De la même manière, si le séducteur avait dû enchaîner sur « je vis près de Lyon mais j’ai grandi à Paris », il aurait dit « et tu préfères quelle ville aujourd’hui ? Paris, c’est pas mal pour le stylisme, non ? ». Le séducteur est attentif, il fait référence à des éléments qu’elle lui a communiqués un peu plus tôt, il est totalement concentré sur ce qu’elle dit.

Je suis en couple depuis bientôt 1 an ,on a connu des hauts et des bas mais j’ai fais une erreur qu’il n’arrive visiblement pas a me pardonner j’ai toucher a ses réseau sociaux sans lui dire et sa la mis en rogne depuis ce jour la tout a empiré il ne me parle plus ne m’appelle plus m’ignore me dit parfois qu’il ne pense plus a moi quand je suis loin de lui. A chaque fois que j’aborde le sujet sa part en dispute je ne sais plus trop quoi faire pour arrangé parce que je l’aime et lui me dis qu’il m’aime comme un fou aussi mais que mon acte la dégouté. J’ai essayer de mettre des distance je ne lui parler pas , mais je n’avais pas plus d’attention que sa il a promis de ne plus faire le con qu’il voulait pas me perdre mais il y a que quand je suis avec lui que tout redeviens normal je n’arrive pas a comprend ce qu’il veut vraiment…
Pour le moment j’ai l’impression qu’il n’est pas plus investi que ça, sans pour autant être distant. De mon côté j’ai peur de me réinvestir dans une relation “plan cul”, ce qui me rend un peu parano et me fait aussi rester sur la défensive. J’aimerais lui proposer des activités à 2 pour éviter d’être “la fille avec qui il finit en fin de soirée” mais j’ai peur de paraître trop entreprenante, trop romantique…
Ceci dit, après lui avoir parlé de son manque de « signes affectueux » de sa part hier, j’ai été rassurée. C’est quelqu’un qui me donne envie de m’améliorer, qui pense comme j’aimerais un jour arriver à penser, mais le plus bizarre : c’est quelqu’un chez qui je ne veux rien changer, je veux juste qu’il se « lâche » et abandonne ses peurs à mes côtés, au fur et à mesure. Mais c’est quand même très difficile, pour moi qui ai l’habitude des mecs autocollants, des relations plutôt fusionnelle ou tout du moins, des mecs beaucoup plus démonstratifs, de me faire à un caractère de célibataire endurci par la vie… Je ne comprends pas toujours sa façon de voir les choses, je lui ai dit, et il a eu l’intelligence de me répondre « mais moi je peux comprendre que tu n’ais pas la même vision des choses que moi, et je l’accepte. Alors si quelque chose te dérange, dis-le moi. »
Je suis un ancien croyant (protestant "libéral"), mais seulement jusqu'à 21 ans, lorsque j'ai commencé à découvrir, il y a plus de 50 ans, les options non confessionnelles qui m'avaient été occultées. Les protestants libéraux permettant l'interprétation de la bible, et ayant donc en quelque sorte inventé le "libre-examen", je me croyais naïvement du bon côté de la barrière dogmatique. Mais, bien que rapidement convaincu intellectuellement par les arguments rationnels et scientifiques de l'inexistence réelle de "Dieu", il m'a quand même fallu 4 ans pour m'affranchir affectivement de ma croyance passée et pour devenir athée, en passant par le déisme, l'agnosticisme et l'incroyance.
Je perçois le besoin de silence comme un besoin de reprise de distance affective. Un désir de se recentrer sur soi. Quelle que soit la valeur de la relation, le désir de silence exprime un besoin d'en diminuer l'importance relative. Il s'agit d'un processus analogue à celui de la défusion, bien connu dans la relation amoureuse, mais qui peut exister à moindre échelle dans toute relation. Vient un moment où la dynamique relationnelle marque une inflexion pour l'un des partenaires. Ce qui ne signifie pas qu'il en souhaite la fin...
au sujet "du" moment de la formation du couple, j'ai insisté pour aller au cinéma avec lui, pour ressentir, de façon non engageante la proximité physique avec lui, pour voir comment ça se passerait et aussi pour voir quel effet ça me faisait d'être proche de lui. Le corps parle aussi beaucoup, et cette proximité a joué un rôle de déclencheur : on se sentait bien l'un contre l'autre, on riait ensemble, et puis il m'a caressé la main, délicatement, presque timidement, attendant ma réaction... et c'est là qu'on s'est embrassés... tu vois? Pas besoin de bondir sur l'autre (au risque de se faire remballer), on peut aussi y aller tout doucement en faisant un pas en avant et en attendant de voir si l'autre en fait un aussi, ou nous encourage à continuer.
bsr j’aime vraiment mon mari mais il me dis tout le temps il ne veut pas que je lui quitte mais il n’a pas assez de temps pour moi et sa me stress nous sommes en couple depuis 8ans au début ont faisait les sorties de temps en temps,il l’amenait au resto,prendre un pot mais depuis 7 mois il ne le fait plus ,encore que maintenant il travail jour et nuit, il me dit sans cesse qui es fatigué il a sommeil, il n’a plus mon temps même au lit ,ce qui me dérange est que les dimanche il dort jusqu’à 10h il s’élève pour aller jouer au foot avec ses ami,quand il rentre il se douche ensuite il part a ses réunion et me dit sans cesse il aime et qu’il aimerait être avec moi jusqu’à ce que la mort nous sépare ,nous avions trois enfants le dernier a trois moi aidez moi que faire je suis débordé.
Bonjour, je suis avec un homme depuis 4 mois. Au début de notre relation il m’a prévenue qu’il avait du mal à s’investir mais avec le temps il s’est mis à m’apprécier, il me l’a dit. Il m’a aussi dit qu’il était content d’avoir trouvé une copine comme il le souhaitait (douce et indépendante). Au début il m’appelait peu puis il s’est mis à m’appeler tous les jours ou tous les 2 jours. Un jour il a été super calin super doux puis après ça plus de nouvelles. Si je l’appelle il me répond et semble content de m’avoir mais il ne le fait pas de lui même il me dit qu’il a trop de travail. Il n’ a pas le temps pour sortir avec moi (j’aimerais bien de temps en temps un resto ou un ciné) à cause de son boulot (il est artisan) et on se voit peut (1fois/2 semaines car il a son fils 1 semaine sur 2). Je lui ai demandé si c’était possible 2fois/2 semaines il m’a dit oui même parfois +. Il me dit encore qu’il ne peut pas faire mieux et que mêùe si je ne m’en rends pas compte il dégage du temps pour moi. Mais depuis qu’il ne m’appelle plus je me sens destabilisée, même si je fais ma vie, je ne l’appelle pas ou très peu moi aussi, là ça fait 10 jours. Qu’en pensez? Que faire?
Bonjour jetai en couple depuis 2 ans avec un homme de 31 ans au bout de 5 mois (oui je sais c’est rapide) je lui fait part de mon envie de vivre avec lui, de nous présenter à nos proche et éventuellement de préparer notre mariage, malgres sont amour pour moi l’idée du mariage et de la vie commune ne fesai pas parti de ses projets. Me disais quon se connait a peine.. Dc nos dispute tourner autour de sa. ..Et avec le temps je me suis aperçu qu’il avait peur de l’engagement, … et me disais qu’il n’était pas prêt .. il y a 1 mois nous avons rompu jetai frustré de pas pouvoir me projeter penssant à mon horloge biologique je lui ai fait part de mon envie d’avoir un bb et de fonder une famille et qu’avec son blocage c’etait impossible d’y croire. Il m’a laisser partir.. j’ai fait un Silence radio mais il a cherché a me recontacter. Il m’envoie svt des msg d’amour, Je le sens plus ouvert à la discussion. Je me suis dit tien je vais aborder un sujet qui fâche juste pour voir sa réaction ” ta pas envie qu’on fasse un enfant?” à ma surprise il m’a dit oui j’y pense souvent ces dernier temps mais je sais pas trop” moi qui croyais Qu’il changera jamais d’avis. Puis j’ai senti qu’il étai très emotionel alors qu’avant il intériorisé ses sentiments pour ne pas que je m’attache trop à lui. Il m’a dit avant il etai coincé et la il es dans un tout autre état d’esprit selon ses propro ” je me sens libérer” mais il comprend pas pourquoi il ressent ses chose…Pour l’instant on as juste une relation amicale j’ai envi de reprendre mon silence radio pour lui laisser les carte en main sans pour autant me bercée d’illusion.. merci pour votre article
L'inexorable marche vers la parité peut entraîner un certain nombre de confusion sur l'identité masculin/féminin. Face à ce phénomène, le premier mouvement est de se rapprocher du "même". C'est plus simple quand on est en territoire connu : entre hommes ou entre femmes. Toutefois, c'est la différence qui fonde le désir ! Alors, si on veut pouvoir mieux appréhender le féminin pour une rencontre amoureuse… " Fréquenter des femmes, avant, est sans doute le plus "efficace"" rappelle notre expert.
Je sais aussi que vous avez très certainement raison sur ce que vous avez dis, dans son ressentie. Il à besoin de me sentir présente, attentionnée, et dévouer à lui. C’est tout à fait cela, car il m’a avouer qu’il manquait de confiance en lui et qu’il était un lache qui n’assume pas encore les choses aujourd’hui même ses propres ressentis et sentiments.
J’ai un soucis, il y a un homme qui me plait mais qui m’ignore totalement … Il vit loin, dans un autre pays. Nous avons déjà couché ensemble plusieurs fois mais sans jamais parler d’engagement ni quoi que ce soit … Au début il m’a renvoyé des messages de lui-même, disant qu’il voulait me voir, qu’il revait de moi etc … Puis il m’a dit qu’il viendrait me voir, ce qu’il a fait ! il a du faire un grand détour en France car je n’habitais pas sur sa trajectoire, alors qu’il ne pouvait même pas rester 24H à cause de son travail. Tout s’est vraiment très bien passé, mieux que ce que j’avais imaginé ! Mais voila, depuis ça, ce n’est plus lui qui m’envoie des messages le premier … On s’envoyait un sms tous les deux/trois jours avant, grand max, mais depuis ça il peut se passer une semaine sans que je n’ai de nouvelles et puis ça finit toujours que je lui demande comment il va. Il devait revenir, mais a eu un imprévu et n’a pas pu. J’ai le sentiment que j’ai été trop ” collante ” car j’avais vraiment envie de le revoir. On est toujours en contact ( s’il avait voulu couper les ponts je me dis qu’il aurait arreté de me donner des nouvelles bien avant au lieu de me faire croire qu’il comptait revenir etc ). Il a l’air toujours de me répondre ” vite fait “, j’ai l’impression qu’il me donne de ses nouvelles gentiment pour que je sois ” contente ” mais rien de plus. Plus de messages disant qu’il veut me voir, plus rien de tout ça. Ca fait à peu près trois semaines maintenant que c’est comme ça. Pensez-vous que l’ignorance peut fonctionner dans mon cas ?
Maintenant, je dirais : heureusement ! que les neurosciences ne prétendent pas statuer sur l'existence ou non de Dieu. Figurez-vous que de faire les sacrements, suivre le catéchisme et les retraites inhérentes dans mon enfance puis mon adolescence, m'a toujours porté sur les nerfs : vif d'esprit, je voyais mes camarades exécuter dévotement le rituel et trouver en suant des professions de foi à déballer parce qu'on l'attendait d'eux et que, comme tous les enfants dans nos éducations trop empreintes d'autoritarisme (et d'égoïsme depuis 68), ils cherchaient à faire de leur mieux. Là dedans, j'étais un "Julien Sorel" avant l'âge (Stendhal) : je pratiquais le rituel et le prêchi-prêcha pour me débarrasser des adultes, tout en passant pour un saint auprès d'eux, car je mettais toute ma science à exprimer ce que je ressentais profondément dans les formes qu'on m'imposait. Bref, je dirais aujourd'hui que j'avais déjà "le sens de la mission". Car si Dieu existe, il ne nous fait pas moutons, brebis et agneaux. Ce sont certes des métaphores instructives sur la valeur de Dieu, ce Seigneur qui nous dit avant de mourir toutefois : "Maintenant, Je suis votre ami et vous les Miens." ... Quel rapport avec l'autoritarisme et l'égoïsme de nos éducations et de nos chefs ? ... Laissez-moi répondre pour vous : Aucun.
A l’époque, les transis d’amour me rasaient. Le lendemain, il m’a téléphoné, et je me suis fait le coup classique : "Pourquoi il ne serait pas différent avec moi ?" Pendant deux mois, on a passé presque toutes nos nuits à faire l’amour. Ensuite, la Berezina a commencé ! (Rires.) J’avais de plus en plus souvent sa messagerie, il s’était mis à filtrer mes appels, travaillait soi-disant tout le temps, recommençait à voyager, à avoir des dîners professionnels... Ce qui ne l’empêchait pas de finir chez moi, ivre, à 3 heures du matin, quand il ne voulait pas rester sur un râteau...
J’ai rencontré l’année dernière un garçons qui me taquiner tout le temps, le problème c’est que j’étais en couple et ne pouvais pas jouer dans son jeu même si j’avais une attirance pour lui, l’année suivante donc maintant je ne suis plus en couple et je suis retournée lui parler, on est entrée dans un jeu de séduction tout les deux et nous nous sommes vu tout les deux à la fin du RDV il m’a embrassé et le lendemain il me dit qu’il ne pense pas ressentir le truc qui fait que, qu’il préfère arrêter maintenant au risque de me faire souffrir, mais la semaine d’après nous nous sommes revue avec des amis que nous avons en commun et la c’est repartie de plus belle mais en plus intense car il m’a embrassé plusieurs fois, ma tenu la main, me faisait des patouilles et le lendemain on c’est encore revenu et pareil, en me disant que je lui faisais tournée la tête qu’il était bien avec moi sur le moment mais quand il été seule il pensée mal et avec le recul il se dit que c’est pas une bonne choses alors que je sais qu’il a une attirance … maintenant il ne cherche pas à me parler après tout ce qu’il c’est passer je ne sais pas quoi en penser pouvez vous m’aidez ?

Voici le silence qui me préoccupe et que j aimerai resoudre...voila 3 ans mon fils adulte, dont j ai ete longtemps tres proche est venu a la maison, pour 3 jours....il semblait eviter toute proximité avec nous (se levant tard le matin afin d éviter la prise de repas ensemble etc...) mon mari lui en a fait le reproche. La dispute a ete évitée mais un malaise s est installé et depuis mon fils n est revenu a la maison qu en raison du deces de sa grand mère et une autre fois brièvement avec son epouse...Récemment, il a ete grievemeent malade (pronostic vital en jeu) mais reste distant, nous informant irregulirement de sa santé qu il a du mal a retrouver. Je m interroge sur mon attitude a avoir, il nous a reproché de ne pas assez écouter ses silences,devons nous montrer davantage notre inquiétude, notre affection...alors qu il semble vouloir se détacher de nous!
Bonjour, j’ai 22 ans, avec mon copain depuis bientôt 4 ans . Il m’aime , je le sais. Mais Il y a 3 jours, on a eu une dispute lors d’une sortie.Des disputes, on en a beaucoup. Selon lui, je ne fais qu’à ma tête et je suis trop égoiste. Et il m’a dit que c’était à moi maintenant de proposer des sorties.. et qu’il ne veut plus faire d’efforts, comme ça il est tranquille. Depuis , il n’a plus trop envie de me parler .. On se parle via messages mais pas beaucoup, c’est froid. Et je lui ai envoyé aujourd’hui un message lui disant qu’il me manquait et qu’il m’aimait. Sa réponse: ça se voit que je te manque .. Et il est très énervé, me disant qu’il n’avait pas trop envie de me parler.

J’ai rencontré un homme il y a un mois et demi de cela. Je l’avais déjà vu et un ami à moi le connaissait, il me l’a présenté en lui disant que j’étais intéressé par lui. Il a pris l’initiative par la suite de me rencontrer, on s’est vu et à mon sens ça c’est bien passé. Par la suite, quand on s’est quitté on ne s’est pas donné de nouvelles mutuellement pendant une semaine, puis il est revenu vers moi et m’a proposé qu’on se revoit. On s’est revu et lors d’une soirée il s’est montré froid avec moi du coup je lui ai envoyé un message pour couper les ponts avec lui, il m’a retenu, je lui ai expliqué que moi j’avais besoin d’être en relation avec quelqu’un qui me donne des nouvelles et il m’a dit qu’il avait un problème de ce côté là. Nous ne nous sommes pas vu pendant deux semaines, Il m’a envoyé quelques messages et m’a relancé quelques fois pour qu’on se revoit. Au bout d’un moment j’ai accepté et je lui ai proposé qu’on se fasse une sortie. Depuis on se voit une fois par semaine, généralement je le laisse venir à moi, j’ai du prendre seulement deux fois l’initiative de lui proposer qu’on se voit et juste une fois j’ai tenté de prendre de ses nouvelles. De base, il m’a dit qu’il voulait apprendre à me connaître pour voir si cela pouvait marcher entre nous. Cela va faire un mois et demi. Il m’a récemment confié qu’il ne voyait que mois et qu’il attendait la même chose de ma part. Comme c’est quelqu’un qui bouge beaucoup il m’a envoyé qu’une des raisons qu’il le freinait dans notre possible relation est qu’il allait quitter notre ville l’année prochaine et qu’il ne veut pas de relation à distance. Bref, je n’arrive pas à voir s’il est sincère ou pas avec moi car même s’il dit être interessé il peut passer cinq jour sans m’envoyer de message. Dernièrement j’ai décidé à nouveau de couper les ponts car je me suis dit qu’il se moquait de moi et que je ne voulais pas m’attacher plus à lui. Il m’a encore retenu, on s’est vu et il m’a avoué que plus le fait d’apprendre à se connaître c’est le fait de s’investir qu’il lui fait peur. Il se dit qu’il serait vraiment bien avec moi mais il n’est pas prêt à changer ses habitudes, il part souvent, et c’est quelqu’un de très indépendant. Je n’ai pas l’impression que quand il a une petite amie il la priorise. A la fin de cette soirée je lui ai demandé ce qu’on faisait il m’a proposé finalement de sortir ensemble et qu’on verra ce que ça va donner. J’ai accepté mais je ne sais pas sur quel pied danser avec lui. J’ai peur de m’engager dans quelque chose qui ne me correspond pas, comment le faire évoluer dans sa façon de voir les relations ? Çà fait trois ans qu’il est célibataire et n’a connu que des relations “foireuses”. Depuis il m’a envoyé un message le soir, et pas de nouvelles depuis deux jours. Je commence à m’habituer à ce rythme et je fais ma vie, je vois mes amis, je sors etc mais je ne sais pas du tout comment appréhender ce genre de relation. Je ne sais pas s’il a vraiment l’envie de s’engager avec moi.
Sa famille passera toujours en premier, et cela inclut sa femme. Ce n’est pas parce qu’il dit des choses négatives à propos d’elle que ses obligations maritales sont moins importantes pour lui. Même s’ils n’ont pas d’enfants, lui et sa femme partagent un réseau d’amis et de relations dans lequel il se trouve bien et qu’il ne prendra pas le risque de perdre.

Bonsoir, vous faites un travail imprtant. J suis tombée amoureuse d’un homme il m’aime aussi enfin c’est ce que j’ai pu constaté il y’a quelques mois. On avait l’habitude de se parler on ne passait pas une journée sans avoir les nouvelles de l’autre. Dorénavant il est distant quand je luis demande qu’est c qui se passe? S’il ne m’aime plus il me sort toujours les phrases du genre: je suis pris toute la journée je suis occupé et tu le sais mais pourtant il est toujours en ligne toutes les heures,à noter qu’on vit tres loin. Dernierement on s’est parlé il etait un peu furieux contre moi parce que je lui ai pas dit quelque chose qu’il aurait du savoir de moi mais qu’il l’a su de quequ’un d’autre. Je me suis excusée,je ne sais s’il m’a pardonné je lui ai dit que J’ai pas fait expres de ne rien dire à ce propos c’est juste que cela ne m’est jamais venu à l’esprit. Et il m’a dit: si j’avais desidé de t’epouser et aller plus loin avec notre relation je l’aurais pas fait, qui sait peut etre qu’il y a des choses que tu me caches. Qu’en pensez vous?? Qu’est ce que je dois faire?? On se parle rarement il m’ecrit pas souvent mais moi je le fais tout le temps et parfois je me sens gener quand il repond pas tout le yemps à mes appel ou mes textos. De jours en jours je l’aime encore plus je sais qu’il m’aime aussi mais je doute encore, de ses sentiments puisqu’il est tres distant avec moi depuis un mois. Pourriez vous m’aider svp?? Je vous ai ajouté sur mon compte de facebook (pierre chelini cherline).
Question vraiment rapide. J’ai parlé avec un homme récemment qui m’intéresse depuis vraiment longtemps. J’ai insinué que nous pourrions éventuellement faire une activité ensemble, aller faire du vélo en montagne. C’est une activité qui le passionne et moi aussi. Après la conversation, il m’a dit: “Je te recontacte bientôt”. On s’entend que “bientôt”, c’est relatif. Combien de temps dois-je attendre? S’il ne me relance pas, cela signifie-t-il que je dois abandonner?

Je crois fermement que la notion de respect est importante tout autant que celle de la communication. Respecter l'autre collègue signifie reconnaître sa différence, apprécier ce qu'elle fait et le lui dire. Il convient de vérifier nos interprétations quand un sentiment d'inconfort ou d'irritation se produit face à une collègue. Soigner notre estime de soi est un facteur important pour ne pas se sentir menacée par une autre femme. Il est également nécessaire d'exprimer nos attentes professionnelles de façon à ce que les autres puissent nous donner l'occasion de les réaliser, de parler avec celle qui nous dérange, de façon à mieux la connaître... Nous avons souvent des filtres qui changent notre perception d'une personne.


Bon conseils dans l’ensemble je trouve, rien n’est jamais acquis, lui laisser du temps, continuer à avoir une vie… ça résume bien ce qu’on trouve sur ADS mais par contre c’est dit d’une façon trop needy, clairement ya pas de raison de chercher à se qualifier en permanence, si la relation est équilibrée on doit prendre soin d’elle autant qu’elle doit prendre soin de nous, c’est super de dire qu’il faut faire des efforts et il faut en faire mais si ya des sentiments derrière ça doit marcher dans les deux sens.
Relation très bien commencé, en douceur. Homme très gentil, tendre, respectueux mais très très occupé qui bosse énormément même le week end donc il faut beaucoup faire par rapport à lui pour se voir, ca c’est difficile pour moi. On ne s’est encore pas disputé. Là on est donc à 2 mois et j’ai beaucoup d’angoisses en ce moment, je me sens très très attaché et j’ai peur de le perdre, peur qu’il me laisse tomber etc… Lui il me rassure pas trop trop car je pense qu’il vit la relation au jour le jour ou alors il fait des plans mais dans sa tête c’est quelqu’un de très très réservé, qui est aussi assez pudique je pense. J’ai oublié de dire qu’avant qu’on soit ensemble il me lançait des petites perches par moment, peut être pour voir ma réaction, en me disant « on se prendra un appartement ». J’aimerais sentir plus d’engagement de sa part pour être rassuré car j’ai un caractère il est vrai qui a besoin de ça. Mais peut être s’engage t’il naturellement de son côté et ne le dit pas nécessairement ? Faut il en parler ? Je ne veux pas trop mettre la pression non plus! Cette article m’a quand même fait du bien à le lire. Il faudrait que j’arrive à vivre ma relation au jour le jour sans prise de tête car depuis quelques semaines je vis dans une angoisse permanente et ce n’est pas bon du tout!
Tu le dis d'ailleurs pour la relation parents-enfants, mais c'est la même chose pour le couple. T'es-tu demandé pourquoi un enfant pouvait mettre de la distance avec ses parents qu'il aime ? Pour vivre sa propre vie, c'est sûr ! Mais on peut penser aussi qu'il a un vécu avec eux qui l'a fait souffrir et qu'il ne veut pas retrouver, un enfermement et un étouffement, par exemple.
oui quotidiennement on s’est embrassé et plus.. en general on s’écrivait un peu chacun sont tour un soir c’était lui ensuite moi le soir d’apres mais c’est moi le plus souvent qui lui ecrivait enfin bref du coup pendant 2 jours aucun message pour finir je lui en ai envoyé un pour savoir s’il etait dispo samedi soir il m’a repondu qu’il etait dispo presque tout les soirs et m’a confirmé qu’il etait dispo samedi je lui ai proposé qu’on mange ensemble il m’a repondu oui et m’a meme proposé de me faire a manger ! on s’est vu aujourd’hui au travail et je lui ai demandé ce qu’il fesait ce soir il m’a repondu qu’il avait rien de prevu et on viens de se voir! enfait ce qui est assez troublant pour moi c’est qu’il ne dit jamais ce qu’il ressent par exemple il ne m’a jamais dit clairement je passe un bon moment avec toi ou je suis bien meme si de toute facon je le ressent.. ce n’est pas quelqu’un qui se livre facilement et c’est ce que j’aimerais quelque fois.. Sinon je lui ai demandé il y a peu ce qu’il recherchait exactement s’il voulais juste passer des bons moments ou avoir une relation serieuse il m’a repondu qu’il ne pouvais pas me repondre car il ne savait pas lui meme .. il m’a reposé la meme question et je lui ai repondu que de toute facon c’etait un peu tot pour savoir que moi j’aimais les moments passé avec lui et que je vivais au jour le jour sans me prendre la tete.

En somme, ça ne commence pas par un sentiment quelconque de sécurité ou de confort, mais ça commence par un choix, la décision de vivre quelque chose avec l’autre, avec ou contre tous. Parce que, toute décision comporte un risque, et si l’on choisit son petit confort alors on ne vivra rien de vrai. Oui, on peut passer sa vie à fuir les attachements (je parle des personnes qui ont peur, pas celles qui le choisissent) et on peut trouver sa sécurité, loin des entraves, mais on ne trouve pas le bonheur avec cette peur dans le ventre.
Je suis en couple depuis exactement 2 ans maintenant et c’est assez difficile car aujourd’hui il ne sait plus où il en ai , si il veut encore être avec moi et si il m’aime encore il m’a dit juste dit «  je ne te déteste pas » … il me fait la tête depuis un mois il ne sait plus pourquoi mais apparemment c’est une accumulation et j’apprends tout sa aujourd’hui car j’ai cherché a communiquer apres l’avoir laissé tranquille 1 mois…
Les hommes ont ainsi tendance à ne pas être expressif à travers les mots et c’est bien souvent ce que vous leur reprochez. C’est vrai qu’entendre des mots doux n’a jamais fait de mal mais si vous souhaitez que votre relation fonctionne, il vous faudra « mettre de l’eau dans votre vin ». C’est le conseil que je donne systématiquement lorsque l’on me pose la question suivante :  « comment faire pour qu’un couple dure ? » et j’adore cette phrase car très souvent en amour nous avons tendance à vouloir imposer nos idées et notre conception de la vie à l’autre, alors que les compromis sont la base de toute relation.
Ah ! ah ! Quand les sentiments sont là, ça complique beaucoup les choses ! Penses-tu qu’il y a la complicité suffisante pour que tu puisses lui parler de tes peurs ? En meilleur conseil, je t’inviterai à continuer à garder le même temps pour toi, à prendre soin de toi. Bref, à te laisser au centre de ta vie et à lui formuler ce qui te fait peur et comment il pourrait te rassurer.
Les lesbiennes « urbaines » le savent, il n’y a pas de pitié dans les milieux lesbiens branchés ! L’infidélité est en effet monnaie courante et il ne faut pas être trop attachée à sa copine ou à sa conquête amoureuse. Si vous décidez de sortir pour la première fois dans une boîte gay pour séduire une femme par exemple, vous vous rendrez compte que beaucoup de filles ont déjà eu des relations amoureuses. Vous aurez donc de grandes chances de sortir avec l’ex d’unetelle qui elle-même est sortie avec l’ex de la même fille et ainsi de suite. Toutes les lesbiennes ne sortent pas en boîte de nuit ou en milieu gay, celles qui sortent se retrouvent donc assez fréquemment aux mêmes endroits, avec les mêmes personnes.

On évite de penser, car comme tu dis, cela peut « entraîner une torture mentale », un peu comme ces cours de math à l’école qui donnent des migraines. Que fait-on, dans ce cas ? Eh bien on abandonne simplement les commandes à la providence, autrement dit : aux envies du moment, à l’humeur du jour, voire à la météo ou à son horoscope. C’est l’image d’un navire sans gouvernail, avec toutes voiles levées (toutes les passions du monde, et parfois des « je t’aime »), en se laissant guider par le vent, n’importe où, nord, sud, récif de pierre. Ce navire n’a pas de boussole, n’a pas de but, et pire que tout : il y a deux capitaines à bord. Qu’on me répondre simplement : comment voulez-vous voyager sur un bateau pareil ?
Je pense que tu devrais discuter de tout ça avec lui lorsqu’il reviendra vers toi. Et lui dire que tu ne supportes plus ses prises de distances soudaines, que tu ne comprends pas pourquoi il cherche du réconfort auprès de ses amis et non auprès de toi… Demande lui ce qu’il attend de cette relation et à quelle place il veut mettre son couple dans sa vie (premier, deuxième plan?). Et dis-lui que dans tous les cas, si les choses ne changent pas, cette histoire va se terminer et ce n’est pas ce que tu veux.
×