« J’aime les femmes qui sont sensibles… Mais également drôle… Mais aussi un peu chiante… Mais pas trop… ». Bref, oubliez ses envies car de toute façon il ne sait pas trop ce qu’il veut ! Alors au lieu de ça concentrez-vous sur une question précise « Est-ce que l’image que je lui montre de moi est la bonne ? ». Il s’agit de combattre la peur de l’enjeu parce que la perfection que l’autre souhaite n’est jamais possible à atteindre, et je constate même que la séduction nécessite un moyen d’expression fort de sa propre personnalité pour plaire et représenter une forme de défi.
Cependant, depuis mes partiels du moi de Mai nous ne nous sommes pas vu. Il y a deux semaines, il me disait qu’il voulait me voir et que je l’aide à chercher une maison. Pas de soucis de mon côté. Mais depuis cette dernière discussion je n’ai plus aucune nouvelle. Pourtant je lui envoyé deux messages pour prendre de ses nouvelles et silence radio. Cela m’a énervé du coup il y a 3 jours je lui ai envoyé un message pour lui dire que j’en avais marre de son ignorance. Et bilan aucune nouvelle.
pourquoi utilisez vous autant ce jargon obscur et ces anglicismes? pour brouiller le contenu d’une discipline déjà complexe, rendre le clair obscur et renforcer l’impression que votre méthode est une approche systémique totalement rôdée et éprouvée? je comprends q ce soit votre fonds de commerce mais franchement ce site pue l’auto-satisfaction. Quant à moi, je suis partisan d’une attitude d’humilité, de place laissée, donnée à l’autre pour s’épanouir. Différence de perception sur le sujet qui est aussi une façon sans doute différente d’appréhender les rapports humains en général. A planifier son action marketing (= la drague selon votre point de vue) en se référant à des principes sociologiques ou publicitaires de (quasi-) prédétermination des comportements, ne risque-t-on pas de louper une bonne part de ce qui fait la profondeur et la saveur de la relation amoureuse? en commençant par ce qui fait que l’ « ennemie » est unique? Evidemment jai conscience que le projet du site ne dépasse pas l’instant critique du processus A.I.D.A. appliqué à la séduction, ce qu’il fait d’ailleurs très bien, et le blaireau de glandu de la drague que je suis vous salue pour le boulot déjà fait. :)
Malgré tout, faire son coming out me semble essentiel. On évolue bien différemment lorsque l’on a mis ça derrière soi. Certains de mes amis reconnaissent aujourd'hui que m'avoir eu dans leur entourage leur a fait changer de regard sur l'homosexualité. On ne doit pas oublier que parler de son homosexualité et la vivre au quotidien normalisent les choses. C'est très important. La parole s'est libérée autour de moi et les échanges ont été et sont toujours constructifs.
Simplement pour signaler un élément qui pourrait poser problème dans la compréhension de cet article (un peu aussi pour montrer l’étendue de ma culture, ça fait pas de mal!) : il s’agit du problème des négations. En effet, cela m’étonne que Spike n’ait pas pris en considération le problème que pose les tournures négatives: l’Hypnose Ericksonienne et la PNL ont prouvés qu’une partie de notre inconscient comprend les phrases avec les « ne…pas… » comme si la tournure négative n’existait pas. Ainsi les phrases comme « Ne mettez pas les femmes sur un piédestal » et « Ne soyez pas trop gentil » peuvent être comprises dans son sens opposé par notre inconscient ( et ce serait vraiment dommage…).

J’ai donc décidé, pour mon propre bien-être, de lui en parler. Je ne lui ai pas fait de crise, larmes, déclarations ou autre, je lui ai simplement dit que je ne savais plus sur quel pied danser avec lui (sans reproche), que je n’arrivais pas à le cerner moi-même et que comme ce doute était très pesant je devais lui en parler bien que je n’étais pas très fière en tant que fille de devoir amener ce sujet. Et que si je le faisais j’étais prête à entendre n’importe quelle réponse parce que je savais que toutes seraient un soulagement me permettant d’avancer de pied ferme.
Cette relation dont vous parlez semble être une relation d'emprise et votre ami sait que par ses "silences boudeurs" il peut agir sur vous (et vous en souffrez). Il ne le fait pas forcément consciemment d'ailleurs... mais ce qui est sûr c'est que vous, vous êtes mal dans cette situation. Je vous encourage donc à ne pas céder à ce "chantage du silence", et à ne pas quémander ce qui vous manque. C'est la seule façon de faire réagir l'autre qui, s'il tient à vous, comprendra peut-être que vous avez des limites.
L’engagement ne se provoque pas. Vous devez attendre que cela vienne de votre homme. Si vous le poussez et qu’il le fait sous la contrainte, les choses dureront bien un temps, mais ensuite elles iront de plus en plus mal : ce n’est pas ce qu’il désirait pour lui et il risque bel et bien de vous quitter pour retrouver sa liberté de vivre à son rythme. La meilleure solution pour que votre homme s’engage, c’est de ne rien forcer. Arrêtez de lui parler sans cesse de mariage, d’enfants, d’emménagement… Plus vous lui en parlerez, moins il en aura envie. Bien entendu ce ne sont pas des sujets tabous : vous pouvez en parler ensemble pour que chacun puisse dire s’il est prêt ou non. Mais s’il vous dit qu’il n’est pas prêt pour le moment : n’insistez pas. Laissez les choses se faire d’elles-mêmes. Il vous faudra peut-être attendre encore un peu mais cela vous permettra de continuer votre relation sur de bonnes bases.
La semaine suivante, je lui ai envoyé un e-mail pour lui dire tout ce que j’avais sur le coeur. Il m’a répondu plusieurs jours après, cela l’avait ému mais il ne regrettait pas. Ne comprenant toujours pas et étant au plus mal, je lui ai redemandé des raisons plus claires à cette rupture. En vain. Je lui ai alors envoyé un dernier message d’aurevoir. Mes mots montrent que j’aurais aimé continuer, mais que je respecte sa décision. Que c’est très flou pour moi, mais que je vais désormais de l’avant. Et qu’il aura compté à mes yeux.
Pareil pour moi… Depuis des mois je craque pour un homme au travail… Regards de sa part, sourires etc… mais rien de concret. Ceci dit moi toujours là pour lui (il avait plein de problèmes perso). Là il a quitté l’entreprise pour aller bosser ailleurs. Je lui ai envoyé des petits messages pour prendre de ses nouvelles et … silence radio depuis deux semaines !!! Je ne comprendrai jamais ce “Fuis moi je te suis, suis moi je te fuis”. Perso, çà me met en rage et limite si il reprend contact, je sens que je ne vais pas pouvoir me taire et que je lui dirai le fond de ma pensée. Pour moi quand on aime quelqu’un (même en amitié) on ne le laisse pas dans le vague. Non mais c’est quoi ça ? Pour l’instant tout ce que je pense c’est que si qqn ne sait pas apprécier ma présence et bien il aura mon absence. Je mérite beaucoup mieux que ça !
Pour commencer, je ne veux aucun lien financier : mariage, colocation, compte commun… et même enfants ! Bah oui, un enfant c’est un lien financier pour 30 ans impossible à supprimer. On peut même être obligé à reconnaitre un enfant via un tribunal (alors que la femme a le droit d’avorter, d’accoucher sous X…). La plupart des couples se séparent (dans 75% des cas à l’initiative de la femme d’ailleurs) maintenant et dans 85% des cas (en France) la femme obtient la garde au détriment de l’homme. Dans la majorité de ces cas là, l’homme doit payer une pension alimentaire (en cas de refus il risque la prison dans 98% des cas…). Bref, avec seulement 6% de chance de voir son enfant grandir jusqu’à son indépendance, en France, pour un homme, avoir un enfant est très, très loin de l’image idyllique que les femmes veulent leur vendre. En fin de compte ils ont plus de chance de souffrir autant psychologiquement que financièrement. Alors, pourquoi un homme rationnel ferait cet effort d’avoir un enfant (symbole ultime de l’engagement pour pas mal de femmes) ? Il ne faut pas s’étonner si de plus en plus d’hommes refusent d’avoir des enfants dans ce cas.
Voilà je me demandais si vraiment une relation à distance pourrait marcher alors que je connais le gars à peine? On est resté ensemble pendant deux semaines vu que ses parents habitent tout près et qu’il était en vacances. C’était assez sympa. Il est reparti en Angleterre et on a gardé le contact. Mais les choses deviennent tellement compliqué maintenant juste trois mois après son départ. On s’est revu par la suite mais on était tellement heureux d’être ensemble qu’on a préféré ne pas parler des problèmes. Il dit qu’il pense toujours à son ex mais qu’il pense à moi aussi. Il me dit que je peux voir d’autres gars si je veux (juste des amis) mais s’énerve quand je sors. D’habitude je l’aurais plaqué dès le début. Mais là je pense tellement à lui. Je ne m’attendais pas à ça.. Je l’aime. Ça fait deux semaines qu’on s’est parlé. Il revient cette semaine. Dois je essayer de le faire revenir (j’y arrive toujours lol vu que je connais ses points faibles) ou dois je juste le laisser vivre sa vie?
Ma philosophie de coaching se base sur ce grand principe de l’être humain : hommes ou femmes nous sommes tous les mêmes mais également tous différents ! Cela signifie que vous avez tendance à exprimer votre amour et à vouloir combler celui de votre partenaire en vous basant uniquement sur vos propres envies, ou plutôt sur votre propre conception du bonheur et de l’amour.
Pourtant, quand ces moments-là s'apaisent un peu, quand par épuisement, je cesse d'espérer, alors seulement je ressens la satisfaction d'avoir oser offrir le meilleur de moi-même durant ce temps qu'il nous restait à vivre ensemble après l'annonce de son projet ... parce qu'elle le méritait, parce que je te parle d'une belle personne et qu'elle a de la valeur, qu'elle compte ...
Tu sais, même si on considère que nos amies doivent toutes nous apporter quelque chose, on pense surtout qu'on aime quelqu'un pour ce qu'il est, point barre. Et on te rassure : on a d'autres choses plus passionnantes à raconter que des histoires de mecs, surtout de cette façon-là. Et après investigation autour de notre entourage masculin, on s'est rendu compte que les hommes avaient la même vision que nous sur ce point. Ouf !
Le seul "conseil" que je pourrais vous donner, c'est de prendre soin de vous. Si une personne entre en silence, c'est qu'elle estime que pour son équilibre c'est préférable. Soit pour se protéger, soit pour fuir le conflit, soit, et c'est le pire, pour exercer une pression sur vous afin de vous soumettre a son bon plaisir (manipulation). Vous seule pouvez sentir si l'autre agit de cette façon avec vous.
Dans la joue. En est reparti. Ensuite en rendrons chez moi . Je suis aller voir ma.meuilleur amies je lui est tout raconter ensuite je lui est reveler quelque que je suspecter en ouvrant mon sac j ai vu que j avais plus mais 20 euros . Je me posais plein de question j avais des doute en pensons que c est mon fiancé qui etait responsable de sa j ai pas chercher avoir des preuves.

Je m’appelle Souad, j’ai 32 ans je travaille dans le secteur bancaire, je vit en colocation car je travaille pas dans la même ville ou il y a mes parents, je suis un peu difficile pour choisir mon partenaire, c a d je craque pas à n’importe quel mec, et je suis aussi sérieuse au niveau des relations c a d, je ne fais pas des relations de passage… j’ai rencontré un mec a travers Facebook, ayant 41 ans, divorcé ca fait 8 ans, ayant un fils qui vit avec son ex en Espagne , il vit tout seule aussi donc on a passé de bon moment via Facebook on parle on partage tous, on rigole bref le courant a bien passé. après 3 mois il a décidé de me rencontrer , oui j’ai accepté et a partir et la le coop de foudre était au rendez vous. a partir de ce moment je commençais a bcp penser à lui il me plaisait … moi aussi je lui ai plais bcp. après on a commencer à parler via whatsapp du matin jusqu’au soir mais après 5 rencontres il a commencé s’éloigner… j’ai pas compris pourquoi sachant que c’est lui qui a imposé le fait qu’on soit tout le temps en contact… et quand je lui pose la question il me répond pas … il communique pas, il s’exprime pas …. j’essaie de ne pas compter sur cela j’insiste jusqu’à ce qu’il me répond et il parle pas du sujet ou bien il me dit qu’il était pris par le travail (trop occupé). des fois il commence à me parler entant que son amoureuse, et des fois entant qu’une amie ou une sœur… cela me tue. bref après 2 ou 3 mois il décide encore de m’inviter à diner on passe de bons moment et après il reste en contact avec moi jusqu’à le jour ou il change … il me dit à chaque fois qu’il n’est pas prêt pour faire une relation (il contredit).


Quand on est immature et que finalement seul le jeu de la séduction les interressant de rêver la femme et d’eyre incapable de faire face à la réalité à l’imperfection de l’autre c’est ce qui fais son charme encore faut il apprendre à connaître l’autre ces dans ces moments que l’attachement se créer ds des moments magiques mais dans des moments simples et parfois dans des moments un peu compliqué …une relation c’est un tout du bon et parfois du un peu moins bon .
×