Parfois les hommes sont aussi compliqués que les femmes (ne m’en voulez pas), surtout sur le plan émotionnel. Plusieurs raisons peuvent conduire un homme à fuir après l’amour. Peu d’entre elles résident dans l’acte en lui-même. Il y a souvent des raisons bien plus profondes. Des raisons qui poussent beaucoup de femmes à se poser cette ultime question : « Pourquoi les hommes nous fuient après avoir fait l’amour ? ».
Un homme aura donc plus de mal à se confier, à communiquer car il se doit de cacher ses émotions. Bien évidemment, il y a des exceptions. Certains hommes n’ont aucun mal à dire ce qu’ils ressentent ils en disent parfois même un peu trop ce qui paradoxalement peut avoir tendance à faire fuir les femmes ! Il est clair que les relations hommes femmes ne sont pas simples mais il est possible de nettement les améliorer et la première étape passe par la communication.
Je crois en effet qu'il est important de se protéger du silence de l'autre en ne cherchant pas à le forcer (on s'y épuiserait et l'absence de réponse est blessante). Et l'idée de garder une porte ouverte est indispensable si on tient à garder le lien. Il n'est en effet pas question d'entrer dans un silence-représailles, qui briserait toutes chances de reconnexion...
Malgré qu il n a pas l air d être un coureur, c est un homme qui n a jamais plus voulu revivre avec une femme. En ce qui me concerne, je suis mère d une petite fille de 11 ans, indépendante avec une bonne situation. Je ne cours pas les hommes pour ce qu ils peuvent m apporter matériellement que du contraire. Mon ex était jaloux, possesif, limite manipulateur narcissique. Aujourd’hui je recherche la paix et la liberté. Mon copain est très à l écoute, calme et très psychologue. Nous pouvons parler de tt les sujets sans s énerver et c est merveilleux après tt ce que j ai vécu, une vrai bouffé d oxygène ! Vous me demanderez ms quel est le soucis ? J ai beaucoup de mal à cerner cet homme et ses intentions et je voudrai savoir si je ne me trompe pas sur le personnage et si il ne veut juste passer du temps avec une jolie fille plus jeune parce que cela flatte son égaux. Il est introverti donc compliqué de savoir réellement ce qu il ressent . A nos débuts Il était très enjoué, un vrai gosse. Il m a très vite présenté son père, membres du groupe… ms maintenant c est plus trop ça. Moi par contre c est l inverse, d ailleur je viens à peine de lui présenter ma fille et mes parents. Pour moi ça a de l importance et je ne voulais pas aller trop vite par peur de souffrir. Nous avons des caractères opposé ms qui se complète assez, introverti et pas moi, il adore mon côté direct et franc… Aujourd’hui je voudrai qu il s engage un peu plus, je ne désire pas l épouser ms avoir des projets communs et surtout savoir s il m aime vraiment ! Il ne fait pas de belles promesses en me promettant mont et merveille, c est déjà ça ! Il est cru, un peu trop réaliste ce qui est plutôt tranchant et blessant, parfois. C est vrai que personne ne sait de quoi demain est fais ms préciser que cela peu durer ou pas n est pas nécessaire de preciser ds une conversation qd on ressent des sentiments forts. Ca me blesse comme si ça ne compte pas vraiment pour lui et qu après moi une autre suivra. A l inverse ce qui est déroutant, il accepte tt mes propositions, rencontrer mes parents, amis, sorties…. je sais qu il n accorde que peu d importance à certaines de mes demandes ms il le fait pour me faire plaisir. Le temps passe et la complicité est plus présente ms aucune envie de plus de sa part et pas de vrai déclaration sur ses sentiments. C est un hommes merveilleux, avec bcp de qualités. Je ne veux pas le perdre ms ne veux pas m engager dans une relation stérile, non plus. A part mon ex mari, je n ai connu qu un seul homme avant et il y a bien longtemps. Mon expérience sur les hommes est très limitée surtout avec les hommes qui ont bcp plus d expérience que moi. Comment sait on si un homme nous aime vraiment et un homme peut il nous aimé sans engagements ? Il dit que j accorde trop d importance aux mots et que je devrai plutôt ressentir les choses. Autres difficultés ns n avons pas la même langue maternelle et c est parfois compliqué de vraiment comprendre le sens qu il veut donner . Enfin voilà, J espère que vs pouvez m aider.
Cela fait environ 5 mois que je discute tous les jours avec un homme . Nous avons a peu pres le meme age . Nous ne nous sommes vus que 3 fois à cause des examens , concours… Lorsque je ne viens pas vers lui il vient , cette technique marche ! Lorsque nous nous voyons nous sommes proches , il y a beaucoup d’humour. La dernière fois c’est meme lui qui a relancé pour qu’on se voit . Le problème c’est que je ne sais pas comment faire pour savoir ce qu’il veut vraiment . Je pense compter pour lui car lorsqu’il y a ses amis ils me parlent en me montrant que je “compte” pour lui . Du moins c’est ce que je pense.
Comme je l'ai dit dans mon premier post, c'est un homme sans doute pathologiquement narcissique et égocentrique - ce qui n'empêche malheureusement pas de s'y attacher... :-(( - et le fait que les femmes le poursuivent de leurs assiduités est probablement une forme de jouissance pour lui. J'ai toutes les raisons de penser d'ailleurs qu'il espère très vivement cette réaction de ma part et qu'il agit consciemment dans ce but, d'autant que son éloignement est consécutif à une rencontre vendredi où il s'est montré particulièrement proche de moi et rassurant sur notre relation.
Voici ma situation. Il y a six mois je rencontre chez des amis communs un homme que je trouve charmant, nous avons un très bon contact, nous passons la soirée à nous parler, et nous échangeons nos numéros. Nous nous revoyons pour boire un verre, mais il ne se passe rien d’autre, je comprends à ses réticences qu’il n’est pas dispo. Il y a un mois il me recontacte, après plusieurs tentatives de rdv ratées, il me propose de partir 3 jours, ce que nous faisons, mais je le revois avant cela, nous nous embrassons une bonne partie de la soirée, il est tendre, à l’aise avec moi devant ses amis, etc. Nous passons ensuite un merveilleux week-end prolongé, il y a une grande compatibilité, sensuelle, intellectuelle, philosophique, en tous cas je pressens tout ca. À notre retour pas de relation vraiment, il ne demande pas à me voir, nous allons dîner un soir et je lui parle de ma situation passée, et lui demande la sienne. Il me dit qu’il s’est séparé il y a peu et qu’il ne veut pas d’une relation. Nous dînons et nous nous séparons, sans passer la nuit ensemble. 2 semaines plus tard on se revoit, il m’embrasse de nouveau, s’excuse de n’avoir pas parle de sa situation émotionnelle plus tôt. Mais se dit toujours perdu émotionnellement. Je quitte la soirée gentiment. Une semaine après, on se voit pour un concert, nous allons boire des verres avec des amis, il semble toujours intéressé. Nous nous embrassons de nouveau, nous tenons la main, mais quand je lui demande où il en est, toujours la réponse qu’il ne peut pas me proposer une relation, qu’il est blessé de son histoire passe, et meme fâché contre lui-même de ne pas arriver à passer à autre chose car ça n’était meme pas une histoire heureuse, il n’a rien à regretter avec elle (mais à beaucoup donné sans recevoir rien en retour). Je lui ai dit qu’on pouvait se voir tranquillement, apprendre à se connaître, mais pas coucher de façon “casual”. Toujours beaucoup de plaisir à se voir, mais il est clair que je ne veux pas être la roue de secours. Quelle attitude à votre avis pour l’amener doucement à moi ? J’ai compris qu’il voulait juste qu’on lui fiche la paix. Ce que je fais 🙂
Que ce soit à travers le sourire, le physique et une personnalité intéressante il faut justement lui montrer qu’on le comprend et que l’on ne veut pas lui mettre de pression. C’est en apportant du positif, en partageant des moments forts que l’on va justement le pousser à s’engager petit à petit. Mais attention vous ne devez pas vous attendre à quelque chose que vous aurez vu dans un film Hollywoodien, la réalité est bien loin de ce cliché !
Sauf qu’il s’est assis aujourd’hui et m’a dit qu’il voulait qu’on parle de notre relation. Il dit que tout est parfait mais qu’il sait qu’un jour ça se terminera. Il dit que ce sera fini car quand il tente de se projeter avec moi, il n’y arrive pas. Je lui ai posé beaucoup de questions sur le “pourquoi” vu que nous n’avons jamais eu l’un ou l’autre, une relation de cette qualité auparavant. Il ne peut répondre que par “je n’arrive pas à me projeter”.
Pour être franche, quand j’avais la vingtaine j’imaginais aussi un amour plein de surprises, de voyages en montgolfière, de rêves à deux, de quelque chose de vibrant chaque weekend (minimum bien sûr). Aujourd’hui je pense différemment, se réveiller chaque matin, la bouche pâteuse et le visage brillant, en sachant qu’il y a à vos côtés une personne qui dort (oh le fainéant!) et qui est là jusqu’au bout, parce qu’il l’a décidé, c’est une routine qui est pour moi la plus chose à vivre. Chacun ses goûts, hein !

À part ca , suite à multiple échecs amoureuses j’ai du mal à faire confiance par peur d’avoir mal à nouveau. Lui , il a un passée amoureux PAS très fidèle qui me met des doutes pour notre future. Du coup même nos retrouvailles sont compliqués ce dernier temps . Il y’a des yeux qui se baladent un trop sur les autres filles et MOI ca me blesse énormément qu’il peut pas faire un effort juste pour un we de rester concentré sur MOI , étant donné qu’on se voit pas souvent . Il dit qu’il m’aime et moi j’ai clairement des sentiments pour lui .

Bonjour . Voilà 1 semaine que je lis tous vos articles… suite à qlq prises de tête avec mon compagnon et une dernière grosse engueulade qui a fait déborder le vase, il s est renfermé me dit qu’ il ne veut pas rompre qu’ il m aime mais qu’ il ne sait plus où il en est et qu’ il a besoin de temps… Je ne sais pas comment agir… tellement peur de le perdre ☹


Salut, ben franchement c'est un plaisir de vous lire, moi je me fais ignorer royalement depuis une quinzaine de jours.. J'ai rien compris, après 2 sms auxquels il n à pas répondu j'ai préféré ne pas insister, mais bon, je déguste et franchement ça me fait du mal. Après c'est vrai que la dernière fois qu on s est vu j ai plus ou moins laissé tombé la garde. Lui a une bonne situation, un confort que je n'ai pas car je me suis séparée de quelqu un et je suis partie en prenant mes vêtements, mes papiers... Donc je me dis qu il a dû avoir peur de la cosette que je suis en ce moment, mais je vais me retourner, c'est juste une mauvaise passe, ou qu il est retourné avec son ex femme dont il a divorcé Ya cinq ans et qui lâche pas l affaire, il en parle souvent donc il doit encore y avoir des sentiments, ou que je ne l interresse plus, pourtant c t bien cette Last time ou on s est vu, mais là ce silence c'est pire que tout. En tout cas je ne me vois pas le relancer mais nexter les gens comme ça !!! Je m y fais pas. Quelques conseils help
Bonjour alexandre, je vous ecris car cela fait 7mois que je frequente cet homme on se voit pour le sexe mais au dela de ca il y a de la tendresse des sorties ensemble et de la jalousie parfois de sa part et à vrai dire je ne sais plus quoi faire !!!! Il a peur de s’engager, il aime son independance il faut le suivre je trouvre qu il fait un pas vers moi puis deux en arriere…je n’en peux plus que faire ? Je craque.

Depuis ce moment, cela fait 1 semaine, il ne m’envoie pas de messages si je ne lui envoie pas, il est distant dans ces mots (plus de mots doux notamment), je ne le sens plus du tout dans la séduction ou intéressé par moi (questions sur moi, sur mon quotidien). Je ne sais pas comment agir pour le faire réagir. J’ai peur de lui dire le fond de ma pensée, mon ressenti vu sa réaction lorsque je lui ai parlé la semaine dernière, sachant que c’est quelqu’un qui marche au feeling et que pour lui, au début d’une relation ca doit glisser tout seul et ne pas etre prise de tete.


De mon côté, j'en suis à bientôt 3 ans et demi de silence (depuis le 1er août 2010) et j'ai commis les pires conneries (sur toute la gamme !) pour le récupérer !!! Ce silence fut rompu par le Monsieur qui me l'a imposé (au bout de 6 ans de vie commune) puisqu'il l'a trahi lors du décès de sa mère en octobre 2011 en revenant vers moi pendant les 3 semaines où sa mère était en fin de vie.
Bonjour article très intéressant, vous m’aider beaucoup, car actuellement je suis avec un hommes qui vient de me confier que après 6 mois de relations même avec des enfants, ils n’a pas de sentiments ! Hors depuis deux semaine je vis dans le mensonge, car selon lui il n’a pas eu le courage de me le dire! Mais il dit être bien avec moi, dans ses message des coeur en smeiley etc… je sais plus quoi pensais, si ce s’´est que de me mette dans le silence radio merci encore

Durant ces deux dernières semaines, j’ai vu la différence, il s’est montré plus présent et attentionné et c’était réciproque. J’étais vraiment heureuse de le voir sous ce nouveau jour. Mais il y a peu, mon homme a perdu un cousin proche ( le 24 mars). Depuis son décès, mon homme est de nouveau distant et ne cherche plus ma compagnie. Il ne me donne quasiment plus de nouvelles ou très peu et ne réponds plus à mes messages. Il se réfugie chez ses amis. J’ai décidé de lui laisser un peu d’espace, même si j’en souffre, car je me sens impuissante face à ce moment tragique. Je doute beaucoup car je me demande si le décès de son cousin est la seule raison de sa distance. Les obsèques ont lieu ce vendredi 1er Avril. Je ne sais comment agir, me demandant si cette relation n’ai qu’un éternel recommencement et vouée à l’échec, ou si c’est seulement cette période de deuil qui perturbe notre relation.
Bonjour, il y a 2 semaines j ai rencontré un homme sur un site de rencontres ou s est très rapidement attaché l un à l autre avec énormément de feeling on parlait non stop et en 3 jours on s est rencontré et sorti ensemble . Seulement le wk suivant il est passé chez moi pour une soirée et une nuit et malheureusement j ai un petit peu trop bu (et pas du tout mon habitude) et j ai bcp trop parlé que sa soit sentiment , réseaux sociaux enfin tout se qu il ne fallait pas dire . Depuis ce wk il ne sait plus ou il en est je lui ai expliqué que malheureusement j avais vraiment trop bu et que j en étais désolée. Il a mis une distance entrent nous mais est tjr présent on continue à se parler . Je l ai revu un matin et il m à pris à bras et on a fini par s embrasser il m à dit qu il ne savait pas se qu il voulait qu il était perdu il ne savait si il préférait continue ou rompre mais il parle comme si tout n était pas perdu entrent nous . Que dois je faire ? J ai pensé à continue à être là pour lui mais en y allant bcp plus doucement dans cette relation
Bonjour depuis je te rassure j’ai appris à écrire comme tu me l’avait dit sur un des message que j’avais envoyer a kamal c’est vrai, que je ne parlais pas trop bien le français et en plus je suis sure qu’il y a des fautes, dans mes écrits j’en suis sincèrement désoler, ce n’etais pas fait exprès pour ca mais tu as bien fait de me le dire depuis je me suis améliorer un peut mais pas complètement je penses, mais merci quand même c’est gentil.

Je suis en couple depuis bientôt 1 an ,on a connu des hauts et des bas mais j’ai fais une erreur qu’il n’arrive visiblement pas a me pardonner j’ai toucher a ses réseau sociaux sans lui dire et sa la mis en rogne depuis ce jour la tout a empiré il ne me parle plus ne m’appelle plus m’ignore me dit parfois qu’il ne pense plus a moi quand je suis loin de lui. A chaque fois que j’aborde le sujet sa part en dispute je ne sais plus trop quoi faire pour arrangé parce que je l’aime et lui me dis qu’il m’aime comme un fou aussi mais que mon acte la dégouté. J’ai essayer de mettre des distance je ne lui parler pas , mais je n’avais pas plus d’attention que sa il a promis de ne plus faire le con qu’il voulait pas me perdre mais il y a que quand je suis avec lui que tout redeviens normal je n’arrive pas a comprend ce qu’il veut vraiment…

Une autre source de déception et donc de perte de passion dans un couple peut-être la lassitude face à un caractère qui s’est dévoilé trop vite. Si pour le séduire vous avez tout livré de vous, il se peut que votre homme se lasse rapidement. Pour continuer à entretenir la passion dans un couple, il faut que vous soyez toujours pleine de surprises. Cela ne veut pas dire que vous devez changer de personnalité tous les quatre matins, au contraire, mais que vous devez vous dévoiler petit à petit. Ne lui avouez pas tout de suite que vous êtes championne d’escalade si vous avez déjà eu beaucoup de chose à lui révéler. Attendez un peu. C’est comme ça que vous retiendrez longtemps son attention. Surtout que vous vous découvrirez toujours de nouvelles passions qui vous rendront sans cesse plus intéressante aux yeux de l’homme avec lequel vous êtes.


Franchement, ça me fait plaisir de savoir que ce texte est "utile" et peut aider à mieux comprendre ce qui se joue dans le mutisme relationnel. Un autre billet sur le même thème est réactivé de temps en temps, avec plus de 200 commentaires. Ce qui montre, si besoin en était, que le silence n'est pas rare... mais souvent très difficile à "entendre", et douloureux à vivre.
"Personnes unies par le mariage, liées par un pacs ou vivant en concubinage : Un couple uni. Deux personnes réunies provisoirement au cours d'une danse, d'une promenade, etc. : Des couples de danseurs. Deux personnes animées d'un même sentiment, d'une même volonté, ou que des intérêts, des affinités, des caractères rapprochent : un couple d’amis. Animaux réunis deux à deux, mâle et femelle, ou appariés pour un même travail : Un couple de pigeons.*Les exemples cités ci-dessous s’adressent aux hommes comme aux femmes.
Cela dit, je vais essayer par le biais de cet article, de vous étaler les pires 5 erreurs que vous puissiez faire avec une femme au début d’une relation de couple. En fait, vous n’avez pas le droit de gâcher vos chances bêtement. Car il se peut qu’elle soit votre femme de rêve. La mère de vos bébés (si je vous parais un peu romantique ce matin, c’est que j’écoute une station radio de musique classique. Ce n’est pas de ma faute :) )
La passion n’est malheureusement pas vouée à durer et ce changement peut être très mal vécu. Les relations passionnelles restent ainsi de courte durée. Pour limiter les peines lorsque cette relation homme femme s’arrête, la meilleure façon est d’être reconnaissant(e) d’avoir eu la chance de vivre une telle passion. Il s’agira ensuite de reconnaître que dans son fort intérieur, ce couple n’était pas voué à durer.
Le mysticisme visionnaire a lui aussi donné lieu à de nombreuses interprétations, surtout de nature psychiatrique. Lorsque l'on prétend avoir des visions, entendre des voix, que Dieu vous ordonne d'exécuter prières, sacrifices et rites de mortification, comment ne pas songer aux délires des psychotiques ? Les psychiatres savent bien que la schizophrénie se manifeste parfois par des « délires mystiques ». Ainsi le cas de ce jeune homme de 20 ans retrouvé nu sur l'autoroute au mois de janvier, qui déclare aux pompiers venus le récupérer : « Dieu m'a confié la vie de tous les automobilistes qui circulent sur cette autoroute ; si vous ne me laissez pas finir ma mission, il y aura des morts (2). » Dans la littérature psychiatrique, le cas le plus célèbre de délire religieux, qui depuis S. Freud a fait l'objet d'une avalanche d'études, est celui de Daniel Paul Schreber. Ce magistrat, président de la cour d'appel de Dresde, souffrait d'une forme de paranoïa délirante, Dans Mémoires d'un névropathe, il raconte l'évolution de son trouble. Dans une première phase, il pense qu'on veut l'émasculer pour le transformer en femme. Puis son délire deviendra religieux : Dieu Lui-même intervient dans sa vie par l'intermédiaire de ses « nerfs ». Il l'a élu, désire le posséder et veut s'accoupler avec lui.
Je suis dans cette situation. Il est tres blessé par son passé. Pourtant je fais tout ce que tu dis, à chaque fois qu’on se voit, tout ce passe tres bien, c’est majoritairement lui à 90% qui m’écrit, je ne suis pas trop en demande, je suis independante, je suis moi meme et aime lui faire plaisir sans etre dans l’exageration à tout lui donner. J’ai l’impression qu’il a des sentiments, en plus c’est toujours lui qui arrete avec les filles et là ca va faire presque 1 ans que l’on se voit (ttes les 1 à 2 semaines). Des le debut il m’avait dit qu’il était pas pres à s’engager donc jai jamais parlé de couple. Mais là j’ai envie qu’on officialise, du coup j’ai essayé de voir avec lui, mais il m’a dit qu’il n’avait pas de sentiments, que ca se controle pas, sinon on serait deja ensemble. Ca m’a blessé profondement. Je l’aime. Au final je lui ai mis un petit coup de pression comme quoi j’arretais alors (peut etre pas la bonne solution…) et il m’a fait comprenfre que je lui manquerait mais que ca passera.
« Au bout de quelques mois, mon ex m’a recontactée en me disant entre autres que je lui manquais, qu’il souhaitait que l’on reprenne contact et que l’on se revoie. Mais à ce moment-là, je n’en avais plus envie pour deux raisons. J’avais l’impression que lui m’aimait encore, le revoir m’aurait alors mise mal à l’aise. Pour moi, une amitié avec un ex n’est pas possible si les bases d’une relation amicale ne sont pas claires.
La raison la plus valable est votre envie d’aller plus loin et de partager plus de choses avec votre compagnon. Ainsi, s’il vous propose de débuter une vie à deux, vous êtes prête à accepter sans réfléchir pour le seul plaisir d’être avec lui et de partager sa vie et non par pour des raisons économiques ou sociales.  Pour que votre homme se décide à s’engager avec vous, faites-lui comprendre que votre vie sans lui n’est rien et que c’est avec lui que vous pouvez trouver le bonheur.

Parfois, il faut aussi faire le deuil du rêve de princesse : toute la magie autour des contes lorsqu’on était petite, l’image véhiculée par la société du « mariage parfait », de la famille « modèle ». Il y a là une recherche fusionnelle pour satisfaire les blessures que l’on a, là il y a donc un travail à faire sur soi en ce qui concerne l’estime de soi et la confiance que l’on a en soi.


Relation très bien commencé, en douceur. Homme très gentil, tendre, respectueux mais très très occupé qui bosse énormément même le week end donc il faut beaucoup faire par rapport à lui pour se voir, ca c’est difficile pour moi. On ne s’est encore pas disputé. Là on est donc à 2 mois et j’ai beaucoup d’angoisses en ce moment, je me sens très très attaché et j’ai peur de le perdre, peur qu’il me laisse tomber etc… Lui il me rassure pas trop trop car je pense qu’il vit la relation au jour le jour ou alors il fait des plans mais dans sa tête c’est quelqu’un de très très réservé, qui est aussi assez pudique je pense. J’ai oublié de dire qu’avant qu’on soit ensemble il me lançait des petites perches par moment, peut être pour voir ma réaction, en me disant « on se prendra un appartement ». J’aimerais sentir plus d’engagement de sa part pour être rassuré car j’ai un caractère il est vrai qui a besoin de ça. Mais peut être s’engage t’il naturellement de son côté et ne le dit pas nécessairement ? Faut il en parler ? Je ne veux pas trop mettre la pression non plus! Cette article m’a quand même fait du bien à le lire. Il faudrait que j’arrive à vivre ma relation au jour le jour sans prise de tête car depuis quelques semaines je vis dans une angoisse permanente et ce n’est pas bon du tout!

Il n’y a rien de pathétique à souffrir d’une histoire qui vient de se terminer. Il n’y a rien de pathétique à attendre quelque temps, le temps que l’espoir se tue dans l’oeuf. Il y a pas mal d’articles sur la rupture et le chagrin d’Amour, je t’invite à y jeter un oeil. Il faudra du temps pour t’en remettre, est-ce que tu désires que je t’accompagne là-dedans ?

J’ai l’impression aujourd’hui que très peu de personnes osent même envisager de prendre la décision de se mettre avec quelqu’un pour de bon. On attend quelque chose, un miracle, ou un coup de foudre, ou la fin des études, ou le travail de rêve, ou le tour du monde (ceci concerne ceux qui trouvent de faux prétextes afin de ne pas s’engager, et non ceux qui le font par choix ou par besoin). C’est juste qu’à mon avis, l’engagement tient de la décision, et non du bon plaisir ou du sentiment qu’on a à un moment T. Oui, aujourd’hui vous vous sentez bien avec lui/elle, et vous avez envie que ça dure toujours, et demain alors ? qu’est ce qui se passe si on a un coup de blues ? On prend ses valises comme ça se passe dans 90% des cas ?
Mon problème : j’ai du mal avec la vie au jour le jour si je ne vois pas de stabilité se profiler. J’ai lu le commentaire d’une lectrice plus haut (désolée je ne le retrouve pas, c’était dans les premiers si elle se reconnaît ;-) ) avec laquelle tu as échangé sur le parcours et non la finalité de l’engagement : je suis d’accord sur le principe, ma finalité n’est pas la bague au doigt, mais la construction d’une relation et d’un engagement spirituel et matériel au jour le jour. Malheureusement, j’ai besoin d’être rassurée sur le futur pour bien vivre mon présent, et ça, je ne sais pas comment le tourner pour le faire comprendre à mon copain, sans qu’il ait l’impression d’avoir des obligations de mariage avec moi..
Voyez que je missionne. Mais missionner, ce n'est pas "faire du prosélytisme", où le prosélytisme cherche à faire des conversions par la contrainte morale ou corporelle. Or VOUS, tous mécréants autant que vous êtes, jouez aux prosélytes sous couvert de laïcisme ... mais l'enfer est pavé de bonnes intentions. Tandis que missionner, c'est tout bonnement se sentir capable de témoigner et d'échanger à propos de Dieu - à savoir, pour le chrétien, de la Source de toute Vie qui, si on n'en parlait pas, nous égarerait en vains bavardages, gloses et tribulations pré-nihilistes... voire sérieusement nihilistes. (Mais regardez : si les nihilistes étaient vraiment conséquents avec eux-mêmes, ils se suicideraient sans attendre, ce qu'ils ne font "bizarrement" pas, préférant engloutir le monde alentour dans leurs néants.)
Pour ma part je crois que face au silence il faut savoir rester "chez soi", quitte à suspendre la relation. Peut-être en tendant des perches au mutique, si l'on s'en sent les capacités. Plus sûrement en entrant soi-même dans le silence pour se préserver de la douleur ressentie. Car c'est une épreuve qui peut être douloureuse que d'être confronté à un refus de communication dans une relation affective. C'est une petite mort, une absence de l'autre, un vide dans la relation. Je crois qu'il faut absolument éviter que ce soit un mode de "communication" qui deviendrait enjeu de pouvoir. Celui qui connaît le pouvoir du silence sur l'autre pourra être tenté de s'en servir sans même en avoir conscience...
Je dis que si l'on se refuse à croire, on se refuse à la confiance, l'aspiration et le chérissement ; rien à voir avec quelque infantilisme. Sans croire, on fragilise le Courage de Vivre. Dès lors, on se cherche des succès damnés - pardon : des "succédanés" - à travers nos systématisations, nos convictions et nos tribulations. Mais le croyant (je parle de celui qui démarche dans la foi, non celui qui la tient pour acquise une fois pour toutes, car il prépare le sub-fanatique - à savoir le mouton - ou le fanatique en propre - à savoir l'activiste dangereux, au moins moralement) mais le croyant, donc : il raisonne, il adhère et il pérégrine... Vous me direz pourtant : eh ! nul besoin d'être croyant, pour raisonner, adhérer et pérégriner. Certes ! Mais figurez-vous bonnement que vous jouez alors la comédie du mécréant : tous les mécréants ONT BESOIN de combattre la croyance pour entretenir leurs credos. Si l'humanité danse autour du croire depuis des erres, c'est qu'il y a "quelque chose", et quand bien même ce "quelque chose" dépend de la structure de notre condition humaine, Nom de Dieu, pourquoi le contredire ? Pourquoi jouer contre lui en lui jetant l'anathème ? Regardez comme les personnes que vous citez se font passer pour des saints-ni-touchent ! L'un d'entre eux a même l'angélisme de dire que le rationalisme est "une ascèse" ! Et pourquoi pas un sacerdoce, pendant qu'on y est ? ... Vraiment, les rationalistes-matérialistes-empristes-pragmatistes (etc. ad libendum, ad nauseam) me font rire ... Le croyant n'a besoin que de célébrer avec les croyants.
Je tente de résumer: il a 25 ans (4 ans de plus que moi), et nous nous sommes rencontrés il y a 3 ans (amis communs). Nous nous sommes vus seulement en groupe et rarement, mais à chaque fois, nous passions la soirée “isolés” des autres, complices et flirtant un peu. Rien ne s’est jamais passé de plus, jusqu’à ces derniers temps. De nouveau une soirée, et là, on calcule pas les autres, il est très tactile, me taquine, le courant passe bien. Et (!) il se renseigne sur mon numéro, puis me remercie pour la soirée (c’est donc lui qui est venu me parler!) On s’écrit le lendemain, toute la journée. Puis il disparaît durant 3 jours (les fameux… ?), je ne lui écris pas et évidemment, il me recontacte. S’ensuit une semaine entière de messages, non stop, de plus en plus évocateurs, et je n’ai que peu de doutes sur ses intentions, qui me correspondent. Il m’invite alors à boire un verre, rendez-vous qui se passe très bien (regards, silences appuyés, tactile, compliments, il m’invite, etc). A nouveau, il m’écrit en rentrant. Je lui réponds, et à partir du lendemain… Plus rien.
j’ai vécu une relation à distance durant 22 mois avec un homme de 19 ans plus jeune que moi sans nous rencontrer mais en contact tous les jours. Mon passé sentimental m’a laissé beaucoup de blessures qui ont engendré chez moi un manque total de confiance et je doutais tjrs de tout ce qu’il me disait et lui faisait sans cesse des reproches. à plusieurs reprises, il m’a demandé de me calmer, ce que je promettais à chaque fois et je recommençais toujours les reproches, les doutes, les suspicions, jusqu’au jour où il m’a dit que malgré ses sentiments, il ne voulait plus continuer parce que mon comportement l’avait usé.

Bref, si l'on croit aujourd'hui - à mes yeux - il faut croire en post-nietzschéen, c'est-à-dire croire en "surchrétien" (ou "surjuif, surmusulman, surbouddhiste, surhindouiste", etc)... Mais rien à voir avec "Les métamorphoses des croyances religieuses" ni "La naissance de nouvelles religions" (deux articles de ce dossier) car je ne parle qu'au figuré : je n'invente ni ne réinvente rien. Pour moi, il y a déjà le patronage de Saint Thomas l'apôtre, patron de ceux qui questionnent leur croyance...


Je suis d’accord sur le fait que ça ne soit pas d’actualité de parler d’engagement, mais je pense que si la porte semble complètement fermée d’avance, et les clés jetés par la fenêtre, ça ne sert peut-être à rien d’avancer dans le couloir… Par contre, si la porte est fermée et que la clé est dans la serrure, je veux bien avancer et tenter de l’ouvrir… Super métaphore, je sais, mais tu vois où je veux en venir ?
C’est une des choses les plus importantes à garder en tête lorsque vous êtes face à un défi, comme aborder une jolie fille dans la rue. Pour dépasser vos peurs, tout ce qu’il faut faire c’est commencer, passer à l’action. Facile à dire mais pas à faire n’est-ce pas ? Retenez ceci : le dénouement importe peu, seule compte votre intention et votre démonstration de courage.

Un petit dernier pour la route. Votre copain a une mère qui râle tout le temps après son père, lequel s’écrase pour qu’elle lui fiche la paix. D’ailleurs, son oncle vit la même chose, avec sa tante qui n’arrête pas de lui reprocher d’être désordonné et de ne pas participer aux tâches ménagères. Quelle belle vision d’une relation amoureuse engagée… Il a peut-être peur que vous ne vous transformiez en mégère une fois l’engagement pris.
Personnellement, je n’ai pas gardé contact avec mes ex (sauf un). Leur parler ou les revoir réveille en moi de mauvais souvenirs, une envie de vengeance, ou simplement de l’indifférence : après avoir découvert une immaturité, ou certains traits de caractère que je ne supporte pas, je ne vois pas l’intérêt de rester amis. Pour certains, je n’ai simplement pas envie de leur faire du mal, sachant qu’ils ont peut être encore des sentiments. Là encore c’est très variable selon le cas… »
J'en reviens à la situation actuelle et à son silence. Lors de notre dernière conversation téléphonique samedi, il m'a une fois de plus déçu en revenant sur une "promesse" qu'il m'avait faite de nous voir le dimanche. Ou plutôt si, nous pouvions nous voir mais beaucoup plus tard que prévu et il ne montrait pas grand enthousiasme à organiser cette rencontre. Je lui ai donc dit, très déçue mais sans le montrer, que nous nous verrions une autre fois. Il a dit immédiatement d'accord sans proposer autre chose et j'ai mis fin à la conversation en lui disant "je te laisse tranquille regarder ton match". Il m'a répondu "merci ma chéri, bonne soirée mon amour..." (Pour les mots, il est très fort…)
Les hommes ont ainsi tendance à ne pas être expressif à travers les mots et c’est bien souvent ce que vous leur reprochez. C’est vrai qu’entendre des mots doux n’a jamais fait de mal mais si vous souhaitez que votre relation fonctionne, il vous faudra « mettre de l’eau dans votre vin ». C’est le conseil que je donne systématiquement lorsque l’on me pose la question suivante :  « comment faire pour qu’un couple dure ? » et j’adore cette phrase car très souvent en amour nous avons tendance à vouloir imposer nos idées et notre conception de la vie à l’autre, alors que les compromis sont la base de toute relation.

Les gens changent, en permanence. Vous ne serez plus les mmes personnes que vous tiez lorsque vous vous tes maris, et dans cinq ans, vous ne serez plus les mmes personnes que celles que vous tes aujourdhui. Le changement est inluctable, et cest pour cela que vous devrez vous choisir lun et lautre une nouvelle fois chaque jour. Elle nest PAS oblige de rester avec vous, et si vous ne faites pas attention, vous pouvez la perdre et ne plus jamais pouvoir rattraper votre erreur. Le combat pour conqurir son cur est un combat de chaque instant.
 La vie à deux est complexe, elle est perçue par certains hommes comme un véritable challenge. En ce sens, les challengers sont frileux car nombre de ceux qui s’y sont frottés, ont compris qu’il était parfois plus simple de courir un marathon. Ce n’est pas qu’ils n’aiment pas leur compagne, mais bel et bien qu’ils ont justement peur de briser l’existant en permettant une évolution de leur relation. Il est essentiel de respecter ce choix de ne pas s’engager tout en apportant des petites preuves au quotidien, montrant qu’autre chose est aussi possible en partageant un peu plus.
Au mois de Février, après un voyage d’un mois et demi à la Réunion, il m’a annoncé ne plus vouloir d’enfant dans sa vie (il a une fille de 18ans ) et vouloir aller s’installer à la Réunion auprès de sa famille. Il faut savoir qu’en 3ans il m’a beaucoup parlé d’enfant, nous avions déjà les prénoms en tête, il m’a toujours vu comme la seule femme qui pourrait lui donner des enfants.

Je viens sur ce site pour tenter d'avoir des réponses. J'ai rencontré une fille qui me plait avec laquelle j'ai passé de bons moments même si c'est encore récent et nous avons couché ensemble un soir. Le lendemain j'ai écris un pti texto en fin de journée pour savoir comment s'était passée la journée et pas de réponse. J'ai tenté de l'appeler le soir de la journée d'après mais pareil. elle m'a répondu le lendemain pour me dire qu'elle avait pas vu mon appel puis après 2,3 textos échangés rebelote et plus de nvelles. Cela fait 5 jours. Du coup dois-je en rester là et comprendre que je ne l’intéresse pas plus que ça ou dois-je la relancer et si oui de quelle façon ?


Pour s’assurer que votre Jules veuille s’engager, il faut définir la qualité de votre relation. S’il y a de l’honnêteté, de la compréhension et une bonne communication, vous avez l’assurance d’avoir commencé une belle histoire d’amour qui peut perdurer. En revanche, si ce sont les disputes et les problèmes qui gagnent la cote, l’avenir est incertain et l’hésitation de votre homme à s’engager est bien légitime.
« Au mariage d’un ami, il est venu vers moi : "Vous regardez tout le monde sauf moi." En réalité, je ne voyais que lui, exactement mon type d’homme, beau gosse, genre baroudeur sexy, sûr de lui, avec de l’humour. Nous avons dansé, flirté dans le parc... Entre-temps, je m’étais renseignée : "Une minette partout où il passe ; pas sérieux ; tableau de chasse."
S’il ne raconte pas grand-chose – en ce sens qu’on ne peut déceler un fil conducteur à ce roman en mal d’intrigue –, Des hommes qui s’éloignent fourmille en revanche de toutes sortes d’idées, autant de critiques des multiples facettes de la société post-moderne dans laquelle nous vivons. Construit en agglomérant des clips de la vie quotidienne, Taillandier esquisse ses personnages dont les conversations tournent vite au dénigrement systématique de tout ce qui est, à un moment ou à un autre, admis par la majorité. Ainsi s’attaquent-ils à la conscience vertueuse des humanitaires, à l’omniprésence de la publicité, au discours unidimensionnel des médias, etc. C’est de cela, en fait, que ces hommes s’éloignent… et on peut se demander, à la fin, s’il ne vaudrait pas mieux bâtir une société sur ce qui unit les citoyens plutôt que de mettre en exergue ce qui les divise. Des hommes qui s’éloignent est un roman à lire, ne serait-ce que pour comprendre ce qui pousse certains individus à dériver vers l’extrême droite. Des hommes comme Xéni, par exemple, qui « attire l’amitié des hommes et l’amour des femmes, se dirige vers ce qu’on appelait jadis le nihilisme, et qu’on appelle aujourd’hui l’extrême droite. Il rejette les pieux mensonges qui nous permettent encore de vivre ensemble. Il s’éloigne ».
En Amour, vous hésitez très peu, d’autant plus que vous connaissez vos sentiments et vous êtes prête à surmonter les épreuves du quotidien. Vous savez que la vie de couple n’est jamais simple mais qu’avec des efforts, vous pourriez facilement vous épanouir. Lorsque vous ressentez un feeling avec un homme, cela vous suffit à prendre la décision de vous engager pleinement car il s’agira à vos yeux d’une personne intéressante et avec qui vous voudrez construire une relation forte.
L'autre n'a pas de raisons de devenir soudainement égoïste, sadique ou manipulateur. Pourtant, d'une certaine façon, il le devient quand même, sur ce point précis, mais pas volontairement. Ces réactions sont autant de moyens d'éviter d'être lui-même en souffrance. Car la parole, les explications, peuvent engendrer une grande difficulté à se dire, donc une souffrance. Parler c'est se dévoiler, c'est montrer à l'autre et à soi-même des failles, des faiblesses, peut-être des lâchetés.

Savoir s'adapter. Si cela vous est insupportable, posez-vous toujours la même question : "qu'est ce qui fait que ça vous agace ? ". Ça vous renvoie peut-être vers quelque chose de négatif, ou apprenez peut-être à accepter l'autre tel qu'il est. Et si vous on vous demandez de changer? Accepter que l'autre ne partage pas le même point de vue que vous. De plus éviter de tomber dans tu as tort et j'ai raison. A moins de vous disputer sur une science exacte, chacun a son avis selon la manière dont il est construit, son histoire, ses valeurs, ses croyances.


"Il est difficile d'expliquer pourquoi ou même quand ça arrive. Un jour, on a un grand groupe de gais lurons naviguant à bord du navire Amitié. Le suivant, on se retrouve seul avec une pinte de bière devant la télévision. Qu'est-il arrivé à cette joyeuse bande de pirates ? Pourquoi au lieu de naviguer en haute mer à voiles levées sur l'incroyable frégate du Fun, on se retrouve seul à faire du pédalo ?" s'interroge-t-il.
Non, il ne s’agit pas d’un discours optimiste, car tout le monde peut vérifier autour de lui qu’il existe des couples qui sont solides et que l’on admire. En revanche, la majeure partie des relations s’écroulent, non pas à cause de la simple différence dans les rapports hommes femmes mais bel et bien pour des raisons plus larges qui me font dire que leur projet de vie n’était pas préalablement défini ou alors mal déterminé, ou encore que l’un ds deux a mis un coup de canif dans le contrat. Le rapport homme femme doit suivre une logique implacable et dès que l’un deux ne respecte pas ses engagements tout peut être remis en question.
Oui, on ne s’engage pas avec avec un inconnu (évident, cher Watson). Je ne suis pas d’accord sur le fait qu’il faille passer un laps de temps indéfini avant d’affirmer qu’on connait quelqu’un, et que là seulement on est prêt à s’engager. La découverte de l’autre est un processus qui ne s’arrête pas, même après des dizaines d’années de vie commune. La différence dans nos points de vue est ici : tu penses qu’il faut vivre avec l’autre pour pouvoir s’engager, et moi je pense qu’il faut s’engager pour pouvoir vivre avec l’autre (j’ai bien compris cette fois, j’espère^^)
Bon mon avec qui j ai passé 1 an et demi ne veut plus me parler c vrai j ai fait une faute mais jme suis excusée ça fait 15 jours que je n arrete pas de l’appeler parfois il repond il parle froidement d’autre non avant hier jlui ai envoyé un msg en disant quand tu vx parlé appelle jvais te laissé tranquil il a pas rappelé j’ai peur qu il veut vraimnt m quitter ou s il a une autre
Mes questions: si le rendez-vous n,a pas lieu quel comportement dois-je adopter? Et est-ce que je me fais niaiser? Si je n’ai pas de nouvelle d’ici mardi, je ne le relance pas, et si il m’écrit; je ne parle de rien je fais comme si de rien n’était… Quand dit on à un homme que là le niaisage ça fera lollll Mon désir est de développer les techniques et mon objectifs me rendre au moins à se rencontrer.
Personnellement, je n’ai pas gardé contact avec mes ex (sauf un). Leur parler ou les revoir réveille en moi de mauvais souvenirs, une envie de vengeance, ou simplement de l’indifférence : après avoir découvert une immaturité, ou certains traits de caractère que je ne supporte pas, je ne vois pas l’intérêt de rester amis. Pour certains, je n’ai simplement pas envie de leur faire du mal, sachant qu’ils ont peut être encore des sentiments. Là encore c’est très variable selon le cas… »
Sa profession de foi : la « maîtrise ». Under control à l’année, il ne prend jamais de risque, se remet rarement en question, aime le « politiquement correct ». Il a des aventures « juste pour le sexe » mais, peu à l’aise avec le charnel, il est plutôt porno-chic qu’étreinte lascive. Vous l’entraînerez chez vous ou à l’hôtel (chez lui, l’intrusion serait trop risquée), mais il partira à 3 heures du matin, sans un mot d’explication. Jamais de petit-déjeuner en duo, ou alors, en public, au café. Il ne vous présente pas plus à ses amis qu’il n’a envie de connaître les vôtres. Zéro vacances communes. Amoureuse, vous persévérez ? Il déguerpira, vos affects lui donnent des vapeurs.

Je me demande si mon comportement d’évitement n’est pas le problème. Je fais semblant de m’en foutre alors que c’est tout le contraire. Hier, après avoir tâté le terrain et su qu’il n’avait pas et ne pensait pas avoir de sentiments amoureux pour moi, je lui ai dit que c’était correct. Qu’on pouvait être des amants sans que ça veule dire quoi que ce soit. Que je voulais le revoir quand même.

Bonjour voilà 3 ans et demi que je suis avec mon compagnon, et en ce moment il est très distant car j’ai très souvent mis le mariage sur le tapis. Il est contre le mariage et moi c’est un besoin fondamentale avant de pouvoir vivre avec lui. Nous sommes issu de deux religions différentes et nous acceptons nos différence mais il se braque des que j’essaye de parler mariage je n’arrive pas à trouver le juste milieu pour qu’on puisse chacun faire des concessions et se mettre d’accord. Je ne peux pas vivre avec lui tant que nous ne sommes pas marié. Je sais que c’est risqué et que ça peut lui faire peur mais j’ai essayé depuis que nous sommes ensemble de lui montrer que j’étais facile à vivre


Les évènements de la vie m'ont conduit sur un chemin personnel, intérieur, et sur ce chemin qui a commencé il y a plus de trente ans, ma conscience a franchi des paliers successifs, et un jour j'ai ressenti cette sensation qui est en nous, autour de nous, qui ni ne punit, ni ne récompense, ni ne condamne, mais est une juste la chaleur bienfaisante d'une bougie qui peu à peu amène notre conscience à la réaliser, à la sentir, et l'évidence est apparue.
D’abord, vous aurez fait un grand pas lorsque vous aurez compris que la plupart des conseils pour séduire que vous pouvez trouver facilement sur le net sont – au mieux – drôles, et au pire dangereux (lire, pour mieux le comprendre, notre série pourquoi les techniques de séduction anglo-saxonnes vous ont fait tant de mal), mais en aucun cas attirants.
En ayant regardé quelques unes de tes vidéo, je suis allée à un rdv qui était super! J’ai été naturelle, ne pensant qu’à passer un bon moment et je me suis bien amusée, je me suis montrée telle que je suis, il a compris qui j’étais et ça a semblé lui avoir plu, enfin c’était super ^^ (j’ai eu le droit au sms 10 min après mon départ, disant que j’étais partie bien vite) puis on s’ est dit que l’on se reverrai à son retour de voyage (pour le boulot).

Les mots employés comptent tout autant que la manière de parler. Rester à l’écoute de son corps, des sensations qui y passent. Il faut à la fois être à l’écoute de soi et de l’autre. Attention, comme prévient la psychologue, il ne faut pas être uniquement à l’écoute de l’autre, vouloir « trop faire plaisir » à l’autre fait que l’on peut s’oublier, et ce n’est pas bon pour la suite de la relation.


Syndrome Peter Pan ou « j’ai pris de mauvaises habitudes avec Môman ». Sa meute de copains est prioritaire. Même en couple, il se vit toujours en ado célibataire. Enceinte de neuf mois, il vous laissera seule tout un week-end au 5e sans ascenseur pour ne pas manquer son festival de powerball. Il vous offre un robot ménager pour la Saint-Valentin, ne vous tend une rose que sur l’insistance du Pakistanais de la pizzeria, met les pieds sous la table, ne trouve jamais la porte du lave-vaisselle et ne range rien. Il vous voit comme sa nounou-boniche-geisha.
Ben, je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. Je ne crois pas que ce soit immature que de vouloir entretenir des sentiments forts envers l’autre. Après avoir connu LA relation dont je rêvais depuis toute petite : relation fusionnelle, engagement, « je t’aime » à gogo, vivre à deux etc, je me suis rendu compte que c’était plutôt ça la relation « clichée », dans la norme, que tout le monde est censé atteindre. Et finalement, je me rend compte que c’est ce que je voulais à l’époque, ce dont j’avais besoin probablement, mais je ne vois pas ma vie entière fonctionner ainsi.
En effet, il existera un effet de supériorité négatif dans le couple : l’homme tente de reconquérir sa compagne en lui promettant plus d’engagement. Celle-ci pense que l’électrochoc a fonctionné. Le couple se reforme mais l’homme aura été brusqué et ne fera pas évoluer la relation avec conviction. La femme quant à elle arrivera peut-être à ses fins mais au final, la frustration de l’homme ressortira tôt ou tard et finira par prendre plus de place que ses propres sentiments….
J’ai 17 ans et cela fait un an que je connais quelqu’un et qu’on se « tourne autour ». Je l’aime bien et mes amies disent que c’est sans doute reciproque mais rien avance, on parle souvent, mais rien a changé depuis un an. Lorsqu’on est à l’école, on s’entend très bien mais lorsqu’on est en dehors, on a tendance un peu à faire comme si on ne se connaissait pas. En plus, je pense qu’il croit que j’aime bien quelqu’un d’autre car je suis très proche d’un ami mais il n’y aura jamais rien avec celui-ci.
- Il peut sortir d’une relation pas encore totalement réglée. Il en veut encore à la personne avec qui il a vécu une précédente histoire, il y a des blessures pas encore refermées, le deuil n’est pas encore fait, ce qui l’empêche d’aller plus loin avec vous. Il peut avoir peur aussi de recommencer le même schéma qui l’a fait souffrir dans le passé.
L'autre grand profil du mystique est le « visionnaire ». Son contact avec l'esprit est nettement moins abstrait et désincarné que dans le modèle précédent. Le visionnaire entretient avec Dieu ou les esprits un rapport très personnel : Dieu, Jésus, Marie, les anges ou n'importe quelle autre divinité lui parlent (il entend leur voix) ou lui apparaissent sous forme humaine. C'est le cas de sainte Thérèse d'Avila (1515-1582) et de ses visions, particulièrement celle de 1560 où elle rencontre un ange qui lui transperce le cœur avec un dard en or (immortalisée par la statue de Bernin). Hildegarde de Bingen (1098-1179), autre grande mystique visionnaire, est depuis l'enfance sujette à des visions cosmologiques : elle voyage dans les sphères célestes et assiste au concert des anges.
Bonjour, je suis tombée amoureuse d’un homme adorable, ce fut mon premier grand amour, notre relation était compliquée et on se disputait énormément, mais on s’aimait très fort et nous sommes toujours passé au dessus, nous ne nous disputions plus, et je filais le parfait amour avec lui. Seulement au bout d’un an il m’a quitté, soudainement en me disant qu’il ne m’aimais plus, et qu’il ne voulait plus être en couple avec moi et même avec personne. Il refuse de sinvestir dans une relation. Je lui parle tout les jours car j’ai peur de le perdre, nous sommes jeunes et je sais qu’à cet âge on se perd facilement de vue, et je sais qu’il compte faire ses experiences Je lui ai proposé d’être sexfriend mais cette relation me fait plus de mal qu’autre chose, parce que je sais que cest uniquement physique et quil ne se generait pas pour le faire avec quelqun d’autre. Il ne veut rien entendre et lorsque je lui rappelle nos bons moments cela ne le fait pas changer d’avis, au contraire. Pensez-vous que j’ai une chance de le récupérer? Ne plus le voir me terrorise et n’ayant jamais passé plus d’une semaine sans le voir et lui parler, je crains les vacances arrivées et que notre histoire ne deviennent qu’un lointain souvenir, comment faire ?
Il me manque des détails importants (par exemple vous vous êtes rencontrés quand ?) et je vais donc avoir du mal à te répondre. Le mieux serait d’envisager une séance de coaching avec Hugo qui est un des membres de mon équipe car il pourra t’aider sur la compréhension de la psychologie masculine mais également te conseillera pour retourner la situation. Pour cela il te suffit de cliquer sur l’onglet en haut à droit “coaching”.
Là aussi, les hommes sont tous d'accord. Une femme qui boit trop, ça ne les fait pas vraiment rêver. Jean-Marc, 39 ans, passait une délicieuse soirée avec une fille, jusqu'à ce qu'elle finisse son 7ème verre de vodka... et qu'elle sorte en urgence de la voiture pour dégurgiter le bon dîner qu'ils avaient partagé. Du coup, il a préféré la raccompagner.

Est-ce à dire que les mystiques qui, comme J. Trevor, ont vécu une « illumination » sont plus heureux que les autres ? C'est loin d'être le cas. Michael Argyle, un des grands noms de la psychologie de la religion, a mené une enquête auprès de personnes définies comme mystiques. Celle-ci montre que, sur le nombre, la corrélation entre mysticisme et bonheur est plutôt négative (M. Argyle et P. Hills, « Religious experiences and their relations with happiness and personality », The International Journal for the Psychology of Religion, vol. X, 2000). Une des raisons avancée : les grands mystiques seraient, en règle générale, des solitaires coupés des relations sociales, donc privés du support social dont bénéficient les autres croyants intégrés dans des groupes religieux.
Et si c'était Eva Mendes qui te fait ça ? Pas "Eva Mendes pour votre niveau" mais une vraie Eva Mendes ? Personalité célèbre, top modèle, actrice au cinéma etc. ? La lâcher pour recommencer à frequenter les commerciales obtus sals intérêt à qui tu joue au chi fu mi dans un bar et qui en sont heureuses, et en se disant la je vais être content, mon égo est gonflé :) ))) ??? Experience vécue .
Mon actuel a 23 ans, comme moi, il sait ce qu’il veut dans la vie, il fait des belles études, est parti de chez ses parents très tôt (à 15 ans pour un lycée spécialisé), n’est pas « intéressé » par la « débandade » de la jeunesse actuelle (tout comme moi, c’est à dire qu’on est ok pour s’amuser, boire, rire et faire des conneries, mais jamais dans l’excès : les études, le boulot et la stabilité dans la vie passent avant). Il a eu pas mal de petites aventures, mais jamais de « copine » sérieuse. Il a beaucoup bougé pour ses études (étranger, France entière avec changement de ville tous les 6 mois/1 an), il a eu des problèmes familiaux (parents divorcés quand il avait 12 ans, père malade dont il a fait le choix de s’occuper pendant longtemps), et ne s’autorisait pas avoir une copine (je cite ses paroles) car s’était inimaginable de se consacrer à une vie de couple (ses études, sa famille, la distance, le sport à haute dose aussi).
La réaction à avoir, il me semble, est de continuer à émettre des signes de présence et d'attention mais - et c'est ce qui est le plus difficile - sans attendre de réciprocité. Dites-vous que votre fils vous entend et remarque votre attention mais laissez-le ne pas vous répondre. Laissez le être à vos côtés mais en décalage, pas aux mêmes horaires de vie, sans beaucoup d'échange. Si vous le brusquez il ne se sentira pas en confiance.
Je suis séparée depuis 1an été lui 2 ans. Nous sommes de bons amis et depuis un certain temps nous nous sommes rapprochés on se voyait toutes les semaines on partageait un dîner où chacun son tours on cuisine On partage de bon moments. Depuis 5 mois nous sommes passés à une relation de « sexfriend ». Je me suis beaucoup attachée et je suis tombée amoureuse. Lui m’a dit il y a 5 mois qu’il ne voulait rien de sérieux. Seulement aujourd’hui j’ai envie de me battre pour qu’on soit plus que des amis. Il est plus distant ojd son travail lui prend beaucoup de temps donc on se voiture beaucoup moins. Je sens qu’entre nous il peut y avoir plus…je suis partagée est ce que cela vaut la peine que je m’accroche et que j´applique la méthode « suis moi je te fuis »? Ou bien je laisse tomber…?

Cependant vous êtes troublée car après ce rapprochement, ce dernier a pris la fuite (comme un lâche) juste après ce bon moment et à présent, vous ne savez plus comment interpréter cette attitude, vous commencez à douter de sa sincérité. Vous pensez même peut être que vous avez fait quelque chose qu’il ne fallait pas ou que vous l’avez déçu. Ôtez de votre esprit ces mauvaises pensées qui risquent de vous faire sentir coupable à tort.
J’aurais aimée savoir comment faire pour convaincre un homme qui a l’habitude d’avoir des plans régulier avec des femmes d’arrêter sa et qu’il se dise que je suis la pour lui donner l’amour qui n’a pas l’habitude d’avoir sa et surtout pour lui donner de l’amour et lui et à sa fille.. comment faire pour qu’il ce dise que je suis la pour l’aimer et lui donner tout l’amour que je peux lui accordée ?
Nous étions encore amoureux. Mon copain a sombré dans une sorte de dépression suite à un événement personnel et il avait à ce moment besoin de beaucoup d'espace. Je devais régulièrement subir 4-5 jours de silence et ça m'a rendu très insécure. À la fin, il m'a laissé, car il ne se sentait plus capable de me donner ce dont j'avais besoin puisqu'il était mal avec lui même et il voyait que je souffrais. Situation que j'ai du mal à accepter après 3 mois, car je l'aime toujours et il ne m'a jamais dit qu'il ne m'aimait plus. Depuis, j'essaie de reprendre contact avec lui pour avoir certaines explications et , les réponses qui me manque pour avancer. Je m'inquière aussi pour lui, et j'aimerais m'assurer qu'il va bien. Mains, je suis encore une fois réduite au silence. Il ne me répond pas. Je suis vraiment blessée de cette attitude puisque je suis une personne très douce qui a toujours voulu son bien. Je cherche à garder au minimum une amitié avec cette personne, mais je me blesse terriblement à chaque fois face à son silence. Avez-vous des conseils pour m'aider à lâcher prise? Dois-je insister? 

J'ai eu la chance de les rencontrer et d'être en contact avec plusieurs personnes ces dernières années et elles sont littéralement DE LOIN LES MEILLEURES que j'ai JAMAIS RENCONTRÉES, dans leur domaine d'expertise, c'est à dire les rencontres et les relations. Vous en reconnaitrez peut-être certains quand vous les rencontrerez. Il y a parmi eux des conférenciers de grande renommée et des écrivains, des scientifiques reconnus et des psychologues. Mais ils ont tous une chose en commun...

J’ai 18 ans et je suis en relation à distance depuis 6 mois ( ça fait un an qu’on est ensemble en totale ) et je crois vraiment qu’on s’aime mais je sens que je suis de plus en plus dépendante de lui, et récemment c’est toujours moi qui parle en premier j’ai essayé pas mal de fois de lui demander de faire le 1ér pas genre pour les ” je t’aime ” et pour parler aussi, mais à chaque fois on finit avec une dispute et il ne veut toujours pas me dire pourquoi il fait ça, et j’ai essayé tout de même de ne pas lui parler pendant 2 jours ou 3 mais ça n’a pas marché parce que même avec ça il ne me parle pas. Je veux bien faire la technique que vous avez dit mais je ne sais pas d’ou commencer ni comment faire puisqu’on est dans une relation à distance


Les femmes ont un naturel généreux et altruiste, à tel point qu’il vous faudra parfois lui rappeler qu’elle doit aussi s’occuper d’elle. Il lui faudra parfois quitter le nid pour trouver ce qui pourra nourrir son âme, et si vous lui accordez cet espace dont elle a besoin, elle reviendra au bercail avec de nouvelles chansons à vous chanter… (OK, je me laisse aller sur le côté poétique, mais vous comprenez le message. Dites-lui de prendre du temps pour elle, SURTOUT lorsque vous aurez des enfants. Elle aura grand besoin de ces moments seuls pour se renouveler et se recentrer sur elle-même, et pour se retrouver après s’être perdue en s’occupant de vous, des enfants et du monde entier.)
En effet, les jours qui suivirent, j’ai entamé un sérieux silence radio… il a suffit de 4 jours pour qu’il fasse signe par des messages auxquelles je ne répondais pas toujours, et si je le faisais c’est vraiment vaguement et sans le moindre intéret… (sachant qu’on ne cause jamais par téléphone, on n’aime pas ca, on a pas cette patience, on préfere communiquer par écrit). Une semaine plus tard, il me demande de se voir ayant besoin de moi, j’ai été présente et il était tres sympa, et me faisait rire comme avant… juste apres, je repris mon silence radio alors qu’il s’attendait a une reprise… il a du perséverer encore en m’avouant qu’il tentait de se racheter vu qu’il n’était pas cool les derniers temps… j’ai continué a être présente quand je pouvais mais toujours en reprenant le SR et sans jamais aborder notre conflit… une situation que j’ai fait durer plus de 3 semaines, jusqu’qu jour, ou il me prit la main au moment ou je le désirais fortement au fond de moi, toutes nos émotions étaient exprimés par l’étreinte passionée de nos mains, je fus tres émue et soulagée apres tant de patience… l’atmosphere s’était beucoup allégée, a la suite de quoi on a parlé du conflits, en faisant preuve de beaucoup d’empathie, et au final on s’est bien réconciliés…

Je crois que lui et moi, on a grandi ensemble. Étant deux personnes plutôt introverties, on s’est beaucoup reposés l’un sur l’autre. Il a été mon soutien, j’ai été le sien. Puis, il a trouvé l’épanouissement dans sa musique, j’ai trouvé le mien dans mes études qui me passionnaient. On n’avait plus besoin l’un de l’autre. Seule l’habitude, au fond, nous reliait.
Nous avions/avons un groupe d’ami en commun ce qui était aussi très agréable. Notre relation était légère, sans jalousie au vue de la distance, basé sur de la confiance et des messages tous les jours sur tout et n’importe quoi. Cela à même résister lorsque je suis partie en stage à l’étranger pendant 3-4 mois. Puis j’ai du encore changé de ville, mais bien plus loin pour continuer mes études après ma deuxième année. Notre couple a encore tenu, il s’est avéré que malgré une distance vis à vis de notre ville d’origine (400 km moi, 250 elle) nos emplois du temps était parfaitement compatible. Malgré qu’on soit chacun à l’autre bout de la France.
Une fois convaincue de votre désir de s’engager, assurez-vous que votre homme soit aussi prêt. Quelques indices peuvent vous éclairer. S’il vous a déclaré maintes et maintes fois son amour et s’il a même clamé haut et fort que vous êtes la femme de sa vie, vous n’aurez pas du mal à le convaincre de s’engager. Si au cours de vos conversations amoureuses, il prend plaisir à parler d’avenir, de la vie que vous aurez et de vos futurs enfants, soyez certaine qu’il partage votre objectif. Il en est de même dans le cas où votre compagnon vous fait part de son désir de réaliser un projet à deux.
fille agissant à distanceRaison # 1: Elle agit froid et lointain parce que son niveau d’intérêt est en baisse – C’est de loin la raison la plus évidente – mais une raison que beaucoup de gars ne peuvent pas voir au milieu de leur engouement avec une fille. Ce n’est pas grave si vous aviez eu 3 ou 4 voire 10 bonnes dates – une fille peut commencer à agir froid et lointain souvent sans avertissement. Cela est dû au fait que son taux d’intérêt a chuté.
Il y a aussi la question de la disponibilité. Dites-vous que c’est pendant que vous chassez l’homme (ou la femme) invisible que la rencontre de votre vie pourrait vous passer sous le nez. Ainsi, j’ai des amis qui sont resté plusieurs mois fermés à d’autres rencontres, parce qu’ils essayaient de reconquérir leur ex. Une amie qui elle a tenté vainement pendant plus d’un an de transformer un plan cul en relation sérieuse. D’autres qui ont accepté de faire dix rendez-vous avec une fille sans même réussir à lui faire enlever son tee-shirt.

Vous l’avez compris, le forcer et insister pour qu’il s’engage n’aboutira à rien si ce n’est à la séparation de votre couple. Ce n’est pas ce que vous souhaitez, il vous faudra donc être patiente. Mais ne faire qu’attendre pour qu’il ait envie de s’engager pour apprécier les moments que vous passez ensemble et pour apprécier votre couple ne vous rendra pas heureuse, il le ressentira. Cela pourrait être un autre frein à son engagement. Pour qu’il ait envie de s’engager, en plus d’être patiente avec votre homme, de ne pas le brusquer, il va falloir que vous appreniez à apprécier votre couple pour ce qu’il est. S’il y a des choses qui vous déplaisent pour le moment, discutez-en mais n’oubliez pas d’apprécier chaque étape de votre histoire.
Comment programmer votre cerveau pour qu’il VOUS TROUVE L’AMOUR. (Malheureusement... beaucoup de femmes sont en fait programmées pour REFOULER les hommes qu’elles désirent le plus. Je vais vous montrer comment anéantir les habitudes qui vous font échouer et créer de nouvelles habitudes qui vous apportent le bon type d’homme dans votre vie tout en refoulant les « minables ».)
il n a jamais été amoureux d’une fille, je suis sa premiere longue relation, il est persuadé qu’il sera incapable de quitter sa région, sa maison, son travail, sa famille, ses amis , pour vivre avec moi … alors que pendant un an il était plein de projet, et je le trouvais sincere, mariage , bébé, déménagement, jene lui ai jamais mis la pression sur notre avenir a 2 car je me disais que si quelqu un devait en parler , cetait à lui de le faire le premier …. aidez moi svp …. j ai perdu 6 kilo en 1 mois, j ai si mal …. j ai peur de ne plus jamais le revoir …..
Il vous présente à sa famille, à ses enfants, il s’installe avec vous, il prend soin de vous. Il ne faut donc pas uniquement se baser sur des paroles pour le considérer comme engagé et surtout savoir analyser ses gestes et ne pas uniquement se focaliser sur vos attentes. Pour garder un homme et avoir une relation géniale vous devez accepter le fait qu’il ait besoin de patience et surtout qu’il est peut-être déjà très amoureux de vous. Il se peut qu’il se dise que votre amour est impossible à cause d’une différence d’âge ou d’origines. Si c’est le cas alors il faudra lui démontrer que le plus important est que vous le rendez vraiment heureux. Il n’y a pas meilleure façon de prouver son amour !
on est rester comme ca fait un ans, il déclare bcp d’envies et il a un très grand désire envers moi mais il concrétise pas (bisous, calins…) on a repris ces dernières semaines on étaient bien et sur le point de se rencontrer de nouveau jusqu’à un jour ou on était entrains de plaisanter, il m’avait taquiner avec un défaut que j’ai au niveau de ma bouche( mes dents ne sont pas bien alignées) et bien moi j’ai pas apprécié je le lui ai déclaré cela mais et il a commencé à m’ignorer apres … je souffre coach sachant que je l’aimme bcp bcp et lui aussi je le sens tres bien .
Et sinon, c’est vrai que le break permet de réfléchir un peu. Avant de quitter mon exe, on avait fait une sorte de petit break car elle est partie une semaine en vacance. J’ai donc eu un peu le temps de réfléchir (c’était pas une période évidente). Je me suis rendue compte que j’étais beaucoup plus active lorsqu’elle n’était pas là, que ça me forçait à aller de l’avant etc, et puis j’ai réalisé que j’appréhendais son retour (ça, ça voulait dire que je pré-sentais qu’à son retour ça ne seraient pas d’heureuses retrouvailles mais probablement la rupture parce quelque chose ne fonctionnait plus). Après, faut pas non plus que le break dure trop longtemps, et puis faut que ce soit un vrai break par contre, histoire de voir si on arrive à gérer le manque.
Mon problème : j’ai du mal avec la vie au jour le jour si je ne vois pas de stabilité se profiler. J’ai lu le commentaire d’une lectrice plus haut (désolée je ne le retrouve pas, c’était dans les premiers si elle se reconnaît ;-) ) avec laquelle tu as échangé sur le parcours et non la finalité de l’engagement : je suis d’accord sur le principe, ma finalité n’est pas la bague au doigt, mais la construction d’une relation et d’un engagement spirituel et matériel au jour le jour. Malheureusement, j’ai besoin d’être rassurée sur le futur pour bien vivre mon présent, et ça, je ne sais pas comment le tourner pour le faire comprendre à mon copain, sans qu’il ait l’impression d’avoir des obligations de mariage avec moi..
En revanche, bien que n’étant pas le seul facteur, je pense que le désir est tout de même essentiel. Quand il n’est plus là, finalement, t’as plus une relation amicale ou familiale qu’amoureuse je trouve (enfin c’est comme cela que je l’ai perçu). Avec mon exe, je nous imaginais vraiment comme une famille, comme les potentielles futures mères de nos enfants, mais de moins en moins comme un couple, et là, je pense qu’il y avait un gros manque tout de même. C’est pas à 22ans que je vais renoncer à ma sexualité (et d’ailleurs je ne compte pas y renoncer tout court).
Alors il m’explique que depuis 2 ans, il a découvert qu’il faisait de l’apne du sommeil, qu’il dormait avec une machine et qu’il était découragé par ce problème. Il me demanda comment il pouvait réparer cette négligence. Alors, je lui ai répondu “allons au restaurant”. C’est d’accord me dit-il mais après le 16 mai parce que j’ai un rdv avec un nouveau pneumologue ce jour là. Il me dit “appelez moi après le 16 mai que l’on fixe une date. Je l’appelle aujourd hui et il me demande à quel moment je serais libre. Je lui répond que le 29 mai au soir je suis dispo. Il me répond qu’en soirée il n’est pas dispo, il préférerait le midi. Et moi, je travaille à la Direction d’un EHPAD chaque jour jusqu’à 14 heure et ce n’est pas possible. Je lui en fais part alors il m’a répondu qu’il essaierait de ce rendre libre le 29 mai. Je lui ai bien précisé qu’il devait me téléphoner LUI et non pas moi.

Tu le dis d'ailleurs pour la relation parents-enfants, mais c'est la même chose pour le couple. T'es-tu demandé pourquoi un enfant pouvait mettre de la distance avec ses parents qu'il aime ? Pour vivre sa propre vie, c'est sûr ! Mais on peut penser aussi qu'il a un vécu avec eux qui l'a fait souffrir et qu'il ne veut pas retrouver, un enfermement et un étouffement, par exemple.
J’ai connu cet homme via un tchat : nous avons échangé virtuellement pendant plus d’une heure sur tout et rien… Et puis, je me suis retrouvée chez lui le même soir. Nous avons encore beaucoup discuté,trouvé des points communs, ris, etc…Je suis rentrée chez moi au milieu de la nuit. Notre histoire a duré 3 mois, il n’était pas prêt pour être vus avec quelqu’un car son divorce venait d’être prononcé, pas prêt non plus à reconstruire quelque chose. Nous avons passé de bons moments ensemble, apprécié cette relation. Il a souhaité y mettre un terme pour voir autre chose. Ce qui l’embête c’est la façon dont nous nous sommes rencontrés,pour lui, à la base,c’était juste pour les câlins. Je suis tombée amoureuse de lui. Il a tout ce que je recherche chez un homme. Il est parfait (à mes yeux). Mon cœur s’emballe quand je le vois,etc… Nous avons respectivement 42 et 43 ans. Nous avons chacun de notre côté des enfants. Hier, il m’a avoué avoir envie de me revoir,mais il se met une interdiction : il a dit “on verra”, et m’a répété 2 fois “je n’ai personne “. Comment dois-je interpréter tout cela?? Dois-je attendre ? Je suis malheureuse. Je sais qu’ Il est celui que j’attendais. Merci pour la réponse. Cordialement.
je suis du genre tres jalouse et possessive et cela est toujours l’objet de nos disputes.il est ami avec beaucoup de fille et ca m’enerve trop.ses ex et tout me fatigue.il n’est pas du genre romantique et j’ai besoin qu’il me montre beaucoup plus d’attention.a chaque que je lui parle de ca on se dispute.il ne s’inquiete jamais pour moi et ca me ronge.je suis sure qu’il n’aime que moi mais je ne sais plus quoi faire pour attirer son attenton vers moi et vaincre ma jalousie exessive.
Un homme sensible est avant tout un homme qui accepte d’avoir des ressentis et de les exprimer. Contrairement à d’autres, il ne lutte pas pour cacher ses émotions sous prétexte que cela entamerait sa virilité ou le ferait passer pour « faible ». Pourtant, les femmes l’ont bien compris : un homme sensible est loin d’être un homme faible. Au contraire : c’est un homme qui n’a pas peur de se monter tel qu’il est et de dire ce qu’il ressent. Qui n’a pas peur de « lâcher prise » et de se soustraire aux schémas traditionnels qui les poussent à résister aux émotions pour mieux correspondre à l’image que l’on espère d’eux. Une telle attitude reflète forcément, et les femmes le savent, une intelligence, mais surtout une grande force de caractère, contrairement à ce que l’on peut imaginer. En acceptant d’exprimer ses émotions, l’homme augmente sa possibilité de perception du monde et en devient plus fort.
N’es-tu pas la seule personne avec qui il n’a pas besoin de parler pour trouver cette complicité qui lie les couples les plus solides ? Quand les mots ne sont pas nécessaires entre deux personnes et qu’elles se sentent bien ensemble, n’est-ce pas un gage d’une relation très particulière ? Qui pourrait devenir bien plus forte et intense si on s’en donne la peine ?
Je lui avait dit "pas grave, je vais faire une virée avec les copines"..et là...monsieur commence à me poser des questions "Avec quii ? Vous allez faire quoiiii?.." Je reste vague, "je sais pas, on va improviser, diner entre copines et après on sort".."Il y a deux potes de ta ville tiens d'ailleurs"..et là.. je sens qu'il commence à flipper "te fais pas trop draguer hein!" etc etc..
C’est aussi la base d'une bonne relation. Faire les choses à contre cœur, ne fait que vous frustrer. Enlevez-vous de la tête que si vous dites "non" à l'autre, il ne vous aimera plus. Amour ne veut pas dire se plier à tous les caprices de l'autre. Si l'autre vous tient rigueur du fait que vous ne soyez pas d'accord avec lui …il faut peut-être creuser le "comment" de sa réaction.
Voila je vis une relation depuis 6 mois que je n’arrive pas a cerner. Je vis en France et mon « Chéri » ( vit a l’étranger a 3000 km loin de moi, on s’est connu quand on étaient jeune il y’a 20 ans de ça, et on s’est revu par coïncidence quand j’ai été en vacance dans son pays, comme de bon vieux amis, on s’est de suite échanger nos téléphone, pour moi je m’y attendais a rien, car je l’ai vu la veille de mon retour en France. A ma grande surprise a peine atterrit en France j’allume mon portable et la un sms de lui et depuis on n’a pas arrêter de communiquer par sms et par téléphone. une semaine après il prend l’avion et vient me voir en France il avait reverse dans un hôtel et s’est comporter comme un gentlemen pas une seule fois il m’a demander de venir chez moi, il a passer 5 jours et est reparti on n’a pas coucher ensemble . Un mois après c’est moi qui est parti le voir et la on a passer 2 semaines ensemble Toujours sans coucher ensemble même si il avait essaye gentillement et que j’ai refuser et il l’a très bien accepter et respecter car je lui avais fait comprendre que je souhaite comprendre ces sentiments envers moi car jusqu’à maintenant il a du mal a dire des mots tendre, juste des tu me manques je suis bien avec toi, tu as changer ma vie…. sans plus… moi je lui ai pourtant dit je t’aime et il m’a répondu je le sais, quand je lui ai dit et toi??? il m’a dit qu’il se sentait débile a dire le mot” je t’aime “et que je devais le sentir et arrêter de me douter que ça se voyait dans ces comportements, sauf que sa manière est froide et distante selon moi !!!! , c’est quelqu’un qui ne parle pas beaucoup mais posent plein de question sur moi et a voulu tout savoir sur moi. Ils s’intéressent a mes journées a mon travail, mais ne parlent pas trop de lui….. D’ailleurs moi je suis divorcer , lui il n’est que séparer depuis 4 ans de sa femme et a un garçon, moi je n’ai pas d’enfant…a notre première rencontre je n’ai pas oser demander pourquoi tu ne divorces pas de peur qu’il pensent que je veux l’épouser et il fuit……… et depuis j’ose pas. sauf que maintenant je me pose plein de questions vraiment. La il vient me voir dans 2 semaines et je lui ai dit pas question de réserver dans un hôtel il viendra chez moi. il a accepter mais avec difficulté bref… maintenant je souhaite lui poser des tas de questions sur comment il voit notre relation? pourquoi il ne me dit pas je t’aime? est ce qu’il est sérieux? comment continuer avec une femme que tu aimes et elle vit a 3000 km de toi? pourquoi il ne divorce pas sa femme? évidemment toutes ces questions d’un coup j’ai bien peur qu’elle le fera ou fuir ou peur comme pour tous les hommes…. alors comment faire et comment entamer toutes ces questions qui me travaillent. C’est une personne éduquée , très sur de lui, il adore son travail et passe tout son temps a me parler de son travail …. Il est gentil me traite bien et est une personne calme …Merci de votre aide d’avance
Alors bon, ce mode de fonctionnement convient probablement à des gens, mais après on est tous différents et on a tous des attentes différentes de la vie. Pour ma part, l’essentiel dans une relation ne réside pas dans la longévité de celle-ci mais dans le bonheur qu’elle nous apporte, dans le fait que chacun puisse apporter quelque chose à l’autre, dans le fait qu’on ne ressente pas la relation comme un sacrifice (sacrifier d’autres relations pour conserver celle-ci par exemple).
Il y a quelques je fais la connaissance d un papa à l école de mon fils. Je le trouve très charmant. Les semaines passent et je me rends compte que je le croise souvent notamment au sport ou je ne le voyais pas auparavant. On discute de plus en plus. J organise la journée d anniversaire de mon fils il se propose de m aider et il est très attentionné.la semaine d après je lui raconte que l on va passer la journée au parc d attraction et là aussi il me propose sa compagnie. Je commence à me rendre compte que je pense à lui je l envie à boire un verre mais il refuse. Je me dis qu’il n ai pas intéressé mais le week-end d après il me propose de venir voir un match chez lui avec son fils alors que le mien est chez son père. super moment ! En me raccompagant il me fait un bisou. Le week-end d après c est moi qui lui propose d aller voir un spectacle avec les garçons.il à l’air ravie et moi aussi, et me propose un resto le lendemain. La il m embrasse passionnement. Chaque soir un ou deux sms pour se demander si la journée a été bonne. La relation me convient car on apprend à se connaître et on passe de bons moments. Mais il reste très distants il ne se dévoile pas. Je suis intimider.cela fait des semaines que l on est attiré et j aimerais passer à la vitesse supérieure. Comment faire ? Comme savoir s’il veut aller plus loin ou s il veut juste que je sois à ses pieds ? J’ai peu de me laisser aller et d être déçue ou qu il me repousse. Il me plaît beaucoup et je ne veux pas tout gâcher. Merci de votre aide.
Bonjour je suis avec un mec depuis 4mois au début tout allait bien jusqu a ce que j apprenne qu il a une copine avec qui il est depuis trois ans mais comme je l aime gros ai accepter cela malgré qu il niait toujours sa liaison avec elle ensuite il est aller au Maroc il a commencer a être distant avec moi c est ainsi que j ai commencer à flirter avec un autre mais rien ne sait passer plûtard j apprends que je suis enceinte de mon mec donc je lui fais part de la situation mais il me dis qu il ne reconnaît pas ce enfant et qu il n est pas sûre que c est lui le véritable responsable de cette grossesse on n’a eu à se disputer et je lui est dit que je ferai de mon mieux sans lui c est ainsi qu on ne parlais plus et je l avais complètement oublier je ne pensais plus à lui mais à moi puis 1mois plus tard il m appel mais je ne décroche pas il insiste plusieurs jours et je me décide à lui répondre il me dit qu il était désolée et qu il me voulais à nouveau dans sa vie et qu il regrette son erreur et qu il me promet de ne plus me faire du mal j ai céder parce que je voulais lui donner une chance et le jour suivant je lui parlais de la grossesse il me disait qu il n était pas prêt pour avoir un enfant et à son retour j irait faire un avortement et j ai dit Ok vu ma situation dans laquelle je suis je ne pouvais pas garder voilà deux jours de cela qu il est la il m’a même remise de l argent pour enlever mais depuis son retour il est distant avec moi il se préoccupe pas de moi je me sens seule je pleure jour et nuit avec la douleur que je ressens dans mon ventre je lui fais des reproches mais sa ne change pas donc tous ses je t aime et son pardon n était que mensonges je fais tout pour le garder prêt de moi mais sa n aboutit à rien et j ai mal mon coeur saigne que faire? Aidez moi s il vous plait
Les femmes sont des êtres humains, elles sont donc égoïstes et cruelles pour une grande par d’entre elles. La plupart d’entre vous cherchent à nous changer, à faire de nous ce que vous voulez que nous soyons et, si nous résistons, vous nous le reprochez. Beaucoup d’entre vous êtes incapables d’accepter un homme comme il est réellement. Vous faites de gros efforts pour séduite (ou plutôt nous poussez à le faire pour être en position de force), ça c’est vrai, mais après vous devenez extrêmement exigeantes (pas toutes, évidement, mais comment savoir sur laquelle on va tomber au début d’une relation ?)

Il m’aime ! HA ! La bonne nouvelle ! Il m’aime, mais il me quitte ! Il me quitte, mais il veut revenir dans quelque temps, pour que « ça dure longtemps cette fois ». Il brise notre relation, notre couple, mais il demande chaque jour de mes nouvelles parce qu’il pense à moi. Non mais, bon, je ne suis pas très forte en math, mais c’est quoi la logique derrière tout ça ? Quelqu’un peut m’éclairer ?
Évidemment, la confiance est aussi indispensable à la bonne santé d’une relation puisqu’elle ne fera qu’amorcer les conflits et vous faire vivre dans la peur si elle venait à faire défaut. Finalement, respecter les différences de chacun, être flexible et accepter que l’autre fasse les choses à sa manière peut éviter bien des désaccords. Apportez-vous mutuellement tout le soutien que vous méritez!

Vous l’avez sûrement remarqué, la problématique de l’engagement masculin est un sujet que je traite régulièrement sur mon site ou sur ma chaîne YouTube qui compte plus de 200 000 abonnées. Et dans cet article je tenais à vous dévoiler les clés lorsque vous vous trouvez face à un homme indécis. Si d’ores et déjà vous souhaitez aller plus loin, et tout savoir sur la façon de penser des hommes, je vous oriente vers ma formation : Les clés pour décoder la psychologie masculine et tout comprendre des hommes !

Voilà je suis en couplé avec un homme depuis bientôt 2 mois . Au début il es venu à plusieurs reprises me chercher (l’écrivais ) moi je lui répondais pas car je pense que je n’étais pas prête encore . Bref après on a commencer à bien discuter le.feeling étais et épreuves bien présent on c’est rencontre et on c’est plu directement on a même eu le traque mutuellement. Mais voilà alors il m’a dis qu’il voulais construire quelque chose de solide et stable pour ma fille et moi et qu’il voulais prendre son temps chose sur la qu’elle je suis d’accord avec 100% . On ce voit pas souvent car il es en formation et se donne à fond dedans chose dans lequel le je suis à fond pour lui. Je veut qu’il réussise. Bref depuis quelque temps il décalé nos rdv et m’écris moins qu’avant c’est souvent moi qui fais le 1 èr pas de ce coter . Après je lui es pas cacher que j’avais des sentiments pour lui a savoir que je suis pas du genre à dire ce que je ressent mais j’en es déjà fais les frais une fois de ne pas dire et j’en es souffert donc la je voulais que ça change . Du coup la.il me dis que quand.il es avec moi tout va bien mais quand il es pas avec moi il ne sais pas donc il ne sais pas ce qu’il veut ou ce qu’il veut pas .
Voici comment je vois les choses, lorsqu’il s’agit de s’engager : se dire qu’on attend de voir comment évoluent les choses, ne pas prendre la décision d’aller de l’avant, c’est déjà ouvrir une grosse porte au doute, et au manque de confiance dans le couple. C’est une manière de fragiliser la relation, c’est à dire qu’on ne prend pas la décision de la défendre, mais on laisse faire les choses. Les deux partenaires ne savent jamais ce qui les attend, chacun a peur de poser la question à l’autre, on ne sait jamais quand on va changer d’avis, ni ce qui va arriver. C’est une sorte de test continu, et tant qu’on s’amuse, qu’on prend du plaisir, tout va bien, on est tranquille. Mais dès que la routine s’installe, on se demande si on a raison d’être là… et c’est une mauvaise question, posée pour les mauvaises raisons, à moins qu’on assume le fait que vivre avec l’autre ne nous intéresse que dans la mesure où l’autre nous apporte ce que nous attendons de lui (dans un sens égocentrique, je veux dire).
Nous nous sommes rencontrés lors de nos études et nous avons vécu deux ans ensemble puis presque un an et demi à distance. Lorsque nous étions sous le même toit, nous partagions tous, les cours, les mêmes sports, les vacances et les mêmes fréquentations, même si nous avions aussi quelques amis chacun de notre côté. À la fin de notre cursus scolaire nous avons décidé de faire une pause dans nos études afin de mettre de l’argent de coté et de les poursuivre l’année suivante. Je suis donc rentrée chez mes parents à Toulouse pour des raisons économiques et mon copain est resté chez son père pour travailler. On arrivait à se voir tous les mois à peu prêt et nous avons passés les vacances d’été ensemble. C’était super mais voilà, à la rentrée il allait s’installer sur Bordeaux et moi je n’avais toujours pas de projet pour mon avenir professionnel. Je lui ai proposé de le suivre là bas (de chercher un boulot) et de prendre un appartement ensemble. Il a refusé. Ce que je peux comprendre puisqu’il aurait été indépendant, premier appartement ect … Mais je l’ai vraiment pris pour moi et donc il n’était pas prêt à s’engager. En même temps nous sommes jeunes. De là, nous avons rompu dés sa rentrée. C’était une nouvelle vie pour lui, il allait faire de nouvelle rencontre et il a eu envie de passer à autre chose. Ce fut difficile mais nous avons réussi à nous remettre ensemble au mois de novembre pour rompre il y a deux jours. Je n’ai toujours pas avancer, ne sais toujours pas vers quoi m’orienter. Je pense que pleins de facteurs sont à prendre en compte. Il m’a toujours poussé, et je n’ai pas su faire mon bout de chemin seule. Je sais que nous avons une immense affection l’un pour l’autre et que nous nous aimons. Mais je vois que cette histoire est impossible. J’aimerai pourtant faire en sorte qu’il en soit autrement. J’ai la réponse en moi mais d’après vous cette distance est-elle vraiment un frein pour ma reconquête ? Je dois le laisser faire sa vie, et ne plus me projeter. Comment entamer une nouvelle relation totalement différente et lui donner envie de reconstruire quelque chose plus tard ?
Ces derniers temps (3 derniers mois), son comportement a changé, nous faisions moins souvent l’amour, (il se refusait à moi, sous prétexte qu’il était fatigué), il vient me voir moins souvent qu’avant et depuis un mois on se voit encore moins car il a eu un accident de voiture. Il emprunte celle de sa mère pour aller travailler et de ce fait va la récupérer après le travail.

Il est entré dans ma vie en tant qu’ami au début, je lui racontais tous mes petits tracas, notamment avec mon copain du moment qui me traitait mal. Alors quand il m’a quittée, il s’est trouvé là et ça nous a paru évident qu’on était très complices et attirés l’un vers l’autre et qu’il fallait qu’on se mette ensemble. Je suis allée le rencontrer sur Paris et on s’est mis ensemble très rapidement. Je n’avais pas encore eu le temps de faire le deuil de ma précédente relation qui avait été pour moi très intense et la rupture très difficile.
ouah, quel article ! j’ai l’impression que c’est un miroir, celui de mon histoire !! bref je le vie trés mal … cela fait désormais 1 mois et demi de l’on n’est plus ensemble :( Avec mon chère et tendre (ancien) cela allait faire 1 ans que nous étions ensemble (relation a distance ) bref je ne comprend rien aux hommes ! j’ai 25 ans et j’ai l’impression que je ne vais jamais trouvée chaussure a mon pied ! en faite il me manque trop et j’aimerais qu’il revienne mais en vrai je ne pense pas qu’il le fera, trop d’orgueil . voila c’est compliquée pour moi car aucune explication a notre rupture! a part un besoin d’être seul et dans sa bulle ! je demande des explication et la il me dit qu’il y en à pas ! et u bref adieu …. bref du jour au lendemain , chérie tu me manque vient vite et aprés next ! je ne comprend rien … je n’ai plus de nouvelles et il m’a bloqué de partout ! ….. merci pour l’article il m’a fait comprendre certaine chose ! enfin j’espère
×