Et nous on s est vu revu, et ç était sympa à chaque fois. Puis on s est mis ensemble, cela fait un mois et demi environ. Les sms allaient à foisons, beaucoup d attentions, mais depuis 15 jours j ai l impression qu il fait ce que son ex lui faisait… Il fait passer tout avant et quand il a envie de me voir il me voit, m écris moins, et est souvent fatigue quand on se voit… On se voit qu a son appart et plus de ballade ou autre… Après il a vraiment un travail prenant qu il le fatigue beaucoup mais il fait énormément de soirées…

Du bourreau qu’ils ont choisi au point n°1 (voir juste au dessus). Tant que vous n’aurez pas renoncé à cette attitude faussement gentille consistant à ne jamais dire un mot plus haut que l’autre (surtout lorsqu’il s’agit du mot non), vous ne comprendrez jamais comment draguer une fille. Et ça peut prendre longtemps, voire une vie, pour savoir séduire.
Dans cette situation, ce ne sont pas les sentiments qui priment et qui doivent être mis en avant. Il faut plutôt axer ses actions sur le fait de lui offrir la relation qu’il attend et que vous attendez aussi car vous ne souhaitez pas vivre à deux si c’est pour n’avoir que des mésententes. Avant même de penser à ce qu’il s’investisse plus il faut surtout penser à ce qu’il ne parte pas, c’est la clé, et ensuite, quand vos actions seront les bonnes, les techniques pour qu’il se rapproche et se donne à fond dans le couple viendront naturellement. Si on lui donne l’image d’une femme extraordinaire, qui sait comment séduire, mais aussi comprendre les hommes, il n’aura aucune raison de ne pas tenter sa chance avec vous.

L'autre n'a pas de raisons de devenir soudainement égoïste, sadique ou manipulateur. Pourtant, d'une certaine façon, il le devient quand même, sur ce point précis, mais pas volontairement. Ces réactions sont autant de moyens d'éviter d'être lui-même en souffrance. Car la parole, les explications, peuvent engendrer une grande difficulté à se dire, donc une souffrance. Parler c'est se dévoiler, c'est montrer à l'autre et à soi-même des failles, des faiblesses, peut-être des lâchetés.
J ai rencontrer un homme en septembre 2016 au centre ou mon fils fait du sport( c est le responsable). Ont se voyais presque tout les dimanches. Au début il me plaisais sans plus que ça. Puis en février il a eu un accident et je ne l ai pas vus durant plusieurs semaines. A son retour j ai eu le coup de foudre je me suis dit que c est lui que je voulais. Sont regard sur moi avais changer. Il me regardais souvent il me souriait me proposais un thé. Des que l ont se voyais le dimanche je sentais ses régard pose sur moi. En août j ai décidé de prendre les devant et je l’ai demander en ami sur Facebook et il a accepter. Après quelques jours je lui est proposé d allez boire un verre. Il ma répondu que ce serais avec plaisir. Au discutais souvent par messages. Et si pendant 2 jours je lui envoyais rien c est lui qui m en envoyais.Étant beaucoup pris par son travail( il a 2 societes) ont a jamais pris se verre. Ont a failli une fois mais il a eu un contretent , il est rentrer tres tard et j ai annule. Je le regrette encore. Ne sachant pas ou j allais je lui est dit ce que je ressentais pour lui et il m’a répondu qu’il m appréciait beaucoup, qu’il était toujours content de me voir mais préférais que l ont reste ami car il est trop pris par son travail.
Tu veux des noms pour plus de clarté? :) Imagine que tu soit un ami proche de Eva Mendes, qu'elle aime ta compagnie, prête à casser ces rendez-vous professionnels et faire le tour du monde pour passer un weekend avec toi et n'a pas besoin de ton maigre portefeuille :) mais elle disons, veut tout sauf le sexe avec toi. Tu supprime son numéro du carnet ou tu continue de persévèrer pour la convaincre d'une manière ou d'une autre que c'est toi le meilleur jusqu'à la victoire ?
Je vais aussi vous montrer comment faire pour qu’un homme devienne excité, dans des domaines bien plus vastes que « d’un point de vue sexuel »... au point qu’il ne puisse pas vous faire sortir de sa tête... ainsi que des idées précises et des manières de créer un lien avec un homme qui vont vous aider tous les deux à faire passer votre relation au niveau supérieur... et encore supérieur... et encore supérieur.
Ne pas savoir comment séduire sur le net aujourd’hui, c’est avoir un doigt en moins : pas mortel, mais handicapant. Les règles ne sont pas l’inverse de ce que vous avez lu plus haut, mais parce que le terrain de jeu est un peu particulier, nous avons pensé à vous et nous l’avons détaillé, lisez ceci : une technique de Kamikaze pour draguer sur Meetic, et commencez à pratiquer ces conseils en vous inscrivant ici, là, ou encore là ;)

Je suis avec mon copain depuis 6 mois (on a la quarantaine), les 3 premiers mois ont été idylliques (il a été tout de suite à fond et se projetait déjà énormément avec moi, tout semblait organisé dans sa tête) malgré sa situation un peu compliquée (il vit toujours sous le même toit que son ex en attendant qu’elle accepte enfin la séparation mais c’est terminé entre eux depuis plusieurs années). Il a commencé à devenir distant ensuite quand la séparation a commencé à réellement se profiler (rupture du PACS, discussions concernant la maison et la garde des enfants etc et prises de tête car son ex et lui ont beaucoup de rancœur…). Il a commencé à visiter des maisons et à se renseigner pour son crédit. À ça s’ajoute des démarches qu’il doit faire pour régler la succession de son père décédé il y a un an…


J’ai bientôt 32 ans, lui bientôt 34. Il a un très bon poste, est bien rémunéré, respecté. Je n’ai pas de travail mais un bon bagage. Il m’a déjà parlé de mon inactivité, ça n’a pas joué dans sa “projection”, il est ok avec ça. Je ne sais pas quoi dire pour apporter plus d’éléments, à part qu’il n’a pas toujours des erections de qualité. Il n’est pas traité pour ça et avant moi il occultait le problème. On en a parlé et ça semble aller beaucoup beaucoup beaucoup mieux mais il y a quelques ratés parfois. Il refuse d’en parler à un psy ou autre médecin car il n’y croit pas.
Ne pas savoir comment séduire sur le net aujourd’hui, c’est avoir un doigt en moins : pas mortel, mais handicapant. Les règles ne sont pas l’inverse de ce que vous avez lu plus haut, mais parce que le terrain de jeu est un peu particulier, nous avons pensé à vous et nous l’avons détaillé, lisez ceci : une technique de Kamikaze pour draguer sur Meetic, et commencez à pratiquer ces conseils en vous inscrivant ici, là, ou encore là ;)
Bonjour Sandrino j’aime votre travail, je suis d’accord avec beaucoup de choses écrite . Pour vous expliquer je suis quelqu’un qui galère en amour depuis 3 années, lorsque je cherche des raisons, je lis souvent que j’attirerai de mauvais partenaires à cause de ma confiance en moi ou de dépendance affective, je n’arrive pas à comprendre comment cela est possible ayant l’impression de pas mettre de pression et de ne pas le montrer. Généralement j’ai la force de caractère de refuser ou ne pas rester trop longtemps dans des relations mauvaises ou je sens que c’est foireux ..soucis à force j’ai l’impression d’être une femme attirante mais pas aimable. Tu crois que tu saurais un peu m’éclairer la dessus ?
Ce scénario vous est-il familier? Vous êtes allée à un (ou quelques) rendez-vous et tout s'est très bien passé: la connexion était là, la conversation était intéressante, vous avez ri ensemble et trouvé plein de points communs. Mais voilà, tout à coup, il disparaît ou commence à s'éloigner et vous n'y comprenez absolument rien. Qu'est-ce que j'ai dit? Qu'est-ce que j'ai fait? Vous essayez de revoir en détail toutes les conversations et tous les événements et vous n'arrivez pas du tout à comprendre à quel endroit ça a pu accrocher.
Je comprends ton mal être mais je ne peux pas répondre de la sorte à ce genre de question trop vague… Il y a sur mon site des centaines d’articles explicatifs en consultation libre à propos de la reconquête amoureuse et de la manière de récupérer son ex. Si cela n’est pas suffisant, j’ai également écrit un livre 70 conseils pour récupérer son homme et réalisé plusieurs formations en fonction de chaque situation. Je t’oriente donc vers ces ressources afin d’obtenir des réponses à tes questions. Si tu souhaites mettre en place une stratégie précise et tenant compte des spécificités de ton histoire, alors il est préférable de passer par le coaching personnalisé.

On le sait, l’homme « idéal » n’existe pas (la femme non plus d'ailleurs !), attention à notre imaginaire, aux fantasmes que l'on peut se faire d'une relation : si on attend trop de l’autre, il va prendre peur et fuir. Il faut y aller doucement et garder les pieds sur terre. Avoir trop d’attentes engendre forcément trop de demandes, auxquels un homme ne pourra pas répondre.


je suis tombée folle amoureuse d’un homme qui ne ressent pas les mêmes émotions que moi. Il est très fuyant mais étrangement cherche à s’impliquer dans une relation de travail. je suis artiste et lorsque je lui parle de mes projets il s’avance en proposant des solutions et en s’impliquant dedans. j’ai remarqué qu’il évite d’être trop proche physiquement. par exemple nous nous asseyons sur un canapé pour travailler sur le même ordinateur et il éprouve le besoin de se lever pour s’éloigner physiquement de moi. C’est troublant. parfois même ridicule. Je sens de la peur et pourtant une fascination pour ma personne. Un paradoxe s’installe. Il connait mes sentiments. Si vraiment il voulait mettre de la distance il ne chercherait pas ma compagnie dans la zone de travail. Il n’a pas besoin de moi pour son épanouissement personnel et travaille avec beaucoup de monde bien mieux placé que moi dans le milieu. Alors que faire ? Je suis vraiment mordue. je saoule mes amis avec cette histoire. Je suis aussi prête à me faire une raison et je sens qu’il a vraiment peur de me donner de l’espoir.
S’il ne raconte pas grand-chose – en ce sens qu’on ne peut déceler un fil conducteur à ce roman en mal d’intrigue –, Des hommes qui s’éloignent fourmille en revanche de toutes sortes d’idées, autant de critiques des multiples facettes de la société post-moderne dans laquelle nous vivons. Construit en agglomérant des clips de la vie quotidienne, Taillandier esquisse ses personnages dont les conversations tournent vite au dénigrement systématique de tout ce qui est, à un moment ou à un autre, admis par la majorité. Ainsi s’attaquent-ils à la conscience vertueuse des humanitaires, à l’omniprésence de la publicité, au discours unidimensionnel des médias, etc. C’est de cela, en fait, que ces hommes s’éloignent… et on peut se demander, à la fin, s’il ne vaudrait pas mieux bâtir une société sur ce qui unit les citoyens plutôt que de mettre en exergue ce qui les divise. Des hommes qui s’éloignent est un roman à lire, ne serait-ce que pour comprendre ce qui pousse certains individus à dériver vers l’extrême droite. Des hommes comme Xéni, par exemple, qui « attire l’amitié des hommes et l’amour des femmes, se dirige vers ce qu’on appelait jadis le nihilisme, et qu’on appelle aujourd’hui l’extrême droite. Il rejette les pieux mensonges qui nous permettent encore de vivre ensemble. Il s’éloigne ».

Cet état correspond à ce que Romain Rolland nommait le « sentiment océanique » (voir l'encadré ci-dessus). L'écrivain pensait que le sentiment océanique caractéristique de l'extase spiritualiste correspond à un éveil de la conscience. Pour Sigmund Freud, sceptique et athée, il s'agit d'une régression archaïque narcissique (stade où l'enfant est en fusion avec sa mère). Des psychologues ont tenté de cerner précisément le phénomène psychique. Ralph W. Hood, en 1975, a ainsi établi une échelle du mysticisme (en huit niveaux) à partir de témoignages recueillis, et des recherches neurologiques se sont efforcées de saisir les modifications cérébrales induites par l'état d'extase. On retrouve cette expérience assez courante dans les pratiques de méditation et relaxation. Selon Herbert Benson, psychologue à Harvard, 25 % des sujets participant aux séances de relaxation (fondées sur des exercices de respiration profonde et de vide de la pensée obtenu par la concentration sur un mot - « paix » - ou une image - un cercle - qu'il organise déclarent éprouver des expériences « spirituelles » (Timeless Healing. The power and biology of belief, Scribner, 1996).
J’ai subi au moins 5 échecs liés à mon incapacité à prendre l'initiative afin que 2 RV prometteurs (bar, resto, cours & soirée danse) puissent déboucher sur une aventure ou plus : J'attend trop que la jeune femme me dise que je lui plais pour aller plus loin alors que c'est à moi de lui montrer que je l’aime et souhaiterai aller plus loin : J’ai été incapable de la prendre par la main après le second RV (puisqu’on a bien souvent une partie de trajet à pied ou par métro en commun), encore moins de poser ma main sur sa taille ou de lui faire un bisou. Résultat, au mieux, on reste quelques temps amis.
Bien sûr ! Vous pouvez tout à fait montrer que vous êtes confiant, que vous assumez ce que vous êtes sans pour autant vous vendre. Par exemple, vous pourrez dire que vous aimez la moto, que vous en faites de temps en temps, en profiter pour lui proposer d’aller faire un tour tout en restant humble « tu sais, je n’en fais que de temps en temps ». Si vous n’osez pas parler de ce que vous aimez, que vous adoptez un comportement trop timide, la femme que vous aurez en face de vous ne vous trouvera pas crédible. Si vous parlez trop, que vous vous envoyez des fleurs, elle n’aura aucune envie d’aller plus loin avec vous et cherchera plutôt à vous remettre en place… sauf si vous abordez une femme avec peu de personnalité.

Mais je trouvais cela irrespectueux et malsain vis-à-vis de moi elle lui envoyait un sms il ne lui répondait pas jusqu’au jour où elle lui « salut ça va ? » et il me demande l’autorisation de lui répondre pour savoir ce qu’elle voulait. Evidemment cela est parti en clash je ne comprends pas pourquoi il voulait savoir s’il s’en «  fout » comme il me le disait. Je lui dis « ok tu peux lui répondre mais à condition de la supprimer » il me dit non je ne la supprimerai pas et il l’a quand même contacté ils ont parlé de tout et de rien mais il m’a dit qu’il l’avait supprimé et il lui a dit c’est parce que « je ne voulais pas qu’il lui parle » je lui dis non la raison est que tu as tourné la page et qu’elle doit en faire de même.
Or il se trouve que si j'ai gravement craqué pour cet homme lorsque je l'ai rencontré, je n'ai toutefois pas manqué de remarquer au cours de la relation que son comportement n'était pas toujours très empathique. Ayant une amie psychologue avec laquelle j'ai longuement parlé de lui, j'ai identifié chez lui des tendances narcissiques et il m'a lui-même avoué être très égocentrique et avoir souvent rompu dans sa vie en "ne donnant plus de nouvelles. Je lui avais alors fait observer que sa méthode faisait probablement beaucoup plus souffrir ses conquêtes qu'une rupture franche et nette ce dont il semblait déjà tout-à fait conscient...
C’est difficile de répondre de manière générale. Chaque cas est particulier. Il faut voir les raisons de la séparation et ce que le conjoint actuel a que l’autre n’avait pas. En fait on a sans cesse l’illusion que l’autre, que l’on connaît moins bien que notre conjoint, est mieux que ce dernier. Ainsi, le risque est d’enchaîner les échecs que non, je réitère, personne n’est parfait et il y aura toujours des différends dans un couple… Et heureusement car la réconciliation est tellement agréable!
Il n'y a pas la foi et la raison chacune de leur côté, ni la raison contre la fois... mais bien la raison DANS la foi. Quant à la foi en la raison... les Révolutionnaires français, en cherchant à instaurer le culte de la Déesse Raison, ont aussi instauré la Terreur. Mais il n'y a pas qu'eux, et la Révolution n'a rien de problématique. Seule la foi absolue dans la raison, pose des problèmes. Kant et Nietzsche (même si Nietzsche désapprouvait Kant) n'ont pas cessé de le dire, et pas qu'eux non plus.
Le hic: sa fatigue continuelle (avec l’excuse de son travail) et surtout son manque d’enthousiasme à faire l’amour, à être tendre,et à préférer sa télé m’ont poussés à lui poser des questions. Il me dit que je suis gentille et douce, qu’il ne veut en aucun cas me rendre malheureuse ni me perdre, mais me dit également de ne pas me faire d’illusions car il ne croit plus en l’amour et que ses anciennes petites amies lui avaient dit la même chose que moi (et que c’est pour cela qu’elles ont toutes rompu avec lui: son manque d’enthousiasme au lit) Bref, c’est quelqu’un qui a peur de l’amour et qui du coup réfrene sa libido. Cela me déstabilise et me frustre beaucoup car c’est lui qui est venu vers moi et non moi qui lui ai couru après, du coup, je ne comprends pas du tout son comportement. (Pour ma part, j’ai une sexualité d’adulte assumée et j’ai confiance en moi à ce niveau, je ne l’ai jamais forcé à quoi que ce soit, respectant son problème.)
A ses tous ses débuts, comment était l'homme? Croyait-il à quelque chose ou, avait-il besoin, pour des raisons de survie et d’impuissance, de croire en une force, naturelle ou surnaturelle? C'est ainsi que des peuples se sont fait leur propre raison en croyant en quelque chose. Selon la mythologie grecque, bien des dieux ont existé. C'était, bien entendu, l’œuvre de l'homme dans son ultime quête de se protéger, de se disculper ou de se faire simplement une raison pour ne pas avoir à assumer sa petitesse devant l'immensité de l'univers et des aléas auxquels il faisait face.
Je vie un cas similaire à Marie. Je suis en break après un an de relation car il ne se sentais plus bien dans notre couple et n’était plus sûr de m’aimer comme avant… Nous sommes amis en ce moment et il me dit qu’il refoule ses sentiments en ce moment car il n’est pas prêt d’être en couple et qu’il ne veut pas me refaire du mal. Je sens qu’il est bien lorsqu’on est ensemble et il dit encore tenir beaucoup à moi… Je fais un court sr pour reposer mes sentiments et pour qu’il puisse réfléchir de son côté… Avez-vous des conseils pour moi?
Je me souviens parfaitement du jour où j'ai décidé de reprendre la route. C'était il y a quelques mois, je discutais autour d'un café avec mon amie d'enfance Marika et nous parlions de nos projets d'avenir à plus ou moyen terme. À ce moment-là, Marika portait magnifiquement un joli ventre rond. Inutile de préciser que ses projets à elle, allaient être dédiés pour les prochaines années à une jolie frimousse qui pointerait le bout de son nez. J'étais songeuse. J'ai longtemps cru que j'étais faite pour être mère, mais toute l'énergie que j'avais mise dans l'idée d'être à mon tour mère de famille s'est comme volatilisé cet après-midi là.

Evidemment, mtn qu'elle me rejette, elle me plait encore plus ahaha. Mais que faire car du coup? Je ne lui parle plus beaucoup, justement pour respecter son espace et lui faire comprendre que finalement, si elle ne veut pas, tant pis, y a pas qu'elle sur terre. Mais bon... dans l'idéale, je voudrais cette fille. Que faire les amis? Désolé pour la tartine et merci de vos réponses! :)
Tout est quasi parfait, sauf le fait que j’ai la constante impression d’être plus attachée à lui que lui ne l’est.. Il me dit le contraire quand je lui fais remarquer. De plus, quand je me sens mal, je n’aime pas de lui en parler.. Ça se passe toujours de la même manière : il fait un truc, ça me fait penser à un autre truc qu’il a déjà fait et je commence à réfléchir, longtemps.. Puis je commence à pleurer et il me demande de lui expliquer ce qu’il se passe. Mais là je me braque.. Soit je pleure en silence quand il dort soit il attend longuement ma réponse mais je vois bien que ça l’énerve que je ne veuille pas lui dire de suite..
J ai rencontrer un homme qui dirige le club de sport de mon fils. Au début en septembre 2016 ont se voyait donc le dimanche, jour ou mon fils fait son sport, ont parlais un peu mais pas plus que ça. En mai 2017 il a eu un accident et il n’a pas travailler durant 2 mois. Quand il est revenu j ai eu un gros coup de coeur pour lui. J était très contente de le voir. Lui de son cote a eu des régards intensifs a mon égard. La je me suis dit que quelque chose avait changer. En août je l ai demander en ami su un Facebook et il a accepter. Quelques jour plus tard je lui ai demander si il voudrais allez boire un verre avec moi il m’a répondu pourquoi pas avec plaisir. Malheureusement il est très pris par son travail (IL A 2 societes) donc ont a pas pu allez boire se verre. Ont se voyais quand même le dimanche et depuis ma demande de boire un verre je voyais ses régard plus intensif et il le proposais toujours un thé ( pendant que mon fils faisait son sport). Il taquine souvent mon fils. Quelque fois ont parlais mais pas souvent. Je lui envoyais des messages la semaine et il me répondais mais toujours pas dispo pour boire se verre. Un soir il était dispo mais il a eu un contretent et le RDV c est décalé a très tard le soir. J ai du annule trop tard pour moi (j avais mes enfants). Ont se voyais toujours le dimanche et les messages continuais. Un dimanche je ne l ai pas vu et j était decu son je n ai pas envoyé de message les jours suivants. C est lui qui a fait le 1er pas et la il m’a dit qu’il avait beaucoup de boulot que c était difficile pour lui de se liberer . Ont a continué les messages tout en se voyant le dimanche avec tout ses régard qui ne trompe pas. Poir moi je lui plaisait. Un soir ayant quand même des doute j ai décidé de lui avoue mes sentiments pour lui. La il me répond qu’il m apprécie beaucoup qu’il est toujours content de me voir mais qu’il préfère que l Ont reste ami car il a beaucoup de boulot et ne sais pas gere ça vie sentimentale a cause de ça. J était decu et très mal. Pendant 2 semaines ont ne sait pas vu et pas de message. Je l’ai revu il y a 2 semaines et la les régard de sa part sont toujours la. Je sais plus quoi penser. Peut être que le faite de lui avoue mes sentiments lui a fait peur.

il n a jamais été amoureux d’une fille, je suis sa premiere longue relation, il est persuadé qu’il sera incapable de quitter sa région, sa maison, son travail, sa famille, ses amis , pour vivre avec moi … alors que pendant un an il était plein de projet, et je le trouvais sincere, mariage , bébé, déménagement, jene lui ai jamais mis la pression sur notre avenir a 2 car je me disais que si quelqu un devait en parler , cetait à lui de le faire le premier …. aidez moi svp …. j ai perdu 6 kilo en 1 mois, j ai si mal …. j ai peur de ne plus jamais le revoir …..


Alors bon, ce mode de fonctionnement convient probablement à des gens, mais après on est tous différents et on a tous des attentes différentes de la vie. Pour ma part, l’essentiel dans une relation ne réside pas dans la longévité de celle-ci mais dans le bonheur qu’elle nous apporte, dans le fait que chacun puisse apporter quelque chose à l’autre, dans le fait qu’on ne ressente pas la relation comme un sacrifice (sacrifier d’autres relations pour conserver celle-ci par exemple).
Les hommes vont être extrêmement sensibles à votre charme ainsi qu’à votre capacité à faire chavirer leur cœur. En matière de séduction, vous devez toujours chercher à attirer l’attention d’un homme grâce à un maximum de signaux corporels comme le regard, le ton de votre voix, l’énergie positive que vous apportez à une discussion. Un homme sera toujours attiré par une femme qui pétille et qui apporte une énergie supplémentaire à la relation.
Cet homme m’a montré beaucoup d’affection, à ensuite voulu tenir les reines de notre relation, m’a manipulée, testée. J’ai mal agi, je me suis énervée à plusieurs reprises, ça a débouché sur une prise de distance réciproque. Il me teste encore un peu, mais je continue à fuire. Mais le fuis moi je te fais est de moins en moins efficace. Or je reste persuadée qu’il ne veut pas s’investir par manque de confiance en moi et parce que réellement, il aurait peur que je lui échappe (je suis souvent draguée et je suis indépendante). Je sens que ses prises de distance sont forcées, comme les miennes (on bosse ensemble). Dois-je faire autre chose avec ce type d’homme ? Y a-t-il une manière de le rassurer sur ma sincérité sans me montrer acquise ? Des actes à poser? (Les mots n’ont aucun effet)
Assurez-vous qu'il soit prêt à s'engager. Une fois que vous êtes sure de vouloir réellement aller plus loin dans la relation, il est important de s'assurer également que votre homme soit sur la même longueur d'onde. Si de votre côté vous êtes tout à fait prête, mais que du sien l'idée de s'engager ne lui effleure même pas l'esprit, alors vous courrez droit vers des complications. Voici comment savoir qu'il est prêt :
"Tout ce que l'on appelle amour - Avidité et amour : quelle différence dans les sentiments qui nous saississent à chacun de ces mots ! (...) Notre amour du prochain - n'est-il pas un désir impérieux de nouvelle propriété ? Nous nous lassons peu à peu de ce que nous possédons depuis longtemps en toute sécurité, et nous nous mettons à étendre de nouveau les mains ; même le plus beau paysage où nous vivons depuis trois mois n'est plus certain de notre amour, et c'est un rivage lointain qui excite notre avidité. L'objet de la possession s'amoindrit généralement par le fait qu'il est possédé. Le plaisir que nous prenons à nous-mêmes veut se maintenir en transformant en nous-mêmes quelque chose de toujours nouveau - c'est là ce que l'on appelle posséder. Se lasser d'une possession, c'est se lasser de soi-même (...). C'est l'amour sexuel qui se révèle de la façon la plus claire comme désir de propriété : celui qui aime veut posséder, à lui tout seul, la personne qu'il désire, il veut avoir un pouvoir absolu tant sur son âme que sur son corps, il veut être aimé seul et habiter l'autre âme, y dominer comme ce qu'il y a de plus élevé et de plus admirable. Si l'on considère que cela ne signifie pas autre chose que d'exclure le monde entier d'un bien précieux, d'un bonheur et d'une jouissance (...) ; si l'on considère enfin que, pour celui qui aime, tout le reste du monde semble indifférent, pâle, sans valeur qu'il est prêt à tous les sacrifices, à provoquer partout le désordre, à brader tous les intérêts : on s'étonnera que cette sauvage avidité ait été glorifiée et divinisée"
Même si cette personne vous semble très sûre d'elle extérieurement et démontre un désir conscient de former un couple, ce qui prédomine est ce qui est dans son inconscient. Pour n'importe quel être humain, les rencontres amoureuses sont les plus grands défis au niveau affectif. S'ils se cachent de grandes insécurités derrière le masque social de l'individu, l'inconfort devient vite insoutenable et la seule issue est la sortie de secours la plus proche.
Les raisons d’en arriver là peuvent être multiples. Il se peut tout bêtement que ce ne soit pas le bon moment pour vous : l’un ou l’autre peut avoir différentes choses à gérer dans sa vie qui apparaissent plus importante qu’une relation qui commence tout juste à se former. Un nouveau boulot avec beaucoup de pression, un coup dur au niveau familial… Il suffit que l’un comme l’autre vous ayez ce genre de chose à gérer pour que votre couple s’effrite et que la passion qui vous unissait disparaisse.
Pour finir sur une note psychologique, c’est vrai qu’être confrontés à un mec qui a peur de s’engager ou qui est peu démonstratif nous renvoie à nos peurs de l’abandon (et donc parfois, de l’engagement). Moi ce qui m’a le plus dérangée dans mon ressenti face à ces doutes, c’était justement le sentiment de perdre pied sans raison valable, et la croyance profonde que « de toute façon ça va pas marcher et comme ça j’aurai eu raison », que j’ai eu du mal à balayer et à remplacer par un « je décide de me faire confiance, de lui faire confiance, et jusqu’à maintenant à chaque fois que j’ai pris cette décision, il m’a étonnée positivement. Lui ce n’est pas les autres, je dois nous donner la possibilité : à moi, de me laisser aimer de nouveau, à lui, de me montrer qu’il peut m’aimer et qu’il peut aussi se laisser aimer. »
D’ailleurs, ce n’est pas parce qu’un homme ne donne plus de nouvelles après l’amour qu’il ne reviendra jamais. C’est peut être aussi une façon de vous tester afin de savoir comment vous allez vous comporter. Si vous êtes hystérique ou que vous le harceler, il finira de prendre sa décision. En revanche si vous vous montrez un peu distante également, il va probablement se dire que vous méritez son attention et sauter le pas de l’engagement. Pour savoir quel type de comportement adopter lorsqu’un homme est fuyant, une séance de coaching vous apportera les réponses et le plan d’action parfait à mettre en place.

Pour l’approche jungienne l’ami est cette partie de nous qui cherche à nous indiquer le chemin de la liberté, c’est-à-dire celui de notre individuation. D’un point de vue hiérarchique il est juste en dessous du sage mais s’il n’en a pas les aspects magiques, il garde une fonction de présence qui donne du courage pour affronter les épreuves de la vie. L’ami c’est l’alter ego, un autre soi-même qui est là comme soutien indéfectible. Pour les femmes on peut associer l’ami à leur animus (partie masculine de la femme) qui s’éveille et commence à se manifester de manière douce.

Concernant l’engagement matériel, à 20 ans je me considère trop jeune pour me marier dans l’immédiat, je préfère attendre la fin des études et d’avoir trouvé un emploi (donc pas avant 4 ans !), tout ça pour dire que je ne considère pas ce type d’engagement comme une finalité, sinon c’est sûr que toutes ces années me paraîtraient bien longues. Non, j’y pense juste comme un bel évènement qui marquera (peut-être) ma vie un jour. En attendant il y trop d’autres choses magnifiques à vivre dans le présent pour vivre dans le futur !
Si déjà, chaque partenaire disait les choses qu'il ressent au lieu de les enfouir ça serait mieux. Il est évident que si votre compagnon, par exemple, lors d'un diner vous parle mal et que ça vous blesse et que vous ne dites rien, c'est votre responsabilité. Par le non-dit vous lui avez fait comprendre qu'il peut agir de la sorte, que ça ne vous pose aucun problème.

Profiter du moment présent, de la relation saine qui est vécue par un couple heureux est primordial. L’âge aidant, avec un peu de patience, toutes relations évoluent et débouchent naturellement sur de nouvelles étapes. Il est important de prendre son temps, d’écouter et de comprendre les choix de l’autre. Chaque couple est différent et son bonheur est définit par divers critères communs. "M'aime-t-il, même s'il ne veut pas s'engager ?" la réponse est très probablement "oui", mais à sa façon.
Cependant vous êtes troublée car après ce rapprochement, ce dernier a pris la fuite (comme un lâche) juste après ce bon moment et à présent, vous ne savez plus comment interpréter cette attitude, vous commencez à douter de sa sincérité. Vous pensez même peut être que vous avez fait quelque chose qu’il ne fallait pas ou que vous l’avez déçu. Ôtez de votre esprit ces mauvaises pensées qui risquent de vous faire sentir coupable à tort.
Et si c'était Eva Mendes qui te fait ça ? Pas "Eva Mendes pour votre niveau" mais une vraie Eva Mendes ? Personalité célèbre, top modèle, actrice au cinéma etc. ? La lâcher pour recommencer à frequenter les commerciales obtus sals intérêt à qui tu joue au chi fu mi dans un bar et qui en sont heureuses, et en se disant la je vais être content, mon égo est gonflé :) ))) ??? Experience vécue .
Pour finir sur une note psychologique, c’est vrai qu’être confrontés à un mec qui a peur de s’engager ou qui est peu démonstratif nous renvoie à nos peurs de l’abandon (et donc parfois, de l’engagement). Moi ce qui m’a le plus dérangée dans mon ressenti face à ces doutes, c’était justement le sentiment de perdre pied sans raison valable, et la croyance profonde que « de toute façon ça va pas marcher et comme ça j’aurai eu raison », que j’ai eu du mal à balayer et à remplacer par un « je décide de me faire confiance, de lui faire confiance, et jusqu’à maintenant à chaque fois que j’ai pris cette décision, il m’a étonnée positivement. Lui ce n’est pas les autres, je dois nous donner la possibilité : à moi, de me laisser aimer de nouveau, à lui, de me montrer qu’il peut m’aimer et qu’il peut aussi se laisser aimer. »
Et j’ai honte de l’admettre, mais en fait, j’ai DONNÉ les deux « excuses » mentionnées auparavant PLUS d’une fois... et après avoir commencé à voir les choses autrement, grâce à des années qui m’ont permis de me comprendre et de comprendre d’autres hommes, j’ai enfin réalisé que ce n’était jamais ce que je voulais vraiment dire, quand je disais cela... et c’est pareil pour les autres hommes.
Dans l'euphorie de la rencontre, les femmes auraient tendance à tout raconter à leur bien-aimé... Mais il est parfois préférable de ne pas trop en dire. Vous aurez bien le temps de lui raconter votre enfance en détail, le traumatisme de votre mauvaise note ou de votre copine qui vous a joué un mauvais tour au collège. Ne confondez pas votre nouveau chéri avec votre meilleure amie ! Préservez également votre cocon. Si l'histoire perdure, vous aurez tout le temps d'organiser des dîners avec les parents, les tontons, les cousins, etc. Une autre règle absolue est de ne jamais trop parler de ses histoires passées. Votre nouvel amoureux n'en a rien à faire de vos anciennes relations amoureuses et sexuelles. En général, les hommes préfèrent ne rien savoir. Dans tous les cas, il est important de ne pas jouer de rôle et de rester vous-même. Sinon, vous serez vite démasquée.
Je fréquente un garçon depuis presque 2 mois. C’est un peu particulier car je connais sa soeur depuis petite. Et j’ai rencontré Anthony cette été a st barth pour mes vacances et on rentrait tout les 2 au mois d’août. Sa soeur lui avait parlé d’une amie qui venait (moi) donc en juin on a parlé sur fb mais nous n’avons pas reussi à nous voir a paris. A st barth nous avons passé tout les jours ensemble avec ses amis, il me les a tous présenté. Presque toute les nuits aussi, j’ai meme dormie chez ses parents et passé des soirée avec eux devant la télé etc.. ses amis ou famille mon beaucoup parlé de lui, que je lui plaisais, qu’il avait parlé de moi etc… on a beaucoup parlé cette été. On a unz grande complicité et nous sommes tres sincère on ne se cache rien. On se taquine comme des gamins il me regarde sans arret meme quand je le vois pas (ses mes copines qui me le disent apres :)) il le cherche partout dans la soirée quand je suis pas la etc . Demande où je suis. Il sait qu’il me plait et que je veux être avec lui. Il est pas pret et me dit qu’il est pas capable de me donner ce que je veux pour le moment. Que ça le fait chier de mz dire tout ça qu’il avait peur que je reagisse mal et que je stop tout. Il m’a dit qu’il veut pas me dire d’attendre qu’il le regrettera surement si je pasqe à autre chose. Quand on sait vu a paris on a finalement décidé de continuer de nous voir. Il m’a dit qu’il verrai où tout ça le mène. Il est heureux avec moi je le vois et il a beaucoup de tacte avzc moi il fait attention à moi, pour pas me faire de mal. Il déteste ça. Il est pas doué pour parlé… maid chaque jour surtout depuis qu’on est a paris il s’ouvre de plus en plus. On se voit dehors , on est allé au ciné samedi, il a pris mon bras pour glisser sont bras sous le mien pour toucher ma cuisse, j’ai enlacés ces doigts et on est resté comme ça tout le film. C’était la 1er fois qu’on faidait ça en dehor de l’intimité. Il arrêté pas de me fixer. Pour manger il sait mis en face de moi et pas en face de sont frere. Qu’on on se parle il me regarde dans les yeux, mon visage. Ensuite en rentrant il arrêtait pas de passer sont bras autour de mes épaules et il me relâchait et recommencait encore au moi 3, 4 fois. Je le sentais gêné et timide. Il arrêté pas de bouger de me taper gentillement pour me taquiner. Il m’a dit aussi qu’il voulait me présenter à un de ces meilleurs pote a paris. Etc… il a fait pleins de geste qu’il avait jamais fait meme au lit avant de dormir il a ouvert qont bras pour que je m’y blottisse. Il est arrivé 3h en retard au rdv avec ces potz le lendemain pour rester avec moi… j’essaie de prendre de la distance. Je le laisse faire pour que quand il me prend dans ces bras ou me touche ça vienne de lui. Je veux etre patiente pour lui mais le fait qu’on ne soit pas officiel me perturbe. Des qu’on est plus ensemble mes craintes revienne. Je sais pas si je dois suivre mon instinct, car je sens que je lui plait vraiment et beaucoup me l’on dit. A ses regards ses geste en vers moi. Je pense qu’il tient a moi a sa façon de me dire les choses davoir si peur de me parler… je sens que je le rznd heureux. Tout le monde me dit que c’est positif que ça va dans le bon sens, d’être patiente. Il n’est pas pret car sa copine la quitter y a 8 mois mauvaise rupture. Meme si il l’aime plus il s’attendait pas à me rencontré et qu’on se plaise autant. Il voulait être libre… mais y a eu moi… je sais pas quoi penser? Quoi faire? Continuer ou laisser tomber?on est si bien ensemble a rire, se chatouillet, dire des conneries, aucun taboue, une intimit, une sincérité et une complicité magique… je suis perdu. Pouvez vous m’aidez s’il vous plait? J’ai déjà tellement souffert…
Il pouvait sortir quand il le voulait et il ne vous voyait qu’occasionnellement. Puis, peu à peu, vous avez commencé à vous côtoyez de plus en plus souvent, ses affaires ont lentement commencé à faire leurs nids dans votre appartement. C’est ensuite qu’ils sont arrivés : les sentiments, de plus en plus forts et omniprésents et au fur et à mesure que votre amour augmentaient, sa liberté d’homme célibataire s’évaporait sous ses yeux.
Agir ainsi vous permet de leur offrir votre reconnaissance et votre respect. Les femmes aiment être considérées d’un pied d’égalité mais la plupart son ouvertes à reconnaître lorsque quelqu’un s’avère compétent. Donnez le bon exemple et faîtes de même : reconnaissez les qualités et les talents des femmes qui vous entourent. Elles vous respecteront davantage pour votre confiance.
Mon actuel a 23 ans, comme moi, il sait ce qu’il veut dans la vie, il fait des belles études, est parti de chez ses parents très tôt (à 15 ans pour un lycée spécialisé), n’est pas « intéressé » par la « débandade » de la jeunesse actuelle (tout comme moi, c’est à dire qu’on est ok pour s’amuser, boire, rire et faire des conneries, mais jamais dans l’excès : les études, le boulot et la stabilité dans la vie passent avant). Il a eu pas mal de petites aventures, mais jamais de « copine » sérieuse. Il a beaucoup bougé pour ses études (étranger, France entière avec changement de ville tous les 6 mois/1 an), il a eu des problèmes familiaux (parents divorcés quand il avait 12 ans, père malade dont il a fait le choix de s’occuper pendant longtemps), et ne s’autorisait pas avoir une copine (je cite ses paroles) car s’était inimaginable de se consacrer à une vie de couple (ses études, sa famille, la distance, le sport à haute dose aussi).
Bonsoir, vous faites un travail imprtant. J suis tombée amoureuse d’un homme il m’aime aussi enfin c’est ce que j’ai pu constaté il y’a quelques mois. On avait l’habitude de se parler on ne passait pas une journée sans avoir les nouvelles de l’autre. Dorénavant il est distant quand je luis demande qu’est c qui se passe? S’il ne m’aime plus il me sort toujours les phrases du genre: je suis pris toute la journée je suis occupé et tu le sais mais pourtant il est toujours en ligne toutes les heures,à noter qu’on vit tres loin. Dernierement on s’est parlé il etait un peu furieux contre moi parce que je lui ai pas dit quelque chose qu’il aurait du savoir de moi mais qu’il l’a su de quequ’un d’autre. Je me suis excusée,je ne sais s’il m’a pardonné je lui ai dit que J’ai pas fait expres de ne rien dire à ce propos c’est juste que cela ne m’est jamais venu à l’esprit. Et il m’a dit: si j’avais desidé de t’epouser et aller plus loin avec notre relation je l’aurais pas fait, qui sait peut etre qu’il y a des choses que tu me caches. Qu’en pensez vous?? Qu’est ce que je dois faire?? On se parle rarement il m’ecrit pas souvent mais moi je le fais tout le temps et parfois je me sens gener quand il repond pas tout le yemps à mes appel ou mes textos. De jours en jours je l’aime encore plus je sais qu’il m’aime aussi mais je doute encore, de ses sentiments puisqu’il est tres distant avec moi depuis un mois. Pourriez vous m’aider svp?? Je vous ai ajouté sur mon compte de facebook (pierre chelini cherline).
On est capable de dire quelle photo notre moitié a liké mais on ne peut pas dire quel est son plat préféré ou bien la couleur qu’il/elle apprécie le plus. Encore une fois, il y a une problématique de communication, il n’y a pas assez d’expériences partagées ce qui rend la relation homme femme difficile. Au final et même après quelques mois de relation on laisse la routine prendre de plus en plus de place et ce n’est pas la solution.

Lorsqu’elle est triste ou bouleversée, ce n’est pas votre rôle de tout arranger, en revanche vous devez être là pour LA PRENDRE DANS VOS BRAS et lui faire savoir que ça va s’arranger. Rappelez-lui que vous êtes là pour elle, que vous l’écoutez, qu’elle compte pour vous et que vous êtes le pilier contre lequel elle pourra toujours s’appuyer. L’esprit féminin est fait de changements et d’émotions qui vont et viennent comme des tempêtes, et c’est en restant fort à ses côtés, sans la juger, qu’elle pourra vous faire confiance et pourra vous ouvrir son âme. NE FUYEZ PAS QUAND ELLE SE SENT MAL. Soyez présent, soyez fort et dites-lui que vous êtes là pour elle. Apprenez à lire entre les lignes pour comprendre ce qu’elle n’arrive pas à exprimer par ses mots et ses émotions.


La situation est un peu particulière parce qu’on se connaît depuis des années (depuis l’école primaire en gros), alors qu’on a aujourd’hui tous les deux 21 ans. Cela dit je peux confirmer qu’être ami avec un•e ex, ça marche. Je pense que dans la plupart des cas où ça ne fonctionne pas, c’est parce qu’un des deux partenaires n’a pas « fait le deuil » de la relation, qu’il y a une forme de rancœur, de jalousie ou autre qui persiste, et la relation amicale n’est donc pas franchement saine. À l’inverse, si on arrive à se quitter en bons termes (ce qui était le cas ici : l’usure avait fait qu’il n’y avait plus vraiment de sentiment amoureux, on avait déjà plus une relation « de potes » avant de se séparer), sans avoir de regret, alors ça peut marcher, et ce quelque soit le temps que la relation a duré.
Je suis avec mon copain depuis 6 mois (on a la quarantaine), les 3 premiers mois ont été idylliques (il a été tout de suite à fond et se projetait déjà énormément avec moi, tout semblait organisé dans sa tête) malgré sa situation un peu compliquée (il vit toujours sous le même toit que son ex en attendant qu’elle accepte enfin la séparation mais c’est terminé entre eux depuis plusieurs années). Il a commencé à devenir distant ensuite quand la séparation a commencé à réellement se profiler (rupture du PACS, discussions concernant la maison et la garde des enfants etc et prises de tête car son ex et lui ont beaucoup de rancœur…). Il a commencé à visiter des maisons et à se renseigner pour son crédit. À ça s’ajoute des démarches qu’il doit faire pour régler la succession de son père décédé il y a un an…
×