On passait tellement de temps tous les deux que la plupart des gens pour qui il est impossible d’être ami•e avec son ex pensaient qu’on s’était remis en couple ou qu’on couchait encore ensemble. Plusieurs personnes ont tenté de mettre en danger notre relation au moment où elle était la plus fraternelle. Lorsque j’ai passé mes vacances chez lui, on m’a accusée d’être une profiteuse ; lui, on l’a accusé de chercher à m’isoler du reste du monde…

Bonjours jai 27 ans . Moi et mon conjond fait un ans et 2 mois nous somme en couple . Je me suis intaller avec lui en janvier cette anner car la job nous le permetta pas au paravan . Il venai a tout les fin semaine . On saime comme des fou .mais depuis je me suis intallee avec lui il a commancer a faire des projet presonnel avant non . On se chicanne et cest toujours de ma faute selon lui . Qoui faire je commence a me dire qui est pu vraiment interesser a moi .


Sincèrement, « peur de s’engager », c’est de la foutaise pour moi ! c’est pourtant pas compliqué de dire qu’on veut vivre sa vie, qu’on cherche juste le coup d’un soir, et comme ça au moins personne ne souffre. C’est infiniment mieux d’assumer une vie solitaire et hédoniste que de faire souffrir les autres. Pourquoi attendre cinq années avant de s’en aller sans même donner le dixième d’une bonne raison ? Ah j’en ai la rage, je vous jure !
Pour moi , l’impasse dans laquelle on se trouve aujourd’hui , à savoir créer des couples durables et fonder un foyer avec quelqu’un qu’on aimera jusqu’à ce que nos sens nous lâchent un à un et que la mort nous emporte, cette impasse existe aujourd’hui du fait de notre éducation. Et je parle de manière globale. Le monde étant un village planétaire , les humains finissent petit à petit par être formatés où qu’ils soient.

Nous en avons parlé car je me suis demandé s’il ne jouait pas avec moi, me désirant à SA disposition. Je lui ai dit que nous avons tous les 2 besoin de temps pour nous reconstruire, cela est normal après une rupture. Il reste ouvert à l’échange, me répond quand j’écris mais ne prends pas l’initiative. Les échanges ne sont pas des demandes d’explication, je viens aux nouvelles, lui racontant ce que je fais… sport, soirées, amis… il me répond aussi. Mais je sens cette distance. C’est difficile de devoir vivre de cette manière, calculer ce que l’on dit, la fréquence des appels messages etc… je ne me sens pas libre de pouvoir m’exprimer comme je souhaite. Je crains de le déranger si je l’appelle, me demande si mes messages sont attendus et bienvenus… C’est si différent de ce que nous partagions! Mais je tiens beaucoup à lui et ne souhaite pas passer à autre chose.
En général le silence n'est pas total, mais ciblé : poursuite du dialogue avec d'autres, ou expression directe du strict nécessaire. Il correspond donc bien à quelque chose qui se joue au sein de la relation, entre le silencieux et son partenaire. Ce message non-dit présente l'inconvénient majeur de ne pas donner de clés explicatives. Il interfère puissamment dans la relation sans dire comment. Une attitude logique va consister à aller vers le mutique et lui demander ces explications manquantes. Sans réponse il conviendra d'opter pour une nouvelle stratégie : ne pas insister.
Mais quoi ? Ne sera-ce qu'une affaire d'enracinement culturel ? D'héritage et de tradition ? ... Non, pas uniquement. Il est évident qu'on ne peut adhérer qu'à ce qu'on a rencontré par héritage, éducation ou expérience, et qu'en conséquence on se tournera moins vers quelque exotisme ou nouveauté. Mais si, lucidement, on sent, trouve et découvre la valeur de notre enracinement culturel, de notre héritage et de notre tradition, pourquoi les contredire ? ... Vraiment, les contradicteurs manquent de sagesse : leur moteur est une révolte sauvage.

Je ne me perd pas de vue, garde ma vie, mes activité et accepte de le voir/ lui parler que lorsque je me sens en phase et tout cela sans cette maudite peur de voir un homme partir si je ne réponds pas à ses appels/SMS, et le comble c’est qu’il semble s’accrocher et me reproche de mettre trop de temps pour le revoir alors que c’est lui qui était parti sur un silence radio au début malgré une attirance évidente lol (c’est à ce moment que je suis tombé sur ce site ce qui m’as permis de comprendre un grand nombre de choses !)
Je sais qu’il tient à moi et je sais qu’un jour tout sera terminé, par je ne sais quelle force. Je ne sais pas comment réagir, agir comme d’habitude car nous sommes très bien ou renoncer de moi-même ? Si c’était à une amie que ca arrivait, je ne saurais même pas lui conseiller de profiter ou de partir. Je me projetais un peu avec lui, des fois non. Je voulais savoir pourquoi il m’a dit une chose si catégorique, c’est tôt pour décider. Il m’a dit que c’était en rapport avec une conversation qu’on a eu sur la confiance récemment, qu’il devait me dire tout ça sinon il aurait eu l’impression de profiter de moi et de me trahir.
Sincèrement, « peur de s’engager », c’est de la foutaise pour moi ! c’est pourtant pas compliqué de dire qu’on veut vivre sa vie, qu’on cherche juste le coup d’un soir, et comme ça au moins personne ne souffre. C’est infiniment mieux d’assumer une vie solitaire et hédoniste que de faire souffrir les autres. Pourquoi attendre cinq années avant de s’en aller sans même donner le dixième d’une bonne raison ? Ah j’en ai la rage, je vous jure !
Pourquoi mon homme est toujours distant quand on parle d’engagement et de futur ? Quels sont les conseils pour réussir à lui donner envie de s’engager un peu plus dans notre histoire et d’être actif dans notre couple ? Quelles sont les astuces que vous allez devoir mettre en place immédiatement pour inverser les rôles et voir votre homme plus amoureux que jamais ?
Je sais aussi que vous avez très certainement raison sur ce que vous avez dis, dans son ressentie. Il à besoin de me sentir présente, attentionnée, et dévouer à lui. C’est tout à fait cela, car il m’a avouer qu’il manquait de confiance en lui et qu’il était un lache qui n’assume pas encore les choses aujourd’hui même ses propres ressentis et sentiments.
C’est tout à fait compréhensible évidemment mais c’est aussi l’un des éléments qui provoque le plus d’erreurs. Le fait de vouloir aller trop vite ou plutôt le fait de penser que les hommes agissent de cette manière car c’est loin d’être le cas. En effet, pour qu’un homme soit réellement dans un couple il faut lui laisser du temps et ne pas le brusquer. Vous venez de faire une merveilleuse rencontre et tout se passe bien mais le fait qu’il soit distant vous embête, vous vous dites qu’il ne tient pas à vous, que le couple ne l’intéresse pas mais ne soyez pas aussi pessimiste.
(2) Plus vous êtes sélectif AVANT l’approche, plus vous vous donnerez d’excuses pour ne pas aborder, même si en réalité la fille vous plaît. Vous ne l’avez « pas assez bien vu », vous ne serez pas sur qu’elle soit « suffisamment mignonne », blablabla. Au final, vous allez juste perdre davantage de bonnes opportunités (et, sauf si vous êtes à mi-temps dans la rue, elle sont suffisamment rare comme ça).
Les personnes concernées estiment qu’une relation amoureuse est fade et ennuyeuse s’il n’y a pas un certain nombre de petits conflits dans leur quotidien. Ils voient ces échanges conflictuels comme un moteur pour la relation homme femme et une façon de combattre la routine. Débats politiques, discussions mouvementées sur le choix d’un restaurant ou de la prochaine destination estivale : tout y passe !
Profiter du moment présent, de la relation saine qui est vécue par un couple heureux est primordial. L’âge aidant, avec un peu de patience, toutes relations évoluent et débouchent naturellement sur de nouvelles étapes. Il est important de prendre son temps, d’écouter et de comprendre les choix de l’autre. Chaque couple est différent et son bonheur est définit par divers critères communs. "M'aime-t-il, même s'il ne veut pas s'engager ?" la réponse est très probablement "oui", mais à sa façon.
Si les amis de votre copine vous apprécient, il y a des chances que celle-ci vous accorde inconsciemment encore plus de valeurs. A contrario, si ces amis ne vous aiment pas, il y de fortes chances qu’ils cassent du sucre sur votre dos jusqu’à aller parfois au bourrage de crâne. Même si cela ne suffira pas forcément à la faire rompre, cela reste toujours un handicap dans une relation.
Deuxièmement, la plupart des femmes NE SAVAIENT tout simplement PAS À QUOI S'ATTENDRE dans chaque situation avec un homme. Elles étaient surprises, frustrées et en colère ou choquées, à la fois par les choses qu'elles avaient vues et dont elles s'étaient occupées auparavant avec d'autres hommes, et par des situations nouvelles, mais ordinaires elles aussi.
Cette raison prend beaucoup d’importance quand l’homme est amoureux. Il arrive qu’un homme ne sache plus très bien qui il est, et comment il doit agir. Il peut craindre qu’une intimité trop grande n’affaiblisse son pouvoir. Il a besoin de définir le degré d’intimité acceptable pour lui sinon il redoutera de perdre le contrôle de lui-même. Dans ce cas son système d’alarme interne se déclenche, ce qui le précipitera automatiquement au fond de sa caverne. C’est là qu’il arrivera à se retrouver et à retrouver sa force et sa capacité d’aimer.
×