Malgré tout, faire son coming out me semble essentiel. On évolue bien différemment lorsque l’on a mis ça derrière soi. Certains de mes amis reconnaissent aujourd'hui que m'avoir eu dans leur entourage leur a fait changer de regard sur l'homosexualité. On ne doit pas oublier que parler de son homosexualité et la vivre au quotidien normalisent les choses. C'est très important. La parole s'est libérée autour de moi et les échanges ont été et sont toujours constructifs.
Tout commence dès qu'une femme se sent lésée par une autre. Elle va chercher du soutien auprès d'autres femmes et visera à dénoncer ce qu'elle croit être une menace (ou une attaque) pour elle. Il peut y avoir différentes choses qui se produisent : révélations de confidences, lancements de rumeurs, formations de cliques… C'est une forme d'agression indirecte. Lorsqu'une clique s'est formée contre une personne, celle-ci se retrouve isolée et vouée à être observée pour trouver des failles à son travail. On pourra aussi, par exemple, retenir de l'information importante pour son travail ou saboter celui-ci, déposer des plaintes répétitives auprès de l'employeur contre celle-ci...
Donc, ce qu’on appelle les plaisirs du couple, ces frissons qu’on nous montre à la télé, et qu’on ressent surtout dans la séduction, ne sont pas fait pour durer. Rien contre, mais il ne faut pas s’imaginer que la vie de chaque jour est faite comme ça, pour ensuite rompre avec une fille ou un mec qui nous aime simplement parce qu’on « s’ennuie » ou parce que ce n’est pas comme ça qu’on imaginait la vie à deux. Parce que si on va chercher ailleurs, ce sera pareil : même processus, même scénario, frisson de la séduction, rencontre et couple, ensuite on ne sait plus quoi faire. C’est juste qu’on ne sait pas vivre à deux, n’allez pas chercher plus loin.
Nous les rencontrons. Ils nous plaisent. Rapidement, nous voulons plus. Pourtant, au bout de quelques rendez-vous, ils se font plus distants. Ils répondent moins aux appels, disent moins de mots d’Amour. Déjà, les promesses passées ne sont plus d’actualité. Au cas où nous n’avons pas compris le message, ils reviennent du tatoueur avec un « Carpe Diem » sur le bas-ventre.
Je m’appelle Marion, j’ai 41 ans et je travaille dans l’audiovisuel. Dans mon entourage professionnel comme personnel, tout le monde est au courant pour mon homosexualité. J’ai fait mon coming out à ma famille à 19 ans, alors que j’étais en couple avec ma première copine. J’en ai d’abord parlé à mes amis, puis rapidement à ma famille proche. J'étais très amoureuse. Je pense que ça m'a donné des ailes. Et puis, j'avais toute confiance en eux. Mes amis d’enfance et ma famille se sont montrés très surpris. Peu de personnes dans mon entourage côtoyaient d'homosexuels. Car tout ça restait très mystérieux pour eux. Il n'y avait ni repères ni référents. S'il y a eu des inquiétudes, elles furent toujours bienveillantes et concernaient les difficultés que je pourrais moi-même rencontrer. Finalement, cela a été plus long à accepter pour moi que pour eux. Leur réaction m'a beaucoup aidée à rattraper le temps perdu.
je passe mon temps a douté de lui tout ce qui me dis je le remet plus ou moins en cause sans trop lui dire je connais l'effet dévastateur mais c'est un homme intelligent il le sent bien ... il ma percé a jour comme moi je les percé a jours lui et son égo démesuré ..... et je peu comprendre son agacement, même si il me dit aimé mon coté femme enfant fragile ...
Il me dit qu’il en a envie mais j’avoue ne pas trop comprendre son raisonnement. Pour moi, lorsque l’on est amoureux , on a envie d’avancer avec l’autre de construire avec l’autre et de passer de plus en plus de temps avec l’autre , alors malgré les obstacles, on fonce . Honnêtement, cela faisant plusieurs mois que nous en parlons pourquoi a-t-il besoin d’attendre encore un mois et demi deux mois , je ne suis pas sûre que cela change grand-chose non?! Il a peur de me perdre, me supplie de lui faire confiance, me dit qu’il est fou de moi mais qu’il se met beaucoup de pression tout seul!
Si vous souhaitez aller plus loin, j’ai réalisé un séminaire audio de plus d’une heure ainsi qu’un guide PDF intitulé « Comment séduire un homme et le faire s’engager ? ». Vous pourrez retrouver à l’intérieur toute mon expertise et des conseils pratiques pour savoir comment gérer à la fois la prise de distance mais aussi recréer une complicité entre vous deux.

Je n’avais pas vu ton deuxième message. Je vais donc compléter ma précédente réponse. Dans cet exemple précis, tu n’es pas en cause. Il t’a clairement indiqué la raison pour laquelle il ne souhaitait pas aller plus loin. Cela signifie qu’il a compris rapidement que tu souhaitais une histoire sérieuse et non pas un plan rapide. Ce qui est un bon point pour toi car cela te fait gagner du temps. Plutôt que d’entrer dans une fausse histoire, celle-ci s’arrête immédiatement.


J’ai rencontré mon copain il y a 9 mois. Le feeling est rapidement passé entre nous et nous avons pris le temps de faire évoluer notre histoire. Nous sommes à distance. Il m’a présenté tout de suite ses amis, etc. Le hic depuis le début je lui reproche de ne pas s’investir assez. Il a eu une relation passé très complexe. On lui a souvent reproché son manque d’investissement. A la suite de sa rupture, il est devenu plutôt passif dans sa vie et est dans l’incapacité de se projeter pour lui ou avec moi tant au niveau professionnel que personnel. C’est une personne très angoissée. Je l’ai quitté malgré les sentiments car je ne suis pas sa priorité. Les copains et sa passion du sport avant. J’ai fait le choix d’arrêter de lui courir après. J’espère qu’il finira par grandir, en s’ouvrant davantage dans ses sentiments et en devenant un homme. C’est une bonne personne mais je ne peux pas attendre en espérant qu’il évolue. C’est à lui d’avoir son déclic et de mûrir. Cette rupture est quitte ou double car je ne reviendrai pas vers lui. Il se rendra peut être compte avec le temps que je lui manque pcq j’inverse totalement mon comportement. Si la vie fait bien les choses on se retrouvera quand lui sera prêt, sinon c’est que notre histoire aura été au bout. Ai-je adopté la bonne attitude ?

Le conseil d’Elisabeth Couzon est de « rester en symétrie ». C’est-à-dire que si l’autre donne un coup de téléphone au bout de 3 jours, attendez 3 jours pour passer le prochain coup de téléphone. Laissez du temps entre chaque texto. De la même manière, lorsque vous discutez, suivez le mouvement, synchroniser la conversation aide vraiment à mieux communiquer. Il ne faut pas aller plus vite que la musique et instaurer une « symétrie relationnelle ». Laissez-vous guider et adaptez-vous à la personne que vous avez en face de vous…
« Au bout de quelques mois, mon ex m’a recontactée en me disant entre autres que je lui manquais, qu’il souhaitait que l’on reprenne contact et que l’on se revoie. Mais à ce moment-là, je n’en avais plus envie pour deux raisons. J’avais l’impression que lui m’aimait encore, le revoir m’aurait alors mise mal à l’aise. Pour moi, une amitié avec un ex n’est pas possible si les bases d’une relation amicale ne sont pas claires.
Peut-être que si nous mettons un point d’honneur à entretenir la passion, la communication, le dialogue, la recherche d’intérêts similaires, l’intimité, la complicité dans notre vie à deux, et le partage du temps de loisirs, nous pourrions éviter bien des discussions et des séparations au bénéfice d’une stabilité émotionnelle qui varie en intensité de façon naturelle au cours de notre vie.
Pour autant, vous allez commettre une erreur fatale, celle de réagir en fonction de votre personnalité et de votre capacité à vous projeter avec assurance. Comme expliqué plus haut, dans certains domaines les hommes sont hésitants ! Ils ont tendance à douter et ce n’est surtout pas en essayant de provoquer les choses que vous arriverez à vos fins. Pour qu’un homme s’engage dans une relation il doit la sentir et cela doit venir de lui.
Sa famille passera toujours en premier, et cela inclut sa femme. Ce n’est pas parce qu’il dit des choses négatives à propos d’elle que ses obligations maritales sont moins importantes pour lui. Même s’ils n’ont pas d’enfants, lui et sa femme partagent un réseau d’amis et de relations dans lequel il se trouve bien et qu’il ne prendra pas le risque de perdre.
Une fois convaincue de votre désir de s’engager, assurez-vous que votre homme soit aussi prêt. Quelques indices peuvent vous éclairer. S’il vous a déclaré maintes et maintes fois son amour et s’il a même clamé haut et fort que vous êtes la femme de sa vie, vous n’aurez pas du mal à le convaincre de s’engager. Si au cours de vos conversations amoureuses, il prend plaisir à parler d’avenir, de la vie que vous aurez et de vos futurs enfants, soyez certaine qu’il partage votre objectif. Il en est de même dans le cas où votre compagnon vous fait part de son désir de réaliser un projet à deux.

Les voyages forment la jeunesse, non seulement on voyage dans le monde mais surtout on grandit à experimenter de nouvelles choses, à s'ouvrir sur d'autres facons de faire et d'être. Tout le monde devrait partir étudier ou travailler ailleurs un temps. Si tu ne suis pas ta chérie, sois conscient qu'elle va évoluer lors de son voyage et que même si elle revient, elle ne sera pas forcément la même. Je ne suis pas d'accord avec l'idée que "ce qui s'est passé là bas reste là bas" car refuser de savoir c'est exclure qqchose qui a aidé cette personne dans son développement, qui fait partie d'elle, de ce qu'elle est.

Au début j’étais heureuse, je pense qu’il avait réussi à me faire me sentir mieux mais ça n’a pas duré. Au fil des mois je sentais que je n’étais pas à ma place quand j’allais chez lui, que nous n’avions pas grand chose en commun et pas du tout les mêmes objectifs de vie. De la même manière j’ai constaté qu’à chaque fois que j’éprouvais une diffiuclté dans ma vie je l’appelais tout de suite pour me réconforter. J’imagine que ce n’était pas sain et j’étais trop dépendante de lui sur le plan moral. J’ai questionné notre relation pendant une année complète mais j’ai fini par lui avouer il y a quelques semaines que je n’en pouvais plus et que je n’avais plus de sentiments. Cela m’a libérée même si aujourd’hui je crève d’envie de lui parler à chaque seconde car il me manque et que j’ai besoin d’aller bien mais je me dis que ce n’est pas une raison valable pour se remettre ensemble. Donc maintenant je vais travailler sur moi en espérant trouver le bonheur seule dans un premier temps.


Certaines femmes ne peuvent entrer dans une pièce sans que tous les hommes ne puissent s’empêcher de tourner la tête et de prêter attention à elles (sans que ce soit de façon négative et « sexuelle ».) Apprenez ce qu’est « cette chose » que ces femmes ont et comment avoir cette capacité vous aussi, sans vous sentir ni agir de manière « ringarde » ou facile.
Voilà ce qui me vient, Rose, en lisant votre récit : un silence inhabituellement prolongé exprime de fait une situation de non-communication. Il indique que la relation est suspendue aussi longtemps qu'il durera. Celui qui se met ainsi en retrait de la relation, par son absence de mots, manifeste qu'il préfère rester "seul". C'est un message clair, quoique non dit. Il ne revient donc pas à celui qui se voit imposer la situation de rompre le silence, avec le risque d'y consacrer une énergie qui ne sera nourrie d'aucune contrepartie, voire d'hostilité en retour, ou pire, de rejet.
Bonjour , moi mon souci c’est que sa fais bientôt 4 ans que l’ont est ensemble j’ai 19 ans et lui aussi. Etant en vacances 2 mois , il pars souvent en vacances des qu’il en a la possibilité , une semaine début Juillet , ensuite 4 jours chez sa cousine et la 10 jours EN CAMPS avec des Allemands qui viennent tout les deux ans dans son village. Et moi je suis chez lui avec ses parents. Je réfléchie beaucoup mais la je ne sais vraiment plus quoi faire. Avez vous des conseils pour qu’il réagisse ?
Il est également nécessaire de comprendre mais aussi d’accepter que tout ne va pas être rose dans la vie à deux. Plus la relation dure et plus il y aura des mésententes sauf que les sujets changeront. En effet, plutôt que de se disputer pour savoir quel programme regarder à la télé, vous allez vous disputer à cause des enfants ou bien des finances, les relations femmes hommes sont ainsi faites pour que plus l’on évolue dans le temps plus les tensions risquent de prendre des proportions qui mettront à mal la relation de couple.
Evidemment, mtn qu'elle me rejette, elle me plait encore plus ahaha. Mais que faire car du coup? Je ne lui parle plus beaucoup, justement pour respecter son espace et lui faire comprendre que finalement, si elle ne veut pas, tant pis, y a pas qu'elle sur terre. Mais bon... dans l'idéale, je voudrais cette fille. Que faire les amis? Désolé pour la tartine et merci de vos réponses! :)
Je laissai donc ma femme et mes enfants et partis me promener sur la colline avec mon chien. (...) Je marchais depuis plus d'une heure, quand je ressentis tout à coup la merveilleuse sensation d'être au paradis. J'éprouvais un profond sentiment de paix, de joie et une intense sérénité, accompagné d'une sensation d'être enveloppé dans un halo de lumière, qui me traversait le corps. »

A mon sens il y a un décalage entre tes sentiments et les siens. Le fait que sa dernière relation a été douloureuse a des répercussions sur votre histoire car il ne semble pas vouloir s’engager pour le moment. Et ce n’est pas en lui avouant tes sentiments ou en étant sur son dos que tu pourras inverser la tendance. Dans ta situation, il faut avancer progressivement et cesser de paniquer dès qu’il sort. la confiance est indispensable dans un couple et j’ai l’impression que ton passé influence également ton comportement.

Êtes-vous déjà sortie avec un homme, ou avez-vous déjà été proche d’un homme, et vous sentiez que les choses étaient merveilleuses lorsque vous étiez ensemble... mais quand il s’est passé quelque chose qui a provoqué des peurs en lui ou à cause de son manque de maturité, tout est rapidement tombé en ruine et vous êtes restée à vous demander ce qui s’était passé et s’il y avait vraiment eu quelque chose de « VRAI » ?
Mais attention, si les femmes apprécient les hommes sensibles et trouvent cela rassurant, elles ont néanmoins besoin de se sentir épaulées et protégées comme tout le monde. Accepter ses émotions est une chose et se laisser envahir par elles en est une autre. Un homme hypersensible aura tendance à tout prendre trop à cœur et à ne pas avoir suffisamment de recul sur les choses, au risque de mettre à mal sa relation de couple. Car les femmes ont besoin de sentir que leur homme est « fort », qu’il maîtrise la situation, et que s’il est capable de verser une larme ou même de pleurer, il sait aussi prendre des décisions et se montrer ferme et déterminé s’il le faut.

Sinon bel avancée de sa part ces derniers 15 jours je pense aussi! En fait je lui ai envoyé un message suite à des facons qu’il a de faire (desfois il ne répond pas tjs au sms par ex) et je lui ai dis que j’avais l’impression de ne pas compter. Il m’a fait tout un speech (alors que c’est quelqu’un de réservé qd même) qu’il était désolé qu’il avait beaucoup de travail donc que cela le perturbait, qu’il avait desfois des soirées à l’improviste, qu’il n’a pas toujours son tél avec lui etc.. et il finit en me disant en vérité je tiens à toi t’es une femme bien. Bon là j’étais bien contente déjà; voyant que je ne lui répondait pas il m’envoi derrière un sms espérant que tout va bien, qu’on se voit bientôt etc; la semaine d’après comme j’étais en vacances on s’est du coup un peu plus vu et aussi depuis ce fameux message il m’envoie des messages sur internet juste pour me dire par ex « je t’embrasse fort gros bisous ma belle » ou même un soir il m’a dit qu’il languissait les vendredis pour me voir, qu’il aimait bien être à mes cotés, des choses comme ca… Ca a l’air quand même bien parti qu’en pense tu ?
Il y a aussi la question de la disponibilité. Dites-vous que c’est pendant que vous chassez l’homme (ou la femme) invisible que la rencontre de votre vie pourrait vous passer sous le nez. Ainsi, j’ai des amis qui sont resté plusieurs mois fermés à d’autres rencontres, parce qu’ils essayaient de reconquérir leur ex. Une amie qui elle a tenté vainement pendant plus d’un an de transformer un plan cul en relation sérieuse. D’autres qui ont accepté de faire dix rendez-vous avec une fille sans même réussir à lui faire enlever son tee-shirt.
J’ai la même vision des choses que toi. Après, je ne peux pas dire si je suis dans une relation aussi sérieuse que ce que tu vis là, ni que je me projette pour toute la vie – sauf par moments, dans mes pensées ^^. Par contre j’ai dit très rapidement « je veux pas être un plan cul ». Après on a officialisé, on est un couple mais j’attends encore un peu avant de déterminer si c’est « the one » (ce qui est fort probable, en tout cas dans ma tête). :) En tout cas, bravo pour ta façon de vivre ta relation et ta franchise envers lui. J’adorerais être capable d’assumer mes envies et mes sentiments comme ça – c’est en cours.
Le lendemain il me recris en me demandant si jetait calmée . Et des que j’ai rep il a fait silence radio. J’ai essayer de comprendre pk ce message mais pas de réponse. Donc je lui ai Di que je passerai prendre mes affaire aujourd8 et il m’a dit qu’il pouvait pas il serait pas la. Donc du coup je lui ai demander quand je pourrai et il m’a dit lundi. Je ne veux pas le perdre.
Ne vous concentrez que sur ce que vous aimez. Les choses que vous aimez chez elle prendront de l’ampleur. Si vous vous concentrez sur ce qui vous gêne, vous ne verrez alors plus que ces petites choses qui vous tapent sur les nerfs. Si vous vous concentrez sur ce que vous aimez, vous ne pourrez-vous empêcher d’être consumé par l’amour. Concentrez-vous sur ces petites choses qui relèguent les ennuis à mille lieues, et lorsque vous ne verrez plus que l’amour, vous saurez avec certitude qu’avec cette femme à vos côtés, vous êtes l’homme le plus heureux au monde.
Je connais un homme depuis presque 7 ans. C est toujours moi qui ait été à l initiative de nos rencontres car c est un homme qui ne propose jamais aux autres de les voir ( même ses amis..il attend que ce soit eux qui le contacte . Sinon il reste seul et peut rester trois jours enfermés ) .. Je n ai pas vu cet aspect de lui tout de suite car il partait constamment en déplacement de longs mois et je ne le voyais qu un soir tous les trois mois environ .. je suis tombée amoureuse de lui et lui pas…aux questions sur la vie en général , ses projets, ses attentes ( dans tous domaines ) il me répondait qu’ il n en avait pas.
Quand ça devient trop acquis, quand on a un peu cramé toutes les étapes, ok on a un bonheur intense sur le moment, mais ensuite on tombe très vite dans la routine. Je ne pense pas que ce soit immature de chercher comment échapper à cette routine, à cette perte progressive de désir qui peut en découler, ce qui conduit finalement à une sorte de relation où l’on se voit « par défaut », on se voit non pas parce qu’on a envie de ce voir, mais parce que l’on vit ensemble et que c’est comme ça, ce qui ne veut pas dire qu’on en n’a pas envie mais disons que la satisfaction du besoin précède le besoin en quelques sortes. Il ne faut pas oublier que le désir, c’est vouloir quelque chose que l’on n’a pas (c’est pour ça qu’un soupçon de manque et de frustration sont nécessaire à mon avis).

Soit parce qu’il se protège de l’amour (en le fuyant, en se contentant de l’effleurer), soit parce que ce sentiment ne lui dit rien du tout. « Pour donner de l’amour et en recevoir, encore faut-il avoir cette culture-là, note le psychiatre Serge Hefez*. C’est-à-dire avoir été suffisamment aimé, enfant. Souvent, ces hommes ne reconnaissent pas ce sentiment-là. La solitude est le lot de tous les héros.
bonjour, j’ai rencontré un homme il y a quelques mois ; il habite à 400kms . nous éprouvons tous les deux des sentiments amoureux . il est revenu en couple avec son ex simplement par confort car il ne trouve pas de solution pour se rapprocher de moi. travail, argent . il me dit vouloir trouver une solution mais ne veut pas de mon aide. donc je le laisse faire. moi en parallèle je continue ma vie de femme indépendante ; que dois faire ou ne pas faire pour le pousser à me rejoindre sans qu’il ne se sente inférieur. je pense lui dire de prendre son temps pour le laisser trouver une solution et que lorsqu’il l’aura fait je ne sais pas si je serais là si mon homme ne veut pas s’investir à 100% et s’occuper de moi à 100%. qu’en pensez vous? merci et bonne fin de journée

Je sais que ce qu’il attend est de coucher avec moi et qui pense que je ne suis pas une fille bien malgré que j’ai tenté de lui prouvé le contraire. C’est sûrement égocentrique mais je n’ai pas l’habitude qu’un garçon me mette de côté. Pendant qu’on parlait il m’a dit qu’il aimait qu’on lui courre après. Mais je ne sais pas si je dois encore jouer à la fille inaccessible ou si je dois lui faire la cour. J’ai peur que si je lui court après soit sa marche pas soit la relation serait qu’à un seul sens.

Oui j’ai l’impression que c’est quelqu’un de lent, il ne cherche pas à changer ses habitudes pour le moment (notamment le travail ou le fait de « bricoler » chez lui le dimanche ou lieu de me voir)et par moment ca me pèse car moi j’ai besoin de voir mon copain régulièrement et c’est pas encore trop le cas. Comment on fait pour prendre du recul concrètement ?


pourquoi utilisez vous autant ce jargon obscur et ces anglicismes? pour brouiller le contenu d’une discipline déjà complexe, rendre le clair obscur et renforcer l’impression que votre méthode est une approche systémique totalement rôdée et éprouvée? je comprends q ce soit votre fonds de commerce mais franchement ce site pue l’auto-satisfaction. Quant à moi, je suis partisan d’une attitude d’humilité, de place laissée, donnée à l’autre pour s’épanouir. Différence de perception sur le sujet qui est aussi une façon sans doute différente d’appréhender les rapports humains en général. A planifier son action marketing (= la drague selon votre point de vue) en se référant à des principes sociologiques ou publicitaires de (quasi-) prédétermination des comportements, ne risque-t-on pas de louper une bonne part de ce qui fait la profondeur et la saveur de la relation amoureuse? en commençant par ce qui fait que l’ « ennemie » est unique? Evidemment jai conscience que le projet du site ne dépasse pas l’instant critique du processus A.I.D.A. appliqué à la séduction, ce qu’il fait d’ailleurs très bien, et le blaireau de glandu de la drague que je suis vous salue pour le boulot déjà fait. :)

Beaucoup de personnes sont intéressées. Elles nous aimeront tant qu’elles auront quelque chose d’utile à tirer de nous. Elles ne se préoccupent que de ce qu’elles peuvent gagner en étant en contact avec nous. Souvent, nous ne nous en rendons compte que lorsqu’une situation grave arrive. Mais Dieu sait tout en avance. Il sait que telle personne ne nous aime pas pour qui nous sommes mais est là uniquement pour profiter de nous. Tant que nous faisons ce qu’elle veut, elle est contente mais dès que nous n’allons plus dans son sens, alors là c’est la catastrophe : disputes, tensions et chantage affectif !


votre texte et vidéo son très utile, et j’ai en face de moi un homme qui est dans la peur de l’engagement à cause de son ancienne relation et de trahison.. il me l’a lui même avouer au début qu’il avait peur de retomber amoureux et qu’il n’étais pas pres, et on c’est mis ok sur amis, sauf qu’on devait ce voir comme d’habitude(de façon normal) mais j’ai l’impression qu’il évite ou trouve des excuses, et pour les messages il y répond mais parfois il à l’air froid, ou alors il parle bien et d’un coup il ne répond plu sachant qu’il venait de poser une question (donc forcément il attendait une réponse) et apres plu de nouvelle… du coup je ne le comprend pas toujours et ce genre de chose me saoul, parce que je ne sais pas comment réagir, ni si il pense pareil qu’au début ou si il c’est rendu compte que j’étais rien pour lui.. je vous remercie d’avance, cordialement.
Lorsqu'un homme ne peut s'isoler régulièrement pour se ressourcer, il n'arrive plus à ressentir pleinement son besoin d'intimité. Il est essentiel que les femmes comprennent que si elles désirent à tout prix une intimité permanente, ou s'entêtent à poursuivre leur partenaire lorsqu'il tente de s'isoler, celui-ci aura perpétuellement tendance à s'évader et à s'éloigner. Il ne pourra jamais retrouver sa passion.
L’homme le plus charismatique du monde se verra des portes fermées s’il n’a pas un minimum d’hygiène et de savoir vivre. Commencez déjà par entretenir votre peau efficacement en l’hydratant, puis remédiez à l’odeur de transpiration avec les bons produits (bicarbonate et pierre d’alun seulement en cas d’extrême nécessité). Avoir suffisamment de sommeil chaque nuit est aussi obligatoire : trop souvent nous restons devant les écrans le soir. Une surconsommation d’électronique maintien le cerveau en éveil alors qu’il vous envoie les signaux du sommeil, ce qui crée une confusion et vous fait croire que vous n’êtes pas fatigué.

et le silence installé pour rompre la relation ( celui que vous évoquez em fin de texte)?? Comment désamorcer?? c'est un silence = refus de s'exprimer parce que l'autre ne parvient pas - plus- a 'écouter' ce qui est exprimé, ceci parce que cette demande d'être 'écouter' est une demande 'd'approuver' des atitudes de dépendances de tous types. Réponse finale = silence + refus de rencontrer un professionnel, + enlisement dans la/les dependances, sorte de 'mort' (par exemple rester toute la journée dans la pénombre en regardant des series TV ou en faisant des paciences). Accepter le silence de l'autre, combien de temps? Servir de punching-ball ou dire 'oui tu as raison' à des discours de dépendance ne me parait pas sain. Y-a-t-il encore une issue a deux?
Cela peut te paraître peut-être bien léger ou inconsistant aujourd'hui mais crois-moi, conserver l'estime de ce que nous sommes revêt une valeur considérable à un moment donné. Une chose que j'ai bien apprise ici est que, souvent, après une séparation, une des étapes la plus ardue à dépasser, est celle où l'on constate qu'une grande partie de la colère que l'on vit sur le départ de l'autre n'est en fait pas dirigée contre l'autre, mais bien contre soi ! Sur ce qu'on a dit ou pas, ou sur ce qui a été acté ou pas. Mais pas seulement, il y a aussi la colère sur ce que l'on a toléré, sur le "jusqu'où avons-nous pu nous oublier" pour ne pas perdre l'autre !
Pour faire court. Je commence a apprendre un collegue de travail. Il me parle tous les jours me dit que je lui plais que je suis son style de femme mentalement et physiquement. Pour le moment il ne veut pas s’engager car son ex vit encore chez lui mais il est perturbé il veut se me mettre avec moi. Je commence a bien l’apprécié on s’est déjà vu à l’exterieur, il ne veut pas m’embrasser car il ne sait pas qd sa situation va changer. Je vis normalement mais plus le temps passe plus j’ai envie de partager des choses avec lui car par message on parle de tout et de rien on rigole on ne se prend pas la tête quand je lui manque il m’appelle. Que dois-je faire ?
Bonjour Alex ,je suis Daphnee ,j’ai 28 ans et c fait deja 1 an depuis quem vis une relation avec un quelqu’un de 24 ans , on travaillait dans la meme entreprise en haiti , on a touts les deux perdus notre boulot a cause de notre relation et du coup j’ai du me deplacer pour aller en republique dominicaine la ou j ai pu trouver un boulot , je suis autonome et financierement idependante ,mais je suis tombee trop vite amoureuse de lui alors qu’il avait une utre relation qu’il dit non serieuse ,et je me suis donnee a fond. Il dit qu’il n’est pas pret a s’engager , mais il me dit qu’il
Mon ex m’a quitté il a 4 mois et est revenu vers moi il y a deux semaines en voulant se remettre avec moi je l’ai fais galèrer et lui ai dis que je pensais que c’était une mauvaise idée pour voir un peu sa réaction et finalement il a changé d’avis et ne veux se remettre avec moi et pourtant nous avons passé la semaine ensemble comme un couple et il a tout fait pour me faire craquer et maintenant c’est moi qui veut me remettre avec lui et lui ne veut plus il me dit qu’il a peur de me refaire du mal et que c’est mieux pour nous mais qu’il veut qu’on reste amis et qu’on se voit de temps en temps je ne comprend plus se changement de situation , aidez moi comment le faire changer d’avis… Svp

Je réagis à ton histoire concernant la petite anglaise à Hambourg…qu’est ce qui te laisses penser que c’est à cause de cette chemise de nuit offerte qu’elle a mis fin à te relation? Comment peux-tu conclure que c’est la GROSSE erreur qui fait qu’elle a stoppé la relation alors que ce n’est peut être que le prétexte – ou à la limite l’élément déclencheur- d’une fin d’histoire qui, déjà, à la base, était mal partie, non? De mon point de vue, j’ai du mal à croire qu’une nana – à qui tu plais- puisse te quitter en début de relation uniquement pour un cadeau d’anniversaire un peu onéreux.
L’engagement ne se provoque pas. Vous devez attendre que cela vienne de votre homme. Si vous le poussez et qu’il le fait sous la contrainte, les choses dureront bien un temps, mais ensuite elles iront de plus en plus mal : ce n’est pas ce qu’il désirait pour lui et il risque bel et bien de vous quitter pour retrouver sa liberté de vivre à son rythme. La meilleure solution pour que votre homme s’engage, c’est de ne rien forcer. Arrêtez de lui parler sans cesse de mariage, d’enfants, d’emménagement… Plus vous lui en parlerez, moins il en aura envie. Bien entendu ce ne sont pas des sujets tabous : vous pouvez en parler ensemble pour que chacun puisse dire s’il est prêt ou non. Mais s’il vous dit qu’il n’est pas prêt pour le moment : n’insistez pas. Laissez les choses se faire d’elles-mêmes. Il vous faudra peut-être attendre encore un peu mais cela vous permettra de continuer votre relation sur de bonnes bases.
Je sais que cela n’est pas foncièrement honnête, et que ça n’aide en rien la visibilité des lesbiennes dans notre société, mais je suis tétanisée à l’idée que ça se sache. Peur que leur regard change sur moi. Peur d’être réduite à mon orientation sexuelle. Au tout début de ma carrière professionnelle, j’ai connu des patrons ouvertement homophobes, qui me racontaient lors de la pause clope leur dimanche à la manif pour tous. Je mourrais d’envie de tout leur dire, de claquer la porte et de ne jamais revenir. Mais j’ai malheureusement un loyer à payer, et pas assez de courage pour tout quitter du jour au lendemain. Cela me pèse au quotidien car, généralement, j’apprécie mes collègues et je n’aime pas leur mentir de cette façon. Je suis contrainte de rester dans des rapports très superficiels avec eux, et ne m’épanche jamais trop sur ma vie personnelle.
Ayons confiance en Dieu, Il sait exactement ce qu’Il fait. Ne poursuivons plus des relations charnelles qui nous font perdre notre temps ou sont des portes ouvertes pour le diable. Les personnes que nous voulons autour de nous sont celles que Dieu nous envoie. Quand Il éloigne quelqu’un, c’est qu’Il s’apprête à nous faire passer au niveau supérieur et à libérer une bénédiction dans notre vie. Alors réjouissons-nous, quelque chose de très bon est sur le point de se passer !

pourquoi utilisez vous autant ce jargon obscur et ces anglicismes? pour brouiller le contenu d’une discipline déjà complexe, rendre le clair obscur et renforcer l’impression que votre méthode est une approche systémique totalement rôdée et éprouvée? je comprends q ce soit votre fonds de commerce mais franchement ce site pue l’auto-satisfaction. Quant à moi, je suis partisan d’une attitude d’humilité, de place laissée, donnée à l’autre pour s’épanouir. Différence de perception sur le sujet qui est aussi une façon sans doute différente d’appréhender les rapports humains en général. A planifier son action marketing (= la drague selon votre point de vue) en se référant à des principes sociologiques ou publicitaires de (quasi-) prédétermination des comportements, ne risque-t-on pas de louper une bonne part de ce qui fait la profondeur et la saveur de la relation amoureuse? en commençant par ce qui fait que l’ « ennemie » est unique? Evidemment jai conscience que le projet du site ne dépasse pas l’instant critique du processus A.I.D.A. appliqué à la séduction, ce qu’il fait d’ailleurs très bien, et le blaireau de glandu de la drague que je suis vous salue pour le boulot déjà fait. :)
Cela dit, je vais essayer par le biais de cet article, de vous étaler les pires 5 erreurs que vous puissiez faire avec une femme au début d’une relation de couple. En fait, vous n’avez pas le droit de gâcher vos chances bêtement. Car il se peut qu’elle soit votre femme de rêve. La mère de vos bébés (si je vous parais un peu romantique ce matin, c’est que j’écoute une station radio de musique classique. Ce n’est pas de ma faute :) )
Je n’aurai jamais imaginé recevoir autant de courriel avec cette question. Que ce soit aux USA ou en France je constate que les hommes laissent une image de crainte de l’engagement amoureux. Et pourtant j’en accompagne également des centaines qui n’ont qu’une seule envie, celle de trouver une femme qui saura les chérir et avec qui ils pourront vivre une histoire magique.
Pour ma part je crois que face au silence il faut savoir rester "chez soi", quitte à suspendre la relation. Peut-être en tendant des perches au mutique, si l'on s'en sent les capacités. Plus sûrement en entrant soi-même dans le silence pour se préserver de la douleur ressentie. Car c'est une épreuve qui peut être douloureuse que d'être confronté à un refus de communication dans une relation affective. C'est une petite mort, une absence de l'autre, un vide dans la relation. Je crois qu'il faut absolument éviter que ce soit un mode de "communication" qui deviendrait enjeu de pouvoir. Celui qui connaît le pouvoir du silence sur l'autre pourra être tenté de s'en servir sans même en avoir conscience...
en lisant cet article, je ne peux m'empêcher de partager ça: https://www.youtube.com/watch?v=QvGopWX0dWE cette chanson date de 82, et pourtant elle est toujours tristement d'actualité. mannick a la double charge d'être féministe et chrétienne (non pratiquante), et auteure/compositrice/interprète... elle chante toujours à 74 ans, mais vous la verrez rarement dans les médias, alors qu'il s'agit d'une des très grandes voix françaises.

Je suis d'accord avec vous sur le fait que je dois respecter son besoin de silence, qui est en quelque sorte une communication "je ne sais pas exprimer ce que je ressens..." et également le fait qu'il veuille prendre ses distances face à cette relation qu'il ne peut pas gérer pour le moment étant donné qu'il a un long chemin à parcourir avant sa guérison., alors que moi, je souhaite une relation solide et construite avec lui.


Une fois la source du problème identifiée, plusieurs solutions se dégageront : laisser l'autre cheminer en le soutenant sans pour autant intervenir, s'il a par exemple besoin de faire un point sur lui. Envisager une thérapie de couple s'il s'agit d'une nouvelle forme d'un problème ancien et récurrent, ou encore une sexothérapie si ce qui fait blocage se situe dans la sphère sexuelle (troubles physiques, érosion du désir…). Ou bien redéfinir, sans l’aide d'un tiers, les termes de la relation commune après que chacun aura exposé ses besoins et ses désirs. Dans tous les cas, il est essentiel de ne pas dramatiser ni juger le comportement de son partenaire. Un éloignement est toujours un signal d'alarme, il faut en tenir compte, s'en servir pour retrouver une communication plus sincère et plus attentive, pour changer ensemble certains comportements et habitudes ou encore pour se remettre en question individuellement. En considérant la vie à deux comme un espace où chacun continue à grandir, on redevient pleinement acteur dans la relation. Et on échappe ainsi aux jeux de rôle « bourreau-victime », aussi toxiques que stériles. Pour recevoir tous nos conseils sexo, inscrivez-vous à notre newsletter sexo ici.
 La vie à deux est complexe, elle est perçue par certains hommes comme un véritable challenge. En ce sens, les challengers sont frileux car nombre de ceux qui s’y sont frottés, ont compris qu’il était parfois plus simple de courir un marathon. Ce n’est pas qu’ils n’aiment pas leur compagne, mais bel et bien qu’ils ont justement peur de briser l’existant en permettant une évolution de leur relation. Il est essentiel de respecter ce choix de ne pas s’engager tout en apportant des petites preuves au quotidien, montrant qu’autre chose est aussi possible en partageant un peu plus.
J’aurais aimée savoir comment faire pour convaincre un homme qui a l’habitude d’avoir des plans régulier avec des femmes d’arrêter sa et qu’il se dise que je suis la pour lui donner l’amour qui n’a pas l’habitude d’avoir sa et surtout pour lui donner de l’amour et lui et à sa fille.. comment faire pour qu’il ce dise que je suis la pour l’aimer et lui donner tout l’amour que je peux lui accordée ?
Dans le couple, la plupart des éloignements se font sur la pointe des pieds, par petites touches. Un regard qui s’évade, des mimiques qui marquent davantage l'exaspération que la tendresse, un enthousiasme qui s'affaiblit lorsqu'il s'agit de faire des projets ou de passer du temps en tête à tête… Généralement, celui qui constate ces absences, physiques et psychiques, en vient à soupçonner son conjoint d'infidélité, sinon en actes, du moins en pensées. L'erreur serait de se focaliser sur cette seule hypothèse et de négliger toutes les autres.
J’ai le dons de compliquer les relations,meme quand elles peuvent rester simple et souvent je veux toujours tout, tout de suite sans prendrele temps de bien comprendre et de bien connaitre l’autre avant, mais c’est certainement par ce que je suis une eternelle amoureuse et sensible en meme temps et je m’attache beaucoup vite qu’a une personne quand elle me plait vraiment, mais je reste une personne entiere qui s’est ce qu’elle veux et qui ne saitpas faire semblant,nidans la vie, encore moins en amour.

J’ai eue quelques périodes compliquées. Et, la rupture « physique » de quelque chose, je vois à quoi elle correspond. Je vois cette « usure », « fatigue » sur un sujet. Je n’ai plus la même confiance en l’amitié : non, on ne peut pas compter sur l’autre comme on le croit à 16 ans. La distance, les amours, les transformations de vie, ou les reproches intégrées usent tout ça. En l’amour, je fais à nouveau (et à ma plus grande surprise) un pari : je paris qu’on peut s’aimer quand même. Qu’on peut créer des choses. Qu’on peut surpasser l’illusion. Qu’on peut aller se chercher. Qu’on peut prendre plaisir à perdre des illusions ENSEMBLE. Bref, je fais le pari sur ce gars. Mais, je sens profondément que c’est mon dernier pari. Après ça (si autre chose que la mort nous sépare et encore, je ne pense pas que cette sale pute de mes deux nous séparera), j’arrête. Pas les hommes, pas la tendresse que j’ai pour eux, pas le sexe, pas la séduction… mais je me boucherai les oreilles à me faire éclater la tête à la moindre promesse.

×