Cela peut te paraître peut-être bien léger ou inconsistant aujourd'hui mais crois-moi, conserver l'estime de ce que nous sommes revêt une valeur considérable à un moment donné. Une chose que j'ai bien apprise ici est que, souvent, après une séparation, une des étapes la plus ardue à dépasser, est celle où l'on constate qu'une grande partie de la colère que l'on vit sur le départ de l'autre n'est en fait pas dirigée contre l'autre, mais bien contre soi ! Sur ce qu'on a dit ou pas, ou sur ce qui a été acté ou pas. Mais pas seulement, il y a aussi la colère sur ce que l'on a toléré, sur le "jusqu'où avons-nous pu nous oublier" pour ne pas perdre l'autre !
Si lors des premiers moments ensemble, de petites disputes apparaissent, rien de grave, cela ne veut pas dire que la relation va s’arrêter. Il faut simplement en parler, sans en faire un drame. Vous ne vous connaissez pas, vous en apprenez chaque jour un peu plus sur l’autre, et parfois des désaccords peuvent apparaître : vous pouvez mal interpréter une parole, et les hommes ne perçoivent pas toujours les choses de la même manière que nous. Dans ce cas il faut impérativement clarifier les malentendus, ne pas attendre. Attention à le faire avec légèreté, en exprimant son ressenti en employant le « je » plutôt que le « tu » : « Je me suis sentie blessée quand tu as dit telle chose… ».
Si vous abordez votre homme en étant en colère, irritée, ou contrariée, il a moins de chance de réagir à ce que vous dites, voire même à faire attention à ce que vous dites. Il va simplement être le miroir de vos émotions. C’est pourquoi il est important de communiquer avec une attitude neutre, pour qu’il ÉCOUTE vraiment ce que vous lui dites et ne fasse pas que réagir à vos émotions.
Les neurosciences ont tenté de voir si l'expérimentation du sentiment océanique est associée à un état particulier du cerveau. Andrew Newberg et Eugene d'Aquili, de l'université de Pennsylvanie, ont scanné le cerveau des pratiquants de la Méditation transcendantale, qui savent induire leur état unitaire. Il apparaît que ce sentiment océanique est associé à une chute d'activité d'une zone du néocortex pariétal. Or cette aire cérébrale qui entre en sommeil est l'aire associative responsable de l'orientation dans l'espace et de la position par rapport à l'environnement. L'inhibition de cette zone entraînerait donc une sorte de sentiment d'indifférenciation entre le soi et le non-soi.
Si on se retrouve dans ce genre de situation : l’homme est instable et il ne veut pas s’engager ou que l’engagement lui fait peur. Et qu’il marque un temps de pause, qu’il prend ses distances. Il faut donc mettre de la distance en retour, si j’ai bien compris, afin de lui redonner l’envie de nous séduire. Mais j’imagine que cela ne marche pas forcément? L’homme en question ne reviendra pas forcément vers nous..? Et s’il revient, il est possible de retourner cette situation? Ou une fois que l’on a “trop montré” c’est trop tard?

J’ai 20ans et je suis amoureuse de mon meilleur ami (il a 23ans) depuis bientôt 2ans durant 1ans on sait plus parler on a couper tous contact a cause de son ex jalouse car elle savait qu’on avait eu 1fois un baiser (depuis lors j’en suis tomber amoureuse), il est revenue il y a 3semaines en me disant qu’il regrettait qu’il voulait plus jamais me perdre. Je suis pas rancunière donc je l’ai excuser,

Il existe deux types de mauvaises relations. La première, c’est la relation stérile, c’est-à-dire qu’elle ne produit rien de bon. Ce sont des gens qui sont là mais leur présence ne change rien ! Ils ne nous aident pas à avancer, ils ne nous rapprochent pas de Dieu, ils ne sont pas des bénédictions. Le second type de mauvaise relation, c’est la relation toxique. Celle-ci est très dangereuse. C’est une personne qui nous pousse à faire le mal. Certaines d’entre elles vont nous proposer ouvertement de faire des choses mauvaises : coucher ensemble avant d’être mariés, parler dans le dos des autres, mentir pour nous sortir d’une situation délicate etc. D’autres ne vont pas nous dire ces choses clairement, mais à chaque fois que nous sommes avec elles nous faisons quelque chose de mal. Puis une fois à la maison, nous ne sommes pas à l’aise parce-que nous savons que nous avons mal agi.
Ces derniers temps (3 derniers mois), son comportement a changé, nous faisions moins souvent l’amour, (il se refusait à moi, sous prétexte qu’il était fatigué), il vient me voir moins souvent qu’avant et depuis un mois on se voit encore moins car il a eu un accident de voiture. Il emprunte celle de sa mère pour aller travailler et de ce fait va la récupérer après le travail.
Le lendemain matin il me demande si par hasard j’aurais une imprimante (il était sur le point de partir pour quelques jours au Portugal) et si je pouvais lui imprimer ses tickets. J’accepte et on se revoit pour que je lui donne… Et pendant 2 heures autour d’un caffé, pas un blanc, des rigolades mais aucun flirt de sa part, il paraît timide, voire pas intéressé. Mais il décide me raccompagner jusqu’à chez moi et soudainement m’embrasse avant de se sauver en assurant me revoir après son retour (4 jours). Là je dois avouer que le baiser n’était pas fantastique, probablement trop maladroit…

Le désir amoureux fait en effet des aller-retours, va et vient, et un grand emballement est tout naturellement suivi par une période de repli. C’est que l’amour passionnel et profond conduit à de telles réformes de vie, qu’il fait peur. Un homme peut faire des pauses dans l’engagement sans pour autant être immature ou un salaud. Il faut le savoir, et si on est soi-même amoureux, cela peut valoir le coup de ne pas se fermer complètement et d’avoir, à son retour, si l’amoureux revient, une explication franche et ouverte à son discours.


« Nous sommes proches toutes les deux car cette relation a été importante pour chacune. Nous avons une relation complice, avec beaucoup d’humour et nous reparlons de temps en temps de notre relation passée mais sans arrière-pensée. Il y aura toujours une attirance car c’est ce qui nous a réunies à la base, mais il ne se passera plus rien. C’est une histoire terminée, nous avons avancé chacune de notre côté et nous serons toujours là l’une pour l’autre, pour parler de tout, de rien, de nos soucis, nos couples… »
François Taillandier est né en 1955 à Clermont-Ferrand. Après des études de lettres, il devient professeur de français, mais quitte rapidement l’enseignement pour se consacrer à l’écriture. Entre-temps, il s’installe à Paris, travaille comme journaliste à Livres Hebdo et anime une chronique littéraire à L’Humanité, chronique qu’on peut d’ailleurs lire sur le Web. Après avoir publié quelques romans dont Personnages de la rue du Couteau (1984), Anielka (1999), N6 (2000) et Le cas Gentile (2006), François Taillandier s’est lancé dans la rédaction d’une oeuvre à la démesure toute balzacienne: raconter notre époque en cinq volumes de 11 chapitres chacun, soit au total de 55 chapitres, 55 étant le chiffre fétiche de l’auteur. De cette fresque intitulée La grande intrigue, les cinq volumes sont parus: Option Paradis (2005) et Telling (2006), Il n’y a personne dans les tombes (2009), Les romans vont où ils veulent (2010) et Time to turn (2010) tous aux éditions Stock.
Au bout de la troisième semaine j’ai eu un problème familiale et j’ai du supplier mon copain pour qu’il puisse venir chez moi parce que je ne n’avait pas la force de me déplacer, et en un an de relation c’était la toute première fois que je demandais de l’aide, il me répétait sans cesse qu’il oulait rester seul et qu’il ne voulait pas faire le déplacement.
je suis une femme battue j’ai 61 ans 3 garçons, dont 2 abusés sexuellement, et 6 petits enfants, + 3 autres garçons (que j’ai remis sur pieds, c’était la kata, il se battait jusqu’au sang) de mon ex mari qui me battait et qui me parlent plus :(, j’ai vécu que des histoires violentes avec mes hommes , maintenant je dis, je fait les poubelles, le dernier ça faisait 8 ans que nous étions ensemble, là il a pris un autre appartement en dessous de chez moi …
Oui je suis tout à fait d'accord avec toi Hugo. Il faut savoir next certes ,mais il faut aussi apprendre à être patient. Une fille peut jouer le désintérêt en espérant qu'une meilleure opportunité va se présenter à elle ou parce qu'elle est en phase de séduction avec un autre mec. Mais si elle ne trouve pas mieux ou que cela n'aboutit pas avec l'autre mec, rester dans son radar peut s’avérer une stratégie payante.
La différence avec les hommes est que je m’arrête avant de commencer une relation sexuelle avec la personne. Sûrement car je sens avant de commencer la relation que je vais devoir quitter la personne rapidement et ça me plombe le moral. Alors que les hommes sentent sûrement qu’ils vont devoir quitter la personne après couché avec, ils reprennent leurs esprits.
Je suis jeune, j'ai 20 ans. En couple depuis 2 ans, mon copain n'a cessé de douter de notre relation malgré son attachement pour moi, j'ai longtemps été patiente car j'accepte que dans la vie de toute personne il puisse y avoir des moments de doutes, surtout à notre âge. Nous avons eu une dispute il y a 3 semaines, depuis nous ne nous sommes pas revus. Il ne me parle plus, je lui propose d'avoir une discussion il ne me répond pas... Je suis face à son silence et tente de me mettre à sa place. Et je ne comprends pas quelles raisons peuvent pousser une personne(lui ou une autre) à se murer ainsi face à quelqu'un qui lui est chère et qui clairement en souffre. Peut-on dire que c'est de l'égoïsme ? Du sadisme ? De la manipulation ? Comment infliger cela à quelqu'un qu'on aime ? J'ai beaucoup de mal à accepter que ses raisons lui soient propres, j'ai plutôt l'impression qu'elles sont dirigées contre moi... Comment se délier de ce sentiment ? Et faut-il pardonner ? Faut-il excuser ? ... En espérant que vous aurez le temps de me faire part de votre avis sur ces dernières questions... merci en tout cas car ce billet m'a permit de voir les choses plus sereinement...
Avoir les cheveux bien coupés, la barbe propre (si vous en avez une) et porter des vêtements élégants et à votre taille est très important. Votre allure générale, même si vous n’êtes pas « fashion » en dira long sur votre état esprit. Une femme aura par exemple assez vite fait de juger un homme à son apparence : s’il est mal coiffé, qu’il sent la transpiration, la cigarette et/ou l’alcool et que ses vêtements sont tâchés, elle sera certainement moins attirée que s’il est propre, qu’il a une jolie coiffure et des vêtements cleans, à sa taille et éventuellement repassés. Ça paraît logique n’est-ce pas !? Et bien sachez que beaucoup d’hommes ne font pas cet effort-là avant d’aborder une femme !

bonjour j’ai rencontrer un homme de qui j’était très proches avec qui j avais les mêmes délires ont ce comprenais sur tout ont était très fusionnel ont s’entendait vraiment sur tout ont à fini par s embrasser et même coucher ensemble ont ce parler du matin au soir ont ce voyais très souvent ont fessait tout ensemble ont était comme un couple mais il sort d’une relation de 6 ans et me dit que pour l instant il veut pas de relation et ne veut rien avec moi sauf que sa fait 4 mois que sa dure et moi je me suis attacher à lui il ma laisser plusieurs sous entendu mais depuis qu’il a compris que j’était attacher à lui il et très distant et ne me parle presque plus je ne sais plus comment agir … en sachant que j’ai 3 enfants je me dis que c’est sûrement pour sa qu’il ne veut pas s engager avec moi mais des le départ il le savais que j avais des enfants et ils les connaissait très bien !! je c plus quoi faire je tien vraiment à lui et ne veut pas le perdre .
bonsoir, je vis le même problème. on s’est croisés pendant les vacances et on a continué a se voir après parce qu’on vis dans la même cité. je lui fais des cours d’anglais et on s’est embrassé une fois. moi je pensais qu il me veut alors qu’il ma dit qu’il meurt d’envie mais qu’il n’est pas sérieux et il a peur qu’il dégoûtera notre relation si on devient couple. j’ai accepté de continuer d’être son amie. on se voie tout les jours on mange ensemble et avant hier après les cours d’anglais il voulais approcher de moi aussi. cette fois ci j’ai refusé disant que je veut pas commettre la même erreur et que je veux pas gâcher notre amitié. il a dis la même chose qu’il n’est pas sérieux et que son ex lui a fait beaucoup de mal alors il est devenu comme ça, ça m’a vraiment déçu d’avoir entendu ça, et le problème c’est qu’on va faire des cours pour les enfants ensemble parce que c’est un prof de math donc on va se voir tout les samedi. maintenant je suis perdue entre rester son amie ou bien se retirer complètement, et je tiens vraiment à lui. que doit je faire? rester son amie? revivre un moment intime puis se retirer? ou bien se retirer immédiatement??
Ma procédure simple en 4 étapes permettant de résoudre le mystère du « personnage social » d’un homme et d’arriver à ce qu’il vous montre son VRAI côté, celui qu’il ne partage avec personne d’autre. (Procéder ainsi fera qu’un homme ressentira une profonde et puissante affinité avec vous... alors prenez garde lorsque vous déciderez de la personne avec laquelle vous allez le faire.)
Je le vis j’ai pris mes distances sans rien dire comme lui après tout je comprends pas son comportement il va pas comprendre le miens et je veux être heureuse un homme c’est un plus dans sa vie si des le début il faut se prendre la tête et pourquoi ? Pourquoi ? Parce qu’il croit que l’amour tombe du ciel et que la princesse charmante existe ! Pauvre garçon bien-sûr qu’il reviendra seulement moi j »ai plus confiance c’est foutu quand on est un adulte on se comporte en adulte .
×