Pour C. G. Jung, l’ami, c’est une partie de nous, c’est un alter-ego. L’ami est en fait un autre soi-même qui apporte courage et soutien dans les épreuves de la vie. Si cet ami est mort dans le rêve alors qu’il est en réalité toujours vivant, il faudra veiller à ce qui pourrait mourir en soi. Seraient-ce les prémices d’un état dépressif ? Ou l’abandon d’une bienveillance à l’égard de soi-même ? Soyez-vigilant !
Je n’étais pas sur de ce qu’il voulait réellement, mais j’ai répondu 1 heure après et c’était une belle complicité, par contre on a pas conclue la conversation, à la fin de son dernier message il a fin un :)) et j’ai répondu par :)) également et plus rien après ……je n’ai pas oser continuer la communication non plus et ça fait une semaine maintenant qu’on a pas reprit contact.

J’ai fini par lui récrire qq jours après, afin de m’excuser de mon départ, que j’étais peut-être con, mais surement pas un salaud en lui expliquant que je l’aimais, qu’elle m’aimait mais que c’était trop dur de passer cette dernière journée Lyonnaise avec elle en sachant qu’à 18h00 ce fameux samedi je ne la rêverais plus. Que nous n’étions plus les mêmes ce fameux soir, la tension était palpable, nous avions l’air d’un couple commun alors que nous vivions de passions depuis notre premier baiser…tout était tellement différent. Sa réponse par mail 10 mn plus tard fut cinglante: « Elle me remercie des moments passés ensemble, mais il est temps de tourner la page. Elle ne m’excuse pas de mon départ, ne me reconnait plus dans l’homme qu’elle a aimé »…. Ok, j’accepte, de toute façon je n’ai pas le choix. Voila 3 semaines que j’ai quitté cette chambre. et que notre histoire s’est terminée….

©2001-2018 Flow Media, LLC 427 N Tatnall Street, Ste. 86247 Wilmington, DE 19801 USA, CHKH Tous droits réservés. « Attrapez et Gardez un Homme » et « Christian Carter » sont des marques déposées exploitées par Flow Media, LLC. En accédant à ce site, vous acceptez nos conditions générales. En rentrant votre adresse email vous demandez et acceptez également de souscrire à notre newsletter gratuite par email. Vous devez être âgé d’au moins 18 ans pour accéder à ce site. Vous pouvez lire notre Déclaration de confidentialité FTC. Pour contacter le support technique, veuillez cliquer sur le lien Nous Contacter ci-dessus.
Pour ce qui est des autres types d’engagements, c’est un constat similaire. Comme dit un peu avant, la plupart des couples se séparent et le plus souvent (75% des cas environ) c’est de l’initiative de la femme… et les séparations ne sont pas toujours sans soucis. Dans beaucoup de cas cela finit par une tromperie (et les femmes le font tout autant que les hommes), de l’indifférence ou même de la haine. Franchement, savoir que j’ai autant de chance de me faire jeter, malgré tous mes efforts, surement même en étant haï et rabaissé par la personne qui, hypocritement, me disait m’aimer sincèrement, cela ne donne vraiment pas envie.
C'est vrai que socialement, il y a des préjugés qui existent, des attentes de performance qui sont très fortes chez les mecs (ils se les mettent beaucoup tout seuls aussi, je pense que les femmes sont beaucoup plus compréhensives que les mecs ne le croient). Ceci dit, chaque rencontre est unique et si on veut vivre une belle histoire, il y a un jour où il fait se jeter à l'eau, prendre le risque (mesuré, en se rassurant, en se donnant autant de preuves que possible qu'on n'est pas en danger grave, mais tout de même, y'a un premier pas courageux à faire).
Merci à toi pour cet autre article très concret. Comme tu le dis, le facteur « est-ce qu’on a vraiment pu apprendre à se connaître avant de mettre de kms entre nous » est très important, tout comme l’envie et la volonté de s’investir. Pour beaucoup de personnes, je pense que les relations à distance sont aussi une façon de rester dans l’irréel, dans le fantasme. D’être avec une personne idéalisée de loin. Qu’est-ce que tu en penses ? Bonne journée à toi et merci encore,

En ce qui vous concerne, il faut que vous ayez fait le deuil de votre précédente relation amoureuse. Si ce n’est pas le cas, vous pourriez vivre la nouvelle relation en réaction ou en compensation de la précédente. Vous pourriez exprimer une colère ou faire preuve d’un manque d’investissement lié au fait que vous n’ayez pas « terminé » la relation passée.
bonsoir Alexandre comment faire pour que un homme qui soie changeant en vers moi on as une relation qui est plus sur les rapports et apres plus rien ou alors sais toujours moi qui fait le premier pas en messagerie sais un homme qui as souffert de son passé qui as fait une depression et qui sais pas ce qui veut et qui ce sent bien avec moi mais je ressent que il as peur et la je le verais pas pendant trois semaines car il est avec sa fille

Pour différentes raisons il arrive que, par la suite, l'une des deux personnes décide qu'elle ne désire plus être dans le même élan. Dès lors apparaît un "silence", donc une "distance", qui ne représente que le décalage d'investissement de chacun des partenaires dans la relation. L'un et l'autre n'ont plus le même désir de communication. C'est un point d'inflexion, temporaire ou durable, dans la construction du lien. Il est déstabilisant puisqu'il marque une "rupture" dans la dynamique relationnelle. Il va nécessiter une adaptation volontaire, et non plus spontanée, aux besoins de l'autre. L'un souhaite "plus", tandis que l'autre désire "moins".


Nous sommes resté 5 mois ensemble au bout du 5ème mois nous nous sommes disputé. Les choses étaient allé un peu vite, il est rapidement venu vivre à la maison forcément les tensions sont apparu avec la routine et le reste… Nous nous sommes donc séparé il m’avait alors dit vouloir être seul. Jai respecté son choix et l’ai laissé seul deux semaines, nous avons par la suite décidé de réessayé en prenant notre temps mais je le sentais toujours distant. Il avait emménagé dans son propre appartement dc nous ne nous voyons moin. Je me posait pas mal de question parce que les moments passé était top mais des que nous n’étions plus ensemble un courant froid s’installait. Il m’a alors avoue qu’il aimait passé du temps avec moi mais ne ressentais pas de manque… Je l’ai alors laisser sans nouvelle et il est réapparu en me demandant si il pouvait passer chez moi récupérer des affaires. Il est venu et après ça m’a dit qu’il était content de m’avoir vu et que ça lui avait fait bizarre. Je lui ai demandé si il était vraiment sur de ne plus vouloir qu’on soit ensemble il m’a repondu quil pensais vouloir être seul et que s’il voulais être avec quelqu’un il viendrait vers moi

Merci pour ces témoignages bouleversants. Quelle tragédie dans un monde soit disant moderne de ne pas pouvoir être soi. Je pense qu'il faut vraiment en parler afin que cela rentre dans les mœurs. Merci la WTF tram d'avoir cité Ellen Dégénères, mon idole ? cette femme a révolutionné ce combat dans l'audiovisuel aux Etats-Unis. Espérons qu'un jour, ce combat n'en soit plus un.


Bonjour Alexandre, votre article est hallucinant et vrai. J’aimerais obtenir votre opinion. J’ai 27 ans. J’ai passé de 16 à 25 ans à m’amuser dans la vie avec les hommes. Je n’ai jamais rencontré la bonne personne pour dire que je voulais être en couple. À 25 ans, je suis revenu dans ma ville natale. J’ai vécu une relation pendant 7 mois Cette relation était cachée car l’homme de 35 ans ne voulait pas me présenter sa fille et voulait pas rencontrer mes parents. Suite à cela, il m’a laissé disant que je lui mettais trop de pression. 2 semaines plus tard, j’ai rencontré l’homme mystérieux indécis. C’était une esthéticienne qui jouait au golf avec lui qui m’a dit de lui écrire sur Facebook. J’ai reçu une réponse 7 mois plus tard car il avait changé de cellulaire. L’esthéticienne en question m’avait prévenu que son moral était pas super bon car il avait reçu un diagnostic de cancer il y a 4 ans et ne pouvait plus avoir d’enfant. En août 2016, il m’a écrit et m’a proposé de le rejoindre à un festival. En le voyant, j’ai eu le coup de foudre immédiatement pour lui. La fds passait et je lui demandé si c’etait possible de se revoir. Il me répondu que c’était possible mais qu’il savait pas ce qu’il voulait et qu’il voulait pas de blonde. L’homme en question est un homme d’affaire de 35 ans, pas d’enfant, jamais marié. Au fil des semaines, on se voyait 2 3 semaines. Les premiers temps je me disais qu’il était pas intéressé. Je le relançais souvent. Le sexe, nos passions pour nos travail en vente, le sport et la famille sont des sujets en commun En septembre 2017, j’ai tenu à l’accompagner pour un traitement pour son cancer et c’est à ce moment qu’il a baisé sa garde. Il me disait souvent qu’il voulait pas s’accrocher à quelqu’un en raison de sa santé mais que dans le fond il sauvé d’affaire. En décembre 2016, il a accepté de rencontrer ma famille et a décidé de m’inviter à son party de Noël. ( un geste très significatif pour lui). Il m’a souvent répété de profiter de la vie et de vivre un jour à la fois. En janvier 2017, il est partie en voyage. Il a pris conscience qu’il m’aimait et m’a appelé du Mexique pour le dire. Je ne portais plus à terre. J’ai décidé de prendre l’initiative de me rapprocher de sa famille. Cela a créé des tensions car plus je parlais avec sa sœur plus il s’éloignait de moi. En février 2017, il avait un souper spécial st Valentin d’un club réservé aux hommes, il m’a pas invité à y aller car il disait qu’il était pas prêt. C’est à ce moment que je suis tombé un intense, car je vivais beaucoup de rejets. En mars 2017, il m’a pas vu pendant 2 semaines et la dernière fois il disait qu’il me rendais malheureuse. Il est venu m’annoncer que c’était finit notre relation. La fin du monde arrivait. . Le lendemain j’ai été chercher mes affaires chez lui et il a trouvé ce geste intense. Après 4 semaines de silence radio, un professeur de golf lui à téléphoné car il cherchait mes coordonnées. Il m’a envoyé un texto. À plusieurs reprises durant cette semaine, il m’a invité à faire une activité. Le jeudi, il m’a vu au resto avec un autre homme. Il m’a toute suite envoyer des textos de jalousie. Je lui ai dit que sa décision de rompre venait de lui. J’ai décidé de bloquer toute ses correspondances. Le lendemain, il me dit qu’il avait vraiment de la peine de l’avoir bloquer. Le soir, je savais qu’il avait des billets pour aller voir un spectacle. Mais j’ai pas reçu t’invitation. Le samedi matin, j’ai vu l’auto de son ex dans sa cour. Je lui écris qu’il avait de la peine et je voulais lui amener un café. Le soir même, je lui dis qu’il a pas de cœur de m’avoir fait de la peine à ce point la. Le lendemain, je m’excuse et nous avons fixer une rencontre. À partir de ce moment, le dialogue est redevenu. Voilà 2 semaines que nous avons commencé à nous revoir et il souhaite m’isoler de sa famille. Il veut m’appeler amie moderne mais moi je lui ai dit que je voulais être sa blonde secrete. Moi je sais que c’est l’homme de ma vie et que je l’aime plus que tout. Mais mon intensité et ma volonté de vouloir m’afficher en couple avec lui à fait sauter notre relation. Le gars lui m’a dit qu’avec le temps il cherchait pas le grand amour mais la bonne relation. Je sais qu’il m’aime et sa volonté de vouloir me garder dans sa vie est impressionnante. Nos familles nos emplois exigeants en vente et sa maladie sont des facteurs pas toujours favorable. Le gars est d’égoïste mais je l’aime comme ça. Je l’aime tellement et je sens qu’il m’aime. Mais il veut pas s’engager comme je le veux. Comme tu disais dans ton article cela me ressemble parfaitement…. comment redéfinir le facteur de force à ma faveur….
Voyant les efforts au bout d’un mois, je me méfiais, j’ai souffert dans le passé tout comme lui, j’ai commencé à prendre du temps pour lui, c’était toujours lui qui se déplaçait, j’ai donc décidé de faire une fois sur deux l’un et l’autre… Enfin le mois suivant, j’ai senti que parfois ça n’allait pas du tout, distant, vite sur les nerfs, et parfois ça allait vraiment bien, il faisait attention à moi, à mes habitudes alimentaires, faisait certains efforts, mais j’ai du danser un pied sur l’autre comme ça tout le mois qui vient de passer. J’ai cherché à savoir, il m’a répondu à chaque fois que tout allait bien, jusqu’à ce qu’une grosse dispute éclate. A la base il a tout remis sur mon dos car je l’ennuie avec des “questions d’avenir”, ce n’était que des questions quand à son engagement, ben oui, il m’a montré une facette un mois, et complètement une autre le mois suivant.
Une copine qui devait se marier, a eu un coup de foudre pour un musicien bohême, elle a tout lâché et l'a suivi en Australie. Quand elle est revenue, son copain n'a rien dit, ils se sont mariés par la suite... Comme elle me disait, "si je ne le fais pas je vais le regretter toute ma vie": elle est allée, elle a compris que c'était un mirage et que sa vie était ailleurs, elle a CHOISI à nouveau son ami au lieu de rester avec lui "parce que". Leur couple en est renforcé, parce qu'il a su pardonner et comprendre que bien qu'elle soit partie pour un autre, elle est revenue pour lui.
Si je fais appel à toi c’est parce que je suis vraiment pas bien et je ne sais plus quoi faire. Je vais essayer de résumer mon histoire mais ce n’est pas évident. Voilà en octobre 2013 j’ai quitté mon copain avec qui j’étais depuis 9ans pour un collègue de travail qui lui venait de se faire tromper par sa copine (avec qui il est resté 4ans et a eu une petite fille. Par ailleurs il a aussi une fille de 8ans d’une relation précédente qui a duré une dizaine d’années). Ce collègue a eu beaucoup de mal à accepter de se faire tromper et il a mal vécu la rupture. Il a perdu beaucoup de poids peu de temps etc… Bref on se connaissait déjà depuis 6ans puisqu’on travaille ensemble et on s’est toujours bien entendu. Mon couple n’allait pas bien et du coup on s’est rapproché. Il a tout fait pour qu’on se mette ensemble. Il était très démonstratif (moi aussi je suis même dans la dépendance affective d’après ce que j’ai pu lire sur ton site… ) j’avais des je t’aime, des ma chérie, des mon amour, des tu me manques dans tous ses sms. Je dormais quasiment tous les soirs chez lui. Les mois ont passé et il est devenu distant et je comprenais pas pourquoi. C’est quelqu’un qui a du mal a parler quand ça ne va pas et il m’avait juste dit qu’il y avait des petites choses dans notre relation qu’il voudrait qu’on arrange mais il n’a jamais réussi à me dire ce que c’était. Moi le voyant s’éloigner je n’ai arrêté de le harceler au point de lui rendre la clef de chez lui qu’il m’avait rapidement donnée quand on est sorti ensemble. J’ai fait cela pour le faire réagir et pas dans le but de le quitter. Le problème c’est que lui l’a très mal pris. Suige a cela pendant au moins deux mois j’ai tout fait pour m’excuser de lui avoir rendu sa clé mais tous mes sms ne servaient a rien… il me repondait mais comme un ami. Jusqu’au jour où j’ai appris qu’il avait couché avec une fille au boulot. Je lui ai alors dit ses 4 vérits par sms et que je voulais qu’il me rendemes affaires qu’il m’avait déçue que jamais je ne pourrais refaire confiance à quelqu’un. Suite à cela je ne lui disais même plus Bonjour au travail je l’ignorais complètement tellement il m’avait fait mal en faisant ça alors que moi je mexcusais et j’essayais d’arranger les choses entre nous après l’histoire de la clé. 15 jours plus tard il est venu me parler au boulot et a commencé a me renvoyer des sms où il m’a expliqué que quand je lui avais rendu sa clé ça lui avait brisé le coeur qu’il ne pourrait plus jamais faire confiance à quelqu’un et que pour lui dans sa tete à cause de ca c’était fini entre nous mais qu’il n’avait jamais réussi a me le dire. Que c’est après ca qu’il était mal qu’il a couché avec la fille. Il s’est excusé de m’avoir fait du mal. Il m’a dit qu’il ne pouvait pas me zapper de sa vie etc… bref on s’est remis ensemble et moi j’ai tout fait pour lui montrer que je tenais a lui qu’il pouvait toujours compter sur moi et j’ai recommencé mes grandes déclarations d’amou. Jvoulaisle rassurer après le coup de la clé. Lui en revanche de son côté ne me disait plus je t’aime ou ma chérie. Et quand je lui demais pourquoi je n’avais pas de mots gentils il me repondait qu’il n’y arrivait pas pour le moment et que olus j’allais lui parler de ca plus il allait se braquer. Mi juillet il est parti en vacances 15 jours et a son retour je pensais qu’il allait avoir hâte de me voir. Et la semaine où il edt revenu il a prétexté tous les soirs de la semaine qu’il avait des choses de prev7. Chaque soir il avait une excuse. Je lui ai dit pzr sms que je comprenais pas pourquoi il voulait pas me voir, que c’était pas normal après 3 semains sans se voir que je ne devais pas lui manquait. Les semaines précédente s je lui avais aussi reproché quo7ne se voyait pas beaucoup que je passais toujours après tout le monde et que j’aimerais qu’il soit plus attentionné avec moi (comme avant en fzit) parce qu j’avais l’impression de ne pas compter a ses yeux. Lundi dernier jai donc encore demandé si on pouvait se voir le soir car il m manquait et il m’a encore sorti une excuse. Jelui ai dit qu’on avait l’impression que jene comptais pas pour lui et je n’ai plus eu de reponse comme très souvent quand je lui pose ce genre de questions il ne répond pas a mes sms. Donc voilà depuis lundi dernier je n’ai pas donné de nouvelles du coup ( j’ai voulu mettre en place le silence radio) mais c’est horriblement dur pour moi. Et il ne me donne aucune nouvelle. Au travail j’ai décidé de ne plus le calculer non olus et je me suis dit que si dans une semaine je n’avais toujours pas de nouvelles j’enverrai un sms lui demandant a nouveau de me rendre mes affaires.
bonjour j’ai rencontrer un homme de qui j’était très proches avec qui j avais les mêmes délires ont ce comprenais sur tout ont était très fusionnel ont s’entendait vraiment sur tout ont à fini par s embrasser et même coucher ensemble ont ce parler du matin au soir ont ce voyais très souvent ont fessait tout ensemble ont était comme un couple mais il sort d’une relation de 6 ans et me dit que pour l instant il veut pas de relation et ne veut rien avec moi sauf que sa fait 4 mois que sa dure et moi je me suis attacher à lui il ma laisser plusieurs sous entendu mais depuis qu’il a compris que j’était attacher à lui il et très distant et ne me parle presque plus je ne sais plus comment agir … en sachant que j’ai 3 enfants je me dis que c’est sûrement pour sa qu’il ne veut pas s engager avec moi mais des le départ il le savais que j avais des enfants et ils les connaissait très bien !! je c plus quoi faire je tien vraiment à lui et ne veut pas le perdre .
Je suis actuellement avec enfin nous sommes en pleine crise justement car il n’est jamais avec moi ,il est deux ans plus jeune que moi ,je vais avoir 30 ans donc une envie d’être posé et surtout savoir où aller ,lui qui est un grand séducteur de base à voulu se mettre avec moi pour se poser on arrive à 4 mois de relation avec une guerre sans relâche pr moi il passe son temps qu’avec ses amis toujours tout le temps moi je n’existe qune fois par semaine , il m’apel m’écris tout les jours les banalités mais c’est tout, en ce moment j’ai complètement vriller je ne supporte plus ms pourtant je l’aime , la nous sommes en phases ou il ne sait plus si il a envie d’être en couple ou non, il a un blocage affectif ,il me dit que des qu’il aime une fille il fuit pourtant il m’aime bien d’après luii à part prendre mes distances je ne sais plus quoi faire pour le faire réagir, il me dit si on se quitte j’ai peur que tu me manques ….ouii ms bon je souffre moi à côté de ce comportement et il en est conscient que dois je faire…..silence radio total lui répondre brièvement lorsqu’il me parle je ne sais plus j’ai baissé ma garde et j’ai peur de perdre le contrôle ….

Cela fait 1 an que nous nous sommes rapprochés avec X. J’ai 31 ans et lui 42. Nous étions tous les 2 en couple mais dans une relation qui ne nous convenait plus (non mariés je précise). Nous nous sommes rapidement avoué notre attirance puis nos sentiments grandissant et c’est devenu très intense. Nos échanges étaient surtout basés sur des sms et appels car nous ne voulions pas “abuser”, ni que cela dérape. Faire les choses (presque) dans l’ordre. Quelques rencontres de temps à autre mais “sages”. Beaucoup l’impatience toutefois mais nous ne voulions rien précipiter. Malgré tout, c’était des sms à longueur de journée, on est devenu dépendant l’un envers l’autre. Puis il s’est séparé de sa compagne. Puis quelques semaines après, moi également de mon côté. Nous attendions tellement de nous retrouver enfin, même si nous savions que l’on n’allait pas vivre ensemble du jour au lendemain. Mais il me disait malgré tout qu’il ne cessait de se projeter avec moi, dans tous les moments de sa vie. Qu’il voulait que je devienne sa femme, que dès qu’on serait ensemble on ne se quitterait plus jamais… bref. J’ai toujours été assez méfiante par mon passé à ce niveau là. Je sais que trop en dire sur ses sentiments peut renverser la balance et faire fuir. Mais il était tellement expressif que j’ai fini par lui ouvrir mon coeur sans limite.
Il me semble que si un silence est installé « pour rompre une relation », le message est clair. Encore faut-il que ladite relation soit effectivement rompue, car si elle existe encore, alors le silence marque une posture ambivalente : je reste mais je ne communique plus. Il peut s'agir de peur (de ce qu'on pourrait dire ou de ce que pourrait dire l'autre), de désarroi (ne plus trouver les mots), de maltraitance (imposer le silence, par malveillance), de dépression (repli sur soi, incapacité à s'ouvrir)...
Voila j’ai rencontrer un mec en vacance on sait tout de suite plu on a apprit à ce connaître un peu et on sait embrasser, il habite à 1h30 2h de chez moi on avait dit qu’on allait ce revoir du moins cest lui qui insistait le plus, quand on est rentrer on a continué à garder contact le soucis c’est que la plus part du temps cest moi qui envoie en première le message il me répond normal mais cest quand même à moi de parler la première. Par contre jeudi il devait me tenir au courant pour ce week-end mais comme d’habitude il a oublier du coup j’ai relancer et vu qu’il répondait pas je lui ai demander si vraiment il comptait me voir s’il avait envie qu’on continue en gros je sais bien qu’il avait pleins de choses à faire mais je voulais savoir. Il m’a répondu tout de suite en s’excusant et en me disant qu’il pourrait pas car il a beaucoup de problème familliaux du coup je lui ai dis que j’étais la s’il avait besoin de parler il m’a expliquer en gros ce qu’il ce passait et il m’a dit qu’on en reparlera quand on se verra. Depuis pas de nouvelles jai pas relancer non plus mais du coup je sais pas quoi faire je suis un peu perdu. Merci d’avance
De plus tu parles du fait d’aimer comme étant un travail et comme tu le sais sans doute ce mot vient du latin tripallium qui désignait autrefois un instrument de torture. Or pour quelle raison devrait il s’investir ou continuer de s’investir dans une relation pour laquelle il doit souffrir car faire des efforts qui ne lui apportent pas vraiment de plaisir ? En ce sens je rejoins le propos de ton ex sur le fait que l’absence de naturel ne peut pas être de l’amour.
Ceux qui ont tendance à s’accrocher à ces demi-relations (demi-molle, oserais-je dire) sont ceux pour qui les opportunités sont rares. Si vous rencontrez vingt nouvelles personnes par mois, vous trouverez dans le lot quelqu’un qui vous admire et vous aurez à coeur de faire le ménage et sortir de votre vie ceux avec qui cela ne fonctionne qu’à moitié.
salut, peux tu m’aider ? cela fait 3 mois qu’on se connaît et il ya 1 mois il ma dit qu’il voudrait se mettre avec moi que je lui plaisais il m’écriver beaucoup et cetter lui qui m’envoyer le 1 er sms … je l’est fait attendre 3 semaine puis nous nous somme mis enssemble mais depuis il m’écrit un peu moins et parfois c moi qui lui envoie le 1 sms il me dit parfois de belles choses du genre ( fait moi craquer et tu sera ma femme ) etc .. mais parfois jai l’impression qu’il s’en fiche un peu de moi , et on se dispute souvent pour des truc sans importance il est tres jaloux et moi pareil ( ps: il ma dit qu’il aimer que je sois jalouse) mais jai peur que sa jalousie vienne seulment du fait qu’il ne veux pas passer pour un pigeon devant ses collegue, comment savoir si il m’aime ou si je suis juste une fille comme les autres sans importance ? :s

Je perçois le besoin de silence comme un besoin de reprise de distance affective. Un désir de se recentrer sur soi. Quelle que soit la valeur de la relation, le désir de silence exprime un besoin d'en diminuer l'importance relative. Il s'agit d'un processus analogue à celui de la défusion, bien connu dans la relation amoureuse, mais qui peut exister à moindre échelle dans toute relation. Vient un moment où la dynamique relationnelle marque une inflexion pour l'un des partenaires. Ce qui ne signifie pas qu'il en souhaite la fin...

C’est difficile de répondre de manière générale. Chaque cas est particulier. Il faut voir les raisons de la séparation et ce que le conjoint actuel a que l’autre n’avait pas. En fait on a sans cesse l’illusion que l’autre, que l’on connaît moins bien que notre conjoint, est mieux que ce dernier. Ainsi, le risque est d’enchaîner les échecs que non, je réitère, personne n’est parfait et il y aura toujours des différends dans un couple… Et heureusement car la réconciliation est tellement agréable!


Bonjour, je suis une jeune fille de 23 ans avec un garçon de 3ans. sa fais 6 ans que je suis avec le papa qui a aussi egalement 23 ans et ont vie ensemble, mais le probleme c’est quil me cache plein de chose dans sont telephone ces appel il trouve sa chiant que je veut tout savoir et puis aussi se sont ces amis je le laisse sortir faire se quil veut mais parfois je trouve sa un peut de trop et je me retrouve la plupart du temps toute seule, alors je lui dit que je me sent seule que jai aussi besoin de vivre, il ne veut jamais sortir avec moi quelque part et que j’aimerais partage plusieurs chose avec lui mais il nie tjs il prends tout a la rigolade il ne me prends jamais au serieux et sa me rend dingue parfois car j’ai envie de parler serieusement avec lui et de tout se quil passe et il prends rien au serieux. donc j’ai decide de prendre soin de moi de change plein de chose de plus envoye de msg mais bon comme ont vie ensemble je ces pas trop my prendre et comment faire pour quil reagisse un peut. il me dit c’est mon comportement qui fais quil sort tjs mais je lui dit que c’est a cause que lui part et que je me sent seule que je suis comme sa.. je veut vraiment pouvoir partage plein de chose et le laisser aussi parfois sortir avec ces amis mais alors que moi aussi je puisse sortir car lui peut tout faire et moi rien du tout. je ne veut pas le perdre quesque je peut faire pour essaye de lavoir plus pres de moi et partage plus de chose avec lui…
Confronté à l’absence, à la distance et au manque, voire aux indices (photos…) laissant entrevoir votre vie et vos rencontres actuelles, l’homme qui, il y a quelques mois encore, ne vous regardait plus, souffre désormais au plus profond de sa chair en imaginant la vôtre s’offrir au contact lubrique de ceux que son âme de chasseur perçoit comme des concurrents
Bras croisés timidement, tête baissé, petite voix, regard fuyant… tous ces signes dénotent un manque de confiance voire un désintérêt de la personne à laquelle on parle. Vous voulez séduire une femme ? Soyez fier ! Tenez-vous droit (inutile de bomber le torse, gardez simplement vos épaules droites), mettez les mains dans vos poches latérales ou arrières, sur vos hanches ou encore mieux, parlez un peu avec les mains. Vous devez avoir une attitude ouverte, vous devez donner à votre conquête l’impression que vous recevez et accueillez ses paroles avec bienveillance et bonheur. Regardez-la dans les yeux, écoutez-la attentivement et, si vous êtes en soirée, n’hésitez pas à poser délicatement votre main en bas de son dos lorsque vous vous penchez vers elle pour l’écouter. Si vous avez l’occasion de lui faire la bise, favorisez le contact en posant votre main sur sa taille. Pour séduire une femme, vous devrez être en mesure de lui montrer que vous pouvez être sensuel, poser simplement votre main chaude sur sa taille et faire preuve de douceur en lui faisant la bise sera un bon point (rien n’empêche de prouver votre virilité plus tard !).

Je sais qu’il tient à moi et je sais qu’un jour tout sera terminé, par je ne sais quelle force. Je ne sais pas comment réagir, agir comme d’habitude car nous sommes très bien ou renoncer de moi-même ? Si c’était à une amie que ca arrivait, je ne saurais même pas lui conseiller de profiter ou de partir. Je me projetais un peu avec lui, des fois non. Je voulais savoir pourquoi il m’a dit une chose si catégorique, c’est tôt pour décider. Il m’a dit que c’était en rapport avec une conversation qu’on a eu sur la confiance récemment, qu’il devait me dire tout ça sinon il aurait eu l’impression de profiter de moi et de me trahir.
Salut Charles. À de nombreuses reprises, il suffit de faire un ou deux rendez-vous avec une fille pour se rendre compte qu'elle ne te correspond pas, ou encore une fille à qui tu aurais donné ton numéro par faiblesse sachant que tu n'étais pas vraiment intéressé, ou encore une fille de ton cercle social qui fait une fixation sur toi. Les possibilités sont nombreuses. Ce serait une très mauvaise idée de vouloir la caser dans la friendzone, cela ne fera rien d'autre que la bousiller, pourquoi vouloir lui faire subir ça ? De même que tu ne seras jamais vraiment ami avec une fille qui te fait fantasmer.

On aimerait tant avoir des réponses ,moi du moins.......mon fils de 38 ans fait des va et vient chez moi reste quelques mois. Se refait une santé financière en travaillant à nouveau. Les relations sont bonnes ......puis plus de nouvelles ,il me dit à tantôt man et ne vient pas.......il n est pas en ordre de carte d identités depuis 5 ans. Ment ou n osé pas me dire la vérité ,également à ses amis il montre une autre face .....cela fait maintenant plusieurs années que cela dure ,et chaque fois je lui ouvre ma porte et mon coeur de maman car il n à plus de boulot qu il abandonné volontairement ....la également il ne donne plus de signes à son chef. Bien sur les questions se bousculent serais je une mère castratrice?????j ai laissé un message qui dit tu me manque .....

« La durée n’a pas d’importance. Je suis toujours très proche d’un mec avec qui je suis restée deux semaines et un autre deux ans. C’est plus une question de feeling, et ça dépend de comment la relation s’est terminée. Si c’est une fin « normale» et non avec perte et fracas, si l’un et l’autre se sont respectés dans la rupture, y a pas de raison de se perdre. Laissons le temps et l’eau couler sous les ponts. »
Mais il ne s’agit pas non plus de mettre votre plaisir de côté. Le plaisir sexuel se partage. Tout comme le plaisir que vous prenez dans le processus de séduction, ça doit être un plaisir mutuel et pas dans un seul sens (le votre ou le sien). Vous devez vous faire plaisir quand vous lui faites plaisir. Sinon vous allez très vite relâcher vos efforts.
Entièrement d’accord avec toi, Kamal. Après 3 ans de game j’ai rencontré cette fille dont tu parles … Je l’ai rencontrée par hasard, au milieu de 400 personnes. Trois rencards après on était ensemble. Mais le plus dur restait à faire, et presque deux ans plus tard ce jeu de séduction est encore une activité à plein temps! Je pense que dans tout couple, c’est le jour où on arrête de jouer, de chercher à séduire l’autre constamment, que ça marche plus.
Apres les 15 jours de vacances, on s’est retrouvé le plus normalement du monde, mais on avait comme perdu un peu de notre complicité… la situation devenait pesante avec ses froideurs, je lui accordais alors moins d’interet, ce qui créa une guerre froide entre nous… j’ai tenté d’améliorer la situation sans harcelement et avec beaucoup de tacts… il n y a pas eu d’amélioration convainquantes…
L’idée, c’est qu’on vous aime, pas juste pour une histoire de sexe, mais parce que vous êtes différents de nous, pour le plaisir de l’aventure, de l’exploration presque « coloniale », partir à la découverte d’une terre inconnue, de sa culture, de ses reliefs, par la vision, la parole, le toucher.Un beau voyage vers l’autre, tout ça sans aller très loin, ni casser sa tirelire.Une terre où parfois on a envie de s’installer pour toujours.Et je crois que pour les hommes, c’est un peu la même chose : l’aventure, à portée du quotidien, à laquelle s’ajoute une notion qui doit venir de l’âge de pierre, de la chasse, je ne sais pas : le désir de possession, d’attraper une proie…
mon histoire a commencer quand j ai bosser vendeuse pendant 1 mois chez un homme de 30 ans moi j ai 28 ans apres jai trouver un vrai boulot j ai dimissioné il m mas invité a diner depuis tous les jours les sms on se voyait 3 fois par semaine les bizou les fleurte apres il me dis il a une copine on sest quiitter pendant 1 mois il ma recontacter en me disant tu me manque on a repris contacte puis il a commencer a mignorer de nouveau jai lui di je taime je souffre comme sa on se vois plus il mas di oui je respecte ton choix si t es sur .moi je l aime je le veux je veux je suis perdu que dois je faire aidez moi svp
Bonjours jai 27 ans . Moi et mon conjond fait un ans et 2 mois nous somme en couple . Je me suis intaller avec lui en janvier cette anner car la job nous le permetta pas au paravan . Il venai a tout les fin semaine . On saime comme des fou .mais depuis je me suis intallee avec lui il a commancer a faire des projet presonnel avant non . On se chicanne et cest toujours de ma faute selon lui . Qoui faire je commence a me dire qui est pu vraiment interesser a moi .

S’il ne raconte pas grand-chose – en ce sens qu’on ne peut déceler un fil conducteur à ce roman en mal d’intrigue –, Des hommes qui s’éloignent fourmille en revanche de toutes sortes d’idées, autant de critiques des multiples facettes de la société post-moderne dans laquelle nous vivons. Construit en agglomérant des clips de la vie quotidienne, Taillandier esquisse ses personnages dont les conversations tournent vite au dénigrement systématique de tout ce qui est, à un moment ou à un autre, admis par la majorité. Ainsi s’attaquent-ils à la conscience vertueuse des humanitaires, à l’omniprésence de la publicité, au discours unidimensionnel des médias, etc. C’est de cela, en fait, que ces hommes s’éloignent… et on peut se demander, à la fin, s’il ne vaudrait pas mieux bâtir une société sur ce qui unit les citoyens plutôt que de mettre en exergue ce qui les divise. Des hommes qui s’éloignent est un roman à lire, ne serait-ce que pour comprendre ce qui pousse certains individus à dériver vers l’extrême droite. Des hommes comme Xéni, par exemple, qui « attire l’amitié des hommes et l’amour des femmes, se dirige vers ce qu’on appelait jadis le nihilisme, et qu’on appelle aujourd’hui l’extrême droite. Il rejette les pieux mensonges qui nous permettent encore de vivre ensemble. Il s’éloigne ».
tous les indicateurs sont au rouge dans votre relation : il a un passé d’infidèle et il regarde les filles quand il est avec vous, ce qui ne vous rassure pas. Alors que vous avez du mal à faire confiance. Et tout cela dans une relation à distance où il faut 2 fois plus de confiance que dans toute autre relation. Cela ne peut pas fonctionner si vou restez dans cette situation.

Je n’aurai jamais imaginé recevoir autant de courriel avec cette question. Que ce soit aux USA ou en France je constate que les hommes laissent une image de crainte de l’engagement amoureux. Et pourtant j’en accompagne également des centaines qui n’ont qu’une seule envie, celle de trouver une femme qui saura les chérir et avec qui ils pourront vivre une histoire magique.
Le ressentiment, c’est l’accumulation de l’influx (nerveux, émotionnel, rationnel, tout ce que vous voulez) qui vous permettra non seulement de partir, mais également de vous retenir de revenir quand les raisons 2, 3 et 4 sèmeront le doute dans votre esprit, faisant vaciller toutes vos certitudes et remettant en cause votre beau départ chevaleresque.

Parfaite complicité avec Lui dans nos échanges mails et téléphoniques, Jamais trompé mon mari. Nuits blanches.Tout pour ma famille (je suis le pilier de ma famille). Mais énorme besoin de savoir si c'est toujours le même homme que j'ai connu, aimé, attendu. Enthousiasme de sa part, gigantesque angoisse pour moi (le reconnaitraI-je? ai-je changé? nous plairons-nous encore? et après?). Pasde culpabilité parce que j'avais le sentiment d'avoir rempli au maximum mon rôle d'épouse, de mère, et d'amante. Mon mari m'aime mais la vie est vraiment extremement difficile à ses côtés.
Moi, je suis très amoureuse d'un homme marié, a chaque fois qu'il me vois à l'église où en circulation, il ne cesse de me fixé et moi aussi. Mais j'attendais qu'il fasse le premier pas mais non. Il y a deux jour, je l'ai avoué mais sentiments mais sincèrement, il n'a pas voulu être claire s'il veux de moi ou pas,genre il se montre trop religieux.,mais il m'a promi qu'il dira rien a sa femme. Franchement je l'aime depuis 3ans, même si sa ne sera pas possible vu qu'il est marié, je souhaiterais au moins passé des moments intime avec,peut être que cela va me consolé. Vos conseil sont vivement attendu
Beaucoup d’hommes et de femmes vont être surpris(e) et même parfois choqué(e) en lisant cela mais c’est pourtant la façon la plus simple, comme je l’explique dans cet article afin de stopper n’importe quelle crise de couple. Je ne suis pas en train de dire que tous les hommes et toutes les femmes sont mauvais(es) et que l’on ne peut pas être bien dans son couple. Il faut simplement se rendre à l’évidence, ce que l’on fait pour lui/elle on le fait aussi pour nous même afin de connaitre une forme de bonheur personnel.

Voilà mon histoire est un peu compliquée, j’ai rencontré un homme alors que j’étais en couple, nous avons avons vécu 7 mois très bien à nous voir en sachant que nous habitons pas dans la même région. C’est lui qui est venu vers moi au début et je ne lui est rien caché. Il me dévoilé ses sentiments, nous nous appelions tout les soirs et on se racontait nos journées et d’envoyer des SMS tous les jours. Je suis parti en vacance avec mon copain et depuis mon retour, je le sentais distant. Je lui est dit ce que je ressentais et que j’étais prête à tout quitter pour lui mais vu son comportement, je ne le comprenais pas. Il m’a ensuite rassuré en me disant qu’il était overbooké avec son travail que ce n’était pas contre moi, qu’il m’aimait et qu’il allait faire des efforts. Durant les trois semaines suivantes, il prenait moins de nouvelles et répondait de temps en temps à mes messages. Puis, quelques jours plus tard, il m’apprend par message qu’il est complément perdu que son ex, mère de son enfant, souhaite revenir vers lui et qu’il ne sait pas quoi faire que si il retourne avec c’est pour son enfant. J’essaye de comprendre d’être compréhensible. Et depuis, je n’ai pratiquement aucune nouvelles, il me dit qu’il a besoins de souffler et de personne, je devais aller le voir, il a annulé car il n’avait toujours pas pris sa décision. Je laisse du temps pour lui, je lui avoue tout mes sentiments et ce que je ressens, aucune réponse. Il a bloqué mes appels, je ne le comprends plus. Enfin, je suis obligé de le contacter avec un autre numéro pour l’avoir et qu’il me dit qu’il travail et ne peux pas parler pour le moment. Il m’envoi un message direct après en me disant qu’il est très mal psychologiquement, qu’il a eu un décès dans son entourage, que son ex belle mère est à l’hôpital et qu’il est encore perdu et qu’il est dsl mais que ce n’est pas le moment pour lui de me donner des nouvelles… Il répond à moitié à mes questions ne parle que de son mal être et du fait qu’il soit perdu…
A l’époque, les transis d’amour me rasaient. Le lendemain, il m’a téléphoné, et je me suis fait le coup classique : "Pourquoi il ne serait pas différent avec moi ?" Pendant deux mois, on a passé presque toutes nos nuits à faire l’amour. Ensuite, la Berezina a commencé ! (Rires.) J’avais de plus en plus souvent sa messagerie, il s’était mis à filtrer mes appels, travaillait soi-disant tout le temps, recommençait à voyager, à avoir des dîners professionnels... Ce qui ne l’empêchait pas de finir chez moi, ivre, à 3 heures du matin, quand il ne voulait pas rester sur un râteau...
Certains peuvent se demander en lisant ce qui précède si c'est bien la pensée de l'Église catholique car il est vrai que l'évangile est parfois interprété de façon trop personnelle. Eh bien, voici ce que dit l'article 1058 du catéchisme de l'Église catholique, publié en 1992 : " S'il est vrai que personne ne peut se sauver lui-même, il est vrai que "Dieu veut que tous soient sauvés" (1 Tim. 2/4) et que pour lui "tout est possible" (Matthieu 19/26) ".
La deuxième fois, c’est moi qui ai quitté quelqu’un que j’aimais énormément, parce qu’il était toxique pour moi. J’ai réalisé que garder le contact ne faisait que rendre la rupture plus difficile. Savoir ce qu’il faisait me rendait jalouse, et malheureuse ; rester amie avec lui c’était finalement comme d’être en couple, sans les avantages. Dans les deux cas, une rupture complète de tout contact a été salvatrice, même si c’est une décision qu’au départ je ne voulais pas prendre, car à chaque fois j’ai perdu mon meilleur ami.
Petit exemple, lorsqu’une femme vient me consulter pour un coaching en séduction afin de trouver la perle rare, elle a très souvent un homme précis en tête ou un modèle de relation qui lui conviendrait parfaitement, alors qu’à l’inverse les hommes ont tendance à ne rien prévoir de précis. Leur challenge est plutôt d’être capable de parler à une inconnue, de vaincre leur timidité ou tout simplement de travailler sur leur séduction.
Je viens de me faire larguer… Au bout de 6 mois l’homme me dit que je suis la femme de sa vie, la meilleure chose qu’il lui soit arrivé, mais qu’a chaque fois qu’il me regarde il a peur. Peur de me rendre malheureuse par la suite, peur de ne plus pouvoir se détacher de moi… Il a même pleurer pendant la rupture, alors que c’est quelqu’un qui ne pleur jamais. Je suis resté 5 ans avec un homme et je n’ai jamais été aussi triste que maintenant, je ne mange plus, je ne dors plus… Il ne reviendra pas je le sais, mais je l’attend quand même, je sais je suis pathétique… Mais je n’arrive pas à m’en remettre…
Et savourer l’instant présent, cela ne signifie pas à mon sens ne pas penser, ne SURTOUT pas faire de projections parce que ouhlala, tu risques d’avoir une migraine. Cela ne t’empêche pas de faire des projets. Cela ne veut pas dire que tu ne donnes pas un cap à ta relation. Mais cela vient petit à petit. Tu apprends à connaître l’autre, tu t’y attaches, tu t’engages progressivement. Mais je crois qu’entamer le début d’une relation avec cet état d’esprit, permet de rester lucide. Et évite bien des déconvenues.
Il fut un temps où un rapport d’antagonisme déterminait toute rencontre entre chrétiens de confessions différentes. Peu de vrais « ?dialogues? », mais bien des « ?monologues juxtaposés? ». Au lieu de chercher la part de vérité qui se trouve chez l’autre, il fallait à tout prix prendre le contrepied. Ainsi sont nés bien des caricatures et des stéréotypes, des oppositions artificielles dont on peine à sortir encore de nos jours. Tout cela amène à un appauvrissement mutuel, non seulement parce que les dons des autres sont délaissés, mais également parce que le besoin de prendre le contrepied fait relire sa propre tradition d’une manière qui la déforme.
Ce n’est pas triste mélie, je suis quelqu’un de joyeux et d’optimiste au quotidien. Je ne parviens plus à avoir des étoiles dans les yeux après une rencontre, c’est tout. Ce n’est même pas volontaire, c’est juste que j’ai perdu ça… Du coup je suis prudente mais ce n’est pas un mal, et ça n’a pas empêché mon chéri de tomber amoureux (je pense même que ça a provoqué ses sentiments, cette distance : toujours le « fuis moi je te suis, suis moi je te fuis »)
×