Bonjour Alex. Je vis une relation justement avec un homme qui n veut. Pas s’engager mais on vit a distance , et il est moins Agé que moi. Du coup je m demande si la prise de distance est applicable. Dans Mon cas puisqu’on vit deja a distance. Et. Le fait de n pas envoyer d message pendant un laps de temps requiert combien de jours? Est CE que cela signifies egalement de n pas repondre a ces messages?
Le pire qui m'est arrivé: c'est d'avoir longuement échangé des textos un mois précédant la rencontre. Malgré qu'il y ai eu une alchimie entre nous, un véritable jeu de rôle, un investissement bidirectionnelle, donc une véritable connexion émotionnelle au travers de nos messages et du premier appel téléphonique (elle était une perle rare pour moi), les sentiments prennent place, mais... aucune nouvelle après la rencontre réelle...

Les hommes sont parfois insaisissables et vous présentent un double discours. Ils vous aiment ou sont attirés mais restent incapables de s’engager dans une relation stable. Sont-ils tous bipolaires ? Comment analyser leurs propos et leurs comportements amoureux ? Quel est le plan d’action parfait et les astuces pour s’assurer qu’un homme se lance totalement dans une histoire amoureuse ?


Vous avez tendance à trop écouter ce que cet homme vous dit et non pas à regarder les actes tout en prenant du recul. Si vous posez la question à 10 personnes, elles vous répondront toutes que vous faites face à un homme qui vous manipule. Je ne parlerai pas de pervers narcissique mais simplement d’un manque de cohérence entre ses actes et ses paroles. Mais tout cela, vous ne souhaitez pas l’admettre parce que vous êtes amoureuse.
« Vers la fin de l’année, dans la période où je l’avais quitté l’année précédente, je lui ai proposé de se voir et là j’ai vidé mon sac. ENFIN ! Je me suis libérée de ces derniers mois de relation de couple qui me pesaient, du mal qu’il m’avait fait sans forcément s’en rendre compte… Il a écouté et a découvert mon état d’esprit à ce moment-là. Il m’a avoué ne pas avoir vu tout ça, ne ne pas avoir compris et s’est excusé.
Mais Apres Tôut ce temps, Meme si on se plait beaucoup (il me l’a dit et c’est réciproque) la relation ne bouge pas. Il ne parle jamais de sentiments et ne s’ouvre pas. J’ai voulu arreter par lassitude au moins 3 fois mais à chaque fois il me retient en me disant qu’il m’aime vraiment bien, que il a juste peur d’être pris pour un con (il a eu une mauvaise expérience sentimentale qui l’a touché, La fille lui a sorti qu’il était trop gentil), mais qu’il allait faire des efforts. Il m’a meme dit qu’il se voyait bien en couple mais qu’il avait besoin de temps, alors que je lui ai pas demandé d’engagement mais juste de plus s’ouvrir. Donc petit à petit il s’ouvre un peu et fais des efforts mais c’est tellement lent que j’ai du mal à m’attacher et à avoir espoir que La relation évolue.
Je vous explique mon problème voila je sort avec un garçon que je trouve trop bizarre enfin c est peut être moi qui me fait des films mais bref voila on n a parler pendant 10 mois sur Skype car moi je vit en Belgique et lui en France finalement le 14 juillet il est venu me rejoindre au début ça allais très bien et tout puis la au bout de 3 semaines il me dit qui va chez ses parent a Mons rechercher ses affaires que son frère lui amène depuis la France qu il a du laisser la bas pour déménager depuis que je le connais y a eu plein de truc bizarre que j ai toujours mis de coté et essayer d oublier vous expliquez tout en détails me mettrais plusieurs jours donc je vais zapper et dire mon vrai problème voila donc il est venu me rejoindre le 14 juillet tout allais les biens les premiers jours on s est jamais pris la tète ni rien seulement son comportement je le trouve bizarre du genre il m avait dit que il fessait beaucoup de bisous et tout ça hors que au final il m en fait jamais c est tout le Temp moi qui doit aller vers lui et des fois il me dit que c est chiant tout le temp les bisous c est ce omprtement qui me fait douter de ses sentiments evers moi niveau câlin par après au début ça allais mais après oui limite 1 x tout les 3 jours et fallais que se soit moi qui le demande après il a des jours ou il trouvais un prétexte bref aujourd’hui il est parti soit disant rechercher ses affaire en me disant qu il laissais ses affaires qu il avait amener ici a préciser un sac et un pc et une trousse de toilette après finalement il a pris son pc et ses habits en me disant qu il devait aller voir un médecin la bas car il a attraper une grosse boule de chez pas quoi au niveau de la joue je sais pas ce que c est j ai jamais vu çà bref il ma dit qui revenais le lendemain maintenant il sais pas quand il revient maintenant il me dit que ca dépendra de ce que le médecin dira soit disant il a plus d appart etc je ne fais plus confiance non plus a cause de mon passer et ici je sais que ça sert a rien mais j arrête pas de le harceler au téléphone pour savoir si il compte me quitter il me dit que non pour savoir si il va revenir tout ça que doit je faire si j avais au moins une date qui me dise qui revient un tel jour et que si jour j il n était pas la je saurais a quoi m en tenir mais le problème j ai rien de tout cela que doit je faire je déteste être dans l incertitude ici il devait voir le médecin l Apres midi mais vu que son train a eu un problème ben je parie qui va me dire qui verra pas le médecin etc etc bref j aimerais faire des efforts mais je n arrive je sais pas quoi faire pour le rendre fou de moi j ai peur qui soit parti comme si il ne s etait jamais rien passer aidez moi merci 🙂 bcp
au sujet "du" moment de la formation du couple, j'ai insisté pour aller au cinéma avec lui, pour ressentir, de façon non engageante la proximité physique avec lui, pour voir comment ça se passerait et aussi pour voir quel effet ça me faisait d'être proche de lui. Le corps parle aussi beaucoup, et cette proximité a joué un rôle de déclencheur : on se sentait bien l'un contre l'autre, on riait ensemble, et puis il m'a caressé la main, délicatement, presque timidement, attendant ma réaction... et c'est là qu'on s'est embrassés... tu vois? Pas besoin de bondir sur l'autre (au risque de se faire remballer), on peut aussi y aller tout doucement en faisant un pas en avant et en attendant de voir si l'autre en fait un aussi, ou nous encourage à continuer.
Il m’a donc accueillie chez ses parents absents pour le week-end. Il m’a fait visiter sa maison et m’a fait découvrir “son monde”. Il a fait les choses bien car pour nos “retrouvailles”, il a créé une ambiance agréable en cherchant à tamiser la lumière et en nous mettant une musique douce. Nous avons passé un très bon moment et, s’est-il “lâché” ou détendu, il m’a embrassée. Il s’est levé tôt et est allé nous acheter des croissants pour le petit déjeuner. Il m’a préparé mon thé ;).
Maintenant, je dirais : heureusement ! que les neurosciences ne prétendent pas statuer sur l'existence ou non de Dieu. Figurez-vous que de faire les sacrements, suivre le catéchisme et les retraites inhérentes dans mon enfance puis mon adolescence, m'a toujours porté sur les nerfs : vif d'esprit, je voyais mes camarades exécuter dévotement le rituel et trouver en suant des professions de foi à déballer parce qu'on l'attendait d'eux et que, comme tous les enfants dans nos éducations trop empreintes d'autoritarisme (et d'égoïsme depuis 68), ils cherchaient à faire de leur mieux. Là dedans, j'étais un "Julien Sorel" avant l'âge (Stendhal) : je pratiquais le rituel et le prêchi-prêcha pour me débarrasser des adultes, tout en passant pour un saint auprès d'eux, car je mettais toute ma science à exprimer ce que je ressentais profondément dans les formes qu'on m'imposait. Bref, je dirais aujourd'hui que j'avais déjà "le sens de la mission". Car si Dieu existe, il ne nous fait pas moutons, brebis et agneaux. Ce sont certes des métaphores instructives sur la valeur de Dieu, ce Seigneur qui nous dit avant de mourir toutefois : "Maintenant, Je suis votre ami et vous les Miens." ... Quel rapport avec l'autoritarisme et l'égoïsme de nos éducations et de nos chefs ? ... Laissez-moi répondre pour vous : Aucun.
N’oubliez pas : un homme qui a peur de s’engager a en général peur de perdre quelque chose (sa liberté, etc), car il est plus souvent qu’une femme tourné vers le passé. Au contraire, une femme étant d’avantage tournée vers le futur, elle a d’avantage peur de manquer une occasion à venir (avoir des enfants, se marier, acheter une maison pour sa vie de famille etc).

je lui es dis ne plus supporté son manque de présence d’implication et surtout de ne s’être pas encore vu a par les photos vidéo et autre ... je lui es dit que j'etait entrain de m’essouffler je suffoqué et que j'envisagé la rupture ... il ma répondu qu'il comprenez ma fatigue qu'il avais du mal a composé entre ca boite moi ca fille ca famille c'est coup de moue ... je lui es dit que mon but n’était pas de lui faire du mal mais de nous sauvé il ma dit je sais que c'est pas ton but mais ca me gave vraiment c'est difficile en ce moment en plus ce n'est pas une bonne période "son entreprise" suite a ca nous nous sommes dit que nous allions faire des efforts lui de ce libéré moi d'etre patiente !
L’une des qualités que la gent masculine aime chez les femmes est justement la patience, le fait qu’elles ne mettent pas de pression pour tout de suite avoir quelque chose de solide. Justement, pour créer une histoire durable et solide il faut du temps, apprendre à se connaitre et c’est justement ce que vous allez faire en suivant mes conseils, il ne faut jamais se précipiter et immédiatement s’attendre à ce qu’il agisse comme vous.
Je vis en Espagne depuis 10 ans. Les filles sont aussi tres sollicitees ... si elles repondent positifs des la premiere approches , elles passeront piur des filles faciles, ce qui et mql vu dans un pays ou la religion est encore forte... il faut donc insister par sms pour avoir un rendez vous, au moment de l embrasser et pour la ramener chez soi. Ca ne marche presque a tous les coups... Un ami m a dit que c etait pareil en France. Merci pour ton article et a bientot
J’ai rencontré un homme alors qu’il était en couple et nous avons sympathisé. Quand j’ai compris que j’avais des sentiments pour lui, j’ai freiné et pris un peu de recul et je l’ai mis au courant de la situation. Plus tard, il m’a dit qu’il s’était séparé. J’ai gardé contact mais je l’ai laissé venir. Un bon mois plus tard, on s’est vu et nous avons entamé une “relation”. La particularité ici est que je pars dans un mois pour un pays lointain pour une durée indéterminée. L’engagement était difficile mais j’ai demandé une certaine exclusivité, car c’est ma limite personnelle. Il a compris ma demande mais il n’était pas en mesure de me l’offrir étant donné sa récente rupture et mon prochain départ. Nous avons continué à nous voir et l’attachement des deux cotés s’est intensifié et laissé présager qu’il ressentait de réels sentiments. Jusqu’à une activité commune sur plusieurs jours dans un camping où il a été difficile pour diverses raisons de nous voir. Malgré tous mes efforts pour nous retrouver, ça a été un échec. Les raisons invoquées me paraissaient acceptables jusqu’à ce que j’apprenne qu’il avait pourtant eu la possibilité de voir une autre fille. J’ai alors voulu mettre un terme à la relation, ça a été douloureux. Il est revenu vers moi et m’a confié qu’il était très mal de ne plus me parler, ne plus m’avoir dans sa vie. J’ai été froide pendant une semaine et malgré tout j’ai fini par lui reparler avec la même légèreté que j’avais eu au début de notre relation. Nous nous sommes vus et j’ai cédé à ses avances et à ses excuses. Nous avons discuté et j’ai appris qu’il allait revoir la fille du camping. Je lui ai dit que ça me faisait mal. On a décidé de rompre complètement. Nous avons passé l’après-midi à se dire adieu mais sans conviction. Finalement, j’ai accepté l’inacceptable: qu’il aille s’amuser jusqu’à mon retour de voyage, dès lors que ce n’était que sexuel. Il est tout gentil depuis quelques jours et attentionné et j’ai mis des règles. Seulement, il va tout de même revoir cette fille, durant un week-end à Paris dans une semaine alors qu’il ne trouve pas de temps pour me voir avant septembre. En écrivant ses mots et en me relisant, j’ai envie de me foutre des baffes mais je lui en veux tellement aussi. J’ai envie de mettre terme à tout ça mais j’en serai incapable. Je sens bien en lisant votre article qu’il est pas insensible mais mon comportement d’amoureuse qui accepte l’inacceptable fait qu’il se sent en position de force. Il habite loin de chez moi donc se voir est compliqué, nous fonctionnons beaucoup par les réseaux sociaux. Comment arriver à ce qu’il s’engage et me respecte sans couper les ponts avec lui? (je suis incapable de couper les ponts) Merci beaucoup. J’adore vous lire !
Pour différentes raisons il arrive que, par la suite, l'une des deux personnes décide qu'elle ne désire plus être dans le même élan. Dès lors apparaît un "silence", donc une "distance", qui ne représente que le décalage d'investissement de chacun des partenaires dans la relation. L'un et l'autre n'ont plus le même désir de communication. C'est un point d'inflexion, temporaire ou durable, dans la construction du lien. Il est déstabilisant puisqu'il marque une "rupture" dans la dynamique relationnelle. Il va nécessiter une adaptation volontaire, et non plus spontanée, aux besoins de l'autre. L'un souhaite "plus", tandis que l'autre désire "moins".
Il tombe à pic cet article! Ca fait 2 ans que je vis ça. Dans mon cas, après auto analyse, c’est pas une question de déception de l’autre en tant que personne. C’est un peu ce que tu écris; L’envie de retrouver un sentiment perdu. Tu tombes sur une personne qui est bien. Dont les défauts t’amusent ou te laissent indifférents. Tu te dis « ca y est! Je le tiens ce boumboum dans mon coeur, je la tiens cette obsession quotidienne qui s’estompe uniquement quand tu la vois ». Et je pense qu’à en attendre trop (non pas de l’autre, mais du sentiment), on est déçu. Comme il ne sert à rien de faire souffrir l’autre (en admettant que l’autre commence à s’attacher), tu mets un terme à la relation(de façon plus ou moins classe en fonction des gens). Les questions que je me pose sont « est-ce qu’on se protège inconsciemment pour ne pas revivre les souffrances passées? (quand on est le largué -ce qui a été mon cas-) », « est-ce qu’on est simplement devenu des sur-consommateurs de « corps humain »? », « Est-ce qu’on pourra un jour retomber amoureux? »… Pour en avoir déjà un peu parlé à droite à gauche, je confirme que les plus touchés en général dans ces histoires se sont nous. Et cette fameuse phrase « tu mérites mieux » est vraiment sincère. Tu sais très bien que tu n’apporteras jamais à l’autre ce dont elle a besoin, ou la réciproque de ce qu’elle te donne…
Depuis ce moment, cela fait 1 semaine, il ne m’envoie pas de messages si je ne lui envoie pas, il est distant dans ces mots (plus de mots doux notamment), je ne le sens plus du tout dans la séduction ou intéressé par moi (questions sur moi, sur mon quotidien). Je ne sais pas comment agir pour le faire réagir. J’ai peur de lui dire le fond de ma pensée, mon ressenti vu sa réaction lorsque je lui ai parlé la semaine dernière, sachant que c’est quelqu’un qui marche au feeling et que pour lui, au début d’une relation ca doit glisser tout seul et ne pas etre prise de tete.
Vous avez un style vestimentaire de mauvais goût ? Tout le monde vous fait des remarques sur votre allure et votre look des années 80 ? Dans ce cas, il est fort probable que vous ayez besoin d’une séance de relooking. Si vous n’avez pas le temps ou le budget pour investir dans des cours de relooking, vous pourrez trouver des informations sur la mode sur Internet et dans de nombreux magazines papier. Tout sur les Femmes n’est pas vraiment adepte du relooking pour une raison simple : toutes les femmes ne sont pas attirées par des hommes fashions ! Au contraire, les hommes trop bien habillés peuvent faire peur, surtout passé la trentaine. Les hommes simples et élégants ont finalement plus de succès que ceux qui passent des heures dans leur salle de bain. Voir un homme se pomponner, ça peut être « rigolo » à la vingtaine, mais lorsqu’il s’agit de trouver l’homme de sa vie, on n’a franchement pas envie de devoir partager la salle de bain ! Séduire une femme ne vous oblige donc pas à passer automatiquement par la case « relooking », contrairement à ce que beaucoup de séducteurs autoproclamés vous font croire 😉 !
Comme pour dire que les jeunes filles sénégalaises devront sans nul doute descendre les enchères dans les plus brefs délais pour trouver un mari.Ne vous découragez pas Mesdames, ce n’est pas encore la fin. À bien des égards choses bonnes ou mauvaises, la culture pourra vous tirer l’épingle du jeu. Edmond Rostan disait « une femme est plus dangereuse d’autant plus qu’elle est instruite » alors Mesdames, instruisez-vous!
Je reste amère sur le fait que cette relation était très forte, très belle, et qu’elle se termine de cette manière. Notamment à cause de ce choix pro. Finalement, je l’aimais plus qu’elle ne m’aimait mais c’est tellement difficile de trouver la personne avec qui on se sent bien, avec qui on fusionne, où seuls les yeux parlent et se comprennent sans dire un mot…. Bref, c’est difficile mais c’est comme ça, je dois l’accepter.
(3) Vous perdez des opportunité avec des filles qui peuvent paraître « moins bien », mais qui peuvent être de superbes partenaires sexuelles et avoir une personnalité qui vous plaît parfaitement (la qualité n’est pas uniquement dans l’apparence physique). Ça peut paraître étrange, mais j’ai déjà rencontré des 7 plus excitantes que des 10. Ma règle c’est moins elle est physiquement attirante, plus elle doit être sexuellement excitante. Si vous la trouvez moyenne, mais qu’après l’avoir aborder vous ressentez une putain de connexion sexuelle et que c’est une vraie tigresse au lit, gardez-la !!
J'ai la profonde conviction qu'en voulant la ou le retenir - même si à grand coup d’arguments, de demandes, de supplications nous serions parvenus à les convaincre de rester - à termes, cela risque bien de nous être reproché ! Retenir l'autre par peur de le voir partir risque fort d'être vécu un jour par notre partenaire comme une entrave à sa liberté... Petit à petit, ce qui fût un temps un bel amour risque bien de se transformer dans le futur en prison dorée à ses yeux ... !
Quels sont les petits signes que la relation va bien ? Au quotidien, quelles sont les preuves que votre relation vous apporte ce dont vous avez besoin, vos besoins sont-ils comblés ? Regardez du côté des petits engagements au quotidien. Certes il ne souhaite pas emménager avec vous, mais c’est lui qui propose des escapades en amoureux, c’est lui aussi qui vous surprend régulièrement, qui prend soin de vous et qui vous rend heureuse. Essayez de voir le verre à moitié plein et non plus à moitié vide…
J’étais avec un mec pendant trois ans, on a eu une relation amoureuse agréable, on était complice, très même… Il m’aimait je l’aimais aussiiiii moi je ss traductrice, lui ingénieur en informatique, qui possède une petite entreprise… On connaît sa famille… Au début de notre relation il n’avait pas recommencé encore à prendre des projets.il avait des problèmes dès le début de notre relation, c’est normal.. moi je ss très calme et très très patiente, lui, il s’énerve rapidement mais il a un bon coeur.. Il a eu bcp d relation passagères, deux relation sérieuse qui nont pas marché et moi Lol
Ce réflexe, il faut s’en méfier. D’une part, parce qu’il se peut très bien que tu te laisses miner, bouffer par ces faux amis. D’autre part parce qu’en s’entourant d’une foule de personnes dont on ne partage pas vraiment les valeurs et qui ne sont pas réellement ses « alliés », on finit par ne plus avoir assez de place et de temps pour faire entrer dans son monde des gens qui en valent vraiment la peine.
Actuellement en couple, mon copain est plutôt quelqu’un d’introverti et donc ne fait aucune déclaration, et ne me prouve qu’il tient à moi. Au départ notre relation était très forte et nous avions développé une certaine complicité. Mais depuis 1 mois, il multiplie les sorties avec ses amis, sorties Durant lesquelles il est fortement alcoolisé au point de ne plus pouvoir marcher (tous les vendredi et samedi) il était comme ça avant mais du faite que je ne connaissais pas ses amis il arrivait à refuser des sorties avec eux pour les passer avec moi. Je perd petit à petit confiance mais reste sereine dans le faite qu’il ne fréquente personne d’autre (je lui ai demandé), après une discussion avec lui il l’avoue qu’il n’a jamais été en couple et qu’il ne sait pas comment faire (pourtant je lui rappel que notre relation était parfaite avant donc qu’il est capable d’être attentionné). Je ne sais pas comment m’y prendre pour qu’il ne soit plus perdu. Il m’a admit qu’il ne pensait pas à moi quand il était en soirée car il est trop absorbé par la boisson. Je suis compréhensive, mais je lui ai expliqué que tant qu’il est encore possible, il doit arrêter de consommer de l’alcool dans l’excès (au risque de finir addicte et comme son père). Il m’a dit qu’il se projetait en couple et heureux mais pas avec la même attitude qu’actuellement, il m’a dit qu’il tenait à moi mais qu’il était perdu…. du coup je suis aussi un peu perdue et je suis peut être pas objective du faite de mes sentiments.
Je m’appelle Marie-Céline, j’ai 30 ans et suis maman de deux enfants . Cela fait maintenant 5 ans que je vis avec leur papa, qui et quelqu’un de très autoritaire avec moi. Je suis actuellement en congé parental, par conséquent il me fait toujours des réflexions du genre: -” Tu n’as encore rien foutu aujourd’hui!” si je souhaite aller voir ma mère il me réponds “pourquoi t’irais voir ta mère puisqu’elle elle ne vient pas! ” ou alors c’est “tu feras des crêpes, tu laveras les serviettes t’as tout le temps de ramasser mes chaussettes, moi je travaille j’ai pas le temps de le faire!” Il à réponse à tout, est de très mauvaise fois, ne me regarde plus et quand il me parle c’est toujours pour faire des réflexions blessantes. Jamais de petites attentions, de compliments, de sourires et là je ne sais plus quoi faire. J’ai déjà essayé de lui parler d’aller voir un coach ou un psy en couple mais c’est comme tout il dit qu’il n’en a pas besoin, que nôtre vie ne regarde personne en gros il ne VEUT PAS? Pourriez-vous me donner conseil?

Mon mari me quitte. 12 ans de vie commune. 2 jeunes enfants. Une relation malsaine basée sur des disputes permanentes et quotidiennes dues à des grosses différences de rythmes et d’envies. Je me suis beaucoup remise en question. Il a plusieurs fois douté de ses sentiments. Là, il me quitte car il ne m’aime plus. Moi je m’accroche et pourtant je ne suis pas convaincue d’avoir été vraiment heureuse et que ce soit une bonne chose, mais l’idée du divorce et de la fin de la vie de famille m’est insupportable bien que nous vivions comme des colocataires depuis un moment. J’avais tout de même le sentiment dernièrement qu’on prenait un nouveau départ car nous semblions tous les 2 plus en accord avec nous mêmes et plus capables de défier nos démons profonds.
Oui je suis tout à fait d'accord avec toi Hugo. Il faut savoir next certes ,mais il faut aussi apprendre à être patient. Une fille peut jouer le désintérêt en espérant qu'une meilleure opportunité va se présenter à elle ou parce qu'elle est en phase de séduction avec un autre mec. Mais si elle ne trouve pas mieux ou que cela n'aboutit pas avec l'autre mec, rester dans son radar peut s’avérer une stratégie payante.
J’allais couper les ponts mais une de mes collegues, à qui je n’aurais jamais osé me confier par peur d’etre jugée, m’a fait des remarques par sms sur notre relation à tous les deux. J’ai fini par lui dire que ça se voyait (en pensant ca se voit que JE craque pour lui) et elle m’a repondu que ca s’etait vu tres vite qu’il m’aimait beaucoup, et qu’en me connaissant mieux il reflechirait à son couple, qu’il s’etait engagé trop vite, que si j etais arrivée plus tôt…
Il tombe à pic cet article! Ca fait 2 ans que je vis ça. Dans mon cas, après auto analyse, c’est pas une question de déception de l’autre en tant que personne. C’est un peu ce que tu écris; L’envie de retrouver un sentiment perdu. Tu tombes sur une personne qui est bien. Dont les défauts t’amusent ou te laissent indifférents. Tu te dis « ca y est! Je le tiens ce boumboum dans mon coeur, je la tiens cette obsession quotidienne qui s’estompe uniquement quand tu la vois ». Et je pense qu’à en attendre trop (non pas de l’autre, mais du sentiment), on est déçu. Comme il ne sert à rien de faire souffrir l’autre (en admettant que l’autre commence à s’attacher), tu mets un terme à la relation(de façon plus ou moins classe en fonction des gens). Les questions que je me pose sont « est-ce qu’on se protège inconsciemment pour ne pas revivre les souffrances passées? (quand on est le largué -ce qui a été mon cas-) », « est-ce qu’on est simplement devenu des sur-consommateurs de « corps humain »? », « Est-ce qu’on pourra un jour retomber amoureux? »… Pour en avoir déjà un peu parlé à droite à gauche, je confirme que les plus touchés en général dans ces histoires se sont nous. Et cette fameuse phrase « tu mérites mieux » est vraiment sincère. Tu sais très bien que tu n’apporteras jamais à l’autre ce dont elle a besoin, ou la réciproque de ce qu’elle te donne…
Pourtant, quand ces moments-là s'apaisent un peu, quand par épuisement, je cesse d'espérer, alors seulement je ressens la satisfaction d'avoir oser offrir le meilleur de moi-même durant ce temps qu'il nous restait à vivre ensemble après l'annonce de son projet ... parce qu'elle le méritait, parce que je te parle d'une belle personne et qu'elle a de la valeur, qu'elle compte ...
Je suis mariée et j’ai 1 enfant. Il y a 2 ans je suis partie en déplacement avec un collègue qui ‘m’attire beaucoup. Nous avons entretenu une relation par SMS depuis qui petit à petit s’est transformé en sentiment amoureux et quelques déjeuner ensemble. Il m’a toujours dit qu’il avait peur qu’il avait beaucoup souffert dans le passé et que ça ne pouvait ps aller plus loin..inapte à la vie de couple, dit-t-il
Que ce soit à travers le sourire, le physique et une personnalité intéressante il faut justement lui montrer qu’on le comprend et que l’on ne veut pas lui mettre de pression. C’est en apportant du positif, en partageant des moments forts que l’on va justement le pousser à s’engager petit à petit. Mais attention vous ne devez pas vous attendre à quelque chose que vous aurez vu dans un film Hollywoodien, la réalité est bien loin de ce cliché !
j’ai 42 ans;Ma femme 40 ans. Nous vivons toujours ensemble.nous sommes un couple en parfaite relation.Seulement, elle n’a plus envie de faire l’amour, depuis 2 années au moins.Comment l’attirer à le faire? quels sont les astuces que vous recommendez?Parce que moi j’ai envie de faire l’amour au moins 1 fois par semaine. Ma femme m’aime toujours.Elle n’est pas malade ni n’a pas de maladie. même sexuelle.Tout vas bien chez elle, sauf, elle ne s’interrresse ps beaucoup aux relations sexuelles.Et je souffre.
Je tente de résumer: il a 25 ans (4 ans de plus que moi), et nous nous sommes rencontrés il y a 3 ans (amis communs). Nous nous sommes vus seulement en groupe et rarement, mais à chaque fois, nous passions la soirée “isolés” des autres, complices et flirtant un peu. Rien ne s’est jamais passé de plus, jusqu’à ces derniers temps. De nouveau une soirée, et là, on calcule pas les autres, il est très tactile, me taquine, le courant passe bien. Et (!) il se renseigne sur mon numéro, puis me remercie pour la soirée (c’est donc lui qui est venu me parler!) On s’écrit le lendemain, toute la journée. Puis il disparaît durant 3 jours (les fameux… ?), je ne lui écris pas et évidemment, il me recontacte. S’ensuit une semaine entière de messages, non stop, de plus en plus évocateurs, et je n’ai que peu de doutes sur ses intentions, qui me correspondent. Il m’invite alors à boire un verre, rendez-vous qui se passe très bien (regards, silences appuyés, tactile, compliments, il m’invite, etc). A nouveau, il m’écrit en rentrant. Je lui réponds, et à partir du lendemain… Plus rien.
J’avais déjà lu cet article. Mais il me dit que je ne suis pas une relation pansement, ni une relation purement sexuelle, qu’il a besoin de temps, qu’il a besoin de refaire sa vie seul avant d’envisager une vie de couple. Notre relation a débuté il y a un mois et pour l’instant il n’a jamais été question de vivre ensemble. Je ne le comprends pas. Il dit qu’il m’apprécie beaucoup et qu’il apprécie beaucoup les moments passés ensemble, mais ne pense pas être amoureux et ne veux pas vivre une relation de couple. Alors qu’est notre relation ? Et que faire pour que notre relation évolue ?
Mais une autre partie de moi se demande (et j'aimerais savoir ce que vous en pensez...): Avons-nous baissé les bras? Est-ce que je baisse les bras sur mon ex, ne pourrais-je juste pas aller cogner chez lui et régler ce que j'ai à régler? Puisqu'il m'impose le silence, ne pourrais-je pas lui imposer à mon tour une communication plus saine en lui expliquant ses bienfaits? En me battant pour ce qui me semble logique et sain?
J’ai 26 ans et lui 35. Nous sommes ensemble depuis 2 ans et demi (dont 8 mois de relations à distance et 1 an de  » vie commune ») ses parents vivaient avec nous…Nous n’avions aucune intimités et j’étais mal à l’aise de vivre avec sa famille. Je lui ai donc dit que j’avais besoin de mon intimité, de notre intimité de couple. Cette situation n’était plus possible pour moi. Je lui ai dit que j’aimerai avoir notre appartement à nous et que s’il n’était pas prêt, je pouvais également prendre quelque chose seul. Il n’a pas voulu que je parte sans lui et m’a dit que nous pourrions regarder des appartements ensemble.Les semaines et mois passent Il ne faisait aucune recherche, n’en parlait pas et à chaque fois nous nous disputions à ce sujet. Ce n’était jamais le moment, Il repoussait toujours la chose. je suis donc partie. J’ai déménagé dans une autre ville. Il n’a pas voulu me suivre et nous sommes de nouveau en relation à distance. Lorsque je lui demande de réfléchir aux options éventuelles pour que l’on soit ensemble, Il n’a pas de réponse concrète et change de sujet très rapidement. J’aimerais construire avec lui, avoir des enfants par exemple et lui n’est pas certain d’en vouloir (il ne me donne pas de réponses claires).J’ai le sentiment de passer après sa famille. Et celà me blesse. Je passe sur certaines histoires louche avec d’autres filles (je n’ai jamais eu la preuve formelle qu’il pouvait aller voir ailleurs) Je suis devenu très jalouse et je n’ai plus confiance. Je pense sérieusement à mettre fin à notre relation (même si je l’aime énormément, j’ai l’impression que ça n’évoluera jamais)

Concentrez-vous sur les choses que vous aimez. Car les choses auxquelles on prte le plus dattention se dveloppent. Si vous vous focalisez sur ce qui vous nerve, tout ce que vous verrez, ce sont des raisons dtre nerv. Si vous vous focalisez sur ce que vous aimez, vous ne pourrez pas vous empcher dprouver de lamour. Focalisez-vous dessus, jusqu parvenir au point o vous ne pourrez plus rien voir dautre que lamour, et le sentiment inbranlable dtre lhomme le plus chanceux sur terre davoir une telle femme comme compagne.
Je souhaiterais partager avec vous ma situation et si possible avoir un retour de vous. Tout d’abord je trouve votre description de l’engagement si belle que j’en pleure. De mon côté je suis en relation avec un homme turc depuis un an et 18 mois. Nous sommes amoureux l’un de l’autre nous partageons des moments inoubliables. quand je suis avec lui je me sens femme et je suis heureuse. Il y a de cela 6 mois j’ai abordé le sujet de l’engagement matériel et depuis nous sommes sous une bulle de stress et d’angoisse à en arriver à penser de se quitter. Il y a pour cela deux raisons il a en même temps peur de souffrir par la suite et donc de s’engager et le deuxième à ma grande peine il me reproche qu’il ne soit pas mon premier homme. Il est musulman, je le suis également mais pour moi la virginité n’est qu’un critère et que ma personnalité est beaucoup plus importante. Il me dit que je suis la femme parfaite pour lui mais qu’il n’arrive pas à ne pas être jaloux du fait qu’il n’a pas été le premier. Je suis un peu perdue, je n’ai pas envie de le perdre mais en même temps je ne sais pas si un jours il pourra dépasser cette idée. Comment faire, dois je le quitter ou dois je rester avec cette situation ? Merci
Quand on est immature et que finalement seul le jeu de la séduction les interressant de rêver la femme et d’eyre incapable de faire face à la réalité à l’imperfection de l’autre c’est ce qui fais son charme encore faut il apprendre à connaître l’autre ces dans ces moments que l’attachement se créer ds des moments magiques mais dans des moments simples et parfois dans des moments un peu compliqué …une relation c’est un tout du bon et parfois du un peu moins bon .
×