voila nous somme ensembles depuis 1 ans notre relation est en dent de scie, mais nous somme attacher l’un a l’autre moi je l’aime et lui ne dit rien , nous nous enttendins bien, le seul probleme est que pour que cette relation soit complice il faudrait qu’il me fasse l’amour OR nous n’avons jamais fait l’amour pour des raison qu il n’y arrive pas jusque au bout, cette situation nous pourris la relation car il manque 50% de la relation c’est le cote charnelle pour que nous puisdions nous epanouir ensselbles et que ses sentiment trouve leur chemin vis a vis de moi .. que faire?
Je ne cours pas derriere toi, je ne te demande pas de m`épouser, ni meme t`incunuer que je le veux bien, personne n`a dit que je ne peux vivre sans toi, tu n`es pas le seul homme sur terre, c`est vrai que je t`aime sincerment et profondement, que je te trouve ideal, mais je ne suis pas aveugle pour autant, je suis lucide et je peux tres bien aller voir ailleurs quand et comme je veux… tu m`as déja vu a l`oeuvre… je reste independante de toi…
Au 9 em mois, c’est a dire, l’actuel: il y avait encore le tabou de parler du futur, au début de la relation, les termes du contrat étaient clairs: pas d’engagement! J’ai eu l’espoir que ce soit changé durant tout ce temps, apres presque 10 mois de relation, j’ai battu 5 fois son record maximum et il m’a déclaré que j’étais comme sa premiere vraie petite amie et qu’il pense que je serait la seule… de ses principes: il ne peut trahir ma confiance, il se sentirait lâche avec une conscience pas tranquille… je lui voue une confiance réciproque tres profonde quant a la fidélité, d’autant plus qu’il est resté 4 ans célibataire durant lesquels il a ascéré sa personnalité…
L’évolution d’une relation, ses imprévus, ne sont pas des obstacles à l’engagement. S’engager ne signifie pas tout prévoir, tout savoir. Dans ce que tu dis, il y a une contradiction : d’une part la relation est jalonnée de surprises, elle est changeante, elle évolue (là-dessus nous sommes d’accord). Mais d’autre part, si on veut s’engager, il faut être sûr de tout contrôler. Si on suit ce raisonnement, s’engager devient impossible (puisque le contrôle total est impossible). Donc, on ne s’engage pas mais on vit au jour le jour en attendant que ça tienne… ou que ça casse.
« Nous sommes proches toutes les deux car cette relation a été importante pour chacune. Nous avons une relation complice, avec beaucoup d’humour et nous reparlons de temps en temps de notre relation passée mais sans arrière-pensée. Il y aura toujours une attirance car c’est ce qui nous a réunies à la base, mais il ne se passera plus rien. C’est une histoire terminée, nous avons avancé chacune de notre côté et nous serons toujours là l’une pour l’autre, pour parler de tout, de rien, de nos soucis, nos couples… »
moi aussi j'ai rencontre il y a 22 ans l'amour de ma vie nous etions marie tous les 2 je n'ai pas osé franchir le pas j'ai ete sa maitresse pendant 3 ans et nous nous sommes quittés il y a 3 ans au bout de 20 ans de separation il a fait des recherches et m'a retrouve mais la vie tourne j'ai divorcé de mon premier marie dont j'ai 3 enfants et me suis remariee il y a 11 ans dont j'ai un enfant moi aussi il habite a 1000 km de moi merci internet depuis nous nous sommes vu 1 fois l'annee passee et c'etait comme si l'on venait de se quitter la veille pourtant nous avons 10 ans d'ecart il espere finir sa vie avec moi et moi mon fils n'a que 11 ans j'ai 51 ans j'ai un travail qui me plait mais mon couple est triste je ne cesse de penser a lui je ne suis pas heureuse et pourtant je reste malgre que ma vie est avec lui j'ai beaucoup d'obligation et lui pas beaucoup il pense qu'en2010 nous vivrons ensemble moi je demande simplement de le revoir plus souvent de nous aimer et le reste on verra merci a toi je vois que je ne suis pas la seule
Trois sur dix. C’est le nombre de lesbiennes dont la famille au complet est au courant de leur orientation sexuelle. Dans le monde professionnel, elles sont encore moins visibles : seules 18% d’entre elles ont fait leur coming out auprès de leurs collègues. Ces chiffres, révélés lors d’une enquête menée par SOS Homophobie et parue en 2015, sont révélateurs de l’invisibilité des homosexuelles dans notre société. Si, de prime abord, il peut sembler aujourd’hui plus simple de vivre ouvertement son homosexualité, les principales concernées, elles, restent encore bien souvent dans l’ombre. La raison ? 63% d’entre elles redoutent les réactions hostiles. Une peur bien fondée, lorsque l’on sait qu’en moyenne 60% des lesbiennes ont subi au moins un acte homophobe ces deux dernières années. Des insultes, généralement. Mais aussi des moqueries, des discriminations et, dans les cas les plus extrêmes, des violences physiques et sexuelles.

Lui permettre de garder sa liberté peut paradoxalement le pousser à l'investissement dans son couple. Si un homme sent que sa compagne lui fait confiance et qu’elle lui apporte le confort et les sentiments dont il a besoin, de lui-même il aura envie de plus. Plus un homme a de liberté dans son couple et plus il sera accroché à sa moitié. Respectez ses moments seul avec ses amis, ses besoins de solitude etc. A son tour il respectera également vos besoins d’après-midi shopping avec vos copines et vos heures au téléphone pendant le film du soir. Tout n'est que question de patience.


C’est une histoire très navrante, Natasha. C’est désolant… j’aimerais juste dire aux personnes qui se désengagent comme ça, la prochaine fois que vous voudrez briser un cœur, essayez de trouver une meilleure excuse que « je t’aime », ou encore « j’ai peur ». Encore que cette dernière a l’avantage d’être vraie : ça s’appelle la lâcheté. Voilà, vous m’obligez à être méchante maintenant…
Salut. Moi je voudrai récupérer mon ex. Ça fait maintenant 2mois que je suis de nouveau en contact avec lui. Un soir je lui ai demandé si on pouvait se voir pour causer un peu et il a dis oui et m’a invité chez lui. Je suis allée laba on a causé et beaucoup rigolé. On se comportait l’un envers l’autre comme si nous étions à nouveau ensemble. Et après cela je lui ai demandé s’il me donnait une nouvelle chance d’être avec lui et il m’a répondu que je suis là non avec lui. J’ai pas saisi ce qu’il voulait dire par là mais j’ai pensé que cela voulait dire oui je te donne une nouvelle chance. Donc après cette soirée on s’est pas revu, on s’écrivait mais il ne faisait jamais le premier pas et en plus il prenait du temps avant de me répondre dès fois toute une journée sans nouvelle de lui. Maintenant c’est encore pire il ne répond même plus à mes messages. Le dernier message que je lui ai envoyé est que s’il veut que notre relation dure qu’il faudrait qu’il prenne aussi l’initiative de me consacrer du temps d’organiser des choses qui nous feraient plaisir,bref,d’avoir des attentions. Parce que c’est un homme très chargé. Et là aussi il n’a pas reagi. Dès fois je le vois connecté sur facebook mais il ne me parle jamais ni répondre a mes messages. Je sais plus quoi faire. Merci pour votre attention!!
Si les amis de votre copine vous apprécient, il y a des chances que celle-ci vous accorde inconsciemment encore plus de valeurs. A contrario, si ces amis ne vous aiment pas, il y de fortes chances qu’ils cassent du sucre sur votre dos jusqu’à aller parfois au bourrage de crâne. Même si cela ne suffira pas forcément à la faire rompre, cela reste toujours un handicap dans une relation.
Toi seule à la réponse à cette question car je ne peux pas prendre les décisions à ta place… Effectivement les cirocnstances sont spéciales car il sort d’une très longu histoire et ce n’est pas simple de se relancer seulement après 7 mois. par contre, si tu parviens à faire en sorte qu’il ait un vrai coup de coeur alors tu peux inverser la tendance.

Lorsqu’un homme se sent désiré par sa femme, cela a un effet profond sur sa vie entière. Cela lui donne un sentiment accru de confiance et de bien-être qui s’étend à tous les domaines de sa vie. Mais, lorsqu’un homme se sent rejeté physiquement par sa femme, il a aussi l’impression d’être rejeté en tant que mari, soutien de famille et homme. Voilà pourquoi il est si important de faire de la relation sexuelle une priorité!
En général, l'homme et la femme n'ont pas la même notion du milieu de travail. L'objectif de l'homme est de faire son travail, d'atteindre ses objectifs. Il n'est pas vraiment préoccupé par les alliances ou les relations interpersonnelles sauf si elles lui permettent de relever des défis. Pour la femme, les relations interpersonnelles en milieu de travail sont très importantes. Elle a tendance à prendre pour personnelles les choses qui surviennent au quotidien, et la relation avec l'autre femme est généralement touchée. Elle a la mémoire longue : elle accumule les émotions, se compare aux autres et a parfois tendance à se déprécier si son estime de soi est plus faible. C'est à ce moment qu'un déséquilibre peut se produire.

Je devais attendre 1 semaine et demie pour rencontrer ce fameux premier homme. Entre temps, le deuxième n’a cessé de me complimenter, de me demander s’il avait une chance, de me témoigner son attachement envers moi et une certaine dépendance à priori… Il m’a même invitée à des événements cet été, alors qu’on ne s’était pas encore rencontré. Je lui disais à chaque fois que je ne pouvais rien lui promettre, et il disait qu’il comprenait, et que si je dis oui au premier homme, ça irait pour lui et voudrait que je devienne sa meilleure amie.
Je suis un ancien croyant (protestant "libéral"), mais seulement jusqu'à 21 ans, lorsque j'ai commencé à découvrir, il y a plus de 50 ans, les options non confessionnelles qui m'avaient été occultées. Les protestants libéraux permettant l'interprétation de la bible, et ayant donc en quelque sorte inventé le "libre-examen", je me croyais naïvement du bon côté de la barrière dogmatique. Mais, bien que rapidement convaincu intellectuellement par les arguments rationnels et scientifiques de l'inexistence réelle de "Dieu", il m'a quand même fallu 4 ans pour m'affranchir affectivement de ma croyance passée et pour devenir athée, en passant par le déisme, l'agnosticisme et l'incroyance.
Il était très entreprenant au début puis ensuite a mis une distance quelques jours, puis est revenu et ainsi de suite …. dernièrement nous avons passé plusieurs jours de félicité tous les deux ( mes enfants étaient en vacances chez leur père) nous devions nous revoir la semaine suivante et là de nouveau il me plante, silence radio…. cela fait maintenant une semaine que je n’ai pas de nouvelles et que je ne lui en donne pas bien sûr.

Les hommes peuvent donner l’impression qu’ils sont émotionnellement forts, indifférents, voire même froids, mais en réalité, la plupart des hommes sont étonnamment fragiles émotionnellement. En fait... ça ne fait pas partie des qualités plus « masculines » qui font un homme, que d’afficher ou de parler souvent de ces choses-là, et d’éviter de créer l’occasion d’établir un lien et d’être intime.
Alors ma situation est celle d’une nana de 22 ans qui est bêtement tombé amoureuse de son “plan Q”. J’ai rencontré ce mec il y a 3 semaines, après lui avoir parlé pendant une semaine sur un site de rencontre (pas pour rencontres sérieuses). Au départ je ne voulais pas de copain, je voulais juste m’amuser et profiter de mes dernier mois aux Etats Unis (j’habite à NY depuis 3ans et c’est ma dernière année). Du coup premier soir, après quelques verres au bar, je l’ai invité chez moi et on est passé à l’acte direct cette première nuit. On s’est revu le sur-lendemain et on a passé presque 24h ensemble. Je mettais une petite distance émotionnel, ce qu’il a dû ressentir un peu (même si j’étais quand meme douce et caline par mes actes). Mais il m’a donné matière à m’attacher en insinuant vouloir me revoir, en me parlant déjà de ciné, diné et boite privé, et en étant très câlin (même après l’amour). On est d’accord qu’il sait qu’il n’a pas besoins de mensonges pour me faire passé à l’acte… Puis ce qui devait arrivé arriva: je me suis attachée très fort très vite (il me plait trop c’est l’horreur!) surtout qu’après ce week end là, il a été distant par messages (donc forcément, je me suis attaché encore plus!!!) HEUREUSEMENT, j’ai bien agi en étant directement distante aussi ‘suis moi je te fuis, fuis moi je te suis!” tout en étant chaleureuse lorsqu’il y avait communication. C’était de la pure stratégie parce qu’en vérité j’étais scotché au tel en attendant ses texto (mais chut)! Ca a super bien marché vu qu’il a fini par m’écrire lui, après 3 jours de silence radio de nos deux parts, et on a repassé une nuit ensemble. Puis il m’a invité au ciné (c’était parfait, il m’invitait a sortir!! Ce qui voulait dire qu’il voulait passé du temps avec moi, en dehors du lit! Sachant que j’allais retourné seule chez moi après, parce que j’avais mes règles, et il le savait). Puis il m’a invité à dormir chez lui et ça c’était hier. C’était cool, il a des attentions douces sans faire le mec super amoureux non plus (heureusement d’ailleurs). Y’a des choses qui me disent que je lui plais vraiment et plus que physiquement, puis après y’a une distance soudaine qui me fait me demander si je ne me fais pas des films. Y aurait-il trop de “fuis moi je te suis”? Est-ce qu’il a l’air de jouer au même jeu que moi? Même longueur d’onde ou pas du tout? J’ai aussi peur de ne pas faire une bonne balance entre les deux extrèmes et d’envoyer le mauvais message! Je ne veux pas qu’il pense que je ne suis intéressée que par le sexe, mais je ne veux surtout pas qu’il sache que je pense vraiment beaucoup à lui non plus. Le problème c’est qu’à force de jouer la stratégie, je suis un peu trop tombé dedans.. Ce matin en repartant de chez lui, j’étais un peu déçu parce que j’ai senti qu’il voulait pas que je tarde à partir. Je savais qu’il avait des choses à faire, mais je me suis senti un peu rejeté comparer aux autres fois où il repartait 3h plus tard que prévu. Du coup je me suis mise sur la défensive et j’ai dit une connerie (lui était encore dans le lit ) : “Ok bye, text me, call me, or whatever.” en mauvaise traduction ça donne en gros “text moi, appelle moi, ou n’importe/tant pis, bye!”. Il a senti le malaise parce qu’il m’a envoyé un texto plus tard dans la journée me demandant si tout allait bien. Et j’ai rattrapé le coup en lui disant que bien sur, ça allait bien! Et lui, comment il va? “:)” et j’ai été encore plus loin, quand il ma dit que ça allait mais qu’il était fatigué, je lui ai écris que j’étais fatigué aussi mais que ça en valait la peine “:)” et depuis pas de réponse, ce qui commence à être normal entre nous.. Je compte ne plus rien lui écrire jusqu’à ce qu’il m’écrive lui. J’ai peur d’avoir eu l’air un peu inconsistence et trop peu sûre de moi aujourd’hui. Comment dois-je agir avec lui maintenant? J’aime ce jeu de seduction mais ça me prend toute ma tête et tout mon temps. Je n’ai jamais été dans cet état pour quelqu’un. J’ai tendance à toujours avoir ce que je veux, en général c’est moi qui arrive à les rendre fou! Et là je suis totalement paumée…
"Au fil du temps, un mariage change et évolue. Il n’est pas rare d’entendre la femme dire à son mari: 'J’ai l’impression d’avoir mûri plus vite que toi', surtout s’ils ont des enfants", indique-t-elle. "Souvent, la femme a encouragé son mari à suivre une thérapie pour combler ce fossé entre eux. S’il y est réfractaire, cela crée une impasse pour le couple: la femme ne souhaite pas continuer à répéter les mêmes schémas malsains tandis que le mari veut maintenir le statu quo."
Bonjour, j’ai 22 ans, avec mon copain depuis bientôt 4 ans . Il m’aime , je le sais. Mais Il y a 3 jours, on a eu une dispute lors d’une sortie.Des disputes, on en a beaucoup. Selon lui, je ne fais qu’à ma tête et je suis trop égoiste. Et il m’a dit que c’était à moi maintenant de proposer des sorties.. et qu’il ne veut plus faire d’efforts, comme ça il est tranquille. Depuis , il n’a plus trop envie de me parler .. On se parle via messages mais pas beaucoup, c’est froid. Et je lui ai envoyé aujourd’hui un message lui disant qu’il me manquait et qu’il m’aimait. Sa réponse: ça se voit que je te manque .. Et il est très énervé, me disant qu’il n’avait pas trop envie de me parler.
Puis est arrivé l’été, avec de mon coté la perte d’une personne proche, avec des conflits familiaux autour, ainsi qu’une incertitude pour débuter la 4e année, cela n’a pas été une période simple, perdant aussi d’un coté la légereté que j’avais. Je me suis reclus d’une certaine façon au début de l’année universitaire sur moi même, devant me battre pour décrocher une alternance et continuer mes études, dans cette ville si loin. Je suis devenu peut être un peu trop sérieux dans mes messages, allant même jusqu’a m’inquiéter pour des broutilles. Puis j’ai appris par elle que son groupe de filles qu’elle avait depuis 3 ans, fréquentait de temps en temps d’autre gars potes d’une des filles.
Qu'est-ce qu'il a d'urgent à faire, à une heure du matin ? La réponse qui vous fait peur est probablement la bonne : "rien". Il n'a rien d'important à gérer en plein milieu de la nuit qui l'empêche de dormir avec vous. Peut-être que votre partenaire sexuel vous dira qu'il n'aime pas dormir avec quelqu'un, parce qu'il a trop chaud, trop froid, trop sommeil ou trop faim. 

Je me suis rendu compte par la suite que ce garçon était un ami d’un autre que j’ai côtoyé 3 mois auparavant avec qui ça n’a pas marché. (Je ne connaissait pas ce garçon à ce moment la) j’ai voulu être honnête avec lui car il me plaisait et je cherchais quelques chose de sérieux. Seulement le fait que j’ai côtoyé son ami la complètement bloqué sur une possible relation avec moi. Je le comprends mais son ami lui a dit qu’il s’en foutait que si on était bien ensemble c’est tant mieux. Que puis je essayé de faire pour le faire changer d’avis ou du moins qu’il m’ouvre un peu la porte et qu’on puisse en voir avec le tps si ça peut s’arranger?


L’une des qualités que la gent masculine aime chez les femmes est justement la patience, le fait qu’elles ne mettent pas de pression pour tout de suite avoir quelque chose de solide. Justement, pour créer une histoire durable et solide il faut du temps, apprendre à se connaitre et c’est justement ce que vous allez faire en suivant mes conseils, il ne faut jamais se précipiter et immédiatement s’attendre à ce qu’il agisse comme vous.
Alexandre, je viens de me faire quitter pour la 3eme fois en un an par un homme qui dit ne pas avoir le temps du fait de son travail ou suffisament motive pour entretenir une relation (avec moi). Je me reconnais tout a fait dans ton article. Aujourd’hui je me sens rejetee et frustree et reste persuadee que l’on est fait pour etre ensemble, d’ou ma difficulte a lacher prise. J’ai besoin de tes conseils,… Merci
La France me manquera probablement lorsque la faim viendra questionner mon estomac et que l'idée d'un morceau d'emmental me fera saliver plus que de raison, ou, lorsque ne pouvant exprimer mes émotions autrement qu'avec la langue de Molière, je devrai me taire. Bien des choses me manqueront forcément… On sait ce qu'on quitte mais on ne sait pas ce que l'on trouve.

Pour l’approche jungienne l’ami est cette partie de nous qui cherche à nous indiquer le chemin de la liberté, c’est-à-dire celui de notre individuation. D’un point de vue hiérarchique il est juste en dessous du sage mais s’il n’en a pas les aspects magiques, il garde une fonction de présence qui donne du courage pour affronter les épreuves de la vie. L’ami c’est l’alter ego, un autre soi-même qui est là comme soutien indéfectible. Pour les femmes on peut associer l’ami à leur animus (partie masculine de la femme) qui s’éveille et commence à se manifester de manière douce.
L'article mis a disposition est intéressant et devrait faire réfléchir tous les croyants. Figurez-vous que dans mon pèlerinage dans la foi (ma vie de croyant, si vous préférez), je visualisais ma grand-mère penchée sur moi alors que je dormais chez elle, petit enfant, ou encore ma mère marchant à mon côté dans la nef de l'église pour ma première communion... Rien qu'à partir de là, vous pourriez jubiler d'avoir raison ! D'ailleurs, les neurosciences n'inventent pas la poudre : déjà Sigmund Freud trouvait que les dieux sont des substituts parentaux pour névrosés en mal de vivre.

Avoir les cheveux bien coupés, la barbe propre (si vous en avez une) et porter des vêtements élégants et à votre taille est très important. Votre allure générale, même si vous n’êtes pas « fashion » en dira long sur votre état esprit. Une femme aura par exemple assez vite fait de juger un homme à son apparence : s’il est mal coiffé, qu’il sent la transpiration, la cigarette et/ou l’alcool et que ses vêtements sont tâchés, elle sera certainement moins attirée que s’il est propre, qu’il a une jolie coiffure et des vêtements cleans, à sa taille et éventuellement repassés. Ça paraît logique n’est-ce pas !? Et bien sachez que beaucoup d’hommes ne font pas cet effort-là avant d’aborder une femme !


Bien bonjour, je suis avec un homme cela va faire bientôt 3 ans en janvier, j’avoue que je crois en train d’arriver à bout de son ignorance, car je suis fatiguée de lui reprocher de son manque d’attention à mon égard, il trouve toujours des justificatifs comme si il était le seul à être trop occupé par le boulot, je taff aussi comme lui, mais est-ce une raison. Du coup j’ai décidé depuis quelques semaines de ne plus me prendre la tête, à vouloir toujours me soucier et m’inquiéter pour lui, apparemment je trouve que c’est peine perdu tous ces efforts que je fais. J’ai décidé de ne penser qu’à moi même le temps de l’observer voir s’il va y avoir un changement vis-à-vis de son attitude, donc dite moi je fais bien d’agir de la sorte et si il y a d’autres astuces pour qu’il réalise combien de fois je l’aime et que son indifférence me fait mal.

« Il attend que le couple répare son malaise intérieur. L’amour qu’il offre n’est trop souvent qu’un amour narcissique, et il est difficile de distinguer l’adoration de l’être aimé de l’adoration de soi », complète la psychiatre. « Les narcissiques manquent d’estime d’eux-mêmes à cause de déceptions précoces. Mal aimés, pas aimés, rejetés, qui leur reste-t-il à aimer sinon eux-mêmes ? », ajoute Serge Hefez. 
Mais qu'est -ce que de s'engager à tout prix apporte réellement après une semaine , 2 mois , 5 mois ? Nous les femmes on a besoin d'etre rassuré . On prefererait etre l'officielle d'un homme qui nous aime à moitié tant qu'on est sur de le posséder . Le secret d'une relation stable c'est la liberté . Arretons de vouloir tout posséder et soyons heureuse seules .

Je suis avec mon copain depuis maintenant 1 an, il est en instance de divorce depuis 2 ans, il a peur de s’engager avec moi, mais il m’investi beaucoup dans sa vie. Il m’a présenté ses enfants, il est conscient et me le dit souvent que je lui apporte tout ce qu’aucune femme ne lui a jamais apporté, il ne me cache pas qu’il m’aime, on s’entend à merveille au lit…il a souvent rompu pour revenir vers moi à chaque fois car je lui manque trop et qu’il a des sentiments, il a peur d’être enfermé et veut sa part de liberté, c’est à dire pourvoir avoir une aventure si une occasion se présente et il me laisse ma liberté aussi…c’est quelqu’un d’honnête…parfois j’ai du mal à comprendre son comportement contradictoire

Vous parlez de vos traumatismes d'enfance. Ils sont donc très solidement ancrés en vous et quels que soient les efforts que vous puissiez faire, vous ne les surmonterez pas en peu de temps. La jalousie, en particulier, est redoutable. Vous dites aussi que vous passez votre temps à douter de lui… et a non plus ça ne se guérit pas en quelques semaines (si toutefois ça se guérit un jour…).
Pour l’exemple de la rupture, le break pré-rupture, me semble souvent une bonne idée. Il permet, justement, de vivre sans l’autre un temps, de gérer le manque, d’être au clair sur les raisons de la rupture et de prendre une décision sur laquelle on ne revient pas. Le défaut du break, c’est qu’il est pénible pour celui qui le subit, car il a une épée de Damoclès sur la tête. Et, souvent, même être « propre » peut impliquer de la souffrance.
"Vulgar" is an exaggeration, but it depends on the context: to refer to males in general as "les mecs" is on par with referring to them as "guys" in (American) English; to refer to an unnamed (male) third party as "un/le mec" is about the same as "dude" in (American) English; similarly, you can refer to a group of your (male) friends as "les mecs". However, it would be very inappropriate for a shopkeeper to call a group of customers (even if they are all male) "les mecs" in the way Americans might say "guys". It's also fairly vulgar (or chavvy, if I can use a Britishism) to call out to someone you don't know by saying "eh, mec!". I find "mon mec" a little bit vulgar — but again, that's just my impression, I'm not saying all native French speakers, or even all Frenchmen, will necessarily judge it the same way.
Je suis exactement dans cette situation. Il s’éloigne, je pense que je lui fais peur car nous sommes tous les deux en transition. Il revient dans sa région d’origine et moi aussi mais on ne sait pas encore comment, où . Il me pose souvent des questions sur mon travail car je recherche actuellement dans la région étant basée dans une autre ville pour le moment et je crois que ça l’angoisse et le repousse. Il faut savoir que nous sommes sortis ensemble pour la première fois il y a 3 semaines, il est déjà avec quelqu’un mais ne vit pas avec (je le connaissais depuis 17 ans, nous avons une petite histoire à 24, il en a maintenant 40). Le week-end a pris une tournure que je n’attendais pas. Petit diner préparé, vin, etc. Tout était parfait, il voulait passer du temps avec moi que je reste plus longtemps (4 jours au total et nous avons bien sûr couché ensemble mais c’est lui qui est venu alors qu’il me dit qu’il n’a plus de libido). Je suis repartie et j’ai attendu 2 jours avant de lui envoyer un sms pour savoir s’il voulait qu’on se revoit. Il était prêt à tout et il a même demandé à sa mère si je pouvais loger chez elle (il est chez elle pour les fêtes), je lui ai dit que ça me gênait un peu mais je pense que je n’ai pas été claire, je voulais dire que ça me gênait car il était encore avec son amie. Puis il m’a rappelé et proposé de passer le 1er de l’an en amoureux diner aux chandelles, j’ai accepté ce que je n’aurais pas du faire car là il vient de me rappeler pour me dire qu’il devait mettre les choses au clair avec son amie (la quitter) avant de commencer autre chose car il avait la boule au ventre et qu’il ne pouvait pas avoir une double vie. Mais en même temps il me dit que je ne dois pas l’attendre, qu’il va me rappeler ou pas mais que je peux le rappeler dans 3 semaines lorsque je passerai dans sa ville pour prendre la température. J’hésite, dans 3 semaines cela fera seulement 2 semaines qu’il ne sera plus avec elle, dois-je le laisser me recontacter ou le recontacter mais plus tard ?? Sachant que j’ai peur qu’il en rappelle jamais. Il me dit qu’il ne se projette pas, or on ne s’est vus qu’un week-end. Quand j’étais chez lui il me disait qu’ils s’aimaient avec son amie mais que c’était platonique depuis un an (ils ne vivent pas ensemble et ne dorment pas ensemble) et là il me dit au téléphone qu’il n’est plus dans une relation amoureuse avec elle. De l’autre côté, il me dit que le week-end était génial, il m’a emmené se balader, préparer à manger tout le week-end, dit qu’il a passé de bons moments avec moi, il m’a exposé toute sa vie et une partie de ses blessures, il dit ne pas vouloir d’enfants et me demande jusqu’ à quand je peux en avoir, m’expose même les prénoms d’enfants qu’il aime et là pouf. Alors que c’est lui qui s’est enflammé à me proposer de se revoir et le jour où je suis partie je lui ai dit oui on peut se revoir et on voit comment ça se passe (donc pas de pression). Je ne sais pas comment réagir, au téléphone je lui ai dit de faire ce qu’il avait faire, de prioriser que je n’attendais rien à la base que je voulais voir comment les choses allaient évoluer maintenant est-ce que le manque va se créer si je ne l’appelle pas sachant que cela ne fera que 2 semaines de séparation avec son amie et qu’il a aussi son retour/déménagement à préparer, je fais quoi j’attends un mois et demi histoire d’être aussi moi aussi en bonne position (boulot, appart) pour le recontacter sachant que je le connais un peu, je sais qu’il ne rappellera pas. MErci
Après pour ne pas avoir l’air ridicule(et qu’elle se sente ridicule par ricochet, ce qu’elle n’aimera pas) , ne pas se prendre trop au sérieux, et c’est au-delà de l’accroche(qui peut être juste la vérité qui me parait très bien : « Salut, cela fait DEJA 6 mois que je te vois et que j’ai envie de te parler, …a chaque fois trop de monde autour de toi donc je n’ose pas y aller et je laisse tomber même quand vous n’êtes que 2 , …. dans le bus …..mais la aussi même quand tu es seule je n’arrive pas a me lancer , je n’arrive vraiment pas a me concentrer etc… et j’ai vraiment envie de te connaitre même sans te draguer ») d’avoir un échange verbal intéressant , avec une touche d’humour en plus(si possible) pour DETENDRE l’atmosphère si tout le monde est un peu crispé.Et ça c’est le plus dur. La conversation meurt, c’est le fil qui est coupé, plus de contact, pas facile à relancer, le malaise qui s’installe.
Bonjour voilà 3 ans et demi que je suis avec mon compagnon, et en ce moment il est très distant car j’ai très souvent mis le mariage sur le tapis. Il est contre le mariage et moi c’est un besoin fondamentale avant de pouvoir vivre avec lui. Nous sommes issu de deux religions différentes et nous acceptons nos différence mais il se braque des que j’essaye de parler mariage je n’arrive pas à trouver le juste milieu pour qu’on puisse chacun faire des concessions et se mettre d’accord. Je ne peux pas vivre avec lui tant que nous ne sommes pas marié. Je sais que c’est risqué et que ça peut lui faire peur mais j’ai essayé depuis que nous sommes ensemble de lui montrer que j’étais facile à vivre
je vais tacher de faire simple: je vis depuis 1 an et demi avec un homme sortant d une relation toxique avec une femme qui continue a nous mettre des batons dans les roues afin de detruire notre couple. se sert des enfants pour le convaincre et de la des disputes ont commencé malgré tous les efforts que j ai fait pour lui montrer que la vie continue et qu on a droit au bonheur ( demenagement pour se rapprocher de l ecole de sa fille est un ex..) ils ont une maison en vente donc encore des choses en commun.. donc un peu compliqué…avec le temps notre amour en a pris un coup au point ou il a decidé de retourner chez ses parents pour se reconstruire et y voir plus clair. j ai accepté avec douleurs mais si cela peut nous aider alors ok. ce week end il vient me voir et me dit ” je veux pas m engager, ne veut plus tenter de revivre un echec mais je veux pas non plus en arriver a une rupture” par ex chacun va dans la famille de l autre seul…
Bonjour , moi mon souci c’est que sa fais bientôt 4 ans que l’ont est ensemble j’ai 19 ans et lui aussi. Etant en vacances 2 mois , il pars souvent en vacances des qu’il en a la possibilité , une semaine début Juillet , ensuite 4 jours chez sa cousine et la 10 jours EN CAMPS avec des Allemands qui viennent tout les deux ans dans son village. Et moi je suis chez lui avec ses parents. Je réfléchie beaucoup mais la je ne sais vraiment plus quoi faire. Avez vous des conseils pour qu’il réagisse ?
bonsoir, je vis le même problème. on s’est croisés pendant les vacances et on a continué a se voir après parce qu’on vis dans la même cité. je lui fais des cours d’anglais et on s’est embrassé une fois. moi je pensais qu il me veut alors qu’il ma dit qu’il meurt d’envie mais qu’il n’est pas sérieux et il a peur qu’il dégoûtera notre relation si on devient couple. j’ai accepté de continuer d’être son amie. on se voie tout les jours on mange ensemble et avant hier après les cours d’anglais il voulais approcher de moi aussi. cette fois ci j’ai refusé disant que je veut pas commettre la même erreur et que je veux pas gâcher notre amitié. il a dis la même chose qu’il n’est pas sérieux et que son ex lui a fait beaucoup de mal alors il est devenu comme ça, ça m’a vraiment déçu d’avoir entendu ça, et le problème c’est qu’on va faire des cours pour les enfants ensemble parce que c’est un prof de math donc on va se voir tout les samedi. maintenant je suis perdue entre rester son amie ou bien se retirer complètement, et je tiens vraiment à lui. que doit je faire? rester son amie? revivre un moment intime puis se retirer? ou bien se retirer immédiatement??
Dialoguer avec des chrétiens d’autres confessions, c’est apprendre à devenir partenaires plutôt qu’adversaires. Il ne s’agit pas de se faire des concessions mutuelles, comme en diplomatie. Il s’agit de chercher ensemble à découvrir le plus totalement possible le visage du Christ, sa volonté pour le monde, pour l’Église, pour la famille humaine toute entière. Aucune tradition ne peut prétendre tout posséder du Christ. Prendre conscience de cela, c’est découvrir que nous avons besoin les uns des autres pour faire briller son visage dans toute sa splendeur. « ?Le christianisme, disait un théologien du XXe siècle, est la religion dont la particularité est de se penser sous le signe du « ?pas sans l’autre.? »? » De ce qui peut surgir de chrétiens qui savent valoriser et mettre en commun leurs dons, le monde a un urgent besoin. C’est ainsi que frère Alois écrivait dans son Appel à la réconciliation des chrétiens : « ?Comment répondre aux défis nouveaux de nos sociétés, notamment ceux de la sécularisation et de l’entente entre les cultures, sans réunir les dons de l’Esprit Saint déposés dans toutes les familles chrétiennes? ? »
Le week end c’est très bien passé et nous nous sommes revu plusieurs week end. Toujours des textos le reste du temps ou nous n’étions pas ensemble. Puis il y a maintenant 2 semaines il est distant avec moi et nos échanges on changé. J’ai livré un peu trop vite ce que je ressentais pour lui et il as pris peur. Il me dit qu’il est perdu qu’il me respecte trop qu’il ne veut pas me faire souffrir et être sur de pouvoir m’apporter se que j’attends. Je ne voulais pas lui faire peur mais juste retrouver nos échanges et vivre notre histoire au fil du temps nous connaître mieux et apprécier chaque moments ensemble. Maintenant je ne sais comment faire pour qu’il revienne vers moi.
Il est possible (et pas trop difficile) de « réapprendre » à attirer naturellement un homme génial pour partager plus qu’une aventure avec lui. Et il est possible de surmonter ces types de résistances habituelles, ces obstacles ordinaires que les hommes trouvent dans les relations sérieuses... même si vous ne ressemblez pas à un top model (ou si vous n’en avez pas le budget, ou la garde robe).
si vous êtes dès le départ en forte dépendance, votre relation risque de ne pas durer. Dans une relation à distance, il faut savoir être patient. Ne lui mettez pas de pression et ne l’étouffez pas. En revanche, appelez-le si vous en ressentez le besoin plusieurs fois par semaine (évitez de l’appeler plusieurs fois par jour. Ce n’est pas tenable sur le long terme).
Tu t'investis beaucoup dans la recherche de l'âme soeur... et si tu commençais par t'investir dans l'amitié ? te faire des copains, sortir, faire des activités avec des copains, t'amuser, te changer les idées, et arrêter de focaliser sur une rencontre ? en faisant partie d'un groupe de copains, il y aura forcément un jour ou l'autre une personne intéressante. Une personne qui aura eu le temps de te connaitre, avec tes défauts, tes qualités... il y a des hommes qui agissent immédiatement, et ceux qui, comme toi, ont besoin de temps... et il y a beaucoup de femmes qui apprécient les hommes qui ne se jettent pas sur elles de suite.
Pour faire court. Je commence a apprendre un collegue de travail. Il me parle tous les jours me dit que je lui plais que je suis son style de femme mentalement et physiquement. Pour le moment il ne veut pas s’engager car son ex vit encore chez lui mais il est perturbé il veut se me mettre avec moi. Je commence a bien l’apprécié on s’est déjà vu à l’exterieur, il ne veut pas m’embrasser car il ne sait pas qd sa situation va changer. Je vis normalement mais plus le temps passe plus j’ai envie de partager des choses avec lui car par message on parle de tout et de rien on rigole on ne se prend pas la tête quand je lui manque il m’appelle. Que dois-je faire ?
Voila je vis une relation depuis 6 mois que je n’arrive pas a cerner. Je vis en France et mon « Chéri » ( vit a l’étranger a 3000 km loin de moi, on s’est connu quand on étaient jeune il y’a 20 ans de ça, et on s’est revu par coïncidence quand j’ai été en vacance dans son pays, comme de bon vieux amis, on s’est de suite échanger nos téléphone, pour moi je m’y attendais a rien, car je l’ai vu la veille de mon retour en France. A ma grande surprise a peine atterrit en France j’allume mon portable et la un sms de lui et depuis on n’a pas arrêter de communiquer par sms et par téléphone. une semaine après il prend l’avion et vient me voir en France il avait reverse dans un hôtel et s’est comporter comme un gentlemen pas une seule fois il m’a demander de venir chez moi, il a passer 5 jours et est reparti on n’a pas coucher ensemble . Un mois après c’est moi qui est parti le voir et la on a passer 2 semaines ensemble Toujours sans coucher ensemble même si il avait essaye gentillement et que j’ai refuser et il l’a très bien accepter et respecter car je lui avais fait comprendre que je souhaite comprendre ces sentiments envers moi car jusqu’à maintenant il a du mal a dire des mots tendre, juste des tu me manques je suis bien avec toi, tu as changer ma vie…. sans plus… moi je lui ai pourtant dit je t’aime et il m’a répondu je le sais, quand je lui ai dit et toi??? il m’a dit qu’il se sentait débile a dire le mot” je t’aime “et que je devais le sentir et arrêter de me douter que ça se voyait dans ces comportements, sauf que sa manière est froide et distante selon moi !!!! , c’est quelqu’un qui ne parle pas beaucoup mais posent plein de question sur moi et a voulu tout savoir sur moi. Ils s’intéressent a mes journées a mon travail, mais ne parlent pas trop de lui….. D’ailleurs moi je suis divorcer , lui il n’est que séparer depuis 4 ans de sa femme et a un garçon, moi je n’ai pas d’enfant…a notre première rencontre je n’ai pas oser demander pourquoi tu ne divorces pas de peur qu’il pensent que je veux l’épouser et il fuit……… et depuis j’ose pas. sauf que maintenant je me pose plein de questions vraiment. La il vient me voir dans 2 semaines et je lui ai dit pas question de réserver dans un hôtel il viendra chez moi. il a accepter mais avec difficulté bref… maintenant je souhaite lui poser des tas de questions sur comment il voit notre relation? pourquoi il ne me dit pas je t’aime? est ce qu’il est sérieux? comment continuer avec une femme que tu aimes et elle vit a 3000 km de toi? pourquoi il ne divorce pas sa femme? évidemment toutes ces questions d’un coup j’ai bien peur qu’elle le fera ou fuir ou peur comme pour tous les hommes…. alors comment faire et comment entamer toutes ces questions qui me travaillent. C’est une personne éduquée , très sur de lui, il adore son travail et passe tout son temps a me parler de son travail …. Il est gentil me traite bien et est une personne calme …Merci de votre aide d’avance
Bonsoir, j’ai rencontré quelqu’un il y’a un peu plus de 3ans. Il ne me plaisait pas du tout physiquement mais j’étais attiré par son caractère et son mode de vie roots et positif. Lui m’a toujours sollicité sans pour autant agir, attitude timide, verre, restaurant, échanges de messages occasionnels, intérêt exacerbé de son côté. Nous nous sommes tourner autour… Je ne pensais pas qu’un jour il se passerait quelque chose et nous ne parlions jamais de nos compagnons respectifs. Toujours cet arrière plan, rassurant de mon côté. Et depuis quelques temps il a osé m’approcher est devenu entreprenant. Cest je pense ce qui a permis de débloquer quelque chose il avait l’air sur de ce qu’il faisait… Je me suis laissée petit a petit aller. Je me suis dit que j’allais lui laisser une chance, pour une fois j’allais être réceptive et ne pas jouer les sarcastiques ou les méchantes. On se voit quelque temps mais il n’agit plus du tout comme quelqu’un de réellement intéressé et limite distant. Il me fait une crasse et revient… Toujours… Cette fois je m’énerve et pourtant il continue d’être la. On met tout à plat on se dit que c’est peut être maintenant qu’il faudrait tenter quelque chose. Et moi forcément je ne supporte pas ces changements d’humeur ou ces choses qui ne se fixent pas et surtout pas après tant d’années. Bref je n’arrive pas à me raisonner je suis agacée car je ne saisis pas l’intérêt qu’il peut avoir à sans cesse me solliciter pour ne finalement pas profiter de cette opportunité qui nous tend les bras. Bref j’ai juste envie que tout ceci ait une fin positive ou non. Cest pesant. Je suis extrême et voudrais que ca coule de source mais je pense qu’il y’a un pb de communication qui perdure. Camille
L’engagement de votre homme est peut-être très important à vos yeux, vous savez que c’est le fait de vivre ensemble et d’avoir une vie de famille qui vous permettra d’être pleinement épanouie. Mais pourquoi ne pas essayer d’apprécier la vie que vous avez en ce moment avec votre homme ? Vous vivez peut-être séparément mais au moins vous avez aussi vos moments de tranquillité et votre endroit à vous. Vous n’avez peut-être pas encore d’enfants mais au moins vous pouvez en profiter pour faire les voyages que vous avez toujours rêvé de faire, pour mener à bien les projets qui demandent du temps et de la disponibilités… Apprenez à apprécier les moments que vous offre la vie et entrez dans un cercle vertueux.
suite de mon histoire , en effet on a parlé de mon besoin de faire plus de cam et a été comprehensif et a eu le declic , depuis on fait d’avantage de web cam…petit a petit on s’apprivoise, car lui a connu peu de filles 2-3 et a été naif et decu, trahi… donc depuis des années il s’est réfugié ds son monde interieur…car les histoires non serieuses, de tromperie ou ephemeres….ne l’interessent pas , je sais qu’il veut construire avec moi mais il des apprehensions et une carapace avec les années, en gros il esperait un jour rencontrér la bonne sans y croire et en etant blasé, mais depuis qu’on est ensemble il sort petit à petit de sa cocquille, en tout cas on a hate de se voir et on a pleins de projets , ca évolue plutot bien
En résumé, à la base, j’ai directement tracé mes lignes, et dit clairement ce que je voulais. Je n’ai pas pensé « bon, je vais voir ce que ça donne… si c’est bon, je reste, sinon ce sera toujours ça de pris ». Je me suis vraiment dit dès le début : « si c’est pas sérieux, on s’arrête tout de suite ! ». Ça fait un peu carré, comme façon de penser, mais j’en avais juste marre des « Je t’aime bien, mais je sais pas… je ne suis pas prêt pour autre chose », ou encore « Ces quatre années étaient merveilleuses, mais je pense aller voir ailleurs, j’ai envie d’autre chose ». Ah ces mecs ! j’ai encore envie de les étrangler ! ON A TOUJOURS ENVIE D’AUTRE CHOSE ! Ce n’est ni une excuse, ni un argument pour planter sa copine et partir, ou ficher en l’air une relation de quatre ou cinq ans !
Que penser d’un homme qui est sorti avec moi (on avait 24 ans) et a dit finalement ne pas avoir de sentiments. On s’est tourné autour pendant 1 an et demi. Finalement, quand il m’a dit ça je ne l’ai plus du tout contacté, j’ai quitté la ville. On se revoit 3 ans plus tard par hasard dans un bar, il me saute dessus me fait la bise, me dit que je suis jolie, me demande ce que je deviens et si j’ai encore son numéro. Je lui parle et pars sans plus (je l’ai un peu regretté). On ne s’est pas revu depuis 11 ans et j’ai appris qu’il avait dit ne pas avoir fait ce qu’il fallait avec moi, que je lui plaisais vraiment, c’était il y a 4 ans alors qu’il était en couple. L’année dernière il a appris que j’étais “revenue dans le coin”, et il a dit qu’il avait été con à l’époque, il était jeune et con et ne voulait pas s’engager qu’on avait des choses à vivre avant. Que je lui plaisais vraiment mais qu’il était timide et qu’il m’avait trouvé très froide la dernière fois qu’on s’était vus. J’ai bien constaté qu’il essayait de renouer les liens car il s’est tout de suite présenté à un de mes amis. Actuellement, il est avec quelqu’un mais ils ne vivent pas ensemble. En gros, il dit chacun sa vie c’est mieux comme ça, je ne la vois pas en ce moment ça fait une coupure et que… s’il me revoyait peut-être que ça le ferait ? Je ne sais pas trop quoi penser de tout ça 17 ans après notre rencontre ??!!?? C’est toujours lui qui amène mon nom sur le tapis
rhoooooo c'est comme ça que vous fonctionnez les hommes!!! piouuuuu ben maintenant je comprends pourquoi les femmes préfèrent de plus en plus leur sexe toys!!!!! vous offrez une relation pas plus enrichi que lui enfin de compte!!!!! 20 rencontres à la semaine, 240 a l'année!!!! et ben dites donc c'est l'industrie!!!! je donne rarement mon numero mais la franchement je le donnerais plus! car de savoir qu'il y a une liste de 239 avant moi!!! non merci!!!! bon courage les gars....

La véritable raison pour laquelle les hommes semblent incapables de capter les signaux « évidents » que les femmes émettent dans les situations de rencontres et de relations... et ce qu’il faut faire précisément pour améliorer la qualité de la communication que vous avez avec les hommes dans toutes les relations dans lesquelles vous allez vous retrouver.
J’ai lu tout le roman mais j’ai du mal à comprendre ta question et ce que tu souhaites vraiment mis à part que tu es amoureuse de lui et que tu veux aller plus loin. Pour répondre correctement à tes diverses interrogation et fixer le plan d’action pour le pousser à envisager une histoire avec toi, je te propose que nous nous contactions afin de trouver les solutions qui s’imposent.

L’idée, c’est qu’on vous aime, pas juste pour une histoire de sexe, mais parce que vous êtes différents de nous, pour le plaisir de l’aventure, de l’exploration presque « coloniale », partir à la découverte d’une terre inconnue, de sa culture, de ses reliefs, par la vision, la parole, le toucher.Un beau voyage vers l’autre, tout ça sans aller très loin, ni casser sa tirelire.Une terre où parfois on a envie de s’installer pour toujours.Et je crois que pour les hommes, c’est un peu la même chose : l’aventure, à portée du quotidien, à laquelle s’ajoute une notion qui doit venir de l’âge de pierre, de la chasse, je ne sais pas : le désir de possession, d’attraper une proie…

Car la vie de mystique n'est pas de tout repos. Ils sont de presque toutes les religions, sociétés et périodes de l'histoire. Moine chrétien, yogi ou soufi, le mystique est souvent un « renonçant » qui s'est mis à l'écart du monde pour vivre sa foi de façon exclusive, s'imposant des privations et entretenant une relation particulière avec Dieu ou les esprits. Il vise un état particulier de conscience - l'extase mystique - au terme d'un chemin initiatique semé d'exercices spirituels (voir les exercices spirituels de saint François d'Assise).
S'Il existe, Dieu n'est pas con. Bien au contraire, c'est alors un très, très bon ami, qui - à mes yeux - n'est pas sans rapport avec le Zarathoustra de Friedrich Nietzsche : les valeurs sont les mêmes, bien que Nietzsche écrive sous le coup d'un antichristianisme très compréhensible vue la tournure que pit le christianisme à l'époque moderne (depuis le XVIème siècle environ) : une tournure toujours plus radicale et imbécile, face aux ouvertures commerciales, artistiques et intellectuelles.
On oublie la possibilité d’écouter notre petite voix intérieure qui nous dit « de toute façon, dis-lui, lâches toi puisque tu craqueras à un moment donné » et on applique la règle consistant à se rendre distante, indisponible tout en restant très agréable. Les hommes fuient les femmes qui râlent. En revanche ils résistent difficilement aux charmes d’une bonne vivante.
De la même manière, si le séducteur avait dû enchaîner sur « je vis près de Lyon mais j’ai grandi à Paris », il aurait dit « et tu préfères quelle ville aujourd’hui ? Paris, c’est pas mal pour le stylisme, non ? ». Le séducteur est attentif, il fait référence à des éléments qu’elle lui a communiqués un peu plus tôt, il est totalement concentré sur ce qu’elle dit.
On évite de penser, car comme tu dis, cela peut « entraîner une torture mentale », un peu comme ces cours de math à l’école qui donnent des migraines. Que fait-on, dans ce cas ? Eh bien on abandonne simplement les commandes à la providence, autrement dit : aux envies du moment, à l’humeur du jour, voire à la météo ou à son horoscope. C’est l’image d’un navire sans gouvernail, avec toutes voiles levées (toutes les passions du monde, et parfois des « je t’aime »), en se laissant guider par le vent, n’importe où, nord, sud, récif de pierre. Ce navire n’a pas de boussole, n’a pas de but, et pire que tout : il y a deux capitaines à bord. Qu’on me répondre simplement : comment voulez-vous voyager sur un bateau pareil ?

Je me suis rendu compte par la suite que ce garçon était un ami d’un autre que j’ai côtoyé 3 mois auparavant avec qui ça n’a pas marché. (Je ne connaissait pas ce garçon à ce moment la) j’ai voulu être honnête avec lui car il me plaisait et je cherchais quelques chose de sérieux. Seulement le fait que j’ai côtoyé son ami la complètement bloqué sur une possible relation avec moi. Je le comprends mais son ami lui a dit qu’il s’en foutait que si on était bien ensemble c’est tant mieux. Que puis je essayé de faire pour le faire changer d’avis ou du moins qu’il m’ouvre un peu la porte et qu’on puisse en voir avec le tps si ça peut s’arranger?
Dans cette situation où déjà 3 RDV ont eu lieu, qu'on se comporte comme un couple hormis le fait que j'ai toujours pas trempé le biscuit (pour des raisons logistiques comme je l'ai dit), comment ça se fait qu'une fille puisse perdre de l'intérêt d'un coup ? J'étais loin d'être lourd par sms, on s'écrivait tous les 2 jours à peu près, et toujours pour planifier un RDV. Merci pour l'éventuelle réponse ! Bisous
j’ai pris connaissance d’un mec ayant la même nationalité que moi mais habitant dans un autre pays (Canada), je l’ai connu par Facebook, on a trop échangé à distance (par Skype, téléphone, textos) et les choses ont bien avancé entre nous, nous avons resté en relation à distance pour 2 mois et puis il est rentré au “Bled” (pour une durée de 15 jours) pour assister à des événements familiaux (mariage, fiançailles), on s’est rencontré en réel pour la 1ère fois et ayant eu une très bonne complicité et attirance physique. Après quelques sorties, on s’est mis d’accord que si tout allait bien entre nous, il envisagera de faire connaissance à mes parents et moi à ses siens et c’est ce qui s’est passé lors de sa 2ème visite après 2 mois, il pensait qu’il est temps de s’engager tant qu’on s’aimait. jusque là, tout allait à merveille. Les choses ont pris un “tour” lorsque j’ai commis ( à mon avis) un “interdit” = pleurs. En effet, tellement tout allait bien, j’ai eu peur de le perdre à un moment donné.. je me suis montré faible, très émotionnelle et une fille qui n’a pas confiance en elle, d’ailleurs, j’estime ce qu’il a conclut au final. On a échangé, il a dit son avis mais je regrette le fait que je me suis pas défendu et j’étais silencieuse. Mon silence a confirmé donc ce qu’il a dit or j’ai pas voulu parlé par peur qu’on se dispute et je le perds et au final, je me suis restée SEULE.

Pour finir sur une note psychologique, c’est vrai qu’être confrontés à un mec qui a peur de s’engager ou qui est peu démonstratif nous renvoie à nos peurs de l’abandon (et donc parfois, de l’engagement). Moi ce qui m’a le plus dérangée dans mon ressenti face à ces doutes, c’était justement le sentiment de perdre pied sans raison valable, et la croyance profonde que « de toute façon ça va pas marcher et comme ça j’aurai eu raison », que j’ai eu du mal à balayer et à remplacer par un « je décide de me faire confiance, de lui faire confiance, et jusqu’à maintenant à chaque fois que j’ai pris cette décision, il m’a étonnée positivement. Lui ce n’est pas les autres, je dois nous donner la possibilité : à moi, de me laisser aimer de nouveau, à lui, de me montrer qu’il peut m’aimer et qu’il peut aussi se laisser aimer. »
Bonjour, je suis avec un garçon depuis peu mais je suis déjà amoureuse et tient beaucoup a lui… il a 27 ans et moi 24, et en ce moment il m’ignore… son père est malade et habite loin de chez lui et il m’a dit qu’il aimerai rejoint son père et quitter la région et du coup ne sais pas quoi faire de notre couple, il ne veux pas me quitté (c’est ce qui m’a dit) mais il s’éloigne de plus en plus de moi… il me répond plus au tel et m’écrit très rarement et moi je déprime puisque je ne sait pas si on peux sauver notre couple ou pas… je suis désespéré mais j’essaie de garder espoirs
Je suis amoureuse d’un garçon depuis très longtemps et j’ai enfin réussi à lui parler. On se parle depuis un petit plus d’un mois, et on s’est vu 3 fois. Mais il ne s’est rien passé, nous avons toujours des discussions banales en vrai alors que nous parlons de choses plus personnel par message. Il sait très bien qu’il m’intéresse et il m’a deja dis qu’il m’aimait bien mais il ne sait pas si il veut se mettre avec moi, je ne sais pas quoi faire
Reste que votre article mérite d'être servi aux croyants plutôt cent fois qu'une, parce que les croyants sont eux-mêmes trop souvent... des mécréants. Cela dit, chrétiens, ils admettent être des "pécheurs" aussi. De toute évidence, ils pèchent en cette matière contre les trois premiers commandements, qui condamnent l'idolâtrie. Mais, que voulez-vous, nous sommes humains. Et, si l'on croit que Dieu a un plan pour chacun de nous, le vôtre sera de nous rendre vigilants. Toutes mes sincères, profondes et chaleureuses félicitations car, le saviez-vous ? si l'on croit en la vertu du baptême pour l’Église catholique, par lui, nous sommes tous à la fois rois, prophètes, saints et messies.
oui je suis prête mais je sais pas si je dois le laisser me recontacter ou si je dois lui écrire. La ça fait 3 jours que je suis sans nouvelle et les dernières fois c’était moi qui lui écrivait. Il se fait à son nouvel environnement, mais il sait aussi que je change de vir donc je suis étnnée de ne pas avoir de nouvelles alors qu’il m’a soutenu pendant une période, comme moi je l’ai fait quand il en a eu besoin: que dois-je faire pour ne pas le perdre?
Bonjour, je viens de lire ce sujet qui semble correspondre à ma situation actuelle. Mon homme est moi, sommes ensemble depuis plus de deux ans. Nous avons 11 ans de différences, il a 37 ans et j’en ai 26. Notre relation a toujours été un peu compliquée car il était barman, très fêtard et très proche de ses amis. Nous avons vécu rapidement ensemble, d’abord chez lui. Ca se passait assez bien, même si nos emplois du temps étaient décalés, en raison de nos horaires de travail, nous trouvions toujours du temps pour nous et profitez à chaque instant l’un de l’autre. Nous avons décidé de déménager dans un appartement plus grand. Mon homme m’a toujours considéré comme la femme de sa vie, la mère de ses enfants. Il disait m’aimer comme un fou et était assez jaloux (il l’ai toujours).
×