L’engagement de votre homme est peut-être très important à vos yeux, vous savez que c’est le fait de vivre ensemble et d’avoir une vie de famille qui vous permettra d’être pleinement épanouie. Mais pourquoi ne pas essayer d’apprécier la vie que vous avez en ce moment avec votre homme ? Vous vivez peut-être séparément mais au moins vous avez aussi vos moments de tranquillité et votre endroit à vous. Vous n’avez peut-être pas encore d’enfants mais au moins vous pouvez en profiter pour faire les voyages que vous avez toujours rêvé de faire, pour mener à bien les projets qui demandent du temps et de la disponibilités… Apprenez à apprécier les moments que vous offre la vie et entrez dans un cercle vertueux.
L'inexorable marche vers la parité peut entraîner un certain nombre de confusion sur l'identité masculin/féminin. Face à ce phénomène, le premier mouvement est de se rapprocher du "même". C'est plus simple quand on est en territoire connu : entre hommes ou entre femmes. Toutefois, c'est la différence qui fonde le désir ! Alors, si on veut pouvoir mieux appréhender le féminin pour une rencontre amoureuse… " Fréquenter des femmes, avant, est sans doute le plus "efficace"" rappelle notre expert.
Ce point me fait sourire lorsque je le rédige car je me rends compte que moi aussi par le passé je n’étais pas le parfait communiquant y compris dans les rapports hommes femmes.  Mais c’est également la preuve que tout peut évoluer si l’on décide de s’attaquer à sa nature et que l’on souhaite évoluer, sans tenir compte des préjugés que l’on peut avoir sur la relation homme femme. Je vous rassure tout de même, j’utilise des outils de coaching adaptés pour essayer de mieux dialoguer afin d’aller de l’avant et pour la plupart je les ai moi même mis en oeuvre ! Alors mesdames, si vous avez l’impression que les hommes ne comprennent pas vos besoins en terme de dialogue ou qu’ils jugent cela inutile, sachez qu’en réalité vous avez absolument raison de chercher à échanger avec votre homme, car c’est tout simplement le meilleur moyen d’instaurer de bonnes bases dans un couple. Mais peut être que vous ne vous y prenez tout simplement pas de la bonne manière…
Je ne cours pas derriere toi, je ne te demande pas de m`épouser, ni meme t`incunuer que je le veux bien, personne n`a dit que je ne peux vivre sans toi, tu n`es pas le seul homme sur terre, c`est vrai que je t`aime sincerment et profondement, que je te trouve ideal, mais je ne suis pas aveugle pour autant, je suis lucide et je peux tres bien aller voir ailleurs quand et comme je veux… tu m`as déja vu a l`oeuvre… je reste independante de toi…
« Il a peur de se perdre et d’être englouti par l’amour, peur d’être abandonné ou trahi, peur de faire des enfants, par crainte de ne pas être à la hauteur de la responsabilité, décode Marie-France Hirigoyen. Son histoire d’enfant ne lui a pas permis d’élaborer des bases assez solides à son narcissisme pour accepter qu’aimer, c’est aussi prendre le risque de souffrir. Parce qu’elles n’offrent pas de garanties, les relations affectives sont inquiétantes, certains préfèrent fuir dans le détachement. D’autres deviennent agressifs, mais c’est pour masquer le petit garçon apeuré, parfois dépressif, qui sommeille en eux. »
Par contre j’ai remarqué que l’un comme l’autre, on a du mal à parler de l’avenir. On est étudiants, on vit au jour le jour, et puis ça ne va pas plus loin. Pourtant il y a des choses que j’aimerais bien aborder : comme prendre un appart tous les deux, l’an prochain. Ca aussi, c’est une étape importante de l’engagement, tiens… Je n’arrête pas de retarder l’échéance du moment où je lui en parlerai sans très bien avoir ce qui me fait peur. En fait ce n’est pas tant sa réaction où le fait qu’il puisse refuser qui me retient mais plutôt le fait que plus j’attends, plus j’en fais un truc important, plus je me prends là tête avec et moins je prends les choses à la légère. Du coup je me sens obligée d’attendre le bon moment (alors que, soyons honnête, « le bon moment » est la meilleure excuse de tous les temps pour retarder quelque chose ^^).
En définitive, il ne sert à rien de jouer un rôle et de vouloir dévoiler une autre personnalité que la vôtre. N’essayez pas de coller à un idéal qu’il évoquera car vous vous heurterez à des critiques continues et régulières puisqu’en réalité ça ne vous ressemblera pas ! Pour qu’un homme s’engage dans une relation, restez vous-même en toutes circonstances.

La 1ere fois sa à duré 15 jours ensuite plus de news de 2 mois et demi mais qd on sortait on se voyait tout le temps et il ne pouvait pas s’empêcher de venir me taquiner et me parler et un soir il a repris contact en me disant qu’il voulait pas une relation mais il m’appelle pour prendre des nouvelles, me fais des travaux chez moi me propose de me garder mes filles ect… Mais il continu en me disant que ce n’est pas un homme bien et qu’il veut rien d’autre que du sexe donc j’avoue que je suis perdue car même qd je lui dis qu’il faut qu’on prenne des distances et bien il me relance on est super fusionnel


« Il attend que le couple répare son malaise intérieur. L’amour qu’il offre n’est trop souvent qu’un amour narcissique, et il est difficile de distinguer l’adoration de l’être aimé de l’adoration de soi », complète la psychiatre. « Les narcissiques manquent d’estime d’eux-mêmes à cause de déceptions précoces. Mal aimés, pas aimés, rejetés, qui leur reste-t-il à aimer sinon eux-mêmes ? », ajoute Serge Hefez. 
Il n'y a pas la foi et la raison chacune de leur côté, ni la raison contre la fois... mais bien la raison DANS la foi. Quant à la foi en la raison... les Révolutionnaires français, en cherchant à instaurer le culte de la Déesse Raison, ont aussi instauré la Terreur. Mais il n'y a pas qu'eux, et la Révolution n'a rien de problématique. Seule la foi absolue dans la raison, pose des problèmes. Kant et Nietzsche (même si Nietzsche désapprouvait Kant) n'ont pas cessé de le dire, et pas qu'eux non plus.
A mon retour nous nous sommes revus mais je l’ai senti moins « au taquet » et je lui ai fait remarquer. A ce moment là, je l’ai vu distant dans son attitude : son visage était fermé, plus de sourire et il était au moins à 1m de moi. Cela m’a étonné car jusque là, on s’était toujours parlé librement. Bref, cela a créé un froid ce qui n’était pas le but, loin de là!
je viens de faire la connaissance d’un homme ça fait 3 mois mnt, il habite en france mais il est de mon pays, il m’as dit qu’il m’aime, il viendra l’été pour me voir et parler mariage, mais le seul problème je sais pas quoi faire, il ne cesse de me demander de le rendre fou de jalousie, il me dit qu’il est heureux d’avoir une femme qui plait au homme, aujourd’hui il m’a dit chérie tu as carte blanche fais saigner mon coeur de jalousie ensuite je serai pour toi comme un chien qui défends sa maitresse.
Passons sur le fait que tu vois les femmes comme des harpies intolérantes et possessives : notre sens de l'humour est développé. On est d'accord avec toi sur un point : avec le temps, les hommes qui avaient la fièvre du samedi soir avec leurs potos lèvent le pied - notamment parce qu'ils ont souvent la flemme. Mais parfois, leur pied, il ne le lèvent qu'un peu, hein, vu le nombre de témoignages de femmes qui voient débarquer une farandole de têtes chez elles à chaque match de foot.
Vous avez "dépassé les dogmes" dîtes-vous. Vous dîtes donc implicitement : "Jem, vous en êtes ENCORE (ou TOUJOURS) au stade dogmatique." Peut-être malgré vous, vous méprisez. Mais pour le chrétien, vous en avez le droit : Dieu nous fait libres, sans quoi entrer dans son amour ou non n'aurait aucune valeur. Pourtant, pour le chrétien, vous vous éloignez ainsi de Lui. Pitié pour vous !
Je suis partie en vacances deux semaines et il ma quitté par message et comme explication que l’on avait rien en commun. Après de longues phrases de loveuse j’ai décidée de le laisser et de faire le silence total. A mon retour de vacances il est revenu et nous avons repris notre love story avec encore plus de sentiments.. 1 semaine après il m’annonce avoir besoin de temps pour lui car il ne sait pas ce qu’il veut (sur le point sentimental, professionnel,..) il se sent perdu et me demande de le laisser seul.

Certaines femmes ne peuvent entrer dans une pièce sans que tous les hommes ne puissent s’empêcher de tourner la tête et de prêter attention à elles (sans que ce soit de façon négative et « sexuelle ».) Apprenez ce qu’est « cette chose » que ces femmes ont et comment avoir cette capacité vous aussi, sans vous sentir ni agir de manière « ringarde » ou facile.


Laissez lui sa liberté, car avant d'être avec vous il avait un mode vie (sorties avec ses amis), ses activités. Il sera plus à l'aise avec vous, s'il ne se sent pas étouffé. N'ayez pas peur, faites lui confiance et laissez lui sa liberté. Car s'il est bien avec vous, il n'ira pas voir ailleurs, il sera même pressé de vous retrouver. De temps en autres, abordez le sujet de votre engagement pour comprendre les attentes, les angoisses et inquiétudes de chacun. Il comprendra par là que vous avez cette même vision des choses. Aussi vous comprendrez mieux ce qui le bloque et vous pourrez trouver une solution à cela.
Je n’aurai jamais imaginé recevoir autant de courriel avec cette question. Que ce soit aux USA ou en France je constate que les hommes laissent une image de crainte de l’engagement amoureux. Et pourtant j’en accompagne également des centaines qui n’ont qu’une seule envie, celle de trouver une femme qui saura les chérir et avec qui ils pourront vivre une histoire magique.
« Je ne perds pas mon temps et j’aime obtenir des informations claires et concises et ce programme était tout à fait exceptionnel. Il y a beaucoup de conseils en relations disponibles, mais seul Christian Carter peut vous donner des stratégies concrètes, solides pour développer et maintenir des relations solides. Christian m’a aidée à découvrir comment vivre de la meilleure manière possible et à avoir des relations épanouissantes et heureuses. »
Je suis jeune, j'ai 20 ans. En couple depuis 2 ans, mon copain n'a cessé de douter de notre relation malgré son attachement pour moi, j'ai longtemps été patiente car j'accepte que dans la vie de toute personne il puisse y avoir des moments de doutes, surtout à notre âge. Nous avons eu une dispute il y a 3 semaines, depuis nous ne nous sommes pas revus. Il ne me parle plus, je lui propose d'avoir une discussion il ne me répond pas... Je suis face à son silence et tente de me mettre à sa place. Et je ne comprends pas quelles raisons peuvent pousser une personne(lui ou une autre) à se murer ainsi face à quelqu'un qui lui est chère et qui clairement en souffre. Peut-on dire que c'est de l'égoïsme ? Du sadisme ? De la manipulation ? Comment infliger cela à quelqu'un qu'on aime ? J'ai beaucoup de mal à accepter que ses raisons lui soient propres, j'ai plutôt l'impression qu'elles sont dirigées contre moi... Comment se délier de ce sentiment ? Et faut-il pardonner ? Faut-il excuser ? ... En espérant que vous aurez le temps de me faire part de votre avis sur ces dernières questions... merci en tout cas car ce billet m'a permit de voir les choses plus sereinement...
Plusieurs personnes lui ont envoyé ses condoléances et il n’avait pas compris pourquoi et a essayé de me contacter plusieurs fois (mais j’étais en voiture vu que j’étais allée chez mes parents) il m’a envoyé un SMS qui disait: “je suis la personne la plus inquiète du monde réponds moi je t en supplie” quand il m a vu lundi il avait les larmes au bord des yeux il avait les yeux rouges écarlates il avait appelé toutes les personnes ayant le même non que mon père et ma mère il a appelé au travail de mon père
Parfois les hommes sont aussi compliqués que les femmes (ne m’en voulez pas), surtout sur le plan émotionnel. Plusieurs raisons peuvent conduire un homme à fuir après l’amour. Peu d’entre elles résident dans l’acte en lui-même. Il y a souvent des raisons bien plus profondes. Des raisons qui poussent beaucoup de femmes à se poser cette ultime question : « Pourquoi les hommes nous fuient après avoir fait l’amour ? ».

J’ai la même vision des choses que toi. Après, je ne peux pas dire si je suis dans une relation aussi sérieuse que ce que tu vis là, ni que je me projette pour toute la vie – sauf par moments, dans mes pensées ^^. Par contre j’ai dit très rapidement « je veux pas être un plan cul ». Après on a officialisé, on est un couple mais j’attends encore un peu avant de déterminer si c’est « the one » (ce qui est fort probable, en tout cas dans ma tête). :) En tout cas, bravo pour ta façon de vivre ta relation et ta franchise envers lui. J’adorerais être capable d’assumer mes envies et mes sentiments comme ça – c’est en cours.
Vous avez donc besoin des conseils d’un coach pour avancer et mieux comprendre celui avec qui vous vivez. Vous êtes sur cet article ce qui prouve bien que vous souhaitez réellement trouver des solutions. Alors avec votre détermination, vos sentiments et mes conseils vous allez pouvoir créer la vie de couple dont vous rêvez depuis toujours. Il va simplement falloir faire les efforts opportuns et au bon moment mais également se faire une nouvelle idée de la psychologie masculine.
S’il ne raconte pas grand-chose – en ce sens qu’on ne peut déceler un fil conducteur à ce roman en mal d’intrigue –, Des hommes qui s’éloignent fourmille en revanche de toutes sortes d’idées, autant de critiques des multiples facettes de la société post-moderne dans laquelle nous vivons. Construit en agglomérant des clips de la vie quotidienne, Taillandier esquisse ses personnages dont les conversations tournent vite au dénigrement systématique de tout ce qui est, à un moment ou à un autre, admis par la majorité. Ainsi s’attaquent-ils à la conscience vertueuse des humanitaires, à l’omniprésence de la publicité, au discours unidimensionnel des médias, etc. C’est de cela, en fait, que ces hommes s’éloignent… et on peut se demander, à la fin, s’il ne vaudrait pas mieux bâtir une société sur ce qui unit les citoyens plutôt que de mettre en exergue ce qui les divise. Des hommes qui s’éloignent est un roman à lire, ne serait-ce que pour comprendre ce qui pousse certains individus à dériver vers l’extrême droite. Des hommes comme Xéni, par exemple, qui « attire l’amitié des hommes et l’amour des femmes, se dirige vers ce qu’on appelait jadis le nihilisme, et qu’on appelle aujourd’hui l’extrême droite. Il rejette les pieux mensonges qui nous permettent encore de vivre ensemble. Il s’éloigne ».

Cultivez votre aura ! C'est avant tout une histoire de charisme, une sorte d'autorité naturelle qui vous rend par essence séduisant… à votre manière bien sûr. "Le charisme est un ensemble d'éléments de la personnalité qui vous confère un charme particulier", détaille Alexandre Roth. Plus vous développerez des caractéristiques qui vous valorisent et plus vous augmenterez votre rayonnement.
Quels sont les petits signes que la relation va bien ? Au quotidien, quelles sont les preuves que votre relation vous apporte ce dont vous avez besoin, vos besoins sont-ils comblés ? Regardez du côté des petits engagements au quotidien. Certes il ne souhaite pas emménager avec vous, mais c’est lui qui propose des escapades en amoureux, c’est lui aussi qui vous surprend régulièrement, qui prend soin de vous et qui vous rend heureuse. Essayez de voir le verre à moitié plein et non plus à moitié vide…

La vie n’est pas statique. Tout change, tout le temps. Un homme et une femme peuvent voir leurs aspirations respectives prendre des chemins différents. Il ne s’agit pas d’être pessimiste quant à l’issue d’une relation amoureuse, mais d’accepter l’idée qu’une séparation (qui pourrait aussi être de votre fait !) puisse conclure une belle histoire, avant qu’une autre belle histoire ne commence. Bien sûr, si lui peut l’accepter, vous aussi. Enfin, vous pouvez lui dire qu’aujourd’hui et maintenant, le lien fort qui vous unit vous donne envie de prévoir des choses à deux, tout simplement.
La peur de finir seul(e) peut nous faire éviter une nécessaire solitude, en craignant qu'elle ne devienne définitive. Mais nous ne savons absolument pas ce que l'avenir nous réserve. Et je crois qu'il vaut mieux prendre du recul un certain temps (qui peut se chiffrer en années...) plutôt que rechercher de la compagnie sans prendre le temps de reprendre contact avec nos désirs profonds. Ce qui n'empêche absolument pas les rencontres et les contacts, mais sans se lier de façon trop exclusive. La liberté se trouve dans la pluralité, pas dans l'unicité... dont la perte (réelle ou seulement crainte) nous fait prendre trop de risques.
Sauf que… depuis que je suis célibataire (1 mois), il fait preuve d’indécision totale. Il semble perdu. Ne sait pas s’il veut s’engager. N’est pas capable de me promettre qu’un avenir serait envisageable. Nous nous sommes revus mais 2 ou 3 fois tout au plus et ces moments ont été super agréables! Il ne cessait de me dire qu’il avait hâte. Mais desuite après il devient plus distant. Ca le rend mal. Je n’ai pas tout de suite compris. Alors j’ai demandé des explications qu’il n’a pas su me donner de façon précise. Me dit qu’il ne sait pas ce qu’il veut car il reconnait vouloir par moment tout ce qu’il m’a dit, puis ensuite revenir en arrière. Il sait que cela me perturbe et me fait du mal. Je lui ai parlé de couper les ponts. Mais lui ne le souhaite pas. Ne veut pas me perdre mais ne veut pas me faire souffrir. Il se sent mal et pense qu’il a un problème. J’ai fini par prendre du recul et lui ai expliqué que je le comprenais. J’ai laissé un peu de distance dans les échanges. Je lui écris tous les jours mais n’exprime plus mes sentiments… Simplement en bon ami en essayant de conserver cette complicité. Il me répond à chaque fois puis petit à petit, le rapprochement est revenu. Puis on se voit, nous passons un moment merveilleux. Et reprise de distance de son côté… Il souhaite passer pour le moment du bon temps par ci par là, sans se poser de question. Vivre le moment présent. Cela veut-il dire qu’il souhaite profiter de son célibat et ouvert aux nouvelles rencontres?

je viens d’être plaquer tout ressenmentpar un homme qui ressemble en tout point à mon homme idéale, sur le plan sexuelle que sur tout les reste autour, c’est à dire très bel homme tres grand, blond aux yeux bleu, distingué et respectueux avec de l’ambition et sur de soie il apprend à parler Français pour communiquer avec moi, et moi je me suis mise à apprendre vraiment l’anglais juste pour lui. Tout avais si bien commencer, on étais tout les deux pret à s’engager dans une relation sérieuse, vu que nous nous sommes rencontrer sur un site de rencontre, et donc le désir étais le meme du moins c’est ce que je croyais. Mais il y a maintenant trois semaine qu’il m’a plaquer, il m’explique que apres avoir décider d’avancer dans une relation sérieuse avec moi l’a veille, dont la journée du samedi, il m’appelle très tôt le dimanche matin tout paniquer en me disant qu’il voulais tout arreter maintenant, par ce qu’il a une douleur insuportable dans son estomac depuis hier et que cela n’étais pas la premiere fois. Depuis son divorce qui datte deja de plusieurs années, à chaque fois qu’il vit une relation avec une femme et qu’il commençait à s’attacher à elle, il éprouvait une horrible douleur dans son estomac et que le seul remede aujoud’hui pour qu’il à trouver, c’est de tout arrêter pour retrouver la paix dans son coeur et son estomac. IL me dis que je ne suis pas n’importe qui, que je suis une tres belle femme et que j’ai un tres belle âme, que je ne suis pas n’importe qui pour lui. Et depuis il à arreter de m’envoyer des messages, et me dis que la distance pour lui pose aussi probleme, alors que des le départ cela n’a jamais été le cas….,oui il vit en Norvege et parle Anglais et Norvegien, et moi je vie en France, mais je ne parle pas tres bien anglais et encore moins le Norvegien, au début nous arrivions à communiquer à l’aide d’un traducteur de langues, juste une petite precision…., mais malgré cela nous avons véçus une relation magique et complice, quelque chose que je n’avait encore jamais découvert chez un autre homme jusqu’a maintenant, et il me dit qu’il n’avais encore jamais été aussi attirer sexuellement par une femme et avoir une tel complicité sur le plan de la tendresse avec une femme.


Depuis j'ai muri avec ce silence qui existe toujours mais j'ai appris à connaître l'autre et à ne plus douter de son amitié même si ses silences restent toujours présents. J'ai appris à vivre à son rythme, différent du mien qui répond du tac au tac par peur probablement d'oublier. Le silence de l'autre fait peur et nous oblige à gemberger, à nous poser des tas de questions sur le pouquoi et le comment alors qu'il suffit quelquefois de l'accepter simplement.

Les semaines passent, il m’invite à aller le voir dans les fêtes foraines ou il bosse pour un pote, là il est un peu plus dans la séduction mais cela reste assez subtile. En même temps je le sens garder une certaine distance enfin pas pressé quoi comme si il était attiré mais ne voulait pas aller vite et me connaitre d’avantage. On fait comme ca tout l’été, je vais le voir dans les fêtes foraines à toute celle ou il est il me demande de venir, une ou je n’ai pas pu aller, il me dit qu’il manquait plus que moi; desfois j’y vais 2 soirs de suite et c’est lui qui m’emmène etc… Ensuite son père tombe très malade et décéde. Gros gros coup dur il ne sera pas bien pendant 3-4 mois jusqu’a octobre-novembre. Le soir meme ou son père est décédé il était chez moi. Il garde ensuite toujours le contact mais on se voit moins quand même. En novembre -décembre de nouveau on se rapproche (je ne sais pas si on s’est attendu tout les 2 au final ? ou si lui avait des angoisses) et le réveillon du nouvel an nous voilà enfin ensemble, pfiouuu.


Pour le choix, je vais prendre l’exemple de mon partenaire actuel. Il m’a plu à la première seconde. Plus, je lui ai tout de suite fait une confiance sans limite. Comme si je voyais pour la première fois depuis très longtemps, un visage ami dans la foule. On a finit la soirée chez moi avec des amis. On s’est regardé sans se parler. Bref. Au petit matin, quand il m’a donné son numéro, je savais que je risquais de tomber très fortement et rapidemment amoureuse si je le rappelais. Le choix, avec lui, s’est posé à ce moment-là. J’ai hésité. Beaucoup. Je n’étais pas sûre d’être prête pour retomber amoureuse.
Moins de 5% des hommes mariés quittent leur femme pour vivre avec la femme avec laquelle ils ont une liaison. Que ce soit à cause des tracas financiers et légaux du divorce, de l'appauvrissement qui en résulte, des croyances religieuses, du simple confort de sa vie de famille, ou de l’affection qu’il a toujours pour sa femme, il ne franchira le pas que très rarement. Ne vous méprenez pas (ou plutôt, ne vous racontez pas d’histoires), quoi qu’il vous dise : il a toujours des relations sexuelles avec sa femme.
Entre le silence définitif et celui qui s'arrête et reprend, sans qu'on sache ce qui explique ces fluctuations, je me demande quel est le plus difficile à dépasser. J'ai tendance à penser que chaque mot, chaque signe grappillé (ou arraché de force), permet d'approcher la paix recherchée. Car on a besoin de sens et que la moindre particule de "réponse" en permet la fixation. Alors il se peut que les aller-retour dont vous parlez vous ont aidée à vous détacher. Je le perçois nettement dans vos messages, qui se sont apaisés au fil de vos interventions ici :)
bonjour voila j ai 47 ans separée et 2 enfants j ai rencontré un homme de 50 ans on s aime depuis maintenant 18mois mais depuis 1 mois celui ci ne veut plus me voir ni me parler il dit qu il n, aime pas qu on parle sur son dos je pense encore une fois que c est mon ex qui a surement dit des choses mechantes et ce , est pas la premiere fois que mon ex va l agressé j ai decidé de mettre en place le silence radio et depuis 20 jours je n ai toujours pas eu de nouvelles il ma manque enormement je ne vis plus mange tres peu et je pleure beaucoup je voudrais un conseil cette homme est tres rancunier !!

C'est aussi à ça qu'on reconnaît une relation qui fonctionne : quand passer un coup de téléphone est naturel et ne vous oblige pas à vous demander si vous en faites trop. Quand la joie d'être ensemble est partagée de manière évidente. Soyez-en bien certaine : vous aurez beaucoup de mal à rencontrer cette personne-là si vous êtes trop occupée à essayer d'en déchiffrer une autre. 
Mais le lendemain, dans l'après midi, elle m'écrit ceci: Tu sais j'ai beaucoup réfléchis cette nuit et ce matin, cette soirée avec toi m'a fait comprendre que j'ai peur de m'engager à croire que je ne suis pas prête à rentrer en realtion, on se comprend très bien, on passe de supers moments, mais il y a quelque chose qui me bloque sans que je puisse savoir quoi. c'est peut etre de passage mais comme on est honnête l'un envers l'autre, je prèfere te dire ce qui me passe par la tête et mon ressentis. Tu es vraiment formidable c'est pour ça que j'ai besoin d'être claire avec toi et j'ai besoin de prendre un peu mes distances car c'est vrai que ça va vite entre nous et c'est peut être ce qui me fait si peur.
J'ai lu ton article très intéressant. Je vis actuellement une situation un peu particulière. J'ai fait la rencontre d'une fille récemment, nous avons accroché et nous nous sommes vus 3 fois avant qu'elle m'invite chez elle pour terminer la 4ème soirée. De mon côté j'ai passé une bonne soirée, je pense que elle aussi mais je n'en suis pas sur. Nous avons bien discuté je la trouve intéressante et ouverte c'est ça qui me plait chez elle. On a couché ensemble aussi. Mais le lendemain après l'avoir quittée je lui envois un petit texto pour savoir comment s'était passée sa journée et elle ne m'a pas répondu. Le jour d'après je passe un pti coup de fil en fin de journée histoire de prendre un peu des nvelles, mais pas de réponse. Ce n'est que le lendemain matin qu'elle m'écrit pour me dire qu'elle n'avait pas entendu le tel et me demandait si ma journée s'était bien passée. Je lui ai répondu en fin de journée, on a échangé 2,3 sms et je lui ai demandé si elle était dispo pour l'appeler (car les sms c'est pas trop mon truc, je trouve qu'on est pas spontané et je préfère appeler). Et là pas de réponse encore depuis 24h. Cela m'intrigue car je n'ai jamais rencontré ce genre de situation avec une fille. Cela arrive début en général mais pas après que l'on ait couché ensemble. Donc je me dis soit elle est full mais je ne le pense pas, peut-être qu'elle a senti que cela allait un peu vite entre nous et que ça l’effraie ou qu'elle veut mettre de la distance histoire de voir si je suis vraiment intéressé par sa personne pour la découvrir et pas seulement pour le sexe ou passer le temps, ou alors que je ne lui plais pas plus que ça. De mon côté je ne suis pas à tout prix dans la recherche d'une relation sérieuse ou quoi que ce soit surtout qu'elle est plus jeune que moi mais je ne peux pas nier qu'elle me plait beaucoup. J'ai envie d'apprendre à la connaitre. Je l'ai peut être un peu trop montré lors de la dernière soirée, j'ai été affectueux et j'ai sous entendu qu'on allait se revoir mais rien d'abusé je pense. J'avoue ne pas vraiment comprendre ce qu'elle cherche. Je comptais lui écrire un texto pour lui proposer d'aller prendre un verre ce soir mais je me suis dit que si elle ne répond pas à mes appels ou mes textos c'est qu'elle n'est pas plus intéressée que ça. Comme je suis pas du genre à courir après les gens j'aimerai bien avoir votre avis sur la question, ça m'évitera peut-être de perdre mon temps.
Vous n’avez pas d’idées !? Pourtant, il n’y a rien de plus simple que de trouver des sujets de conversation pour séduire une femme en quelques minutes. Partez d’un principe général : les gens, dans leur grande majorité, adorent que l’on s’intéresse à eux. Une fois que vous savez cela, il ne vous reste plus qu’à vous passionner pour la fille que vous allez draguer.
Il y a quelques semaines, j”ai rencontré un homme qui a visiblement beaucoup souffert en amour (trahisons). Les débuts étaient parfaits, un homme romantique, attentionné, chose que j’ai jamais connu. 1-2 fois, j’ai un peu tilté sur des remarques de jalousie qui étaient pas du tout justifiées… je n’ai pas trop compris… et un jour, bam, il n’est pas prêt, il vois bien qu’il n’arrive pas gérer encore sa jalousie, n’arrive pas à me faire confiance. On s’est parlé, expliqué les choses, j’ai été honnête en lui disant que clairement j’avais quelque chose pour lui mais que de rester amis, ça ne serait pas possible pour moi. Il m’a expliqué que pour l’instant, il ne se sentait pas prêt mais qu’il était en tout cas pas fermé à l’idée d’un NOUS. Depuis il m’écris tout de même tous les jours, on s’est tout de même revu plusieurs fois. Il ne veut pas profiter de la situation mais accepte tout de même mes bisous, me dit même qu’il en a envie mais ne veut pas profiter. Dès que je suis plus distante, ou froide, il le sens et agit en conséquence, il propose de se voir, ou et plus actif dans la discussion. En bref, je ne sais pas comment, je peux l’aider à passer sur ce blocage. Je suis d’avis que je ne devrais pas avoir à me justifier dès qu’une remarque de jalousie arrive ( surtout que je ne suis pas en couple avec lui ), mais c’est vrai que j’ai tendance à me justifier ou alors à apporter la preuve que non. Je me dis aussi des fois que je dois pas être si intéressante, si il prêt à me laisser partir…. Je suis un peu perdue…. merci de ton feedback
Mon histoire est assez longue et compliqué. Cela va faire 4 ans que je suis avec un homme, il a emmenagé chez moi 1 mois après notre rencontre. Je me suis vite aperçu qu’il me trompait une fois, deux fois puis encore et encore. Chaque fois il m’a dit que ce n’était pas vrai alors que j’avais des preuves etc…. Et à chaque fois il m’a quitté et je lui ai couru après. Aujourd’hui notre relation est toujours en sens unique, il vient d’acheter sa maison pour lui et ses enfants sans parler de séparation mais je ne comprend pas. Au début il me parlait mariage, enfant, maison mais au fil du temps je me suis aperçu que rien de tout cela n’existerait. Mais dès le début je lui ai montré mon amour et je l’ai toujours pardonné, c’est peut être pour cela qu’aujourd’hui il pense avoir tout les droits. Je suis assez perdu et je ne suis plus sûre de rien, ni de son amour pour moi, ni de notre futur. Que dois je faire? Laisser tomber et passer à autre chose ou tenter quelque chose? Je ne sais plus.

Je crois que lui et moi, on a grandi ensemble. Étant deux personnes plutôt introverties, on s’est beaucoup reposés l’un sur l’autre. Il a été mon soutien, j’ai été le sien. Puis, il a trouvé l’épanouissement dans sa musique, j’ai trouvé le mien dans mes études qui me passionnaient. On n’avait plus besoin l’un de l’autre. Seule l’habitude, au fond, nous reliait.
Mon mari me quitte. 12 ans de vie commune. 2 jeunes enfants. Une relation malsaine basée sur des disputes permanentes et quotidiennes dues à des grosses différences de rythmes et d’envies. Je me suis beaucoup remise en question. Il a plusieurs fois douté de ses sentiments. Là, il me quitte car il ne m’aime plus. Moi je m’accroche et pourtant je ne suis pas convaincue d’avoir été vraiment heureuse et que ce soit une bonne chose, mais l’idée du divorce et de la fin de la vie de famille m’est insupportable bien que nous vivions comme des colocataires depuis un moment. J’avais tout de même le sentiment dernièrement qu’on prenait un nouveau départ car nous semblions tous les 2 plus en accord avec nous mêmes et plus capables de défier nos démons profonds.
Bonjour Mr Cormont, alors c amina j’ai 29 ans je suis mariée depuis 2011 et j’ai un enfant de 2 ans et 8 mois.. alors dés la période des fiançailles j’avait des problèmes avec mon mari et je croyais que c’était dus au stress des préparations mais les premiers mois du mariage les problèmes persistaient mais encore une fois je me disais que c’était peut être dû aux problèmes qu’il avait au travail car il a été sanctionné pendant 7 mois, et j’étais patiente avec lui malgré qu’il était à cette période là sans revenu mais comme je travaille je trouvais pas de problèmes … et une fois qu’il est devenu entrepreneur ça s’est calmé mais tout juste après les problèmes avec sa famille commencent … je suis passée par de très grands problèmes à cause de ses sœurs et le jour où j’ai décidé de couper mes relations avec elles, je vais beaucoup mieux et dire que je garde toujours contacte avec ses parents….

Voyez que je missionne. Mais missionner, ce n'est pas "faire du prosélytisme", où le prosélytisme cherche à faire des conversions par la contrainte morale ou corporelle. Or VOUS, tous mécréants autant que vous êtes, jouez aux prosélytes sous couvert de laïcisme ... mais l'enfer est pavé de bonnes intentions. Tandis que missionner, c'est tout bonnement se sentir capable de témoigner et d'échanger à propos de Dieu - à savoir, pour le chrétien, de la Source de toute Vie qui, si on n'en parlait pas, nous égarerait en vains bavardages, gloses et tribulations pré-nihilistes... voire sérieusement nihilistes. (Mais regardez : si les nihilistes étaient vraiment conséquents avec eux-mêmes, ils se suicideraient sans attendre, ce qu'ils ne font "bizarrement" pas, préférant engloutir le monde alentour dans leurs néants.)

J’ai 20ans et je suis amoureuse de mon meilleur ami (il a 23ans) depuis bientôt 2ans durant 1ans on sait plus parler on a couper tous contact a cause de son ex jalouse car elle savait qu’on avait eu 1fois un baiser (depuis lors j’en suis tomber amoureuse), il est revenue il y a 3semaines en me disant qu’il regrettait qu’il voulait plus jamais me perdre. Je suis pas rancunière donc je l’ai excuser,

Mesdames, rassurez-vous, il existe des techniques vous permettant d’analyser les comportements masculins et de surpasser les barrières existantes pour qu’il n’ait d’yeux que pour vous ! La question qui me revient fréquemment en coaching séduction et que je développe au sein de cet article est tout simplement : « Comment faire pour qu’un homme s’engage dans une relation sentimentale ? ».


Oui, on ne s’engage pas avec avec un inconnu (évident, cher Watson). Je ne suis pas d’accord sur le fait qu’il faille passer un laps de temps indéfini avant d’affirmer qu’on connait quelqu’un, et que là seulement on est prêt à s’engager. La découverte de l’autre est un processus qui ne s’arrête pas, même après des dizaines d’années de vie commune. La différence dans nos points de vue est ici : tu penses qu’il faut vivre avec l’autre pour pouvoir s’engager, et moi je pense qu’il faut s’engager pour pouvoir vivre avec l’autre (j’ai bien compris cette fois, j’espère^^)
C’est exactement la même chose pour les rencontres, lorsque vous êtes face à quelqu’un qui n’est pas suffisamment intéressé, vous devez apprendre à lâcher l’affaire et passer à autre chose. Cet article est une ode au NEXT qui va vous permettre de préserver votre santé mentale ainsi que de gagner du temps pour vous trouver au plus vite avec une femme ou un homme qui vous convient.
La première raison consiste à dire que l’homme que vous avez rencontré n’est pas totalement amoureux sinon il n’aurait pas hésité une seule seconde à l’idée de pouvoir se mettre en couple avec vous. Dans cette situation, vous devez savoir qu’un homme aura du mal à tomber amoureux s’il constate que vous l’êtes ou alors que vous êtes trop attachée à lui…
Bonjour, je suis avec un garçon depuis peu mais je suis déjà amoureuse et tient beaucoup a lui… il a 27 ans et moi 24, et en ce moment il m’ignore… son père est malade et habite loin de chez lui et il m’a dit qu’il aimerai rejoint son père et quitter la région et du coup ne sais pas quoi faire de notre couple, il ne veux pas me quitté (c’est ce qui m’a dit) mais il s’éloigne de plus en plus de moi… il me répond plus au tel et m’écrit très rarement et moi je déprime puisque je ne sait pas si on peux sauver notre couple ou pas… je suis désespéré mais j’essaie de garder espoirs
Le seul reproche que j’avais , c’est qu’au début de nos échanges par SMS…nous arrêtions pas de jouer .. de se séduire… sur la journée et parfois jusque tard dans la soirée sans s’imposer des messages.. après l’avoir rencontré les messages se sont espacés.. il est devenu distant mais me rappelait pour me voir…Me renvoyant un message comme quoi que son comportement n’était pas digne de la belle personne que j’étais et qu’il s’excusait.. je le revois et reparti chez moi plus de message et un SMS de rupture car il se dit indécis et que je mérite un homme qui saura m’aimer.
Je n’aurai jamais imaginé recevoir autant de courriel avec cette question. Que ce soit aux USA ou en France je constate que les hommes laissent une image de crainte de l’engagement amoureux. Et pourtant j’en accompagne également des centaines qui n’ont qu’une seule envie, celle de trouver une femme qui saura les chérir et avec qui ils pourront vivre une histoire magique.
C'est aussi à ça qu'on reconnaît une relation qui fonctionne : quand passer un coup de téléphone est naturel et ne vous oblige pas à vous demander si vous en faites trop. Quand la joie d'être ensemble est partagée de manière évidente. Soyez-en bien certaine : vous aurez beaucoup de mal à rencontrer cette personne-là si vous êtes trop occupée à essayer d'en déchiffrer une autre. 
Ça fait presque deux ans qu’on est plus ensemble et on ne s’est jamais aussi bien entendus. Il y a toujours une bière pour lui dans mon frigo et quelques produits végétariens pour moi dans le sien. On a le même cercle socio-culturel (où on s’est rencontrés), on est inscrits dans la même association de médiévistes, on partage des activités créatives, on va au ciné, à des festivals, voir des expo, on fais des soirées, il a été mon modèle pour un des costumes que j’ai dû réaliser dans ma formation… Exactement comme n’importe quels meilleurs amis.
Un petit dernier pour la route. Votre copain a une mère qui râle tout le temps après son père, lequel s’écrase pour qu’elle lui fiche la paix. D’ailleurs, son oncle vit la même chose, avec sa tante qui n’arrête pas de lui reprocher d’être désordonné et de ne pas participer aux tâches ménagères. Quelle belle vision d’une relation amoureuse engagée… Il a peut-être peur que vous ne vous transformiez en mégère une fois l’engagement pris.
Quand j’ai abordé le sujet avec lui, j’ai eu l’impression de passer pour une fille dépendante en attente, alors que je suis active ce n’est pas dans mon tempérament d’attendre après quelqu’un. Néanmoins, il me paraît judicieux après un an de relation de chercher à construire un peu plus en profondeur une histoire et cela ne veux pas pour autant dire que l’on est dépendant…
linda50 | le 27 septembre 2015 à 15:58 Mets les voiles pendant qu'il est encore temps. J'y suis passée, et il agissait pareil comme le tien. Mais j'avais pris mon courage à 2 mains, c'était pas facile. J'avais des regrets au début, quand il essayait de me récupérer. je me suis remise en question; si je ne prenais pas la mauvaise décision... Je me suis forcée de sortir avec un homme qui m'aimait/m'aime comme je suis. Ce n'est que 6 ans après que je ne me suis rendue compte que j'étais sortie avec un pervers manipulateur. ALlez courage!!!! je dis pas que c'est facile mais quand on veut vraiment on peut
Confronté à l’absence, à la distance et au manque, voire aux indices (photos…) laissant entrevoir votre vie et vos rencontres actuelles, l’homme qui, il y a quelques mois encore, ne vous regardait plus, souffre désormais au plus profond de sa chair en imaginant la vôtre s’offrir au contact lubrique de ceux que son âme de chasseur perçoit comme des concurrents
Mieux : la plupart des femmes trouvent cela rassurant, car elles se disent qu’un homme qui accepte de se monter tel qu’il est, est forcément un homme honnête. Il ne triche pas et on peut lui faire confiance. Par ailleurs ce sont des hommes « apaisés » qui ne sont pas tiraillés par l’image qu’ils renvoient d’eux, ballotés entre ce qu’ils ressentent et ce qu’ils doivent montrer de leur ressenti. Enfin, un homme qui a fait l’effort d’accepter pleinement ses émotions sera plus enclin à comprendre celles de sa compagne. Il s’en trouvera nécessairement plus attentif, plus compréhensif, plus prompt aux concessions. La sensibilité de l’un s’enrichira ainsi de la sensibilité de l’autre.
et le silence installé pour rompre la relation ( celui que vous évoquez em fin de texte)?? Comment désamorcer?? c'est un silence = refus de s'exprimer parce que l'autre ne parvient pas - plus- a 'écouter' ce qui est exprimé, ceci parce que cette demande d'être 'écouter' est une demande 'd'approuver' des atitudes de dépendances de tous types. Réponse finale = silence + refus de rencontrer un professionnel, + enlisement dans la/les dependances, sorte de 'mort' (par exemple rester toute la journée dans la pénombre en regardant des series TV ou en faisant des paciences). Accepter le silence de l'autre, combien de temps? Servir de punching-ball ou dire 'oui tu as raison' à des discours de dépendance ne me parait pas sain. Y-a-t-il encore une issue a deux?
C'est à la fin des années 1920, lors d'une correspondance échangée avec Sigmund Freud, que l'écrivain Romand Rolland évoque pour la première fois le sentiment océanique. La discussion porte en fait sur le sentiment religieux. S. Freud vient de publier L'Avenir d'une illusion dans lequel il analyse la religion comme une forme de régression de l'adulte vers les émotions de l'enfance. La soumission des hommes vis-à-vis de Dieu est comme celle du petit enfant qui éprouve le dénuement et la fragilité. Face aux épreuves de la vie, celui-ci en appelle à une figure paternelle idéale - Dieu - censée lui apporter protection et soutien.
Désireux de comprendre comment elles pouvaient dire quelque chose, en penser une autre et faire le contraire, il décida de se renseigner auprès des intéressées elles-mêmes, et reçut comme toute réponse que l'ensemble de ces comportements et stratégies de séduction autour des hommes étaient plus ou moins innés. Questionner le naturel serait donc une hérésie, et les hérétiques brulés au bûcher des vanités.
Comment « mesurer l’envergure » d’un homme et savoir s’il est le bon pour vous à long-terme, ou s’il est quelqu’un avec lequel vous devriez vous limiter à « quelque chose d’amusant et une passade ». (Il est important que VOUS commenciez à décider de la direction que prennent vos relations... et vous allez désormais prendre le contrôle parce que vous saurez IMMÉDIATEMENT le type précis d’homme auquel vous avez affaire.)
Un couple brisé et démembré est le fruit d’heures interminables de discussions où le respect et l’affection se sont peu à peu estompés pour laisser place à l’insatisfaction. Le simple fait de ne pas être capables d’accepter le point de vue de l’autre ou ses besoins constitue là les piliers des infidélités et des ruptures. Sans pardon il est impossible de sauver une relation.
62 % des femmes apprécient d’être complimentées sur leur regard, 58 % sur leur sourire et 44 % sur leur spontanéité ou leur originalité. Pour bien réussir votre technique de séduction en 5 minutes, je vous conseille de miser d’abord sur un compliment relatif à son caractère, de cette manière, vous paraîtrez beaucoup plus subtil. Si elle a vraiment de beaux yeux ou qu’elle a la chance d’avoir des cheveux magnifiques, elle aura certainement l’habitude de se faire draguer avec des compliments allant toujours dans ce sens. Sortez du lot en trouvant LE truc que les autres mecs n’ont pas souligné, de cette manière, vous gagnerez des points, elle se souviendra de vous et en parlera à ses copines « il m’a dit que j’étais spontanée et drôle, il a adoré ma répartie ! D’habitude, ils me disent tous que j’ai un regard de ouf ».
En effet, c’est une jolie formulation :) mais, je l’ai déjà appelé (jeudi) en lui disant que j’aimerais comprendre pourquoi il m’ignorait tout à coup. Il m’a répondu qu’il avait besoin d’être un peu seul, mais il a pas été très clair quand je lui ai demandé pourquoi il ne m’avait pas prévenu… Et après que j’aie raccroché, il est venu me parler sur FB ^^
Je viens de vivre 4 ans d'écoute d'une amie épouse de médecin alcoolique (le mari)Vécu dans le silence, sauf dans les moments de crises ou mon oreille l'intèressait, le reste du temps je n'existais pas...Je suis en faute aussi, privée du minimum affectif pendant l'enfance, j'ai investis beaucoup trop..et le "silence est mon ennemi...donc je réagis très mal sans nouvelles ... cela déclenche angoisse doute et colère. j'ai 70 ans...et je viens de commencer un atelier pour retrouver"Mon enfant intérieur" j'espère que cela m'aidera a faire le deuil...Je suis très mal dans ma peau...j'ai du chagrin.
Il n’y a rien de pathétique à souffrir d’une histoire qui vient de se terminer. Il n’y a rien de pathétique à attendre quelque temps, le temps que l’espoir se tue dans l’oeuf. Il y a pas mal d’articles sur la rupture et le chagrin d’Amour, je t’invite à y jeter un oeil. Il faudra du temps pour t’en remettre, est-ce que tu désires que je t’accompagne là-dedans ?

On s est écrit régulièrement. Et je lui ai dit que je ne voulais pas tenir la chandelle donc pour moi c était fini et la il m invite à manger mais ne passe pas la nuit. Il m a parlé de son ex et qu il ne voulait pas me faire du mal, qu il était désolé et à l impression qu elle le manipule car elle est seule et s ennuie. Il ne veut pas recommencer avec elle car elle voulait le changer et le façonner à sa manière.


Même si je ne suis pas d’accord avec tous les conseils proposés, un certains nombre sont intéressants. Je trouve la plupart des commentaires glauques et cyniques et ça fait peur!.. A croire qu’ils flippent à l’idée de ressentir de l’amour pour une nana et c’est plutôt ça à mon goût qui est « pathétique » comme d’autres ont pu utiliser ce termes. Jugé quelqu’un dont on ne connait ni sa vie, son expérience etc. c’est tellement facile. A bonne entendeur salut!
Vous savez comment vous vous sentez lorsqu’un homme « vous fait froid dans le dos » ? Saviez-vous que les HOMMES ressentent la même chose lorsqu’ils sont avec certaines femmes ? Et tout comme les hommes qui « font froid dans le dos » ne s’en RENDENT jamais COMPTE (qui VOUDRAIT passer pour quelqu’un comme ça ?)... Beaucoup de FEMMES « font froid dans le dos » aux hommes sans jamais s’en rendre compte. Voici comment VOUS assurer de ne jamais être l’une d’entre elles.
Commencez par lui poser une question « tu fais quoi dans la vie », puis enchainez en fonction de ses réponses. Beaucoup trop d’hommes font une erreur fatale : ils posent des questions les unes à la suite des autres pour faire semblant de s’intéresser à la fille qu’ils tentent de séduire… sans vraiment écouter sa réponse. Leur but est uniquement d’enchaîner les questions sans prendre en compte le fil conducteur de la conversation ni les réponses de la fille à laquelle ils s’adressent. Vous me suivez ? Voici un exemple qui vous parlera :
Vous allez changer en permanence. Les époux que vous serez le jour de votre mariage disparaîtront, et vous ne serez plus les mêmes personnes qu’aujourd’hui dans cinq ans. Vous changerez forcément, et chaque jour sera une nouvelle opportunité de renouveler vos vœux. ELLE N’EST PAS OBLIGEE DE RESTER AVEC VOUS, et si vous ne prenez pas soin de son cœur, elle pourrait trouver quelqu’un qui saurait en prendre soin, elle pourrait vous en interdire l’accès et ne plus jamais vous reprendre. Chaque jour doit être une nouvelle occasion de vous battre pour mériter son amour comme lorsque vous lui courriez après.
j’ai une relation avec un homme de 56ans celibataire depuis toujours (avec juste une relation serieuse qui l’a fait souffrir) mais etant dans le spectale,il a eu connu beaucoup de femmes,nous nous sommes connus sur meetic lui voulait enfin trouver qq de bien ,aujourd’hui nous nous voyons :sexuellement il me dit que c’est super,que je lui plait beaucoup mais qu’il a peur de l’amour que je ressent pour lui ,c’est vrai que je suis certainement trop demonstrative ,mais c’est comme ça je n’arrete pas de penser à lui;tantot il est gentil tantot il est franchement muffle je m’accroche comme je peux et je souffre de son manque d’attention a mon egard,un jour il projette sur notre avenir et la semaine d’apres se demande si on ne devrait pas arreter;qu’en pensez vous?merci
Je suis mariée, en plein doute. Je me suis rapprochée d’un homme en décembre, on discutait bien et souvent. C’est rapidement devenu intense, il était très investi, moi plus en retrait, étant donné les circonstances. On s’est rapproché physiquement. Par culpabilité j’ai ajouté un peu de distance je crois et il est devenu froid à son tour. Nos deux situations ne sont pas simples. On s’écrit de temps en temps, toutes les semaines, pratiquement exclusivement à son initiative. Je fais actuellement un break avec mon mari car je suis perdue. Cette situation ne me convient pas, j’ai besoin que les choses bougent, dans un sens ou dans l’autre. Cet autre homme, qui avait tendance à se projeter, exprime maintenant qu’il a besoin de temps. De mon côté je m’exprime assez peu sur mes sentiments, il sait que je pense à lui mais je me concentre sur moi aussi. J’ignore s’il me reproche mon manque d’investissement ou si il est vraiment temps de tirer un trait sur tout ça. Et s’il revient vers moi encore, que suis-je supposé faire ? Je ne suis plus très sur d’avoir confiance en lui et j’ai horreur de perdre mon temps. J’ai des sentiments pour lui mais je ne souhaite pas devenir dépendante dans cette histoire. Qu’en penses tu ? Cdlt.

Quand j’ai abordé le sujet avec lui, j’ai eu l’impression de passer pour une fille dépendante en attente, alors que je suis active ce n’est pas dans mon tempérament d’attendre après quelqu’un. Néanmoins, il me paraît judicieux après un an de relation de chercher à construire un peu plus en profondeur une histoire et cela ne veux pas pour autant dire que l’on est dépendant…


Voyez que je missionne. Mais missionner, ce n'est pas "faire du prosélytisme", où le prosélytisme cherche à faire des conversions par la contrainte morale ou corporelle. Or VOUS, tous mécréants autant que vous êtes, jouez aux prosélytes sous couvert de laïcisme ... mais l'enfer est pavé de bonnes intentions. Tandis que missionner, c'est tout bonnement se sentir capable de témoigner et d'échanger à propos de Dieu - à savoir, pour le chrétien, de la Source de toute Vie qui, si on n'en parlait pas, nous égarerait en vains bavardages, gloses et tribulations pré-nihilistes... voire sérieusement nihilistes. (Mais regardez : si les nihilistes étaient vraiment conséquents avec eux-mêmes, ils se suicideraient sans attendre, ce qu'ils ne font "bizarrement" pas, préférant engloutir le monde alentour dans leurs néants.)

Pour les femmes, en revanche, nous trouverons des milliers de conseils sur le sujet. Voir trop. Et trop normatif. « Comment lui plaire pour casser la routine, qu’il faut pimenter, communiquer, faire des attentions, mettre de la lingerie, nouvelles positions en lui laissant sa liberté, parce que sinon ton couple, ben, il meurt et tu seras responsable.. ? »
×