Bonsoir coach . Je suis fiancé il y’a 1 mois il me veut vraiment des qu’on s’est vu la première vois on y est le coup de foudre alors des quand il est revenu il a demandé ma main directement il vit en France et depuis qu’il est partit on parle chaque jour il me consacre du temps ça me plaisait trop on se disait plein de choses et se racontais plein de choses depuis qu’on s’est vu la première fois . Il m’a dis qu’il m’aime qu’il a eu le coup de foudre de moi dès la première fois qu’on s’est vu bah finalement on s’est tout dis et avouer alors ça fait 1 mois qu’il rentré en France et comme je t’ai dis on parle chaque jour après dernièrement on trouve plus quoi dir on parle normal (ça va comment tu passe la journée … tu me manque …) on rigole bien ensemble on aime bien ça . Mais y’a pas quoi dir ni lui ni moi on trouve plus de sujet sur quoi parler et ça me rend mal à l’aise je veux qu’on reste toujours comme on parlait au début , mais au moins il me montre chaque jour qu’il a envi de moi qu’il me veut à ces côtés . Mais c’est toujours pas comme au début . Finalement je trouve que notre conversation commence à connaître l’ennui le fait qu’on parle pour une ou deux heures après il me dis qu’il va dormir car il travail la nuit oui je comprends ça et je ne lui dis rien au contraire je montre que je comprends qu’il doit se reposer etc . Et dernièrement il peut ne pas me parler toute la journée jusqu’au le lendemain ça m’énerve et j’ai peur que l’ennui et le fait qu’on trouve plus rien à se raconter nous font perdre la complicité qu’on vivait ,heureusement qu’il va venir ce mois pour me voir je suis très contente de ce fait ça va nous fair du bien !!. Alors coach aidez moi svp j’ai vraiment besoin de votre aide pour sauver la communication de mon couple et de rendre la complicité qu’on avait au début je veux rester toujours en communication avec lui , et si c possible proposez moi des sujet sur quoi parler et se raconter ou des trucs que je peux lui dir pour le pousser à parler et surtout qu’il m’avoue ses sentiments à nouveau car j’aime bien quand il fait ça . UN COUP DE MAIN COACH !!! HEEELP
Pour l’exemple de la rupture, le break pré-rupture, me semble souvent une bonne idée. Il permet, justement, de vivre sans l’autre un temps, de gérer le manque, d’être au clair sur les raisons de la rupture et de prendre une décision sur laquelle on ne revient pas. Le défaut du break, c’est qu’il est pénible pour celui qui le subit, car il a une épée de Damoclès sur la tête. Et, souvent, même être « propre » peut impliquer de la souffrance.
Beaucoup de personnes sont intéressées. Elles nous aimeront tant qu’elles auront quelque chose d’utile à tirer de nous. Elles ne se préoccupent que de ce qu’elles peuvent gagner en étant en contact avec nous. Souvent, nous ne nous en rendons compte que lorsqu’une situation grave arrive. Mais Dieu sait tout en avance. Il sait que telle personne ne nous aime pas pour qui nous sommes mais est là uniquement pour profiter de nous. Tant que nous faisons ce qu’elle veut, elle est contente mais dès que nous n’allons plus dans son sens, alors là c’est la catastrophe : disputes, tensions et chantage affectif !

C’est aussi quelqu’un qui va faire ce qu’il peut, quand il le peut pour aider ta réussite ou ton bonheur. Pas tout le temps, pas à n’importe quelle condition, mais en fonction de ses contraintes et du rythme qu’a sa vie à lui. Un ami, c’est simplement quelqu’un qui a envie de t’aider à être heureux, parce que te voir épanouie fait partie de son propre équilibre.
Il étouffe, il écrase et il flingue. As de la critique, il dévalorise non-stop, en tête-à-tête comme en public. Votre cuisine, « C’est pas Robuchon ! » ; vos trois kilos perdus sont salués d’un « Tu voulais pas te mettre au régime ? » ou « Tu n’as plus de seins ». Persuadé d’être un érudit, il impose son point de vue en expert omnipotent. De la géopolitique à la coloration capillaire, il surpasse l’émissaire de l’Onu ou la baronne Nadine de Rothschild, et pointe vos erreurs aussi promptement que Jackie Chan. Résultat : on s’éteint à force d’autocensure.
Règle générale, les hommes trouvent la forme physique des femmes attirante. On ne parle pas ici seulement des hommes avec les yeux qui se baladent. Même le plus fidèle des maris ne peut faire autrement que de remarquer une femme dont la tenue vestimentaire attire l’attention sur ses courbes. Même s’il ne s’agit que d’un regard rapide et involontaire, de telles images sont stockées dans l’esprit masculin et resurgissent sans avertissement. Les hommes peuvent choisir de s’arrêter sur ces images ou de les ignorer, mais ils ne peuvent les empêcher de surgir.
Il a commencé a me caresser a me faire l amour. En parler aussi et il ma offert un collier . Il a voulu que je dort a l hôtel. Mais j ai pas pu vu que je suis encore chez mais parent il le sais pas encore je lui en est pas parler. Ensuite il ma r accompagner . A la gare est ensuite je lui et fait un bisous dans la joue en repartant . Et le lendemain je suis revenu a l hotel.

Bonjour, cela m’aide à comprendre certaines choses. Par contre je vois un garçon, on s’entend très bien, j’ai même récemment dormi chez lui, on s’est beaucoup rapprochés depuis quelques temps mais pour le moment il m’a dit: “notre rythme me convient bien(on y va gentiment), j’ai tout sauf envie de me prendre la tête… et de devoir être dicté si tu vois? ”
Bonjour article très intéressant, vous m’aider beaucoup, car actuellement je suis avec un hommes qui vient de me confier que après 6 mois de relations même avec des enfants, ils n’a pas de sentiments ! Hors depuis deux semaine je vis dans le mensonge, car selon lui il n’a pas eu le courage de me le dire! Mais il dit être bien avec moi, dans ses message des coeur en smeiley etc… je sais plus quoi pensais, si ce s’´est que de me mette dans le silence radio merci encore

Au début on se voyait 1x par sem puis dès le 2 e mois ça s est espace jusqu a 1x par mois. Ce mois on ne s est pas vu. Au début il me disait on peut pas être seuls il y a ton fils( j ai la garde a 100% mais je peux facilement m arranger et il le sait) ou tu n es pas très affectueuse. Ça c est vrai car je veux pas m attacher à une personne que je vois si peu. Je le lui ai dit
C'est pourquoi les chrétiens prient et espèrent pour toute personne décédée, quelles que soient les apparences. Ils les confient à la miséricorde infinie de Dieu qui peut toucher les âmes par des voies que nous ne connaissons pas. Rappelons-nous l'exemple du Bon Larron ! Jésus, alors qu'il est crucifié à côté de ce brigand, lui dit : " Avec moi, aujourd'hui tu seras dans le paradis. " (évangile selon saint Jean).
Enfin, l’homme séduisant est suffisamment sensible pour repérer les signes d’intérêt, approfondir la connexion avec ceux et celles qui l’intéressent le plus et être auprès d’eux cet être contradictoire et attirant : sociable et animal, éduqué et sexué, bref, comme me l’a gentiment soufflé un jour un journaliste en interview, un bâtard sensible. J’adore l’expression, gardez-là au chaud dans un coin de votre tête.

Excellent article comme d’habitude, et moi j’ai une idèe plutot une proposition pour vous cher coach, pourquoi pas par exemple, publier une video, dans laquelle vous vous montrer entrain d’aborder, seduire une fille(une inconnue), la caméra sera bien sur cahèe, un ami a vous par exemple dérière un arbre fera l’affaire,tout sa juste pour cerner les choses, et pour que sa soit pas juste de la théorie, si c’estpossible bien sur.
Le fait est que la seule expérience qui ait marché pour moi, en terme d’engagement, est celle où je n’ai absolument respecté aucune de ses étapes ! Mon homme et moi, on y est allé cash : j’ai clairement dit que je cherchais à me fixer, à vivre une relation sérieuse et stable, et de son côté il m’a avoué la même chose. Franchement, s’il avait exprimé le moindre doute, je serais partie voir ailleurs (chose que je ne lui ai pas dite, mais je pense qu’il le sait parce qu’il aurait fait la même chose).
Elle a aussi aidé des milliers d’hommes et de femmes à avoir plus de succès dans leur vie personnelle grâce à du coaching individuel. Elle a écrit des livres, est intervenue dans des séminaires dans tous les États-Unis et a enseigné pendant des années, elle est l’une des seules expertes que j’ai trouvée, spécialisée dans ce qu’elle appelle « Attirante sans effort ».
Raison n ° 4: Elle s’ennuie de vous: Une petite amie peut agir froid et distant parce que vous êtes devenu ennuyeux pour elle. L’emmenez-vous à des dates ennuyeuses, peut-être faire la même routine encore et encore? Peut-être que l’étincelle quand elle vous a rencontré est partie. Tu n’es plus le même « mauvais garçon » qu’elle pensait que tu étais.
La discussion a duré des heures, nous sommes partis dehors après que j’ai beaucoup pleuré. Il m’a dit des choses sur ma “beauté”, qu’il remarquait les regards des autres, que je suscitais l’admiration partout, sur mon “intelligence émotionnelle” et du fait qu’il ne connaît personne d’aussi heureux que moi et que ça le rend heureux. “Mais pourquoi tu veux arrêter d’être heureux un jour en me quittant?” -“parce que je ne peux pas me projeter” “Arf merde, c’est vrai”.
Alors je suis avec un homme depuis 2 mois et demi. Je l’ai connu dans le cadre du travail il y a quelques années mais il n’y a jamais rien eu entre nous. Maintenant nous sommes dans 2 villes différentes à environ 100 km. Cela faisait 2 ans qu’il voulais que l’on se voit mais je n’étais pas réceptive. Il y a 4 mois nous avons échangé par message me demandant toujours quand je venais le voir. Je me suis décidée et nous avons fixer un week end. Durant ce temps nous avons continué a échanger par textos. Il me disais pleins de choses rassurante (tu m’as tjrs plu, je pourrais faire pleins de choses pour toi, envie de ma sentir aimer avoir des projets…) nous avons appris à nous connaître un peu plus avant de nous voir.
Il part aux Etats-Unis pendant 3 mois, on a prévu de voir une semaine, puis on ne se voit plus après pendant 1 mois, et j’ai très peur de ce qui va se passer. Il y a 3 semaines je me disais à nouveau que si cette fois, on se skypait plus souvent, si je le voyais plus souvent au lieu qu’on se parle seulement par messages, j’arriverais mieux à ressentir cette connexion.
alors voila, je suis avec ce mec depuis 6 mois maintenant et je l’aime,,,ou dois-je dire j suis complémentent amoureuse de lui..comme on est des étudiants on s voit tout les jours mais avec les vacances on a un peu de mal a se voir et il change très souvent de comportement il est distant et parle très peu et quand je lui demande qu’est ce qu’il a il me répond qu’il ne se sent pas bien car je lui manque et parfois il me dit rien alors j’ai commencé a prendre ma distance a mon tour parce que je me suis sentie rejetée chose qui a commencé a créer des problèmes entre nous et le pire dans nos disputes c’est que je suis toujours celle qui demande pardon parce que je suis trop faible devant lui..bref..je voudrais que vous me conseillais ce que je dois faire
Notre relation ne progresse pas, bien que nous soyons déjà bien intimes et que nous partagions quelques week-end ensemble. Nous sommes à distance (plus de 300 kms nous sépare). Quand on se voit c’est toujours super, nous sommes contents de nous retrouver, et nous partageons d’agréables moments, et pas mal de points de vue communs. ET quand il est parti, plus de nouvelle pendant plusieurs jours, voire semaine.

Y a quelques mois il m’avait avoué que je lui plais mais m’a implicitement balancé qu’il ne cherche pas à s’engager. On a vécu des moments ensemble qui ont confirmé mon attachement mais pas le sien. Récemment, je lui ai fait comprendre que ça m’arrange pas tout ça et que je veux qu’il disparaisse de ma vie ( c’est loin de ce que je veux mais c’est ce qui m’est apparu logique et sein à faire pour éviter une souffrance garantie selon ses réactions).
D’abord, on ne peut pas dire que l’engagement ne doit PAS être une finalité. Je ne suis pas d’accord avec la tournure de cette phrase, parce que l’engagement est un choix, de même que le non-engagement si je peux dire. Je suis absolument libre de choisir de prendre du plaisir dans des (ONS), autant que je suis libre de choisir de chercher une relation longue-durée. L’engagement peut être, par choix personnel, une finalité. Avec mon homme, comme je l’ai dit plus haut, j’ai été directe avec lui et expliqué que je cherchais vraiment à me fixer, quelqu’un qui resterait avec moi. Cela n’a pas causé problème, pas le moindre du monde. Si cela ne convient pas à l’autre, ce n’est pas la fin du monde, on peut aller chercher ailleurs, il y a quatre milliards de mecs dans la planète.

Si aujourd’hui mon orientation sexuelle n’est plus un secret, je sais qu’il reste difficile de faire son coming out. Le sujet de l'homosexualité reste majoritairement tabou dans l'ensemble de la société. Cela laisse place à de nombreux fantasmes et préjugés face auxquels il est difficile d'être armée. D'autant plus que l'État participe aussi à cette homophobie. Tant que les lois elles-mêmes différeront en fonction des orientations sexuelles des individus, comme la PMA, il sera compliqué d'installer une pédagogie efficace contre les discriminations. Le message restera brouillé.
on est rester comme ca fait un ans, il déclare bcp d’envies et il a un très grand désire envers moi mais il concrétise pas (bisous, calins…) on a repris ces dernières semaines on étaient bien et sur le point de se rencontrer de nouveau jusqu’à un jour ou on était entrains de plaisanter, il m’avait taquiner avec un défaut que j’ai au niveau de ma bouche( mes dents ne sont pas bien alignées) et bien moi j’ai pas apprécié je le lui ai déclaré cela mais et il a commencé à m’ignorer apres … je souffre coach sachant que je l’aimme bcp bcp et lui aussi je le sens tres bien .
Sa profession de foi : la « maîtrise ». Under control à l’année, il ne prend jamais de risque, se remet rarement en question, aime le « politiquement correct ». Il a des aventures « juste pour le sexe » mais, peu à l’aise avec le charnel, il est plutôt porno-chic qu’étreinte lascive. Vous l’entraînerez chez vous ou à l’hôtel (chez lui, l’intrusion serait trop risquée), mais il partira à 3 heures du matin, sans un mot d’explication. Jamais de petit-déjeuner en duo, ou alors, en public, au café. Il ne vous présente pas plus à ses amis qu’il n’a envie de connaître les vôtres. Zéro vacances communes. Amoureuse, vous persévérez ? Il déguerpira, vos affects lui donnent des vapeurs. 

Il m’a aussi dit que s’il m’avait choisie, il aurait dû renoncer à sa famille. Sa famille ne me connaît pas mais il est tous les jours au téléphone avec. J’ai appris ce soir que son frère connaît mon prénom et a vu ma photo, je n’étais pas au courant. Il m’a expliqué plusieurs fois qu’ils ne parlent pas de choses intimes comme le couple ou les fréquentations dans sa famille. Pourtant il parle tous les jours avec son frère et ses sœurs mais ne m’a jamais évoquée au téléphone alors qu’à ses amis et collègues, si.
En revanche, bien que n’étant pas le seul facteur, je pense que le désir est tout de même essentiel. Quand il n’est plus là, finalement, t’as plus une relation amicale ou familiale qu’amoureuse je trouve (enfin c’est comme cela que je l’ai perçu). Avec mon exe, je nous imaginais vraiment comme une famille, comme les potentielles futures mères de nos enfants, mais de moins en moins comme un couple, et là, je pense qu’il y avait un gros manque tout de même. C’est pas à 22ans que je vais renoncer à ma sexualité (et d’ailleurs je ne compte pas y renoncer tout court).

Je me suis rendu compte par la suite que ce garçon était un ami d’un autre que j’ai côtoyé 3 mois auparavant avec qui ça n’a pas marché. (Je ne connaissait pas ce garçon à ce moment la) j’ai voulu être honnête avec lui car il me plaisait et je cherchais quelques chose de sérieux. Seulement le fait que j’ai côtoyé son ami la complètement bloqué sur une possible relation avec moi. Je le comprends mais son ami lui a dit qu’il s’en foutait que si on était bien ensemble c’est tant mieux. Que puis je essayé de faire pour le faire changer d’avis ou du moins qu’il m’ouvre un peu la porte et qu’on puisse en voir avec le tps si ça peut s’arranger?
Si la femme que vous draguez est homophobe ou très peu ouverte sur le sujet, vous risquez fortement de vous faire une ennemie ! Même si l’attirance ne se contrôle pas, essayez si possible de séduire des femmes bisexuelles ou lesbiennes affirmées. Sans cela, vous risquerez d’essuyer un refus assez direct et de perdre confiance en vous. Comme pour les hommes, l’un des secrets de la séduction entre femmes est bien évidemment la confiance en soi. Pour réussir à séduire une femme, vous devrez donc lui prouver que vous savez ce que vous voulez. Si vous vous heurtez à des refus car vous tentez toujours de séduire des femmes hétérosexuelles, vous perdrez peu à peu la confiance en votre pouvoir de séduction. Cette perte de confiance peu à terme mener à de la dépression expliquée par une perte totale de l’estime de soi. Pour garder la tête haute et ne pas être déçue, nous vous conseillons de draguer en priorité des lesbiennes.

Si vous le voulez, attendez qu'il vous propose d'aller plus loin. Si vous êtes plus traditionnelle, alors vous voudrez peut-être que votre homme fasse le premier pas. Donnez-lui le temps de comprendre l'importance de s'engager, et de trouver le lieu et la façon de vous demander de faire avancer votre relation. Il peut ressentir les mêmes choses que vous, mais avoir du mal à trouver le bon moment pour vous demander d’aller plus loin.
J’ai un grand problème: mon mec me demande toujours de se changer et il ne précise pas en quoi, il me disait tu te concentres en toi et tu réfléchis bien, moi je peux pas te dire. Dernièrement, en parlant il m’a dit qu’il m’aime mais il se trouve sur le piège de comparaison et veut me voir fatale à ses yeux que ce soit physiquement ou dans mon comportement. D’un coup, il m’a dit il veut que je lui méprise que je lui punis d’une manière intelligente , d’avoir un coeur solide et fort pour que lui sera très doux , d’avoir position forte et avoir confiance en moi pour qu’il me valorise trop et me respecte . Il a dit si je changerai , lui il va me plaire trop .
Autrement dit, vous ne serez plus obligée d’être celle qui fait tout pour que la relation continue à VIVRE. La relation ne va pas mourir et se désintégrer si vous arrêtez de compenser pour LUI. Vous ne devrez plus supporter tout le « poids » provenant du fait que vous soyez la seule personne dans la relation à vous en préoccuper suffisamment pour  penser, analyser et apprendre à surmonter les « problèmes » habituels mais dangereux, d’une RELATION VÉRITABLE, HONNÊTE ET PLEINE D’AMOUR.
Nous étions encore amoureux. Mon copain a sombré dans une sorte de dépression suite à un événement personnel et il avait à ce moment besoin de beaucoup d'espace. Je devais régulièrement subir 4-5 jours de silence et ça m'a rendu très insécure. À la fin, il m'a laissé, car il ne se sentait plus capable de me donner ce dont j'avais besoin puisqu'il était mal avec lui même et il voyait que je souffrais. Situation que j'ai du mal à accepter après 3 mois, car je l'aime toujours et il ne m'a jamais dit qu'il ne m'aimait plus. Depuis, j'essaie de reprendre contact avec lui pour avoir certaines explications et , les réponses qui me manque pour avancer. Je m'inquière aussi pour lui, et j'aimerais m'assurer qu'il va bien. Mains, je suis encore une fois réduite au silence. Il ne me répond pas. Je suis vraiment blessée de cette attitude puisque je suis une personne très douce qui a toujours voulu son bien. Je cherche à garder au minimum une amitié avec cette personne, mais je me blesse terriblement à chaque fois face à son silence. Avez-vous des conseils pour m'aider à lâcher prise? Dois-je insister?
Je suis avec un homme avec lequel la relation est très enrichissante, fluide, simple, nous avons passé depuis un an et demi que de beaux moments de découverte. Je sens qu’il est attaché à moi, plusieurs signes me le montrent. Nous reconstruisons tous les deux notre vie après 40 ans et chacun deux garçons. Nous avons passés des vacances à 6. Nous avons mutuellement rencontré tous nos amis, les membres de notre famille. Nous avons l’un pour l’autre des attentions, nos relations sexuelles sont de jolis moments. Cependant il a des doutes et me dit parfois qu’il est insatisfait, qu’il attend un déclic. Je ne le sens pas toujours amoureux, je ne sens pas d’élan vers moi même si chaque moment disponible il me le consacre, nous ne vivons pas ensemble mais chaque jour nous nous appelons. Je suis parfois assaillie par des moments de doutes, peur qu’il ne m’aime pas et que je sois de passage. Je lui en ai fait part et nous avons décidé de nous laisser un peu de temps sans être en contact pour prendre du recul. Je lui ai dit que j’avais besoin qu’il se positionne ou tout du moins que je ne pouvais plus entendre qu’il attendait de tomber amoureux. Je sais mon besoin peut être un peu pressant de sécurité affective mais je ne suis pas dans l’hyper sollicitation non plus. Je sais que je peux vivre sans lui mais j’ai trouvé tellement de bien être auprès de lui et de signes malgré tout de son attachement à moi, que je ne peux pas me résoudre à laisser péricliter notre relation. Mais j’ai peur qu’il ne s’autorise pas à recevoir l’amour que je lui offre. Il pense qu’il serait plus heureux en étant plus passionnel et attend cela entre nous. Je suis un peu perdue.
Après 3 mois de réflexions et voyant que je ne pouvais pas rester sur une dispute de rupture sans avoir eu explications. Ne pouvant pas faire ce deuil, je l'ai recontacté nous nous sommes revus. Et de nouveau l'alchimie à opéré. Nous avons abordé la dispute et nous sommes expliqués sur nos attentes. Nous savons que nous nous plaisons. La distance qui nous sépare (1h de route) l'inquiétais mais il à fait le pas de vouloir revenir avec moi. 3 semaines géniales et aujourd'hui le stress des examens le bouffe, 48heures sans aucunes nouvelles de sa part. Un week-end sans ce voir à cause de son mémoire (ce que j'admet).
"Ces femmes ont l’impression de porter le poids du couple sur leurs épaules. Elles font le plus gros du travail affectif et doivent toujours trouver de nouvelles choses à faire pour entretenir la relation. La frustration s’installe quand l’attention qu’elles reçoivent en retour n’est pas équivalente (ou presque équivalente). Après un temps, elles se disent: 'A quoi bon?'"
Je vis une relation de “sexfriend” avec un garçon depuis maintenant deux mois. Celui-ci a été clair sur le fait qu’il ne veut pas se mettre en couple car il a mal vécu sa rupture avec son ex et ne l’a pas oublié. A ce moment là aucun soucis pour moi. J’ai toujours peur de m’engager. Pourtant petit à petit, on s’est mi dans une “routine” de couple. On partage beaucoup d’activités ensemble, le plus souvent il demande à ce que l’on se voit et s’adapte à mon emploi du temps. Je commence à vraiment tenir à lui mais je ne voudrais pas tomber amoureuse de quelqu’un qui ne voit pas les choses comme moi. Je ne sais pas ce qu’il peut ressentir pour moi. Si il s’agit juste d’amitié ou plus … Si il y a une possibilité d’obtenir plus avec le temps ou si il vaut mieux que j’arrête tout quand je me poserais trop de questions pour ne pas lui mettre d’ultimatum ?
Oui, les hommes ressemblent à des élastiques : lorsqu’ils se réfugient dans leur caverne, ils ne peuvent s’y enfoncer que jusqu’à un certain stade avant d’être ramenés à leur point de départ. L’élastique est donc le symbole idéal pour nous aider à comprendre le cycle de l’intimité masculine, cycle fait d’un rapprochement suivi d’un éloignement, puis d’un nouveau rapprochement plus serré.
×