A moins que vous ne soyez un adolescent, vous n'avez aucune raison de l'inviter au Mac Do, ni de lui envoyer des texto truffés de fautes. Ce qui peut paraître charmant à 18 ans devient franchement ridicule et contreproductif quand on affleure la trentaine. " Une certaine qualité de vie est au cœur des stratégies de séduction" rappelle Alexandre Roth.
Vous allez entendre de la bouche des tous meilleurs au monde toutes sortes d’idées merveilleuses qui vont vous épater, et des conseils pratiques concernant les rencontres et l’attirance. L’expérience et le succès de ces conférenciers dans l’aide qu’ils ont apportée aux femmes (et aux hommes pour certains d’entre eux) dans leur vie amoureuse est suffisante pour que je me sente chanceux rien que parce qu’ils participent à mon programme et sont sur scène avec moi.
je lui es dis ne plus supporté son manque de présence d’implication et surtout de ne s’être pas encore vu a par les photos vidéo et autre ... je lui es dit que j'etait entrain de m’essouffler je suffoqué et que j'envisagé la rupture ... il ma répondu qu'il comprenez ma fatigue qu'il avais du mal a composé entre ca boite moi ca fille ca famille c'est coup de moue ... je lui es dit que mon but n’était pas de lui faire du mal mais de nous sauvé il ma dit je sais que c'est pas ton but mais ca me gave vraiment c'est difficile en ce moment en plus ce n'est pas une bonne période "son entreprise" suite a ca nous nous sommes dit que nous allions faire des efforts lui de ce libéré moi d'etre patiente !
Bonjour, en octobre 2014 je me suis mise avec lui, il m’a ensuite quitté en novembre pour une autre fille, il est resté avec pendant 4-5 mois puis l’a quitté. En février il est revenu vers moi en s’excusant etc, puis nous nous sommes remis ensemble en avril. J’ai eu du mal à lui faire totalement confiance au début, puis petit à petit je lui faisais confiance. Il sort voir ses amis assez souvent, et moi j’ai rarement le droit de sortir, et quand je le fais il me fait la gueule et on s’engueulent. Il y a peu de temps nous nous sommes prit la tete par messages, et à la fin de la conversation il m’a quitté sachant qu’on s’es fait la promesse de ne jamais se laisser.., j’ai donc acquiescé et lui ai répondu “d’accord”, juste après ça il m’a dit qu’il ne me quittais pas mais que ça le saoulait qu’on se prenne la tete alors qu’on était fou l’un de l’autre. Je lui ai demandé pourquoi il avait réagit comme ça il m’a dit qu’il voulait seulement voir ma réaction. Depuis je le trouve assez distant et le fait qu’on ne se soit pas vu depuis deux semaines le rend encore plus distant, il dit que ça le saoul car il est sur que je vais partir alors que non.. Mais nous pouvons passer 6 h sans s’envoyer de message, je ne sais pas comment réagir car j’ai peur qu’il parte encore une fois, quand je lui en parle il dit que je n’ai pas confiance en lui et que ça le saoul, est ce que je devrais etre distante mais montrer que tout va bien sans lui ou je ne sais pas? le problème c’est que si je suis distante j’ai pas envie qu’il s’en aille car plus rien à faire de moi, et j’ai envie qu’il ne sois plus aussi distant..
Ma copine me l’a présenté comme étant son ami la première fois puis quand je lui fais la remarque de mon coup de cœur,la seconde fois elle m’a dit que c’est son petit ami!J’avoue que depuis plus d’un mois elle et lui avaient l’intention de se rapprocher pour une relation mais elle ne s’intéresse qu’aux matériels et lui qu’aux sexes avec les filles qu’il croisait vu qu’il avait déjà une relation à distance avec une autre!Alors j’ai tenté de le voir comme un simple ami,mais c’était trop difficile car elle et lui ne me lâchaient plus,ils m’invitaient à me joindre à eux aux soirées et venaient tout le temps chez moi en fait on se côtoyait fréquemment!Et quand on s’est tous bien rapproché amicalement,les soirs on se retrouvait en boite,il me proposait chaque fois de me mettre près de lui me disant que ça le rassurait,ainsi j’obéissais et lui me caressait délicatement mes parties découvertes(les bras/le cou/la hanche etc…)et moi je suis restée confuse ne sachant pas quoi penser,c’était bizarre mais je n’ai su rien faire jusqu’à ce que mes sentiments s’accroissent et là je venais les rejoindre pour le voir.Un soir il est venu chez moi avec ma copine et on est resté bavarder jusqu’à ce que je ressente le sommeil m’emporter et je me suis allongée pour dormir mais 10 mins plus tard j’ai été éveillé par les sons de gémissements de ma copine faisant l’amour avec lui et là,j’ai ressenti une douleur me percer la poitrine…
Je souhaiterais partager avec vous ma situation et si possible avoir un retour de vous. Tout d’abord je trouve votre description de l’engagement si belle que j’en pleure. De mon côté je suis en relation avec un homme turc depuis un an et 18 mois. Nous sommes amoureux l’un de l’autre nous partageons des moments inoubliables. quand je suis avec lui je me sens femme et je suis heureuse. Il y a de cela 6 mois j’ai abordé le sujet de l’engagement matériel et depuis nous sommes sous une bulle de stress et d’angoisse à en arriver à penser de se quitter. Il y a pour cela deux raisons il a en même temps peur de souffrir par la suite et donc de s’engager et le deuxième à ma grande peine il me reproche qu’il ne soit pas mon premier homme. Il est musulman, je le suis également mais pour moi la virginité n’est qu’un critère et que ma personnalité est beaucoup plus importante. Il me dit que je suis la femme parfaite pour lui mais qu’il n’arrive pas à ne pas être jaloux du fait qu’il n’a pas été le premier. Je suis un peu perdue, je n’ai pas envie de le perdre mais en même temps je ne sais pas si un jours il pourra dépasser cette idée. Comment faire, dois je le quitter ou dois je rester avec cette situation ? Merci
J’ai donc décidé, pour mon propre bien-être, de lui en parler. Je ne lui ai pas fait de crise, larmes, déclarations ou autre, je lui ai simplement dit que je ne savais plus sur quel pied danser avec lui (sans reproche), que je n’arrivais pas à le cerner moi-même et que comme ce doute était très pesant je devais lui en parler bien que je n’étais pas très fière en tant que fille de devoir amener ce sujet. Et que si je le faisais j’étais prête à entendre n’importe quelle réponse parce que je savais que toutes seraient un soulagement me permettant d’avancer de pied ferme.
Oui...et on doit tirer des enseignements du silence ...sinon c'est vain . Prendre du recul sur la situation et se dire que c'est peut-être moins grave qu'il n ' y paraît ! Voilà ma simple et modeste participation à cette réflexion sur le silence .Nulle doute ...que d'autres personnes , un soir vont continuer à écrire sur ce beau , terrible, cruel , magnifique thème !

je suis avec mon copain depuis 18 mois. Nous avons pris le temps de nous reconnaître avant tout contact physique. Je lui ai dit ce que je recherchais et lui ai bien dit que à 28 ans ( à ce moment là j’en avais 28 ) je ne voulais pas perdre mon temps. De religion musulmane ( lui aussi d’ailleurs ) je lui ai aussi clairement dit que j’aimerai un mariage religieux ( le plus basique et le plus officiel ) assez rapidement si nous sommes compatible : chose à laquelle il a agrée.


Est-il possible de redonner confiance à un homme qui a vécu une grande déception amoureuse au point de considérer que son cœur ne peut plus aimer ? Il dit être attiré, physiquement, intellectuellement,… mais se dit incapable d’imaginer s’engager… quelle attitude adopter pour qu’il reprenne confiance en l’amour, et qu’il ose s’investir dans une nouvelle relation avec moi ?

Le dernier rendez-vous cancellé il m’a demandé quand j’allais dans son bout car je vais dans la ville où il habite le mardi, je lui ai répondu: Mardi prochain. Il pensait que j’irais avant, je lui ai dit que j’étais occupée pour la fin de semaine. Nous avons convenu de nous voir mardi prochain après mon rendez-vous. Je lui ai fait savoir gentiment que si il cancellait mardi que je vais commencer à croire qu’inconsciemment il désir pas me rencontrer.
Bjr Mr cormont.j’entretient une relation sa fait 4ans avec mon chéri. Il a eu un enfants avec une autre dans notre 4ans suit a son infidélité. Il di ne plus etr avec la fille cki es faux car j’ai causer avec cette dernier qui ma dit kel ne l’aime plus et lui a mem di merde mais lui ne l’accepte pas .elle saï ke je suis avec lui et lui il lui di kil va nous marié tout les 2 .mais a moi il dit qu’il n’es plu avec elle.je ne saï plus ce qu’il veut .il me dit ke c avec moi il veut rester, il di a lotr kil ne peu pas la laisser et kil va nou marier tout les 2.mais a moi il n’ose pas le di ckil lui di.
« Par rapport aux potes, dans mon expérience perso c’est un peu comme un couple avec des enfants : on s’est partagé la garde ! Pas en alternance, mais le temps a fait que chacun a gardé des liens plus proches avec certains potes, et que d’autres se sont éloignés, c’est la vie. Cela dit quand on arrive à réunir toute l’équipe, il n’y a pas de gêne particulière, les choses ne sont justes plus les mêmes. »

Ça se voit un peu dans la phrase « laisser traîner le moment de dire : je t’aime ». Cette expression : « je t’aime », est un peu une étape frissonnante dans la vie d’un couple, parce que ça fait plaisir à entendre, ça provoque des battements de cœur affolés (et on connait la suite…). Mais limiter comme ça ce plaisir… pas sûr que ce soit une bonne idée. Tu vois, mon mec est là quand j’en ai besoin, il sacrifie parfois des choses qu’il aime pour moi, et sa gentillesse, son respect, disent mille fois plus « je t’aime » que ses propres paroles (malgré nos périodes de guerre froide…grrrr). C’est évident quand on s’aime, on a envie de dire à l’autre qu’on le sait pertinemment, pas besoin d’une banderole ! Et le bonheur de cette relation à deux, est selon moi, plus plaisant et plus beau que le seul plaisir d’une phrase qu’on entend pour la première fois.
Je me pose plein de questions car j’ai 28 ans, et j’ai vraiment envie de trouver l’homme avec qui je partagerai ma vie ou du moins un long bout de chemin. J’ai peur de me retrouver célibataire et désespérée dans 4 ans. Sans avoir rien construit et avec les rides apparentes ^^! C’est nul de penser comme ça et je ne sais pas pourquoi ça m’effraie tant. Alors je veux être vite fixée et ne pas me tromper. Je me torture un peu l’esprit pour le coup.
« Si les choses sont claires, l’autre devrait être content pour son ancien partenaire comme un ami. C’est vrai que présenter à son nouveau mec son ami/ex c’est pas super facile et peu l’acceptent à cause des idées reçues. Il faut faire comprendre aux gens que si c’est terminé c’est qu’il y a une raison, et que ce n’est pas parce que l’ex est encore dans l’entourage qu’on va lui sauter dans les bras à nouveau. Justement, c’est un bon mémo de ce qu’on veut plus subir en couple. »
« Cela ne peut fonctionner que si la relation amoureuse n’en a pas vraiment été une, plutôt un plan cul ou quelque chose de pas très sérieux. Ou si les sentiments ont disparu depuis longtemps au moment de la rupture. À partir du moment où il y a encore des sentiments forts, chez un seul des deux ou chez les deux, cela me paraît très compliqué de gérer une amitié après la rupture, pour la bonne raison que les sentiments laissent des cicatrices qui ne peuvent pas guérir si on continue de se voir.

Je fréquente un homme depuis un mois et demi. C’est un ami qui m’a présenté à lui en lui disant que j’étais intéressé par lui. Il a fait les démarches pour qu’on puisse se voir et pour ma part le feeling était bien passé. Par la suite on ne s’est pas donné de nouvelles mutuellement pendant une semaine puis il est revenu. On s’est vu et voyant qu’il était assez distant avec moi (du genre à envoyer des messages tous les 4 jours et être assez froid quand je le croise avec ses prochez) j’ai tenté de couper les ponts avec lui mais il m’a retenu. Il m’a dit qu’il n’était pas démonstratif ni du genre à donner des nouvelles. Depuis je le laisse venir à moi, je ne lui envoie jamais de message j’ai du lui proposer deux ou trois fois qu’on se voit. On se voit en général une fois par semaine et on s’échange rarement des messages entre ces moments. Ne sachant pas sur quel pied danser avec lui, j’ai retenté de mettre fin à cette relation il m’a de nouveau retenu et m’a avoué qu’il aimerait bien s’engager avec moi mais qu’il y a plusieurs choses qui le font peur comme le fait de perdre sans indépendance, ne pas m’accorder assez de temps, et aussi une possibilité qu’il déménage l’année prochaine. À la fin de cette discussion je lui ai demandé ce qu’on faisait et il m’a proposé qu’on sorte ensemble et qu’on verra ce que ça donne.

Oui, les hommes ressemblent à des élastiques : lorsqu'ils se réfugient dans leur caverne, ils ne peuvent s'y enfoncer que jusqu'à un certain stade avant d'être ramenés à leur point de départ. L'élastique est donc le symbole idéal pour nous aider à comprendre le cycle de l'intimité masculine, cycle fait d'un rapprochement suivi d'un éloignement, puis d'un nouveau rapprochement plus serré.
Bonjour Alex, je suis un peu perdue. J’ai rencontré un homme sur un site de rencontre et nous avons discuté tous les jours pendant un mois. Il y a deux semaines je lui ai demandé si il voulait me rencontrer. Il m’a répondu « oui carrément ! » Depuis la semaine dernière je le sens s’éloigner. Je lui ai demandé si il avait rencontré quelqu’un d’autre, il m’a dit non et je le crois. Il est père de 2 enfants de 2 et 4 ans et en procédure de divorce. Il m’a dit qu’il était perdu et qu’il voulait qu’on prenne notre temps . je lui ai fait comprendre que cela me convenait mais que je ne voulais pas d un échange 3B (bonjour, bonne appétit, bonne nuit). Il me réponds quand je le relance mais ne fait pas le premier pas . Quand je lui ai donné ma manière de penser sur le fameux 3B sa réponse a été floue : « je partage le fond de tes pensées.Je n’ai pas trouvé réponses à mes questions encore. C’est pour ça que je ne sais pas m’étendre sur ce que je ressens. » comment dois-je réagir ?L’ignorer, continuer à lui envoyer des choses pour le faire sourire ? Je te remercie de ton retour
Bonjour ben j’aimerai savoir si ma petite amie m’aime vraiment, aussi donné moi des conseil car a chaque fois il y a des histoire entre nous, on ne peux par fais une bonne semaine sans histoire alors expliquez moi cela est dur a quoi? pourtant quand je l’aime beaucoup et quand je lui demande elle aussi me dire qu’elle m’aime et quelle veux de moi que je suis le seul homme de sa vie et quelle me veux même en mariage après nos études elle a 17ans et moi 19ans c’est écrits me fond bien rêvé je suis même fou amoureux d’elle mais le faite de ce discuter a chaque fois a diminuer l’amour que je ressentais pour elle.

Mais quel conseil donnerais tu si, au début de la relation le gars fait le pas d appeler, d envoyer des msgs, prendre des nouvelles et à partir du moment où la fille part en vacances, plus rien. Il repond brièvement à ses msgs sans demander de nouvelles. Du coup, la fille ne donne pas de nouvelles pr le faire réagir ms rien ne se passe. Que faire? Comment réagir au retour de vacances?
La première année a été très compliquée, car il est beaucoup plus âgé que moi et a déjà des enfants d’un premier mariage (divorcé depui. Du coup il ne savait pas s’il devait s’engager avec moi car ne savait pas s’il en voulait de nouveau. Finalement il décide qu’il me fera un enfant (juste un seul, mais ça me convient) et nous habitons ensemble a l’issue de cette première année de relation. Il commence alors à me patienter pour le bébé (il repousse à chaque fois l’echeance pour une raison) si bien que je n’arrete la pilule qu’au bout d’un an de «réflexion » (il me disait qu’il devait « faire son chemin »), soit 2 ans de relation donc. Je tombe enceinte dès le deuxième essai, ce qui est merveilleux. On parle alors de mariage et il va même jusqu’a m’acheter une bague de fiançailles mais sans me demander toutefois encore officiellement en mariage (je sais c’est très bizarre…). Je fais malheureusement une fausse couche. Au début il me disait qu’on recommencerait les essais dès que possible. Finalement nous tombons d’accord sur le fait d’attendre 4 mois. Entre temps nous parlons projets de mariage etc (je suis certes un peu plus « à fond » que lui mais il en parle aussi). Arrivés à l’échéance pour retenter un bébé il m’annonce de nouveau que ça ne lui convient pas. Il a besoin de sentir que c’est lui qui décide. Il ne veut pas faire de bébé cet été (nous sommes en juin au moment de la discussion). Je comprends que ça attendra septembre mais ça ń’est pas clair en fait… depuis nous nous protégeons donc toujours encore lors des rapports sexuels. Les sujets mariage et bébé semblent assez tabous. Je suis très mal intérieurement, n’en parle pas trop mais n’en sait plus quoi faire. À l’automne nous serons ensemble depuis 3 ans et j’avoue que je commence à perdre patience fasse à son caractère instable… Que faire?

L’Amour homme femme et plus particulièrement le rapport masculin féminin fascine depuis des siècles et cela n’est pas prêt de changer. La société évolue et nous sommes désormais dans ce que j’appelle “l’amour rêve”. Vous avez le devoir de donner du bien-être à l’autre sous peine d’aboutir très rapidement à une séparation, il faut donc parfaitement bien comprendre sa femme ou son homme.
La discussion a duré des heures, nous sommes partis dehors après que j’ai beaucoup pleuré. Il m’a dit des choses sur ma “beauté”, qu’il remarquait les regards des autres, que je suscitais l’admiration partout, sur mon “intelligence émotionnelle” et du fait qu’il ne connaît personne d’aussi heureux que moi et que ça le rend heureux. “Mais pourquoi tu veux arrêter d’être heureux un jour en me quittant?” -“parce que je ne peux pas me projeter” “Arf merde, c’est vrai”.
Ici, le choix vient rapidement (je pense qu’il y a des gens sensibles au coup de foudre et que j’en suis). Pour d’autres ils viendront plus tard. D’ailleurs, il est même possible que l’on fasse des choix qui verrouillent de plus en plus notre amour pour l’autre : vient un moment où l’on choisit de faire confiance à l’autre, par exemple. Vient un moment où l’on s’engage entre soi et soi à rester avec l’autre même si ça devient compliqué, etc…

Hello les gars! Alors voilà, j'explique un peu la situation... Je n'ai jamais eu de problèmes avec les filles. Y a deux semaines, j'ai rencontré une nana en boîte. Très belle blonde polonaise comme on en fait peu, directement je craque, mais évidement, je la joue cool, je discute avec elle mais ne laisse rien paraître. Elle me file son facebook en me disant bien qu'elle ne veut pas de relation, qu'elle veut rester seule bla bla bla... Je l'ajoute quelques jours plus tard, on discute un peu, puis un peu plus, et finalement c'est même elle qui m'envoie des messages le matin ou pendant la journée pour savoir comment je vais, si je n'ai pas trop de boulot etc. Au bout d'une semaine de conversation, je lui propose un rdv que j'annule finalement à cause d'un rdv professionnel (je n'avais pas de rdv, je voulais juste lui montrer que je n'étais pas forcément un mec dispo). on reporte quelque jours plus tard et donc le vendredi, on va boire un verre. Super moment, on discute, on rigole, je suis très tactile avec elle, elle l'est aussi, bref touuuuuut va bien! Je la raccompagne à sa voiture, je ne l'embrasse pas mais lui fait savoir que j'étais content de cette soirée. A peine sa oviture partie, elle me dit qu'elle se sentait très bien avec moi. JACKPOT. Le samedi je sors avec des potes, je lui propose de venir la chercher pour la soirée, elle accepte. La soirée est super, on boit quelques verres, on danse, elle me prend la main quand on va jusqu'au bar pour ne pas être séparer par la foule etc.. Au petit matin je la ramène chez elle, je la raccompagne au pied de son immeuble, on s'embrasse, même très langoureusement, pour le même prix on fait l'amour dans le hall de son appart! Finalement je la laisse monter pcq si je couche avec elle si tôt, elle ne va plus m'intéresser, je me connais. A nouveau, 20 min plus tard, elle m'écrit qu'elle a passée une super soirée, que je devais lui envoyer un message pour lui dire que j'étais bien rentrer et qu'elle a hate de me revoir.
Enfin, ces dernières années, les hommes sont de plus en plus diabolisés et les femmes de plus en plus victimisées. Dès qu’il y a un problème dans un couple, c’est forcément de la faute de l’homme qui est brusque, sans sentiment, macho (bon, c’est vrai il y en a…), égoïste, immature (ma préférée, comme si la femme était plus mature que l’homme…). La femme elle, est de plus en plus considérée comme l’éternelle victime de l’homme, l’incomprise, celle qui subit, celle qui gère tout, qui est mature, qui a de vrais sentiments… Là aussi, savoir que lorsque l’on commence une relation c’est de plus en plus souvent pour être diabolisé à la fin, cela ne donne vraiment pas envie de s’engager. On critique souvent la « femme objet », mais rarement « l’homme animal ».
Les raisons d’en arriver là peuvent être multiples. Il se peut tout bêtement que ce ne soit pas le bon moment pour vous : l’un ou l’autre peut avoir différentes choses à gérer dans sa vie qui apparaissent plus importante qu’une relation qui commence tout juste à se former. Un nouveau boulot avec beaucoup de pression, un coup dur au niveau familial… Il suffit que l’un comme l’autre vous ayez ce genre de chose à gérer pour que votre couple s’effrite et que la passion qui vous unissait disparaisse.
Une fois la source du problème identifiée, plusieurs solutions se dégageront : laisser l'autre cheminer en le soutenant sans pour autant intervenir, s'il a par exemple besoin de faire un point sur lui. Envisager une thérapie de couple s'il s'agit d'une nouvelle forme d'un problème ancien et récurrent, ou encore une sexothérapie si ce qui fait blocage se situe dans la sphère sexuelle (troubles physiques, érosion du désir…). Ou bien redéfinir, sans l’aide d'un tiers, les termes de la relation commune après que chacun aura exposé ses besoins et ses désirs. Dans tous les cas, il est essentiel de ne pas dramatiser ni juger le comportement de son partenaire. Un éloignement est toujours un signal d'alarme, il faut en tenir compte, s'en servir pour retrouver une communication plus sincère et plus attentive, pour changer ensemble certains comportements et habitudes ou encore pour se remettre en question individuellement. En considérant la vie à deux comme un espace où chacun continue à grandir, on redevient pleinement acteur dans la relation. Et on échappe ainsi aux jeux de rôle « bourreau-victime », aussi toxiques que stériles. Pour recevoir tous nos conseils sexo, inscrivez-vous à notre newsletter sexo ici.
Ajoutez à cela qu’une femme se berce souvent d’illusions que si elle pouvait interroger son partenaire sur ses sentiments les plus intimes et écouter patiemment ses réponses, il se sentirait mieux (car, dans des circonstances similaires, elle-même réagirait favorablement à un tel traitement), et vous verrez l’abîme d’incompréhension qui les sépare. car l’attitude pleines de bonnes intentions de sa compagne ne fait que perturber davantage notre homme.
×