Mon histoire est assez longue et compliqué. Cela va faire 4 ans que je suis avec un homme, il a emmenagé chez moi 1 mois après notre rencontre. Je me suis vite aperçu qu’il me trompait une fois, deux fois puis encore et encore. Chaque fois il m’a dit que ce n’était pas vrai alors que j’avais des preuves etc…. Et à chaque fois il m’a quitté et je lui ai couru après. Aujourd’hui notre relation est toujours en sens unique, il vient d’acheter sa maison pour lui et ses enfants sans parler de séparation mais je ne comprend pas. Au début il me parlait mariage, enfant, maison mais au fil du temps je me suis aperçu que rien de tout cela n’existerait. Mais dès le début je lui ai montré mon amour et je l’ai toujours pardonné, c’est peut être pour cela qu’aujourd’hui il pense avoir tout les droits. Je suis assez perdu et je ne suis plus sûre de rien, ni de son amour pour moi, ni de notre futur. Que dois je faire? Laisser tomber et passer à autre chose ou tenter quelque chose? Je ne sais plus.
Cela dit, je vais essayer par le biais de cet article, de vous étaler les pires 5 erreurs que vous puissiez faire avec une femme au début d’une relation de couple. En fait, vous n’avez pas le droit de gâcher vos chances bêtement. Car il se peut qu’elle soit votre femme de rêve. La mère de vos bébés (si je vous parais un peu romantique ce matin, c’est que j’écoute une station radio de musique classique. Ce n’est pas de ma faute :) )
Pour ma part je crois que face au silence il faut savoir rester "chez soi", quitte à suspendre la relation. Peut-être en tendant des perches au mutique, si l'on s'en sent les capacités. Plus sûrement en entrant soi-même dans le silence pour se préserver de la douleur ressentie. Car c'est une épreuve qui peut être douloureuse que d'être confronté à un refus de communication dans une relation affective. C'est une petite mort, une absence de l'autre, un vide dans la relation. Je crois qu'il faut absolument éviter que ce soit un mode de "communication" qui deviendrait enjeu de pouvoir. Celui qui connaît le pouvoir du silence sur l'autre pourra être tenté de s'en servir sans même en avoir conscience...
Son dernier message date d’y a une semaine pour me dire que l’état de sa tante réveillée du coma se dégrade vraiment, il m’a demandé si on pouvait se voir de la semaine, je lui réponds que j’en serai ravie dès qu’il le peut, mais plus aucune réponse de sa part. 2 jours plus tard je prends les devants et lui propose jeudi ou vendredi et rien pas de réponse non plus, on est dimanche et je lui envoie un sms comme quoi ça me rassurait d’avoir de ces nouvelles et pas de réponse non plus….
Bonsoir, vous faites un travail imprtant. J suis tombée amoureuse d’un homme il m’aime aussi enfin c’est ce que j’ai pu constaté il y’a quelques mois. On avait l’habitude de se parler on ne passait pas une journée sans avoir les nouvelles de l’autre. Dorénavant il est distant quand je luis demande qu’est c qui se passe? S’il ne m’aime plus il me sort toujours les phrases du genre: je suis pris toute la journée je suis occupé et tu le sais mais pourtant il est toujours en ligne toutes les heures,à noter qu’on vit tres loin. Dernierement on s’est parlé il etait un peu furieux contre moi parce que je lui ai pas dit quelque chose qu’il aurait du savoir de moi mais qu’il l’a su de quequ’un d’autre. Je me suis excusée,je ne sais s’il m’a pardonné je lui ai dit que J’ai pas fait expres de ne rien dire à ce propos c’est juste que cela ne m’est jamais venu à l’esprit. Et il m’a dit: si j’avais desidé de t’epouser et aller plus loin avec notre relation je l’aurais pas fait, qui sait peut etre qu’il y a des choses que tu me caches. Qu’en pensez vous?? Qu’est ce que je dois faire?? On se parle rarement il m’ecrit pas souvent mais moi je le fais tout le temps et parfois je me sens gener quand il repond pas tout le yemps à mes appel ou mes textos. De jours en jours je l’aime encore plus je sais qu’il m’aime aussi mais je doute encore, de ses sentiments puisqu’il est tres distant avec moi depuis un mois. Pourriez vous m’aider svp?? Je vous ai ajouté sur mon compte de facebook (pierre chelini cherline).
 Notre intitulé ne doit pas vous tromper, l’économie politique, la sociologie et la culture internationale, aussi bien que canadienne et québécoise, sont au cœur de nos préoccupations. Depuis des années, Les7duQuébec.com et ses nombreux collaborateurs vous offrent des textes variés, orientés idéologiquement et politiquement, que vous êtes convié à commenter dans l’espace blogue de notre webmagazine d’analyse et de réflexion. N’hésitez pas à nous écrire. Nous nous faisons un point d’honneur de respecter la liberté d’expression et le droit de dissidence.
D’ailleurs, le sujet n’est jamais traité avec « sérieux ». Présent dans les mauvais magazines, il n’est pas étudié en psychologie universitaire (où l’on est censé traiter du vécu humain !). On le découvre avec les formations sur la thérapie de couple. Alors que l’amour, c’est aussi important dans la constitution d’un être humain que le cheese-cake et la tisane camomille.
Toi seule à la réponse à cette question car je ne peux pas prendre les décisions à ta place… Effectivement les cirocnstances sont spéciales car il sort d’une très longu histoire et ce n’est pas simple de se relancer seulement après 7 mois. par contre, si tu parviens à faire en sorte qu’il ait un vrai coup de coeur alors tu peux inverser la tendance.
Je l’ai rencontré (ami en commun) il est séparé depuis 1 année mais à très mal vécu cela. Il ne voit que moi, il m’apprécie, on passe de superbe moment, mais il me dit qu’il peur, qu’il veut être sur et ne veux pas se lancer et que cela ne fonctionne pas. Il donne peu de nouvelle, moi aussi du coup, mais quand on se voit on se voit. Je veux bien prendre mon temps… Mais comment faire !!! il a peur oui, mais chaque histoire est différente non !?
La vie de couple est faite de flux et de reflux du désir , des émotions et aussi des sentiments. Seuls les plus immatures croient que l'on peut se maintenir indéfiniment sur la ligne de crête. Le temps qui passe, les événements du quotidien, l'ambivalence intrinsèque de nos affects font que toute vie amoureuse connaît des hauts et des bas. Dans les périodes de creux, la complicité, l'intimité, la sensualité du couple fonctionnent au ralenti. L'erreur serait d'en conclure trop vite au début du désamour, à la fuite irréversible du désir ou encore à une infidélité. Trop souvent, de la part de celui qui subit l'indifférence de son partenaire, ce sont les peurs et l'émotion qui l'emportent au détriment de la raison. Parfois, un détachement momentané se transforme en un conflit qui vient remettre en question les fondations même du couple. D'où la nécessité de réfléchir de manière globale et non de focaliser sur un point en particulier. L'éloignement se manifeste dans deux domaines bien précis : l'intimité sexuelle et la communication. Dans les deux cas, le partage se réduit jusqu'à devenir inexistant. Les manifestations de tendresse et de sensualité s'espacent, les rencontres sexuelles, si elles ont lieu, ne semblent pas réellement investies, les confidences et les partages émotionnels se raréfient. Avant de demander directement au conjoint ce qui se passe, mieux vaut faire le point le plus complet possible de son côté en se posant quelques questions. Le point de départ de cet éloignement correspond-il à un événement de vie particulier (déménagement, problème professionnel ou familial, soucis matériels ou de santé, perte d'un parent, etc.) ? Quel conflit non résolu a pu cheminer de manière souterraine et imploser en silence ? Quelles crises le couple a-t-il déjà traversées et comment les a-t-il résolues ? Quelle est sa dynamique habituelle : les conjoints sont-ils adversaires, partenaires, dominants-dominés, rivaux ? La communication sur la sexualité entre les deux est-elle fluide ? A-t-on des raisons objectives de soupçonner une infidélité ? C'est en répondant à ces questions que l'on pourra avoir une idée plus précise – mais non définitive ni avérée – de ce qui se passe dans le couple. La faillite momentanée du désir n'est jamais un problème exclusivement sexuel. La sexualité est un lieu où se concentre la relation amoureuse, une sorte de miroir. C'est pourquoi il ne faut pas confondre cause et symptôme.

Le pire serait que le silence s'installe, signifiant de fait l'arrêt de la relation. Plus le silence dure et plus sa sortie devient complexe, combinant une éventuelle peur du rejet et un orgueil mal placé. On imagine à quel enfer cela peut mener au sein d'un couple cohabitant... tout en sachant que cette complicité malsaine nécessite deux partenaires qui l'acceptent.
En général le silence n'est pas total, mais ciblé : poursuite du dialogue avec d'autres, ou expression directe du strict nécessaire. Il correspond donc bien à quelque chose qui se joue au sein de la relation, entre le silencieux et son partenaire. Ce message non-dit présente l'inconvénient majeur de ne pas donner de clés explicatives. Il interfère puissamment dans la relation sans dire comment. Une attitude logique va consister à aller vers le mutique et lui demander ces explications manquantes. Sans réponse il conviendra d'opter pour une nouvelle stratégie : ne pas insister.

J’ai 30 ans. J’ai rencontré un homme fin juin au cours de la soirée d’anniversaire d’un couple d’amis. C’est lui qui est venu vers moi et a insisté pour que je lui laisse un moyen de me retrouver. 800 km nous séparent. Rien ne s’est passé entre nous si ce n’est ce jeu de séduction. Je lui ai donc laissé mon numéro via le réseau social Facebook. Il a le même âge que moi.
L'article mis a disposition est intéressant et devrait faire réfléchir tous les croyants. Figurez-vous que dans mon pèlerinage dans la foi (ma vie de croyant, si vous préférez), je visualisais ma grand-mère penchée sur moi alors que je dormais chez elle, petit enfant, ou encore ma mère marchant à mon côté dans la nef de l'église pour ma première communion... Rien qu'à partir de là, vous pourriez jubiler d'avoir raison ! D'ailleurs, les neurosciences n'inventent pas la poudre : déjà Sigmund Freud trouvait que les dieux sont des substituts parentaux pour névrosés en mal de vivre.

Franchement, je ne sais pas si on peut se libérer d'un fantôme. Par contre je crois qu'on peut arriver à vivre avec, en acceptant qu'il garde une place dans notre vie... aussi longtemps que nécessaire. En acceptant ce silence, on peut s'en faire un allié. Car le silence a l'avantage de nous renvoyer vers nous-même : l'autre ne dit rien... mais nos réactions nous parlent de nous. Le conseil, ce serait de regarder vers soi plutôt que vers le fantôme. Observer ce à quoi le silence vous renvoie, quelles émotions il suscite, quel regard vous portez sur cette attitude de repli. Finalement le silence est bavard, quand on écoute à quoi il nous renvoie :)


Depuis la révolution féministe, les femmes imposent de nouveaux codes amoureux aux hommes, oubliant un peu vite que ces derniers, cuirassés par des siècles d'éducation ont déserté leurs territoires émotionnels et sensibles. Coupés de cette boussole intérieure, dans une société en pleine mutation, ils ne savent plus trop comment s'y prendre face aux désirs des femmes. D'autant plus que les attentes de ces dernières peuvent paraître contradictoires : revendiquant un besoin d'être rassurées mais aussi d'être conquises.
Je songe aujourd’hui à fonder une famille avec ma compagne. Une démarche compliquée à entreprendre alors que ma propre famille n’est pas au courant de mon homosexualité. Je sais que je vais devoir finir par leur dire la vérité et prendre le risque de les perdre. Je n’ai pas le choix. Cela me terrorise, mais je sais que c’est essentiel. J’ai besoin de me sentir complète, de me sentir moi-même, et cela passera forcément par le fait de leur dire la vérité.
Le temps n’est pas votre ennemi. Je sais que certaines de mes coachées se disent « si dans 2 mois il ne me dit pas je t’aime ça ne sert à rien ou si au bout d’un an on ne vit toujours pas ensemble je le quitte ! ». Toutes ces pensées je les comprends mais si vous les analysez, vous vous rendrez compte qu’elles vous ont menées ici, ce sont ce genre d’idées qui sont néfastes. Poser un ultimatum à son homme pour obtenir plus de sa part n’est donc pas forcément une bonne idée. Je ne prétends que cela ne peut pas fonctionner, mais il faut aussi se rendre compte que c’est un jeu dangereux.
Les femmes ont souvent besoin d’être rassurées, de savoir que leur homme les aime et en veulent des preuves : elles veulent de l’engagement. Quelque chose de concret comme vivre ensemble, s’acheter une maison ou un appartement, se marier, faire des enfants. Des choses sur lesquelles elles peuvent s’appuyer pour se rappeler que leur homme les aime, sinon il n’aurait pas fait tout cela avec elle. Mais est-ce que nous ne nous trompons pas en souhaitant tellement nous appuyer sur des choses concrètes et en demandant toujours plus d’engagement ? Est-ce que le pousser à nous donner tout ça, à s’engager avec nous est la bonne solution ? Ne serait-ce pas au contraire ce qui pourrait le faire partir ?
Voilà je me demandais si vraiment une relation à distance pourrait marcher alors que je connais le gars à peine? On est resté ensemble pendant deux semaines vu que ses parents habitent tout près et qu’il était en vacances. C’était assez sympa. Il est reparti en Angleterre et on a gardé le contact. Mais les choses deviennent tellement compliqué maintenant juste trois mois après son départ. On s’est revu par la suite mais on était tellement heureux d’être ensemble qu’on a préféré ne pas parler des problèmes. Il dit qu’il pense toujours à son ex mais qu’il pense à moi aussi. Il me dit que je peux voir d’autres gars si je veux (juste des amis) mais s’énerve quand je sors. D’habitude je l’aurais plaqué dès le début. Mais là je pense tellement à lui. Je ne m’attendais pas à ça.. Je l’aime. Ça fait deux semaines qu’on s’est parlé. Il revient cette semaine. Dois je essayer de le faire revenir (j’y arrive toujours lol vu que je connais ses points faibles) ou dois je juste le laisser vivre sa vie?

je suis marié depuis 23 ans mon mariage avec lui n’ a été que délaissement pas de dialogue plutôt peu de dialogue il me regarde plus je patiente car nous avons 4 beaux enfants dont j ‘ai du m’occupé d’eux pendant ses absences toujours occupé dans son travaille et une association qui s’occupe le weekend tandis que moi d’ un coté je fais des sortie et des loisirs avec les enfants quand je lui parle et plusieurs fois de notre couple il dis qu ‘il fera des efforts mais ses toujours pareil et des fois je l’avoue je me sens rabaissé et j’ai comme une impression quand il me regarde je ressent une honte il baisse le regard et il part et cette image dans ma tète ne me quitte pas car il le fais très souvent je me demande si je ne perd pas mon temps si vous pouvez me conseiller Merci
À part ca , suite à multiple échecs amoureuses j’ai du mal à faire confiance par peur d’avoir mal à nouveau. Lui , il a un passée amoureux PAS très fidèle qui me met des doutes pour notre future. Du coup même nos retrouvailles sont compliqués ce dernier temps . Il y’a des yeux qui se baladent un trop sur les autres filles et MOI ca me blesse énormément qu’il peut pas faire un effort juste pour un we de rester concentré sur MOI , étant donné qu’on se voit pas souvent . Il dit qu’il m’aime et moi j’ai clairement des sentiments pour lui .
Bonjour, mon problème est que je suis en couple avec un garçon depuis un an et 3 mois bientôt nous avons 17 ans , je l’aime, tout se passe bien nous sommes heureux on s’entend bien mais il y a un seul point qui me rend malheureuse: il en voit des messages que je trouve déplacés lorsque l’on est en couple. Avant il envoyait des messages comme par exemple ” parlons de tes seins ” ou encore ” tu fais quoi gros seins ” Ou ” parlons de ton popotins ” a des filles qu’il ne connssait pas car setait les exs de ses copain. Soit disant il faisait ça pour les énervée et pour rigoler. Il faisait également des blagues avec des amis à lui en demandant à une fille par exemple quelle en voit des photos d’elle nu. Il na pas regarde les photos mais a montter a ses amis.Ou alors Il faisait des blagues seul à des filles comme à son ex par exemple pour faire croire qu’il voulait encore être avec elle. Il lui disait d’envoyer ses seins pour voir sa réaction . On en a discuté il n’a pas compris ma réaction car il s’en fout de ses filles il les trouve moche et il faisait ça seulement pour rire . Je lui ai quand même fait promettre d’arrêter car cela me blessait. Il a cessé. Jusque ce jour plusieurs mois plus tard ou il voulait sortir dehors avec des amis et son ex de 5 eme. Ses amis lui ont dis d’insister ppir quelle vienne car elle avait mal au ventre. Il lui a donc dis si tu viens je te fais un massage . Il ne l’aurais pas fais. Mais je n’ai pas apprécié. Cependant j’ai décidé de laisser passer. Par co tre quelques jours plus tard il était seul avec un ami et pour la faire venir, aloes que personne ne lui avait dis d’insister, il lui a dit de venir qu’il serait prêt à tout même à courir nu dans la rue ( donc forcément devant elle il m’a dit ) il m’a dit qu’il ne m’aurait jamais fais je le sais mais cela me blesse énormément j’ai confiance en lui mais ça me fais du mal. Je lui ai dis qu’il m’avait promis de plus envoyé des choses comme ça et il s’est énervé me disant que la promesse était de ne plus faire de blague ou parler de sexe avec d’autre fille comme les seins ou autre. On set mal compris car ce genre de messages en faisait partit. Il ne veux pas changer ce trait la le reste oui mais il dit qu’il ne veux pas changer sa personnalité pour moi que s’est ça philosophie de vie: on ne change pas sa personnalité pour une fille elle doit nous accepter. Il m’a dit qu’il a fait des exceptions pour moi car Il est très amoureux. Il a arrêté dette jaloux ( avant il l’étais trop maintenant plus du tout il a fait d’énormes efforts) il a arrêté renvoyé des messages comme ça au filles alors qu’il a une personnalité de quelqun de joueur qui aime faire des blagues et rigoler quel que soit le sujet . Le message envoyé à son ex pour lui ne touche pas au sexe et donc il ne veux pas cesser ce genre de message. Moi je l’aime je ne veux en aucuns cas le quitte il a plein d’autre qualité on passe de bons moment ensemble maos il y a juste ça qui nous empêche d avoir une bonne relation sans dispute. Je ne sais pas si c’est moi qui doit accepeter ou si c est lui qui dois changer dans tous les cas je ne me vois pas le quitter on se complète il est ma moitié il maide des que j’ai un problème il est toujours la quand j’en ai besoin. Désolée pour ce texte très long merci d’avoir lu.
L'autre grand profil du mystique est le « visionnaire ». Son contact avec l'esprit est nettement moins abstrait et désincarné que dans le modèle précédent. Le visionnaire entretient avec Dieu ou les esprits un rapport très personnel : Dieu, Jésus, Marie, les anges ou n'importe quelle autre divinité lui parlent (il entend leur voix) ou lui apparaissent sous forme humaine. C'est le cas de sainte Thérèse d'Avila (1515-1582) et de ses visions, particulièrement celle de 1560 où elle rencontre un ange qui lui transperce le cœur avec un dard en or (immortalisée par la statue de Bernin). Hildegarde de Bingen (1098-1179), autre grande mystique visionnaire, est depuis l'enfance sujette à des visions cosmologiques : elle voyage dans les sphères célestes et assiste au concert des anges.
J’ai confiance en moi, en ma capacité à rebondir pour quand ça va foirer. Oui, parce que au fond de moi, je ne peux pas m’empêcher de croire que les relations tournent toujours mal à un moment, surtout me concernant. J’ai appris à me faire confiance en solo. Maintenant il faut que j’apprenne à le faire dans le couple et j’y arrive pas. Je ne sais pas pourquoi. Je n’ai pas d’idées d’exercices malheureusement.
« Et ce n’est pas la première fois que je vois quelqu’un qui s’emballe au début, comme si tu étais The One, avec de la guimauve et des promesses, persuadé d’aimer et pouf, le soufflé retombe d’un coup. Je crois que certains ont tellement envie d’aimer, tellement envie de vivre l’Histoire, que lorsqu’ils s’aperçoivent que l’autre ne correspond pas complètement à l’image qu’ils avaient envie d’aimer, la désillusion est violente. D’où le désengagement brutal. » @Mary-Read
×