Ce scénario vous est-il familier? Vous êtes allée à un (ou quelques) rendez-vous et tout s'est très bien passé: la connexion était là, la conversation était intéressante, vous avez ri ensemble et trouvé plein de points communs. Mais voilà, tout à coup, il disparaît ou commence à s'éloigner et vous n'y comprenez absolument rien. Qu'est-ce que j'ai dit? Qu'est-ce que j'ai fait? Vous essayez de revoir en détail toutes les conversations et tous les événements et vous n'arrivez pas du tout à comprendre à quel endroit ça a pu accrocher.
On passait tellement de temps tous les deux que la plupart des gens pour qui il est impossible d’être ami•e avec son ex pensaient qu’on s’était remis en couple ou qu’on couchait encore ensemble. Plusieurs personnes ont tenté de mettre en danger notre relation au moment où elle était la plus fraternelle. Lorsque j’ai passé mes vacances chez lui, on m’a accusée d’être une profiteuse ; lui, on l’a accusé de chercher à m’isoler du reste du monde…
Je consulte votre site depuis peu de temps, dans le contexte où aujourd’hui je me retrouve célibataire après 3 ans et demi de couple. Notre relation a débuté suite à une soirée en été, et au fait qu’elle me regardait depuis pas mal de temps au lycée ce que j’ignorais. Nous savions qu’a la suite de cette été chacun irai commencer ses études dans une ville différentes. Nous avons quand même continuer à nous voir tous les 1 à 2 week end en retournant chacun dans notre ville d’origine, puis pendant les vacances. Jusqu’à ce qu’à la fin de la même année, on se considère comme couple.

Merci Alexandre pour cet article. Je fréquente un homme depuis presque 2 ans. Il a 40 ans et moi 23. Il me dit qu’il n’est pas amoureux de moi mais à coté de ça veut une exclusivité et me dit qu’il me ferait des enfants s’il avait 10 ans de moins… Est-ce que il pourrait un jour évoluer et arrêter de se fermer par rapport à moi ou est ce que c’est perdu d’avance ?

Excellent article comme d’habitude, et moi j’ai une idèe plutot une proposition pour vous cher coach, pourquoi pas par exemple, publier une video, dans laquelle vous vous montrer entrain d’aborder, seduire une fille(une inconnue), la caméra sera bien sur cahèe, un ami a vous par exemple dérière un arbre fera l’affaire,tout sa juste pour cerner les choses, et pour que sa soit pas juste de la théorie, si c’estpossible bien sur.
Pas une ancêtre, plutôt une grande tante. En 1979, dans la revue Science, après cinq ans d'analyses, Lucy est enfin baptisée : elle devient Australopithecus afarensis. En français, "le singe austral de l'Afar", région où elle a été découverte. Lucy n'est pas notre ancêtre directe mais cela n'enlève rien à son intérêt. C'est Yves Coppens, paléoanthropologue français, qui, dès 1981, avance qu'elle appartient à une évolution séparée de la nôtre et qui serait restée attachée à la vie arboricole. 
Cela fait plus d’un an que j’ai écrit mon dernier livre, et pendant ce temps-là, j’ai développé ce que je crois être l’un des meilleurs concepts, l’une des meilleures idées et « stratégies amoureuses » réelles disponibles sur le marché, permettant d’aider une femme à apprendre et à comprendre le monde de la complicité, de l’amour et des relations durables avec les hommes.
J’ai rencontré un homme il y as peu. Au début il était très emballé, un peu trop d’ailleurs . Il m envoyait 350messages dans la journée, voulait me voir tout le temps… Parlait d’avoir trouvé une Perle rare ect… C’était limite oppressant et flippant mais je le lui faisait comprendre en ne répondant pas directement à ses messages dans la journée et en reportant nos rdv à quand j’en avais envi, et en lui rappelant que j’étais loin d’être parfaite …
pourquoi utilisez vous autant ce jargon obscur et ces anglicismes? pour brouiller le contenu d’une discipline déjà complexe, rendre le clair obscur et renforcer l’impression que votre méthode est une approche systémique totalement rôdée et éprouvée? je comprends q ce soit votre fonds de commerce mais franchement ce site pue l’auto-satisfaction. Quant à moi, je suis partisan d’une attitude d’humilité, de place laissée, donnée à l’autre pour s’épanouir. Différence de perception sur le sujet qui est aussi une façon sans doute différente d’appréhender les rapports humains en général. A planifier son action marketing (= la drague selon votre point de vue) en se référant à des principes sociologiques ou publicitaires de (quasi-) prédétermination des comportements, ne risque-t-on pas de louper une bonne part de ce qui fait la profondeur et la saveur de la relation amoureuse? en commençant par ce qui fait que l’ « ennemie » est unique? Evidemment jai conscience que le projet du site ne dépasse pas l’instant critique du processus A.I.D.A. appliqué à la séduction, ce qu’il fait d’ailleurs très bien, et le blaireau de glandu de la drague que je suis vous salue pour le boulot déjà fait. :)
Par exemple, que se passerait-il si vous saviez que tout le potentiel amoureux et passionnel entre un homme et vous pouvait vous appartenir, et si vous étiez CERTAINE que toutes les relations que vous décidez de créer avec un homme allaient non seulement vous rendre heureuse et proche et maintenir ces sentiments, mais pourrait aussi survivre à toutes les « étapes habituelles de la relation », où la plupart des hommes se renferment, ou partent – comme après la fin de la période de lune de miel.
Bonjour, je viens de lire ce sujet qui semble correspondre à ma situation actuelle. Mon homme est moi, sommes ensemble depuis plus de deux ans. Nous avons 11 ans de différences, il a 37 ans et j’en ai 26. Notre relation a toujours été un peu compliquée car il était barman, très fêtard et très proche de ses amis. Nous avons vécu rapidement ensemble, d’abord chez lui. Ca se passait assez bien, même si nos emplois du temps étaient décalés, en raison de nos horaires de travail, nous trouvions toujours du temps pour nous et profitez à chaque instant l’un de l’autre. Nous avons décidé de déménager dans un appartement plus grand. Mon homme m’a toujours considéré comme la femme de sa vie, la mère de ses enfants. Il disait m’aimer comme un fou et était assez jaloux (il l’ai toujours).
Bsr kamal et mérci bq pour cet article, et je px avouer que c’est par expérience dévoile la vérité :) , concernant le fait de ne pas brùler les étapes et surtout cette magique période de 3 mois ds une vie de couple parce que crois moi kamal que je parviens à jouer mon jeu de séduction super bien, je progresse bq ms ca finit tjs au bout du 3 eme mois  !!! est ce une erreur de ma part parce que je brùle les étapes ( fleurt+coucher .. ) , mércii encore une fois !!
Il ya aussi cet problème de la barrière de la langue, on utilise le plus souvent encore le traducteur pour communiquer,mais souvent le traducteur ne retraduit pas toujours exactement ce que l’on se dis, et parfois cela porte confusion dans nos échanges. Que me conseil tu alors, est ce qu’il faut que je continue à communiquer avec sans plan sur la commette, juste lui laisser le temps de se ressentir en confiance avec moi et de revenir tout seul tout doucement? Combien de temps pense tu que cela peux durer ainsi, car j’ai encore jamais vécus une tel relation, si incertain, mais si passionnelle et indépendant, mais peut’être par ce que comme lui je n’ai vraiment jamais connue le vraie amour avec un homme qui me plait en tout points, sortant d’un divorce épuisant avec un homme que je me demande encore aujourd’hui si je l’ai vraiment aimé?

Si vous le voulez, attendez qu'il vous propose d'aller plus loin. Si vous êtes plus traditionnelle, alors vous voudrez peut-être que votre homme fasse le premier pas. Donnez-lui le temps de comprendre l'importance de s'engager, et de trouver le lieu et la façon de vous demander de faire avancer votre relation. Il peut ressentir les mêmes choses que vous, mais avoir du mal à trouver le bon moment pour vous demander d’aller plus loin.
La plupart de ces femmes ont en fait arrêté de prêter attention à ce qui se passe autour d’elles en termes d’amour et de communication. Elles ont l’allure et les sentiments des femmes qui « ne se sentent pas aimées, appréciées ou liées à un homme depuis des années »... Alors ce n’est pas étonnant qu’elles aient complètement arrêté de s’ouvrir aux hommes qui les entourent – et vice versa.
Cela fait 5 ans qu’il est prof dans la région parisienne, et il a enfin été accepté dans l’académie où je suis (et d’où il est né, très attaché!), sauf.. que l’académie est immense … Il peut être muté à 2 h d’ici et même dans les petits villages … les endroits paumés. Il est prêt à faire de la route, mais pas plus de 45 mins, et moi après un an de recherche et d’escrocs sur ma route, je viens d’avoir un emploi, dans un clinique, que j’aime beaucoup, il y a des matins où je dois être sur les liens à 6h40. Mais, j’ai peur de perdre mon indépendance, la ville que j’aime, pour Lui en le rejoingnant 🙁 !!
« La durée de la relation a bien sûr son importance mais pas systématiquement ; il y a également l’intimité de la relation ainsi que les raisons et les circonstances de la rupture. Par exemple si on est resté•e•s un an en couple et qu’on se sépare parce que l’un•e a trompé l’autre, il y a peu de chances que l’on reste ami•e•s ; alors que si on est resté•e•s trois ans en couple mais que l’on se sépare d’un commun accord car il n’y a plus de sentiments, il y a de grandes chances pour que l’on reste ami•e•s.»
Montrez que vous êtes généreuse. Une partie d'être dans une relation exclusive, de vivre ensemble ou d'être marié signifie être capable de faire des compromis et de comprendre le point de vue de l'autre. Votre homme a besoin de savoir que vous pouvez avoir une conversation constructive, savez quand prendre du recul, et êtes à l'aise avec le fait de ne pas toujours arriver à vos fins.

J’ai 30 ans. J’ai rencontré un homme fin juin au cours de la soirée d’anniversaire d’un couple d’amis. C’est lui qui est venu vers moi et a insisté pour que je lui laisse un moyen de me retrouver. 800 km nous séparent. Rien ne s’est passé entre nous si ce n’est ce jeu de séduction. Je lui ai donc laissé mon numéro via le réseau social Facebook. Il a le même âge que moi.
Nous nous sommes rencontrés lors de nos études et nous avons vécu deux ans ensemble puis presque un an et demi à distance. Lorsque nous étions sous le même toit, nous partagions tous, les cours, les mêmes sports, les vacances et les mêmes fréquentations, même si nous avions aussi quelques amis chacun de notre côté. À la fin de notre cursus scolaire nous avons décidé de faire une pause dans nos études afin de mettre de l’argent de coté et de les poursuivre l’année suivante. Je suis donc rentrée chez mes parents à Toulouse pour des raisons économiques et mon copain est resté chez son père pour travailler. On arrivait à se voir tous les mois à peu prêt et nous avons passés les vacances d’été ensemble. C’était super mais voilà, à la rentrée il allait s’installer sur Bordeaux et moi je n’avais toujours pas de projet pour mon avenir professionnel. Je lui ai proposé de le suivre là bas (de chercher un boulot) et de prendre un appartement ensemble. Il a refusé. Ce que je peux comprendre puisqu’il aurait été indépendant, premier appartement ect … Mais je l’ai vraiment pris pour moi et donc il n’était pas prêt à s’engager. En même temps nous sommes jeunes. De là, nous avons rompu dés sa rentrée. C’était une nouvelle vie pour lui, il allait faire de nouvelle rencontre et il a eu envie de passer à autre chose. Ce fut difficile mais nous avons réussi à nous remettre ensemble au mois de novembre pour rompre il y a deux jours. Je n’ai toujours pas avancer, ne sais toujours pas vers quoi m’orienter. Je pense que pleins de facteurs sont à prendre en compte. Il m’a toujours poussé, et je n’ai pas su faire mon bout de chemin seule. Je sais que nous avons une immense affection l’un pour l’autre et que nous nous aimons. Mais je vois que cette histoire est impossible. J’aimerai pourtant faire en sorte qu’il en soit autrement. J’ai la réponse en moi mais d’après vous cette distance est-elle vraiment un frein pour ma reconquête ? Je dois le laisser faire sa vie, et ne plus me projeter. Comment entamer une nouvelle relation totalement différente et lui donner envie de reconstruire quelque chose plus tard ?
(function(){"use strict";function s(e){return"function"==typeof e||"object"==typeof e&&null!==e}function a(e){return"function"==typeof e}function l(e){X=e}function u(e){G=e}function c(){return function(){r.nextTick(p)}}function f(){var e=0,n=new ne(p),t=document.createTextNode("");return n.observe(t,{characterData:!0}),function(){t.data=e=++e%2}}function d(){var e=new MessageChannel;return e.port1.onmessage=p,function(){e.port2.postMessage(0)}}function h(){return function(){setTimeout(p,1)}}function p(){for(var e=0;et.length)&&(n=t.length),n-=e.length;var r=t.indexOf(e,n);return-1!==r&&r===n}),String.prototype.startsWith||(String.prototype.startsWith=function(e,n){return n=n||0,this.substr(n,e.length)===e}),String.prototype.trim||(String.prototype.trim=function(){return this.replace(/^[\s\uFEFF\xA0]+|[\s\uFEFF\xA0]+$/g,"")}),String.prototype.includes||(String.prototype.includes=function(e,n){"use strict";return"number"!=typeof n&&(n=0),!(n+e.length>this.length)&&-1!==this.indexOf(e,n)})},"./shared/require-global.js":function(e,n,t){e.exports=t("./shared/require-shim.js")},"./shared/require-shim.js":function(e,n,t){var r=t("./shared/errors.js"),i=(this.window,!1),o=null,s=null,a=new Promise(function(e,n){o=e,s=n}),l=function(e){if(!l.hasModule(e)){var n=new Error('Cannot find module "'+e+'"');throw n.code="MODULE_NOT_FOUND",n}return t("./"+e+".js")};l.loadChunk=function(e){return a.then(function(){return"main"==e?t.e("main").then(function(e){t("./main.js")}.bind(null,t))["catch"](t.oe):"dev"==e?Promise.all([t.e("main"),t.e("dev")]).then(function(e){t("./shared/dev.js")}.bind(null,t))["catch"](t.oe):"internal"==e?Promise.all([t.e("main"),t.e("internal"),t.e("qtext2"),t.e("dev")]).then(function(e){t("./internal.js")}.bind(null,t))["catch"](t.oe):"ads_manager"==e?Promise.all([t.e("main"),t.e("ads_manager")]).then(function(e){undefined,undefined,undefined,undefined,undefined,undefined,undefined,undefined,undefined,undefined,undefined}.bind(null,t))["catch"](t.oe):"publisher_dashboard"==e?t.e("publisher_dashboard").then(function(e){undefined,undefined}.bind(null,t))["catch"](t.oe):"content_widgets"==e?Promise.all([t.e("main"),t.e("content_widgets")]).then(function(e){t("./content_widgets.iframe.js")}.bind(null,t))["catch"](t.oe):void 0})},l.whenReady=function(e,n){Promise.all(window.webpackChunks.map(function(e){return l.loadChunk(e)})).then(function(){n()})},l.installPageProperties=function(e,n){window.Q.settings=e,window.Q.gating=n,i=!0,o()},l.assertPagePropertiesInstalled=function(){i||(s(),r.logJsError("installPageProperties","The install page properties promise was rejected in require-shim."))},l.prefetchAll=function(){t("./settings.js");Promise.all([t.e("main"),t.e("qtext2")]).then(function(){}.bind(null,t))["catch"](t.oe)},l.hasModule=function(e){return!!window.NODE_JS||t.m.hasOwnProperty("./"+e+".js")},l.execAll=function(){var e=Object.keys(t.m);try{for(var n=0;n=c?n():document.fonts.load(u(o,'"'+o.family+'"'),a).then(function(n){1<=n.length?e():setTimeout(t,25)},function(){n()})}t()});var w=new Promise(function(e,n){l=setTimeout(n,c)});Promise.race([w,m]).then(function(){clearTimeout(l),e(o)},function(){n(o)})}else t(function(){function t(){var n;(n=-1!=y&&-1!=g||-1!=y&&-1!=v||-1!=g&&-1!=v)&&((n=y!=g&&y!=v&&g!=v)||(null===f&&(n=/AppleWebKit\/([0-9]+)(?:\.([0-9]+))/.exec(window.navigator.userAgent),f=!!n&&(536>parseInt(n[1],10)||536===parseInt(n[1],10)&&11>=parseInt(n[2],10))),n=f&&(y==b&&g==b&&v==b||y==x&&g==x&&v==x||y==j&&g==j&&v==j)),n=!n),n&&(null!==_.parentNode&&_.parentNode.removeChild(_),clearTimeout(l),e(o))}function d(){if((new Date).getTime()-h>=c)null!==_.parentNode&&_.parentNode.removeChild(_),n(o);else{var e=document.hidden;!0!==e&&void 0!==e||(y=p.a.offsetWidth,g=m.a.offsetWidth,v=w.a.offsetWidth,t()),l=setTimeout(d,50)}}var p=new r(a),m=new r(a),w=new r(a),y=-1,g=-1,v=-1,b=-1,x=-1,j=-1,_=document.createElement("div");_.dir="ltr",i(p,u(o,"sans-serif")),i(m,u(o,"serif")),i(w,u(o,"monospace")),_.appendChild(p.a),_.appendChild(m.a),_.appendChild(w.a),document.body.appendChild(_),b=p.a.offsetWidth,x=m.a.offsetWidth,j=w.a.offsetWidth,d(),s(p,function(e){y=e,t()}),i(p,u(o,'"'+o.family+'",sans-serif')),s(m,function(e){g=e,t()}),i(m,u(o,'"'+o.family+'",serif')),s(w,function(e){v=e,t()}),i(w,u(o,'"'+o.family+'",monospace'))})})},void 0!==e?e.exports=a:(window.FontFaceObserver=a,window.FontFaceObserver.prototype.load=a.prototype.load)}()},"./third_party/tracekit.js":function(e,n){/**
Je précise que je suis déjà le profil des trentenaires indépendante avec nombres d’activités et d’amis tandis qu’il est plutôt “ours” dans l’âme. Dans ma conception, s’il peine dans la communication et reste peu à l’initiative, c’est qu’il n’a pas un grand intérêt pour moi. Reste le paradoxe entre cela et nos instants vécus. Une idée interprètive de cette situation et du silence radio qui pourrait aiguiller mon comportement ?
Ce point me fait sourire lorsque je le rédige car je me rends compte que moi aussi par le passé je n’étais pas le parfait communiquant y compris dans les rapports hommes femmes.  Mais c’est également la preuve que tout peut évoluer si l’on décide de s’attaquer à sa nature et que l’on souhaite évoluer, sans tenir compte des préjugés que l’on peut avoir sur la relation homme femme. Je vous rassure tout de même, j’utilise des outils de coaching adaptés pour essayer de mieux dialoguer afin d’aller de l’avant et pour la plupart je les ai moi même mis en oeuvre ! Alors mesdames, si vous avez l’impression que les hommes ne comprennent pas vos besoins en terme de dialogue ou qu’ils jugent cela inutile, sachez qu’en réalité vous avez absolument raison de chercher à échanger avec votre homme, car c’est tout simplement le meilleur moyen d’instaurer de bonnes bases dans un couple. Mais peut être que vous ne vous y prenez tout simplement pas de la bonne manière…

Une astuce pour utiliser votre langage corporel avec un homme lorsque vous êtes dans UNE RELATION. (Beaucoup de femmes ne comprennent pas comment faire et « sont lasses » d’essayer de rester sensuelles et de « déborder » de vie à mesure que le temps passe. Utilisez cette astuce pour, sans effort, garder cette tension positive et cette attirance chez lui.)
Vous pensez qu'il vous empêche d'avancer... et pourtant vous dites avoir cheminé. Alors ce n'est peut-être pas dans la direction que vous visiez, mais c'est certainement dans celle de votre paix. Tout ce "travail" que vous faites pour accepter la fermeture de l'autre envers vous, c'est une ouverture vers vous-même, vers une plus grande conscience. À vous lire, je vous sens sur une bonne voie...
Sept ans après, je contresigne ce texte. Il y a pourtant un changement, depuis : j'ai accepté que le silence puisse prendre place dans une relation, aussi proche soit-elle, et je ne chercherai plus à m'y opposer. Je crois avoir admis que la personne qui ainsi se replie le fait pour sa propre sauvegarde et, éventuellement, parce qu'elle pense que son silence est la meilleure réponse à une situation de crise au sein de la relation.
Vous rejetez les dogmes. Vous n'avez pas tort dans la mesure où un certain "christianisme" cherche à les infliger superstitieusement (par exemple, le catéchisme qu'on m'a présenté dans ma jeunesse manquait de pédagogie et de contenu révélateur). Pourtant, toute religion (et pas que la religion) s'articule autour "d'axiomes" ; or un axiome religieux a "dogme" pour nom. Rien de bien dramatique.
DANIEL DUCHARME   Certains écrivent des romans avec des mots, d’autres avec des idées. François Taillandier s’inscrit dans la seconde catégorie, celle des auteurs qui cherchent avant toute chose à exprimer des idées, et non à raconter une histoire. Des hommes qui s’éloignent raconte en effet assez peu de chose, si ce n’est le quotidien de quatre amis qui se réunissent de temps en temps pour boire un pot dans un bistrot du quartier Saint-Lazare à Paris. Le premier – Manuel – est un policier qui a une prédilection particulière pour la construction du discours, une sorte de loisir si l’on peut dire. Le deuxième – Xéni – a pratiqué divers métiers avant de se mettre à son compte, vaguement consultant en communication-marketing. D’une allure plutôt rebelle, il ne rate pas une occasion de provoquer le tout venant par ses propos extrêmes sur la société contemporaine, laissant généralement ses interlocuteurs pantois, nul ne sachant s’il a affaire à un néo-nazi ou à un trotskyste. Le troisième – Jean de Malars – est professeur d’histoire et consacre tout son temps à une recherche érudite sur la réhabilitation de Louis XVIII, l’artisan de la restauration après la période napoléonienne. Enfin le quatrième – Jérôme – est rédacteur-concepteur pour une agence de publicité, mais sa passion va plutôt pour les différentes formes que prend la langue française à travers l’espace et le temps. Il voit d’ailleurs dans la publicité « la plus grande entreprise jamais tentée d’abaissement du langage ». Pour compléter le tout, il y a Gina qui rencontre Xéni à l’agence et débute une relation avec ce type, fascinée autant que perplexe par sa personnalité ambiguë.

Merci à toi pour cet autre article très concret. Comme tu le dis, le facteur « est-ce qu’on a vraiment pu apprendre à se connaître avant de mettre de kms entre nous » est très important, tout comme l’envie et la volonté de s’investir. Pour beaucoup de personnes, je pense que les relations à distance sont aussi une façon de rester dans l’irréel, dans le fantasme. D’être avec une personne idéalisée de loin. Qu’est-ce que tu en penses ? Bonne journée à toi et merci encore,

Ces phrases du début du texte il me les a sortie “j’ai souffert en amour”, moi aussi énormément et j’ai pris des années à me reconstruire, il est le plus gentil garçon que j’ai eu de toutes mes relations donc j’ai du mal, je l’aime beaucoup, c’est vraiment le début mais j’y tiens tout de même. Il trouve souvent comme prétexte que c’est son style de vie qui fait que ça ne fonctionnera avec personne mais il se voile la face mais il a compris (marginal qui vit dans son camion)..
Je suis en couple avec un homme. Je pense avoir une façon de pensée assez féminine, lui en a une plus masculine. J’ai 24 ans et il a 31 ans. Nous avons passé des mois très heureux, puis suite à une période de burn out de ma part, il a perdu pied. Il ne sait plus ce qu’il veut avec moi, il est très amoureux de moi, j’en ai conscience et je n’ai aucun doutes là dessus, il me dit que je suis l’homme de sa vie et je vois réellement son amour pour moi, seulement, il freine les choses, n’arrive plus à se projeter et s’engager, il a peur de ma différence d’âge, de ne pas pouvoir avoir d’enfants de si tôt, peur de mon manque d’expérience au travail etc. et ne s’investi donc plus. Il veut réussir à se reprojeter, il déprime de ne pas savoir ce qu’il veut, il travaille sur lui même pour savoir ce qu’il veut mais ça prend du temps. Il a eu une histoire très compliquée et destructrice pendant 7 ans auparavant (histoire qui s’est terminée un mois avant que l’on se rencontre).
Dans ce cas, faites-lui comprendre que vous êtes déçu par sa réaction et soulignez le fait que vous avez fait l’effort de dialoguer avec elle et qu’elle ne prend pas en compte votre point de vue. Si la dispute dure trop longtemps, vous pouvez vous mettre à hausser le ton et/ou faire la tête pour lui faire comprendre que vous ne tolérez pas son comportement.
Mais il ne s’agit pas non plus de mettre votre plaisir de côté. Le plaisir sexuel se partage. Tout comme le plaisir que vous prenez dans le processus de séduction, ça doit être un plaisir mutuel et pas dans un seul sens (le votre ou le sien). Vous devez vous faire plaisir quand vous lui faites plaisir. Sinon vous allez très vite relâcher vos efforts.
En revanche, plus tu agiras dans la peur et avec de la pression, moins il s’attachera et aura de doutes. Donc, la seule chose que tu peux faire, c’est d’être autonome et bienveillante, de profiter de ta vie avec lui sans te poser de questions et sans rien attendre de plus. Tu le dis d’ailleurs toi même : tu n’as pas besoin de lui. Certes, il te fait du bien. Mais ne vis pas dans la peur. Tu as tout à y perdre.
Et si vous aviez ces connaissances, l’intuition et la conscience qui vous permettaient de renforcer la complicité et l’attirance que vous ressentez tous les deux... ET qui vous permettaient de mener un homme, ou de le « guider » à faire de même avec vous ? Et si vous saviez que plus jamais, vous ne seriez obligée d’essayer de « porter » la relation et de prendre en charge les émotions lourdes toute seule ?

Bonjour ou bonsoir, j ai un problème, et c’est totalement le brouillard pour moi ! J’ai rencontré un garçon, on est sorti juste deux ou trois fois ensemble, il m’a dit que lui il veut juste une relation sans engagement, car il aime les femmes et que il ne peut pas se résoudre a la monogamie !moi je lui ai dit carrément que c’est le contraire que je veux. On s’est plus parle pendant 1mois. Mais il y’a une semaine il m’a appelé me disant que je lui manquais et que finalement il s’est rendu compte qu’il m’aimait, bref il m’a dit qu’il veut qu’on sorte ensemble. Pendant 3 jours c’était le paradis, mais le 4ème jour il y’a eu un désaccord et j’ai pris un peu les distances. Le dimanche suivant j’ai été chez lui, il était au téléphone avec une ex et il lui disait les mots d’amour. Exactement les mêmes qu’il me disait à moi quelques jours avant.il a commencé à m’expliquer que c’est a cause de moi qu’il l’a appelé car j’avais pris les distances. Après il m’a dit qu’il m’aimait mais qu’elle aussi elle l’aimait, puis après il a dit que la fille l’énervait avec ses messages et que pour se débarrasser d’elle, il lui a dit les mots d’amour qu’elle souhaitait entendre pour qu’elle lui laisse la paix. Finalement après j’ai pu comprendre la vérité qu’avec ce mec, tout est perdu d’avance car en plus d’être un menteur, il nage en pleine incertitude car je ne peux pas comprendre quelqu’un qui te dit qu’il t’aime et qu’il veut s’engager avec toi et la semaine d’après il te dit clairement que l’engagement n’est pas son truc. Aidez-moi à comprendre ce genre de comportement car je n’y comprends rien.
Le seul reproche que j’avais , c’est qu’au début de nos échanges par SMS…nous arrêtions pas de jouer .. de se séduire… sur la journée et parfois jusque tard dans la soirée sans s’imposer des messages.. après l’avoir rencontré les messages se sont espacés.. il est devenu distant mais me rappelait pour me voir…Me renvoyant un message comme quoi que son comportement n’était pas digne de la belle personne que j’étais et qu’il s’excusait.. je le revois et reparti chez moi plus de message et un SMS de rupture car il se dit indécis et que je mérite un homme qui saura m’aimer.
Je décide à mon tour de rentrer au pays pour me ressourcer et là je découvre une vingtaine de texto envoyés à cette fille. Il m’avoue qu’il avait des sentiments pour elle (pas de l’amour) et avait besoin de savoir si c’était réciproque afin de travailler sur le cheminement de sa vie, du mal être qui était présent avant de partir….mais qu’aujourd’hui il avait ses réponses.

Pour ma part j'ai fait mon coming out à ma famille et mes amis pour le boulot bah cela dépend j'avoue que Je n'ose pas. Je n'ai pas encore de boulot stable donc je reste pas forcément longtps maman du coup c'est compliquer quand on s'entend bien entre collègues et qu'on ne peut les inviter à la maison car il y a une copine et pas un copain et après les femmes font plus attention au cas ou nous lesbienne savons pas nous retenir sérieusement!! Bref. Merci pour cette article et ces témoignages.
Qu'à cela ne tienne, auteur d'un livre* mais surtout adepte de la transmission orale, il a conçu et donné plus de 100 conférences et séminaires sur le thème de la séduction et plus largement de la masculinité (être sexué, briser la glace, créer de la connexion, comprendre les gens, se faire respecter, intelligence sociale, etc.). Une cinquantaine ont été enregistrés et vous pouvez les retrouver plus ou moins bien rangés dans la bibliothèque de savoirs:.
Vous l’aurez compris, même si vous avez maintenant les bases pour draguer une femme, répondre à la question comment séduire une fille demande plus qu’un article. A vous de jouer maintenant en parcourant les articles séduction du site. Pour en savoir plus sur ces points-là (et sur bien d’autres), utilisez au mieux le système d’archivage du site et sautez d’article en article au gré de votre humeur.
Dialoguer avec des chrétiens d’autres confessions, c’est apprendre à devenir partenaires plutôt qu’adversaires. Il ne s’agit pas de se faire des concessions mutuelles, comme en diplomatie. Il s’agit de chercher ensemble à découvrir le plus totalement possible le visage du Christ, sa volonté pour le monde, pour l’Église, pour la famille humaine toute entière. Aucune tradition ne peut prétendre tout posséder du Christ. Prendre conscience de cela, c’est découvrir que nous avons besoin les uns des autres pour faire briller son visage dans toute sa splendeur. « ?Le christianisme, disait un théologien du XXe siècle, est la religion dont la particularité est de se penser sous le signe du « ?pas sans l’autre.? »? » De ce qui peut surgir de chrétiens qui savent valoriser et mettre en commun leurs dons, le monde a un urgent besoin. C’est ainsi que frère Alois écrivait dans son Appel à la réconciliation des chrétiens : « ?Comment répondre aux défis nouveaux de nos sociétés, notamment ceux de la sécularisation et de l’entente entre les cultures, sans réunir les dons de l’Esprit Saint déposés dans toutes les familles chrétiennes? ? »
Bonsoir je frequente un jeune homme depuis janvier c était une relation dites “plan cul” puis voyant qu ‘il était entrain de me perdre et me rapprocher d un autre il a decidé d essayer avec moi mais m’a fait comprendre que je devrais etre beaucoup moins chiante car je l harcellais le saoulais alors qu a ce moment la je n etais meme pas sa copine mais depuis une semaine que nous somme en couple il est super froid et distant par message et il est tres occupé il dit que c est la course que faire ?merci
A mon age 70 ans !!!!! Oups !!!!!, veuve et esseulée depuis un certain nombre d annees , je redécouvre l Amour….. , et le système est toujours le même , fuis moi je te suis etc…… j ai eu la très mauvaise idée d etre naturelle et spontanée ,d ouvrir mon coeur mais helas çà ne marche pas comme ça !!!! Comme tu dis , trop acquis .!!!!Et bien j essaye d appliquer ta méthode .silence radio sauf que je ne sais pas combien de temps cela peut durer et quand reprendre le fil et comment ( ton conseil me sera utile si tu en trouves le TEMPS ). . J ai juste envie de me faire respecter . En fait , on apprends à tout âge , c est jamais fini , la preuve !!!
Avez-vous déjà rencontré un homme avec lequel une affinité profonde était réciproque, les choses progressaient RAPIDEMENT, parce que tous deux sentiez que c’était la chose à faire, mais ensuite, l’inimaginable s’est produit lorsque vous lui avez parlé un jour, et il vous a dit qu’en fait, il n’était pas tant « attaché » que ça à vous et à la relation... même si ses pensées, son comportement et ses sentiments vous disaient tout le temps le contraire ?
Bonjour sandrino tout d’abord je tient a vous remercier cela fait 6 mois que je suis en couple avec une fille qui habite a 2 h de moto de mon quartier le problème est que la mère de cette fille ne supporte pas trop cette relations genre elle fait semblent elle refuse que j’y aille voir la fille sans sa présence elle veux que tout se passe devant elle je suis vraiment gêné par cette situation et sa me donne une envie de rompe j’ai besoin d’etre un peux libre avec la fille mais hélas !
« Cela ne peut fonctionner que si la relation amoureuse n’en a pas vraiment été une, plutôt un plan cul ou quelque chose de pas très sérieux. Ou si les sentiments ont disparu depuis longtemps au moment de la rupture. À partir du moment où il y a encore des sentiments forts, chez un seul des deux ou chez les deux, cela me paraît très compliqué de gérer une amitié après la rupture, pour la bonne raison que les sentiments laissent des cicatrices qui ne peuvent pas guérir si on continue de se voir.
Donc, pourquoi l'autre personne s'éloigne-t-elle ou disparaît-elle même si vous avez eu des rendez-vous merveilleux? Il y a de très grandes chances que ce soit parce que vous avez atteint son seuil de tolérance très rapidement. Évidemment, il ne faut pas complètement écarter la possibilité de la réalisation ou conclusion que ce n'était pas un bon match ou que la personne a rencontré quelqu'un d'autre qui lui correspondait mieux. Toutes ces possibilités sont valides. Mais, à mon avis, si les rencontres étaient réellement agréables, la première est la plus probable. Vous pouvez être la personne la plus merveilleuse du monde, dire et faire toutes les bonnes choses, appliquer tous les trucs du fameux livre The Rules, si vous vous retrouvez devant un prospect qui a un seuil de tolérance d'intimité très bas, vous obtiendrez toujours ce résultat.
Bonjour je m’appelle Marie et moi, je suis en fréquention depuis 3 mois avec un homme, tout allait bien au depart, il m’envoyait des messages tous les matins et tous les soirs pour me dire bonjour et bonne nuit, puis petit à petit c’est moi qui devait lui envoyer des messages. Sa ne me dérangeait vu qu’il me répondait toujours au début. Il m’a même présenté à ses parents et moi aux miens mais soudainement, après m’avoir posé un lapin, il ne m’envoie plus de messages, ne répond pas aux téléphone bref il m’ignore complètement… Ai-je mal agis? Je lui ai envoyé un message et je n’ai toujours pas de réponse devrais-je abandonner? Me suis-je fait plaqué?

Mieux : la plupart des femmes trouvent cela rassurant, car elles se disent qu’un homme qui accepte de se monter tel qu’il est, est forcément un homme honnête. Il ne triche pas et on peut lui faire confiance. Par ailleurs ce sont des hommes « apaisés » qui ne sont pas tiraillés par l’image qu’ils renvoient d’eux, ballotés entre ce qu’ils ressentent et ce qu’ils doivent montrer de leur ressenti. Enfin, un homme qui a fait l’effort d’accepter pleinement ses émotions sera plus enclin à comprendre celles de sa compagne. Il s’en trouvera nécessairement plus attentif, plus compréhensif, plus prompt aux concessions. La sensibilité de l’un s’enrichira ainsi de la sensibilité de l’autre.
Bonjour Alexandre, j’ai rencontré quelqu’un via un site de rencontres, on s’est vu 2 fois. La première fois “s’est bien passé “, la seconde je l’ai trouvé un peu froid comme si il en avait marre d’être là, mais ensuite il s’est un peu decoincé et à été taquin. Il m’a regardé profondément pendant quelques secondes et ça m’a encore rendu folle de lui. Il m’appelle où m’envoie des messages régulièrement mais décommande au dernier moment des rdv que je propose, s’excuse et me dit qu’il a reçu des potes et que maintenant il veut profiter de la vie, parce que de 1 il a failli mourir et de 2 parce qu’il s’est trop privé avec son ex femme. Je fais tous pour être patiente, le fuir pour qu’il me suive, mais j’ai peur qu’il me fasse tourner en rond, bien que je le sente sincère. Que dois je faire de plus ou de mois et qu’en pensez-vous ? Merci pour votre réponse
Et si vous aviez ces connaissances, l’intuition et la conscience qui vous permettaient de renforcer la complicité et l’attirance que vous ressentez tous les deux... ET qui vous permettaient de mener un homme, ou de le « guider » à faire de même avec vous ? Et si vous saviez que plus jamais, vous ne seriez obligée d’essayer de « porter » la relation et de prendre en charge les émotions lourdes toute seule ?
Si vous lisez ceci, et que vous trouvez une quelconque sagesse dans ma souffrance, partagez ce message ceux qui en auront besoin. Aux jeunes couples, aux futurs maris qui ont le cur encore plein despoir, et ceux et celles qui pensent quils ont oubli ce qutait lamour. Peut tre que lune de ces personnes sera dans une situation similaire un jour ou lautre, et que ces leons que jai appris la dure puisse lui ouvrir les yeux et quil fera le ncessaire pour tre lhomme que sa compagne attendait.
Moi je pensais avoir enfin compris qu’il n’y a plus d’espoir pour lui et moi,jusqu’à ce que ma copine veuille me prendre pour complice des mensonges qu’elle voulait lui faire croire car elle remarquât qu’il me faisait confiance et moi je voulais pas me retrouver dans ce cercle!Puis à la suite d’un mensonge qu’elle m’a fait dire(pour protéger son couple) un soir;je n’arrivait pas à fermer l’œil et j’ai décidé de l’appeler et lui avouer la vérité.Ainsi il a proposé qu’on se rencontre pour discuter,lors de la discussion il m’a dit qu’il était heureux de ma réaction,de l’idée de vouloir le protéger et ne rien lui cacher.Il m’a aussi dit qu’il ne ressentait rien pour elle et que c’est pour un défit qu’il fut toutes les actions précédentes,etc…à la fin de notre discussion dans les environs de 5h du matin il voulu rentrer et me demanda de fermer les yeux qu’il veut faire quelque chose dont il avait envie depuis quelque temps;puis je fermais les yeux et il m’embrassa(je m’y attendais et je le désirais plus que tout au monde).Le lendemain il m’appela pour qu’on se voit encore,je suis allée chez lui(il m’a avoué qu’il a ressentit quelque chose pour moi dès qu’il m’a vu et voulait tout arrêté mais qu’il est un garçon et devait impérativement arriver à ses fins (coucher avec elle) etc…) mais c’était pour coucher avec moi car il s’avait que je ne pourrait pas y résister!J’avoue que ses mensonges s’accordaient avec mes attentes car mes pensées étaient déjà influencées par cet amour fou que je ressentais pour lui!Et on l’a fait!Après ce soir tout ce qu’il me disait était par téléphone et fausses promesses,je commençais à comprendre et à lui faire des remarques et il jouait à l’innocent et à l’homme hyper occuper,j’avais tout le temps envie de le voir mais il s’en moquait éperdument,il me donnait rendez-vous et ne s’y rendait jamais.Mon cœur se déchirait jour après jour et j’avais commencé à le bombarder de messages lui disant à quel point il est cruel et monstrueux mais il répondait en me disant qu’il ne comprenait pas de quoi je l’accusais et que je ne pensais qu’à moi ou que je risque de perdre les gens qui m’aime à force de les offenser etc…

Vous l’avez sûrement remarqué, la problématique de l’engagement masculin est un sujet que je traite régulièrement sur mon site ou sur ma chaîne YouTube qui compte plus de 200 000 abonnées. Et dans cet article je tenais à vous dévoiler les clés lorsque vous vous trouvez face à un homme indécis. Si d’ores et déjà vous souhaitez aller plus loin, et tout savoir sur la façon de penser des hommes, je vous oriente vers ma formation : Les clés pour décoder la psychologie masculine et tout comprendre des hommes !


J’ai la même vision des choses que toi. Après, je ne peux pas dire si je suis dans une relation aussi sérieuse que ce que tu vis là, ni que je me projette pour toute la vie – sauf par moments, dans mes pensées ^^. Par contre j’ai dit très rapidement « je veux pas être un plan cul ». Après on a officialisé, on est un couple mais j’attends encore un peu avant de déterminer si c’est « the one » (ce qui est fort probable, en tout cas dans ma tête). :) En tout cas, bravo pour ta façon de vivre ta relation et ta franchise envers lui. J’adorerais être capable d’assumer mes envies et mes sentiments comme ça – c’est en cours.
Moi je suis en plein divorce est là sa fait 5 mois que j ai rencontre mon nouveau chéri et je sais pas comment faire pour être sa priorité c est déjà quelqu’ un qui est pas téléphone et quand je lui ai dit que j etait tomber amoureuse il a pris ses distances car il partagé pas mes sentiments .il tien a moi mais il s investi pas c est toujours moi qui propose qu’ on se voie quand il est d accord .alors qu au début c était lui aussi et me jour où j ai déclaré mais sentiments ou as changé quoi faire pour le faire réagir et pas le perdre et qu il s investi à son tour
L’une des raisons les plus courantes est la peur de l’homme face à l’engagement. En effet, le passage à l’acte avec votre homme lui a peut-être fait réaliser à quel point il tenait à vous et cela au lieu de l’accrocher encore davantage a eu l’effet inverse, ça lui a fait peur ! Les hommes ne sont pas aussi courageux que l’on pourrait le croire. D’accord ils sont toujours partants lorsqu’il s’agit d’un coup d’un soir mais dès que des sentiments commencent à naître et que les choses deviennent sérieuses, ils prennent leurs jambes à leur cou !

Et enfin le fait de choisir d’avoir de l’amour pour l’autre au début j’étais dubitatif en lisant cette phrase car choisir d’avoir de l’amour pour quelqu’un c’est un peu comme contrôler ses sentiments, est ce vraiment possible ? Mais posé dans la continuité de ta notion de travail cela prend tout son sens, en fait au final nous sommes sur la même longueur d’ondes simplement ton « choix » semble être une étape intermédiaire alors que me poser la question de ce choix ne me viendrait jamais à l’idée, ce serait une évidence.
×