Ajoutez à cela qu'une femme se berce souvent d'illusions que si elle pouvait interroger son partenaire sur ses sentiments les plus intimes et écouter patiemment ses réponses, il se sentirait mieux (car, dans des circonstances similaires, elle-même réagirait favorablement à un tel traitement), et vous verrez l'abîme d'incompréhension qui les sépare. car l'attitude pleines de bonnes intentions de sa compagne ne fait que perturber davantage notre homme.
Soyez attentif aux besoins de l’autre, certaines personnes n’ont pas besoin de se voir très souvent, mais cela ne veut pas dire que la personne ne veut pas de vous. De votre côté, vous aurez peut-être besoin de voir quotidiennement la personne (attention à ne pas l’étouffer), il faut alors appréhender l’autre, et contenter les deux côtés, trouver un juste milieu.
Je sors depuis deux ans avec un avais affectif.les cadeau les gestes attentionnes les je t aime tres peu pour lui.recemment j ai craque pas vu depuis plusieurs jours on se voit a son retour et le lendemain vendredi il m annonce ne pas etre là car repas qui etait pas prevu avec les portes.ai eu l impression de ne rien representer pour lui.on a fille tout arreter une semaine sans contact.on a repris notre relation mais on doit avoir une discussion serieuse.la en conges comme moi il ne fait rien de special mais prefererais etre seul.je precise q u il y a seulement un couloir ui nous separe de nos appartements

Je suis avec mon copain cela va faire bientôt deux ans il a mis un 1 an à me conquerir car je ne lui ai pas donner la tâche facile. Il m’aime énormément et m’accuse de ne pas lui donner cette amour en retour et pourtant ça été le cas il m’a posée la question L’érreur fatale que j’ai fait c’est de l’avoir dit que je l’aimais énormément vous connaisez la suite. Nous sommes toujours ensemble parfois il me repproche de ne pas avoir le temps pour lui de ne pas lui donner beaucoup d’amour et d’attention et me reproche d’être impénétrable au contraire je le donne un peu de mon temps. Ce que je ne comprend il me reproche pas mal de chose lorsque je lui propose un loisir assez fun il se braque, le tout c’est qu’il ne m’a jamais invité à un rendez vous galant mais bon je ne fait plus trop attention. Nous nous aimons mais quelque chose bloque dans notre relations. A chaque fois qu’il projete de faire une sorti ou de m’enmener en weekend il se braque. Et parfois nous ne communiquons pas assez J’ai l’impression qu’il me test. Le problème c’est qu’il n’a pas confiance en mon amour pour lui il me l’a bien fait comprendre. Je veus lui redonner cette assurance et cette confiance en retour et aussi être simple dans mes gestes . Comment faire.


Dans la joue. En est reparti. Ensuite en rendrons chez moi . Je suis aller voir ma.meuilleur amies je lui est tout raconter ensuite je lui est reveler quelque que je suspecter en ouvrant mon sac j ai vu que j avais plus mais 20 euros . Je me posais plein de question j avais des doute en pensons que c est mon fiancé qui etait responsable de sa j ai pas chercher avoir des preuves.
Aujourd’hui, malgré qu’il à décider de tout arreter, je le sens revenir vers moi, la semaine derniere nous nous sommes échangé nos mails, par ce qu’il m’a annoncer qu’il partait pour une formation d’un ans en mer loin des cotes et que nous pourrions nous communiquer par mail, il à apprecier des photos de moi que je lui es envoyer il y a quelques jours, et je sais que souvent il se connecte sur le site juste pour échager avec moi, je le sens un peu perdu, il ne me montre rien de cela, mais je vois bien qu’il veux revenir avec tres certainement des questions qui le perturbe. Moi je veux absolution garder contacte avec cet homme, je suis prete à attendre le temps qu’il faut, car je sens qu’il peux se passer quelque chose de merveilleux entre si le temps veux bien nous le permettre, mais la seul question qui me fais peur est combien de temps cela prendra t il? Ai je bien raison d’attendre ou meme d’espérer dans une relation comme celle la? malgré que mon coeur me demande d’être patient et de lui laisser le temps, mais lui revient il pour me reconquérir, ou tout simplement par amitier? Je ne sais pas faire, aider moi si vous pouvez. Merci

Toi seule à la réponse à cette question car je ne peux pas prendre les décisions à ta place… Effectivement les cirocnstances sont spéciales car il sort d’une très longu histoire et ce n’est pas simple de se relancer seulement après 7 mois. par contre, si tu parviens à faire en sorte qu’il ait un vrai coup de coeur alors tu peux inverser la tendance.


Assurez-vous qu'il soit prêt à s'engager. Une fois que vous êtes sure de vouloir réellement aller plus loin dans la relation, il est important de s'assurer également que votre homme soit sur la même longueur d'onde. Si de votre côté vous êtes tout à fait prête, mais que du sien l'idée de s'engager ne lui effleure même pas l'esprit, alors vous courrez droit vers des complications. Voici comment savoir qu'il est prêt :
Bonsoir alexandre bah voila je suis avec mon mec depuis 1an et demie maintenant le problème c kil s’énerve vite et dès qu’on se dispute c’est parti pour une voir 2 semaines de silence radio à chaque fois je suis obligé de faire le 1er pas mm si c’est lui qui a tort et lors de nos disputes il m’iinsulte genre en disant m’emmerde pas ou merde conne maintenant g besoin de conseil pour voir si je peux faire quelque chose pour qu’il arrete de vite s’énerver et arrêter d’attendre que je vienne lui demander pardon à chaque dispute PS:il a 25ans et moi 18
« Le refus de communication directe est l’arme absolue du pervers. La femme se trouve obligée de faire les demandes et les réponses, et commet évidemment des erreurs, qu’il relève pour pointer sa nullité, explique Marie-France Hirigoyen. Sans son armure, il serait trop fragile... Le vrai pervers est un cannibale : à son contact, on se sent vidée, idiote et seule. Il fait mal, agresse, détruit, parce qu’il ne sait pas faire autrement pour exister. Il a, en général, lui-même été blessé dans son enfance et essaie de se maintenir en vie comme il l’a appris. Chez certains, l’amour est indissociable de la haine. »
Mais je dois vous refroidir pourtant : ma mère a toujours été incroyante et, si elle prit la responsabilité du catéchisme (car elle l'a prise) ce fut pour s'assurer que je ne me retrouvasse pas avec une bigote acariâtre, et elle ne me cachait pas son irréligion. Son père même, alors que j'étais sur ses genoux, ne tarissait pas de blagues anticléricales qui me faisaient éclater de rire... Quant à mon père, il voulut former une communauté hippie à vingt ans et m'en parlait enfant, de même qu'il ne m'incita jamais à faire les sacrements que parce que... les bonnes & braves gens de mon village devaient envoyer leurs fils et filles à l'abattoir. Et je dis bien l'abattoir : le curé de ma paroisse était un homme de la vieille école, dur, froid et autoritaire.
Je crois que lui et moi, on a grandi ensemble. Étant deux personnes plutôt introverties, on s’est beaucoup reposés l’un sur l’autre. Il a été mon soutien, j’ai été le sien. Puis, il a trouvé l’épanouissement dans sa musique, j’ai trouvé le mien dans mes études qui me passionnaient. On n’avait plus besoin l’un de l’autre. Seule l’habitude, au fond, nous reliait.
Personne ne connait la fin d’une relation, je veux bien admettre qu’on ne contrôle pas les sentiments de l’autre, que l’amour sur commande n’existe pas, mais si les deux partenaires choisissent et décident de s’engager, et qu’ils ont le courage d’assumer leur choix, je ne vois pas pourquoi la relation s’arrêterait sans qu’il y ait une raison vraiment valable, autre que « je ne sais pas ».
Enfin, l’homme séduisant est suffisamment sensible pour repérer les signes d’intérêt, approfondir la connexion avec ceux et celles qui l’intéressent le plus et être auprès d’eux cet être contradictoire et attirant : sociable et animal, éduqué et sexué, bref, comme me l’a gentiment soufflé un jour un journaliste en interview, un bâtard sensible. J’adore l’expression, gardez-là au chaud dans un coin de votre tête.
La plupart de ces femmes ont en fait arrêté de prêter attention à ce qui se passe autour d’elles en termes d’amour et de communication. Elles ont l’allure et les sentiments des femmes qui « ne se sentent pas aimées, appréciées ou liées à un homme depuis des années »... Alors ce n’est pas étonnant qu’elles aient complètement arrêté de s’ouvrir aux hommes qui les entourent – et vice versa.
Voila il y a un an et demi j’ai rencontre un homme sur un site on a tout de suite accroche via mail et téléphone étant donné que je suis maman et que ca lui pose un problème il n’a pas été question de relation. Mais voila on a décide de se voir et la le feeling et coup de foudre si je peux dire, suivi D’une passion de plusieurs mois, simplement cet homme a un réel problème avec le faite que j’ai deja un enfant. On avait donc une date de fin à cet amour mais bien sûr force de sentiment cela n’a pas été respecté à deux reprises. La pour la 3em fois il me dis que cette fois ci on doit faire un effort et tout arrêté, comme cela fait mal je ne peux que accéder à sa demande c’est son choix mais il me dis qu’il m’aime et qu’on peut faire ca en douceur ..

Salut Charles. À de nombreuses reprises, il suffit de faire un ou deux rendez-vous avec une fille pour se rendre compte qu'elle ne te correspond pas, ou encore une fille à qui tu aurais donné ton numéro par faiblesse sachant que tu n'étais pas vraiment intéressé, ou encore une fille de ton cercle social qui fait une fixation sur toi. Les possibilités sont nombreuses. Ce serait une très mauvaise idée de vouloir la caser dans la friendzone, cela ne fera rien d'autre que la bousiller, pourquoi vouloir lui faire subir ça ? De même que tu ne seras jamais vraiment ami avec une fille qui te fait fantasmer.
Mon histoire est un peut différente des autre ; cela fait un an J’ai connu un mec a l’université j’ai craqué pour lui dès la première fois que je l vu mais je n’avais pas le courage de l’aborder ! au fil du temps J’ai fait une énorme erreur car J’ai voulu secouer ces sentiment en lui dissent que sont copain me plait ont discuter sur facbook sa réaction était blizzard il a complètement désactivé son compte fb il voulez plus me parler depuis !!!!!
Mais Apres Tôut ce temps, Meme si on se plait beaucoup (il me l’a dit et c’est réciproque) la relation ne bouge pas. Il ne parle jamais de sentiments et ne s’ouvre pas. J’ai voulu arreter par lassitude au moins 3 fois mais à chaque fois il me retient en me disant qu’il m’aime vraiment bien, que il a juste peur d’être pris pour un con (il a eu une mauvaise expérience sentimentale qui l’a touché, La fille lui a sorti qu’il était trop gentil), mais qu’il allait faire des efforts. Il m’a meme dit qu’il se voyait bien en couple mais qu’il avait besoin de temps, alors que je lui ai pas demandé d’engagement mais juste de plus s’ouvrir. Donc petit à petit il s’ouvre un peu et fais des efforts mais c’est tellement lent que j’ai du mal à m’attacher et à avoir espoir que La relation évolue.
Salut Charles. À de nombreuses reprises, il suffit de faire un ou deux rendez-vous avec une fille pour se rendre compte qu'elle ne te correspond pas, ou encore une fille à qui tu aurais donné ton numéro par faiblesse sachant que tu n'étais pas vraiment intéressé, ou encore une fille de ton cercle social qui fait une fixation sur toi. Les possibilités sont nombreuses. Ce serait une très mauvaise idée de vouloir la caser dans la friendzone, cela ne fera rien d'autre que la bousiller, pourquoi vouloir lui faire subir ça ? De même que tu ne seras jamais vraiment ami avec une fille qui te fait fantasmer.
C'est pourquoi les chrétiens prient et espèrent pour toute personne décédée, quelles que soient les apparences. Ils les confient à la miséricorde infinie de Dieu qui peut toucher les âmes par des voies que nous ne connaissons pas. Rappelons-nous l'exemple du Bon Larron ! Jésus, alors qu'il est crucifié à côté de ce brigand, lui dit : " Avec moi, aujourd'hui tu seras dans le paradis. " (évangile selon saint Jean).
Quelqu'un qui va bien, même dans une situation aussi pénible qu'une rupture, n'éprouve pas le besoin de faire payer l'autre pour son mal-être. Or j'observe qu'au silence, précède souvent une perte d'emploi, un deuil, des soucis personnel, une dépression ou comme je le crois dans mon cas, une névrose de la personnalité pervertissant la conduite des rapports avec autrui. 

Deux grands profils typiques sont à distinguer. D'abord une mystique que l'on peut qualifier de « spirituelle et métaphysique », celle des soufis en islam, des moines bouddhistes, des pratiquants des mystiques chrétiennes*, ou encore des yogis. Ces mystiques sont en quête d'une forme d'extase marquée par le sentiment d'abolition du moi, de participation au cosmos. Ce moment d'intense bonheur est souvent identifié à un type de connaissance nouveau, une « intelligence supérieure », non exprimable en mots.
A mon retour nous nous sommes revus mais je l’ai senti moins « au taquet » et je lui ai fait remarquer. A ce moment là, je l’ai vu distant dans son attitude : son visage était fermé, plus de sourire et il était au moins à 1m de moi. Cela m’a étonné car jusque là, on s’était toujours parlé librement. Bref, cela a créé un froid ce qui n’était pas le but, loin de là!
Salut, ben franchement c'est un plaisir de vous lire, moi je me fais ignorer royalement depuis une quinzaine de jours.. J'ai rien compris, après 2 sms auxquels il n à pas répondu j'ai préféré ne pas insister, mais bon, je déguste et franchement ça me fait du mal. Après c'est vrai que la dernière fois qu on s est vu j ai plus ou moins laissé tombé la garde. Lui a une bonne situation, un confort que je n'ai pas car je me suis séparée de quelqu un et je suis partie en prenant mes vêtements, mes papiers... Donc je me dis qu il a dû avoir peur de la cosette que je suis en ce moment, mais je vais me retourner, c'est juste une mauvaise passe, ou qu il est retourné avec son ex femme dont il a divorcé Ya cinq ans et qui lâche pas l affaire, il en parle souvent donc il doit encore y avoir des sentiments, ou que je ne l interresse plus, pourtant c t bien cette Last time ou on s est vu, mais là ce silence c'est pire que tout. En tout cas je ne me vois pas le relancer mais nexter les gens comme ça !!! Je m y fais pas. Quelques conseils help
Il a le droit de tout faire et vous ne dites rien ! Il vous quitte pour une autre fille et revient quand il veut, il sort avec ses amis et il vous interdit de le faire ! Il est temps de vous imposer et de cesser de penser à ses réactions car vous n’êtes pas heureuse de cette manière. Vous n’avez pas à lui demander son autorisation pour aller voir vos amis. Tant que vous allez avoir peur et que vous n’allez combattre cette dépendance affective, la situation ne va pas s’arranger. A partir du moment où vous allez prendre confiance en vous il se rendra compte de ses sentiments !
rhoooooo c'est comme ça que vous fonctionnez les hommes!!! piouuuuu ben maintenant je comprends pourquoi les femmes préfèrent de plus en plus leur sexe toys!!!!! vous offrez une relation pas plus enrichi que lui enfin de compte!!!!! 20 rencontres à la semaine, 240 a l'année!!!! et ben dites donc c'est l'industrie!!!! je donne rarement mon numero mais la franchement je le donnerais plus! car de savoir qu'il y a une liste de 239 avant moi!!! non merci!!!! bon courage les gars....
J’ai donc décidé, pour mon propre bien-être, de lui en parler. Je ne lui ai pas fait de crise, larmes, déclarations ou autre, je lui ai simplement dit que je ne savais plus sur quel pied danser avec lui (sans reproche), que je n’arrivais pas à le cerner moi-même et que comme ce doute était très pesant je devais lui en parler bien que je n’étais pas très fière en tant que fille de devoir amener ce sujet. Et que si je le faisais j’étais prête à entendre n’importe quelle réponse parce que je savais que toutes seraient un soulagement me permettant d’avancer de pied ferme.
"Les femmes qui sont dans des mariages frustrants, sexuellement parlant, se sentent épuisées et en demande affective", poursuit-elle. "Parfois, le problème est plutôt de savoir si le couple peut se témoigner de l’affection sans que cela mène toujours au sexe. L’intimité sexuelle peut aisément devenir un problème qui les partenaires l’un contre l’autre au sein du mariage."
J’ai bien peur m’être foutue dans le pétrin même que je voulais éviter à tout prix. Je vois un homme régulièrement, mais peu (une fois par semaine depuis un ou deux mois). C’est la 2e fois qu’il apparait dans ma vie et que je m’attache à lui sans qu’il y ait de son bord un sentiment de réciprocité. En gros, il ne me voit pas comme ça. Il n’y a pas d’étincelles pour lui.
« Christian Carter a décrit la relation dans laquelle je me trouve à la perfection. Grâce à lui, j’ai appris des choses sur les peurs que j’éprouvais pour les relations et mes croyances limitatives, et comment inverser la tendance. Si seulement j’avais su tout cela il y a vingt ans ! Je suis sortie avec des hommes et j’ai été mariée et les hommes restent encore un mystère pour moi. Les informations du programme se sont avérées tout à fait justes et m’ont beaucoup appris. C’était extraordinaire.  »
je viens de faire la connaissance d’un homme ça fait 3 mois mnt, il habite en france mais il est de mon pays, il m’as dit qu’il m’aime, il viendra l’été pour me voir et parler mariage, mais le seul problème je sais pas quoi faire, il ne cesse de me demander de le rendre fou de jalousie, il me dit qu’il est heureux d’avoir une femme qui plait au homme, aujourd’hui il m’a dit chérie tu as carte blanche fais saigner mon coeur de jalousie ensuite je serai pour toi comme un chien qui défends sa maitresse.

« Draguer », c’est (généralement) pour les loosers. Où à l’occasion, pour s’amuser, comme un joint ou une bouteille de vin. Les gens vraiment séduisants ne veulent pas passer leur temps à draguer des femmes. Ils veulent pouvoir être naturels devant une femme qui leur plaît afin de dire et faire le nécessaire pour la revoir et partager avec elle tout ou partie de votre vie.


La vie n’est pas statique. Tout change, tout le temps. Un homme et une femme peuvent voir leurs aspirations respectives prendre des chemins différents. Il ne s’agit pas d’être pessimiste quant à l’issue d’une relation amoureuse, mais d’accepter l’idée qu’une séparation (qui pourrait aussi être de votre fait !) puisse conclure une belle histoire, avant qu’une autre belle histoire ne commence. Bien sûr, si lui peut l’accepter, vous aussi. Enfin, vous pouvez lui dire qu’aujourd’hui et maintenant, le lien fort qui vous unit vous donne envie de prévoir des choses à deux, tout simplement.

Bonjour Mr Cormont, alors c amina j’ai 29 ans je suis mariée depuis 2011 et j’ai un enfant de 2 ans et 8 mois.. alors dés la période des fiançailles j’avait des problèmes avec mon mari et je croyais que c’était dus au stress des préparations mais les premiers mois du mariage les problèmes persistaient mais encore une fois je me disais que c’était peut être dû aux problèmes qu’il avait au travail car il a été sanctionné pendant 7 mois, et j’étais patiente avec lui malgré qu’il était à cette période là sans revenu mais comme je travaille je trouvais pas de problèmes … et une fois qu’il est devenu entrepreneur ça s’est calmé mais tout juste après les problèmes avec sa famille commencent … je suis passée par de très grands problèmes à cause de ses sœurs et le jour où j’ai décidé de couper mes relations avec elles, je vais beaucoup mieux et dire que je garde toujours contacte avec ses parents….

Bon, je parle en me basant sur mon expérience personnelle, en disant que le but d’un couple – pour ceux qui veulent un couple qui dure – n’est pas l’intensité des sentiments, qu’on réclame chaque jour en plus ! Je te comprends trop bien lorsque tu dis que tu essaies d’apprécier chaque étape dans ta relation, et que tu laisses traîner au maximum avant de dire « je t’aime ». J’avais ce schéma dans ma tête il y a longtemps, et j’ai changé (peut-être l’âge.. oups). Il y a beaucoup de plaisir dans la séduction, et chacune de ses parts a son propre délice : les regards échangés ont un plaisir particulier, les premières paroles, les sourires, chaque geste nous donne un sentiment plus ou moins intense et très plaisant, surtout que c’est nouveau. Si tu revois ces plaisirs, tu trouveras que beaucoup de nos sentiments viennent de notre propre égo flatté ou de nos hormones (tu peux revoir l’article d’Anashka sur l’égoïsme en séduction, lui je suis sûr qu’il existe^^). Donc, une fois passée l’étape de la séduction, si on ne sait pas (ou qu’on ne veut pas) vivre d’autres plaisirs du couple, alors on se sent un manque et un besoin de vivre autre chose, que le couple ne peut pas nous procurer.
Maintenant, je dirais : heureusement ! que les neurosciences ne prétendent pas statuer sur l'existence ou non de Dieu. Figurez-vous que de faire les sacrements, suivre le catéchisme et les retraites inhérentes dans mon enfance puis mon adolescence, m'a toujours porté sur les nerfs : vif d'esprit, je voyais mes camarades exécuter dévotement le rituel et trouver en suant des professions de foi à déballer parce qu'on l'attendait d'eux et que, comme tous les enfants dans nos éducations trop empreintes d'autoritarisme (et d'égoïsme depuis 68), ils cherchaient à faire de leur mieux. Là dedans, j'étais un "Julien Sorel" avant l'âge (Stendhal) : je pratiquais le rituel et le prêchi-prêcha pour me débarrasser des adultes, tout en passant pour un saint auprès d'eux, car je mettais toute ma science à exprimer ce que je ressentais profondément dans les formes qu'on m'imposait. Bref, je dirais aujourd'hui que j'avais déjà "le sens de la mission". Car si Dieu existe, il ne nous fait pas moutons, brebis et agneaux. Ce sont certes des métaphores instructives sur la valeur de Dieu, ce Seigneur qui nous dit avant de mourir toutefois : "Maintenant, Je suis votre ami et vous les Miens." ... Quel rapport avec l'autoritarisme et l'égoïsme de nos éducations et de nos chefs ? ... Laissez-moi répondre pour vous : Aucun.
je suis tombée folle amoureuse d’un homme qui ne ressent pas les mêmes émotions que moi. Il est très fuyant mais étrangement cherche à s’impliquer dans une relation de travail. je suis artiste et lorsque je lui parle de mes projets il s’avance en proposant des solutions et en s’impliquant dedans. j’ai remarqué qu’il évite d’être trop proche physiquement. par exemple nous nous asseyons sur un canapé pour travailler sur le même ordinateur et il éprouve le besoin de se lever pour s’éloigner physiquement de moi. C’est troublant. parfois même ridicule. Je sens de la peur et pourtant une fascination pour ma personne. Un paradoxe s’installe. Il connait mes sentiments. Si vraiment il voulait mettre de la distance il ne chercherait pas ma compagnie dans la zone de travail. Il n’a pas besoin de moi pour son épanouissement personnel et travaille avec beaucoup de monde bien mieux placé que moi dans le milieu. Alors que faire ? Je suis vraiment mordue. je saoule mes amis avec cette histoire. Je suis aussi prête à me faire une raison et je sens qu’il a vraiment peur de me donner de l’espoir.
Franchement, ça me fait plaisir de savoir que ce texte est "utile" et peut aider à mieux comprendre ce qui se joue dans le mutisme relationnel. Un autre billet sur le même thème est réactivé de temps en temps, avec plus de 200 commentaires. Ce qui montre, si besoin en était, que le silence n'est pas rare... mais souvent très difficile à "entendre", et douloureux à vivre.
D’abord, on ne peut pas dire que l’engagement ne doit PAS être une finalité. Je ne suis pas d’accord avec la tournure de cette phrase, parce que l’engagement est un choix, de même que le non-engagement si je peux dire. Je suis absolument libre de choisir de prendre du plaisir dans des (ONS), autant que je suis libre de choisir de chercher une relation longue-durée. L’engagement peut être, par choix personnel, une finalité. Avec mon homme, comme je l’ai dit plus haut, j’ai été directe avec lui et expliqué que je cherchais vraiment à me fixer, quelqu’un qui resterait avec moi. Cela n’a pas causé problème, pas le moindre du monde. Si cela ne convient pas à l’autre, ce n’est pas la fin du monde, on peut aller chercher ailleurs, il y a quatre milliards de mecs dans la planète.
Bonsoir Alexandre j’ai eut une relation avec un homme indécis qui a très peur de engagement on de voit j’aimerai avoir des conseils car je tiens à lui mais je sais plus quoi faire pour qil revienne vers moi on se voiten ami mais surtout on a une attirance physique passionel mais moi j’aimerai vraiment pouvoir le reconquérir pour de bon . Comment faire pour savoir si il veut de moi merci de vos conseils
Donc, pourquoi l'autre personne s'éloigne-t-elle ou disparaît-elle même si vous avez eu des rendez-vous merveilleux? Il y a de très grandes chances que ce soit parce que vous avez atteint son seuil de tolérance très rapidement. Évidemment, il ne faut pas complètement écarter la possibilité de la réalisation ou conclusion que ce n'était pas un bon match ou que la personne a rencontré quelqu'un d'autre qui lui correspondait mieux. Toutes ces possibilités sont valides. Mais, à mon avis, si les rencontres étaient réellement agréables, la première est la plus probable. Vous pouvez être la personne la plus merveilleuse du monde, dire et faire toutes les bonnes choses, appliquer tous les trucs du fameux livre The Rules, si vous vous retrouvez devant un prospect qui a un seuil de tolérance d'intimité très bas, vous obtiendrez toujours ce résultat.
Et savourer l’instant présent, cela ne signifie pas à mon sens ne pas penser, ne SURTOUT pas faire de projections parce que ouhlala, tu risques d’avoir une migraine. Cela ne t’empêche pas de faire des projets. Cela ne veut pas dire que tu ne donnes pas un cap à ta relation. Mais cela vient petit à petit. Tu apprends à connaître l’autre, tu t’y attaches, tu t’engages progressivement. Mais je crois qu’entamer le début d’une relation avec cet état d’esprit, permet de rester lucide. Et évite bien des déconvenues.
Bien bonjour, je suis avec un homme cela va faire bientôt 3 ans en janvier, j’avoue que je crois en train d’arriver à bout de son ignorance, car je suis fatiguée de lui reprocher de son manque d’attention à mon égard, il trouve toujours des justificatifs comme si il était le seul à être trop occupé par le boulot, je taff aussi comme lui, mais est-ce une raison. Du coup j’ai décidé depuis quelques semaines de ne plus me prendre la tête, à vouloir toujours me soucier et m’inquiéter pour lui, apparemment je trouve que c’est peine perdu tous ces efforts que je fais. J’ai décidé de ne penser qu’à moi même le temps de l’observer voir s’il va y avoir un changement vis-à-vis de son attitude, donc dite moi je fais bien d’agir de la sorte et si il y a d’autres astuces pour qu’il réalise combien de fois je l’aime et que son indifférence me fait mal.

Voilà je me demandais si vraiment une relation à distance pourrait marcher alors que je connais le gars à peine? On est resté ensemble pendant deux semaines vu que ses parents habitent tout près et qu’il était en vacances. C’était assez sympa. Il est reparti en Angleterre et on a gardé le contact. Mais les choses deviennent tellement compliqué maintenant juste trois mois après son départ. On s’est revu par la suite mais on était tellement heureux d’être ensemble qu’on a préféré ne pas parler des problèmes. Il dit qu’il pense toujours à son ex mais qu’il pense à moi aussi. Il me dit que je peux voir d’autres gars si je veux (juste des amis) mais s’énerve quand je sors. D’habitude je l’aurais plaqué dès le début. Mais là je pense tellement à lui. Je ne m’attendais pas à ça.. Je l’aime. Ça fait deux semaines qu’on s’est parlé. Il revient cette semaine. Dois je essayer de le faire revenir (j’y arrive toujours lol vu que je connais ses points faibles) ou dois je juste le laisser vivre sa vie?


Bonjour Pierre, et encore merci pour ce blog qui m'aide à comprendre bien des choses. Il faut dire que mon ami (ex-ami?) est, comme je vous l'ai dit, en thérapie depuis 3 mois, et j'ai moi-même participé avec lui, à 2 entrevues chez le psychiatre, où j'ai exprimé ma douleur et mes craintes face à ces silences, à son emmurement...Je n'aurais peut être pas du... Le psychiatre m'a tout bonnement demandé de "laisser faire"...
bonjour, j’ai il y a deux mois, rencontré un homme via une application, nous nous sommes écris tous les jours (1 semaine) jusqu’à notre rencontre, nous avons passé un week end super ensemble, tout se passait à merveille, il devait me rappelé en début de semaine pour le week end d’après mais rien, je lui ai donc envoyé un sms le mercredi pour savoir si on se voyait le week end, il n’a répondu que le mardi de la semaine d’après, nous nous sommes revu un mois après le premier rdv, on devait passer tout le week end ensemble mais il a annulé pour le samedi car il allait faire un poker, je lui ai dit que je préféré arrêté parce qu’il était égoïste de sa personne et individualiste, il ne me pose jamais de question, ne me demande jamais de nouvelles et ne me demande pas ce que je fais le week end, ni comment se passent mes journées. il ne répond que si j’écris, dès que je m’éloigne, il revient et dès que je suis présente il m’ignore. Que dois je faire, je ne comprends pas ce genre de relation. ai je eu raison de partir, à savoir que j’ai rompu hier et qu’il n’a pas répondu.

Donc, si Jésus-Christ est Dieu, et nous dit les choses de Dieu, à travers l'évangile et les écrits de ses témoins, " les Apôtres ", il est clair que Dieu aime tous les hommes et veut leur bonheur, leur " salut " ; il leur promet la vie éternelle : " Car Dieu n'a pas envoyé le Fils (Jésus) dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. " (saint Jean, ch 3, v 17).


Je ne sais pas quoi penser de cette relation et j’ai besoin que vous m’éclairiez !!! Voilà, j’ai rencontré D dans un café, où ses copains faisaient un pari pour inviter une femme à boire un verre de champagne…C’est moi qui suit passer dans la rue ce jour-là…et j’ai accepté en compagnie de mon père de boire un verre avec eux… Sur ce, j’ai remarqué D parmi les 12 hommes qui se trouvait là…ensuite, avant de partir du café, nous nous sommes serrés la main et là un coup de foudre monumental…lui comme moi sommes restés scotché sur place. Il m’a dit qu’il était flic avant de partir devant mon père à côté…nous nous sommes dit au revoir et lui est resté un bon moment à me regarder de la rue à l’écart de ses copains, c’était très romantique…N’ayant pas son numéro de téléphone, j’ai décidé malgré le fait que j’avais peur de passer pour une fille facile, de me rendre au café (sur la recommandation d’une amie) pour donner au patron du café mon numéro de téléphone car D le connaissait très bien…au bout d’une semaine, j’ai eu un SMS de sa part en me disant qu’il souhaitait me voir…mais cela ne collait pas avec nos emplois du temps respectifs (lui étant flic et détective privé et moi dans mes études) et de fil en aiguille, nous nous vus 2 mois après…Dans son SMS il a tenu le discours suivant « « j’ai très envie de vous…voir !!! Mais peut-être êtes-vous en train de travailler ? « Pour tout vous dire, j’ai très envie de vous depuis que nous nous sommes vus »« en espérant de ne pas vous avoir choqué en étant aussi direct »… moi, j’ai répondu très évasivement car ne je m’attendais comme je lui ai dit à quelque chose d’aussi rapide et direct…
Je me retrouve dans ces quelques témoignages, même si pour ma part mes parents (ma maman de qui j’étais très proche est décédée il y a quelques mois) et mes frères sont au courant et l’ont toujours très bien accepté. C’est plutôt mes grands-parents, que j’ai peur d’éloigner de moi... et d’autres membres de la famille plus lointains qui ne le savent pas non plus. C’est parfois tellement compliqué et difficile à accepter soi-même que l’on se dit souvent ce serait tellement plus simple d’être hétéro... :( Merci Énora pour cet article qui j’espère contribuera à faire bouger les choses. Et bravo à Justine et toi pour cette super initiative, je serai une fidèle de #WTF ⭐️? A très bientôt. Alice

En somme, ça ne commence pas par un sentiment quelconque de sécurité ou de confort, mais ça commence par un choix, la décision de vivre quelque chose avec l’autre, avec ou contre tous. Parce que, toute décision comporte un risque, et si l’on choisit son petit confort alors on ne vivra rien de vrai. Oui, on peut passer sa vie à fuir les attachements (je parle des personnes qui ont peur, pas celles qui le choisissent) et on peut trouver sa sécurité, loin des entraves, mais on ne trouve pas le bonheur avec cette peur dans le ventre.
suite de mon histoire , en effet on a parlé de mon besoin de faire plus de cam et a été comprehensif et a eu le declic , depuis on fait d’avantage de web cam…petit a petit on s’apprivoise, car lui a connu peu de filles 2-3 et a été naif et decu, trahi… donc depuis des années il s’est réfugié ds son monde interieur…car les histoires non serieuses, de tromperie ou ephemeres….ne l’interessent pas , je sais qu’il veut construire avec moi mais il des apprehensions et une carapace avec les années, en gros il esperait un jour rencontrér la bonne sans y croire et en etant blasé, mais depuis qu’on est ensemble il sort petit à petit de sa cocquille, en tout cas on a hate de se voir et on a pleins de projets , ca évolue plutot bien
Et je lui demander quand il pouvais il ma donner des date mais suite a sa il ma pas appeller. Apres que sa sois moi qui prenne des distance . Je les apeller 2 fois en racrochons pour qu il me rapelle il ma pas rappeller. Ensuite je les rappeller 5 eure apres en racrochons il a rappelé il ma en est pas rester longtemps a parler au telephone il ma dit directement qu il me rappellerai dans 30 minute il ne la pas fais. En plus c etait férié c etait un lundi 30 avril 2015 . C etait son anniversaire je lui est feter en lui envoyons par messagerie. Et lui par contre a oubler je crois mon anniversaire. Je l aime toujour malgres cette histoire. Je me prepare a fixer un entre rendez vous a lui annoncer pour quand puisse se voir. Avec cette histoire je suis un peu perdu je sais pas quoi faire.
Après 3 mois de réflexions et voyant que je ne pouvais pas rester sur une dispute de rupture sans avoir eu explications. Ne pouvant pas faire ce deuil, je l'ai recontacté nous nous sommes revus. Et de nouveau l'alchimie à opéré. Nous avons abordé la dispute et nous sommes expliqués sur nos attentes. Nous savons que nous nous plaisons. La distance qui nous sépare (1h de route) l'inquiétais mais il à fait le pas de vouloir revenir avec moi. 3 semaines géniales et aujourd'hui le stress des examens le bouffe, 48heures sans aucunes nouvelles de sa part. Un week-end sans ce voir à cause de son mémoire (ce que j'admet).
J’aurais aimée savoir comment faire pour convaincre un homme qui a l’habitude d’avoir des plans régulier avec des femmes d’arrêter sa et qu’il se dise que je suis la pour lui donner l’amour qui n’a pas l’habitude d’avoir sa et surtout pour lui donner de l’amour et lui et à sa fille.. comment faire pour qu’il ce dise que je suis la pour l’aimer et lui donner tout l’amour que je peux lui accordée ?
voila le problème et que nous nous sommes pas encore rencontré la rencontre programmé il y a un mois de cela a du être annulé a la dernière minute moi malade lui contre temps (j'ai eu des doutes je m'imaginé que c’était des excuses) 400km nous sépare en plus lui comme moi beaucoup de choses nous sommes arrivé qui nous on déstabilisé dans nos vie pro familiale etc .. et pour en ajouté il es dirigent il a ca propre entreprise donc il travail deux fois plus que les "autres" et il es de six ans mon cadet je ne savais pas son age au debut mais le lieu etait purement ludique au debut alors l'age je m'en foutais pas mal de le connaitre ou non j'ai 41 ans lui 34 ans tout deux séparé depuis 5 ans avec chacun une fille
Il y a 8 ans je suis tombée folle amoureuse d’un homme que j’écoutais en conférence sur internet, nous avons fini par nous rencontrer, je suis descendu dans le sud de la France, je suis Suissesse, nous sommes rester un moment, lui ayant quitter son entreprise et sa famille, et nous sommes montés en Suisse chez moi, il avait commencer de créé une autres entreprise sur internet, moi je suis, je réponds au téléphone avec les clients, mais il boit, et j’ai 2 ou trois expériences avec lui aussi, insultes, rabaissement jusqu’à aujourd’hui encore, mais le pire c’est que c’est un taiseux, il m’ignore lorsque je parle de notre couple, il me tourne le dos, il refuse de parler et s’en prend à moi, même devant nos amis(es) au jardin il est très agressif avec moi, on dirais toujours que je gâche quelque chose quand j’ouvre la bouche ….

Oui j’ai l’impression que c’est quelqu’un de lent, il ne cherche pas à changer ses habitudes pour le moment (notamment le travail ou le fait de « bricoler » chez lui le dimanche ou lieu de me voir)et par moment ca me pèse car moi j’ai besoin de voir mon copain régulièrement et c’est pas encore trop le cas. Comment on fait pour prendre du recul concrètement ?
"Tout ce que l'on appelle amour - Avidité et amour : quelle différence dans les sentiments qui nous saississent à chacun de ces mots ! (...) Notre amour du prochain - n'est-il pas un désir impérieux de nouvelle propriété ? Nous nous lassons peu à peu de ce que nous possédons depuis longtemps en toute sécurité, et nous nous mettons à étendre de nouveau les mains ; même le plus beau paysage où nous vivons depuis trois mois n'est plus certain de notre amour, et c'est un rivage lointain qui excite notre avidité. L'objet de la possession s'amoindrit généralement par le fait qu'il est possédé. Le plaisir que nous prenons à nous-mêmes veut se maintenir en transformant en nous-mêmes quelque chose de toujours nouveau - c'est là ce que l'on appelle posséder. Se lasser d'une possession, c'est se lasser de soi-même (...). C'est l'amour sexuel qui se révèle de la façon la plus claire comme désir de propriété : celui qui aime veut posséder, à lui tout seul, la personne qu'il désire, il veut avoir un pouvoir absolu tant sur son âme que sur son corps, il veut être aimé seul et habiter l'autre âme, y dominer comme ce qu'il y a de plus élevé et de plus admirable. Si l'on considère que cela ne signifie pas autre chose que d'exclure le monde entier d'un bien précieux, d'un bonheur et d'une jouissance (...) ; si l'on considère enfin que, pour celui qui aime, tout le reste du monde semble indifférent, pâle, sans valeur qu'il est prêt à tous les sacrifices, à provoquer partout le désordre, à brader tous les intérêts : on s'étonnera que cette sauvage avidité ait été glorifiée et divinisée"
Michel T. - j'oubliais : votre article oppose religion et humanisme. Mais que ferez vous de cet humaniste de Montaigne, qui avait une chapelle au pied de sa tour (toujours visitable) et demanda l'extrême onction au jour de sa mort ? ... Vraiment, il y a dans votre propos bien trop de simili-humanisme. Vous jouez au loup qui revêt la peau de l'agneau pour entrer dans la bergerie : voilà votre jeu mécréant !
Le pays est-il maudit à tel point que les femmes sénégalaises, tous âges confondus, pourtant bien éduquées, belles, bien faites et intelligentes ne trouvent pas d’époux pour fonder un foyer? Qu’est ce qui pourrait déterminer réellement ce problème ? Si bien que cela puisse défrayer la toile, ce phénomène est expliqué sous diverses formes au Sénégal.
salut, peux tu m’aider ? cela fait 3 mois qu’on se connaît et il ya 1 mois il ma dit qu’il voudrait se mettre avec moi que je lui plaisais il m’écriver beaucoup et cetter lui qui m’envoyer le 1 er sms … je l’est fait attendre 3 semaine puis nous nous somme mis enssemble mais depuis il m’écrit un peu moins et parfois c moi qui lui envoie le 1 sms il me dit parfois de belles choses du genre ( fait moi craquer et tu sera ma femme ) etc .. mais parfois jai l’impression qu’il s’en fiche un peu de moi , et on se dispute souvent pour des truc sans importance il est tres jaloux et moi pareil ( ps: il ma dit qu’il aimer que je sois jalouse) mais jai peur que sa jalousie vienne seulment du fait qu’il ne veux pas passer pour un pigeon devant ses collegue, comment savoir si il m’aime ou si je suis juste une fille comme les autres sans importance ? :s
Évidemment, la confiance est aussi indispensable à la bonne santé d’une relation puisqu’elle ne fera qu’amorcer les conflits et vous faire vivre dans la peur si elle venait à faire défaut. Finalement, respecter les différences de chacun, être flexible et accepter que l’autre fasse les choses à sa manière peut éviter bien des désaccords. Apportez-vous mutuellement tout le soutien que vous méritez!
Avec une façon unique de défricher les tendances, le magazine marie france et mariefrance.fr s'adressent à toutes les femmes d'aujourd'hui. Comme elles, marie france et mariefrance.fr s'intéressent aussi bien à la beauté, la mode, la santé/forme, la psycho, qu'à la culture, la déco, la cuisine ou l'évasion. Conseils, proximité, sincérité, marie france et mariefrance.fr posent un regard vrai sur la société contemporaine.
Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, j’aime beaucoup les restaurants classe et fancy , avec de la belle musique, dîner aux chandelles et forfait costard-cravate, mais parfois je me dis putain ce que les femmes peuvent être parfois idiotes ! En l’invitant pour un dîner romantique, je risque de la faire fuir en me prenant pour un idiot qui n’a rien compris à la séduction.
Oui, on ne s’engage pas avec avec un inconnu (évident, cher Watson). Je ne suis pas d’accord sur le fait qu’il faille passer un laps de temps indéfini avant d’affirmer qu’on connait quelqu’un, et que là seulement on est prêt à s’engager. La découverte de l’autre est un processus qui ne s’arrête pas, même après des dizaines d’années de vie commune. La différence dans nos points de vue est ici : tu penses qu’il faut vivre avec l’autre pour pouvoir s’engager, et moi je pense qu’il faut s’engager pour pouvoir vivre avec l’autre (j’ai bien compris cette fois, j’espère^^)

Depuis 3.5 mois je fréquente un homme de 47 ans (moi j’en ai 39). On s’est rencontré chez des amis, il m’a dmd en amis sur FB et c’était juste comme ça pour échanger car je lui avais plu, pour moi c’était un ami d’une amie sans plus. Un jour ses propos ont été ambigus et alors je lui ai dmd ce qu’il cherchait; il m’a répondu que je lui plaisais et qu’il voudrait bien qu’on aille plus loin ensemble. Lui célibataire et moi sur le point de quitter mon compagnon. J’ai accepté, on s’est vu pour un 12-14 très bien, puis 3 autres fois dont une nuit ensemble; on s’est écrit bcp de sms tous les jours ou presque, on s’est découvert aussi bien physiquement qu’intellectuellement. Qq déboires ont fait que nous n’avons pas pu nous voir pendant 1.5 mois. Lors de nos échanges il évoquait le fait de poursuivre plus sérieusement notre relation, mm en sachant qu’il allait muter à 5h de chez moi. A notre dernière entrevue avant son départ, il ma dit qu’il ne savait pas s’il voulait recommencer à vivre un jour avec qq’unet donc que l’on continuerait simplement à s’écrire et que si on était attirer quand on se verrais on pourrait se faire plaisir mais rien d’autre. Moi étant à la recherche d’un appart pour ma nouvelle vie et lui partant, je n’ai rien dit et accepter. On a continuer à s’écrire presque tous les jours jusqu’à son départ. Puis j’ai plus rien dit et au bout de 3 jours il a pris des nouvelles, m’a dit qu’il ne voulait pas me perdre que je lui plaisais bcp à tous les niveaux. je lui ai rappeler son discours sur la vie à 2 et dmd ce qu’il voulait. A demi mot il m’a dit vouloir une relation avec moi mm à distance et que pour les conditions on verrait quand on se verrait. La les sms ont recommencer de plus belle, le soir surtout car il prenait son nouveau poste. On a commencer un peu à en discuter quand mm et on était d’accord sur bcp de choses. Au bout de 3 semaines, un jour plus rien, juste une réponse tous mes 2 ou 3 sms. J’ai laissé 2 jours passés et j’ai réécris en le taquinant de temps en temps mais sans aborder le sujet; il m’a dit que je devais pas trop le taquiner car il était mon amoureux quand mm, je lui ai dit alors que je ne le suivais plus, ce à quoi il a répondu qu’il fallait pas chercher. Il avait suggérer au début de son installation dans son nouvel appart qu’on se lance des défis coquins pour entretenir un peu le lien et il continue à les faire.
Dialoguer avec des chrétiens d’autres confessions, c’est apprendre à devenir partenaires plutôt qu’adversaires. Il ne s’agit pas de se faire des concessions mutuelles, comme en diplomatie. Il s’agit de chercher ensemble à découvrir le plus totalement possible le visage du Christ, sa volonté pour le monde, pour l’Église, pour la famille humaine toute entière. Aucune tradition ne peut prétendre tout posséder du Christ. Prendre conscience de cela, c’est découvrir que nous avons besoin les uns des autres pour faire briller son visage dans toute sa splendeur. « ?Le christianisme, disait un théologien du XXe siècle, est la religion dont la particularité est de se penser sous le signe du « ?pas sans l’autre.? »? » De ce qui peut surgir de chrétiens qui savent valoriser et mettre en commun leurs dons, le monde a un urgent besoin. C’est ainsi que frère Alois écrivait dans son Appel à la réconciliation des chrétiens : « ?Comment répondre aux défis nouveaux de nos sociétés, notamment ceux de la sécularisation et de l’entente entre les cultures, sans réunir les dons de l’Esprit Saint déposés dans toutes les familles chrétiennes? ? »

Au départ je voulais une histoire sans lendemain car je partais 3 mois plus tard aux USA pendant un an. Mais nous sommes sortis ensemble malgré tout car lui ne cherchait pas de “plan cul” . De plus , nous sommes “restés ensemble” après mon depart, nous avons eu une relation à distance pendant 4/5 mois . Voyant le manque d’implication de sa part, j’ai eu des crises de jalousie et il a rompu . Nous sommes restes 2 mois sans se parler et il a eu un plan cul régulier pendant cette période. Moi de mon côté , j’étais déprimée et seule à 16 000 km de chez moi . J’ai eu deux aventures et je me suis forcée. Nous reprenons contact 3 mois avant mon retour et notre complicité est revenue .

Au-delà de la sphère professionnelle, je n’ose pas être visible non plus dans les espaces publics. Je ne tiens jamais la main de ma copine dans les rues de Paris. Je ne l’embrasse pas dans les lieux publics. Même pour lui dire au revoir avant un long week-end. Il y a encore quelques années, j’osais davantage ces petits gestes. Je n’ai jamais été très démonstrative dans les lieux publics, mais tenir la main de ma copine ne me posait pas de problème. Mais j’ai subi à plusieurs reprises des comportements déplacés. Des hommes qui insistaient pour nous laisser leur numéro de téléphone, parce qu’une présence masculine manquait forcément dans notre relation. D’autres qui mataient sans aucune gêne. Des regards jugeant, également. Des insultes aussi, parfois. J’ai fini par arrêter de tenir la main de ma copine dans la rue. J’en avais juste assez. J’espère que les choses évolueront avec le temps. J’ai l’impression que les générations à venir sont bien plus ouvertes sur le sujet. Je suis assez optimiste sur l’avenir.
je sais pas d ou commencer mais ca fait 3 ans que mon voisin me plait beaucoup je ne sais pas si moi aussi je lui palit ou pas quelque fois il me fais ressentir des choses mais quelques fois je sens comme si je ne compte rien pour lui comme par exemple quand on parle au téléphone il commence a me raconter sur les autres filles je ne sais pas si c est pour me rendre jalouses ou bien quelque choses
je suis avec mon conjoint depuis 7 ans et nous avons un fils de 28 mois.depuis le 11 septembre il m a dit qu il voulait partir car on se parle mal depuis trop longtemps. Il a fait une demande d appartement depuis 1 mois environ et depuis 20 jours nous nous parlons tres bien la communication est parfaite et nous faisons beaucoup de choses ensemble enfin tous les 3. Pour moi ce qu ils nous manquent aujourd hui c est uniquement qu on dort ensemble et qu on s embrasse parce que tout le reste est parfait mais il hesite encore … il ne sait pas quoi faire de peur que nos problemes de communication reprennent. Il a donc decidé de continuer de dormir sur le canapé … et cette situation me pese je ne sais pas quoi faire pour le decider a passer cette derniere etape pour que tout soit parfait… merci a vous d essayer de me guider …il sait parfaitement que je ferai tout pour qu il reste et qu on soit heureux
Cela fait plus d’un an que j’ai écrit mon dernier livre, et pendant ce temps-là, j’ai développé ce que je crois être l’un des meilleurs concepts, l’une des meilleures idées et « stratégies amoureuses » réelles disponibles sur le marché, permettant d’aider une femme à apprendre et à comprendre le monde de la complicité, de l’amour et des relations durables avec les hommes.
Ce que je ressens: d’abord je le sens la plus importante à ses yeux et aujourd’hui je ressens de “l’acquis” de sa part. Comme il sait que je l’ai dans la peau, il continue mais je ne lâche pas et me soumets à ses désirs. Mais cette situation me rend malheureuse. Je sens qu’il ne veux pas s’investir plus dans notre couple. Parfois je pense qu’il serait mieux de nous séparer au lieu de traîner les choses alors que la finalité me semble identique. Je n’arrive pas à lui en parler. Au début je l’ai harcelé de question des pourquoi mais aujourd’hui quand il vient je suis là et quand il ne vient pas je ne lui dit plus rien. Je ne sais plus comment me comporter . Parfois je me demande s’il ne le fait pas exprès pour que je craque et que je le quitte comme ça je ne pourrais pas lui reprocher qoui que ce soit. Ça me ronge de l’intérieur et joue sur mon moral . Tous les soirs je pleure dans mon lit en me disant que je mérite mieux que ça. Ce genre de comportement est vraiment un tue “confiance en soi”.
Disons que c’est vraiment rageant de se dire qu’il n’y a pas de choix entre tout abandonner et tomber dans un OI bien malsain. Je suis peut-être une grande cynique mais il me semble qu’un garçon à qui on demande « pourquoi? » se contentera toujours de te dire ce qu’il pense que tu veux entendre, de peur d’être le grand méchant qui non seulement met un râteau mais en plus fait de la peine à la fille… Espérons que le café « entre amis » me permettra au moins de comprendre si je m’étais tout fantasmé ou pas. Merci beaucoup de ta réponse en tout cas :)
Si j’ai appuyé sur le fait que cette fille de qui nous parlons (rappelez-vous, belle-petite-copine-sympa-et-intéressante) c’est que ce genre de fille est RARE et presque introuvable de nos jours. Une belle femme intelligente, sociable et intéressante, on se l’arrache! Par conséquent, cette dite femme intéressante, a déjà rencontré beaucoup, BEAUCOUP d’hommes avant vous…
Il est utile pour le bien du couple de vivre des choses, au-delà du dialogue, de savoir ce qui nous plait, ce qui ne nous plait pas afin d’en savoir plus sur la personne qui partage notre vie. Oui c’est un effort qui peut nous sembler difficile à faire car ce n’est pas dans nos habitudes mais ce que vous allez gagner en agissant ainsi va automatiquement vous aider ! C’est de cette manière que le rapport femme homme tournera à votre avantage. Si vous recherchez de la complicité homme femme et à être sur la même longueur d’onde suivez ce principe. Cela améliorera également votre complicité sexuelle au passage  car il s’agit d’une règle essentielle de la psychologie homme femme.
Les mots employés comptent tout autant que la manière de parler. Rester à l’écoute de son corps, des sensations qui y passent. Il faut à la fois être à l’écoute de soi et de l’autre. Attention, comme prévient la psychologue, il ne faut pas être uniquement à l’écoute de l’autre, vouloir « trop faire plaisir » à l’autre fait que l’on peut s’oublier, et ce n’est pas bon pour la suite de la relation.

Résumé rapide de la situation : il y a 5 ans j’étais en Erasmus à Milan, il y a 2 mois une vague connaissance de l’époque me recontacte pour avoir de mes nouvelles ( perso je me souvenais pas de lui mais lui oui )…on discute sur facebook pendant 1 mois de temps en temps, et on passe au téléphone au cours du mois de juin…on décide de se voir à Paris fin juin, lui vivant à Londres et moi en Province…on passe la soirée ensembles et on couche ensembles (oui je sais)…c’était déjà très chaud au téléphone, et il m’avait demandé d’être officiellement sa copine plusieurs fois, moi je suis resté prudente et je lui disait k’il fallait attendre de se voir…le lendemain après avoir couché ensembles il m’a demandé quand est ce que j’allais le présenter à mes parents, moi étonnée je lui ai dit : »prkoi tu veux ke je te présente à mes parents? »…il a aussi dit que j’étais officiellement sa copine et il m’a fait comprendre qu’il ne voulait pas que je couche avec klk d’autre avant notre prochaine rencontre…en partant il a dit : »tu m’appelle? » et kom j’étais d’humeur tacquine j’ai dit : »je sais pas » avec un sourire ( l’ambiance était détendue et dans l’humour)…et voilà, depuis 10 jours je n’ai aucune nouvelles…il avait déjà commencé à devenir distant 1 semaine avant notre premier rdv…sachant kil est dingue de foot j’avais mis ça sur la coupe du monde, mais vu k’il ne m’a toujours pas appelé je crois ke je me suis fait roulé dans la farine par un baratineur ki voulait juste coucher avec moi…alors je fais koi? je l’appel? je fais next?je rie?je pleure? :)))…j’attends vos avis ! :)
×