Forcément, vous aimeriez croire qu'il ou elle évoque son ancien couple comme un lointain souvenir qui ne l'affecte plus du tout. Et peut-être que votre partenaire réussit à se berner lui-même. Mais parler sans arrêt d'une relation passée, ça ne trompe pas : des choses ne sont pas réglées et, qu'il s'en rende compte ou non, il va devoir se confronter aux restes de cette rupture un jour ou l'autre. Il n'est pas prêt pour vous, et ce n'est pas votre travail de l'accompagner dans le douloureux effort de résilience qu'est l'oubli d'un amour perdu. 
Ce sentiment océanique a été décrit par de nombreux mystiques qui ont fait des expériences similaires, qu'elles soient religieuse ou profanes. Mais c'est à la religiosité indienne que le sentiment océanique est souvent assimilé. R. Rolland s'intéressait d'ailleurs beaucoup à la mystique indienne. L'Inde a exercé une fascination sur bon nombre d'Occidentaux, séduits par sa spiritualité. Avec la vogue New Age, beaucoup vont partir en Inde pour espérer y faire l'expérience - pratique mystique et drogue aidant - de ce sentiment océanique.

Vous avez fait la rencontre d’un homme qui vous attire et vous souhaitez absolument le séduire ? Vous êtes en couple avec un homme qui ne s’investit pas du tout et vous aimeriez qu’il modifie totalement son comportement ? Quelle attitude faut-il adopter pour garder le contrôle lors d’une rencontre amoureuse et ne plus laisser ses sentiments s’emballer ?
Mais quel conseil donnerais tu si, au début de la relation le gars fait le pas d appeler, d envoyer des msgs, prendre des nouvelles et à partir du moment où la fille part en vacances, plus rien. Il repond brièvement à ses msgs sans demander de nouvelles. Du coup, la fille ne donne pas de nouvelles pr le faire réagir ms rien ne se passe. Que faire? Comment réagir au retour de vacances?
Avez-vous déjà essayé de communiquer quelque chose de très important pour vous à votre homme... et il vous semblait qu’il ne pouvait pas vous entendre... ou NE VOULAIT PAS ? Dans ce programme, vous allez apprendre ce qui se passe exactement dans la tête d’un homme et comment communiquer avec lui de façon à ce qu’il vous écoute vraiment... vous comprenne... et prenne à cœur ce que vous avez à dire.

Bien sûr il y a quelques exceptions. Si par exemple la fille n’a pas une sexualité épanouie pour X ou Y raison : complexe, croyance négative, traumatisme, manque d’expérience. Et même dans ce cas, vous devez tout de même maintenir la connexion sexuelle. Pour le reste, c’est particulièrement vrai, et ça s’est vérifié toujours vérifié dans mon expérience.

Merci pour cet article qui sort des sentiers battus. Il est très humain, on est le miroir les uns des autres somme toute. Dans le cas d'un deuil respectif de sa mère c'est encore plus complexe. Mais si on cherche des preuves de l'amour de l'autre, n'est-ce pas tout simplement par ce qu'on doit comprendre que l'amour est déjà là, en soi-même et pour soi-même ?

En Amour, vous hésitez très peu, d’autant plus que vous connaissez vos sentiments et vous êtes prête à surmonter les épreuves du quotidien. Vous savez que la vie de couple n’est jamais simple mais qu’avec des efforts, vous pourriez facilement vous épanouir. Lorsque vous ressentez un feeling avec un homme, cela vous suffit à prendre la décision de vous engager pleinement car il s’agira à vos yeux d’une personne intéressante et avec qui vous voudrez construire une relation forte.
C’est la raison pour laquelle votre objectif doit avant tout consister à contrôler vos émotions pour conquérir un homme sur vos qualités et pour garder en tête que la rencontre amoureuse ne débouche pas de suite sur une relation de couple. Prenez plus de temps pour bien apprendre à connaître cette personne, pour créer des affinités et pour définir un projet commun de relation sur lequel les bases seront fortes.
Mais voilà qu’à mon tour je tombe amoureuse, et là, ça me fait peur. J’ai tendance à moins prendre soin de moi, à m’occuper plus de lui, à avoir des pensées négatives comme la peur qu’il aille voir ailleurs ou autre. Je deviens possessive. Alors j’essaie de prendre du recul et de me remettre en position séduction. Mais avec les sentiments c’est beaucoup plus difficile. Avez-vous des conseils à me donner pour ne surtout pas l’étouffer et continuer à vivre une belle histoire ?
Quand on est ensemble cependant, il a la parole facile, on peut causer de tout et de rien et il est très tendre et attentionné. Je précise que nous couchons ensemble, bien sûr… Le sexe change la donne, j’ai bien compris… Il répète sans cesse qu’il a peur de souffrir et de me faire souffrir, qu’il a déjà donné et été déçu, ne veut plus vivre avec quelqu’un. Il peut m’affirmer qu’il m’adore, qu’il m’aime même et 2 secondes après, que non, il ne souhaite pas + sinon il va se lasser ou souffrir ou me faire du mal.

Cet état correspond à ce que Romain Rolland nommait le « sentiment océanique » (voir l'encadré ci-dessus). L'écrivain pensait que le sentiment océanique caractéristique de l'extase spiritualiste correspond à un éveil de la conscience. Pour Sigmund Freud, sceptique et athée, il s'agit d'une régression archaïque narcissique (stade où l'enfant est en fusion avec sa mère). Des psychologues ont tenté de cerner précisément le phénomène psychique. Ralph W. Hood, en 1975, a ainsi établi une échelle du mysticisme (en huit niveaux) à partir de témoignages recueillis, et des recherches neurologiques se sont efforcées de saisir les modifications cérébrales induites par l'état d'extase. On retrouve cette expérience assez courante dans les pratiques de méditation et relaxation. Selon Herbert Benson, psychologue à Harvard, 25 % des sujets participant aux séances de relaxation (fondées sur des exercices de respiration profonde et de vide de la pensée obtenu par la concentration sur un mot - « paix » - ou une image - un cercle - qu'il organise déclarent éprouver des expériences « spirituelles » (Timeless Healing. The power and biology of belief, Scribner, 1996).
Là aussi, les hommes sont tous d'accord. Une femme qui boit trop, ça ne les fait pas vraiment rêver. Jean-Marc, 39 ans, passait une délicieuse soirée avec une fille, jusqu'à ce qu'elle finisse son 7ème verre de vodka... et qu'elle sorte en urgence de la voiture pour dégurgiter le bon dîner qu'ils avaient partagé. Du coup, il a préféré la raccompagner.
Le hic: sa fatigue continuelle (avec l’excuse de son travail) et surtout son manque d’enthousiasme à faire l’amour, à être tendre,et à préférer sa télé m’ont poussés à lui poser des questions. Il me dit que je suis gentille et douce, qu’il ne veut en aucun cas me rendre malheureuse ni me perdre, mais me dit également de ne pas me faire d’illusions car il ne croit plus en l’amour et que ses anciennes petites amies lui avaient dit la même chose que moi (et que c’est pour cela qu’elles ont toutes rompu avec lui: son manque d’enthousiasme au lit) Bref, c’est quelqu’un qui a peur de l’amour et qui du coup réfrene sa libido. Cela me déstabilise et me frustre beaucoup car c’est lui qui est venu vers moi et non moi qui lui ai couru après, du coup, je ne comprends pas du tout son comportement. (Pour ma part, j’ai une sexualité d’adulte assumée et j’ai confiance en moi à ce niveau, je ne l’ai jamais forcé à quoi que ce soit, respectant son problème.)
C’est vrai que ce n’est pas toujours facile car c’est un homme qui travaille tout le temps même le week end du coup on se voit en général 2 fois par semaine les soirs et en espérant qu’il ne soit pas trop fatigué … même si je suppose qu’on ne change pas les habitudes d’un homme en 3 mois de relation surtout qu’il semblait être seul depuis un petit moment mais c’est vrai que c’est pas facile car je dois faire des concessions de mon côté et j’espère qu’il en fera un jour de son côté aussi
Cela fait 1 an que nous nous sommes rapprochés avec X. J’ai 31 ans et lui 42. Nous étions tous les 2 en couple mais dans une relation qui ne nous convenait plus (non mariés je précise). Nous nous sommes rapidement avoué notre attirance puis nos sentiments grandissant et c’est devenu très intense. Nos échanges étaient surtout basés sur des sms et appels car nous ne voulions pas “abuser”, ni que cela dérape. Faire les choses (presque) dans l’ordre. Quelques rencontres de temps à autre mais “sages”. Beaucoup l’impatience toutefois mais nous ne voulions rien précipiter. Malgré tout, c’était des sms à longueur de journée, on est devenu dépendant l’un envers l’autre. Puis il s’est séparé de sa compagne. Puis quelques semaines après, moi également de mon côté. Nous attendions tellement de nous retrouver enfin, même si nous savions que l’on n’allait pas vivre ensemble du jour au lendemain. Mais il me disait malgré tout qu’il ne cessait de se projeter avec moi, dans tous les moments de sa vie. Qu’il voulait que je devienne sa femme, que dès qu’on serait ensemble on ne se quitterait plus jamais… bref. J’ai toujours été assez méfiante par mon passé à ce niveau là. Je sais que trop en dire sur ses sentiments peut renverser la balance et faire fuir. Mais il était tellement expressif que j’ai fini par lui ouvrir mon coeur sans limite.
je suis actuellement dans une impasse et je ne sais pas comment m’en sortir. J’ai rencontré un homme (videur les week end, en intérim la semaine) et mon amie a décidé de le rajouter sur fb vue que physiquement on le trouvait beau et on lui avait un peu parlé. elle m’a dit le matin de le rajouter qu’il était sympa mais que trop de caractère pour elle mais amicalement parlant ca lui allait. il a commencé a me parlé par fb et a proposé de venir me voir ce que j’ai accepté. il m’a demandé si j’étais célibataire je lui ai dit que oui mais que je sortais d’une relation de six ans et demi et que je n’avais pas tourné la page et ne cherchait pas à l’oublier dans les bras de quelqu’un d’autre. on a passé une très bonne aprés midi à faire connaissance puis il m’a embrassé…et m’a demandé une fois que je passe la porte il se passe quoi? je lui ai dit on continue de se parler…il me dit c’est tous? Je lui répond que oui comme je lui ai dit j’aime tjr mon ex. on c’est revue plusieurs jours par la suite ou on est devenu très proche, je pensais de moins en moins à mon ex et j’ai commencé à m’attacher, et erreur de ma part on a eu des relations sexuelles. sauf que lui n’est pas dans l’optique de se mettre en couple. il a vécu une relation de 13ans le divorce a été prononcé il y a 8 mois . il dit qu’on a un très bon feeling que je lui plait autant physiquement que mentalement mais que pr lui tant qu’il est pas dans l’optique de se mettre en couple il ne se passerai rien. qu’il vivait au jour le jour sans se prendre la tête. Mais il me parle de comment il est en couple, de sa famille, moi de la mienne, des raisons de la séparation avec son ex (décidé d’un commun accord) il me demande si j’ai revu mon ex (et parfois lance une petite pique sans le connaitre). puis il se décide à prendre des distances en disant à mon amie qu’il s’éloigne car il a peur que je tombe amoureuse et de me faire du mal.j’ai donc décidé par fierté de ne plus le contacter de la semaine alors que je lui parlait 5min tous les jours et il m’a appelé le vendredi soir alors qu’il travailler pr prendre de mes nouvelles même si ca a durée peu de temps, il a entendu que j’ai recu un sms et fait son curieux etc….quand je sort dans la boite ou il travaille il me regarde beaucoup se montre jaloux et protecteur. son collègue fait des allusions genre invite le a danser alors qu’il bosse, ou il l’appelle quand je l’embete etc… il passe son temps à souffler le chaud et le froid. il m’appelle le soir vers minuit pr me dire qu’il a une entorse alors que je ne lui ai pas parlé de la journée et m’appelle avant d’aller se coucher etc…. et aujourd’hui on c’est disputé au téléphone sur le fait que depuis deux semaines il refusait toute sortie ou on serai a deux et je lui ai dit que mon amie m’avait confié qu’il avait décidé de s’éloigner par peur que je sois amoureuse et il c’est agacé comme quoi tout est sorti de son contexte, il a pas le temps de passer me voir avec son boulot, qu’il avait une vie avant moi et qu’il en aurait une après…bref une discussion non constructive ou je me suis autant agacée que lui. je lui ai dit que je l’aimais bien mais que je n’étais pas amoureuse et que je pensais qu’il avait dit pas de prise de tête . sur ce j’ai décidé d’arrêter de lui écrire je le revois le week end du 9 ou il travaille, je ne lui ai pas dit que je ne serai pas presente ce week end. je le comprend pas du tous il dit qu’il ne veut rien mais il a des gestes qui contredise. j’aimerai savoir quoi faire car malgré ce que j’ai dit je suis vraiment très attaché à lui et tous ca c’est passé en un mois.

Souvent, lorsque deux personnes se rencontrent, si les trois premier rendez-vous sont un succès, une relation amoureuse va avoir tendance à tranquillement se développer. Au fur et à mesure que les jours passent, l’homme se sent de plus en plus attiré par la femme parce qu’elle lui procure cette sensation de bien-être et tout ce qui vient avec, tel que décrit ci-haut.
(3) Vous perdez des opportunité avec des filles qui peuvent paraître « moins bien », mais qui peuvent être de superbes partenaires sexuelles et avoir une personnalité qui vous plaît parfaitement (la qualité n’est pas uniquement dans l’apparence physique). Ça peut paraître étrange, mais j’ai déjà rencontré des 7 plus excitantes que des 10. Ma règle c’est moins elle est physiquement attirante, plus elle doit être sexuellement excitante. Si vous la trouvez moyenne, mais qu’après l’avoir aborder vous ressentez une putain de connexion sexuelle et que c’est une vraie tigresse au lit, gardez-la !!
Une notion importante à comprendre est que chaque individu (homme ou femme) a un seuil de tolérance au niveau de l'intimité. Ici, je ne parle pas d'intimité physique, mais plutôt d'intimité émotionnelle, de capacité à se montrer vulnérable devant l'autre, à se révéler tel que nous sommes avec tous nos travers et nos faiblesses. Ce seuil de tolérance est, bien entendu, déterminé par notre vécu personnel, par le niveau de sécurité affective que nous avons acquis dans notre enfance.
Les lesbiennes « urbaines » le savent, il n’y a pas de pitié dans les milieux lesbiens branchés ! L’infidélité est en effet monnaie courante et il ne faut pas être trop attachée à sa copine ou à sa conquête amoureuse. Si vous décidez de sortir pour la première fois dans une boîte gay pour séduire une femme par exemple, vous vous rendrez compte que beaucoup de filles ont déjà eu des relations amoureuses. Vous aurez donc de grandes chances de sortir avec l’ex d’unetelle qui elle-même est sortie avec l’ex de la même fille et ainsi de suite. Toutes les lesbiennes ne sortent pas en boîte de nuit ou en milieu gay, celles qui sortent se retrouvent donc assez fréquemment aux mêmes endroits, avec les mêmes personnes.
Je perçois deux problématiques distinctes : votre ressenti d'une part, l'éventuelle difficulté de votre copain d'autre part. Ce copain, manifestement, cherche à rester éloigné de vous et le mieux que vous puissiez faire et de respecter cela. Quoi qu'il vous en coûte et même si vous ne comprenez pas le sens de ses choix. Vous ne me semblez pas en état de "l'aider" puisque vous même avez besoin de soutien et êtes en situation de vulnérabilité.
Donc, plutôt que de vous demander «Qu'est-ce que j'ai dit?» ou «Qu'est-ce que j'ai fait?», vous devriez plutôt vous demander: «mais pourquoi toujours cette situation?». Et là, nous arrivons à la partie du ce-qui-vous-appartient. Je crois que vous avez déjà compris que le fait que l'autre personne ait un seuil de tolérance d'intimité bas ne vous appartient pas. Vous ne pouvez être tenue responsable des insécurités affectives des autres, c'est évident. Mais la vérité est qu'il y a une raison pour laquelle vous vous retrouvez toujours dans ce type de situation. Le fait est que c'est vous qui choisissez inconsciemment ce type de partenaire. Comme je l'ai fréquemment mentionné dans le passé, c'est votre inconscient qui contrôle votre vie amoureuse. Si vous choisissez constamment des partenaires qui ne sont pas émotionnellement libres, c'est que vous n'êtes vous-même pas émotionnellement disponible. Ils sont le morceau de casse-tête qui correspond à votre morceau de casse-tête. Toutes les rencontres que vous faites sont une rétroaction, un miroir, si vous préférez, de ce qui se passe à l'intérieur de vous-même.
Une copine qui devait se marier, a eu un coup de foudre pour un musicien bohême, elle a tout lâché et l'a suivi en Australie. Quand elle est revenue, son copain n'a rien dit, ils se sont mariés par la suite... Comme elle me disait, "si je ne le fais pas je vais le regretter toute ma vie": elle est allée, elle a compris que c'était un mirage et que sa vie était ailleurs, elle a CHOISI à nouveau son ami au lieu de rester avec lui "parce que". Leur couple en est renforcé, parce qu'il a su pardonner et comprendre que bien qu'elle soit partie pour un autre, elle est revenue pour lui.
Pourtant elle aussi bien que moi, on se dis qu’on a rencontré la bonne personne au mauvais moment:-/ c’était particulier entre elle et moi ; C'est dur à encaisser ; voilà je l'aime, l'amour est dur et injuste je trouve ; le peu de temps qui nous reste, je place mes pièces, être celui qui la marquera, à qui elle pensera ; je regrette de m’être enliser dans cette situation, pourtant déjà tant de bon souvenirs se sont accumulés ; j'ai mal aux tripes ; elle me manque déjà !
L'avantage d'avoir eu des expériences avant c'est qu'on est plus à l'écoute de nos vrais désirs et besoins, mais ne pas avoir d'expérience a un autre avantage, c'est la découverte et l'envie d'avancer sans trop se prendre la tête car souvent quand on a de l'expérience, qu'on sait ce qu'on veut plus    et quand on cherche une histoire sérieuse, on est plus sélectif dans nos choix et on  perd cette fraîcheur de la rencontre alors que sans expérience si on est plus sélectif c'est qu'on idéalise un peu trop. (je sais pas si je me fais bien comprendre )
Parfaite complicité avec Lui dans nos échanges mails et téléphoniques, Jamais trompé mon mari. Nuits blanches.Tout pour ma famille (je suis le pilier de ma famille). Mais énorme besoin de savoir si c'est toujours le même homme que j'ai connu, aimé, attendu. Enthousiasme de sa part, gigantesque angoisse pour moi (le reconnaitraI-je? ai-je changé? nous plairons-nous encore? et après?). Pasde culpabilité parce que j'avais le sentiment d'avoir rempli au maximum mon rôle d'épouse, de mère, et d'amante. Mon mari m'aime mais la vie est vraiment extremement difficile à ses côtés.
6 mois apres ( la relation se passe bien et j’tombe amoureuse ) je lui demande où nous en sommes et où nous allons ; il me répond qu’il ne sait pas qu’il veut prendre son temps sans pour autant me faire perdre le mien, qu’il tient à moi mais que pour l’instant il ne pense pas à l’avenir. Ok je prends sur moi car je tiens à lui et que je me dis qu’il lui faut ptet 6 mois de plus … 1 an ( et 1 2 petite coupure ) après on vit ” presque ” ensble , il est très svt chez moi, il y a ses affaires à sa clé etc … ( je me suis rapprocher de lui entre temps ) et on est complice les sentiments évoluent on est bien .
Réalisez, si une fille est devenue froide et distante, c’est un mauvais signe. Il tourne rarement pour le mieux. Dans ma propre expérience, ça ne fait que descendre d’ici. Une femme qui agit froid et distant peut faire des excuses pour son comportement. Être occupé, ou traiter avec les membres de la famille sont des excuses communes. Elle est soudainement « trop ​​occupée » pour vous voir.
Que penser d’un homme qui est sorti avec moi (on avait 24 ans) et a dit finalement ne pas avoir de sentiments. On s’est tourné autour pendant 1 an et demi. Finalement, quand il m’a dit ça je ne l’ai plus du tout contacté, j’ai quitté la ville. On se revoit 3 ans plus tard par hasard dans un bar, il me saute dessus me fait la bise, me dit que je suis jolie, me demande ce que je deviens et si j’ai encore son numéro. Je lui parle et pars sans plus (je l’ai un peu regretté). On ne s’est pas revu depuis 11 ans et j’ai appris qu’il avait dit ne pas avoir fait ce qu’il fallait avec moi, que je lui plaisais vraiment, c’était il y a 4 ans alors qu’il était en couple. L’année dernière il a appris que j’étais “revenue dans le coin”, et il a dit qu’il avait été con à l’époque, il était jeune et con et ne voulait pas s’engager qu’on avait des choses à vivre avant. Que je lui plaisais vraiment mais qu’il était timide et qu’il m’avait trouvé très froide la dernière fois qu’on s’était vus. J’ai bien constaté qu’il essayait de renouer les liens car il s’est tout de suite présenté à un de mes amis. Actuellement, il est avec quelqu’un mais ils ne vivent pas ensemble. En gros, il dit chacun sa vie c’est mieux comme ça, je ne la vois pas en ce moment ça fait une coupure et que… s’il me revoyait peut-être que ça le ferait ? Je ne sais pas trop quoi penser de tout ça 17 ans après notre rencontre ??!!?? C’est toujours lui qui amène mon nom sur le tapis
J’ai beau relire l’article je ne vois pas le passage ou il est mentionné que c’est à cause des femmes… Après je ne m’abaisserai pas à répondre à ce genre de commentaire qui mélange tout et caricature les rapports hommes femmes. Vous avez l’air d’avoir beaucoup de colère de vous, quelle qu’en soit la raison tous les hommes de la terre n’en sont pas responsables.
Puis il s’est mis à me laisser sans nouvelles pendant plusieurs jours. Je devenais cinglée, j’appelais vingt fois de suite. Il niait me tromper : "Tu sais bien que je t’aime."Moi je me rongeais intérieurement... Peu avant notre séparation, il a voulu partir seul en vacances à Miami pour réfléchir. Et j’y ai cru ! (Rires.) Après quinze jours de silence, au bord du suicide, je suis tombée sur lui en voiture, à un feu rouge, avec une fille ! Ils riaient, semblaient bien se connaître et, surtout, elle était aussi bronzée que lui. Il a nié. Deux jours plus tard, il était chez moi avec un bouquet. J’ai encore craqué, mais j’ai eu l’impression d’être une pute. Après sa petite gâterie, il n’avait pas le temps de rester pour cause professionnelle. Ce fut le déclic. Je me suis beaucoup salie dans cette histoire. A cette époque, je me donnais aux hommes qui voulaient bien de moi, sûre que c’était eux ou rien. Je suis sortie de ces relations glauques en apprenant à m’aimer. » 

Puis littéralement d’un jour au lendemain ( genre du dimanche au lundi) il a tourné sa veste. Pas de nouvelles de la journée, pas grave, ça me fait des vacances mais je l’apl quand même en soirée pour prendre des ses nouvelles , et il me dit que ça fait longtemps qu’il est célibataire et qu’il a plus l’habitude de donner des nouvelles tout le temps tout le temps et de se sentir oppressé.. ( à croire que c’est l’église qui se fou de la charité !!!) Je lui ai fait la remarque pour qu’il ajoute ” oui mais au début je suis toujours emballé, puis ça me fait peur… J’ai peur qu on s’attache à moi pcq j’ai peur de m’attacher a l’autre ” je devais partir en vacances 2 semaine après.. il m as lancé que c’était une bonne chose que ça lui permettrais de voir aussi ce qu.il voulait vraiment… Mais qu on pouvait continuer à se voir , juste soit disant sans ” oppression”

Je m’appelle Marion, j’ai 41 ans et je travaille dans l’audiovisuel. Dans mon entourage professionnel comme personnel, tout le monde est au courant pour mon homosexualité. J’ai fait mon coming out à ma famille à 19 ans, alors que j’étais en couple avec ma première copine. J’en ai d’abord parlé à mes amis, puis rapidement à ma famille proche. J'étais très amoureuse. Je pense que ça m'a donné des ailes. Et puis, j'avais toute confiance en eux. Mes amis d’enfance et ma famille se sont montrés très surpris. Peu de personnes dans mon entourage côtoyaient d'homosexuels. Car tout ça restait très mystérieux pour eux. Il n'y avait ni repères ni référents. S'il y a eu des inquiétudes, elles furent toujours bienveillantes et concernaient les difficultés que je pourrais moi-même rencontrer. Finalement, cela a été plus long à accepter pour moi que pour eux. Leur réaction m'a beaucoup aidée à rattraper le temps perdu.

Apres les 15 jours de vacances, on s’est retrouvé le plus normalement du monde, mais on avait comme perdu un peu de notre complicité… la situation devenait pesante avec ses froideurs, je lui accordais alors moins d’interet, ce qui créa une guerre froide entre nous… j’ai tenté d’améliorer la situation sans harcelement et avec beaucoup de tacts… il n y a pas eu d’amélioration convainquantes…
Une fois que vous avez réalisé que souvent, les hommes sortent constamment avec des femmes, connaissent énormément de femmes différentes, et ont eu plusieurs relations dans leur passé qui ne se sont pas bien passées pour eux non plus, vous commencerez à vous rendre compte qu’ILS DOIVENT COMMENCER À VOIR SE DESSINER DES MODÈLES COMPORTEMENTAUX dans la manière qu’ont les femmes de se comporter avec eux... semblables aux modèles comportementaux que vous voyez chez les hommes.
La véritable raison pour laquelle les hommes semblent incapables de capter les signaux « évidents » que les femmes émettent dans les situations de rencontres et de relations... et ce qu’il faut faire précisément pour améliorer la qualité de la communication que vous avez avec les hommes dans toutes les relations dans lesquelles vous allez vous retrouver.
Ben, je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. Je ne crois pas que ce soit immature que de vouloir entretenir des sentiments forts envers l’autre. Après avoir connu LA relation dont je rêvais depuis toute petite : relation fusionnelle, engagement, « je t’aime » à gogo, vivre à deux etc, je me suis rendu compte que c’était plutôt ça la relation « clichée », dans la norme, que tout le monde est censé atteindre. Et finalement, je me rend compte que c’est ce que je voulais à l’époque, ce dont j’avais besoin probablement, mais je ne vois pas ma vie entière fonctionner ainsi.

Dans le cas d'une relation parent-enfant il n'est pas étonnant que l'enfant (même devenu adulte) ait envie de respirer, de prendre le large. Dans ce que dit Enidan j'ai vu cette phrase : « il nous a reproché de ne pas assez écouter ses silences ». Elle est très claire cette phrase : écoutez moi… je n'ai rien à vous dire. On peut le traduire ainsi : j'ai besoin de votre écoute, de votre présence, de sentir que vous êtes là… mais *pour le moment* je n'ai rien à vous dire et j'ai envie de sentir que vous m'acceptez ainsi.


Pour les femmes, en revanche, nous trouverons des milliers de conseils sur le sujet. Voir trop. Et trop normatif. « Comment lui plaire pour casser la routine, qu’il faut pimenter, communiquer, faire des attentions, mettre de la lingerie, nouvelles positions en lui laissant sa liberté, parce que sinon ton couple, ben, il meurt et tu seras responsable.. ? »
×