Or je trouve que cette édification passe le seul croire, ou bien la sociabilité religieuse, ou bien le mysticisme, ou bien la sécrétion de sérotonine horomonale. En sciences humaines, on trouvera alors justement qu'il s'agit d'une évolution de la personnalité. Mais rien à voir avec les thérapies proliférantes ou le développement personnel qui foisonne en librairie. Strictement, mais strictement rien à voir. Je parle bien d'une... révélation ? ... en tout cas d'une lucidité neuve, qui ne contredit pas le réel et les description qu'en font les sciences, mais le transfigure (je ne dis pas "dépasse" ni "transcende" dans l'absolu, mais bien "transfigure").

Je reprends suite à tes réponses, je sais plus ou (j’ai tellement écrit de partout je retrouve plus!) tu me disais qu’on était peut être pas sur la même longueur d’onde en gros que pour moi il sera prioritaire (c’est le cas) et que lui il serait plus dans le « je fréquente… » Dernièrement cela semble continuer à avancer il m’a proposé semaine dernière d’aller à une fête foraine dimanche soir pour retrouver 2 potes à lui (que je connais) et passer un peu la soirée là bas, moi ravie bien sûr (je lui dit quand je suis contente de ses agissements); lui 2 ou 3 fois dans la semaine il m’a envoyé des messages qu’il languissait dimanche (très bon signe non ?) et dimanche on a passé une bonne soirée malgré un temps pourri. Sur la route il me parlait « on ira 1 journée à la mer cet été si tu veux comme on a pas pu le faire l’année dernière », puis « mi aout je travaille dans tel ville on pourrait y passer la journée et ensuite on va à la fête foraine ou je bosse », bref cela fait assez plaisir quand même, je voudrais ton avis du coup cela veut bien dire qu’il se projette avec moi, est ce de l’investissement sur la relation ça ou non ? ce qui est juste difficile avec lui c’est qu’on se voit qu’1 fois/semaine à cause de son boulot donc c’est dur pour moi mais sinon la relation se passe très bien quand même!
Le truc c’est qu’il n’a jamais tenu ce discours auparavant, et je ne pense que je sois la cause du problème parce que je ne suis pas le genre de personne a forcément besoin de quelqu’un pour exister et je ne dépend pas de lui (affecttivement). Je ne suis pas le genre de personne qui s’en cesse répète je t’aime ou demande en retour si la personne m’aime.

« Christian Carter a décrit la relation dans laquelle je me trouve à la perfection. Grâce à lui, j’ai appris des choses sur les peurs que j’éprouvais pour les relations et mes croyances limitatives, et comment inverser la tendance. Si seulement j’avais su tout cela il y a vingt ans ! Je suis sortie avec des hommes et j’ai été mariée et les hommes restent encore un mystère pour moi. Les informations du programme se sont avérées tout à fait justes et m’ont beaucoup appris. C’était extraordinaire.  »
Exemple concret: si tu quittes quelqu’un, mais que finalement, tu sais pas trop, la personne te manque un peu, ben tu attends d’être un peu plus au clair dans ta tête pour la recontacter plutôt que de souffler le chaud et le froid. En général, même si je déteste faire des choix, j’essaie d’être à peu près sûre de mon coup avant de prendre de graves décisions (genre quitter quelqu’un), ce qui signifie aussi que je suis prête à en assumer les conséquences derrière. Pareil, si tu veux faire marche arrière faut être sûr de soi, c’est pas pour au final dire « Ah ben en fait non, tu me manquais un peu mais finalement on était mieux séparés ». Enfin je trouve ça un peu cruel, même si ça n’est pas volontaire.
Apres les 15 jours de vacances, on s’est retrouvé le plus normalement du monde, mais on avait comme perdu un peu de notre complicité… la situation devenait pesante avec ses froideurs, je lui accordais alors moins d’interet, ce qui créa une guerre froide entre nous… j’ai tenté d’améliorer la situation sans harcelement et avec beaucoup de tacts… il n y a pas eu d’amélioration convainquantes…
tous les indicateurs sont au rouge dans votre relation : il a un passé d’infidèle et il regarde les filles quand il est avec vous, ce qui ne vous rassure pas. Alors que vous avez du mal à faire confiance. Et tout cela dans une relation à distance où il faut 2 fois plus de confiance que dans toute autre relation. Cela ne peut pas fonctionner si vou restez dans cette situation.

Voici ma situation. Il y a six mois je rencontre chez des amis communs un homme que je trouve charmant, nous avons un très bon contact, nous passons la soirée à nous parler, et nous échangeons nos numéros. Nous nous revoyons pour boire un verre, mais il ne se passe rien d’autre, je comprends à ses réticences qu’il n’est pas dispo. Il y a un mois il me recontacte, après plusieurs tentatives de rdv ratées, il me propose de partir 3 jours, ce que nous faisons, mais je le revois avant cela, nous nous embrassons une bonne partie de la soirée, il est tendre, à l’aise avec moi devant ses amis, etc. Nous passons ensuite un merveilleux week-end prolongé, il y a une grande compatibilité, sensuelle, intellectuelle, philosophique, en tous cas je pressens tout ca. À notre retour pas de relation vraiment, il ne demande pas à me voir, nous allons dîner un soir et je lui parle de ma situation passée, et lui demande la sienne. Il me dit qu’il s’est séparé il y a peu et qu’il ne veut pas d’une relation. Nous dînons et nous nous séparons, sans passer la nuit ensemble. 2 semaines plus tard on se revoit, il m’embrasse de nouveau, s’excuse de n’avoir pas parle de sa situation émotionnelle plus tôt. Mais se dit toujours perdu émotionnellement. Je quitte la soirée gentiment. Une semaine après, on se voit pour un concert, nous allons boire des verres avec des amis, il semble toujours intéressé. Nous nous embrassons de nouveau, nous tenons la main, mais quand je lui demande où il en est, toujours la réponse qu’il ne peut pas me proposer une relation, qu’il est blessé de son histoire passe, et meme fâché contre lui-même de ne pas arriver à passer à autre chose car ça n’était meme pas une histoire heureuse, il n’a rien à regretter avec elle (mais à beaucoup donné sans recevoir rien en retour). Je lui ai dit qu’on pouvait se voir tranquillement, apprendre à se connaître, mais pas coucher de façon “casual”. Toujours beaucoup de plaisir à se voir, mais il est clair que je ne veux pas être la roue de secours. Quelle attitude à votre avis pour l’amener doucement à moi ? J’ai compris qu’il voulait juste qu’on lui fiche la paix. Ce que je fais 🙂
je suis pas à paris comme tu le sais (c'est un boulot je suis paye pour animer des soirées tu le sait .... mais je précise pour ne pas me faire envoyer chier au cas ou ) je rentre demain dans la matinée je te bip demain midi promis ... désolé de tt ca je voulais pas que ca se passe comme ca ..... mais trop de truc s’enchaînent et je peux pas gérer et me prendre la tête ....même quand j'ai rien a me reproché ... je t'appelle demain ...
Il ne s'agit pas du premier article que je lis sur la religion et sa description scientifique. Un "Science & Vie" datant d'il y a au moins 5 ans en traitait déjà dans à peu près ces termes, mais cet article a bien plus de références et de richesses, dans la mesure où il l'aborde du point du vue humain. Or il se trouve aujourd'hui que je trouve ces articles moins édifiants que par le passé, tout simplement parce que je témoigne d'une adhésion récente, tandis qu'auparavant je me refusais à croire.
Ne pas savoir comment séduire sur le net aujourd’hui, c’est avoir un doigt en moins : pas mortel, mais handicapant. Les règles ne sont pas l’inverse de ce que vous avez lu plus haut, mais parce que le terrain de jeu est un peu particulier, nous avons pensé à vous et nous l’avons détaillé, lisez ceci : une technique de Kamikaze pour draguer sur Meetic, et commencez à pratiquer ces conseils en vous inscrivant ici, là, ou encore là ;)
Une jeune femme originaire d'Argentine, travaillait, comme chercheur en biologie, à Paris. Elle se lia avec des amis chrétiens et, peu à peu, se sentit attirée par la foi. Mais un obstacle la retenait : son père, homme très droit, avait été un athée convaincu et était mort comme tel. Pour elle, croire en Dieu signifiait que l'athéisme de son père l'excluait du Ciel.
Autrement dit, vous ne serez plus obligée d’être celle qui fait tout pour que la relation continue à VIVRE. La relation ne va pas mourir et se désintégrer si vous arrêtez de compenser pour LUI. Vous ne devrez plus supporter tout le « poids » provenant du fait que vous soyez la seule personne dans la relation à vous en préoccuper suffisamment pour  penser, analyser et apprendre à surmonter les « problèmes » habituels mais dangereux, d’une RELATION VÉRITABLE, HONNÊTE ET PLEINE D’AMOUR.
Tromper son ou sa partenaire, avoir envie de franchir le pas ou simplement regarder ailleurs sans réellement le ou la tromper, c’est un jeu dangereux qui nous fait miroiter une fausse satisfaction. Sachez que c’est l’expression d’un mal-être intérieur, d’un besoin de retrouver confiance en soi. Un conseil: votre partenaire est votre meilleur amant! Alors ne fuyez pas cette relation, tentez au contraire de la faire évoluer pour lui donner une nouvelle image et la fortifier.
Certains hommes pensent que la vie à deux  met fin au bonheur, car une fois casée, les femmes changent complètement. Si votre compagnon en fait partie, à vous de le convaincre du contraire. Il faut lui rassurer que vous resterez toujours cette femme passionnante et amusante qui l’a séduite. Si nécessaire, montrez-lui d’autres qualités qui pourraient lui séduire encore plus.
En effet, il existera un effet de supériorité négatif dans le couple : l’homme tente de reconquérir sa compagne en lui promettant plus d’engagement. Celle-ci pense que l’électrochoc a fonctionné. Le couple se reforme mais l’homme aura été brusqué et ne fera pas évoluer la relation avec conviction. La femme quant à elle arrivera peut-être à ses fins mais au final, la frustration de l’homme ressortira tôt ou tard et finira par prendre plus de place que ses propres sentiments….
Bonjour, j’ai 22 ans, avec mon copain depuis bientôt 4 ans . Il m’aime , je le sais. Mais Il y a 3 jours, on a eu une dispute lors d’une sortie.Des disputes, on en a beaucoup. Selon lui, je ne fais qu’à ma tête et je suis trop égoiste. Et il m’a dit que c’était à moi maintenant de proposer des sorties.. et qu’il ne veut plus faire d’efforts, comme ça il est tranquille. Depuis , il n’a plus trop envie de me parler .. On se parle via messages mais pas beaucoup, c’est froid. Et je lui ai envoyé aujourd’hui un message lui disant qu’il me manquait et qu’il m’aimait. Sa réponse: ça se voit que je te manque .. Et il est très énervé, me disant qu’il n’avait pas trop envie de me parler.
Bien sûr il y a quelques exceptions. Si par exemple la fille n’a pas une sexualité épanouie pour X ou Y raison : complexe, croyance négative, traumatisme, manque d’expérience. Et même dans ce cas, vous devez tout de même maintenir la connexion sexuelle. Pour le reste, c’est particulièrement vrai, et ça s’est vérifié toujours vérifié dans mon expérience.
je passe mon temps a douté de lui tout ce qui me dis je le remet plus ou moins en cause sans trop lui dire je connais l'effet dévastateur mais c'est un homme intelligent il le sent bien ... il ma percé a jour comme moi je les percé a jours lui et son égo démesuré ..... et je peu comprendre son agacement, même si il me dit aimé mon coté femme enfant fragile ... 

Forcément, vous aimeriez croire qu'il ou elle évoque son ancien couple comme un lointain souvenir qui ne l'affecte plus du tout. Et peut-être que votre partenaire réussit à se berner lui-même. Mais parler sans arrêt d'une relation passée, ça ne trompe pas : des choses ne sont pas réglées et, qu'il s'en rende compte ou non, il va devoir se confronter aux restes de cette rupture un jour ou l'autre. Il n'est pas prêt pour vous, et ce n'est pas votre travail de l'accompagner dans le douloureux effort de résilience qu'est l'oubli d'un amour perdu. 
On pourrait en fait comparer sa vie à un jardin. On ne fait pas entrer n’importe qui dans son jardin pour y faire n’importe quoi. On ne laisse pas le premier venu saccager nos plantations, balancer des déchets partout etc. Ça, ça paraît logique. Pourtant dans la vie, on n’applique pas toujours ce principe, et on se laisse envahir facilement par des gens qu’on croit nos amis…
Je suis avec un homme depuis un moment et je sens qu’il prend ses distances de plus en plus. C’est lui qui m’a séduit et à tt fait pour que j’accepte de sortir avec lui. Il était aux petits soins avec moi, quand on est ensemble il est tjs souriant etc sinn tjs des messages et des appels entre nous. Depuis un moment, il a completement changé. Plus de message de bonjour ni bonne nuit, on ne se voit pratiquement plus. Et quand je demande le pourquoi de la chose, il me dit je ne suis pas habitué qu’on me porte bcp d’attention. Je ne sais pas quoi faire. J’ai joué la carte de la fille distante, il s’est enervé au bout de 1 jour. Je ne comprend pas d’où vient ce changement et ce qu’il faut faire pour qu’il se rend compte du mal qu’il me fait.
La semaine suivante, je lui ai envoyé un e-mail pour lui dire tout ce que j’avais sur le coeur. Il m’a répondu plusieurs jours après, cela l’avait ému mais il ne regrettait pas. Ne comprenant toujours pas et étant au plus mal, je lui ai redemandé des raisons plus claires à cette rupture. En vain. Je lui ai alors envoyé un dernier message d’aurevoir. Mes mots montrent que j’aurais aimé continuer, mais que je respecte sa décision. Que c’est très flou pour moi, mais que je vais désormais de l’avant. Et qu’il aura compté à mes yeux.

« Je ne perds pas mon temps et j’aime obtenir des informations claires et concises et ce programme était tout à fait exceptionnel. Il y a beaucoup de conseils en relations disponibles, mais seul Christian Carter peut vous donner des stratégies concrètes, solides pour développer et maintenir des relations solides. Christian m’a aidée à découvrir comment vivre de la meilleure manière possible et à avoir des relations épanouissantes et heureuses. »
Je ne comprends pas! Pourquoi m’avoir embrassée et puis friendzonée? C’est évident pour moi qu’il n’est pas un drageur en série. Y a-t-il un moyen de réparer cette catastrophe? Ca peut paraître stupide mais je n’ai pas envie de laisser tomber, je ne craque pour un mec qu’une fois par an (maximum!) mais quand ça arrive je sais ce que je veux. Et j’ai déjà accepté de le revoir “comme amis”… Help!!!
Nous allons passer des moments cruciaux ensemble à apprendre comment vous pouvez passer d’une étape à l’autre, que vous veniez juste de rencontrer un homme génial, ou que vous sortiez avec quelqu’un et êtes restés dans la phase « désinvolte » et vous aimeriez que les choses progressent, vous aimeriez être plus proches et créer un lien plus solide qui va durer...
« Il y avait cette complicité formidable entre nous. Celle née de toutes ces années passées ensemble, qui fait que tu connais l’autre par cœur. Que tu le comprends d’un seul regard. Que tu reconnais ses expressions fétiches, ses réactions, ses blagues, son humour. Qu’il est persuadé d’être la personne qui te connaît le mieux au monde. Pour tout ça, j’étais persuadée que si on venait un jour à rompre, on resterait forcément amis. Que cette complicité était trop forte, trop importante, trop gravée en nous. Qu’elle ne pourrait pas mourir. […]
Tant que la place est occupée par la mauvaise personne, la bonne ne peut pas arriver. Ne prions plus pour que Dieu change un tel et un tel, mais pour que les personnes qui ne font pas parties de notre vie partent et que le Seigneur nous envoie les bonnes. Quand Il bénit, il n’y a aucun chagrin qui suit. S’il y a des douleurs et des difficultés, c’est que la relation ne venait pas de Dieu !
Je suis tjr dans l’état d’esprit de juste apprendre à le connaître, passer de bons moments, en me préservant hein, mais sans objectif de couple ou quoi. Mais depuis j’ai fait quelques petites erreurs. J’ai mal interprété une phrase (merci le passé amoureux malheureux) du coup je l’ai limite accusé d’être un goujat qui ne voulait qu’une chose et je lui ai dit que je voulais en rester là avec politesse et calme. (Il s’est défendu de mes accusations, calmement lui aussi et a demandé pardon pour s’ être mal exprimé) première erreur. La seconde erreur, j’ai laissé passé un jour et je lui ai proposé une idée de sortie. Est ce que cela fait de moi une “demandeuse”?
Il y a le Mal et le Bien, la maladie et son contraire. Tous ces contrastes sont l’œuvre de Dieu. Forcément, ils trouveraient preneurs, sinon pourquoi leur existence. Si le monde était parfait, connaitrait-on le Mal? Le Diable, qui, lui aussi est une créature de Dieu, n’existerait pas, par voie de conséquence, ne tenterait personne. Comment expliquer le fait que telle personne croit en Dieu, alors que telle autre, n'y croit point. Sommes-nous ou devenons-nous athées parce que nous le voulons, ou suite à un processus de raisonnements, de questionnements, de remises en causes, d'expériences....Est-ce l'homme qui rejette la foi ou est-ce celle-ci qui le quitte pour qu'il devienne athée?

Vous l’avez sûrement remarqué, la problématique de l’engagement masculin est un sujet que je traite régulièrement sur mon site ou sur ma chaîne YouTube qui compte plus de 200 000 abonnées. Et dans cet article je tenais à vous dévoiler les clés lorsque vous vous trouvez face à un homme indécis. Si d’ores et déjà vous souhaitez aller plus loin, et tout savoir sur la façon de penser des hommes, je vous oriente vers ma formation : Les clés pour décoder la psychologie masculine et tout comprendre des hommes !


Enfin, parmi les causes de cette invisibilité, le manque de diversité dans les médias français s’impose. Nos voisins d'Outre-Atlantique, eux, ont pourtant réglé cette question depuis bien longtemps. Les scénaristes américains n’hésitent pas à inclure sur le petit écran des couples de femmes. Et ce, sans en faire toute une histoire. C’est un couple comme un autre, point. Willow et Tara dans Buffy contre les vampires, Callie et Arizona dans Grey's Anatomy, Santana et Brittany dans Glee, Piper et Alex dans Orange is the new black…
Quand on veut réussir sa vie de couple avec un homme il faut que ce dernier s’investisse dans la relation. En effet, les efforts ne doivent pas venir que d’un côté sinon un déséquilibre se crée. Beaucoup de femmes ont tendance à tout faire et ne pas avoir ce qu’elles souhaitent en retour. Elles ont à faire à un homme plutôt distant, qui n’exprime pas ses sentiments. La transition entre le célibat et la vie de couple à proprement parlé est donc assez difficile pour lui et donc pour vous également. Cependant, ce phénomène ne concerne pas uniquement les femmes qui viennent de rencontrer un homme, certaines d’entre vous sont depuis des mois voire des années à ses côtés sans réellement que la situation évolue.
Le pire serait que le silence s'installe, signifiant de fait l'arrêt de la relation. Plus le silence dure et plus sa sortie devient complexe, combinant une éventuelle peur du rejet et un orgueil mal placé. On imagine à quel enfer cela peut mener au sein d'un couple cohabitant... tout en sachant que cette complicité malsaine nécessite deux partenaires qui l'acceptent.
Si vous en avez l’occasion, montrez que vous êtes un homme romantique, en effet, 41 % des femmes croient au prince charmant, celui que l’on ne rencontre qu’une seule fois dans une vie. Et si vous étiez ce prince !? Ne jetez surtout pas une phrase romantique en l’air, au dernier moment, pour tenter de prouver que vous êtes sérieux et romantique, la fille en face de vous n’est pas dupe et vous pourriez tout gâcher au dernier moment ! Si vous n’avez pas l’occasion de lui montrer que vous pouvez être romantique, vous devrez vous la jouer un peu mystérieux. Par exemple, ne lui demandez pas tout de suite son numéro de téléphone et attendez de voir si elle vous le propose spontanément (quitte à lui demander après lui avoir dit au revoir en prétextant « je ne fais jamais ça d’habitude mais… ». Avec un peu de chances, elle vous demandera votre contact avant que vous n’ayez à le faire. Dans ce cas, vous aurez tout gagné car vous garderez un côté mystérieux et inaccessible, de bons points pour séduire une femme. La fille que vous aurez draguée aura eu peur de partir sans votre contact et n’aura pas réussi à se retenir de vous le demander pensant qu’elle pourrait passer à côté de quelque chose. Si vous la rappelez, elle se dira qu’elle est privilégiée car elle pensera que vous n’êtes pas facile à avoir ! Elle brûlera d’envie de vous revoir !
« Et ce n’est pas la première fois que je vois quelqu’un qui s’emballe au début, comme si tu étais The One, avec de la guimauve et des promesses, persuadé d’aimer et pouf, le soufflé retombe d’un coup. Je crois que certains ont tellement envie d’aimer, tellement envie de vivre l’Histoire, que lorsqu’ils s’aperçoivent que l’autre ne correspond pas complètement à l’image qu’ils avaient envie d’aimer, la désillusion est violente. D’où le désengagement brutal. » @Mary-Read
×