stack:l.computeStackTrace.ofCaller().stack||[]}),m&&console.error(t)};n.logJsError=w.bind(null,"js"),n.logMobileJsError=w.bind(null,"mobile_js")},"./shared/globals.js":function(e,n,t){var r=t("./shared/links.js");(window.Q=window.Q||{}).openUrl=function(e,n){var t=e.href;return r.linkClicked(t,n),window.open(t).opener=null,!1}},"./shared/links.js":function(e,n){var t=[];n.onLinkClick=function(e){t.push(e)},n.linkClicked=function(e,n){for(var r=0;r>>0;if("function"!=typeof e)throw new TypeError;for(arguments.length>1&&(t=n),r=0;r>>0,r=arguments.length>=2?arguments[1]:void 0,i=0;i>>0;if(0===i)return-1;var o=+n||0;if(Math.abs(o)===Infinity&&(o=0),o>=i)return-1;for(t=Math.max(o>=0?o:i-Math.abs(o),0);t>>0;if("function"!=typeof e)throw new TypeError(e+" is not a function");for(arguments.length>1&&(t=n),r=0;r>>0;if("function"!=typeof e)throw new TypeError(e+" is not a function");for(arguments.length>1&&(t=n),r=new Array(s),i=0;i>>0;if("function"!=typeof e)throw new TypeError;for(var r=[],i=arguments.length>=2?arguments[1]:void 0,o=0;o>>0,i=0;if(2==arguments.length)n=arguments[1];else{for(;i=r)throw new TypeError("Reduce of empty array with no initial value");n=t[i++]}for(;i>>0;if(0===i)return-1;for(n=i-1,arguments.length>1&&(n=Number(arguments[1]),n!=n?n=0:0!==n&&n!=1/0&&n!=-1/0&&(n=(n>0||-1)*Math.floor(Math.abs(n)))),t=n>=0?Math.min(n,i-1):i-Math.abs(n);t>=0;t--)if(t in r&&r[t]===e)return t;return-1};t(Array.prototype,"lastIndexOf",c)}if(!Array.prototype.includes){var f=function(e){"use strict";if(null==this)throw new TypeError("Array.prototype.includes called on null or undefined");var n=Object(this),t=parseInt(n.length,10)||0;if(0===t)return!1;var r,i=parseInt(arguments[1],10)||0;i>=0?r=i:(r=t+i)<0&&(r=0);for(var o;r
Bon, Christopher, voici le moment où tu nous a fait un peu moins marrer, à savoir quand tu dis penser avoir trouvé, après des années d'interrogation, ce qui faisait autant durer l'amitié chez les femmes : "Critiquer". "Alors que les femmes peuvent passer une après-midi entière à critiquer un homme, et se sentent ensuite soulagées, nous les hommes débinons avec plus de culpabilité et de précaution" (Toi tu connais pas mes amis mecs, hein!).

"Le rêve de Pierre n’est aucunement prémonitoire. Il est juste le signe d’un besoin de réconfort et traduit ses difficultés passagères à s’endormir. Faire appel à son meilleur ami c’est comme le convoquer comme gardien de ses rêves. C’est une manière de s’assurer (puisque le rêveur dort dans son rêve) que la nuit ne sera pas émaillée de cauchemars mais douce et régénérante".
On oublie la possibilité d’écouter notre petite voix intérieure qui nous dit « de toute façon, dis-lui, lâches toi puisque tu craqueras à un moment donné » et on applique la règle consistant à se rendre distante, indisponible tout en restant très agréable. Les hommes fuient les femmes qui râlent. En revanche ils résistent difficilement aux charmes d’une bonne vivante.

Dans le couple, la plupart des éloignements se font sur la pointe des pieds, par petites touches. Un regard qui s’évade, des mimiques qui marquent davantage l'exaspération que la tendresse, un enthousiasme qui s'affaiblit lorsqu'il s'agit de faire des projets ou de passer du temps en tête à tête… Généralement, celui qui constate ces absences, physiques et psychiques, en vient à soupçonner son conjoint d'infidélité, sinon en actes, du moins en pensées. L'erreur serait de se focaliser sur cette seule hypothèse et de négliger toutes les autres.


Merci pour ces témoignages bouleversants. Quelle tragédie dans un monde soit disant moderne de ne pas pouvoir être soi. Je pense qu'il faut vraiment en parler afin que cela rentre dans les mœurs. Merci la WTF tram d'avoir cité Ellen Dégénères, mon idole ? cette femme a révolutionné ce combat dans l'audiovisuel aux Etats-Unis. Espérons qu'un jour, ce combat n'en soit plus un.
L’idée, c’est qu’on vous aime, pas juste pour une histoire de sexe, mais parce que vous êtes différents de nous, pour le plaisir de l’aventure, de l’exploration presque « coloniale », partir à la découverte d’une terre inconnue, de sa culture, de ses reliefs, par la vision, la parole, le toucher.Un beau voyage vers l’autre, tout ça sans aller très loin, ni casser sa tirelire.Une terre où parfois on a envie de s’installer pour toujours.Et je crois que pour les hommes, c’est un peu la même chose : l’aventure, à portée du quotidien, à laquelle s’ajoute une notion qui doit venir de l’âge de pierre, de la chasse, je ne sais pas : le désir de possession, d’attraper une proie…
Clairement, il m’est impossible d’être amoureuse comme lorsque j’avais 20 ou 25 ans. Je peux aimer quelqu’un mais plus « à la vie, à la mort », plus de façon folle, totale, romantique comme avant. J’ai vieilli et j’ai senti, physiquement, que cette dernière rupture brisait quelque chose en moi, la dernière part de confiance, de rêve que je conservais.
×