La réaction à avoir, il me semble, est de continuer à émettre des signes de présence et d'attention mais - et c'est ce qui est le plus difficile - sans attendre de réciprocité. Dites-vous que votre fils vous entend et remarque votre attention mais laissez-le ne pas vous répondre. Laissez le être à vos côtés mais en décalage, pas aux mêmes horaires de vie, sans beaucoup d'échange. Si vous le brusquez il ne se sentira pas en confiance.
Jean, 25 ans, raconte : « C'était notre troisième rendez-vous avec Laure, et je l'avais invitée à prendre un dernier Nespresso (what else ?) à la maison. Quand j'ai soulevé sa jupe et commencé à toucher ses jambes, j'ai trouvé que ses mollets piquaient ! Ça m'a totalement refroidi ! ». À croire que le moindre poil leur fait plus peur qu'un animal sauvage. Il faudrait qu'un jour, les hommes se souviennent qu'on descend du même arbre ! Donc même si nous sommes consciente qu'une jambe poilue n'est pas sexy, nous demandons un peu d'indulgence !
On a souvent sa première expérience sensuelle avec soi-même quand, au détour d’une caresse inconsciente sur la cuisse, l’émoustillement nous surprend. On prend alors plaisir à jouer au pianiste sur notre corps et sur de très intimes parties, jusqu’à devenir sa propre groupie et jouir de son propre chef. On ne sait alors pas encore que c’est l’endorphine libérée qui nous procure cette sensation de bien-être mais on le sent, c’est empirique. Ainsi naît la masturbation.

Je suis dans cette situation face à un homme indécis… son amour est visible par moi comme par tous les gens qui nous entourent ( y compris ceux qui nous voient pour la première fois). on passe toujours pour ” un vrai ptit couple”. Il m’a même présenté à une partie de sa famille ( en tant qu’amie) mais il ne ramène jamais de fille chez lui, donc je sais que cet acte n’est pas anodin et important. Il a clairement verbalisé qu’il a peur de vivre une relation avec de l’amour par peur simplement de souffrir comme il a souffert dans le passé. ( abandon de sa mère, une relation sentimentale passionnelle mais destructrice et il y a un an et demi le décès de son père ) Certes il y a plein d’explications à sa situation et à son comportement. Sauf qu’il est tellement perdu qu’il en vient à me faire souffrir moi et à m’emmener dans ses névroses à lui… à souffler le chaud et le froid (à la fois il medit qu’il reverait qu’on soit en couple ensemble mais est persuadé que ce serait catastrophique, qu’il serait trop jaloux et qu’il me ferait du mal, en meme temps il à les larmes aux yeux à l’idée de me perdre … bref les montagnes russes emotionnelles alors que moi je suis BIEN CLAIRES sur ce que je veux et sur mes sentiments envers lui) . On vit des moments hyper forts on partage des choses … et à chaque fois qu’on atteint un certain niveau de “bonheur” 24h après il vrille complètement et dit qu’il faut tout arrêter, que ça ne se concrétisera jamais tous les deux et il est capable de dire des choses très douloureuse pour tout saboter et me faire fuir. ce qui a valu déjà deux coupure d’un mois environ. Mais ni l’un ni l’autre n’est capable de tenir le coup et on est de nouveau comme ” deux cons” dés qu’on se revoit et on n’arrive pas à se quitter. la semaine dernière il m’a refait son vrillage. Qui m’a fait énormément de mal surtout après avoir rencontré sa famille etc… tout était parfait ! et bim la claque. Donc je lui ai dit qu’il était actuellement nocif pour moi et lui me dit qu’il a besoin de temps pour lui pour se stabiliser et il ne sait pas du tout ou ca va le mener. Nos sentiments sont intactes malgré ces montagnes russes… voir même plus forts car on arrive à beaucoup dialoguer tant du positif que du négatif. Mais aujourd’hui je veux arriver à vraiment prendre mes distances car clairement il me rend chèvre et je suis faible face à la lui. Je veux de nouveau etre la femme fatale. soit pour qu’il revienne en rampant soit tout simplement pour me reconstruire seule. j’ai coupé tout mode de contact en lui disant que s’il voulait revenir il sait ou j’habite. je veux m’y tenir pour de vrai cette fois sans craquer… sauf qu’il y a de fortes chances pour que je le croise en soirée.
Christopher Middleton affirme ensuite amèrement ne plus avoir autant besoin de ses amis qu'avant. "Le fait est que quand on est célibataire, on a besoin de ce système de défense informel, pour nous soutenir, nous conforter et nous consoler quand on revient, la queue entre les jambes, après avoir échoué à sortir avec une fille." Et les femmes ? Elles "semblent plus voir leurs amis comme une station service que les urgences d'un hôpital, les utilisant pour se booster ou pour faire des observations sur les râteaux pris par les hommes."
A ce propo j'ai une question : si nous avons respectivement des affaires l'un de l'autre, dois-je laisser couler et me détacher d'elle (on s'est séduit, parti en voyage ensemble et couché ensemble) dans le cas où ne nous somme pas un couple ? Nous sommes plutôt une demie relation surtout en ce moment ou elle ne me répond que par politesse et ne prend pas de nouvelles d'elle même.
Savoir s'adapter. Si cela vous est insupportable, posez-vous toujours la même question : "qu'est ce qui fait que ça vous agace ? ". Ça vous renvoie peut-être vers quelque chose de négatif, ou apprenez peut-être à accepter l'autre tel qu'il est. Et si vous on vous demandez de changer? Accepter que l'autre ne partage pas le même point de vue que vous. De plus éviter de tomber dans tu as tort et j'ai raison. A moins de vous disputer sur une science exacte, chacun a son avis selon la manière dont il est construit, son histoire, ses valeurs, ses croyances.
"Environ 5 millions de personnes en Grande-Bretagne n'ont pas d'ami proche, d'après une étude de l'institut Report. Ce chiffre n'a aucunement surpris l'homme marié et père d'âge moyen que je suis", écrit Christopher Middleton. Dans un grand billet, ce journaliste du Telegraph explique pourquoi selon lui, au fil des années, les hommes s'éloignent peu à peu de leurs amis et arrêtent de sortir en bandes. Et pour lui, la cause est toute trouvée : "Le mariage", assure-t-il...
Le sixieme mois fut merveilleux avec une plus grande complicité et des éclats de rire: on s’était beaucoup attaché l’un a l’autre… je note que les sentiments ont étaient durant tout ce temps un sujet tabou, donc j’en ai eu de mal a ne pas savoir si il était amoureux ou pas, a ne pas entrendre  » je t’aime  » apres 6 mois de relation (il considere la rupture comme faisant parie des épreuves de la relation)…etc, je faisais mon maximum pour me contenter des gestes d’affections, même si les baisers étaient vraiment rares, en moyenne un seul par deux mois, donc oui j’ai aussi souffert de ca pensant qu’il n’aimait pas, il m’a fallu du courage pour lui en parler, et j’ai su que ce n’est pas qu’il n’aimait pas, mais que c’est juste que ca ne lui faisait ni chaud ni froid… et depuis, il lui arrivait d’être vraiment généreux sur ce point…
Effectivement on a tout à gagner à se réouvrir à d'autres relations d'amitié. Ne serait-ce que pour retrouver confiance en soi... et en l'altérité. Parce que le silence imposé bousille pas mal ces deux supports relationnels, mine de rien. Après ça il faut reconstruire pas mal de choses. L'avantage, c'est qu'on le reconstruit mieux qu'avant et qu'on en devient plus résistant aux revers, plus aguerri.
Voila j’ai rencontrer un mec en vacance on sait tout de suite plu on a apprit à ce connaître un peu et on sait embrasser, il habite à 1h30 2h de chez moi on avait dit qu’on allait ce revoir du moins cest lui qui insistait le plus, quand on est rentrer on a continué à garder contact le soucis c’est que la plus part du temps cest moi qui envoie en première le message il me répond normal mais cest quand même à moi de parler la première. Par contre jeudi il devait me tenir au courant pour ce week-end mais comme d’habitude il a oublier du coup j’ai relancer et vu qu’il répondait pas je lui ai demander si vraiment il comptait me voir s’il avait envie qu’on continue en gros je sais bien qu’il avait pleins de choses à faire mais je voulais savoir. Il m’a répondu tout de suite en s’excusant et en me disant qu’il pourrait pas car il a beaucoup de problème familliaux du coup je lui ai dis que j’étais la s’il avait besoin de parler il m’a expliquer en gros ce qu’il ce passait et il m’a dit qu’on en reparlera quand on se verra. Depuis pas de nouvelles jai pas relancer non plus mais du coup je sais pas quoi faire je suis un peu perdu. Merci d’avance

« Il attend que le couple répare son malaise intérieur. L’amour qu’il offre n’est trop souvent qu’un amour narcissique, et il est difficile de distinguer l’adoration de l’être aimé de l’adoration de soi », complète la psychiatre. « Les narcissiques manquent d’estime d’eux-mêmes à cause de déceptions précoces. Mal aimés, pas aimés, rejetés, qui leur reste-t-il à aimer sinon eux-mêmes ? », ajoute Serge Hefez. 
« Pour moi la bande d’amis commune, c’est plus un handicap qui empêche de prendre une décision en fonction de ce qu’on veut vraiment, de ce qui serait le mieux pour nous, et qui force parfois à des situations qu’on ne souhaitait pas. On se retrouve à se forcer à revoir régulièrement l’autre, juste pour ne pas perdre ses amis, ou ne pas avoir à leur demander « de faire un choix ». Personnellement, j’ai fait mon choix de manière un peu radicale, je n’ai gardé que quelques amies très proches, tant pis. »
Je suis d’accord qu’il faut être patiente, cependant à quel prix ? J’ai dernièrement fréquenté un homme, pendant 2 semaines les discussions étaient intenses et puis on a commencé à se voir… Et dès qu’on s’est mis ensemble… J’ai à faire à une toute autre personne. Distant, plus du tout à l’écoute, prétexte tout et n’importe quoi pour ne pas se voir. Alors j’ai pris l’initiative de venir une fois à l’improviste et je l’ai vu super content. Mais rebelote, il redevient froid et distant des que je disparais de sa vue. Des nouvelles tout les 2 jours…. Se vexe qd je ne répond pas à ses messages… Mais qd il s’agit de me répondre… J’ai droit à des prétexte encore et encore….. La patience c’est bien mais à quel prix ? On doute de soi, on se dit que forcément il y a une autre fille… Il n’y a rien de rassurant dans le comportement d’un homme qui a peur de l’engagement… Alors personnellement, qd j’ai voulu avoir une discussion à ce sujet avec lui, il m’a répondu qu’il n’était pas un mec pour moi. Alors je l’ai pris au mot et je lui ai rendu sa liberté comme il le souhaitait. Aujourd’hui, restant ami avec, il me fait des crises de jalousies des qu’il pense qu’il y a d’autre hommes…. Sachant que monsieur se permet de draguer d’autre filles tout en continuant à me faire des compliments des qu’il me voit. Je n’appelle pas ça avoir peur de l’engagement, mais surtout avoir un ego sur dimensionné. Je me suis détachée de la personne que j’avais connu et j’ai pris en compte qu’il avait raison que je mérite mieux.

« Il y avait cette complicité formidable entre nous. Celle née de toutes ces années passées ensemble, qui fait que tu connais l’autre par cœur. Que tu le comprends d’un seul regard. Que tu reconnais ses expressions fétiches, ses réactions, ses blagues, son humour. Qu’il est persuadé d’être la personne qui te connaît le mieux au monde. Pour tout ça, j’étais persuadée que si on venait un jour à rompre, on resterait forcément amis. Que cette complicité était trop forte, trop importante, trop gravée en nous. Qu’elle ne pourrait pas mourir. […]
Vous devez premièrement faire l’impasse sur ses paroles et les mots qu’il emploiera tout simplement parce qu’un homme ne vous livrera jamais le mode d’emploi pour le conquérir. C’est tout l’inverse en réalité, mais vous faites de même, et c’est pour cette raison qu’il existe une telle incompréhension entre les hommes et les femmes ! En effet, l’homme en question s’arrangera toujours (même de manière inconsciente) afin de vous faire tomber amoureuse sans pour autant s’investir dans la relation.

Cependant, il se montrait de plus en plus très intéressé, très attentionné. Il désirait me voir très régulièrement (ça à commencer par un jour sur deux, et ensuite tous les jours), j’ai finis par passer toutes mes nuits chez lui. Il me demandait régulièrement de laisser des affaires chez lui, il m’envoyait des tas de messages, on sortaient, il m’a présenter à ses frères et sœur, ainsi qu’à sa fille le jour de mon anniversaire, il m’avait acheter une bouteille de champagne et m’a proposer de venir boire une coupe avant ma soirée, sa fille m’avais fait un dessin avec ‘Joyeux anniversaire et mon prénom’ …

Des courants mystiques sont apparus dans toutes les grandes religions - judaïsme, islam, hindouisme, bouddhisme, etc. La mystique chrétienne a pris corps à partir du iiie siècle avec les pères de l'Eglise, puis s'est développée au sein des monastères. Le mysticisme est particulièrement lié aux ordres monastiques, mais aussi à des mouvements semi-religieux comme celui des béguines.
Combien de fois vous êtes-vous retrouvée à un endroit où vous avez vu un homme génial, mais vous n’avez jamais eu l’occasion de vous rapprocher de lui ? Mais auriez-vous voulu aimé le faire ? Voici un secret subtil sur VOTRE POSTURE (vous avez raison... c’est vraiment aussi simple que cela) qui va instantanément provoquer l’attention des hommes et faire qu’ils vous abordent – pour les bonnes raisons.
J’avais deja arreter la relation une premiere fois parce que j’avais rencontrer un homme bien qui me plaisait et qui voulait une relation serieuse avec moi. Il avait l’air assez affecté quand je lui ai dit et m’a ecrit 3-4 fois par jour pendant plus d’un mois pour me revoir. Et comme je n’arrivais pas avec l’autre personne j’ai repris avec lui. Je pensais vraiment qu’il etait au moins attaché. C’est très dur moralement…

L'inexorable marche vers la parité peut entraîner un certain nombre de confusion sur l'identité masculin/féminin. Face à ce phénomène, le premier mouvement est de se rapprocher du "même". C'est plus simple quand on est en territoire connu : entre hommes ou entre femmes. Toutefois, c'est la différence qui fonde le désir ! Alors, si on veut pouvoir mieux appréhender le féminin pour une rencontre amoureuse… " Fréquenter des femmes, avant, est sans doute le plus "efficace"" rappelle notre expert.


En ce qui vous concerne, il faut que vous ayez fait le deuil de votre précédente relation amoureuse. Si ce n’est pas le cas, vous pourriez vivre la nouvelle relation en réaction ou en compensation de la précédente. Vous pourriez exprimer une colère ou faire preuve d’un manque d’investissement lié au fait que vous n’ayez pas « terminé » la relation passée.

Nous nous sommes avoués nos sentiments. On parlait d’avenir possible entre nous. Il avait l’air franc, sincère et sûr de lui. Peu de temps après, les messages se sont fait un peu moins fréquents et un peu moins tendres. C’est quelque chose que je n’ai pas saisi sur le coup, je l’ai vu avec le recul. Un week-end où je suis allée chez lui, c’était toujours super, mais je le trouvais légèrement songeur. La distance nous peinait. Le bonheur d’être ensemble était cependant si fort… en tout cas pour moi. J’étais persuadée que pour lui aussi.

Bonjour . Voilà 1 semaine que je lis tous vos articles… suite à qlq prises de tête avec mon compagnon et une dernière grosse engueulade qui a fait déborder le vase, il s est renfermé me dit qu’ il ne veut pas rompre qu’ il m aime mais qu’ il ne sait plus où il en est et qu’ il a besoin de temps… Je ne sais pas comment agir… tellement peur de le perdre ☹
Bonjour, je me suis faite draguer par un collègue sur mon lieu de travail pendant des semaines. On s’est parlé, envoyés plein de messages. Mais on ne s’est jamais vus à l’extérieur du boulot. J’ai une forte attirance pour lui. Lui en n’avait aussi mais rien ne s’est fait. J’ai réagis bêtement comme une gamine amoureuse et impatiente et j’ai tout gâché du coup il a fuit. On s’est pris la tête et plus de nouvelles pendant plusieurs semaines et ensuite il ma’ recontacté pour me dire qu’il regrettait beaucoup notre prise de tête….. et il ma’ demandé quand j’étais au bureau la semaine passée et puis 2 jours après j’apprends par une collègue qu’il s’est mis en couple alors qu’il était célibataire. Je ne comprends pas pourquoi il m’a recontacté alors ? Je lui ai renvoyé un sms et il m’a confirmé qu’il était bien en couple. Puis il m’a renvoyé un sms quelques jours après des points ?????? et puis désolé c’est une erreur et plsu de nouvelles Quand pensez-vous ? Il revient jeudi prochain au bureau je en sais quelle attitude adoptée il m’attire et j’ai des sentiments pour lui. Merci d’avance pour votre réponse.
Le mieux est d’envisager une séance de coaching afin d’adopter la meilleure stratégie. Il faut changer ta façon de faire et se laisser un laps de temps défini pour voir si ça évolue et si son comportement change. Mais c’est vraiment du cas par cas donc un accompagnement est indispensable et 30 minutes suffiront pour te guider que ce soit avec moi ou avec mon équipe de coachs. Pour réserver c’est ici : https://boutique.alexandrecormont.com/coaching/
Bonjour moi sa fait deux ans que je suis avec mon copain mais moi je vis chez mes parent et lui chez sa tante et sa fait 6 mois que c’est plus comme avant car c’est toujours moi qui lui envoi des message si je lui en envoi pas il m’envoie moi … Il et tout le temps entrain parler par message ou téléphone avec sa tante quand il vient passer une semaine chez moi il peut pas sens pêcher d’aller la voir sa tante deux enfant il leur fait des cadeaux à 200 euros même à elle en gros il pense tout le temps à eux mais pas à mois alors que quand il était à la rue et s’il avait pas à manger y avait que moi qui était la pour lui et le plus qui me fait mal c’est quel va lui offrir une chaîne alors que moi voulait lui en offrir une pour noel et le pire c’est que je lui est déjà fait un beau cadeaux je lui et payer une moto pour son anniversaire des fois je me demande si c’est elle ou moi sa copine

Parfois les hommes sont aussi compliqués que les femmes (ne m’en voulez pas), surtout sur le plan émotionnel. Plusieurs raisons peuvent conduire un homme à fuir après l’amour. Peu d’entre elles résident dans l’acte en lui-même. Il y a souvent des raisons bien plus profondes. Des raisons qui poussent beaucoup de femmes à se poser cette ultime question : « Pourquoi les hommes nous fuient après avoir fait l’amour ? ».

- Il peut sortir d’une relation pas encore totalement réglée. Il en veut encore à la personne avec qui il a vécu une précédente histoire, il y a des blessures pas encore refermées, le deuil n’est pas encore fait, ce qui l’empêche d’aller plus loin avec vous. Il peut avoir peur aussi de recommencer le même schéma qui l’a fait souffrir dans le passé.


Ne vous concentrez pas uniquement sur les a priori liés au genre masculin ou féminin. Les distinctions entre hommes et femmes sont bien plus profondes. Pour comprendre les problèmes ou les difficultés que vous pouvez rencontrer dans une relation, il ne faut pas s’arrêter à ce seul critère car les couples homosexuels partagent eux aussi les mêmes problématiques. L’objectif que vous devez désormais vous fixer est de comprendre votre partenaire sur le bout des doigts et plus particulièrement dans les différences qui existent entre vous deux. Ne cherchez pas plus loin la clé pour améliorer n’importe quelle relation homme femme.
Très bon article. Je fais régulièrement des sessions "abordages" et en une après-midi c'est largement envisageable d'obtenir entre 5 et 10 numéros de filles qui nous plaisent. Donc comme le dit Nicolas, inutile de s'emmerder, et de se ridiculiser en insistant, avec des filles pas intéressées. Les nouvelles rencontres chassent les anciennes rencontres.
Mais je souffre de tout ça car quand je suis avec je suis trop trop bien mais loin de lui je suis vraiment triste un énorme manque s’installe je lui est dévoiler mes sentiments à son égard j’ai essayer de couper les ponts avec mais ça n’a pas marché car il et revenu à sa demande de me revoir et j’ai accouru mais j’ai l’impression d’etre Là en option dans sa vie s’il trouve pas mieux ailleurs … que faire pour avoir cet homme ?

Bien bonjour, je suis avec un homme cela va faire bientôt 3 ans en janvier, j’avoue que je crois en train d’arriver à bout de son ignorance, car je suis fatiguée de lui reprocher de son manque d’attention à mon égard, il trouve toujours des justificatifs comme si il était le seul à être trop occupé par le boulot, je taff aussi comme lui, mais est-ce une raison. Du coup j’ai décidé depuis quelques semaines de ne plus me prendre la tête, à vouloir toujours me soucier et m’inquiéter pour lui, apparemment je trouve que c’est peine perdu tous ces efforts que je fais. J’ai décidé de ne penser qu’à moi même le temps de l’observer voir s’il va y avoir un changement vis-à-vis de son attitude, donc dite moi je fais bien d’agir de la sorte et si il y a d’autres astuces pour qu’il réalise combien de fois je l’aime et que son indifférence me fait mal.


Je ne comprends pas trop ce comportement, dans le sens où il a bataillé pour “m’avoir”, et au moment où il y a une brèche, il se rétracte… Je lui ai dis que je lui laissais du temps pour réfléchir, qu’il n’y avait pas de quelconque pression etc. Il m’a remerciée et plus rien depuis hier. Je compte le laisser revenir vers moi de lui-même, mais j’ai beaucoup de mal à comprendre ce comportement, alors que je n’ai pas dévoilé de sentiments de façon “abusive”, en tout cas beaucoup moins que lui.

Vous allez entendre de la bouche des tous meilleurs au monde toutes sortes d’idées merveilleuses qui vont vous épater, et des conseils pratiques concernant les rencontres et l’attirance. L’expérience et le succès de ces conférenciers dans l’aide qu’ils ont apportée aux femmes (et aux hommes pour certains d’entre eux) dans leur vie amoureuse est suffisante pour que je me sente chanceux rien que parce qu’ils participent à mon programme et sont sur scène avec moi.
Pour le moment j’ai l’impression qu’il n’est pas plus investi que ça, sans pour autant être distant. De mon côté j’ai peur de me réinvestir dans une relation “plan cul”, ce qui me rend un peu parano et me fait aussi rester sur la défensive. J’aimerais lui proposer des activités à 2 pour éviter d’être “la fille avec qui il finit en fin de soirée” mais j’ai peur de paraître trop entreprenante, trop romantique…
Si je me permets de vous expliquer cela ce n’est pas pour remue le couteau dans la plaie mais simplement pour vous faire prendre conscience que certaines relations ne sont pas toujours exceptionnelles et que le comportement de l’homme est donc compréhensible, on ne lui donne pas envie de s’investir tout simplement parce que ce qu’il l’attend ne répond pas forcément à ses besoins, à ses envies.
Cet homme est un ancien camarade, qui me plaisait beaucoup au lycée, mais il ne s’était rien passé. Aujourd’hui on s’est recontacté apres des années parce que je voulais savoir comment allait sa famille après un cyclone sur l’île où on avait vécu. Il a commencé à m’envoyer régulièrement des messages. Et il ya peu il m’a proposé de se voir, après deux mois de texto et appels. Comme je travaille en horaires décalés on s’est vus tard le soir, chez lui. Il m’a embrassée mais quand il a voulu aller plus loin je l’ai stoppé, et c’est là qu’il m’a dit qu’il préférait être honnête avec moi et que pour le moment il ne voulait pas être en couple. Quand j’ai poussé les explications il m’a dit que ce n’était pas une question de caractère ou de physique parce que telle que je suis mentalement ça pourrait coller. Mais uniquement de timing, et qu’il ne voulait pas me faire croire qu’il était sérieux pour me faire perdre mon temps. J’ai compris et lui ai dit que c’était la 1ere mais aussi la dernière fois qu’on se revoyait. Quand il m’a raccompagnée chez moi il m’a demandé de le serrer tres fort et si j’avais vraiment plus envie de le voir, que sa porte me sera toujours ouverte etc. J’aimerais comprendre, est ce que cet homme va me zapper complètement ou va t’il revenir même si je ne lui parle plus?
Je vous avais écrit le 09 septembre 2017… Pour faire suite à mon message, j’ai appliqué le SR. Au bout d’un mois et demi, mon ex est revenu. Franchement après ma rupture j’ai voulu continuer à m’occuper de moi… coiffeur, shopping, sorties entre amis. La vie continuait. Une fois qu’il est revenu je n’ai pas joué la femme agressive à faire des reproches mais je n’ai pas non plus montré que j’étais toujours là à courir après, car trop acquise tout de suite … erreur assurée. Suite à nos derniers messages, je n’ai pas refait de pas vers lui. Et deux semaines après il est revenu en m’avouant que je le lui manquais. Ca je le savais que ça arriverait quand il aurait compris que je n’étais plus autant acquise que pendant notre relation. Nous retrouvons une phase de séduction entre nous mais je prends le temps sans brusquer les choses. Il est important de comprendre pourquoi l’autre revient. Cependant, il est difficile de savoir quel comportement on doit avoir, sans faire de faux pas pour se retrouver réellement en repartant sur de bonnes bases. Si vous avez des conseils ou quelques astuces je suis preneuse 🙂 Merci !
Mon mari et moi avons accueilli un bébé en 2015, et depuis, il n’est plus du tout attentionné. Il passe son temps sur son téléphone à jouer à des jeux en ligne, j’ai pris un congé parental donc il m’a DIT pas fait comprendre qu’il n’avait plus à lever le petit doigt à la maison. J’ai l’impression d’être invisible et de devenir folle car il croit avoir toujours raison quand je lui parle, ne fais aucun effort et ne m’accorde même pas un regard. De plus, il a toujours “la flemme” de faire quelque chose même son boulot et critique tout et tout le monde! Je ne sais plus où j’en suis, je souffre beaucoup, comment sauver mon couple?
Dans mes séminaires, j'utilise un gros élastique pour faire la démonstration de ce principe. Imaginez que vous tenez un élastique entre vos mains, et que vous commencez à l'étirer. Il peut aller jusqu'à une longueur de 30 cm. Une fois cette limite atteinte, vous ne pouvez plus exercer de traction et vous devez revenir en arrière. L'élastique ne vous résiste plus et il se rétracte avec beaucoup de force et d'énergie.
L'article mis a disposition est intéressant et devrait faire réfléchir tous les croyants. Figurez-vous que dans mon pèlerinage dans la foi (ma vie de croyant, si vous préférez), je visualisais ma grand-mère penchée sur moi alors que je dormais chez elle, petit enfant, ou encore ma mère marchant à mon côté dans la nef de l'église pour ma première communion... Rien qu'à partir de là, vous pourriez jubiler d'avoir raison ! D'ailleurs, les neurosciences n'inventent pas la poudre : déjà Sigmund Freud trouvait que les dieux sont des substituts parentaux pour névrosés en mal de vivre.
Puis est arrivé l’été, avec de mon coté la perte d’une personne proche, avec des conflits familiaux autour, ainsi qu’une incertitude pour débuter la 4e année, cela n’a pas été une période simple, perdant aussi d’un coté la légereté que j’avais. Je me suis reclus d’une certaine façon au début de l’année universitaire sur moi même, devant me battre pour décrocher une alternance et continuer mes études, dans cette ville si loin. Je suis devenu peut être un peu trop sérieux dans mes messages, allant même jusqu’a m’inquiéter pour des broutilles. Puis j’ai appris par elle que son groupe de filles qu’elle avait depuis 3 ans, fréquentait de temps en temps d’autre gars potes d’une des filles.
Mon homme a perdu son emploi cet été (juin 2015) et a voulu prendre un peu de temps pour lui, avant de retrouver un nouveau job. Bref, au fil du temps, mon homme ne faisait que sortir avec ses amis, me laissant souvent toute seule à la maison. Parfois même il découchait ou rentrait à point d’heure, car ils restaient chez ses amis. Il était difficile d’avoir une conversation « d’adulte ». Soit il évitait le sujet, soit il allait dans mon sens, en disant que j’avais raison, qu’il devrait moins sortir et passait plus de temps avec moi. Pour ma part, je ne l’ai jamais empêcher ou reprocher de sortir ou de voir ses amis mais je me sentais délaissée, car il était très peu présent pour moi et agissait plus comme un célibataire, que comme un homme en couple.
×