Notre conseil : Dis, Christopher, tu ne veux pas venir faire une bouffe avec nous, un de ces jours ? Non seulement on te parlera de nos amis hommes qui n'hésitent pas à critiquer un peu leur femme dans leur dos, mais on te montrera en plus qu'on a d'autres activités que de médire sur les hommes (euphémisme), comme parler de nos enfants, de notre job, de nos voyages, de nos ambitions, de nos rêves, etc. Car oui, tu ne l'as peut-être pas remarqué à force de boire ta bière devant ta télé, mais les femmes doivent à la fois gérer leur vie de femme (active), d'épouse, de mère, d'amie,  etc.
Les semaines passent, il m’invite à aller le voir dans les fêtes foraines ou il bosse pour un pote, là il est un peu plus dans la séduction mais cela reste assez subtile. En même temps je le sens garder une certaine distance enfin pas pressé quoi comme si il était attiré mais ne voulait pas aller vite et me connaitre d’avantage. On fait comme ca tout l’été, je vais le voir dans les fêtes foraines à toute celle ou il est il me demande de venir, une ou je n’ai pas pu aller, il me dit qu’il manquait plus que moi; desfois j’y vais 2 soirs de suite et c’est lui qui m’emmène etc… Ensuite son père tombe très malade et décéde. Gros gros coup dur il ne sera pas bien pendant 3-4 mois jusqu’a octobre-novembre. Le soir meme ou son père est décédé il était chez moi. Il garde ensuite toujours le contact mais on se voit moins quand même. En novembre -décembre de nouveau on se rapproche (je ne sais pas si on s’est attendu tout les 2 au final ? ou si lui avait des angoisses) et le réveillon du nouvel an nous voilà enfin ensemble, pfiouuu.
Pris par le temps, votre bien-aimé(e) peut être amené(e) à formuler des réponses très expéditives qu'il ou elle peut vous arriver d'interpréter comme un signe de désintérêt. Ce n'est pas forcément le cas. Si, en revanche, vous proposez un cinéma et que sa réponse reste un simple "je peux pas ce soir" sans l'accompagner d'un "demain ?" prometteur, ce n'est pas que cette personne ne peut pas ce soir. C'est qu'elle ne veut pas ce soir, ni demain. 
Je vous explique moi est mon copain nous somme à 468klm l un de l autre tous ce passé bien appel est message souvent . Je suis monté le voir 2 fois sa se passé super bien . Est la le week end dernier plus de news pendant 2 jours . Puis le 3 ème jour un message de lui en me disant quil été désolé qu’il avait laisser son phone dans la voiture de son pot est qu’il pensé à moi fort est ma dit je t aime . Est moi je lui est envoyé un msg pour lui demander ce qui ce passé que entre nous ce n était plus comme avant il m’a dit part msg qu’il avait des sentiments pour moi est sa lui fesais un peu peur . Peur de donner sa confiance est d être déçu après. Est je lui est dit mes ressentie . Est ma répondue bon bah on verra.
Tu dis qu’on ne peut obliger personne à s’engager. Oui. L’article d’ailleurs, s’occupe – d’après ce que j’en retiens – de nous apprendre comment « inviter » un homme à s’engager, les étapes à suivre, les erreurs à ne pas commettre, surtout pour ne pas le faire fuir, un peu comme quand on va chasser la perdrix. Vous marchez sur une branche sèche qui craque, et l’oiseau s’envole. Seulement, je pense qu’un homme n’est pas une perdrix, et qu’une femme n’a pas l’intention de le tuer mais de l’aimer, et de se faire aimer de lui (nous parlons notamment d’une relation à type d’engagement). Pourquoi la peur, dans ce cas ? Je vais y répondre dans l’autre commentaire, ce qui m’intéresse ici c’est la phrase « vivre l’instant présent », et celle-ci : « rester ouverte aux possibilités ».
Si les amis de votre copine vous apprécient, il y a des chances que celle-ci vous accorde inconsciemment encore plus de valeurs. A contrario, si ces amis ne vous aiment pas, il y de fortes chances qu’ils cassent du sucre sur votre dos jusqu’à aller parfois au bourrage de crâne. Même si cela ne suffira pas forcément à la faire rompre, cela reste toujours un handicap dans une relation.
Bonsoir je frequente un jeune homme depuis janvier c était une relation dites “plan cul” puis voyant qu ‘il était entrain de me perdre et me rapprocher d un autre il a decidé d essayer avec moi mais m’a fait comprendre que je devrais etre beaucoup moins chiante car je l harcellais le saoulais alors qu a ce moment la je n etais meme pas sa copine mais depuis une semaine que nous somme en couple il est super froid et distant par message et il est tres occupé il dit que c est la course que faire ?merci

Je fréquente un garçon depuis presque 2 mois. C’est un peu particulier car je connais sa soeur depuis petite. Et j’ai rencontré Anthony cette été a st barth pour mes vacances et on rentrait tout les 2 au mois d’août. Sa soeur lui avait parlé d’une amie qui venait (moi) donc en juin on a parlé sur fb mais nous n’avons pas reussi à nous voir a paris. A st barth nous avons passé tout les jours ensemble avec ses amis, il me les a tous présenté. Presque toute les nuits aussi, j’ai meme dormie chez ses parents et passé des soirée avec eux devant la télé etc.. ses amis ou famille mon beaucoup parlé de lui, que je lui plaisais, qu’il avait parlé de moi etc… on a beaucoup parlé cette été. On a unz grande complicité et nous sommes tres sincère on ne se cache rien. On se taquine comme des gamins il me regarde sans arret meme quand je le vois pas (ses mes copines qui me le disent apres :)) il le cherche partout dans la soirée quand je suis pas la etc . Demande où je suis. Il sait qu’il me plait et que je veux être avec lui. Il est pas pret et me dit qu’il est pas capable de me donner ce que je veux pour le moment. Que ça le fait chier de mz dire tout ça qu’il avait peur que je reagisse mal et que je stop tout. Il m’a dit qu’il veut pas me dire d’attendre qu’il le regrettera surement si je pasqe à autre chose. Quand on sait vu a paris on a finalement décidé de continuer de nous voir. Il m’a dit qu’il verrai où tout ça le mène. Il est heureux avec moi je le vois et il a beaucoup de tacte avzc moi il fait attention à moi, pour pas me faire de mal. Il déteste ça. Il est pas doué pour parlé… maid chaque jour surtout depuis qu’on est a paris il s’ouvre de plus en plus. On se voit dehors , on est allé au ciné samedi, il a pris mon bras pour glisser sont bras sous le mien pour toucher ma cuisse, j’ai enlacés ces doigts et on est resté comme ça tout le film. C’était la 1er fois qu’on faidait ça en dehor de l’intimité. Il arrêté pas de me fixer. Pour manger il sait mis en face de moi et pas en face de sont frere. Qu’on on se parle il me regarde dans les yeux, mon visage. Ensuite en rentrant il arrêtait pas de passer sont bras autour de mes épaules et il me relâchait et recommencait encore au moi 3, 4 fois. Je le sentais gêné et timide. Il arrêté pas de bouger de me taper gentillement pour me taquiner. Il m’a dit aussi qu’il voulait me présenter à un de ces meilleurs pote a paris. Etc… il a fait pleins de geste qu’il avait jamais fait meme au lit avant de dormir il a ouvert qont bras pour que je m’y blottisse. Il est arrivé 3h en retard au rdv avec ces potz le lendemain pour rester avec moi… j’essaie de prendre de la distance. Je le laisse faire pour que quand il me prend dans ces bras ou me touche ça vienne de lui. Je veux etre patiente pour lui mais le fait qu’on ne soit pas officiel me perturbe. Des qu’on est plus ensemble mes craintes revienne. Je sais pas si je dois suivre mon instinct, car je sens que je lui plait vraiment et beaucoup me l’on dit. A ses regards ses geste en vers moi. Je pense qu’il tient a moi a sa façon de me dire les choses davoir si peur de me parler… je sens que je le rznd heureux. Tout le monde me dit que c’est positif que ça va dans le bon sens, d’être patiente. Il n’est pas pret car sa copine la quitter y a 8 mois mauvaise rupture. Meme si il l’aime plus il s’attendait pas à me rencontré et qu’on se plaise autant. Il voulait être libre… mais y a eu moi… je sais pas quoi penser? Quoi faire? Continuer ou laisser tomber?on est si bien ensemble a rire, se chatouillet, dire des conneries, aucun taboue, une intimit, une sincérité et une complicité magique… je suis perdu. Pouvez vous m’aidez s’il vous plait? J’ai déjà tellement souffert…
Je comprends ton mal être mais je ne peux pas répondre de la sorte à ce genre de question trop vague… Il y a sur mon site des centaines d’articles explicatifs en consultation libre à propos de la reconquête amoureuse et de la manière de récupérer son ex. Si cela n’est pas suffisant, j’ai également écrit un livre 70 conseils pour récupérer son homme et réalisé plusieurs formations en fonction de chaque situation. Je t’oriente donc vers ces ressources afin d’obtenir des réponses à tes questions. Si tu souhaites mettre en place une stratégie précise et tenant compte des spécificités de ton histoire, alors il est préférable de passer par le coaching personnalisé.
Bien bonjour, je suis avec un homme cela va faire bientôt 3 ans en janvier, j’avoue que je crois en train d’arriver à bout de son ignorance, car je suis fatiguée de lui reprocher de son manque d’attention à mon égard, il trouve toujours des justificatifs comme si il était le seul à être trop occupé par le boulot, je taff aussi comme lui, mais est-ce une raison. Du coup j’ai décidé depuis quelques semaines de ne plus me prendre la tête, à vouloir toujours me soucier et m’inquiéter pour lui, apparemment je trouve que c’est peine perdu tous ces efforts que je fais. J’ai décidé de ne penser qu’à moi même le temps de l’observer voir s’il va y avoir un changement vis-à-vis de son attitude, donc dite moi je fais bien d’agir de la sorte et si il y a d’autres astuces pour qu’il réalise combien de fois je l’aime et que son indifférence me fait mal.

Pour une mystérieuse raison, la première réaction face à une relation qui s'annonce bancale est rarement de s'en délester. Au contraire, on aurait plutôt tendance à lui trouver toutes les excuses imaginables (parce que oui, s'il a vraiment eu beaucoup de boulot, c'est normal qu'il ait mis deux jours à répondre à mon texto). Halte à la perte de temps et d'énergie : les choses sont bien plus simples que vous ne l'imaginez. Soit il/elle veut, soit il/elle veut pas. Et il existe des signes irréfragables qui prouvent que votre conquête ne compte pas s'engager.
Si on est dans une relation affective le principe est le même... sauf qu'on ne dispose pas du recul de l'écoutant qui reste "à distance". De ce fait cela devient beaucoup plus complexe. Dans l'affectif on est pris dans la dynamique relationnelle et les actes de chacun entrent en résonance avec ceux de l'autre. D'ailleurs le silence peut prendre ici un sens supplémentaire : « je n'ai pas envie de te donner les explications que tu attends ». On voit bien tout l'enjeu relationnel que cette rétention peut induire.
Je comprends ton mal être mais je ne peux pas répondre de la sorte à ce genre de question trop vague… Il y a sur mon site des centaines d’articles explicatifs en consultation libre à propos de la reconquête amoureuse et de la manière de récupérer son ex. Si cela n’est pas suffisant, j’ai également écrit un livre 70 conseils pour récupérer son homme et réalisé plusieurs formations en fonction de chaque situation. Je t’oriente donc vers ces ressources afin d’obtenir des réponses à tes questions. Si tu souhaites mettre en place une stratégie précise et tenant compte des spécificités de ton histoire, alors il est préférable de passer par le coaching personnalisé.
Alors, on rencontre par hasard (?) un autre qui semble libre de tout cela, qui paraît prêt à souffler à nouveau sur les braises de la passion. On se prend alors à aimer lorsqu’il nous parle, nous complimente, nous regarde. Cet attrait vers un autre que son homme ou sa femme est-il le premier signe d’une trahison, d’une tentation ? Est-ce déjà trompé ? D’où vient ce désir ?
Je te suggère non pas de tomber dans un silence mais plutôt d’appliquer le fuis moi je te suis. L’idée est de prendre de la distance et de souffler le chaud et le froid afin de le déstabiliser. Pour aller plus loin et le pousser à s’engager, je t’encourage à suivre ma formation séduire un homme et le pousser à s’engager que tu trouveras ici dans ma boutique : https://boutique.alexandrecormont.com/produit/attirer-un-homme/
Et puis, tout bonnement : votre dépréciation de Dieu (s'Il existe) au prétexte que nous constatons le Mal toujours et partout, ne tient pas. Primo, parce que nous jugeons trop souvent du bien et du mal selon des critères personnels. Secundo, parce que nous nous imaginons qu'un dieu bon, clément et charitable, ne peut pas nous faire ça... en somme : nous nous comportons face à ce que nous percevons comme "mal" de façon infantile, et nous en adressons le reproche à la divinité, pour autant qu'Elle existe. Or, du moment qu'on Lui adresse des reproches (ce que font déjà les Psaumes, le livre de Job, etc. dans la Bible) mais qu'on se trouve dans une société relativiste comme la nôtre, on a vite dit que les dieux et religions sont des bullshits, s'agrippant alors à toutes les miettes pouvant justifier notre argumentaire et attaquant tous les éléments créditant le croire.
Je vis actuellement « l’emballement mais réapparition » ;o). J’ai été follement emballée par un homme, du coup c’est purement physique car je ne le connaissais pas. Et lui étant un peu timide, je l’ai mis à l’aise, je le taquinais. Bref le courant passait bien niveau humour et j’avais plusieurs frissons qui me traversaient quand il était avec moi. Et puis deuxième RDV le soufflé est un peu retombé mais j’étais toujours attirée par lui. Troisième RDV , j’ai senti une pression qu’il attendait quelque chose de moi : il voulait déjà m’embrasser.
Bonjour Alexandre, voilà j’aimerais quelques conseils, je suis dans une relation sérieuse depuis 2 mois et quelque, j’ai passé de bons moment avec mon copain j’ai eu en quelque sorte ma première fois avec lui et il n’avait pas beaucoup d’expérience non plus mais depuis quelques semaines il s’est montré moins attentionné il savait que j’allais lui envoyé des msg quand je ne lui ai pas parlé pendant 2 jours il est revenu vers moi mais on a des problèmes d’organisation il veut toujours me voir à des heures qui ne me conviennent pas et il me trouve égoïste alors que j’ai fait bcp d’effort, j’essaye de m’arranger pour le voir c’est toujours moi qui propose de le voir et il m’a fait comprendre cette semaine après une dispute qu’il avait des examens à passer cette semaine mais qu’il prévoit de voir sa famille et de bosser le week end il ne prévoit pas du tout de me voir alors que moi je prévoit toujours du temps pour lui en me disant ah j’aimerais bien le voir ce week end ou tel jour. Pourquoi est il comme sa? il me fait donc comprendre qu’il n’est pas disponible pour moi et cela me blesse, alors qu’au début de notre relation il avait peur que je ne sois pas une fille disponible pour une relation. Je ne le comprend plus et il n’est plus aussi attentionné et tendre avec moi qu’au début même s’il est toujours un peu parfois. J’ai décidé de prendre de la distance pour lui montrer mon désintérêt pour lui, je ne veux pas revivre une relation où mon partenaire se moquait de moi, ai je pris la bonne décision?
il n a jamais été amoureux d’une fille, je suis sa premiere longue relation, il est persuadé qu’il sera incapable de quitter sa région, sa maison, son travail, sa famille, ses amis , pour vivre avec moi … alors que pendant un an il était plein de projet, et je le trouvais sincere, mariage , bébé, déménagement, jene lui ai jamais mis la pression sur notre avenir a 2 car je me disais que si quelqu un devait en parler , cetait à lui de le faire le premier …. aidez moi svp …. j ai perdu 6 kilo en 1 mois, j ai si mal …. j ai peur de ne plus jamais le revoir …..
Raison # 3: Elle pourrait être «incertaine» de ses sentiments envers vous – En général, quand une fille recule – c’est parce qu’elle n’est pas sûre de sa relation et elle a besoin de temps pour décider si elle veut continuer la relation ou rompre formellement ça va avec toi. (Vous obtiendrez le discours flagrant « Je ne suis pas prêt pour une relation en ce moment » si elle décide de la dernière).
J’ai 27ans et mon copain a 23ans on es ensemble sa fait 2 ans on a affronter beaucoup de problème je suis tombé enceinte 2 fois 1 fausse couche et un avortement forcé car il était pas prêt et il a déjà un enfant et c’est une chose qu’il ne voulait pas mais bon bref! Je me bat avec lui pour son manque d’intérêt pour tout il avait un travail il a cessé di aller du coup je me sens seul dans plein de chose la gestion de l’appartement des papier il bouge pas trop. Et il sort souvent il ya des jours il sort et ne reviens 2jours après jvai l’appeler il me répond pa souvent il va essayer de me rappeler 1h plus tard pour m’assurer qu’il va prendre le dernier bus et je suis la j’attends le vent ensuite sa fait des tension je pleure tout le temps il dit que je misole trop alors que je travail c’est vrai je suis casanière…il me propose plus trop de sortir vus qu’il ne travail pas je suis obligé de tout gérer svp aider merci
j’ai une relation avec un homme de 56ans celibataire depuis toujours (avec juste une relation serieuse qui l’a fait souffrir) mais etant dans le spectale,il a eu connu beaucoup de femmes,nous nous sommes connus sur meetic lui voulait enfin trouver qq de bien ,aujourd’hui nous nous voyons :sexuellement il me dit que c’est super,que je lui plait beaucoup mais qu’il a peur de l’amour que je ressent pour lui ,c’est vrai que je suis certainement trop demonstrative ,mais c’est comme ça je n’arrete pas de penser à lui;tantot il est gentil tantot il est franchement muffle je m’accroche comme je peux et je souffre de son manque d’attention a mon egard,un jour il projette sur notre avenir et la semaine d’apres se demande si on ne devrait pas arreter;qu’en pensez vous?merci
Bon, je parle en me basant sur mon expérience personnelle, en disant que le but d’un couple – pour ceux qui veulent un couple qui dure – n’est pas l’intensité des sentiments, qu’on réclame chaque jour en plus ! Je te comprends trop bien lorsque tu dis que tu essaies d’apprécier chaque étape dans ta relation, et que tu laisses traîner au maximum avant de dire « je t’aime ». J’avais ce schéma dans ma tête il y a longtemps, et j’ai changé (peut-être l’âge.. oups). Il y a beaucoup de plaisir dans la séduction, et chacune de ses parts a son propre délice : les regards échangés ont un plaisir particulier, les premières paroles, les sourires, chaque geste nous donne un sentiment plus ou moins intense et très plaisant, surtout que c’est nouveau. Si tu revois ces plaisirs, tu trouveras que beaucoup de nos sentiments viennent de notre propre égo flatté ou de nos hormones (tu peux revoir l’article d’Anashka sur l’égoïsme en séduction, lui je suis sûr qu’il existe^^). Donc, une fois passée l’étape de la séduction, si on ne sait pas (ou qu’on ne veut pas) vivre d’autres plaisirs du couple, alors on se sent un manque et un besoin de vivre autre chose, que le couple ne peut pas nous procurer.
A l’époque, les transis d’amour me rasaient. Le lendemain, il m’a téléphoné, et je me suis fait le coup classique : "Pourquoi il ne serait pas différent avec moi ?" Pendant deux mois, on a passé presque toutes nos nuits à faire l’amour. Ensuite, la Berezina a commencé ! (Rires.) J’avais de plus en plus souvent sa messagerie, il s’était mis à filtrer mes appels, travaillait soi-disant tout le temps, recommençait à voyager, à avoir des dîners professionnels... Ce qui ne l’empêchait pas de finir chez moi, ivre, à 3 heures du matin, quand il ne voulait pas rester sur un râteau...

Par exemple, j’ai rencontré une homme il y a peu celui-ci à prit toute les initiatives ( me retrouver, me parler, proposer des rendez vous et enfin m’embrasser) puis soudain il disparait au milieu d’une conversation banale et après m’avoir proposé un 3eme rdv. J’ai attendue 3 jours avant de lui demander si il y avait un problème, il m’a répondu qu’il avait eue un coup de flippe, car il avait peur des relations depuis que son ex l’avait détruit avec du harcèlement morale . J’ai été compréhensive et rassurante , je lui ai dit que j’étais pas pressé qu’on avait le temps d’apprendre à se connaître et qu’il pourrait ainsi se faire sa propre opinion mais rien, après 15 jours forcer d’admettre que c’est mort, je lui envoie un dernier message pour me soulager et passé a autre chose, dans ce message j’explique sans être agressive que je suis fâchée vis à vis de son comportement, que ça m’aurez pas choquer si il m’avait dit que je lui convenait pas ou autres mais que disparaître été déstabilisant. j’attendais pas de réponse. pourtant il le fait et m’écrit qu’avec son ex ça a eue un impact sur sa sexualité (n’y arrive plus), qu’il avait eue peur car avec moi sa devenait sérieux mais qu’il se sentais absolument pas prêt . Moi qui sait quoi penser d’habitude me voila tiraillé entre attendre lui laisser une petite porte ouverte au cas ou, ou d’être prise pour une débile dans l’histoire car je vois qu’il parlent a d’autres filles . Quoi qu’il en soit cela revient souvent dans mes histoires et je comprend pas ces réactions que je trouvent violente ( nier quelqu’un ) par apport a ce que je fais . C’est très dur car je tombe que sur des personnes qui ne savent pas s’engager (ce qu’elle veulent ) et qui me donne l’impression de n’avoir aucun interêt et d’être facilement zapable un peu comme çi je n’avais jamais exister . Bien a vous Sandrino
Et puis, tout bonnement : votre dépréciation de Dieu (s'Il existe) au prétexte que nous constatons le Mal toujours et partout, ne tient pas. Primo, parce que nous jugeons trop souvent du bien et du mal selon des critères personnels. Secundo, parce que nous nous imaginons qu'un dieu bon, clément et charitable, ne peut pas nous faire ça... en somme : nous nous comportons face à ce que nous percevons comme "mal" de façon infantile, et nous en adressons le reproche à la divinité, pour autant qu'Elle existe. Or, du moment qu'on Lui adresse des reproches (ce que font déjà les Psaumes, le livre de Job, etc. dans la Bible) mais qu'on se trouve dans une société relativiste comme la nôtre, on a vite dit que les dieux et religions sont des bullshits, s'agrippant alors à toutes les miettes pouvant justifier notre argumentaire et attaquant tous les éléments créditant le croire.
apres j ‘ ai essayé de me lancer la première vu qui parler pas. Je lui est poser des question sur sa vie son job ,sa famille,et combien de temps il est rester en France. Et ensuite lui aussi ma poser des questipn sur mon metier . Ma famille , il ma aussi demander quand il m envoyer des sms en anglais si je comprenner je lui est dit oui. Il me regarder pas beaucoup pour moi. Il etait un peu froid .apres notre journee au mc donald. En est parti a la gare en attendons notre train en enttendons il a pris son téléphone il est sorti dehord pour appeller. J ai rien dit j ‘ ai laisser faire j etait tres curieuse en y pensons. Ensuite il est revenu en il ma fait ecouter des musiques avec c est écouteurs. Ensuite il ma demander a quelle heure je prend mon train et je lui aussi demander. Suite a sa en est parti prendre nos train . Je lu fait un bisous.
Je perçois deux problématiques distinctes : votre ressenti d'une part, l'éventuelle difficulté de votre copain d'autre part. Ce copain, manifestement, cherche à rester éloigné de vous et le mieux que vous puissiez faire et de respecter cela. Quoi qu'il vous en coûte et même si vous ne comprenez pas le sens de ses choix. Vous ne me semblez pas en état de "l'aider" puisque vous même avez besoin de soutien et êtes en situation de vulnérabilité. 

Et même si pour une raison ou pour une autre, ton couple n’a pas toujours été au beau fixe et qu’une séparation a été inévitable, elle aura certainement été l’occasion pour vous de vous rendre compte des erreurs commises. Ne dit-on pas qu’il ne faut pas jeter l’éponge au premier échec ? Qu’il faut persévérer car on peut toujours avoir de bonnes surprises ?

Pour lui, l’amour est une sacrée tuile ! Vigilance pour le repérer car il se montre d’abord attentif, prévenant, ravi de partager vos passions et de rencontrer vos amis. Il vous fait même des déclarations. Le hic ? S’il vous sent prête à passer du « je » au « nous », pire, à construire, il panique, et d’autant plus s’il est épris. Son angoisse étant à la hauteur de son attachement, c’est le revirement total : il devient distant, n’est plus joignable ou overbooké, décline par mails expéditifs les projets qu’il avait lui-même formés avec vous : «Suis charrette. Impossible d’aller à Amsterdam ce week-end. A plus.» Mieux, il se défile carrément le jour du mariage. Vous n’y êtes pour rien, cela se joue avec lui-même.
Le lendemain matin il me demande si par hasard j’aurais une imprimante (il était sur le point de partir pour quelques jours au Portugal) et si je pouvais lui imprimer ses tickets. J’accepte et on se revoit pour que je lui donne… Et pendant 2 heures autour d’un caffé, pas un blanc, des rigolades mais aucun flirt de sa part, il paraît timide, voire pas intéressé. Mais il décide me raccompagner jusqu’à chez moi et soudainement m’embrasse avant de se sauver en assurant me revoir après son retour (4 jours). Là je dois avouer que le baiser n’était pas fantastique, probablement trop maladroit…
J’allais couper les ponts mais une de mes collegues, à qui je n’aurais jamais osé me confier par peur d’etre jugée, m’a fait des remarques par sms sur notre relation à tous les deux. J’ai fini par lui dire que ça se voyait (en pensant ca se voit que JE craque pour lui) et elle m’a repondu que ca s’etait vu tres vite qu’il m’aimait beaucoup, et qu’en me connaissant mieux il reflechirait à son couple, qu’il s’etait engagé trop vite, que si j etais arrivée plus tôt…
Ceux qui ont tendance à s’accrocher à ces demi-relations (demi-molle, oserais-je dire) sont ceux pour qui les opportunités sont rares. Si vous rencontrez vingt nouvelles personnes par mois, vous trouverez dans le lot quelqu’un qui vous admire et vous aurez à coeur de faire le ménage et sortir de votre vie ceux avec qui cela ne fonctionne qu’à moitié.
Après, dans ma (très) faible expérience amoureuse, il m’est arrivé de commencer très bien et de très vite perdre mon intérêt envers la fille qui en était l’objet, mais à chaque fois c’était parce que j’avais l’impression de me taper tout le boulot et de ne pas avoir de feed-back en face (aucun retour de signe d’affection, aucune initiative, aucun message qui ne soit pas une réponse aux miens), même quand la fille, alors que je disais que c’était fini, me disait qu’elle voulait vraiment que ça aille quelque part.
×