Malgré tout, faire son coming out me semble essentiel. On évolue bien différemment lorsque l’on a mis ça derrière soi. Certains de mes amis reconnaissent aujourd'hui que m'avoir eu dans leur entourage leur a fait changer de regard sur l'homosexualité. On ne doit pas oublier que parler de son homosexualité et la vivre au quotidien normalisent les choses. C'est très important. La parole s'est libérée autour de moi et les échanges ont été et sont toujours constructifs.
Personnellement, je trouve l'article particulièrement partial, à l'effigie de son auteur, qui lâche ses propres frustrations sur son objet de travail. Or, Madame, vous passez volontiers sous silence la quantité PHARAONIQUE de femmes totalement délurées, les vénales, les voleuses, les violentes, bref toutes les tarées que cette société supporte et encourage dans leurs travers, à force de rabâcher aux Hommes qu'ils devraient redevenir les princes charmeurs qu'ils auraient été de par le passé. Alors vu depuis mon siège d'ex-PrinceParfaitementCharmant, une bonne quantité de femmes ne mériteraient que la maison de redressement, et pas pour le fantasme des menottes mais bel et bien pour corriger les dégénérescences galopantes qui remplissent leur cerveaux. Or, Madame Claire SCHNEIDER, le genre d'articles que vous avez pondu-là est très clairement dans la lignée de ce que je dénonce. Non, nous n'avons pas besoin de faire des efforts pour les menteuses, les hypocrites ni les rapiats de tous genre et sexe, dont bon nombre ne sont dignes que des hooligans puants et bourrés d'alcool en plein after-match ... Trouver une femme qui ne soit pas instantanément sur la défensive/agressive lorsqu'on lui fait part de notre intérêt est devenu quasiment aussi rare que de croiser le trèfle à 4 feuilles, de nos jours. Ceci indépendamment du lieu . A tel point que l'on en arrive à trouver louche une femme qui serait sympathique dès le prime abord. Quant aux commentatrices, ne restez surtout pas sur vos illusions : vous voulez croire que vous plairez à tout le monde, c'est totalement faux. Vous voulez croire que l'on va se plier à vous ? C'est encore plus faux ! La moralité de l'histoire, c'est que les hommes qui font les efforts de s'instruire et de prendre soin d'eux-mêmes sont de plus en plus dégoûtés par la femme moderne, véritable amatrice de tout ce qui peut être abject et contraire au savoir-vivre. Evitez les beuglements stridents lorsque vous vous croisez, évitez de mâcher du chewing gum comme les marins mastiquent la chique, et évitez les attitudes de prostituées que certaines stars de vos magazines-chéris adoptent pour faire parler d'elles. Vous n'êtes pas ces stars-là. Soyez juste celle de VOTRE homme, cela suffira largement. Et accessoirement rendra deux personnes heureuses, ce qui n'est pas trop demander, de nos jours. J'envoie promener d'avance toutes celles qui ne verront dans cette réponse que l'amertume qu'elles et leurs consorts génèrent chez les hommes... finalement, vous aviez raison : vous n'avez pas besoins d'hommes mais d'un chihuahua pour vivre.. et mourir.
Merci Anashka je suis contente d’avoir ton avis! Oui j’essaierais de le relancer pour le mois de mai mais desfois j’avoue ne pas oser de peur d’aller trop vite et de le « brusquer » mais vu que c’est lui qui en a parlé … Que veut tu dire quand tu dis « Mais, visiblement, c’est le travail que le pèse mais il n’y a pas de désinvestissement » est ce que tu veux dire que malgré le fait qu’il bosse beaucoup tu trouves qu’il est investi dans la relation quand même ? je ne le sens pas très investi pour le moment on se voit 1 soir ou 2/semaine mais c’est vrai qu’avec ce qu’il m’a dit ces derniers 15 jours il m’a assez rassuré pourvu que cela dure ;-)

Pour faire ça court, j’ai rencontré un homme sur tinder il y a un mois (jai 20 lui 26 ans). On n’a parler environs 1 semaine avant qu’il me propose de se voir (on vit a 40 min l’un de l’autre). Il savait bien mon âge, la distance qui nous séparait (pas trop pire je trouve) et le fait qu’il me reste encore au moins 4 ans d’études tandis que lui, il travail depuis longtemps (dans la construction donc très bon salaire et tout). En début de semaine (dimanche 4 oct.), après avoir passé pour la première fois une journée presque complète avec, j’ai des doutes depuis quelques jour, il agit et ne me parle plus de la même façon, alors je décide de lui demander en texto (et oui…)le lendemain s’il est bien avec moi et s’il envisage un avenir avec moi. Il me répond qu’il y pense souvent depuis et qu’il dit qu’on est pas rendu au même stade dans la vie, du fait que j’ai 20, que je vis pas proche et qu’il me reste plusieurs années d’étude… il dit se questionner bcp! Je lui propose d’en discuter la prochaine fois qu’on se verra, il me dit pas de problème 🙂 On finit par se voir quelques jours plus tard en fin de soirée, il revenait du travail. On n’a jaser 15-20 min et il m’a dit qu’il croyait au coup de foudre blabla que sa cliquait peut-être pas assez a son goût et bon. Le problème pour moi c’est qu’en tout et partout on sais vu quoi? 6-7 fois maximum, et 2-3 s’était bref, en fin de journée, dodo puis bye bye le lendemain car il travaillais a 7h du mat. Pense-tu Alexandre qu’il ne sais pas donner assez de temps pour me connaître (1 mois à se voir peu c’est trèèèès court). Pour moi, développer un attachement puis éventuellement des sentiments plus forts ça prend plus qu’un mois et aussi de passer de vrais moments de qualités ensemble…
Cependant, depuis mes partiels du moi de Mai nous ne nous sommes pas vu. Il y a deux semaines, il me disait qu’il voulait me voir et que je l’aide à chercher une maison. Pas de soucis de mon côté. Mais depuis cette dernière discussion je n’ai plus aucune nouvelle. Pourtant je lui envoyé deux messages pour prendre de ses nouvelles et silence radio. Cela m’a énervé du coup il y a 3 jours je lui ai envoyé un message pour lui dire que j’en avais marre de son ignorance. Et bilan aucune nouvelle.
Que ce soit à travers le sourire, le physique et une personnalité intéressante il faut justement lui montrer qu’on le comprend et que l’on ne veut pas lui mettre de pression. C’est en apportant du positif, en partageant des moments forts que l’on va justement le pousser à s’engager petit à petit. Mais attention vous ne devez pas vous attendre à quelque chose que vous aurez vu dans un film Hollywoodien, la réalité est bien loin de ce cliché !
Reste que votre article mérite d'être servi aux croyants plutôt cent fois qu'une, parce que les croyants sont eux-mêmes trop souvent... des mécréants. Cela dit, chrétiens, ils admettent être des "pécheurs" aussi. De toute évidence, ils pèchent en cette matière contre les trois premiers commandements, qui condamnent l'idolâtrie. Mais, que voulez-vous, nous sommes humains. Et, si l'on croit que Dieu a un plan pour chacun de nous, le vôtre sera de nous rendre vigilants. Toutes mes sincères, profondes et chaleureuses félicitations car, le saviez-vous ? si l'on croit en la vertu du baptême pour l’Église catholique, par lui, nous sommes tous à la fois rois, prophètes, saints et messies.
Je me suis lassé quand je me suis rendu compte que je l’aimais plus qu’elle ne m’aimait. Toujours moi pour proposer des restos, des sorties, pour entretenir la flamme du début…elle ce n’était pas son pb…avec le recul quand je vois tous mes amis qui traitent les femmes comme des serpillières et toutes ces femmes qui les suivent je me dis…ça doit être ça l’amour.
Bjr , je suis divorcée et j’ai une fille de 7 ans. J’ai rencontré un homme plus jeune que moi, avec qui le courant passe vraiment bien. Il s’est investi dans la relation mais il refuse d’officialiser la relation me disant que ma situation est compliquée donc nous sommes ensemble sans vraiment l’être. C’est une situation invivable et depuis peu j’ai mis un terme à la relation lui disant que j’avais besoin de clarté. Seulement on discute toujours autant et il me dit que je suisnce dont il a toujours rêvé mais que par rapport à tout ça il ne sait pas quoi faire. Que dois-je faire

Lorsque le seuil de tolérance d'une personne est atteint, il en résulte un grand inconfort qui l'incite à s'éloigner, disparaître ou créer des comportements de sabotage. Plus le seuil de tolérance est bas, plus la réaction arrive tôt dans la relation. Si vous avez déjà navigué dans le merveilleux monde des sites de rencontres, vous avez sûrement vécu le phénomène du prospect qui disparaît avant même que vous n'ayez eu le temps de lui répondre ou qui vous abandonne au moindre petit prétexte. Je dirais que c'est probablement le niveau de tolérance le plus bas que l'on peut avoir et les sites de rencontres sont remplis de ce type de personnes.
Contrairement à la croyance populaire qui voudrait que ce soit vos «vibrations inconscientes» qui repoussent l'autre, ironiquement, ce sont plutôt celles-ci qui attirent ce type de partenaire vers vous et vous attirent à eux, comme des aimants. La relation est vouée à l'échec avant même qu'elle n'ait commencé ce qui vous permet de demeurer dans votre zone de confort: le célibat.
J’étais avec un mec pendant trois ans, on a eu une relation amoureuse agréable, on était complice, très même… Il m’aimait je l’aimais aussiiiii moi je ss traductrice, lui ingénieur en informatique, qui possède une petite entreprise… On connaît sa famille… Au début de notre relation il n’avait pas recommencé encore à prendre des projets.il avait des problèmes dès le début de notre relation, c’est normal.. moi je ss très calme et très très patiente, lui, il s’énerve rapidement mais il a un bon coeur.. Il a eu bcp d relation passagères, deux relation sérieuse qui nont pas marché et moi Lol
Je suis avec quelqu’un de comme ça je pensais que j’avais un problème et en lisant votre article j’ai compris que non donc je vais faire en fonction de moi surtout. Il ne veut pas s’investir car il a peur de perdre son indépendance mais quand il parle il dit qu’il veut changer. J’ai compris que je devais rester moi même avant. Je voudrais savoir comment faire pour passer à autre chose je n’ai plus envie de continuer avec lui car plus j’avance dans la relation moins je serais heureuse et surtout je suis heureuse sans lui parfois je ne sais plus quoi faire et ou j’en suis
j’ai une amie que je voudrais faire l’amour avec elle mais elle n’honore jamais à mes rendez-vous en me disant toujours qu’elle est trop surveiller par ses parents,alors qu’elle m’aime et ya deja une année que nous sommes des amis et on se communique souvent au téléphone.Que dois je faire pour la seduire à accepter mon rendez-vous? SVP aidez moi car je suis vraiment amoureux d’elle.Merci
Vu le contexte je te conseille de prendre un peu de distance et d’alterner les phases de contact et de distance afin de voir si son attitude évolue ou pas. Il faut également comprendre ses blocages et les aspects qui le conduisent à ne pas vouloir se remettre en couple. Pour qu’un homme s’engage dans une relation il faut des critères bien précis et s’il a le moindre doute, il risque de ne jamais vouloir revenir.
Je me suis lassé quand je me suis rendu compte que je l’aimais plus qu’elle ne m’aimait. Toujours moi pour proposer des restos, des sorties, pour entretenir la flamme du début…elle ce n’était pas son pb…avec le recul quand je vois tous mes amis qui traitent les femmes comme des serpillières et toutes ces femmes qui les suivent je me dis…ça doit être ça l’amour.
Donc, plutôt que de vous demander «Qu'est-ce que j'ai dit?» ou «Qu'est-ce que j'ai fait?», vous devriez plutôt vous demander: «mais pourquoi toujours cette situation?». Et là, nous arrivons à la partie du ce-qui-vous-appartient. Je crois que vous avez déjà compris que le fait que l'autre personne ait un seuil de tolérance d'intimité bas ne vous appartient pas. Vous ne pouvez être tenue responsable des insécurités affectives des autres, c'est évident. Mais la vérité est qu'il y a une raison pour laquelle vous vous retrouvez toujours dans ce type de situation. Le fait est que c'est vous qui choisissez inconsciemment ce type de partenaire. Comme je l'ai fréquemment mentionné dans le passé, c'est votre inconscient qui contrôle votre vie amoureuse. Si vous choisissez constamment des partenaires qui ne sont pas émotionnellement libres, c'est que vous n'êtes vous-même pas émotionnellement disponible. Ils sont le morceau de casse-tête qui correspond à votre morceau de casse-tête. Toutes les rencontres que vous faites sont une rétroaction, un miroir, si vous préférez, de ce qui se passe à l'intérieur de vous-même.
Merci pour cet article qui sort des sentiers battus. Il est très humain, on est le miroir les uns des autres somme toute. Dans le cas d'un deuil respectif de sa mère c'est encore plus complexe. Mais si on cherche des preuves de l'amour de l'autre, n'est-ce pas tout simplement par ce qu'on doit comprendre que l'amour est déjà là, en soi-même et pour soi-même ?
Mais je pense que c’est surtout une personne avec laquelle j’ai une excellente affinité. C’est comme ça, il y a des gens avec qui on s’entend, se sent, s’appréhende quasi-parfaitement, de manière inexplicable. Je ne suis pas très esprits, karma, tout ça tout ça, mais pour le coup, ce gars-là sera toujours une relation spéciale. De fait, oui, nous sommes amis, dans le sens où nous avons cette affection l’un pour l’autre, cette envie d’être ensemble, de se voir, de discuter, de rire, de passer des bons moments. »
je ss une fille de 23 ans sa fait pratiquement un an que je ss ac un mec qui habite a 1000 km de chez moi on s est vu 2 fois! Au debut c etait vraiment la vie en rose, il etait attentionne , interesse on parlait pendant des heures au tel …… et ce dernier mois je le sens un peu distant il m parle pas bcp il appel pas c tjrs par sms il fait aucun effort et qd je lui pose la question genre “est ce qe tu m aimes plus .?” Il mr repond “pourqoi tu dis sa?” Et qd j lui explique qu il est un peu distant il me dis que je chercher tjrs les problemes et la on s dispute et on reste en froid et puis c tjrs moi qi revient vers lui !! La derniere fois on s est pas parle pendant 5 jours j attendais qu il fai le premiet pas et finalement c moi qi est revenu vers lui comme tjrs … finalement il me dit que 5 jours sans parler ct bcp et qu il ne m aime plus comme avant vu les nombreux problemes … enfin de comptes on s est donne une deuxieme chance (hier soir) et mntn si j parle pa lui ne parle pa et il est tjrs distant!
J’ai encore envoyé des SMS hier et je lui ai dit en larme hier que je ne supportait plus de le partager mais j’ai reçu aucun SMS depuis hier à part ” ah oui c’est vrai j’avais presque oublié ce genre de SMS “… je n’ai plus faim, je fais des cauchemars la nuit, je pense à lui et sa femme tous les jours et je lui en veux d’avoir la belle vie pendant qu’il me laisse souffrir.

Quant aux étapes à suivre : vivre petit à petit, laisser les projets apparaître, s’attacher ou s’engager progressivement, cela reste sujet à débat. Je dis que je ne suis pas d’accord parce que cela n’a jamais marché pour moi, c’est un avis personnel mais objectif. Contrairement à toi, moi je pense qu’il faut au fond avoir d’abord pris le choix et la décision de s’engager afin de pouvoir bien diriger sa relation de couple, et ne pas la laisser dévier. Et je pense que c’est logique, parce que si on n’a pas fait ce choix, comment pourrait-on faire face ensemble aux problèmes éventuels du couple ? Au premier différent qui apparait, la tentation de dire que ça ne marchera pas est tellement grande que le couple ne tient jamais qu’à un fil.
tous les indicateurs sont au rouge dans votre relation : il a un passé d’infidèle et il regarde les filles quand il est avec vous, ce qui ne vous rassure pas. Alors que vous avez du mal à faire confiance. Et tout cela dans une relation à distance où il faut 2 fois plus de confiance que dans toute autre relation. Cela ne peut pas fonctionner si vou restez dans cette situation.
Comment peux-tu t’engager avec quelqu’un que tu ne connais pas ? Comment peux-tu te projeter, décider de te poser avec quelqu’un dont tu sais absolument rien ? Comment peux-tu tout contrôler, t’assurer quelle ne déviera pas du cadre posé ? Désolée, mais je ne comprends pas. L’existence est jalonnée d’incertitudes. Rien n’est figé. Surtout en matière d’engagement matériel. Une relation peut évoluer, (L’engagement spirituel aussi peut varier) il peut y avoir des imprévus. Alors tu auras beau avoir programmé avec ton partenaire, donné telle ou telle direction à celle-ci, rien ne dit que cela se passera comme prévu.
Cela peut venir des attentes qu’avait votre homme, dès le départ, en se lançant dans cette relation. Il se peut qu’il vous ait dit et affirmé qu’il recherchait le grand amour, une vie de couple stable. Et il n’est pas impossible qu’il le croyait en vous le disant. Peut-être qu’il s’est dit qu’il était temps pour lui de se caser véritablement, d’arrêter d’enchainer les histoires et qu’il a réussi à se convaincre de cela. Ce n’est pas pour autant que son envie première ne pouvait pas reprendre le dessus : s’il n’est pas prêt pour cela, il ne pourra pas se forcer à continuer à avoir des sentiments pour vous. Si tel est le cas, vous aurez beau faire tout ce que vous voudrez, vous ne pourrez pas, à vous seule, continuer à entretenir la flamme de votre couple.
J’ai rencontré un homme il y as peu. Au début il était très emballé, un peu trop d’ailleurs . Il m envoyait 350messages dans la journée, voulait me voir tout le temps… Parlait d’avoir trouvé une Perle rare ect… C’était limite oppressant et flippant mais je le lui faisait comprendre en ne répondant pas directement à ses messages dans la journée et en reportant nos rdv à quand j’en avais envi, et en lui rappelant que j’étais loin d’être parfaite …
Les femmes ont souvent besoin d’être rassurées, de savoir que leur homme les aime et en veulent des preuves : elles veulent de l’engagement. Quelque chose de concret comme vivre ensemble, s’acheter une maison ou un appartement, se marier, faire des enfants. Des choses sur lesquelles elles peuvent s’appuyer pour se rappeler que leur homme les aime, sinon il n’aurait pas fait tout cela avec elle. Mais est-ce que nous ne nous trompons pas en souhaitant tellement nous appuyer sur des choses concrètes et en demandant toujours plus d’engagement ? Est-ce que le pousser à nous donner tout ça, à s’engager avec nous est la bonne solution ? Ne serait-ce pas au contraire ce qui pourrait le faire partir ?
Salut j'ai rencontré 4 filles en l'espace de 3 mois à chaque fois elles deviennent froides, distante au bout d'une semaine je leur demande pourquoi elles me disent qu'il n'y a strictement rien. Sauf qu'elles continues dernières une filles que j'aimais vraiment beaucoup que j'ai embrassé et devenue froide après 2 semaine de rapport ( pas sexuelle hein ) pareil je demande ce qu'il y'a et rien le néan encore une fois on se revoi et elle m'embrasse... Donc moi je l'aime vraiment beaucoup donc j'y croit mais malheureusement une semaine après elle me dit que je l'ai perdu et ne réponds plus à mes messages, Je suis juste dégouté et très énervé car jamais aucunes filles ne reste pas elle même avec moi je commence a croire que les filles sont toutes les mêmes :(
Les hommes ont peur d’échouer dans la vie — non seulement au travail, mais aussi au foyer. L’antidote à cette crainte? La louange. L’estime de leur femme compte beaucoup pour eux. Les louanges sincères de leur femme les aident à affronter tous les domaines de leur vie avec assurance et confiance. Si leur femme ne les estime pas, ils chercheront cette reconnaissance ailleurs.
Voici mon dilemme: J’ai rencontré un homme il y a quelques mois, nous nous sommes revus amicalement, puis il est venu vers moi, très gentiment et nous sommes sortis ensemble et entamé une relation il y a 2 mois et demie (c’est donc tout récent). J’ai 45 ans et lui 47, nous n’avons pas d’enfants et nous menons une vie indépendante sans vouloir habiter ensemble, nous avons chacun notre indépendance professionnelle et nos hobbys.
Ce fut de pire en pire et au final, je me suis tarée. Au point de ne plus sortir, à l’attendre, à m’oublier et réfléchir sans cesse à une solution. Finalement, je l’ai quitté, ne supportant plus son comportement. Il a refusé la rupture, au point de se mettre à genoux pour m’empêcher de partir mais je suis quand même partie et j’ai prit un appartement, seule. Après quelques mois de séparation. Nous nous sommes revus et avons décidé de reprendre notre relation en repartant sur de nouvelles bases et en vivant chacun de son côté. Tout se passait à merveille les premiers temps, avant que la situation ne redevienne comme avant. Lui, disait qu’il était normal de moins se voir parce qu’on habitait plus ensemble et que cela était différent. Malheureusement, je ne pouvais faire des efforts uniquement de mon côté et c’en suivit une longue discussion, où il me promit de faire plus d’effort pour  » sauver notre couple « .
×