En revanche, bien que n’étant pas le seul facteur, je pense que le désir est tout de même essentiel. Quand il n’est plus là, finalement, t’as plus une relation amicale ou familiale qu’amoureuse je trouve (enfin c’est comme cela que je l’ai perçu). Avec mon exe, je nous imaginais vraiment comme une famille, comme les potentielles futures mères de nos enfants, mais de moins en moins comme un couple, et là, je pense qu’il y avait un gros manque tout de même. C’est pas à 22ans que je vais renoncer à ma sexualité (et d’ailleurs je ne compte pas y renoncer tout court).


J’étais avec une fille bien. Je viens de la perdre car elle me l’a annoncé il y a 3 jours après un silence de 3 semaines. Nous habitons loin l’un de l’autre et cela fait un an que nous nous sommes pas vus , seulement au téléphone. Je reconnais que c’était toujours ma faute. Je n’y suis pas allé et à chaque fois je trouvais des excuses. J’étais hésitant. La distance ( 6000 km) et beaucoup de frais. Elle, elle était engagée à fond. J’ai pris conscience qu’elle me manque déjà. Son dernier SMS dit qu’elle n’espère plus rien de mon côté. J’avoue que j’ai des remords. Et que j’étais égoïste. Je ne sais plus quoi faire. Je ne veux pas la perdre car je l’aime trop. Je pense aller la voir sans la prévenir. Je n’ai plus rien à perdre maintenant. Elle pourrait prendre mal la chose, j’ai conscience mais au moins lui faire comprendre que je ne suis pas salaud et que j’étais sincère. Dois je le faire et tenter le tout pour le tout ou au contraire tout laisser tomber et tourner la page.


Il a non seulement un immense succès dans sa carrière professionnelle (et il gagne très bien sa vie), en ayant remarquablement fait ses preuves grâce à des résultats incontestables dans sa discipline qui est la psychologie... mais c’est également quelqu’un qui porte un intérêt personnel à la compréhension de la « vue d’ensemble », et va au-delà du simple « jargon de psy » abrutissant.

« Il y avait cette complicité formidable entre nous. Celle née de toutes ces années passées ensemble, qui fait que tu connais l’autre par cœur. Que tu le comprends d’un seul regard. Que tu reconnais ses expressions fétiches, ses réactions, ses blagues, son humour. Qu’il est persuadé d’être la personne qui te connaît le mieux au monde. Pour tout ça, j’étais persuadée que si on venait un jour à rompre, on resterait forcément amis. Que cette complicité était trop forte, trop importante, trop gravée en nous. Qu’elle ne pourrait pas mourir. […]
Si vous en avez l’occasion, montrez que vous êtes un homme romantique, en effet, 41 % des femmes croient au prince charmant, celui que l’on ne rencontre qu’une seule fois dans une vie. Et si vous étiez ce prince !? Ne jetez surtout pas une phrase romantique en l’air, au dernier moment, pour tenter de prouver que vous êtes sérieux et romantique, la fille en face de vous n’est pas dupe et vous pourriez tout gâcher au dernier moment ! Si vous n’avez pas l’occasion de lui montrer que vous pouvez être romantique, vous devrez vous la jouer un peu mystérieux. Par exemple, ne lui demandez pas tout de suite son numéro de téléphone et attendez de voir si elle vous le propose spontanément (quitte à lui demander après lui avoir dit au revoir en prétextant « je ne fais jamais ça d’habitude mais… ». Avec un peu de chances, elle vous demandera votre contact avant que vous n’ayez à le faire. Dans ce cas, vous aurez tout gagné car vous garderez un côté mystérieux et inaccessible, de bons points pour séduire une femme. La fille que vous aurez draguée aura eu peur de partir sans votre contact et n’aura pas réussi à se retenir de vous le demander pensant qu’elle pourrait passer à côté de quelque chose. Si vous la rappelez, elle se dira qu’elle est privilégiée car elle pensera que vous n’êtes pas facile à avoir ! Elle brûlera d’envie de vous revoir !
D’abord, on ne peut pas dire que l’engagement ne doit PAS être une finalité. Je ne suis pas d’accord avec la tournure de cette phrase, parce que l’engagement est un choix, de même que le non-engagement si je peux dire. Je suis absolument libre de choisir de prendre du plaisir dans des (ONS), autant que je suis libre de choisir de chercher une relation longue-durée. L’engagement peut être, par choix personnel, une finalité. Avec mon homme, comme je l’ai dit plus haut, j’ai été directe avec lui et expliqué que je cherchais vraiment à me fixer, quelqu’un qui resterait avec moi. Cela n’a pas causé problème, pas le moindre du monde. Si cela ne convient pas à l’autre, ce n’est pas la fin du monde, on peut aller chercher ailleurs, il y a quatre milliards de mecs dans la planète.
J'ai la profonde conviction qu'en voulant la ou le retenir - même si à grand coup d’arguments, de demandes, de supplications nous serions parvenus à les convaincre de rester - à termes, cela risque bien de nous être reproché ! Retenir l'autre par peur de le voir partir risque fort d'être vécu un jour par notre partenaire comme une entrave à sa liberté... Petit à petit, ce qui fût un temps un bel amour risque bien de se transformer dans le futur en prison dorée à ses yeux ... !
Y a quelques mois il m’avait avoué que je lui plais mais m’a implicitement balancé qu’il ne cherche pas à s’engager. On a vécu des moments ensemble qui ont confirmé mon attachement mais pas le sien. Récemment, je lui ai fait comprendre que ça m’arrange pas tout ça et que je veux qu’il disparaisse de ma vie ( c’est loin de ce que je veux mais c’est ce qui m’est apparu logique et sein à faire pour éviter une souffrance garantie selon ses réactions).

Dans mes séminaires, j'utilise un gros élastique pour faire la démonstration de ce principe. Imaginez que vous tenez un élastique entre vos mains, et que vous commencez à l'étirer. Il peut aller jusqu'à une longueur de 30 cm. Une fois cette limite atteinte, vous ne pouvez plus exercer de traction et vous devez revenir en arrière. L'élastique ne vous résiste plus et il se rétracte avec beaucoup de force et d'énergie.

Il en va de même si il ou elle met trop de temps à répondre à vos sollicitations. L'idée n'est évidemment pas de devoir répondre dans l'instant à chacun de vos messages ; tout le monde peut être occupé. Mais si vous avez dû patienter deux jours pour un "J'avais pas vu, ça va ?", il y a un problème évident. Vous avez envoyé un message, vous méritez une réponse. 


Merci a tout ceux qui m’on répondu… Il faut que je vous avoue quelque chose!! Il est revenu!!!!! Encore plus tendre en gentil qu’avant. Je l’ai jamais vu aussi mal a l’aise et désolé… Il a dit qu’il avait eu besoin de me perdre pour comprendre qu’il etait énormément attaché a moi. Maintenant il m’a avoué, qu’il etait pret à être amoureux, engagé, et que si il revenai ca n’était pas pour repartir de ci-tot. Il fait tout pour que l’on se voi tout les jours et m’appel trois fois par jours. Bon ok sa fera peut-être beaucoup a la longue, mais je suis tellement contente =)
Sauf qu’il s’est assis aujourd’hui et m’a dit qu’il voulait qu’on parle de notre relation. Il dit que tout est parfait mais qu’il sait qu’un jour ça se terminera. Il dit que ce sera fini car quand il tente de se projeter avec moi, il n’y arrive pas. Je lui ai posé beaucoup de questions sur le “pourquoi” vu que nous n’avons jamais eu l’un ou l’autre, une relation de cette qualité auparavant. Il ne peut répondre que par “je n’arrive pas à me projeter”.
« Je ne perds pas mon temps et j’aime obtenir des informations claires et concises et ce programme était tout à fait exceptionnel. Il y a beaucoup de conseils en relations disponibles, mais seul Christian Carter peut vous donner des stratégies concrètes, solides pour développer et maintenir des relations solides. Christian m’a aidée à découvrir comment vivre de la meilleure manière possible et à avoir des relations épanouissantes et heureuses. »
Et pourtant, c’est la pire erreur que vous pourriez commettre, celle de ne pas contrôler vos émotions et de tomber en dépendance affective face à un homme en pleine incertitude sur la suite à donner à sa vie sentimentale et plus particulièrement à votre histoire commune. En général vous avez tendance à vous énerver ou à chercher ce qui ne va pas chez vous. Pourtant le problème est ailleurs, vous ne pourrez jamais le faire changer d’avis si vous vous y prenez comme vous l’avez toujours fait.
Bonjour, cela m’aide à comprendre certaines choses. Par contre je vois un garçon, on s’entend très bien, j’ai même récemment dormi chez lui, on s’est beaucoup rapprochés depuis quelques temps mais pour le moment il m’a dit: “notre rythme me convient bien(on y va gentiment), j’ai tout sauf envie de me prendre la tête… et de devoir être dicté si tu vois? ”
Vous voulez paraître indifférente alors que vous êtes fâchée en réalité (il le sait et le sent) ou encore vous tombez dans la forme de dépendance affective la plus complète en l’appelant ou en lui envoyant des textos sans arrêts, en faisant tout pour lui faire plaisir, lui posant toutes sortes de questions auxquelles il ne répond pas, vous êtes insistante, et essayez de le convaincre que la relation en vaut la peine.
Je trouve que cet article explique le point de vue d’un homme pour le confort d’un homme… en somme: attendre, ne pas le brusquer, attendre qu’il se sente prêt, ne pas provoquer de frustrations chez lui, être patiente…, le laisser se décider…. balblabla… => grand confort pour ces messieurs et la possibilité pour eux de nous laisser poireauter devant le miroir aux alouettes durant des plombes !!! 2,5 ans que j’en suis là et maintenant ça suffit : je n’en peux plus. Maintenant j’ai compris : plus tu es tolérante avec un homme, plus il en abuse.
Pourtant elle aussi bien que moi, on se dis qu’on a rencontré la bonne personne au mauvais moment:-/ c’était particulier entre elle et moi ; C'est dur à encaisser ; voilà je l'aime, l'amour est dur et injuste je trouve ; le peu de temps qui nous reste, je place mes pièces, être celui qui la marquera, à qui elle pensera ; je regrette de m’être enliser dans cette situation, pourtant déjà tant de bon souvenirs se sont accumulés ; j'ai mal aux tripes ; elle me manque déjà !
Il pouvait sortir quand il le voulait et il ne vous voyait qu’occasionnellement. Puis, peu à peu, vous avez commencé à vous côtoyez de plus en plus souvent, ses affaires ont lentement commencé à faire leurs nids dans votre appartement. C’est ensuite qu’ils sont arrivés : les sentiments, de plus en plus forts et omniprésents et au fur et à mesure que votre amour augmentaient, sa liberté d’homme célibataire s’évaporait sous ses yeux.
(suite du commentaire sur mon histoire avec l’americain) apres le seul truc qui me contrarie et qui me soucie c’est que maintenant j’aimerais qu’on communique plus, qu’on fasse plus de skype…car deja la semaine avec boulot et décalage c’est mort. sauf que lui aime bien notre rythme et dit qu’il n’a pas toujours le temps… et aussi il est de nature assez indépendant et solitaire avec des habitudes de célibataire (il a connu tres peu de femmes avec qui il a été naif et a eu des deceptions) ce qui explique peut etre son rythme lent de se coté la. je sais qu’il est par contre vraiment heureux et impatient de me rencontrer dans le reel. qu’il est aussi toujours prevenant quand il y a un imprévu ou quoi. dans le positif aussi, il compte me présenter en decembre à ses amis et à sa famille. mais voila dans mon impatience j’avoue que en attendant dans le virtuel parfois j’aimerais un peu plus de skype . certains me disent de laisser le temps que les choses vont évoluer et se decanter, de pas etre trop exigeante et en demande des le départ… mais le truc c’est que je veux qu’on soit investit tous les 2 et aussi dans la communication au vu de la distance et pas passer au second plan apres sa serie du dimanche par exemple, car avec ses habitudes pour lui les skypes c’est toujours le samedi…donc voila j’aimerais votre avis
Alors il y a deux ans bientôt j’ai fait la connaissance d’un jeun homme (23 ans) par l’intermédiaire d’une ancienne amie à moi. Physiquement c’était trop ça mais au fur et à mesure qu’on s’écrivait, il commençait à me plaire et je trouvais qu’il avait un charme fou! Puis à un moment ça n’allait plus. Pendant plusieurs mois on a arrêter, et on a repris. On se voyait plusieurs fois en groupe mais en presque deux ans on s’est vu qu’une seule fois en tête à tête. Il me disait souvent qu’il était pas prêt à vouloir une relation sérieuse, il attendait de trouver la bonne. J’ai l’impression qu’avec ses belles paroles il me faisait beaucoup espérer et aussi je pense qu’il a du comprendre que j’étais très attaché à lui. Depuis une semaine maintenant on ne se parle plus car je lui avait posé la question: s’il voulait quelque chose avec moi. Et il a clôturer la conversation avec « arrête de m’écrire » pourquoi vous êtes compliqué vous les hommes ?!
D'autre part, l'homme dont je parle m'a déjà dit utiliser en général le silence comme moyen de rompre et semblait amusé de recevoir alors des dizaines de textos et d'appels qu'il laissait sans réponse. C'est la raison pour laquelle je n'en ai envoyé absolument aucun et que si je le fais, ce ne sera que pour prendre acte de la rupture, pour mon propre confort psychologique, et non pour recevoir une réponse positive de sa part.
Bonsoir voilà je rencontrai un homme ya un peux plus d un mois on ses vu deux fois avent s allez plus loin donc on a depuis passer 3 weekend ensemble il me dit que il n’est pas texto pas téléphone on vie pas dans la même ville la dernier fois je passer un weekend de 3jour avec lui il m’as même présenté sa fille et m’a fait comprendre que j’étais la 3ème depuis deux ans et que c’était important pour lui mais quand il m’a ramené chez moi le dimanche je plus eu de nouvelle et les deux texto que je eu c’est parce que je lui envoyer alors comme je savais plus où j’en n’étais avec lui ya 4 jour je lui demandez de me dire ce que il voulais vraiment il m’a répondu que pour lui y’ avais pas de souci on été toujours ensemble.alors lundi je suis allez jeté un regarde sur un sit de rencontre que lui été di compte d une amie a moi un l’a vu aussi alors je lui es dit que j’avais une amie qui l’avais vu sur un site de rencontre et si c’était vrais et la il m’a répondu que pas du tout que il a toujour été claire avec moi et sincère et que il voulais toujour me voir et faire un bout de chemin avec moi pour voir ou ca mène et que il allais faites des effort niveau texto mais depuis lundi plus nouvelle mon souci à moi c’est que il plait plus que me plaire et je suis très mal que dois je faire ou penser
Cela fait plus d’un an que j’avais de gros doutes sur les intentions d’un ami. Je l’ai laissé faire pour voir s’il se comportait différemment avec moi qu’avec les autres filles (la réponse est largement oui -attentions, regards langoureux, jalousie, discussions très personnelles sur l’avenir, il rougit en ma présence, grandes inquiétudes quant à ce que je pense de lui (peur de décevoir) etc – également confirmée par l’entourage sans que j’en parle).
La deuxième, c’est que je me suis rendue compte que je n’avais plus grand chose à lui dire, ou plutôt à partager avec lui. Notre séparation s’est faite de manière assez douloureuse et du coup, je trouve qu’il est dur de retrouver un équilibre amical après ça. Pour retrouver une amitié, il faut, je pense, une séparation en bons termes. Après, je me dis qu’avec le temps, j’arriverai peut-être à le revoir comme un ami, mais actuellement, ce n’est pas une priorité pour moi. »

Je ne sais justement pas vraiment ce qui me conviendrait. Si j’ étais sûre du fait qu’ il ne veut pas surmonter cette peur alors je choisirais l’ option numéro 2 sans hésiter. Mais le problème c’est que je n’en ai aucune idée, et je pense que lui aussi d’ ailleurs! Résultat, l’ option 1 me tente car ça répondrait à mes questions (si ça ne marche pas, alors je passe sans regret à autre chose, sans me demander « mais que ce serait-il passé si… ? »). Mais bon, parfois c’est mon orgueil qui s’ exprime à coup de « allons Mel, tu ne vas quand même pas courir après cette nouille vu le coup qu’ il t’a fait, tu mérites mieux, même si la nouille en question est très attachante! » ;)


J’ai été surprise de voir que dans les commentaires de l’article en question, beaucoup témoignent de la même histoire. Le mec apparaît. Il semble vivre une idylle parsemée de licornes et paillettes avec nous. Puis d’un coup d’un seul, sans aucune raison apparente, il n’est pas prêt à être avec nous. Alors, il nous quitte et on se sent conne avec les licornes qu’il a laissées dans notre garage.
×