Nous avions/avons un groupe d’ami en commun ce qui était aussi très agréable. Notre relation était légère, sans jalousie au vue de la distance, basé sur de la confiance et des messages tous les jours sur tout et n’importe quoi. Cela à même résister lorsque je suis partie en stage à l’étranger pendant 3-4 mois. Puis j’ai du encore changé de ville, mais bien plus loin pour continuer mes études après ma deuxième année. Notre couple a encore tenu, il s’est avéré que malgré une distance vis à vis de notre ville d’origine (400 km moi, 250 elle) nos emplois du temps était parfaitement compatible. Malgré qu’on soit chacun à l’autre bout de la France.
Je m’appelle Catharina, j’ai 31 ans et je travaille dans le milieu de la pub. J’ai grandi dans les Balkans, et vis à Paris depuis dix ans. En France, j’ai fait mon coming out auprès de mes amis. Au sein de ma famille, seule ma petite soeur est au courant et accepte la situation. Il est très difficile pour moi de faire mon coming out au reste de ma famille car dans le pays où j’ai grandi, être gay n’est pas une option. C’est une maladie mentale qu’il faut soigner. À 18 ans, j’ai essayé d’en parler à ma tante, de qui j’étais très proche. Je venais de me séparer de ma copine de l’époque, j’étais triste et je voulais me confier à elle. Sa réaction fut très froide. Elle insista pour que je prenne rendez-vous chez le médecin et que j’engage une thérapie de guérison. Je me souviens de ses mots : 
Notre relation ne progresse pas, bien que nous soyons déjà bien intimes et que nous partagions quelques week-end ensemble. Nous sommes à distance (plus de 300 kms nous sépare). Quand on se voit c’est toujours super, nous sommes contents de nous retrouver, et nous partageons d’agréables moments, et pas mal de points de vue communs. ET quand il est parti, plus de nouvelle pendant plusieurs jours, voire semaine.

suite de mon histoire , en effet on a parlé de mon besoin de faire plus de cam et a été comprehensif et a eu le declic , depuis on fait d’avantage de web cam…petit a petit on s’apprivoise, car lui a connu peu de filles 2-3 et a été naif et decu, trahi… donc depuis des années il s’est réfugié ds son monde interieur…car les histoires non serieuses, de tromperie ou ephemeres….ne l’interessent pas , je sais qu’il veut construire avec moi mais il des apprehensions et une carapace avec les années, en gros il esperait un jour rencontrér la bonne sans y croire et en etant blasé, mais depuis qu’on est ensemble il sort petit à petit de sa cocquille, en tout cas on a hate de se voir et on a pleins de projets , ca évolue plutot bien

Ajoutez à cela qu'une femme se berce souvent d'illusions que si elle pouvait interroger son partenaire sur ses sentiments les plus intimes et écouter patiemment ses réponses, il se sentirait mieux (car, dans des circonstances similaires, elle-même réagirait favorablement à un tel traitement), et vous verrez l'abîme d'incompréhension qui les sépare. car l'attitude pleines de bonnes intentions de sa compagne ne fait que perturber davantage notre homme.

J’ai été triste pendant un temps qu’on ait pas réussi à sauver cette complicité entre nous qui me tenait tant à coeur. Mais je crois qu’il n’y avait rien à sauver. Que je l’idéalisais probablement parce que c’était tout ce qui nous reliait encore. Reste un respect sincère que j’ai pour lui et qui, j’espère, est réciproque. Il y a des gens dans nos vies qu’il faut avoir la clairvoyance de laisser partir. Peut-être qu’on se retrouvera dans dix ans et qu’on rira en reparlant du bon vieux temps. Peut-être que ça n’arrivera jamais. »


« Vers la fin de l’année, dans la période où je l’avais quitté l’année précédente, je lui ai proposé de se voir et là j’ai vidé mon sac. ENFIN ! Je me suis libérée de ces derniers mois de relation de couple qui me pesaient, du mal qu’il m’avait fait sans forcément s’en rendre compte… Il a écouté et a découvert mon état d’esprit à ce moment-là. Il m’a avoué ne pas avoir vu tout ça, ne ne pas avoir compris et s’est excusé.
4 - Il a besoin de se retrouver. Cette raison prend beaucoup d'importance quand l'homme est amoureux. Il arrive qu'un homme ne sache plus très bien qui il est, et comment il doit agir. Il peut craindre qu'une intimité trop grande n'affaiblisse son pouvoir. Il a besoin de définir le degré d'intimité acceptable pour lui sinon il redoutera de perdre le contrôle de lui-même. Dans ce cas son système d'alarme interne se déclenche, ce qui le précipitera automatiquement au fond de sa caverne. C'est là qu'il arrivera à se retrouver et à retrouver sa force et sa capacité d'aimer.
Assurez-vous qu'il soit prêt à s'engager. Une fois que vous êtes sure de vouloir réellement aller plus loin dans la relation, il est important de s'assurer également que votre homme soit sur la même longueur d'onde. Si de votre côté vous êtes tout à fait prête, mais que du sien l'idée de s'engager ne lui effleure même pas l'esprit, alors vous courrez droit vers des complications. Voici comment savoir qu'il est prêt :
Je fréquente un homme depuis un mois et demi. C’est un ami qui m’a présenté à lui en lui disant que j’étais intéressé par lui. Il a fait les démarches pour qu’on puisse se voir et pour ma part le feeling était bien passé. Par la suite on ne s’est pas donné de nouvelles mutuellement pendant une semaine puis il est revenu. On s’est vu et voyant qu’il était assez distant avec moi (du genre à envoyer des messages tous les 4 jours et être assez froid quand je le croise avec ses prochez) j’ai tenté de couper les ponts avec lui mais il m’a retenu. Il m’a dit qu’il n’était pas démonstratif ni du genre à donner des nouvelles. Depuis je le laisse venir à moi, je ne lui envoie jamais de message j’ai du lui proposer deux ou trois fois qu’on se voit. On se voit en général une fois par semaine et on s’échange rarement des messages entre ces moments. Ne sachant pas sur quel pied danser avec lui, j’ai retenté de mettre fin à cette relation il m’a de nouveau retenu et m’a avoué qu’il aimerait bien s’engager avec moi mais qu’il y a plusieurs choses qui le font peur comme le fait de perdre sans indépendance, ne pas m’accorder assez de temps, et aussi une possibilité qu’il déménage l’année prochaine. À la fin de cette discussion je lui ai demandé ce qu’on faisait et il m’a proposé qu’on sorte ensemble et qu’on verra ce que ça donne.
Voyez que je missionne. Mais missionner, ce n'est pas "faire du prosélytisme", où le prosélytisme cherche à faire des conversions par la contrainte morale ou corporelle. Or VOUS, tous mécréants autant que vous êtes, jouez aux prosélytes sous couvert de laïcisme ... mais l'enfer est pavé de bonnes intentions. Tandis que missionner, c'est tout bonnement se sentir capable de témoigner et d'échanger à propos de Dieu - à savoir, pour le chrétien, de la Source de toute Vie qui, si on n'en parlait pas, nous égarerait en vains bavardages, gloses et tribulations pré-nihilistes... voire sérieusement nihilistes. (Mais regardez : si les nihilistes étaient vraiment conséquents avec eux-mêmes, ils se suicideraient sans attendre, ce qu'ils ne font "bizarrement" pas, préférant engloutir le monde alentour dans leurs néants.)
Avez-vous déjà essayé de communiquer quelque chose de très important pour vous à votre homme... et il vous semblait qu’il ne pouvait pas vous entendre... ou NE VOULAIT PAS ? Dans ce programme, vous allez apprendre ce qui se passe exactement dans la tête d’un homme et comment communiquer avec lui de façon à ce qu’il vous écoute vraiment... vous comprenne... et prenne à cœur ce que vous avez à dire.
mon amour est américain , vit a 7000 km , au depart on etait ami la 1ere années puis avec le feeling les sentiments sont venus et on s’est mis ensemble , je le voit le mois prochain puis à noel…on fait des projets, on a mis les regles et bases de la relation.on a tj eu les memes valeurs…meme en etant amis , (fidélité, honneteté…) on sait ce qu’on veut….sur le long terme…. à terme d’ici 2-3 ans on veut vivre ensemble , tout en prenant le temps de construire notre relation sur des bases solides. on communique toujours et fait des compromis. pour l’instant tout se passe bien. apres on est plus genre geek , donc pas trop les soucis de fetes, sorties…..et je l’aime à mourir mon ricain
Depuis 3.5 mois je fréquente un homme de 47 ans (moi j’en ai 39). On s’est rencontré chez des amis, il m’a dmd en amis sur FB et c’était juste comme ça pour échanger car je lui avais plu, pour moi c’était un ami d’une amie sans plus. Un jour ses propos ont été ambigus et alors je lui ai dmd ce qu’il cherchait; il m’a répondu que je lui plaisais et qu’il voudrait bien qu’on aille plus loin ensemble. Lui célibataire et moi sur le point de quitter mon compagnon. J’ai accepté, on s’est vu pour un 12-14 très bien, puis 3 autres fois dont une nuit ensemble; on s’est écrit bcp de sms tous les jours ou presque, on s’est découvert aussi bien physiquement qu’intellectuellement. Qq déboires ont fait que nous n’avons pas pu nous voir pendant 1.5 mois. Lors de nos échanges il évoquait le fait de poursuivre plus sérieusement notre relation, mm en sachant qu’il allait muter à 5h de chez moi. A notre dernière entrevue avant son départ, il ma dit qu’il ne savait pas s’il voulait recommencer à vivre un jour avec qq’unet donc que l’on continuerait simplement à s’écrire et que si on était attirer quand on se verrais on pourrait se faire plaisir mais rien d’autre. Moi étant à la recherche d’un appart pour ma nouvelle vie et lui partant, je n’ai rien dit et accepter. On a continuer à s’écrire presque tous les jours jusqu’à son départ. Puis j’ai plus rien dit et au bout de 3 jours il a pris des nouvelles, m’a dit qu’il ne voulait pas me perdre que je lui plaisais bcp à tous les niveaux. je lui ai rappeler son discours sur la vie à 2 et dmd ce qu’il voulait. A demi mot il m’a dit vouloir une relation avec moi mm à distance et que pour les conditions on verrait quand on se verrait. La les sms ont recommencer de plus belle, le soir surtout car il prenait son nouveau poste. On a commencer un peu à en discuter quand mm et on était d’accord sur bcp de choses. Au bout de 3 semaines, un jour plus rien, juste une réponse tous mes 2 ou 3 sms. J’ai laissé 2 jours passés et j’ai réécris en le taquinant de temps en temps mais sans aborder le sujet; il m’a dit que je devais pas trop le taquiner car il était mon amoureux quand mm, je lui ai dit alors que je ne le suivais plus, ce à quoi il a répondu qu’il fallait pas chercher. Il avait suggérer au début de son installation dans son nouvel appart qu’on se lance des défis coquins pour entretenir un peu le lien et il continue à les faire.
J’ai un problème pareil. Avec ‘mon mec’ on n’était pas vraiment en relation. On était en train de se connaitre, il était très passionné, très intéressé. Moi aussi j’y étais, mais un jour, il ne m’as plus appeler, et il m’évite depuis. J’ai fait beaucoup d’effort pour continuer à au moins rester en contacte, mais impossible! Sachant que ca a été même moi qui a fait le 1er pas. La raison pourquoi il s’est éloigné apparemment: j’étais trop rapide, trop lisible, il a voulu avoir (je suppose) un jeu de séduction plus lente (tant que moi je suis quelqu’un de très directe, si j’aime, j’exprime, je ne veux pas louper une chance dans ma vie).
« Une fille qui lit Closer ; qui est toute gentille, toute mimi dans l'intimité, mais qui devient hystérique quand elle se retrouve avec ses copines chez Sephora ; qui mâche son chewing-gum en ouvrant la bouche aux quatre coins de la pièce ; ou encore qui passe une commande de moineau au restaurant et pioche en toute détente dans NOTRE plat de frites...mais c'est un classique ! »  Olivier, 35 ans.

Et si vous aviez ces connaissances, l’intuition et la conscience qui vous permettaient de renforcer la complicité et l’attirance que vous ressentez tous les deux... ET qui vous permettaient de mener un homme, ou de le « guider » à faire de même avec vous ? Et si vous saviez que plus jamais, vous ne seriez obligée d’essayer de « porter » la relation et de prendre en charge les émotions lourdes toute seule ?

Apres les 15 jours de vacances, on s’est retrouvé le plus normalement du monde, mais on avait comme perdu un peu de notre complicité… la situation devenait pesante avec ses froideurs, je lui accordais alors moins d’interet, ce qui créa une guerre froide entre nous… j’ai tenté d’améliorer la situation sans harcelement et avec beaucoup de tacts… il n y a pas eu d’amélioration convainquantes…


J’ai eu des nouvelles tous les jours pendant son voyage. Puis a son retour gros blanc, au bout de quelques jours il me dit qu’il se demande si c’est vraiment une question de temps ou s’il a envie de prendre du temps pour moi. Mais que ce n’est pas lié a moi, car je lui plais, c’est juste qu’il a le sentiment d’avoir besoin de se focaliser sur des choses professionnelles et personnelles avant.
Par où commencer, d’abord Bonjour Alexandre et merci d’exister. 🙂 voici mon problème d’homme, d’abord je suis tomber amoureuse d’un homme vierge(astro) , je sais pas si l’astrologie te parle un peu, mais l’homme vierge est déjà très complexe en soi en amour, je n’ai jamais vraiment eu de problème avec les hommes et je crois avoir toujours su comment me comporter avec eux sauf que celui là, il est bien difficile à” sizer.” voilà sa fait 3mois qu’on se fréquente, au début il m’appelait très très souvent, me textais pour tout, pour rien, on se voyais tout le temps sûrement un peu trop mais j’avais l’impression que c’est vraiment ce qu’il voulais et je voulais lui plaire.. Il n’a jamais été très proche de ses sentiments envers moi j’ai toujours su qu’il étais du genre à prendre son temps et pas un homme très affectueux non plus mais la je sais pas si il me teste mais c’est mon impression, toute les 2ou 3semaine il me fait le coup et dit qu’il ne veut plus me voir et de ne plus lui écrire.. Du coup je me fache, on sengueule, puis on se rappel comme si de rien n’était… Mais il reste froid, distant, de temps à autre il me dit combien je suis extraordinaire mais même quand on se voit il ne semble pas content de me voir, ne membrasse pas vraiment, il me dit que sa lui prend du temps avant d’aimer quelqu’un mais quand il aime c’est vrai, sauf que son comportement ne me montre pas qu’il a vraiment de l’intérêt… J’ai fait un SR de 3jours peut être n’était-ce pas asser? J’avoue être complètement perdu car je sent qu’il pourrais se détacher très vite puisqu’il n’est pas complètement certains de ses sentiments et étrangement il semble douter des miens , je ne lui en dit pas trop mais dernièrement il a vu la peine que j’ai eu lors de sa dernière” tentative “de ne plus se voir, bref ses relations passée l’ont aussi fait souffrir et je crois que sa joue dans la balance.. Il m’a dit qu’il ne voulait plus jamais que je pleure à cause de lui et qu’il ne pensait pas que je l’aimais à ce point.. Du coup il est encore plus distant soi disant qu’il ne veut pas me faire se peine encore avant d’être prêt à me dire qu’il veux s’engager avec moi et qu’il m’aime. Bon j’espère avoir été claire et si tu as le temps de me donner quelques réponses j’apprécierais énormément.
J’ai l’impression qu’il n’a jamais vraiment eu peur de me perdre car chaque fois qu’il revient vers moi j’accoure.. Depuis une petite prise de tête il y a 3 jours il n’a répondu à aucun de mes sms (il me dit souvent que je suis chiante et que je m’emporte vite). Je lui ai donc fais un sms d’excuses, auquel il n’a pas répondu non plus. Dois-je faire la morte ? Je n’en peux plus de son comportement, il ne discute pas, il nie et ça devient très lourd..
J’ai rencontré un homme alors qu’il était en couple et nous avons sympathisé. Quand j’ai compris que j’avais des sentiments pour lui, j’ai freiné et pris un peu de recul et je l’ai mis au courant de la situation. Plus tard, il m’a dit qu’il s’était séparé. J’ai gardé contact mais je l’ai laissé venir. Un bon mois plus tard, on s’est vu et nous avons entamé une “relation”. La particularité ici est que je pars dans un mois pour un pays lointain pour une durée indéterminée. L’engagement était difficile mais j’ai demandé une certaine exclusivité, car c’est ma limite personnelle. Il a compris ma demande mais il n’était pas en mesure de me l’offrir étant donné sa récente rupture et mon prochain départ. Nous avons continué à nous voir et l’attachement des deux cotés s’est intensifié et laissé présager qu’il ressentait de réels sentiments. Jusqu’à une activité commune sur plusieurs jours dans un camping où il a été difficile pour diverses raisons de nous voir. Malgré tous mes efforts pour nous retrouver, ça a été un échec. Les raisons invoquées me paraissaient acceptables jusqu’à ce que j’apprenne qu’il avait pourtant eu la possibilité de voir une autre fille. J’ai alors voulu mettre un terme à la relation, ça a été douloureux. Il est revenu vers moi et m’a confié qu’il était très mal de ne plus me parler, ne plus m’avoir dans sa vie. J’ai été froide pendant une semaine et malgré tout j’ai fini par lui reparler avec la même légèreté que j’avais eu au début de notre relation. Nous nous sommes vus et j’ai cédé à ses avances et à ses excuses. Nous avons discuté et j’ai appris qu’il allait revoir la fille du camping. Je lui ai dit que ça me faisait mal. On a décidé de rompre complètement. Nous avons passé l’après-midi à se dire adieu mais sans conviction. Finalement, j’ai accepté l’inacceptable: qu’il aille s’amuser jusqu’à mon retour de voyage, dès lors que ce n’était que sexuel. Il est tout gentil depuis quelques jours et attentionné et j’ai mis des règles. Seulement, il va tout de même revoir cette fille, durant un week-end à Paris dans une semaine alors qu’il ne trouve pas de temps pour me voir avant septembre. En écrivant ses mots et en me relisant, j’ai envie de me foutre des baffes mais je lui en veux tellement aussi. J’ai envie de mettre terme à tout ça mais j’en serai incapable. Je sens bien en lisant votre article qu’il est pas insensible mais mon comportement d’amoureuse qui accepte l’inacceptable fait qu’il se sent en position de force. Il habite loin de chez moi donc se voir est compliqué, nous fonctionnons beaucoup par les réseaux sociaux. Comment arriver à ce qu’il s’engage et me respecte sans couper les ponts avec lui? (je suis incapable de couper les ponts) Merci beaucoup. J’adore vous lire !
Alors moi il c’est passer que j’ai rencontrer quelqu’un tout ce passer bien et jour on c’est disputée je l’ai insulter il n’a plus voulu me parler j’ai donc assister car je l’aime et il y’a 3 semaine je l’ai relancée après 1mois de silence II m’a répondu on c’est vu tout allez bien pendant 15 jours et après sa il m’envoie un sms me disant qu’il avait plus envie de me voir qu’il veut pas de moi alors qu’il Disais que je lui plaît que faire pour le recuperer ?
Alors moi il c’est passer que j’ai rencontrer quelqu’un tout ce passer bien et jour on c’est disputée je l’ai insulter il n’a plus voulu me parler j’ai donc assister car je l’aime et il y’a 3 semaine je l’ai relancée après 1mois de silence II m’a répondu on c’est vu tout allez bien pendant 15 jours et après sa il m’envoie un sms me disant qu’il avait plus envie de me voir qu’il veut pas de moi alors qu’il Disais que je lui plaît que faire pour le recuperer ?
« Je n’aurais jamais cru qu’elle/il aurait pu me faire ça un jour… » Avez-vous déjà eu cette pensée ? Une personne chère à votre cœur, une relation de longue date détruite à cause d’un mensonge, d’une trahison, d’une infidélité. Vous êtes surpris et avez du mal à vous en remettre mais Dieu Lui ne l’est pas. Il savait ce qui allait se produire. Voilà pourquoi parfois, Il éloigne de nous certaines personnes qui ont le potentiel de nous faire du mal, beaucoup de mal. Il ne veut pas que nous souffrions inutilement, alors comme un bon Père, Il nous protège de tout ce qui constitue une menace pour notre bien-être, notre famille et notre avenir.
Je voudrais vous faire part de ma situation concernant un homme dont je suis accroc et qui semble ne pas savoir ce qu’il veut réellement pour nous deux, grâce à la lecture de vos conseils et de vos vidéos j’ai pu faire le point sur mon comportement et réalisé que je devais l’étouffer mais je ne veux pas le perdre. Malgré qu’il vive avec la mère de sa fille il n’y a plus rien entre eux qu’il m’a dit et il y a 15 jours nous nous sommes vus chez lui puis une fois chez moi et je pensais qu’il voulait plus d’après ses messages mais après son appel, il m’a fait comprendre que cela lui faisait peur etc… aidez moi svp merci d’avance
Je songe aujourd’hui à fonder une famille avec ma compagne. Une démarche compliquée à entreprendre alors que ma propre famille n’est pas au courant de mon homosexualité. Je sais que je vais devoir finir par leur dire la vérité et prendre le risque de les perdre. Je n’ai pas le choix. Cela me terrorise, mais je sais que c’est essentiel. J’ai besoin de me sentir complète, de me sentir moi-même, et cela passera forcément par le fait de leur dire la vérité.
En Amour, vous hésitez très peu, d’autant plus que vous connaissez vos sentiments et vous êtes prête à surmonter les épreuves du quotidien. Vous savez que la vie de couple n’est jamais simple mais qu’avec des efforts, vous pourriez facilement vous épanouir. Lorsque vous ressentez un feeling avec un homme, cela vous suffit à prendre la décision de vous engager pleinement car il s’agira à vos yeux d’une personne intéressante et avec qui vous voudrez construire une relation forte.

tous les indicateurs sont au rouge dans votre relation : il a un passé d’infidèle et il regarde les filles quand il est avec vous, ce qui ne vous rassure pas. Alors que vous avez du mal à faire confiance. Et tout cela dans une relation à distance où il faut 2 fois plus de confiance que dans toute autre relation. Cela ne peut pas fonctionner si vou restez dans cette situation.


Alors j’ai commencé à me plaindre, à lui faire des reproches et maintenant il ne se sent plus à l’aise dans notre relation. Pour lui, le fait que je lui demande ce qu’il fait de ses journées, c’est vécu comme si je le pistais, pour reprendre ses termes: “devoir me justifier m’écorche encore”, alors que je lui demande de communiquer avec moi. Comment faire pour qu’il ne se sente pas oppressé et prenne désormais du plaisir à converser avec moi comme au début? Comment lui faire comprendre que je m’intéresse vraiment à lui et à sa vie sans qu’il ne me regarde dubitativement?
La première année a été très compliquée, car il est beaucoup plus âgé que moi et a déjà des enfants d’un premier mariage (divorcé depui. Du coup il ne savait pas s’il devait s’engager avec moi car ne savait pas s’il en voulait de nouveau. Finalement il décide qu’il me fera un enfant (juste un seul, mais ça me convient) et nous habitons ensemble a l’issue de cette première année de relation. Il commence alors à me patienter pour le bébé (il repousse à chaque fois l’echeance pour une raison) si bien que je n’arrete la pilule qu’au bout d’un an de «réflexion » (il me disait qu’il devait « faire son chemin »), soit 2 ans de relation donc. Je tombe enceinte dès le deuxième essai, ce qui est merveilleux. On parle alors de mariage et il va même jusqu’a m’acheter une bague de fiançailles mais sans me demander toutefois encore officiellement en mariage (je sais c’est très bizarre…). Je fais malheureusement une fausse couche. Au début il me disait qu’on recommencerait les essais dès que possible. Finalement nous tombons d’accord sur le fait d’attendre 4 mois. Entre temps nous parlons projets de mariage etc (je suis certes un peu plus « à fond » que lui mais il en parle aussi). Arrivés à l’échéance pour retenter un bébé il m’annonce de nouveau que ça ne lui convient pas. Il a besoin de sentir que c’est lui qui décide. Il ne veut pas faire de bébé cet été (nous sommes en juin au moment de la discussion). Je comprends que ça attendra septembre mais ça ń’est pas clair en fait… depuis nous nous protégeons donc toujours encore lors des rapports sexuels. Les sujets mariage et bébé semblent assez tabous. Je suis très mal intérieurement, n’en parle pas trop mais n’en sait plus quoi faire. À l’automne nous serons ensemble depuis 3 ans et j’avoue que je commence à perdre patience fasse à son caractère instable… Que faire?

La communication entre les individus, avec l’environnement les relations humaines sont si souvent complexes, par endroit inexplicables, insaisissables dans certains cas, lorsqu’on tente d’élargir sa compréhension des événements, introduire le paradoxe, du destin en lieu de quoi débarque souvent le paranormale, etc. L’immuabilité en somme. Ainsi va la vie.


Il est vrai que peu d’hommes donnent l’impression d’être romantiques, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne veulent pas l’être! C’est plutôt qu’ils ne pensent pas l’être. Ils hésitent à tenter de l’être parce qu’ils perçoivent le risque d’être humilié ou d’échouer comme trop grand. Les femmes peuvent beaucoup améliorer la confiance de leurs maris dans ce domaine en encourageant leurs tentatives et en définissant autrement ce qu’est le romantisme. Par exemple, une femme peut rechigner à suivre son mari dans un magasin de bricolage, mais elle pourrait aussi y voir une invitation à s’échapper de la maison pour faire quelque chose avec lui. N’est-ce pas romantique?

Le problème c’est que désormais j’ai le sentiment qu’on ne partage plus rien. Il ne propose plus du tout qu’on se voit, ne m’appelle plus si je ne lui demande pas et esquive souvent quand je le fais (on ne se parle au téléphone qu’une fois par semaine environ alors qu’avant c’était plusieurs fois par jour) et ne répond plus quand je pose des questions qui nous impliquent, même un peu, à court ou moyen terme alors qu’avant il se projetait à long terme avec moi. Nous continuons à nous voir en soirée quand on va dans les mêmes sorties, il est alors toujours aussi amoureux en apparence mais ce sont nos seuls moments depuis bientôt 3 semaines.
×