Montrez qu'il gagnerait à s'engager à vous. Si vous voulez qu'il s'engage avec vous, vous devez lui montrer que vous êtes une personne avec laquelle il aimerait effectivement aller plus loin. Avant qu'il « fasse le plongeon », il a besoin de savoir que vous êtes une personne amusante, positive, intéressante et passionnante, qui constituerait une excellente partenaire pour lui. Voici comment procéder :
Malheureusement, votre propos est battu et rebattu sur tous les forums. Que contestez-vous, si je vous ai bien lu ? La superstition et la domination par la superstition. Mais le mystère de la foi chrétienne n'a rien de superstitieux, au moins tel que je le vis, car il s'accorde avec la science. Dans le Coran même, on lit que le monde est un verset de Dieu. N'est-ce pas une invitation à croire ? Et Einstein de dire : "Dieu ne joue pas aux dés."

Avez-vous déjà rencontré un homme avec lequel une affinité profonde était réciproque, les choses progressaient RAPIDEMENT, parce que tous deux sentiez que c’était la chose à faire, mais ensuite, l’inimaginable s’est produit lorsque vous lui avez parlé un jour, et il vous a dit qu’en fait, il n’était pas tant « attaché » que ça à vous et à la relation... même si ses pensées, son comportement et ses sentiments vous disaient tout le temps le contraire ?

J'ai eu la chance de les rencontrer et d'être en contact avec plusieurs personnes ces dernières années et elles sont littéralement DE LOIN LES MEILLEURES que j'ai JAMAIS RENCONTRÉES, dans leur domaine d'expertise, c'est à dire les rencontres et les relations. Vous en reconnaitrez peut-être certains quand vous les rencontrerez. Il y a parmi eux des conférenciers de grande renommée et des écrivains, des scientifiques reconnus et des psychologues. Mais ils ont tous une chose en commun...
Comment expliquer son comportement ? pourquoi n’a t’il pas envie de passer plus de temps avec moi alors qu’il sait que ça se passera forcément très bien car nos rapports sont plus que bon ! Est ce que cet éloignement peut s’expliquer par le fait qu’il n’assume pas, ou que un retour de sentiment lui fasse peur ?(car il ma quitté me disant ne plus avoir autant de sentiment).

fille agissant à distanceRaison # 1: Elle agit froid et lointain parce que son niveau d’intérêt est en baisse – C’est de loin la raison la plus évidente – mais une raison que beaucoup de gars ne peuvent pas voir au milieu de leur engouement avec une fille. Ce n’est pas grave si vous aviez eu 3 ou 4 voire 10 bonnes dates – une fille peut commencer à agir froid et lointain souvent sans avertissement. Cela est dû au fait que son taux d’intérêt a chuté.
Moi je suis en plein divorce est là sa fait 5 mois que j ai rencontre mon nouveau chéri et je sais pas comment faire pour être sa priorité c est déjà quelqu’ un qui est pas téléphone et quand je lui ai dit que j etait tomber amoureuse il a pris ses distances car il partagé pas mes sentiments .il tien a moi mais il s investi pas c est toujours moi qui propose qu’ on se voie quand il est d accord .alors qu au début c était lui aussi et me jour où j ai déclaré mais sentiments ou as changé quoi faire pour le faire réagir et pas le perdre et qu il s investi à son tour
Sept ans après, je contresigne ce texte. Il y a pourtant un changement, depuis : j'ai accepté que le silence puisse prendre place dans une relation, aussi proche soit-elle, et je ne chercherai plus à m'y opposer. Je crois avoir admis que la personne qui ainsi se replie le fait pour sa propre sauvegarde et, éventuellement, parce qu'elle pense que son silence est la meilleure réponse à une situation de crise au sein de la relation.

J’ai bientôt 32 ans, lui bientôt 34. Il a un très bon poste, est bien rémunéré, respecté. Je n’ai pas de travail mais un bon bagage. Il m’a déjà parlé de mon inactivité, ça n’a pas joué dans sa “projection”, il est ok avec ça. Je ne sais pas quoi dire pour apporter plus d’éléments, à part qu’il n’a pas toujours des erections de qualité. Il n’est pas traité pour ça et avant moi il occultait le problème. On en a parlé et ça semble aller beaucoup beaucoup beaucoup mieux mais il y a quelques ratés parfois. Il refuse d’en parler à un psy ou autre médecin car il n’y croit pas.


Après, je me permets de dire cela mais je suis certaine que tu t’y connais bien plus que moi :). La première chose offerte doit ”montrer” que on l’ecoute cette fille, et ça ne doit pas être un cadeaux trop sophistiqué mais plutôt un cadeau “réfléchi ” limite ironique mais ce n’est pas (en général )l’erreur des cadeaux qui va faire changer d’avis à une nana… Sauf exception, genre la chemise de nuit, :p ( moi un jour après 2 mois un homme m’avait offert des menottes , jolies,en velours. .. le pire c’est que je suis vraiment pas contre les petits jeux au lit…. Mais … ça m’a déranger x) ). C’est clairement plus bourrain qu’une chemise de nuit mais au fond le message est le même”je te fais un cadeau pour me faire un cadeau”
Puis, pour chaque peur, regardez ensemble si elle est légitime ou non. Et surtout, pas de susceptibilité mal placée. Si vous l’agressez quand il verbalise ses peurs en cherchant à le contredire, vous allez lui donner raison d’avoir peur. Vous devez voir une peur comme une objection : vous n’allez pas chercher à la détruire, mais à la faire diminuer en rationalisant. Votre objectif est donc de faire comprendre à votre partenaire que sa peur n’est pas la réalité ; nul ne peut prévoir le futur, et nul ne peut prétendre que le passé se répétera dans toutes les circonstances.

La première chose qui me vient en tête en vous lisant est cette remise en question totale de votre mari. J’ai l’impression qu’il vit un mal être qu’il essaie de dépasser par diverses solutions… Je crois qu’il ne faut surtout pas que cela vous culpabilise. L’état de notre conjoint ne dépend pas toujours de nous, de notre couple, de notre vie de famille. Il reste un être autonome, un individu, et tout n’est pas lié à votre vie de couple.
Puis, pour chaque peur, regardez ensemble si elle est légitime ou non. Et surtout, pas de susceptibilité mal placée. Si vous l’agressez quand il verbalise ses peurs en cherchant à le contredire, vous allez lui donner raison d’avoir peur. Vous devez voir une peur comme une objection : vous n’allez pas chercher à la détruire, mais à la faire diminuer en rationalisant. Votre objectif est donc de faire comprendre à votre partenaire que sa peur n’est pas la réalité ; nul ne peut prévoir le futur, et nul ne peut prétendre que le passé se répétera dans toutes les circonstances.
Cela va faire 3 ans que nous sommes ensemble, si on ne compte pas les petites ruptures dont il est l’auteur. Ça va bientôt faire 1 mois que j’ai accepté de retourner avec lui. Je l’ai trouvé plus sincère cette fois ci. J’ai accepté pour ne pas regretter, même si ma meilleure amie était contre du fait qu’il m’a beaucoup blessé dans le passé. Tout allait bien jusqu’à ce qu’il y a 1 semaine, il m’annonce aimer une autre aussi. 24h après il m’envoie des messages pour me dire qu’il s’en fout de l’autre, qu’il ne veut que moi, qu’on a traversé trop de choses pour que ça s’arrête. Quelques jours après il commence à devenir distant. Il me dit ensuite qu’il sait qu’il ne le montre pas souvent ces temps ci mais qu’il m’aime et il ne veut pas me perdre.
Je vis en Espagne depuis 10 ans. Les filles sont aussi tres sollicitees ... si elles repondent positifs des la premiere approches , elles passeront piur des filles faciles, ce qui et mql vu dans un pays ou la religion est encore forte... il faut donc insister par sms pour avoir un rendez vous, au moment de l embrasser et pour la ramener chez soi. Ca ne marche presque a tous les coups... Un ami m a dit que c etait pareil en France. Merci pour ton article et a bientot
La distance ne va pas faciliter les choses c’est une certitude, mais ce qui m’inquiète le plus ne se situe pas à ce niveau. C’est en effet la soudaineté de son sa décision qui me laisse perplexe et le fait qu’il revienne quelques jours après. Pour aller plus loin dans l’analyse, une séance de coaching me semble indispensable car ce n’est pas une situation fréquente.
Ici, le choix vient rapidement (je pense qu’il y a des gens sensibles au coup de foudre et que j’en suis). Pour d’autres ils viendront plus tard. D’ailleurs, il est même possible que l’on fasse des choix qui verrouillent de plus en plus notre amour pour l’autre : vient un moment où l’on choisit de faire confiance à l’autre, par exemple. Vient un moment où l’on s’engage entre soi et soi à rester avec l’autre même si ça devient compliqué, etc…
Il n’y a pas de règles dans une relation. Cependant, il est tout à fait « normal » d’avoir envie de rencontrer les amis de votre partenaire après un an. Je suis d’ailleurs surpris que cela n’ait pas été fait avant. Concernant la famille, c’est moins simple car cela peut troubler la relation et je pense qu’il ne faut pas être pressé de ce côté-là (en ce qui concerne mon couple, j’ai rencontré mes beaux parents après 2 ou 3 ans. Au final, nous sommes ensemble depuis 9 ans et avons eu un bébé, ce n’est donc pas négatif).
Personnellement, je n’ai pas gardé contact avec mes ex (sauf un). Leur parler ou les revoir réveille en moi de mauvais souvenirs, une envie de vengeance, ou simplement de l’indifférence : après avoir découvert une immaturité, ou certains traits de caractère que je ne supporte pas, je ne vois pas l’intérêt de rester amis. Pour certains, je n’ai simplement pas envie de leur faire du mal, sachant qu’ils ont peut être encore des sentiments. Là encore c’est très variable selon le cas… »
Le fait que nous ayons déjà vécu l’échec de notre couple a sûrement un impact sur le raisonnement de mon ex. Mon ex  peur de se remettre avec moi parce qu’il/elle ne veut pas revivre de déception amoureuse. Il/Elle ne veut pas prendre le risque d’avoir le coeur brisé une seconde fois. C’est tout à fait compréhensible et il faut comprendre cette peur pour l’accepter et rassurer son ex.
Vous avez "dépassé les dogmes" dîtes-vous. Vous dîtes donc implicitement : "Jem, vous en êtes ENCORE (ou TOUJOURS) au stade dogmatique." Peut-être malgré vous, vous méprisez. Mais pour le chrétien, vous en avez le droit : Dieu nous fait libres, sans quoi entrer dans son amour ou non n'aurait aucune valeur. Pourtant, pour le chrétien, vous vous éloignez ainsi de Lui. Pitié pour vous !

je ne peux pas analyser les choses de cette façon et ta question est trop vague. Sur l’espace des commentaires je peux éclaircir des points vu dans l’article ou donner un conseil mais pas réaliser une analyse totale. Pour obtenir une réponse précise et pointue à ta problématique, je t’oriente donc vers le coaching que ce soit avec moi ou avec un des membres de mon équipe car chaque situation est spécifique.
Vous voulez faire partie des « femmes fatales », celles qui arrivent à conquérir le cœur d’un homme qu’elles ont choisi ? Pour cela, il existe une technique qui fonctionne à tous les coups ! Il s’agit du fuis moi je te suis ou de la prise de distance. En gros vous allez devoir moins vous investir et devenir un peu plus froide dans vos interactions.
Au tout début, il m’a dit qu’il avait envie d’aimer et d’être aimé mais qu’il n’avait pas rencontré la bonne personne, qu’il n’avait pas eu la petite étincelle. Mon problème est que nous sommes trop éloignés pour qu’il apprenne véritablement à me connaître. Je sais qu’il est quelqu’un de bien et moi je ne veux que son bien, sans le brusquer. IL fait juste dix pas en arrière qu’en j’ai le malheur d’en faire un en avant.
L’expérience fait que tu apprends de tes erreurs tout comme ton ex lui aussi. Rien n’est acquis du premier coup. En effet, les aléas de la vie, vos caractères et vos façons de voir la vie n’ont pas toujours été exactement synchronisés. Vous vous petes peut-être déjà disputés pour des détails souvent insignifiants et qui à un moment T forment une barrière qui empêche de voir plus loin. Alors qu’à un autre moment vous trouverez ça complètement puéril.
Toutes les réflexions, les recherches, les explications et tous les articles que j’avais faits auparavant expliquant combien les hommes étaient différents dans le domaine de la communication et des relations, donnaient en fait une idée erronée maintenant que j’avais entendu la vérité « sortir de la bouche d’un enfant ». La façon dont les hommes comprennent (ou non) les émotions, les sentiments, les relations et les liens était encore plus à l’opposé de ce que j’avais imaginé (et je m’étais déjà dit que les différences étaient énormes.)
Bonjour Alexandre, depuis un mois et Demi , je frequente un garçon qui me plait Beaucoup , il me veut pas a engager disant sortir d une longue relation mal finie. J aimerai le pousser à prendre des initiatives, le faire Bouger Vers moi. J ai peur en utilisant la technique du silence le perdre , ou si Je refuse un de ces rdv qu ils me rappellent plus. Comment le faire changer d Avis ?il me trouve Beaucoup de qualités qui me font peur presque …bref pourtant il Crée sans cesse des freins…qui me rendent folle..me dit que Je dois le laisser proposer le rdv…mais il decide du rythme …ne veut pas s organiser ….que faire faire ?prochaine fois qu il me propose Je refuse ?avez vous un Bon conseil ? Tout Ca me rends Triste .Merci / sasa

Il* recommencera la fois d'après et ne comprendra pas votre réaction lorsque vous lui direz "arrête d'agir de la sorte". Vous passerez plus de temps à lui expliquer ce qui vous dérange dans cette attitude alors que vous auriez pu lui dire dès le départ. Il est surement en train de vous taquiner en agissant de la sorte. Lui* ça ne le dérange pas et vous "si".
Bonjour je suis en couple depuis très peu de temps (+1 semaine) mais je suis déjà perdu, au début c’était ma cheri des sms tout le temps y voulais que l’on ce voie tout les jours et puis la y me parle plus, a peine bonne nuit rien il na plus le temps de me voir ou quoi il va un peu mal je le sais mais je veux être la pour lui et il ne le comprend pas que faire j’ai l’impression qu’il ne veux plus de moi aidez moi svp
Et si vous aviez ces connaissances, l’intuition et la conscience qui vous permettaient de renforcer la complicité et l’attirance que vous ressentez tous les deux... ET qui vous permettaient de mener un homme, ou de le « guider » à faire de même avec vous ? Et si vous saviez que plus jamais, vous ne seriez obligée d’essayer de « porter » la relation et de prendre en charge les émotions lourdes toute seule ?
Vous rirez de ce terme désuet : la mécréance. C'est pourtant que je constate toujours et partout que le croire est inhérent à la vie humaine. Je dis bien : le croire. Le fait même de croire. Non une croyance particulière sous une forme ou l'autre... Il y a dans le croire toutes nos confiances, toutes nos aspirations et tous nos chérissements. Confiance, aspiration et chérissement, à savoir les trois vertus théologales formulées de façon savante : foi, espérance et charité... Vous dîtes, relais des neurosciences, et avant elles de Freud, que c'est infantile. Mais sans ces trois vertus (avec Dieu au centre ou non), nous ne vivons pas ; nous existons seulement. Sans ces trois vertus la défiance, la suffocation et l'écartement règnent : regardez nos sociétés, où la majorité souffre de ce qu'on appelle trop bêtement "l'individualisme".
Franchement je n’arrive toujours pas à avoir confiance en moi.Je voudrais juste aller parler à une fille pour lui demander les raisons pour laquelle elle ne me parle plus . Seulement je me sens coupable de quelque chose dont je n’ai aucune idée et à chaque fois que j’essaie de lui parler je bloque et je reporte sur demain en me disant que demain ça marchera.

Au départ je voulais une histoire sans lendemain car je partais 3 mois plus tard aux USA pendant un an. Mais nous sommes sortis ensemble malgré tout car lui ne cherchait pas de “plan cul” . De plus , nous sommes “restés ensemble” après mon depart, nous avons eu une relation à distance pendant 4/5 mois . Voyant le manque d’implication de sa part, j’ai eu des crises de jalousie et il a rompu . Nous sommes restes 2 mois sans se parler et il a eu un plan cul régulier pendant cette période. Moi de mon côté , j’étais déprimée et seule à 16 000 km de chez moi . J’ai eu deux aventures et je me suis forcée. Nous reprenons contact 3 mois avant mon retour et notre complicité est revenue .
Voilà, cela fait 4 mois que je fréquente une femme de 38 ans, j'en ai 50. Nous avons eu des rapports rapidement et tout cela a été rapide puis d'un coup elle a mis les pieds sur les freins en disant trop rapide. Nous sommes sur sa demande redevenu amis malgré que nous fassions avec nos enfants des week-ends famille à la maison de campagne, avec activités pour tous. Génial même nous dormons tous les 2 ensemble sans rien faire. Elle m'a demandé de lui laisser du temps et de l'espace. Des moments avec ses enfants. OK je l'ai fait et je continue à le faire. Mais récemment elle me dit OK pour une collocation car son ex ami pacsé ne lui versera plus rien en janvier mais elle me dit si on faiit colloc c'est pas parceque j'ai besoin d'argent mais c'est parceque je veux être avec toi et les enfants. Qui croire ? Elle va sur un site et a rencontré un gars qui ne lui a pas plu physiquement mais au tel et sms ça allait mais après elle m'a dit je te chechais car je ne retrouvais pas tout ce que tu fais pour moi. C'était un pote c'est tout. Dur d'y croire, surtout qu'elle me l'a dit après qu'elle l'ait vu. Mais elle me l'a dit. Elle correspond comme elle me dit avec 2 autres comme potes, je ne comprends pas ce qu'elle cherche je suis là comme elle veut. Trop peut être. Elle veut y aller doucement ce que je comprends mais je ne comprends pas qu'elle cherche autre gars, c'est pour se sentir désirer, ou autres, j'arrive pas à comprendre ce qu'elle cherche. Elle me dit qu'elle ne fera rien sans moi alors pourquoi !!? Elle fait ça... j'ai besoin d'aide. Merci.
"Il est difficile d'expliquer pourquoi ou même quand ça arrive. Un jour, on a un grand groupe de gais lurons naviguant à bord du navire Amitié. Le suivant, on se retrouve seul avec une pinte de bière devant la télévision. Qu'est-il arrivé à cette joyeuse bande de pirates ? Pourquoi au lieu de naviguer en haute mer à voiles levées sur l'incroyable frégate du Fun, on se retrouve seul à faire du pédalo ?" s'interroge-t-il.

Je consulte votre site depuis peu de temps, dans le contexte où aujourd’hui je me retrouve célibataire après 3 ans et demi de couple. Notre relation a débuté suite à une soirée en été, et au fait qu’elle me regardait depuis pas mal de temps au lycée ce que j’ignorais. Nous savions qu’a la suite de cette été chacun irai commencer ses études dans une ville différentes. Nous avons quand même continuer à nous voir tous les 1 à 2 week end en retournant chacun dans notre ville d’origine, puis pendant les vacances. Jusqu’à ce qu’à la fin de la même année, on se considère comme couple.
Vous devez donc rester concentrée sur l’essentiel, à savoir la notion de bonheur et de bien-être que vous pouvez lui apporter. Cela afin de profiter de l’instant présent et de le pousser à vouloir s’engager un peu plus chaque jour. Cette notion de progressivité est essentielle pour éviter qu’il ne prenne peur et qu’il tente de vous fuir parce que “ça va trop vite entre nous” !
Je rencontre de nombreuses femmes au quotidien en séance coaching privé pour les aider à ne pas tomber dans la dépendance affective afin qu’elle garde un contrôle sur leur relation de couple mais également sur leurs émotions. Quand vous avez un homme fuyant, vous avez tendance à perdre confiance en vous et c’est à cet instant précis que vous tombez en dépendance affective. Et pourtant, c’est la pire des actions à mener et c’est pourquoi je vous recommande aujourd’hui de bien vous concentrer sur vous afin de reprendre votre vie en main et de ne pas hésiter à agir pour votre bien-être au quotidien !
Certaines femmes ne peuvent entrer dans une pièce sans que tous les hommes ne puissent s’empêcher de tourner la tête et de prêter attention à elles (sans que ce soit de façon négative et « sexuelle ».) Apprenez ce qu’est « cette chose » que ces femmes ont et comment avoir cette capacité vous aussi, sans vous sentir ni agir de manière « ringarde » ou facile.
Vous ne devez pas sans cesse revenir sur le sujet de l’engagement, mais il est important que vous en parliez de temps en temps, ne serait-ce que pour savoir où chacun en est de son côté. Si les choses se font naturellement, que vous emmenez des affaires chez lui et inversement, c’est tant mieux. Mais même dans ces circonstances, vous ne devez pas éviter de parler. En effet, vous êtes contente qu’il se sente bien chez vous et qu’il laisse quelques affaires, mais peut-être aimeriez vous garder votre espace à vous, votre espace de tranquillité. Si cela peut-être vrai pour vous, il peut aussi l’être pour votre homme. Ainsi, en discuter permettra à chacun de vous de poser ses limites, pour qu’aucun ne se sente privé d’une partie de sa liberté. Pour que votre couple avance, vous ne devez pas avoir peur de parler de ces choses, même si parfois elles ne sont pas faciles à entendre.
Dans votre recherche de réponse, vous allez également penser à tenter la carte conflit pour mettre un peu de piment dans la relation mais nous connaissons déjà la finalité. En effet, vous allez énumérer plusieurs mots qui dépasseront vos pensées et vous vous retrouverez avec un sentiment de culpabilité qui vous poussera à vous excuser. Résultat des courses, il ne changera jamais son attitude et conservera la distance qu’il met entre vous !
Si votre relation est stable et continue de se développer. Si vous passez la plupart de votre temps ensemble à vous amuser, à faire les choses que vous aimez, et à avoir une communication ouverte et honnête, vous avez alors de bonnes bases pour que votre relation continue d’être saine dans le temps. Si, par contre, vous vous disputez en permanence et êtes malheureux l'un avec l'autre, vous devriez travailler sur vos problèmes relationnels avant d'aller plus loin.
Les voix du dogme m'ont éloigné de Dieu, car le dogme n'a aucun sens, dans ses traductions, et si l'état de conscience qui devrait permettre d'en comprendre le sens n'est pas. Ce n'est pas quelque chose de sacralisé mais un itinéraire pour aller d'un point à un autre, et il y a plein d'itinéraires différents. Les religions ne m'ont jamais fait croire en D.ieu.
Bonjour, en octobre 2014 je me suis mise avec lui, il m’a ensuite quitté en novembre pour une autre fille, il est resté avec pendant 4-5 mois puis l’a quitté. En février il est revenu vers moi en s’excusant etc, puis nous nous sommes remis ensemble en avril. J’ai eu du mal à lui faire totalement confiance au début, puis petit à petit je lui faisais confiance. Il sort voir ses amis assez souvent, et moi j’ai rarement le droit de sortir, et quand je le fais il me fait la gueule et on s’engueulent. Il y a peu de temps nous nous sommes prit la tete par messages, et à la fin de la conversation il m’a quitté sachant qu’on s’es fait la promesse de ne jamais se laisser.., j’ai donc acquiescé et lui ai répondu “d’accord”, juste après ça il m’a dit qu’il ne me quittais pas mais que ça le saoulait qu’on se prenne la tete alors qu’on était fou l’un de l’autre. Je lui ai demandé pourquoi il avait réagit comme ça il m’a dit qu’il voulait seulement voir ma réaction. Depuis je le trouve assez distant et le fait qu’on ne se soit pas vu depuis deux semaines le rend encore plus distant, il dit que ça le saoul car il est sur que je vais partir alors que non.. Mais nous pouvons passer 6 h sans s’envoyer de message, je ne sais pas comment réagir car j’ai peur qu’il parte encore une fois, quand je lui en parle il dit que je n’ai pas confiance en lui et que ça le saoul, est ce que je devrais etre distante mais montrer que tout va bien sans lui ou je ne sais pas? le problème c’est que si je suis distante j’ai pas envie qu’il s’en aille car plus rien à faire de moi, et j’ai envie qu’il ne sois plus aussi distant..
Depuis ce moment, cela fait 1 semaine, il ne m’envoie pas de messages si je ne lui envoie pas, il est distant dans ces mots (plus de mots doux notamment), je ne le sens plus du tout dans la séduction ou intéressé par moi (questions sur moi, sur mon quotidien). Je ne sais pas comment agir pour le faire réagir. J’ai peur de lui dire le fond de ma pensée, mon ressenti vu sa réaction lorsque je lui ai parlé la semaine dernière, sachant que c’est quelqu’un qui marche au feeling et que pour lui, au début d’une relation ca doit glisser tout seul et ne pas etre prise de tete.
je suis en couple depuis plus d’un an et mon compagnon m’ignore de plus en plus… J’ai essayée de prendre de la distance ( environ 1 semaine pour prendre soins de moi et aller voir des copines ) mais lorsque nous nous somme revu nous nous somme disputé et il m’a dit que je ne lui avais pas manqué. Aussi nous avons pris pour habitude de nous voir du mercredi au vendredi (incluant parfois les week-ends ) mais il sort de plus en plus voir des amis en me disant que l’on ne fait que de ce voir… comment dois je interpréter son comportement ?
Voila sa fais déjà 6 ans que je suis avec mon copains,alors tout au début sa allez super bien entre nous jusqu’au moment ou son père décède et tous a basculé son problème de santé a refais surface et voila déjà 3 a 4 fois qu’il se fais enfermé depuis son dernier enfermement il et invivable il me manque de respet on arrive plus a s’entendre il arrête pas de m’ insulté même plus il me prend dans c bras ou autre etc…

Si vous commencez dès le début de votre relation à discuter de ces choses, de votre couple, de la place que vous voulez qu’il prenne dans votre vie etc. il verra que, comme lui, vous avez des angoisses et des limites que vous ne souhaitez pas dépasser. Vous vous rendrez peut-être compte que finalement vous avez la même vision du couple : engagement oui, mais pas trop. Mais discuter vous permettra aussi de comprendre quelles sont ses réticences à s’engager et à faire en sorte de les éclipser. Pour lui prendre un appartement ensemble c’est s’enfermer dans une relation ? Rassurez-le en lui disant que ce n’est pas pour autant que vous serez toujours collés l’un à l’autre, qu’il pourra bien entendu, tout comme vous, sortir entre amis et faire ce qu’il faisait avant. Que ce n’est pas parce que vous emménagez ensemble que vous allez fonder une famille dans l’année à venir.


Le conseil de drague le plus précieux, à 5 €, que quiconque ne puisse recevoir, sur ce qui attire VRAIMENT l’autre personne vers vous... et comment le fait de découvrir ces idées perspicaces et d’opérer un petit« changement » va modifier la façon dont les hommes vous perçoivent, pas uniquement en tant que femme, mais en tant que « petite amie ou épouse potentielle »


Je suis une jeune maman de 30 ans, j’ai rencontré cet homme alors que j’étais encore en ménage avec le papa de mon enfant. Nous avons vécu ce que nous appelons un coup de foudre : très vite, nous sommes allez très vite. Nos situations amoureuses respectives à l’époque ne nous épanouissaient pas, nous savons ce que nous ne voulons plus et mieux ce que nous voulons… L’attirance, le désir mutuel nous a conduit à mettre fin à nos relations respectives et a nous engager dans une histoire. Oui mais voilà, comme nous devions nous y attendre, nous sommes maintenant, au bout de huit mois, retombés de notre nuage…
Bonjour, je suis une jeune fille de 23 ans avec un garçon de 3ans. sa fais 6 ans que je suis avec le papa qui a aussi egalement 23 ans et ont vie ensemble, mais le probleme c’est quil me cache plein de chose dans sont telephone ces appel il trouve sa chiant que je veut tout savoir et puis aussi se sont ces amis je le laisse sortir faire se quil veut mais parfois je trouve sa un peut de trop et je me retrouve la plupart du temps toute seule, alors je lui dit que je me sent seule que jai aussi besoin de vivre, il ne veut jamais sortir avec moi quelque part et que j’aimerais partage plusieurs chose avec lui mais il nie tjs il prends tout a la rigolade il ne me prends jamais au serieux et sa me rend dingue parfois car j’ai envie de parler serieusement avec lui et de tout se quil passe et il prends rien au serieux. donc j’ai decide de prendre soin de moi de change plein de chose de plus envoye de msg mais bon comme ont vie ensemble je ces pas trop my prendre et comment faire pour quil reagisse un peut. il me dit c’est mon comportement qui fais quil sort tjs mais je lui dit que c’est a cause que lui part et que je me sent seule que je suis comme sa.. je veut vraiment pouvoir partage plein de chose et le laisser aussi parfois sortir avec ces amis mais alors que moi aussi je puisse sortir car lui peut tout faire et moi rien du tout. je ne veut pas le perdre quesque je peut faire pour essaye de lavoir plus pres de moi et partage plus de chose avec lui…

Je vis aussi une relation à distance, un petit 1:15 heures de voiture de chez moi. Tout à commencé avec une fds de moto ensemble et on a tout de suite connecté l un à l autre… Ça fait 3 mois et jamais on parle de nous dans le futur moyen-long terme et même le court terme est difficile à savoir… J ai 3 enfants et lui 1, j ai la garde et lui c est très compliqué, il est toujours en contact avec son ex car ils se partagent l enfant même à chaque jours … Matin chez maman mais attendre l autobus chez papa, retour de l école chez papa mais passe la soirée chez maman… Donc en plus de la distance le temps qu on peut passer ensemble n est pas claire. Présentement on dirait que la « relation » est uniquement basée sur des sorties ou voyage… Je lui ai dit que je me sentais comme une maîtresse car j ai de la difficulté à entrevoir un futur… C est qu on est bien ensemble mais j ai le goût de vivre une vraie relation pas juste des week end de temps en temps en voyage ou sorties… Pis en plus c est loins d être économiquement facile ce genre de relation. .. j essai de lui en parler, comment il voit ça nous deux … Il réussit toujours à ne pas me répondre et finir par dire que il m aime … Ok on s aime et après? Ça mène où? Suis je normale de me poser ces questions ? Et elle sera où ma place si son ex est aussi souvent dans le décor ? Elle est omniprésente… Pourquoi il veut m aimer alors que pour moi il semble être encore dans sa relation avec son ex? Ça aide pas à vivre avec la distance et je crois que si il ne me répond pas quand je veux savoir la vision que il a de nous c est sûrement car il sait que je ne resterai pas si il me partage sa vision… C est compliqué de rencontrer une personne qui semble être celui qui nous convient et de voir qu au delà de la distance il n y semble y avoir aucun aboutissement à notre relation.


Pourtant, ce mode de raisonnement débouche sur de plus en plus de ruptures et vous avez du mal à vivre une relation stable. Si l’on se concentre sur les faits, on se rend compte que vous vous mettez en couple par attirance et par envie. Vous cherchez absolument une relation et cet homme ou cette femme que vous venez de rencontrer vous plait alors vous n’hésitez pas à tenter votre chance. C’est une situation courante et normale mais elle ne vous permettra pas de savoir que vous êtes dans une relation stable et un amour fort car cela n’a rien à voir avec la relation mari femme ! N’oubliez pas que votre couple est récent et surtout ne sautez pas les étapes. C’est avec le temps que l’on sait si l’on est fait pour être ensemble ou pas. Il faut aussi laisser une chance à la personne qui partage notre vie de prouver que l’on se correspond.

Bonjour, cela fait 1mois que je suis en couple avec un mec il m’a trompé au debut mais apres il a regreté ,je l’aime mais j ss po s’il m’aime ou non il m’ignore il me parle 3jrs 2jrs non .. je me sens trop triste et quand j lui demande d se separer il refuse en me disant qu’il m’aime ( il m demande des photos sexy) et qu’on on se recontre on passe un beau temps ( on a jamais fait l’amour ) . J ss po quoi faire ? Et comment le seduire ? Le rendre amoureux?
Mais ma parole, c’est un concours de dressage…on a trouvé pire que le magazine féminin : l’homme qui pense que les femmes sont comme dans les magazines féminins. Une femme n’est pas un bloc de pâte à modeler, elle a une personnalité qu’elle a eu le temps de façonner sans vous (à moins de faire les sorties d’école évidement, auquel cas vous pourrez l’élever comme vous voulez). Attendre de l’équilibre, du respect et chercher à se faire accepter, c’est bien ; mais si vous en êtes à devoir élaborer une stratégie pour parvenir à cette harmonie, c’est soit que vous n’avez aucun intérêt, soit que votre couple ne fonctionnera jamais.
Pour finir sur une note psychologique, c’est vrai qu’être confrontés à un mec qui a peur de s’engager ou qui est peu démonstratif nous renvoie à nos peurs de l’abandon (et donc parfois, de l’engagement). Moi ce qui m’a le plus dérangée dans mon ressenti face à ces doutes, c’était justement le sentiment de perdre pied sans raison valable, et la croyance profonde que « de toute façon ça va pas marcher et comme ça j’aurai eu raison », que j’ai eu du mal à balayer et à remplacer par un « je décide de me faire confiance, de lui faire confiance, et jusqu’à maintenant à chaque fois que j’ai pris cette décision, il m’a étonnée positivement. Lui ce n’est pas les autres, je dois nous donner la possibilité : à moi, de me laisser aimer de nouveau, à lui, de me montrer qu’il peut m’aimer et qu’il peut aussi se laisser aimer. »
Apres 3mois il a quitté sa copine en disant qu il ne ressentait plus rien pour elle et qu il n y a pas de chimie entre eux et hop il me recontacte et essaie à nouveau de me conquérir…il est extrêmement timide et réservé comme personne, très introverti il a un cercle d amis tres limité et n aime pas trop la vie sociale, il est par contre très gentil, coeur tendre, et éparpillé ds ses pensé, C’est un artiste qui s’isole beaucoup car il a besoin de ça pour ses inspirations…

Que faire ? Un homme qui a peur de l’engagement peut avoir reçu de l’amour non réciproque, où une femme trop démonstrative l’a étouffé d’amour qu’il n’éprouvait pas pour elle. Cette situation où l’autre nous aime bien plus que nous et nous le dit, empêche l'attachement. Il faut laisser le temps aux sentiments. Si lui ne vous dit rien, ne commencez pas, il pourrait prendre peur.
Sois bénie pour on article et que le Saint Esprit continue de se révéler à toi. Toutefois j’ai une préoccupation,est ce donc un problème lorsque tu es en relation de demander un minimum d’affection et d’attention? En fait je souhaite savoir comment savoir que nous sommes déjà en train de demander à un être humain ce que nous sommes censés demander à Dieu?
je ne peux pas analyser les choses de cette façon et ta question est trop vague. Sur l’espace des commentaires je peux éclaircir des points vu dans l’article ou donner un conseil mais pas réaliser une analyse totale. Pour obtenir une réponse précise et pointue à ta problématique, je t’oriente donc vers le coaching que ce soit avec moi ou avec un des membres de mon équipe car chaque situation est spécifique.

J’ai oublier de vous préciser qu’on avait presque décider que j’avais vivre avec lui et moi fils l’année prochaine en Norvège chez lui et de quitter la France et mon travail. Cette relation a vraiment été bien discuter et réfléchie, du moins de mon coté et je pense aussi du siens. Je Pense que cet home souffre de la fobbi de l’engagement aujourd’hui pour une relation sérieuse et cela est certainement dû aux blessures qui ne sont toujours pas guéries de son divorce, un divorce qu il a pratiquement ravagé et dont on lui a même découvert un problème de santé, le diabète, n’ayant pas d’antécédent de cette maladie dans sa famille, et étant le seul à l’avoir aujourd’hui, cela à dû être très dur, surtout quand on pense que c’est une maladie qui n’a pas encore de remède définitive. Sont divorce date de pourtant plusieurs années aujourd’hui. J’ai sentiment de vouloir le proteger et je suis encore aujourd’hui prête à l’aimer et l’accepter malgé tout, je ne sais pas si ces sentiments de moi sont normal?


Que penser d’un homme qui est sorti avec moi (on avait 24 ans) et a dit finalement ne pas avoir de sentiments. On s’est tourné autour pendant 1 an et demi. Finalement, quand il m’a dit ça je ne l’ai plus du tout contacté, j’ai quitté la ville. On se revoit 3 ans plus tard par hasard dans un bar, il me saute dessus me fait la bise, me dit que je suis jolie, me demande ce que je deviens et si j’ai encore son numéro. Je lui parle et pars sans plus (je l’ai un peu regretté). On ne s’est pas revu depuis 11 ans et j’ai appris qu’il avait dit ne pas avoir fait ce qu’il fallait avec moi, que je lui plaisais vraiment, c’était il y a 4 ans alors qu’il était en couple. L’année dernière il a appris que j’étais “revenue dans le coin”, et il a dit qu’il avait été con à l’époque, il était jeune et con et ne voulait pas s’engager qu’on avait des choses à vivre avant. Que je lui plaisais vraiment mais qu’il était timide et qu’il m’avait trouvé très froide la dernière fois qu’on s’était vus. J’ai bien constaté qu’il essayait de renouer les liens car il s’est tout de suite présenté à un de mes amis. Actuellement, il est avec quelqu’un mais ils ne vivent pas ensemble. En gros, il dit chacun sa vie c’est mieux comme ça, je ne la vois pas en ce moment ça fait une coupure et que… s’il me revoyait peut-être que ça le ferait ? Je ne sais pas trop quoi penser de tout ça 17 ans après notre rencontre ??!!?? C’est toujours lui qui amène mon nom sur le tapis
Bonjour Alexandre, je suis à distance dans une relation assez particulière avec un garçon. On n’a jamais été ensemble avant que je sois à l’étranger. Il m’a toujours dit dès le début qu’il avait pas envie de s’engager pour le moment, on s’engueulait à ce sujet car je n’étais pas du tout sur la même longueur d’onde. Apres un an avec des hauts et des bas, des fuis moi je te fuis, il sait que l’on a des sentiments l’un envers l’autre, il l’assume enfin, mais il ne veut que du sexe, il dit qu’il ne veut que de moi, mais qu’on verra si dans le futur quelque chose de plus serieux est envisageable, peut-être quand je rentrerais définitivement. Je n’en peux plus de cette situation, on ne se comprend pas. Dès que je coupe les ponts il revient quelques semaines ou jours après. Mais son avis n’a pas changé. Je ne comprends donc pas pourquoi il revient et ce que je devrais faire. Je n’ai plus envie d’attendre sans certitude qu’il s’engage quand je rentre….

« La durée de la relation a bien sûr son importance mais pas systématiquement ; il y a également l’intimité de la relation ainsi que les raisons et les circonstances de la rupture. Par exemple si on est resté•e•s un an en couple et qu’on se sépare parce que l’un•e a trompé l’autre, il y a peu de chances que l’on reste ami•e•s ; alors que si on est resté•e•s trois ans en couple mais que l’on se sépare d’un commun accord car il n’y a plus de sentiments, il y a de grandes chances pour que l’on reste ami•e•s.»


L’objectif est de prendre plaisir à se découvrir au travers d’une complicité épanouissante et de questions inédites. Soyez originale pour bien apprendre à connaître celui qui vous plait tant et à lui montrer que vous êtes capable de le découvrir comme personne d’autre ne le ferait. Plus vous en saurez sur lui et plus vous pourrez lui montrer que vous êtes celle qu’il lui faut.
Etre exigeante sans être menaçante, ne pas dresser un catalogue de reproches, mais expliquer ses propres difficultés : « La relation ne me convient pas, rediscutons de ce qui nous convient. » « Quand il s’agit de faux salauds, il est fréquent que l’homme ne se rende pas tout à fait compte de son comportement et qu’il soit exécrable parce qu’il ne sait pas mettre en mots le malaise qu’il ressent », résume Marie-France Hirigoyen.
S’il est essentiel de prendre l’initiative, il y a certaines situations qui méritent de déléguer notre autorité et notre décisions. Cela s’applique pour les femmes et c’est aussi une grande compétence de leadership : lorsque vous êtes confronté à une situation dans laquelle vous n’avez pas tous les tenants et aboutissants, cherchez l’expertise de votre entourage, demandez des conseils, et laissez-les prendre les choses en main.
Cette enquête n'est pas la première du genre, mais la première qui port sur une échantillon aussi nombreux : 3 000 malades venant de subir une intervention cardiaque. Certains d'entre eux étaient soutenus par des groupes de prière et le savaient, d'autres étaient ou non soutenus par des prières, mais sans le savoir. Les chercheurs avaient demandé à des groupes de « chrétiens » (intercessory prayer) de prier pour certains malades dont on donnait le nom. Résultat : la prière n'a pas eu d'effet sur les personnes qui ne savaient pas si on priait ou non pour elle. Quant au groupe qui savait que l'on priait pour lui, il a vu les complications cardiaques augmenter de 14 %, principalement des anomalies du rythme cardiaque ! Les chercheurs suggèrent que cela est peut-être dû à l'anxiété de se savoir l'objet de tant d'attention...

À présent je vis complètement en marge. Je n'ai plus rien. Ni maison, ni meubles, ni objets si ce n'est que quelques livres et une poignée de vêtements. Ça y est ! Toute ma vie tient dans un sac à dos. Quel bonheur que de ne rien posséder. Mes pieds sont encore sur le territoire français tandis que mon esprit jouit déjà de la liberté qui s'offre à moi. Je n'ai plus de travail, plus de petit ami, plus de compte à rendre à personne. Bien sur que ma famille et mes amis vont vraiment me manquer. Mais mes précédentes expériences de voyage m'ont toujours démontré que la famille est une notion qui peut naître de n'importe quel lien tissé au bout du monde. Les gens que j'aime sont irremplaçables, mais j'ai la capacité d'aimer la terre entière !

- Il peut sortir d’une relation pas encore totalement réglée. Il en veut encore à la personne avec qui il a vécu une précédente histoire, il y a des blessures pas encore refermées, le deuil n’est pas encore fait, ce qui l’empêche d’aller plus loin avec vous. Il peut avoir peur aussi de recommencer le même schéma qui l’a fait souffrir dans le passé.


Simplement pour signaler un élément qui pourrait poser problème dans la compréhension de cet article (un peu aussi pour montrer l’étendue de ma culture, ça fait pas de mal!) : il s’agit du problème des négations. En effet, cela m’étonne que Spike n’ait pas pris en considération le problème que pose les tournures négatives: l’Hypnose Ericksonienne et la PNL ont prouvés qu’une partie de notre inconscient comprend les phrases avec les « ne…pas… » comme si la tournure négative n’existait pas. Ainsi les phrases comme « Ne mettez pas les femmes sur un piédestal » et « Ne soyez pas trop gentil » peuvent être comprises dans son sens opposé par notre inconscient ( et ce serait vraiment dommage…).
La première année a été très compliquée, car il est beaucoup plus âgé que moi et a déjà des enfants d’un premier mariage (divorcé depui. Du coup il ne savait pas s’il devait s’engager avec moi car ne savait pas s’il en voulait de nouveau. Finalement il décide qu’il me fera un enfant (juste un seul, mais ça me convient) et nous habitons ensemble a l’issue de cette première année de relation. Il commence alors à me patienter pour le bébé (il repousse à chaque fois l’echeance pour une raison) si bien que je n’arrete la pilule qu’au bout d’un an de «réflexion » (il me disait qu’il devait « faire son chemin »), soit 2 ans de relation donc. Je tombe enceinte dès le deuxième essai, ce qui est merveilleux. On parle alors de mariage et il va même jusqu’a m’acheter une bague de fiançailles mais sans me demander toutefois encore officiellement en mariage (je sais c’est très bizarre…). Je fais malheureusement une fausse couche. Au début il me disait qu’on recommencerait les essais dès que possible. Finalement nous tombons d’accord sur le fait d’attendre 4 mois. Entre temps nous parlons projets de mariage etc (je suis certes un peu plus « à fond » que lui mais il en parle aussi). Arrivés à l’échéance pour retenter un bébé il m’annonce de nouveau que ça ne lui convient pas. Il a besoin de sentir que c’est lui qui décide. Il ne veut pas faire de bébé cet été (nous sommes en juin au moment de la discussion). Je comprends que ça attendra septembre mais ça ń’est pas clair en fait… depuis nous nous protégeons donc toujours encore lors des rapports sexuels. Les sujets mariage et bébé semblent assez tabous. Je suis très mal intérieurement, n’en parle pas trop mais n’en sait plus quoi faire. À l’automne nous serons ensemble depuis 3 ans et j’avoue que je commence à perdre patience fasse à son caractère instable… Que faire?
"Ces femmes ont l’impression de porter le poids du couple sur leurs épaules. Elles font le plus gros du travail affectif et doivent toujours trouver de nouvelles choses à faire pour entretenir la relation. La frustration s’installe quand l’attention qu’elles reçoivent en retour n’est pas équivalente (ou presque équivalente). Après un temps, elles se disent: 'A quoi bon?'"
Je tenais à comparer ces trois méthodes les plus efficaces en terme de séduction pour faire comprendre qu’il est important de les voir toutes les trois et d’en tirer le meilleur pour chacune. A bon entendeur ;) encore merci pour cet article de rappel, c’est important que les débutants et même les plus avancé puisse revenir un peu aux bases parfois et faire un check up.
Que penser d’un homme qui est sorti avec moi (on avait 24 ans) et a dit finalement ne pas avoir de sentiments. On s’est tourné autour pendant 1 an et demi. Finalement, quand il m’a dit ça je ne l’ai plus du tout contacté, j’ai quitté la ville. On se revoit 3 ans plus tard par hasard dans un bar, il me saute dessus me fait la bise, me dit que je suis jolie, me demande ce que je deviens et si j’ai encore son numéro. Je lui parle et pars sans plus (je l’ai un peu regretté). On ne s’est pas revu depuis 11 ans et j’ai appris qu’il avait dit ne pas avoir fait ce qu’il fallait avec moi, que je lui plaisais vraiment, c’était il y a 4 ans alors qu’il était en couple. L’année dernière il a appris que j’étais “revenue dans le coin”, et il a dit qu’il avait été con à l’époque, il était jeune et con et ne voulait pas s’engager qu’on avait des choses à vivre avant. Que je lui plaisais vraiment mais qu’il était timide et qu’il m’avait trouvé très froide la dernière fois qu’on s’était vus. J’ai bien constaté qu’il essayait de renouer les liens car il s’est tout de suite présenté à un de mes amis. Actuellement, il est avec quelqu’un mais ils ne vivent pas ensemble. En gros, il dit chacun sa vie c’est mieux comme ça, je ne la vois pas en ce moment ça fait une coupure et que… s’il me revoyait peut-être que ça le ferait ? Je ne sais pas trop quoi penser de tout ça 17 ans après notre rencontre ??!!?? C’est toujours lui qui amène mon nom sur le tapis
Cela fait 5 ans qu’il est prof dans la région parisienne, et il a enfin été accepté dans l’académie où je suis (et d’où il est né, très attaché!), sauf.. que l’académie est immense … Il peut être muté à 2 h d’ici et même dans les petits villages … les endroits paumés. Il est prêt à faire de la route, mais pas plus de 45 mins, et moi après un an de recherche et d’escrocs sur ma route, je viens d’avoir un emploi, dans un clinique, que j’aime beaucoup, il y a des matins où je dois être sur les liens à 6h40. Mais, j’ai peur de perdre mon indépendance, la ville que j’aime, pour Lui en le rejoingnant 🙁 !!
Ceux qui ont tendance à s’accrocher à ces demi-relations (demi-molle, oserais-je dire) sont ceux pour qui les opportunités sont rares. Si vous rencontrez vingt nouvelles personnes par mois, vous trouverez dans le lot quelqu’un qui vous admire et vous aurez à coeur de faire le ménage et sortir de votre vie ceux avec qui cela ne fonctionne qu’à moitié.
Bonjour alexandre , Il y a deux mois j’ai rencontrer un homme à une soirée et il y a vraiment eu un bon feeling seul probleme il etait en couple dans une relation tres compliquée, ont c’est quand même revus et avons passer pas mal de soirée ensemble. En face il etait charmant et par message tres distant et répéter sans cesse qu’il ne voulait pas me faire souffrir et qu’il voulait prendre ses distances choses qu’il n’a jamais faite jusqu’au jour où je n’ai pas eu de nouvelle de lui pendant 15 jours. Puis lors d’une soirée ont c’est revue, il est alors revenu ( j’ai alors etait tres distante avec lui car je lui en voulait) il c’est pourtant accrocher et j’ai finit par lui pardonner, voilà maintenant un peu plus de trois semaine qu’on se revoit, il n’est plus en couple et n’hésite pas à se montrer avec moi chose qu’il ne faisait pas avant. Mais il continue pourtant à me dire qu’il n’est pas près à ce remettre en couple, qu’il Ne vEux pas me faire souffrir et que lui et moi sa ne marcherais pas car il est trop compliqué .Quand je lui répond que je comprend tout à fait La situation et le faite qu’il ai besoin de temps et que alors lui et moi sa n’ira effectivement pas plus loin que ce qui est actuellement il me remercie et me dit que c’est mieux qu’on prennent des distances et pour je ne sais qu’elle raison toute de suite apres il renchéri sur un message en contredisant tout ce qu’il vient de dire et cherche immédiatement à me revoir au plus vite. Dois-je le “catégoriser” d’homme indécis ?
Je me cacher dans le panneau. Et lui était devant le panneau il me voiyer il n est pas venu se lancer en premier moi non plus. Donc il ma envoyé un message est je lui et dit de venir. Il est venu est a ce moment la je tourner en rond et il ma pris par l épaule je me suis retourné . Je lui est fait un grand sourire il failli m embarrasser. Ensuite en et parti a l hotel en marchant. il etait un peu distant je marcher en etant coller a ma meuilleur amies. Ensuite en arrivant a l hotel.il a payer ensuite en est monté en etait tout les deux . En c est assis dans le lit
Tout dépend de la posture que l'on prend. Si on se situe dans une relation d'écoute et d'accompagnement le silence sera accueilli et accepté. Il est une forme de communication comme une autre dont le premier sens est « je n'ai pas envie de m'exprimer ». Mais en fait il s'agit plutôt d'un « je ne sais pas comment exprimer ce que je ressens ». Peut-être parce que le ressenti est flou, mal cerné, ou effrayant. Ou peut-être par crainte des réactions face à ce ressenti, par peur d'être "incompris". Il y aurait beaucoup à dire de cette forme d'isolement, refuge-prison.

Je décide à mon tour de rentrer au pays pour me ressourcer et là je découvre une vingtaine de texto envoyés à cette fille. Il m’avoue qu’il avait des sentiments pour elle (pas de l’amour) et avait besoin de savoir si c’était réciproque afin de travailler sur le cheminement de sa vie, du mal être qui était présent avant de partir….mais qu’aujourd’hui il avait ses réponses.

J'en reviens à la situation actuelle et à son silence. Lors de notre dernière conversation téléphonique samedi, il m'a une fois de plus déçu en revenant sur une "promesse" qu'il m'avait faite de nous voir le dimanche. Ou plutôt si, nous pouvions nous voir mais beaucoup plus tard que prévu et il ne montrait pas grand enthousiasme à organiser cette rencontre. Je lui ai donc dit, très déçue mais sans le montrer, que nous nous verrions une autre fois. Il a dit immédiatement d'accord sans proposer autre chose et j'ai mis fin à la conversation en lui disant "je te laisse tranquille regarder ton match". Il m'a répondu "merci ma chéri, bonne soirée mon amour..." (Pour les mots, il est très fort…)
La deuxième, c’est que je me suis rendue compte que je n’avais plus grand chose à lui dire, ou plutôt à partager avec lui. Notre séparation s’est faite de manière assez douloureuse et du coup, je trouve qu’il est dur de retrouver un équilibre amical après ça. Pour retrouver une amitié, il faut, je pense, une séparation en bons termes. Après, je me dis qu’avec le temps, j’arriverai peut-être à le revoir comme un ami, mais actuellement, ce n’est pas une priorité pour moi. »
Quant aux étapes à suivre : vivre petit à petit, laisser les projets apparaître, s’attacher ou s’engager progressivement, cela reste sujet à débat. Je dis que je ne suis pas d’accord parce que cela n’a jamais marché pour moi, c’est un avis personnel mais objectif. Contrairement à toi, moi je pense qu’il faut au fond avoir d’abord pris le choix et la décision de s’engager afin de pouvoir bien diriger sa relation de couple, et ne pas la laisser dévier. Et je pense que c’est logique, parce que si on n’a pas fait ce choix, comment pourrait-on faire face ensemble aux problèmes éventuels du couple ? Au premier différent qui apparait, la tentation de dire que ça ne marchera pas est tellement grande que le couple ne tient jamais qu’à un fil.
Je suis en relation virtuelle depuis 3 mois avec un americain, nous chantons sur une appli et nous parlons sur LINE ! Je l’ai eu en vidéo etc il est bien lui , nous avons prévu de nous rencontrer le 23 Août et passer 3 semaines ensemble! Il m’a dit être très amoureux et n’a pas hésité à me le dire beaucoup ! Depuis 3-4 semaines il a baissé de régime et est très distant ! en cause une jalousie de ma part car une fille a utilisé sa photo de profil à lui pour son profil à elle ! Je lui ai montré et il a été fâché disant que je doute de lui ! Du coup il a dit vouloir respirer et se calmer ! Depuis 2 semaines il ne me téléphone plus ! Uniquement textes et des fois très brefs ! Il m’a dit je t’aime 2 fois en 3 semaines ! Il semble calme et parfois à un petit élan amoureux mais 1 h après il redevient très bref ! Quels conseils avez-vous à me donner car je deviens dingue pourtant je me freine et j’essaye de paraître naturelle quand je lui ecrit même si je brûle d’envie de lui poser 50 questions !!!
En revanche, plus tu agiras dans la peur et avec de la pression, moins il s’attachera et aura de doutes. Donc, la seule chose que tu peux faire, c’est d’être autonome et bienveillante, de profiter de ta vie avec lui sans te poser de questions et sans rien attendre de plus. Tu le dis d’ailleurs toi même : tu n’as pas besoin de lui. Certes, il te fait du bien. Mais ne vis pas dans la peur. Tu as tout à y perdre.
Les informations recueillies par ce formulaire font l'objet d'un traitement informatique à destination de MONDADORI MAGAZINES FRANCE (RCS 452 791 262) 8 rue F. Ory - 92120 Montrouge et/ou ses partenaires et prestataires afin de pouvoir envoyer les bons plans et offres promotionnelles. Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données vous concernant. Pour en savoir plus ou exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d'utilisation.
Beaucoup de personnes sont intéressées. Elles nous aimeront tant qu’elles auront quelque chose d’utile à tirer de nous. Elles ne se préoccupent que de ce qu’elles peuvent gagner en étant en contact avec nous. Souvent, nous ne nous en rendons compte que lorsqu’une situation grave arrive. Mais Dieu sait tout en avance. Il sait que telle personne ne nous aime pas pour qui nous sommes mais est là uniquement pour profiter de nous. Tant que nous faisons ce qu’elle veut, elle est contente mais dès que nous n’allons plus dans son sens, alors là c’est la catastrophe : disputes, tensions et chantage affectif !
Je me posé plein de questions sur mon compagnon qui est distant envers moi, depuis que j ai lu votre blog, je commence à réfléchir et à prendre de la distance avec le besoin d affection qui me ronge. Je vais penser à moi et mettre de côté cette sensation de mal être. Votre blog est super et très enrichissant, sa donne à réfléchir et à reprendre confiance en soit. Merci.
Mais si vous séduisez les filles de la manière rapide, qui donne 100 fois plus de chance de réussir à coucher avec la fille, d’autant plus si vous n’êtes particulièrement beau ou n’avez pas une statut social élevé, et vous permet de séduire des filles de bien meilleures qualités, vous aurez un peu d’effort à faire pour lui donner envie de continuer avec vous.

Je voyais un homme de temps en temps (sex friend) il voulait d’une relation sérieuse et moi aussi. Je me suis aperçu que je me suis attaché à lui sentimentalement . Comme j’ai tardé à lui avouer mes sentiments il a apparemment trouvé une femme qui a réussi la ou j’ai raté d apres ce qu’il m a dit… Il dit qu’il a des sentiments pour moi mais que maintenant il s est engagé avec l autre personne et qu’il ne veux pas lui faire de mal parce que je me réveille trop tard… Il ne veut pas me sortir de sa vie… Je suis perdue dans son comportement… Que dois je faire pour le récupérer ????
Une fois que vous avez réalisé que souvent, les hommes sortent constamment avec des femmes, connaissent énormément de femmes différentes, et ont eu plusieurs relations dans leur passé qui ne se sont pas bien passées pour eux non plus, vous commencerez à vous rendre compte qu’ILS DOIVENT COMMENCER À VOIR SE DESSINER DES MODÈLES COMPORTEMENTAUX dans la manière qu’ont les femmes de se comporter avec eux... semblables aux modèles comportementaux que vous voyez chez les hommes.

bonsoir, je vis le même problème. on s’est croisés pendant les vacances et on a continué a se voir après parce qu’on vis dans la même cité. je lui fais des cours d’anglais et on s’est embrassé une fois. moi je pensais qu il me veut alors qu’il ma dit qu’il meurt d’envie mais qu’il n’est pas sérieux et il a peur qu’il dégoûtera notre relation si on devient couple. j’ai accepté de continuer d’être son amie. on se voie tout les jours on mange ensemble et avant hier après les cours d’anglais il voulais approcher de moi aussi. cette fois ci j’ai refusé disant que je veut pas commettre la même erreur et que je veux pas gâcher notre amitié. il a dis la même chose qu’il n’est pas sérieux et que son ex lui a fait beaucoup de mal alors il est devenu comme ça, ça m’a vraiment déçu d’avoir entendu ça, et le problème c’est qu’on va faire des cours pour les enfants ensemble parce que c’est un prof de math donc on va se voir tout les samedi. maintenant je suis perdue entre rester son amie ou bien se retirer complètement, et je tiens vraiment à lui. que doit je faire? rester son amie? revivre un moment intime puis se retirer? ou bien se retirer immédiatement??


Les lesbiennes ne seraient-elles finalement pas victimes d’une double peine ? Celle d’être une femme dans un monde majoritairement dominé par les hommes et celle d’être homosexuelle dans une société hétérocentrée. L’homosexualité féminine reste aujourd’hui souvent fantasmée : les lesbiennes sont doublement sexualisées. Parce qu’elles sont des femmes qui couchent avec des femmes. Celles-ci sont encore trop souvent montrées comme des objets sexuels au service des hommes, à défaut d’être prises au sérieux.

Cet état correspond à ce que Romain Rolland nommait le « sentiment océanique » (voir l'encadré ci-dessus). L'écrivain pensait que le sentiment océanique caractéristique de l'extase spiritualiste correspond à un éveil de la conscience. Pour Sigmund Freud, sceptique et athée, il s'agit d'une régression archaïque narcissique (stade où l'enfant est en fusion avec sa mère). Des psychologues ont tenté de cerner précisément le phénomène psychique. Ralph W. Hood, en 1975, a ainsi établi une échelle du mysticisme (en huit niveaux) à partir de témoignages recueillis, et des recherches neurologiques se sont efforcées de saisir les modifications cérébrales induites par l'état d'extase. On retrouve cette expérience assez courante dans les pratiques de méditation et relaxation. Selon Herbert Benson, psychologue à Harvard, 25 % des sujets participant aux séances de relaxation (fondées sur des exercices de respiration profonde et de vide de la pensée obtenu par la concentration sur un mot - « paix » - ou une image - un cercle - qu'il organise déclarent éprouver des expériences « spirituelles » (Timeless Healing. The power and biology of belief, Scribner, 1996).
Cette fille etait differente, attentionné, inquiete pour moi, fidele et intelligente, je suis donc retombé dans les memes travers en faisant tout pour qu’elle soit bien, resultat, je suis de nouveau traité comme de la merde et elle n’est jamais contente.Plus de sexe, je vais perdre mon boulot et ma forme physique est un lointain souvenir, pas sur de passer noel a ce train.
Il arrive aussi de regarder quelqu’un d’autre lorsque l’on sent que son couple va mal, qu’une mésentente s’installe alors que l’on aime toujours son ou sa partenaire. Ceci provient du besoin de se rassurer : chacun a besoin de savoir qu’il peut toujours séduire, avoir un « pouvoir » mystérieux sur quelqu’un d’autre, car cela rassure, permet de se dire que l’on est encore capable de procurer un certain plaisir et entretient ainsi l’estime que l’on a de nous-même.
Le conseil de drague le plus précieux, à 5 €, que quiconque ne puisse recevoir, sur ce qui attire VRAIMENT l’autre personne vers vous... et comment le fait de découvrir ces idées perspicaces et d’opérer un petit« changement » va modifier la façon dont les hommes vous perçoivent, pas uniquement en tant que femme, mais en tant que « petite amie ou épouse potentielle »
Je viens de vivre 4 ans d'écoute d'une amie épouse de médecin alcoolique (le mari)Vécu dans le silence, sauf dans les moments de crises ou mon oreille l'intèressait, le reste du temps je n'existais pas...Je suis en faute aussi, privée du minimum affectif pendant l'enfance, j'ai investis beaucoup trop..et le "silence est mon ennemi...donc je réagis très mal sans nouvelles ... cela déclenche angoisse doute et colère. j'ai 70 ans...et je viens de commencer un atelier pour retrouver"Mon enfant intérieur" j'espère que cela m'aidera a faire le deuil...Je suis très mal dans ma peau...j'ai du chagrin.

Vous aurez suffisamment d’exemples, de démonstrations, de guides pratiques et de confiance en vous pour surmonter certains challenges qui vous ont « handicapée » avec les hommes. Que vous choisissiez de monter la barre et d’exiger plus d’un homme... ou d’obtenir la compréhension et la connaissance requises pour aller rencontrer un homme génial que vous ne connaissez pas encore et développer une toute nouvelle relation  avec lui... quel que soit votre choix, vous allez REPARTIR D’ICI AVEC UN PLAN D’ACTION QUI VA VOUS APPORTER PLUS DE BONHEUR ET D’AMOUR DANS VOTRE VIE.
En vrai, le texte vous invite à « être prêt à prendre sa femme sexuellement », à la faire s’élever grâce au pouvoir de votre présence masculine, à la dévorer et la consommer de toute votre force, et à la pénétrer au plus profond de son âme. Aidez-la à embrasser pleinement son côté féminin et à s’abandonner à vous en lui permettant de vous faire confiance.
J’ai le sentiment que vous démarré une histoire qui peut se dérouler tranquillement (sans empressement). Il semble vouloir te voir (il t’indique qu’il est dispo), il se demande ce que tu attends. Ne pose ni refus, ni engagement directe. Bref, prends ton temps, savoure… (évites de te poser les questions de l’engagement pendant un ou deux mois) et vois. Mais, ça a l’air plutôt cool. ^^
Je vis aussi une relation à distance, un petit 1:15 heures de voiture de chez moi. Tout à commencé avec une fds de moto ensemble et on a tout de suite connecté l un à l autre… Ça fait 3 mois et jamais on parle de nous dans le futur moyen-long terme et même le court terme est difficile à savoir… J ai 3 enfants et lui 1, j ai la garde et lui c est très compliqué, il est toujours en contact avec son ex car ils se partagent l enfant même à chaque jours … Matin chez maman mais attendre l autobus chez papa, retour de l école chez papa mais passe la soirée chez maman… Donc en plus de la distance le temps qu on peut passer ensemble n est pas claire. Présentement on dirait que la « relation » est uniquement basée sur des sorties ou voyage… Je lui ai dit que je me sentais comme une maîtresse car j ai de la difficulté à entrevoir un futur… C est qu on est bien ensemble mais j ai le goût de vivre une vraie relation pas juste des week end de temps en temps en voyage ou sorties… Pis en plus c est loins d être économiquement facile ce genre de relation. .. j essai de lui en parler, comment il voit ça nous deux … Il réussit toujours à ne pas me répondre et finir par dire que il m aime … Ok on s aime et après? Ça mène où? Suis je normale de me poser ces questions ? Et elle sera où ma place si son ex est aussi souvent dans le décor ? Elle est omniprésente… Pourquoi il veut m aimer alors que pour moi il semble être encore dans sa relation avec son ex? Ça aide pas à vivre avec la distance et je crois que si il ne me répond pas quand je veux savoir la vision que il a de nous c est sûrement car il sait que je ne resterai pas si il me partage sa vision… C est compliqué de rencontrer une personne qui semble être celui qui nous convient et de voir qu au delà de la distance il n y semble y avoir aucun aboutissement à notre relation.
>>> Vous comprenez, à travers ces divers conseils, qu'il ne veut pas s'engager ? Ne vous en voulez pas. Sachez que les hommes fonctionnent différemment de nous... Si nous recherchons la bonne personne avec qui nous engager, eux recherchent la plupart du temps le bon MOMENT pour s'engager. Et à ça, vous ne pouvez rien faire. Interdit donc de vous auto-flageller...

Les relations entre les hommes et les femmes fascinent car nous sommes différents de par notre génétique, le fameux chromosome X/Y, et que cela aboutit à des distinctions assez importantes comme le rappelle John Gray l’auteur du livre Mars et Vénus. Mais quelles sont les conséquences de cette situation sur la vie sentimentale et la relation entre homme et femme ? C’est ce que nous allons examiner tout au long de cet article, car j’ai souhaité vous aider à parfaitement analyser vos réactions respectives et donc à mieux comprendre l’autre en amour ou pas d’ailleurs. Vous allez découvrir que les relations hommes femmes vont bien souvent au-delà de la simple différence de sexe et que la toute première distinction se fait déjà au niveau de la façon de dialoguer et de communiquer !
Car la vie de mystique n'est pas de tout repos. Ils sont de presque toutes les religions, sociétés et périodes de l'histoire. Moine chrétien, yogi ou soufi, le mystique est souvent un « renonçant » qui s'est mis à l'écart du monde pour vivre sa foi de façon exclusive, s'imposant des privations et entretenant une relation particulière avec Dieu ou les esprits. Il vise un état particulier de conscience - l'extase mystique - au terme d'un chemin initiatique semé d'exercices spirituels (voir les exercices spirituels de saint François d'Assise).

Vous l’aurez compris, même si vous avez maintenant les bases pour draguer une femme, répondre à la question comment séduire une fille demande plus qu’un article. A vous de jouer maintenant en parcourant les articles séduction du site. Pour en savoir plus sur ces points-là (et sur bien d’autres), utilisez au mieux le système d’archivage du site et sautez d’article en article au gré de votre humeur.
La première raison consiste à dire que l’homme que vous avez rencontré n’est pas totalement amoureux sinon il n’aurait pas hésité une seule seconde à l’idée de pouvoir se mettre en couple avec vous. Dans cette situation, vous devez savoir qu’un homme aura du mal à tomber amoureux s’il constate que vous l’êtes ou alors que vous êtes trop attachée à lui…
La peur de finir seul(e) peut nous faire éviter une nécessaire solitude, en craignant qu'elle ne devienne définitive. Mais nous ne savons absolument pas ce que l'avenir nous réserve. Et je crois qu'il vaut mieux prendre du recul un certain temps (qui peut se chiffrer en années...) plutôt que rechercher de la compagnie sans prendre le temps de reprendre contact avec nos désirs profonds. Ce qui n'empêche absolument pas les rencontres et les contacts, mais sans se lier de façon trop exclusive. La liberté se trouve dans la pluralité, pas dans l'unicité... dont la perte (réelle ou seulement crainte) nous fait prendre trop de risques.
Je n’aime pas employer ce terme mais il faut savoir qu’il existe une manière de séduire l’autre grâce à l’instauration d’un “rapport de force”. Si vous vous montrez trop amoureuse, trop acquise ou tout simplement en demande, vous allez donner un pouvoir de décision à cet homme que vous tenez absolument à rendre fou amoureux et du coup c’est l’inverse de ce que vous espérez qui se produira, il restera indécis pendant un long moment…
Mais a chaque fois que je veux essayer un truc pour fonder autre chose et avoir notre histoire a nous il reparle de sè qu’il a vecu avec son ex.il ne veu pas se marié ni s’engager.jetais moi meme enceinte lors de notre rencontre je lui dit que nous formerions un foyer que jame suis prete a accepter sa fille mais il me dit qu’il a vecu cette histoire trop de fois et qu’il a peur que je profite de lui encore comme les précédentes et qu’un jour je décide de ramener mon fils a son père biologique.
Mon ex avec qui je suis restée 4 ans +/- 1 an (oui, rupture difficile, on voulait vivre autre chose mais on s’aimait (était attachés ? dépendants ?) toujours, bref, cet ex n’avait pas peur de l’engagement : appartement en commun dès qu’on a pu, envie de se marier et d’avoir des enfants avec moi dès qu’on aurait une situation stable (on était étudiants)… même si je le soupçonne qu’après notre relation, il ne voit plus les choses aussi simplement (il est avec une nana depuis bientôt un an, il l’a trompée avec moi au bout de 5 mois de relation, a dit à des amis à lui que j’étais « la femme de sa vie » et « qu’il aura beau en avoir d’autres ça sera pas évident de réellement passer à autre chose »…) Bref, lui et moi, ça a mis du temps, mais c’est fini, on avait une relation fusionnelle et idéalisée, j’avais plus le rôle de la maman et lui du petit garçon qu’un équilibre de couple adulte : c’était beau, c’était fort, mais c’était, d’après moi et le travail analytique que j’ai fait de cette longue relation, pendant ma période d’abstinence ^^, immature et malsain (à la longue, ça n’aurait de toute façon pas pu marcher).
« Pour moi la bande d’amis commune, c’est plus un handicap qui empêche de prendre une décision en fonction de ce qu’on veut vraiment, de ce qui serait le mieux pour nous, et qui force parfois à des situations qu’on ne souhaitait pas. On se retrouve à se forcer à revoir régulièrement l’autre, juste pour ne pas perdre ses amis, ou ne pas avoir à leur demander « de faire un choix ». Personnellement, j’ai fait mon choix de manière un peu radicale, je n’ai gardé que quelques amies très proches, tant pis. »
Avant de vous lancer dans votre mission séduction, je vous conseille donc de vous répéter sans cesse que vous êtes beau, que vous allez réussir et que vous êtes un homme intéressant. Souriez, regardez-vous dans un miroir et n’hésitez pas à vous faire des compliments « t’as de supers yeux », « t’es quand même musclé », « t’as une belle barbe », « hey beau gosse », etc. Si cela vous paraît ridicule, sachez que beaucoup d’hommes le font et que ça marche !
Que faire ? Un homme qui a peur de l’engagement peut avoir reçu de l’amour non réciproque, où une femme trop démonstrative l’a étouffé d’amour qu’il n’éprouvait pas pour elle. Cette situation où l’autre nous aime bien plus que nous et nous le dit, empêche l'attachement. Il faut laisser le temps aux sentiments. Si lui ne vous dit rien, ne commencez pas, il pourrait prendre peur.
bonjour, j’ai rencontré un homme il y a quelques mois ; il habite à 400kms . nous éprouvons tous les deux des sentiments amoureux . il est revenu en couple avec son ex simplement par confort car il ne trouve pas de solution pour se rapprocher de moi. travail, argent . il me dit vouloir trouver une solution mais ne veut pas de mon aide. donc je le laisse faire. moi en parallèle je continue ma vie de femme indépendante ; que dois faire ou ne pas faire pour le pousser à me rejoindre sans qu’il ne se sente inférieur. je pense lui dire de prendre son temps pour le laisser trouver une solution et que lorsqu’il l’aura fait je ne sais pas si je serais là si mon homme ne veut pas s’investir à 100% et s’occuper de moi à 100%. qu’en pensez vous? merci et bonne fin de journée
Depuis la révolution féministe, les femmes imposent de nouveaux codes amoureux aux hommes, oubliant un peu vite que ces derniers, cuirassés par des siècles d'éducation ont déserté leurs territoires émotionnels et sensibles. Coupés de cette boussole intérieure, dans une société en pleine mutation, ils ne savent plus trop comment s'y prendre face aux désirs des femmes. D'autant plus que les attentes de ces dernières peuvent paraître contradictoires : revendiquant un besoin d'être rassurées mais aussi d'être conquises.
Bonjour, c’est en essayant de comprendre un homme indécis avec des réactions qui me perdent que j’arrive sur une vidéo et un article de vous. Je vais essayer d’expliquer le plus brièvement possible. Il y a un an j’ai rencontré une personne et c’est une relation à distance qui à débuté, nous avons eu un coup de cœur l’un pour l’autre et nous étions très proche dès le début. Suite à un décès j’ai malheureusement mis des distances avec lui et donc la rupture. Depuis un an maintenant il n’a jamais voulu couper les liens, me certifient qu’il a toujours ces sentiments pour moi. Depuis janvier maintenant je me suis enlisée dans son comportement où il veut qu’on soit ensemble, me parle de fonder une famille vu notre complicité mais fini par changer d’avis;et fini toujours par revenir aprés une absence. Sauf que ça dure depuis des mois. Je décide donc de le surprendre et de le retrouver, des retrouvailles magiques et intense selon lui, mais ne sait toujours pas ce qu’il veut … j’ai mis une distance car c’est plus possible pour moi mais du coup il revient pour me confirmer que cette instant était formidable. Voila mon cas et j’aurais voulu des conseils car cette situation est éprouvante. Mon dernier contact était cette nuit ou voulait m’avoir pour qu’on parle de nos retrouvailles, ou j’ai fini par dire que l’idée c’est d’être heureux et que je vais lâcher prise et reprendre ma vie de célibataire

Naturellement, si vous penser que je suis dans l'erreur, je suis ouverte à tous les avis mais il me semble que lorsque le silence est le fait de quelqu'un qui pourrait vous soulager par la parole mais choisit de ne pas le faire, il est inutile d'attendre une réponse positive de sa part donc autant s'éviter l'humiliation de la demander puis de l'attendre en vain!
Vous n’êtes pas en face d’un homme rationnel qui souhaite s’investir pleinement pour vivre une relation magique alors vous ne pourrez pas agir de cette manière sous peine de vous positionner en dessous de lui et ainsi de perdre le contrôle total de la phase de séduction. Cela vaut d’ailleurs également pour les relations qui durent depuis quelques mois, car il faut entendre le terme séduction au sens large.

La deuxième, c’est que je me suis rendue compte que je n’avais plus grand chose à lui dire, ou plutôt à partager avec lui. Notre séparation s’est faite de manière assez douloureuse et du coup, je trouve qu’il est dur de retrouver un équilibre amical après ça. Pour retrouver une amitié, il faut, je pense, une séparation en bons termes. Après, je me dis qu’avec le temps, j’arriverai peut-être à le revoir comme un ami, mais actuellement, ce n’est pas une priorité pour moi. »


Bon moi je suis assez perdu parce que j'ai rencontré une fille a mon boulot elle s'est interessé a moi j'ai pris son facebook on a commencer a chatter tranquille alors je lui ai dit qu'elle me plaisait elle m'a fait attendre un moment puis elle m'a proposé de commencer a etre des amis puis j'ai voulu rusher le truc je lui ai proposé de sortir avec moi meme si c'est pas trop officiel pour se donner le temps d'evoluer elle m'a dit que c'a ne l'interressait pas et qu'elle y a trop de chose dans sa vie et qu'elle n'est pas tres bonne en relation ! Alors j'ai arreter le contact puis au boulot on s'est un peu plus rapprocher mais une autre fille est tres interessé par moi on est souvent ensemble je pense que s'a l'a rendu jalouse puis je lui demandé si elle a prevue quelque chose pour le dimanche elle m'a dit oui (je precise par facebook elle a pas de tel) puis j'ai dit mercredi elle m'a repondu qu'elle est occupé toute la semaine j'etait un peu enervé coz je savais que c'etait juste des pretextes alors on s'est revue au boulot on s'est saluer elle m'a demander a quelle heure je commencé j'ai repondu calmement sans lui poser de question puis elle est partit puis plutard etant loin elle m'a regarder pour susciter une réaction de ma part en froncant les sourcils d'un air amuser j'ai froidement souris puis continuer mes activités car je sais pas a quoi elle joue et j'ai decider de la nexter un moment car je sais pas si je doit abandonner pour sortir avec l'autre ou relancer et risqué de perdre la fille qui me plait vraiment et l'autre interéssé par moi voila !

Disons que le silence je l'ai expérimenté en diverses occasions, et bien davantage que je ne l'aurais souhaité. Honnêtement je déteste ça et le vis plutôt mal. Pourtant, à force de chercher à en comprendre les sens possibles (et il y en a !), j'ai une certaine indulgence. Il est toujours intéressant de tenter de se mettre à la place de l'autre quand on ne comprend pas ses motivations.
Salut, ben franchement c'est un plaisir de vous lire, moi je me fais ignorer royalement depuis une quinzaine de jours.. J'ai rien compris, après 2 sms auxquels il n à pas répondu j'ai préféré ne pas insister, mais bon, je déguste et franchement ça me fait du mal. Après c'est vrai que la dernière fois qu on s est vu j ai plus ou moins laissé tombé la garde. Lui a une bonne situation, un confort que je n'ai pas car je me suis séparée de quelqu un et je suis partie en prenant mes vêtements, mes papiers... Donc je me dis qu il a dû avoir peur de la cosette que je suis en ce moment, mais je vais me retourner, c'est juste une mauvaise passe, ou qu il est retourné avec son ex femme dont il a divorcé Ya cinq ans et qui lâche pas l affaire, il en parle souvent donc il doit encore y avoir des sentiments, ou que je ne l interresse plus, pourtant c t bien cette Last time ou on s est vu, mais là ce silence c'est pire que tout. En tout cas je ne me vois pas le relancer mais nexter les gens comme ça !!! Je m y fais pas. Quelques conseils help
Une question : dans une situation similaire, la fille que je fréquente prend des distances et répond plus rarement à mes invitations, mais reviens toujours toujours des jours plus tard. Je me suis attaché et elle l'a bien compris car je me trahis en me montrant en demande, donc ça devient invivable. Devrais-je lui poser l'ultimatum du tout ou rien pour être définitivement fixé ou la faire réagir, ou dois-je l'ignorer totalement pour l'oublier ou peut-être la faire revenir ? Merci d'avance pour le conseil

J’ai rencontré via un site de rencontres un homme. Nous avons bien accrochés en ligne donc nous ne sommes vus il y a de cela deux semaines. Nous nous sommes revus plusieurs fois (avec bisous, mains baladeuses ..) puis il a dû partir une semaine à l’étranger pour son travail. Nous avons échangés aussi des messages osés, donc je lui pense que je lui plais physiquement. Lorsque nous nous revus à son retour, nous sommes passés aux “choses sérieuses”. Et là, en pleine action (si je peux me permettre de dire cela comme ça), il s’arrête et me dit que cela ne va pas parce qu’il est trop stressé à cause de son travail et m’a alors proposé de rester amis. Nous n’avons pas vraiment discuté de cela à ce moment-là. Je pense que lui était gêné de la situation et moi, je ne savais pas trop comment réagir sur le moment.
Nous sommes des êtres de relations et toute notre vie nous cherchons à être en relation avec les autres. Alors, la vie en couple peut être difficile à certains moments. Certains diront « les hommes viennent de Mars et les femmes de Venus » à tel point que nous venons à dire que nous vivons sur deux planètes différentes. Cela voudrait dire, que les hommes qui aiment les hommes et que les femmes qui aiment les femmes, s’entendent et se comprennent à merveille car ils viennent de la même planète.
Au-delà de la fiction, les personnalités américaines semblent plus enclines à la visibilité. Ellen Page, Ellen Degeneres, Jodie Foster, Kristen Stewart (d’ailleurs je lance un appel à Kristen : elle peut m'envoyer un mail sur la wtf et je dîne quand elle veut avec elle). Elles sont de plus en plus nombreuses à faire leur coming out, laissant la possibilité aux jeunes femmes de s’identifier pleinement à elles. S’identifier, mais aussi s’accepter et, parfois, oser faire de même. Des role models essentiels, dont nous manquons cruellement en France !
Comme disait Luchini dans une récente interview télé, ‘une conversation avec une femme doit toujours être sexuée, sinon c’est rasoir’. Il n’est évidemment pas question d’apprendre par cœur le tome 4 des histoires de pipi de Toto, ni d’imiter les fins de repas de tonton Roger lorsqu’il dégrafe un cran de ceinture et en sort une ‘bien bonne’, mais de revenir subtilement au sujet des relations hommes-femmes et aux raisons qui les réunissent.
« Il a peur de se perdre et d’être englouti par l’amour, peur d’être abandonné ou trahi, peur de faire des enfants, par crainte de ne pas être à la hauteur de la responsabilité, décode Marie-France Hirigoyen. Son histoire d’enfant ne lui a pas permis d’élaborer des bases assez solides à son narcissisme pour accepter qu’aimer, c’est aussi prendre le risque de souffrir. Parce qu’elles n’offrent pas de garanties, les relations affectives sont inquiétantes, certains préfèrent fuir dans le détachement. D’autres deviennent agressifs, mais c’est pour masquer le petit garçon apeuré, parfois dépressif, qui sommeille en eux. »
Assurez-vous qu'il soit prêt à s'engager. Une fois que vous êtes sure de vouloir réellement aller plus loin dans la relation, il est important de s'assurer également que votre homme soit sur la même longueur d'onde. Si de votre côté vous êtes tout à fait prête, mais que du sien l'idée de s'engager ne lui effleure même pas l'esprit, alors vous courrez droit vers des complications. Voici comment savoir qu'il est prêt :
Où je veux en venir, et je m’adresse à ceux qui veulent s’engager : le doute existera toujours. La peur existera toujours au sein du couple. Pour qu’un engagement réussisse, au sens du terme, il faut surpasser la peur, et non l’éliminer. Une relation longue-durée est celle qui s’élève au dessus du doute, ou malgré le doute. Soit on sait pertinemment que c’est normal, et on n’accorde pas plus d’importance à ça qu’aux annonceurs de fin du monde, soit on décide malgré sa peur d’aller de l’avant, de rester avec l’autre, parce qu’on a décidé de donner à cette relation la priorité, et à notre sécurité la seconde place.
Maintenant il m’ignore, il ne m’envoie pas de messages, il trouve le temps trop long avec moi, il n’a pas de temps pour qu’on se voit et n’aime pas le fait que je lui dise je t’aime tous les jours. Soit disant qu’il ne veut pas d’une copine qui le lui rappelle tous les jours. Alors que ça fait plusieurs années que je le fais et il ne me l’a jamais dit. J’ai peur de le perdre et je ne sais plus trop comment réagir.

Au cours de mes différents travaux et avec mes expériences coachings, j’ai mis le doigt sur un facteur qui a son importance, il s’agit du fait que les hommes et les femmes qui sont dans des relations homosexuelles subissent exactement les mêmes problèmes de couple. Dans ces conditions il est naturel de se poser la question suivante : “Sommes-nous réellement différents au point de ne pas pouvoir nous comprendre ou est-ce seulement une problématique liée à la vie sentimentale qui n’est jamais simple à gérer ?”.
Vous voulez rapidement qu’il vous dise « je t’aime » vous souhaitez qu’il vous présente à tout le monde, ses amis, sa famille et même ses collègues et que vous ayez des projets ensemble. C’est généralement ce que les femmes que je coach veulent d’un homme, quelqu’un qui s’investisse pleinement dans la relation rapidement. Quand on termine ses études et que l’on commence à entrer dans la vie active et donc dans la « vraie vie », quand on vient de connaitre une rupture et que l’on est déjà maman on ne veut pas perdre de temps, on ne veut pas s’engager avec un homme qui ne répond pas à nos attentes et qui ne ferait que jouer.
Si aujourd’hui mon orientation sexuelle n’est plus un secret, je sais qu’il reste difficile de faire son coming out. Le sujet de l'homosexualité reste majoritairement tabou dans l'ensemble de la société. Cela laisse place à de nombreux fantasmes et préjugés face auxquels il est difficile d'être armée. D'autant plus que l'État participe aussi à cette homophobie. Tant que les lois elles-mêmes différeront en fonction des orientations sexuelles des individus, comme la PMA, il sera compliqué d'installer une pédagogie efficace contre les discriminations. Le message restera brouillé.
Dans la joue. En est reparti. Ensuite en rendrons chez moi . Je suis aller voir ma.meuilleur amies je lui est tout raconter ensuite je lui est reveler quelque que je suspecter en ouvrant mon sac j ai vu que j avais plus mais 20 euros . Je me posais plein de question j avais des doute en pensons que c est mon fiancé qui etait responsable de sa j ai pas chercher avoir des preuves.
A l’occasion des rendez-vous suivant, vous allez pouvoir continuer à vous intéresser à elle. Posez-lui des questions (comme évoqué plus haut). En principe, elle devrait elle aussi s’interroger sur vous. Cette fois-ci, ne cultivez pas le mystère mais répondez plutôt à ses attentes en vous confiant à elle. Si elle sent que vous n’avez pas l’habitude de vous confier de la sorte, elle aura alors un sentiment d’intimité et de complicité qui sera favorable au bon déroulement de votre relation et donc, de votre plan de séduction.
Ces phrases du début du texte il me les a sortie “j’ai souffert en amour”, moi aussi énormément et j’ai pris des années à me reconstruire, il est le plus gentil garçon que j’ai eu de toutes mes relations donc j’ai du mal, je l’aime beaucoup, c’est vraiment le début mais j’y tiens tout de même. Il trouve souvent comme prétexte que c’est son style de vie qui fait que ça ne fonctionnera avec personne mais il se voile la face mais il a compris (marginal qui vit dans son camion)..

Personnellement, je n’ai pas gardé contact avec mes ex (sauf un). Leur parler ou les revoir réveille en moi de mauvais souvenirs, une envie de vengeance, ou simplement de l’indifférence : après avoir découvert une immaturité, ou certains traits de caractère que je ne supporte pas, je ne vois pas l’intérêt de rester amis. Pour certains, je n’ai simplement pas envie de leur faire du mal, sachant qu’ils ont peut être encore des sentiments. Là encore c’est très variable selon le cas… »
C'est à la fin des années 1920, lors d'une correspondance échangée avec Sigmund Freud, que l'écrivain Romand Rolland évoque pour la première fois le sentiment océanique. La discussion porte en fait sur le sentiment religieux. S. Freud vient de publier L'Avenir d'une illusion dans lequel il analyse la religion comme une forme de régression de l'adulte vers les émotions de l'enfance. La soumission des hommes vis-à-vis de Dieu est comme celle du petit enfant qui éprouve le dénuement et la fragilité. Face aux épreuves de la vie, celui-ci en appelle à une figure paternelle idéale - Dieu - censée lui apporter protection et soutien.
Je m’appelle Marion, j’ai 41 ans et je travaille dans l’audiovisuel. Dans mon entourage professionnel comme personnel, tout le monde est au courant pour mon homosexualité. J’ai fait mon coming out à ma famille à 19 ans, alors que j’étais en couple avec ma première copine. J’en ai d’abord parlé à mes amis, puis rapidement à ma famille proche. J'étais très amoureuse. Je pense que ça m'a donné des ailes. Et puis, j'avais toute confiance en eux. Mes amis d’enfance et ma famille se sont montrés très surpris. Peu de personnes dans mon entourage côtoyaient d'homosexuels. Car tout ça restait très mystérieux pour eux. Il n'y avait ni repères ni référents. S'il y a eu des inquiétudes, elles furent toujours bienveillantes et concernaient les difficultés que je pourrais moi-même rencontrer. Finalement, cela a été plus long à accepter pour moi que pour eux. Leur réaction m'a beaucoup aidée à rattraper le temps perdu.
Et j’oubliais : en tant que coach en coachitude spécialisé dans le coaching, j’ai une réponse générique pour tous mes contradicteurs, reconnaissable au fait qu’elle passe totalement à côté de la question. Tellement générique qu’elle en omet totalement de s’adapter au genre de l’intéressé (car oui, « le grand Grammar Nazi » est peu compatible avec « chère Grammar Nazi », mais ça valait le coup de tenter).
"Mon petit ami" would sound either childish or a bit old fashioned. "Mon mec" would sound somewhat vulgar. "Mon parternaire" would sound like a business relationship or a regular tennis opponent or something of the sort. If I were to chose a more formal term than "mon copain" it would be "mon compagnon". But that's just my opinion: I'm pretty sure I've heard people refer to their boyfriend by any of the above.
Bonjour, pour une fois je suis contente de lire un sujet réaliste. Au travail je me suis éloigner de mes collègues ils me reprochent de ne pas fêter noël halloween me déguiser etc… leur after work où beaucoup finissent ivre. Je suis cataloguer comme sauvage mais je ne peux pas et plus aller à l’encontre de mes valeurs chrétiennes pour plaire aux hommes. Je suis vu comme une personne de pas ouverte. Aujourd’hui j’en suis arrivée au point de m’isoler cela à mis une mauvaise ambiance au travail ma chef est devenue agressive avec moi. Même à la pause café je n’y vais plus trop car il y a trop de médisance. Enfin bon des jours où mon moral va bien et des jours où je demande à Dieu du réconfort. Honnêtement je me sens bien de ne pas participer à toutes ses activités mais je me sens parfois seule même si dans mon service nous sommes 5 et qu’à 3 nous sommes du même avis.
×