bjr j ai rencontrer 1 personne via 1 site de rencontre ou je me suis inscrite pour oublier 1 autre personne.on s est vu au début je lui ai dis qu’ il n étais pas mon style de mecs puis au fure et à mesure du temps on c est revues 7fois en 5mois et je me suis attachée à lui.au début c étais lui qui m envoyais des textos et qui m appelais depuis que je lui ai avouer mess sentiments il a pris ses distances il es vraie qu’ au début c est moi qui lui es dis c est juste comme ça.il a peur de mes sentiments ce protege et ne veux pas à attacher que faire?????
J’ai 17 ans et cela fait un an que je connais quelqu’un et qu’on se « tourne autour ». Je l’aime bien et mes amies disent que c’est sans doute reciproque mais rien avance, on parle souvent, mais rien a changé depuis un an. Lorsqu’on est à l’école, on s’entend très bien mais lorsqu’on est en dehors, on a tendance un peu à faire comme si on ne se connaissait pas. En plus, je pense qu’il croit que j’aime bien quelqu’un d’autre car je suis très proche d’un ami mais il n’y aura jamais rien avec celui-ci.
J’ai 17 ans et cela fait un an que je connais quelqu’un et qu’on se « tourne autour ». Je l’aime bien et mes amies disent que c’est sans doute reciproque mais rien avance, on parle souvent, mais rien a changé depuis un an. Lorsqu’on est à l’école, on s’entend très bien mais lorsqu’on est en dehors, on a tendance un peu à faire comme si on ne se connaissait pas. En plus, je pense qu’il croit que j’aime bien quelqu’un d’autre car je suis très proche d’un ami mais il n’y aura jamais rien avec celui-ci.
Mon homme a perdu son emploi cet été (juin 2015) et a voulu prendre un peu de temps pour lui, avant de retrouver un nouveau job. Bref, au fil du temps, mon homme ne faisait que sortir avec ses amis, me laissant souvent toute seule à la maison. Parfois même il découchait ou rentrait à point d’heure, car ils restaient chez ses amis. Il était difficile d’avoir une conversation « d’adulte ». Soit il évitait le sujet, soit il allait dans mon sens, en disant que j’avais raison, qu’il devrait moins sortir et passait plus de temps avec moi. Pour ma part, je ne l’ai jamais empêcher ou reprocher de sortir ou de voir ses amis mais je me sentais délaissée, car il était très peu présent pour moi et agissait plus comme un célibataire, que comme un homme en couple.
J’ai rencontré un garçon mignon comme un coeur il y a deux semaines dans un bar, sourires, discussions et il me demande mon numéro (toute contente je lui donne puisque depuis le début de la soirée je l’avais remarqué). Il me textote la nuit-même, un peu flirty et on arrange de prendre un verre le lendemain, mais avec des amis à moi et un pote à lui. Dix minutes après s’être tous séparés il me textote que si nos amis n’avaient pas été là il m’aurait embrassée. La même soirée il m’ajoute sur facebook.
Pas une ancêtre, plutôt une grande tante. En 1979, dans la revue Science, après cinq ans d'analyses, Lucy est enfin baptisée : elle devient Australopithecus afarensis. En français, "le singe austral de l'Afar", région où elle a été découverte. Lucy n'est pas notre ancêtre directe mais cela n'enlève rien à son intérêt. C'est Yves Coppens, paléoanthropologue français, qui, dès 1981, avance qu'elle appartient à une évolution séparée de la nôtre et qui serait restée attachée à la vie arboricole. 

Notre relation ne progresse pas, bien que nous soyons déjà bien intimes et que nous partagions quelques week-end ensemble. Nous sommes à distance (plus de 300 kms nous sépare). Quand on se voit c’est toujours super, nous sommes contents de nous retrouver, et nous partageons d’agréables moments, et pas mal de points de vue communs. ET quand il est parti, plus de nouvelle pendant plusieurs jours, voire semaine.

Mr Alexandre,j’ai 22ans,cava faire environ 2ans k je suis avec lui,jl’ai seduit des mains d’une autre femme,il me disait k savie avec cette fille était un calvere et qu’il besoin dmoi,qu’il crois k suis lafemme qu’il a tjrs voulu,au depart c’etai dur sa famille m’a combattu soit disant j’étai pas dsa tribut mais il a combattu toute sa famille pr moi,jme souviens un jour il m’a appelé en pleurant pr me dire qu’il ne se projete pas unevie dcouple une seconde si c’est pas avec moi bien k ca famille ne m’aprecie pas trop,on s’aimaient comme d fous jusqu’a affronter sa famille et la persuadé,on avait bcp des projets,mais d’un coup il e devenu infidèle en sortant avec des filles et jme concentrai sur moi jusqu’a ce qu’elles disparaissent,mon boulot devenait avc le temps un objet d dispute au point k jme suis decidé d l’abandonner pour lui,l’infidelite se repete tjr,on se dispute tjr on se quitte on se remet ,la menant il me dit qu’il me considere mais ne crois al’avenir avec moi.jsais plus quoi faire svp,à l’aid


Lorsqu'il ne correspond pas à cela le silence révèle parfois un mal-être. Mais quand il s'installe, c'est le signe d'un refus de communiquer. Or on sait que l'humain est un être fondamentalement communicant. Si ce n'est par les mots, ce sera par des attitudes et comportements. Le silence en fait évidemment partie. En communication tout fait sens...
si vous êtes dès le départ en forte dépendance, votre relation risque de ne pas durer. Dans une relation à distance, il faut savoir être patient. Ne lui mettez pas de pression et ne l’étouffez pas. En revanche, appelez-le si vous en ressentez le besoin plusieurs fois par semaine (évitez de l’appeler plusieurs fois par jour. Ce n’est pas tenable sur le long terme).
Vous pouvez faire l’exercice avec chacun des sens du dictionnaire, et vous verrez que votre compagnon peut légitimement avoir très peur de l’engagement. Ne seriez-vous pas vous-même paniquée à l’idée de faire un choix définitif, sans possibilité d’erreur, étouffant, voire mortel (pour les claustrophobes, entrer dans un ascenseur et ne pouvoir en sortir provoque des attaques d’angoisse incontrôlables), avec la pression de devoir subvenir financièrement aux besoins de votre famille ?
Je lui ai balancé la remarque que j`étais apres tout que son histoire avant le mariage, et j`ai joué en lui décrivant comment j`imaginais mon époux clairement pas lui, histoire de me défouler et faire passer le message que la situation me convient bien plus qu`a lui… (je ne fais pas semblant, j`ai fait mon choix)… il faut dire que son humeur joviale du moment s`était transformé en une humeur nerveuse ressentie dans ses réponses et ses silences… je ne peux rien conclure, ca reste un ressenti susceptible de me faire des idées… n`empeche, prendre cette position m`a fait regagner en force et libérée de la torture morale :)
Mon mari et lui ne se sont jamais bien compris et il dit que je l ai trop soutenu ce qui l a amené a une dépendance affective qu il semble me reprocher maintant. J e ne sais plus ou j en suis dois je attendre qu il ait de nouveau envie de nous voir ou aller au devant, surtout que je pense que son problème de santé nest pas etranger à son mal de vivre actuel...sa femme est très distante, et mon fils m a dit de ne pas lennuyer avec mes SMS ridicules...aidez moi par vos conseils SVP.....

Vous avez tout à fait raison : nous pourrions mettre l'autre en demeure de se manifester. Ne pas céder à son diktat. Sonner à sa porte et se planter devant lui. Mais ce serait aller droit vers le conflit, avec toute la violence qui peut en découler. Est-ce ce que nous voulons ? On ne peut pas forcer le dialogue sans prendre le risque de la violence... puisqu'il a été mis en place précisément pour fuir le dialogue (quelles que soient les raisons de ce refus). Chaque histoire est différente, bien sûr, mais "forcer" l'autre à voir les bienfaits du dialogue pourrait bien être une impasse.


Pour être franche, quand j’avais la vingtaine j’imaginais aussi un amour plein de surprises, de voyages en montgolfière, de rêves à deux, de quelque chose de vibrant chaque weekend (minimum bien sûr). Aujourd’hui je pense différemment, se réveiller chaque matin, la bouche pâteuse et le visage brillant, en sachant qu’il y a à vos côtés une personne qui dort (oh le fainéant!) et qui est là jusqu’au bout, parce qu’il l’a décidé, c’est une routine qui est pour moi la plus chose à vivre. Chacun ses goûts, hein !
Vous l’avez sûrement remarqué, la problématique de l’engagement masculin est un sujet que je traite régulièrement sur mon site ou sur ma chaîne YouTube qui compte plus de 200 000 abonnées. Et dans cet article je tenais à vous dévoiler les clés lorsque vous vous trouvez face à un homme indécis. Si d’ores et déjà vous souhaitez aller plus loin, et tout savoir sur la façon de penser des hommes, je vous oriente vers ma formation : Les clés pour décoder la psychologie masculine et tout comprendre des hommes !
Cela va faire 3 ans que nous sommes ensemble, si on ne compte pas les petites ruptures dont il est l’auteur. Ça va bientôt faire 1 mois que j’ai accepté de retourner avec lui. Je l’ai trouvé plus sincère cette fois ci. J’ai accepté pour ne pas regretter, même si ma meilleure amie était contre du fait qu’il m’a beaucoup blessé dans le passé. Tout allait bien jusqu’à ce qu’il y a 1 semaine, il m’annonce aimer une autre aussi. 24h après il m’envoie des messages pour me dire qu’il s’en fout de l’autre, qu’il ne veut que moi, qu’on a traversé trop de choses pour que ça s’arrête. Quelques jours après il commence à devenir distant. Il me dit ensuite qu’il sait qu’il ne le montre pas souvent ces temps ci mais qu’il m’aime et il ne veut pas me perdre.
J’ai rencontré via un site de rencontres un homme. Nous avons bien accrochés en ligne donc nous ne sommes vus il y a de cela deux semaines. Nous nous sommes revus plusieurs fois (avec bisous, mains baladeuses ..) puis il a dû partir une semaine à l’étranger pour son travail. Nous avons échangés aussi des messages osés, donc je lui pense que je lui plais physiquement. Lorsque nous nous revus à son retour, nous sommes passés aux “choses sérieuses”. Et là, en pleine action (si je peux me permettre de dire cela comme ça), il s’arrête et me dit que cela ne va pas parce qu’il est trop stressé à cause de son travail et m’a alors proposé de rester amis. Nous n’avons pas vraiment discuté de cela à ce moment-là. Je pense que lui était gêné de la situation et moi, je ne savais pas trop comment réagir sur le moment.
Il ne connaît jamais le nom de l’hôtel où il descend, encore moins son numéro de téléphone, et n’est joignable que sur son portable. Vous êtes sa maîtresse depuis trois ans ? Sa femme, bien sûr, « il ne l’aime plus, ne la touche plus »... et vous apprenez qu’elle vient d’accoucher. Vous l’interrogez sur ses réunions inopinées le dimanche ? « Pour poser une question pareille, tu dois avoir quelque chose à te reprocher ! » « Son objectif est d’avoir le dessus. Pour déstabiliser et amener la femme à douter de la réalité de ce qui vient de se passer ou de se dire », souligne Marie-France Hirigoyen.

Ce point me fait sourire lorsque je le rédige car je me rends compte que moi aussi par le passé je n’étais pas le parfait communiquant y compris dans les rapports hommes femmes.  Mais c’est également la preuve que tout peut évoluer si l’on décide de s’attaquer à sa nature et que l’on souhaite évoluer, sans tenir compte des préjugés que l’on peut avoir sur la relation homme femme. Je vous rassure tout de même, j’utilise des outils de coaching adaptés pour essayer de mieux dialoguer afin d’aller de l’avant et pour la plupart je les ai moi même mis en oeuvre ! Alors mesdames, si vous avez l’impression que les hommes ne comprennent pas vos besoins en terme de dialogue ou qu’ils jugent cela inutile, sachez qu’en réalité vous avez absolument raison de chercher à échanger avec votre homme, car c’est tout simplement le meilleur moyen d’instaurer de bonnes bases dans un couple. Mais peut être que vous ne vous y prenez tout simplement pas de la bonne manière…


Les relations entre les hommes et les femmes sont toujours houleuses : tout ne va pas forcément pour le mieux. Si vous désirez améliorer vos chances et surtout avoir davantage de meilleurs moments en compagnie féminine, cet article vous aiguillera sur les bonnes démarches à suivre. Non seulement les femmes vous apprécieront mais vous resterez attirant. Vous ne tomberez pas dans le piège du « mec gentil » : celui que tout le monde adore mais que personne ne souhaite avoir comme partenaire.
En résumé, à la base, j’ai directement tracé mes lignes, et dit clairement ce que je voulais. Je n’ai pas pensé « bon, je vais voir ce que ça donne… si c’est bon, je reste, sinon ce sera toujours ça de pris ». Je me suis vraiment dit dès le début : « si c’est pas sérieux, on s’arrête tout de suite ! ». Ça fait un peu carré, comme façon de penser, mais j’en avais juste marre des « Je t’aime bien, mais je sais pas… je ne suis pas prêt pour autre chose », ou encore « Ces quatre années étaient merveilleuses, mais je pense aller voir ailleurs, j’ai envie d’autre chose ». Ah ces mecs ! j’ai encore envie de les étrangler ! ON A TOUJOURS ENVIE D’AUTRE CHOSE ! Ce n’est ni une excuse, ni un argument pour planter sa copine et partir, ou ficher en l’air une relation de quatre ou cinq ans !
Jouez le jeu de la séduction : si vous voulez aller trop vite et que vous voulez tout tout de suite, l’homme, sous pression, peut être capable de dire non et de partir, et ce n’est vraiment pas ce que vous souhaitez, pas vrai ? « Plus ça va vite, plus ça va se quitter vite : si vous allez trop vite en début de relation, celle-ci risque de ne pas durer… », explique la spécialiste.
J’ai fini par lui récrire qq jours après, afin de m’excuser de mon départ, que j’étais peut-être con, mais surement pas un salaud en lui expliquant que je l’aimais, qu’elle m’aimait mais que c’était trop dur de passer cette dernière journée Lyonnaise avec elle en sachant qu’à 18h00 ce fameux samedi je ne la rêverais plus. Que nous n’étions plus les mêmes ce fameux soir, la tension était palpable, nous avions l’air d’un couple commun alors que nous vivions de passions depuis notre premier baiser…tout était tellement différent. Sa réponse par mail 10 mn plus tard fut cinglante: « Elle me remercie des moments passés ensemble, mais il est temps de tourner la page. Elle ne m’excuse pas de mon départ, ne me reconnait plus dans l’homme qu’elle a aimé »…. Ok, j’accepte, de toute façon je n’ai pas le choix. Voila 3 semaines que j’ai quitté cette chambre. et que notre histoire s’est terminée….

(2) Plus vous êtes sélectif AVANT l’approche, plus vous vous donnerez d’excuses pour ne pas aborder, même si en réalité la fille vous plaît. Vous ne l’avez « pas assez bien vu », vous ne serez pas sur qu’elle soit « suffisamment mignonne », blablabla. Au final, vous allez juste perdre davantage de bonnes opportunités (et, sauf si vous êtes à mi-temps dans la rue, elle sont suffisamment rare comme ça).
Il* recommencera la fois d'après et ne comprendra pas votre réaction lorsque vous lui direz "arrête d'agir de la sorte". Vous passerez plus de temps à lui expliquer ce qui vous dérange dans cette attitude alors que vous auriez pu lui dire dès le départ. Il est surement en train de vous taquiner en agissant de la sorte. Lui* ça ne le dérange pas et vous "si".
La réaction naturelle à cette déclaration est probablement « sans blague ». Généralement, nous pensons que les hommes veulent plus de relations sexuelles avec leur femme en raison de leur constitution biologique (leurs besoins). Mais étonnamment, selon l’étude de Mme Feldman, la raison pour laquelle les hommes veulent plus de relations sexuelles est qu’ils ont un grand besoin d’être désirés par leur femme. Les hommes veulent être aimés. Des relations régulières et épanouies sont primordiales pour qu’un homme se sente aimé et désiré.
C’est difficile de répondre de manière générale. Chaque cas est particulier. Il faut voir les raisons de la séparation et ce que le conjoint actuel a que l’autre n’avait pas. En fait on a sans cesse l’illusion que l’autre, que l’on connaît moins bien que notre conjoint, est mieux que ce dernier. Ainsi, le risque est d’enchaîner les échecs que non, je réitère, personne n’est parfait et il y aura toujours des différends dans un couple… Et heureusement car la réconciliation est tellement agréable!
Est-ce à dire que les mystiques qui, comme J. Trevor, ont vécu une « illumination » sont plus heureux que les autres ? C'est loin d'être le cas. Michael Argyle, un des grands noms de la psychologie de la religion, a mené une enquête auprès de personnes définies comme mystiques. Celle-ci montre que, sur le nombre, la corrélation entre mysticisme et bonheur est plutôt négative (M. Argyle et P. Hills, « Religious experiences and their relations with happiness and personality », The International Journal for the Psychology of Religion, vol. X, 2000). Une des raisons avancée : les grands mystiques seraient, en règle générale, des solitaires coupés des relations sociales, donc privés du support social dont bénéficient les autres croyants intégrés dans des groupes religieux.
Tout ça parce que je me suis fais chier a une soirée ou il voulait absolument y aller, j’ai fais de gros efforts pour l’y emmener tant je n’aime pas le son qui y passe, ni les personnes qui côtoient ce genre de lieu. Se faire marcher dessus toutes les 5 min, bousculer, payer extrêmement cher pour ce que c’est …. Enfin forcément je n’ai pas réussis a me mettre dans l’ambiance de suite…
Petit conseil très important ! Si vous avez en face de vous un homme qui a besoin d’être rassuré en permanence, ce n’est pas en lui faisant de grandes déclarations d’amour que vous allez le faire s’engager dans une relation de couple. Au contraire, c’est en lui montrant une petite indépendance grâce à des activités nouvelles dans votre quotidien (sport, yoga, méditation, sorties, balades le weekend,…) que vous allez lui prouver qu’un équilibre de vie est possible tout en ayant des activités chacun de votre côté !
Sept ans après, je contresigne ce texte. Il y a pourtant un changement, depuis : j'ai accepté que le silence puisse prendre place dans une relation, aussi proche soit-elle, et je ne chercherai plus à m'y opposer. Je crois avoir admis que la personne qui ainsi se replie le fait pour sa propre sauvegarde et, éventuellement, parce qu'elle pense que son silence est la meilleure réponse à une situation de crise au sein de la relation.
Vous ne devez pas sans cesse revenir sur le sujet de l’engagement, mais il est important que vous en parliez de temps en temps, ne serait-ce que pour savoir où chacun en est de son côté. Si les choses se font naturellement, que vous emmenez des affaires chez lui et inversement, c’est tant mieux. Mais même dans ces circonstances, vous ne devez pas éviter de parler. En effet, vous êtes contente qu’il se sente bien chez vous et qu’il laisse quelques affaires, mais peut-être aimeriez vous garder votre espace à vous, votre espace de tranquillité. Si cela peut-être vrai pour vous, il peut aussi l’être pour votre homme. Ainsi, en discuter permettra à chacun de vous de poser ses limites, pour qu’aucun ne se sente privé d’une partie de sa liberté. Pour que votre couple avance, vous ne devez pas avoir peur de parler de ces choses, même si parfois elles ne sont pas faciles à entendre.
Si je fais appel à toi c’est parce que je suis vraiment pas bien et je ne sais plus quoi faire. Je vais essayer de résumer mon histoire mais ce n’est pas évident. Voilà en octobre 2013 j’ai quitté mon copain avec qui j’étais depuis 9ans pour un collègue de travail qui lui venait de se faire tromper par sa copine (avec qui il est resté 4ans et a eu une petite fille. Par ailleurs il a aussi une fille de 8ans d’une relation précédente qui a duré une dizaine d’années). Ce collègue a eu beaucoup de mal à accepter de se faire tromper et il a mal vécu la rupture. Il a perdu beaucoup de poids peu de temps etc… Bref on se connaissait déjà depuis 6ans puisqu’on travaille ensemble et on s’est toujours bien entendu. Mon couple n’allait pas bien et du coup on s’est rapproché. Il a tout fait pour qu’on se mette ensemble. Il était très démonstratif (moi aussi je suis même dans la dépendance affective d’après ce que j’ai pu lire sur ton site… ) j’avais des je t’aime, des ma chérie, des mon amour, des tu me manques dans tous ses sms. Je dormais quasiment tous les soirs chez lui. Les mois ont passé et il est devenu distant et je comprenais pas pourquoi. C’est quelqu’un qui a du mal a parler quand ça ne va pas et il m’avait juste dit qu’il y avait des petites choses dans notre relation qu’il voudrait qu’on arrange mais il n’a jamais réussi à me dire ce que c’était. Moi le voyant s’éloigner je n’ai arrêté de le harceler au point de lui rendre la clef de chez lui qu’il m’avait rapidement donnée quand on est sorti ensemble. J’ai fait cela pour le faire réagir et pas dans le but de le quitter. Le problème c’est que lui l’a très mal pris. Suige a cela pendant au moins deux mois j’ai tout fait pour m’excuser de lui avoir rendu sa clé mais tous mes sms ne servaient a rien… il me repondait mais comme un ami. Jusqu’au jour où j’ai appris qu’il avait couché avec une fille au boulot. Je lui ai alors dit ses 4 vérits par sms et que je voulais qu’il me rendemes affaires qu’il m’avait déçue que jamais je ne pourrais refaire confiance à quelqu’un. Suite à cela je ne lui disais même plus Bonjour au travail je l’ignorais complètement tellement il m’avait fait mal en faisant ça alors que moi je mexcusais et j’essayais d’arranger les choses entre nous après l’histoire de la clé. 15 jours plus tard il est venu me parler au boulot et a commencé a me renvoyer des sms où il m’a expliqué que quand je lui avais rendu sa clé ça lui avait brisé le coeur qu’il ne pourrait plus jamais faire confiance à quelqu’un et que pour lui dans sa tete à cause de ca c’était fini entre nous mais qu’il n’avait jamais réussi a me le dire. Que c’est après ca qu’il était mal qu’il a couché avec la fille. Il s’est excusé de m’avoir fait du mal. Il m’a dit qu’il ne pouvait pas me zapper de sa vie etc… bref on s’est remis ensemble et moi j’ai tout fait pour lui montrer que je tenais a lui qu’il pouvait toujours compter sur moi et j’ai recommencé mes grandes déclarations d’amou. Jvoulaisle rassurer après le coup de la clé. Lui en revanche de son côté ne me disait plus je t’aime ou ma chérie. Et quand je lui demais pourquoi je n’avais pas de mots gentils il me repondait qu’il n’y arrivait pas pour le moment et que olus j’allais lui parler de ca plus il allait se braquer. Mi juillet il est parti en vacances 15 jours et a son retour je pensais qu’il allait avoir hâte de me voir. Et la semaine où il edt revenu il a prétexté tous les soirs de la semaine qu’il avait des choses de prev7. Chaque soir il avait une excuse. Je lui ai dit pzr sms que je comprenais pas pourquoi il voulait pas me voir, que c’était pas normal après 3 semains sans se voir que je ne devais pas lui manquait. Les semaines précédente s je lui avais aussi reproché quo7ne se voyait pas beaucoup que je passais toujours après tout le monde et que j’aimerais qu’il soit plus attentionné avec moi (comme avant en fzit) parce qu j’avais l’impression de ne pas compter a ses yeux. Lundi dernier jai donc encore demandé si on pouvait se voir le soir car il m manquait et il m’a encore sorti une excuse. Jelui ai dit qu’on avait l’impression que jene comptais pas pour lui et je n’ai plus eu de reponse comme très souvent quand je lui pose ce genre de questions il ne répond pas a mes sms. Donc voilà depuis lundi dernier je n’ai pas donné de nouvelles du coup ( j’ai voulu mettre en place le silence radio) mais c’est horriblement dur pour moi. Et il ne me donne aucune nouvelle. Au travail j’ai décidé de ne plus le calculer non olus et je me suis dit que si dans une semaine je n’avais toujours pas de nouvelles j’enverrai un sms lui demandant a nouveau de me rendre mes affaires.

Il n’est pas toujours l’homme parfait, à faire les choses pile comme vous aimeriez (et encore, vous n’arrivez même pas à être à la hauteur de vos propres exigences). Mais même quand il regarde son foutu match de foot et essaye de vous expliquer un tir au but en sentant la bière à plein nez, vous l’aimez toujours. Même si vous n'avez qu'une envie : regarder un film romantique ! 
L’homme le plus charismatique du monde se verra des portes fermées s’il n’a pas un minimum d’hygiène et de savoir vivre. Commencez déjà par entretenir votre peau efficacement en l’hydratant, puis remédiez à l’odeur de transpiration avec les bons produits (bicarbonate et pierre d’alun seulement en cas d’extrême nécessité). Avoir suffisamment de sommeil chaque nuit est aussi obligatoire : trop souvent nous restons devant les écrans le soir. Une surconsommation d’électronique maintien le cerveau en éveil alors qu’il vous envoie les signaux du sommeil, ce qui crée une confusion et vous fait croire que vous n’êtes pas fatigué. https://youtu.be/p6Ppbfb8hBY
×