J’ai vécu une histoire où le mec m’a quitté puisque par rapport à lui je suis trop belle pour être sa meuf, il me l’a pas dit franchement mais ce q j’ai compris d’après des amis et c’était vrai la différence physique était flagrante !!! Par peur que je serais infidèle et un jour il va craquer pour moi et je serai sûrement d’après ces soucis avec qqun plus charmant donc il a préféré s’éloigner pour ne pas souffrir ultérieurement!!!!comme même il a bien fait 🙂

Heureusement, donc ! que les neurosciences ne prétendent pas statuer sur l'existence ou non de Dieu. D'ailleurs, après mes dix-sept ans, j'ai quitté l’Église dans laquelle je trouvais des satisfactions théâtrales de lecteur, à la messe. Je découvrais Nietzsche et toute la philosophie pendant mon bac économique et social. Puis, pendant mes études de Lettres, je creusais la philosophie et les sciences humaines en profondeur, ne lisant de mes études de Lettres que le programme... La littérature entière nous parle de mœurs, de morale au sens de hiérarchie des valeurs, d'expériences et de comportements humains. Et notamment aujourd'hui, qu'on le place dans la littérature ou la paralittérature : le genre du polar. Tandis que la SF et l'anticipation imagent des réalités contemporaines peu sensibles (Orwell, Huxley) et l'horreur, le merveilleux et la fantasy des réalités archétypiques de la psyché (King, Troyes, Tolkien)... Bref, philosophie et sciences humaines m'ont porté dans l'obtention de mes diplômes, et je peux vous dire que de la mécréance, j'en ai bouffé et j'y ai adhéré plutôt cent fois qu'une.
Je voyais un homme de temps en temps (sex friend) il voulait d’une relation sérieuse et moi aussi. Je me suis aperçu que je me suis attaché à lui sentimentalement . Comme j’ai tardé à lui avouer mes sentiments il a apparemment trouvé une femme qui a réussi la ou j’ai raté d apres ce qu’il m a dit… Il dit qu’il a des sentiments pour moi mais que maintenant il s est engagé avec l autre personne et qu’il ne veux pas lui faire de mal parce que je me réveille trop tard… Il ne veut pas me sortir de sa vie… Je suis perdue dans son comportement… Que dois je faire pour le récupérer ????
Bonsoir Alexandre, bah voilà mon problème j’ai rencontré un homme y’a environ 1mois le mec me plaisait avant alors ce qu’il parie lui aussi… Mais sauf qu’il me dit a chaque fois qu’on est pas ensemble commençant par se connaître d’abord et on verra ce que l’avenir nous prépare, au début j’étais d’accord parce que ça m’a déjà arrivé et on finisse par être ensemble
Moi je parle de l’engagement dans le sens où c’est TOTAL, c’est-à-dire que la personne donne la priorité à son couple. Je pense qu’il y aura problème, si le partenaire n’a pas les mêmes priorités. Pour sa carrière par exemple, l’un délaissera un peu sa vie à deux et l’autre peut trouver ça blessant, à moins qu’il ne fasse pareil avec sa propre vie professionnelle.

Mon histoire est assez longue et compliqué. Cela va faire 4 ans que je suis avec un homme, il a emmenagé chez moi 1 mois après notre rencontre. Je me suis vite aperçu qu’il me trompait une fois, deux fois puis encore et encore. Chaque fois il m’a dit que ce n’était pas vrai alors que j’avais des preuves etc…. Et à chaque fois il m’a quitté et je lui ai couru après. Aujourd’hui notre relation est toujours en sens unique, il vient d’acheter sa maison pour lui et ses enfants sans parler de séparation mais je ne comprend pas. Au début il me parlait mariage, enfant, maison mais au fil du temps je me suis aperçu que rien de tout cela n’existerait. Mais dès le début je lui ai montré mon amour et je l’ai toujours pardonné, c’est peut être pour cela qu’aujourd’hui il pense avoir tout les droits. Je suis assez perdu et je ne suis plus sûre de rien, ni de son amour pour moi, ni de notre futur. Que dois je faire? Laisser tomber et passer à autre chose ou tenter quelque chose? Je ne sais plus.

« Pour ma part, je suis restée en très bons termes avec mon ex, avec qui je suis sortie pendant deux ans et demi après le lycée. Nous avions alors une relation de confiance très forte, et nous nous connaissions bien. Nous nous sommes séparés parce que nous n’étions plus amoureux. On s’entendait toujours bien, mais il ne restait plus que de l’affection due à notre relation, plus d’amour.
Je suis avec mon copain depuis 6 mois (on a la quarantaine), les 3 premiers mois ont été idylliques (il a été tout de suite à fond et se projetait déjà énormément avec moi, tout semblait organisé dans sa tête) malgré sa situation un peu compliquée (il vit toujours sous le même toit que son ex en attendant qu’elle accepte enfin la séparation mais c’est terminé entre eux depuis plusieurs années). Il a commencé à devenir distant ensuite quand la séparation a commencé à réellement se profiler (rupture du PACS, discussions concernant la maison et la garde des enfants etc et prises de tête car son ex et lui ont beaucoup de rancœur…). Il a commencé à visiter des maisons et à se renseigner pour son crédit. À ça s’ajoute des démarches qu’il doit faire pour régler la succession de son père décédé il y a un an…
Nous nous sommes revus pendant la periode de Noel, où pendant une après midi nous étions en ville tous les 2 pendant 4h, puis avec des amis pour leur annoncer en face notre séparation, puis même le soir passé une soirée avec d’autres, en parlant un peu de notre séparation rapidement au début. J’ai fini par la ramener chez ses parents vers 5h du mat, où après une tentative de compréhension de ma part sur ce qui se passait dans tête, elle s’est effondré en pleure sur mon épaule. Fille introvertie, n’exprimant que très peu oralement les choses. Première fois où je l’ai vu pleurer.
De la même manière, si le séducteur avait dû enchaîner sur « je vis près de Lyon mais j’ai grandi à Paris », il aurait dit « et tu préfères quelle ville aujourd’hui ? Paris, c’est pas mal pour le stylisme, non ? ». Le séducteur est attentif, il fait référence à des éléments qu’elle lui a communiqués un peu plus tôt, il est totalement concentré sur ce qu’elle dit.
Bonjour Alexandre j’ai un soucis qui m’inquiète. Il y a deux ans J’ai rencontré un mec sur le net un dimanche soir après une longue causerie il me dis qu’il m’aime bien ,qu’il me garde pour le mariage. On a échangé nos contacts et depuis lors on s’appelle souvent. Il m’écrit parfois . je ne sait comment j’ai réussi à tomber amoureuse de lui. Il arrive souvent que j’aille sur le net chercher des compatibilités entre les prénoms les signes astrologiques…car il me plait vraiment. Ce qui me déconcerte c’est que par moment il est choux et quelques temps après il devient étrange. Il ne m’appelle plus, rien du tout aucun signe il ne repond pas a mes textos. On a pas encore eu l’occasion de se rencontrer car il a du boulo me dit il souvent. Il a été muté au nord du pays. Je voudrait qu’on se donne une chance mais j’arrive pas à trouver le meilleur moyen d’y parvenir. Svp aidez moi ça fait deux ans que ça dure!
J’ai le dons de compliquer les relations,meme quand elles peuvent rester simple et souvent je veux toujours tout, tout de suite sans prendrele temps de bien comprendre et de bien connaitre l’autre avant, mais c’est certainement par ce que je suis une eternelle amoureuse et sensible en meme temps et je m’attache beaucoup vite qu’a une personne quand elle me plait vraiment, mais je reste une personne entiere qui s’est ce qu’elle veux et qui ne saitpas faire semblant,nidans la vie, encore moins en amour.
Mariée depuis 11ans avec un mari tres froid et distant avec lui je connais pas de câlin ni de tandresse je lui et parler tant de fois sans succès le seul moment qui m’approche c pour le sex sinon j’existe plus ,je souffre boucoup de cette situation jai tout essayé,s’éloigner et l’ignorer s’approcher et donner d’affection rien ne marche ,par contre il s’occupe bien de nous moi et mes enfants et se n’est pas quelqu’un qui va ailleurs c boulot maison voilà aider moi svp merci

Dés que je commence à lui parler d’amour, il dit qu’il faut arrêter car il somatise par la suite… aprés avoir insister lourdement j’ai fini par passer la soirée chez lui il y a 15 jours et nous avons franchi le pas. Depuis je le sens froid, je n’arrête pas de le harceler (erreur de débutante) pour le rassurer mais il dit que c’est plus fort que lui, mal au ventre, des pensées chaotiques sur l’avenir etc…


Le pire serait que le silence s'installe, signifiant de fait l'arrêt de la relation. Plus le silence dure et plus sa sortie devient complexe, combinant une éventuelle peur du rejet et un orgueil mal placé. On imagine à quel enfer cela peut mener au sein d'un couple cohabitant... tout en sachant que cette complicité malsaine nécessite deux partenaires qui l'acceptent.
Bonjour Mr Cormont, alors c amina j’ai 29 ans je suis mariée depuis 2011 et j’ai un enfant de 2 ans et 8 mois.. alors dés la période des fiançailles j’avait des problèmes avec mon mari et je croyais que c’était dus au stress des préparations mais les premiers mois du mariage les problèmes persistaient mais encore une fois je me disais que c’était peut être dû aux problèmes qu’il avait au travail car il a été sanctionné pendant 7 mois, et j’étais patiente avec lui malgré qu’il était à cette période là sans revenu mais comme je travaille je trouvais pas de problèmes … et une fois qu’il est devenu entrepreneur ça s’est calmé mais tout juste après les problèmes avec sa famille commencent … je suis passée par de très grands problèmes à cause de ses sœurs et le jour où j’ai décidé de couper mes relations avec elles, je vais beaucoup mieux et dire que je garde toujours contacte avec ses parents….
Il étouffe, il écrase et il flingue. As de la critique, il dévalorise non-stop, en tête-à-tête comme en public. Votre cuisine, « C’est pas Robuchon ! » ; vos trois kilos perdus sont salués d’un « Tu voulais pas te mettre au régime ? » ou « Tu n’as plus de seins ». Persuadé d’être un érudit, il impose son point de vue en expert omnipotent. De la géopolitique à la coloration capillaire, il surpasse l’émissaire de l’Onu ou la baronne Nadine de Rothschild, et pointe vos erreurs aussi promptement que Jackie Chan. Résultat : on s’éteint à force d’autocensure.
On s’est pris la tête par message, et depuis (c’était il y a deux jours) j’ai ouvert les yeux. Je le laisse dans sa réflexion. Qu’il revienne ou pas, tant pis (ça me fait quand même mal de me dire qu’il est petit à petit en train de s’éloigner vraiment de moi, sans rien dire en plus mais je prends le risque). Maintenant je vis pour moi, et non plus dans l’attente de ses nouvelles.

Comment se libérer d'un fantôme ? C'est bien ce qui est difficile dans le silence : l'autre n'est plus là pour "répondre" et ainsi opposer sa réalité à votre imaginaire. C'est comme si vous étiez devenue aveugle, ne pouvant vous fier qu'à votre imaginaire pour chercher à tâtons une réalité à laquelle vous accrocher. Mais vous ne trouvez rien de tangible et vos questions restent sans réponse.


Et j’ai honte de l’admettre, mais en fait, j’ai DONNÉ les deux « excuses » mentionnées auparavant PLUS d’une fois... et après avoir commencé à voir les choses autrement, grâce à des années qui m’ont permis de me comprendre et de comprendre d’autres hommes, j’ai enfin réalisé que ce n’était jamais ce que je voulais vraiment dire, quand je disais cela... et c’est pareil pour les autres hommes.
On pourrait en fait comparer sa vie à un jardin. On ne fait pas entrer n’importe qui dans son jardin pour y faire n’importe quoi. On ne laisse pas le premier venu saccager nos plantations, balancer des déchets partout etc. Ça, ça paraît logique. Pourtant dans la vie, on n’applique pas toujours ce principe, et on se laisse envahir facilement par des gens qu’on croit nos amis…
Reste que votre article mérite d'être servi aux croyants plutôt cent fois qu'une, parce que les croyants sont eux-mêmes trop souvent... des mécréants. Cela dit, chrétiens, ils admettent être des "pécheurs" aussi. De toute évidence, ils pèchent en cette matière contre les trois premiers commandements, qui condamnent l'idolâtrie. Mais, que voulez-vous, nous sommes humains. Et, si l'on croit que Dieu a un plan pour chacun de nous, le vôtre sera de nous rendre vigilants. Toutes mes sincères, profondes et chaleureuses félicitations car, le saviez-vous ? si l'on croit en la vertu du baptême pour l’Église catholique, par lui, nous sommes tous à la fois rois, prophètes, saints et messies.
Nous nous sommes avoués nos sentiments. On parlait d’avenir possible entre nous. Il avait l’air franc, sincère et sûr de lui. Peu de temps après, les messages se sont fait un peu moins fréquents et un peu moins tendres. C’est quelque chose que je n’ai pas saisi sur le coup, je l’ai vu avec le recul. Un week-end où je suis allée chez lui, c’était toujours super, mais je le trouvais légèrement songeur. La distance nous peinait. Le bonheur d’être ensemble était cependant si fort… en tout cas pour moi. J’étais persuadée que pour lui aussi.

et le silence installé pour rompre la relation ( celui que vous évoquez em fin de texte)?? Comment désamorcer?? c'est un silence = refus de s'exprimer parce que l'autre ne parvient pas - plus- a 'écouter' ce qui est exprimé, ceci parce que cette demande d'être 'écouter' est une demande 'd'approuver' des atitudes de dépendances de tous types. Réponse finale = silence + refus de rencontrer un professionnel, + enlisement dans la/les dependances, sorte de 'mort' (par exemple rester toute la journée dans la pénombre en regardant des series TV ou en faisant des paciences). Accepter le silence de l'autre, combien de temps? Servir de punching-ball ou dire 'oui tu as raison' à des discours de dépendance ne me parait pas sain. Y-a-t-il encore une issue a deux?
Des courants mystiques sont apparus dans toutes les grandes religions - judaïsme, islam, hindouisme, bouddhisme, etc. La mystique chrétienne a pris corps à partir du iiie siècle avec les pères de l'Eglise, puis s'est développée au sein des monastères. Le mysticisme est particulièrement lié aux ordres monastiques, mais aussi à des mouvements semi-religieux comme celui des béguines.
Alors peut-être que je semble capricieuse, que j’ai des exigences élevées, mais pourtant je pense que je suis capable d’aimer quelqu’un pour tous ses aspects, les bons, les moins bons. Je ne pense pas être égoïste et je ne supporterais pas de faire du mal à la personne que j’aime ou que j’ai aimée. C’est pour ça aussi que j’attends pour le « je t’aime ». C’est à mon sens un mot très fort, une sorte de promesse que je ne veux pas faire sans être sûre que je le ressens vraiment, que je ne vais pas ensuite agir en contradiction avec cette parole. Dire « je t’aime » ça peut d’une certaine façon donner l’impression que c’est bon, que l’autre a réussi à nous « conquérir », que « c’est dans la poche » (je met des guillemets car je trouve ces termes un peu tristes). Alors que finalement, ma vision des choses, c’est qu’il faut toujours se reconquérir, ne jamais penser que c’est acquis, sinon c’est là que le désir commence à s’éteindre. Alors bien sûr, il y a plein de manières de montrer à l’autre qu’on l’aime, et je ne m’en prive pas, seulement, le formuler, je trouve que ça a tendance à « figer ». A cause de toutes les images clichées qu’on a en tête, le « je t’aime » a pris un peu le sens de « je t’aime pour toute la vie », comme un état permanent, alors qu’il devrait signifier « je ressens de l’amour pour toi » comme une sensation au moment présent.
Ce sentiment océanique a été décrit par de nombreux mystiques qui ont fait des expériences similaires, qu'elles soient religieuse ou profanes. Mais c'est à la religiosité indienne que le sentiment océanique est souvent assimilé. R. Rolland s'intéressait d'ailleurs beaucoup à la mystique indienne. L'Inde a exercé une fascination sur bon nombre d'Occidentaux, séduits par sa spiritualité. Avec la vogue New Age, beaucoup vont partir en Inde pour espérer y faire l'expérience - pratique mystique et drogue aidant - de ce sentiment océanique.
rhoooooo c'est comme ça que vous fonctionnez les hommes!!! piouuuuu ben maintenant je comprends pourquoi les femmes préfèrent de plus en plus leur sexe toys!!!!! vous offrez une relation pas plus enrichi que lui enfin de compte!!!!! 20 rencontres à la semaine, 240 a l'année!!!! et ben dites donc c'est l'industrie!!!! je donne rarement mon numero mais la franchement je le donnerais plus! car de savoir qu'il y a une liste de 239 avant moi!!! non merci!!!! bon courage les gars....

Et puis on n’arrête pas de trouver quelqu’un attirant du jour au lendemain parce que c’est fini — la preuve, beaucoup d’ex font l’erreur (ou pas) de recoucher ensemble ou du moins d’avoir des contacts plus qu’amicaux. Pour moi c’est malsain ce genre de relation, parce qu’il y en a un qui a plus de sentiments que l’autre et ça finira par le faire souffrir. »
Dans l'euphorie de la rencontre, les femmes auraient tendance à tout raconter à leur bien-aimé... Mais il est parfois préférable de ne pas trop en dire. Vous aurez bien le temps de lui raconter votre enfance en détail, le traumatisme de votre mauvaise note ou de votre copine qui vous a joué un mauvais tour au collège. Ne confondez pas votre nouveau chéri avec votre meilleure amie ! Préservez également votre cocon. Si l'histoire perdure, vous aurez tout le temps d'organiser des dîners avec les parents, les tontons, les cousins, etc. Une autre règle absolue est de ne jamais trop parler de ses histoires passées. Votre nouvel amoureux n'en a rien à faire de vos anciennes relations amoureuses et sexuelles. En général, les hommes préfèrent ne rien savoir. Dans tous les cas, il est important de ne pas jouer de rôle et de rester vous-même. Sinon, vous serez vite démasquée.
Ça fait un an et quatre mois que je suis dans une relation amoureuse avec quelqu’un , il m’a demandé qu’on fasse une pause au mois de février à cause de ses problèmes (perso) et cela a duré environ deux mois , ça m’a choquée et après il m’a suppliée car je lui ai dit que je ne vais plus continuer et on s’est remis ensemble et je me suis sentie bien avec lui , et durant le mois de septembre on a eu quelques différents de temps à autre au téléphone alors , on s’est pas rencontré durant deux semaines et on allait se voir , cela n’a pas marché et pretextant qu’il n’a pas pu me localiser, j’étais fachée par ce que je m’y attendais a ce qu’il me dise la vraie raison et puis je lui ai dit qu’avec mon ex cela n’était pas ainsi… Notre relation finit par s’affaiblir et il m’a écrit pour me dire que l’on s’arrête la jusqu’a ce qu’on puisse réaliser si l’on peut vraiment rester ensemble, au début ça ne m’a pas choqué mais maintenant je sens qu’il me manque énormément que dois je faire dans ce cas?
Certaines femmes ne peuvent entrer dans une pièce sans que tous les hommes ne puissent s’empêcher de tourner la tête et de prêter attention à elles (sans que ce soit de façon négative et « sexuelle ».) Apprenez ce qu’est « cette chose » que ces femmes ont et comment avoir cette capacité vous aussi, sans vous sentir ni agir de manière « ringarde » ou facile.

j’ai besoin de votre aide , j’ai 24 ans et lui 29 ans je suis en couple depuis quelques mois au début c lui qui court derrière moi et il m’appel tout le temps et s’intéresse a moi mème il me dit pourquoi que j l’appel pas pour donner mes nouvelles et tout .. il voulais vraiment s’approcher de moi et dés que j’ai commencé a m’intéresser a lui et on se voient tjrs , je commence a m’attacher a lui et lui aussi mais après ces dernier temps il a changer il m’appel pas comme avant méme si je l’envoi un msg chou, soi il répond avec quelques mots froid soi il me répond pas il m’appel juste quand il veut me voir il me dit que je lui manque et tout.. et dés que je le voix on passent des beaux moment ensembles chez lui mais on fais pas l’amour mais juste des bisou des préliminaire pack je suis vierge et je veux me préserve au mariage , et après quand je rentre je perd tout le contact il recommence et m’ignore et c toujours comme ça .. j’ai parler avec lui pourquoi tu as changé il me dit je suis comme ca tu connais que je travail et je rentre chez moi c la routine et toi tu es tjrs a la maison je sais ou tu es, j’ai pas besoin de t’appeler et j’ai confiance en toi tu es une fille bien etc.. ça me fai mal ça parce que je suis très attacher a lui et je veux qu’il me donne ce que je mérite de l’importance … mais je sais plus qui faire soi j le laisse soi je reste moi je cherche une vrai relation sérieuse pas une relation superficiel ou pour passer le temps .. 🙁
En effet, si Dieu a créé le cosmos, continue de le créer et le maintient incessamment dans Sa permanence, alors Dieu Se présente toujours et partout à ma sensation et ma pensée, sans jamais se réduire à ce que je sens et ce que je pense. Mais ce n'est pas tout : si Dieu s'incarna en Jésus (la tradition parle de Père pour dire "Dieu éternel" et de Fils pour dire "Dieu incarné en un point de coordonné spatio-temporel précis" - en l'occurrence : ce juif de Jésus en Israël voilà 2018 ou 2019 ans, puisque les historiens ont découvert des erreurs de calcul dans le calendrier grégorien, - et enfin la tradition parler d'Esprit-Saint pour dire ce que je dis de la Création ci-dessus : "Sa permanence").
(suite du commentaire sur mon histoire avec l’americain) apres le seul truc qui me contrarie et qui me soucie c’est que maintenant j’aimerais qu’on communique plus, qu’on fasse plus de skype…car deja la semaine avec boulot et décalage c’est mort. sauf que lui aime bien notre rythme et dit qu’il n’a pas toujours le temps… et aussi il est de nature assez indépendant et solitaire avec des habitudes de célibataire (il a connu tres peu de femmes avec qui il a été naif et a eu des deceptions) ce qui explique peut etre son rythme lent de se coté la. je sais qu’il est par contre vraiment heureux et impatient de me rencontrer dans le reel. qu’il est aussi toujours prevenant quand il y a un imprévu ou quoi. dans le positif aussi, il compte me présenter en decembre à ses amis et à sa famille. mais voila dans mon impatience j’avoue que en attendant dans le virtuel parfois j’aimerais un peu plus de skype . certains me disent de laisser le temps que les choses vont évoluer et se decanter, de pas etre trop exigeante et en demande des le départ… mais le truc c’est que je veux qu’on soit investit tous les 2 et aussi dans la communication au vu de la distance et pas passer au second plan apres sa serie du dimanche par exemple, car avec ses habitudes pour lui les skypes c’est toujours le samedi…donc voila j’aimerais votre avis
Ceci dit, après lui avoir parlé de son manque de « signes affectueux » de sa part hier, j’ai été rassurée. C’est quelqu’un qui me donne envie de m’améliorer, qui pense comme j’aimerais un jour arriver à penser, mais le plus bizarre : c’est quelqu’un chez qui je ne veux rien changer, je veux juste qu’il se « lâche » et abandonne ses peurs à mes côtés, au fur et à mesure. Mais c’est quand même très difficile, pour moi qui ai l’habitude des mecs autocollants, des relations plutôt fusionnelle ou tout du moins, des mecs beaucoup plus démonstratifs, de me faire à un caractère de célibataire endurci par la vie… Je ne comprends pas toujours sa façon de voir les choses, je lui ai dit, et il a eu l’intelligence de me répondre « mais moi je peux comprendre que tu n’ais pas la même vision des choses que moi, et je l’accepte. Alors si quelque chose te dérange, dis-le moi. »
A l’époque, les transis d’amour me rasaient. Le lendemain, il m’a téléphoné, et je me suis fait le coup classique : "Pourquoi il ne serait pas différent avec moi ?" Pendant deux mois, on a passé presque toutes nos nuits à faire l’amour. Ensuite, la Berezina a commencé ! (Rires.) J’avais de plus en plus souvent sa messagerie, il s’était mis à filtrer mes appels, travaillait soi-disant tout le temps, recommençait à voyager, à avoir des dîners professionnels... Ce qui ne l’empêchait pas de finir chez moi, ivre, à 3 heures du matin, quand il ne voulait pas rester sur un râteau...

Je l’ai rencontré (ami en commun) il est séparé depuis 1 année mais à très mal vécu cela. Il ne voit que moi, il m’apprécie, on passe de superbe moment, mais il me dit qu’il peur, qu’il veut être sur et ne veux pas se lancer et que cela ne fonctionne pas. Il donne peu de nouvelle, moi aussi du coup, mais quand on se voit on se voit. Je veux bien prendre mon temps… Mais comment faire !!! il a peur oui, mais chaque histoire est différente non !?
Une fois que vous avez réalisé que souvent, les hommes sortent constamment avec des femmes, connaissent énormément de femmes différentes, et ont eu plusieurs relations dans leur passé qui ne se sont pas bien passées pour eux non plus, vous commencerez à vous rendre compte qu’ILS DOIVENT COMMENCER À VOIR SE DESSINER DES MODÈLES COMPORTEMENTAUX dans la manière qu’ont les femmes de se comporter avec eux... semblables aux modèles comportementaux que vous voyez chez les hommes.
Contrairement à beaucoup de sites de séduction, nous ne vous conseillons pas d’agir comme ci ou comme ça ! A partir du moment où vous aurez réussi à obtenir un deuxième rendez-vous et où vous commencerez à réellement séduire la fille que vous avez en face de vous, alors, vous devrez IMPROVISER ! Ne réfléchissez plus ! La femme qui vous intéresse a été charmée, elle est dans un élan positif et vous ne pourrez pas vous forcer à avoir un comportement de séducteur pendant des heures si ce n’est pas dans votre nature. De plus, les femmes apprécient la spontanéité et être « en mode séduction » ne peut pas fonctionner plusieurs fois de suite. C’est donc à ce moment-là que Tout sur les Femmes a terminé son « travail ».
Ça se voit un peu dans la phrase « laisser traîner le moment de dire : je t’aime ». Cette expression : « je t’aime », est un peu une étape frissonnante dans la vie d’un couple, parce que ça fait plaisir à entendre, ça provoque des battements de cœur affolés (et on connait la suite…). Mais limiter comme ça ce plaisir… pas sûr que ce soit une bonne idée. Tu vois, mon mec est là quand j’en ai besoin, il sacrifie parfois des choses qu’il aime pour moi, et sa gentillesse, son respect, disent mille fois plus « je t’aime » que ses propres paroles (malgré nos périodes de guerre froide…grrrr). C’est évident quand on s’aime, on a envie de dire à l’autre qu’on le sait pertinemment, pas besoin d’une banderole ! Et le bonheur de cette relation à deux, est selon moi, plus plaisant et plus beau que le seul plaisir d’une phrase qu’on entend pour la première fois.
En effet, la prochaine étape est de lui faire part de votre désir de s’engager dans une relation plus sérieuse et plus officielle. Ce n’est pas la peine de trop insister ou de faire pression sur lui. La patience est de mise et on doit respecter le rythme et les envies de l’autre. Adoptez une tactique plus  subtile pour obtenir une réponse satisfaisante le plus rapidement possible. Commencez par exemple par lui dire qu’il représente tout pour vous et que vous êtes prêt à passer le reste de votre vie avec lui. Il faut ensuite trouver une bonne transition pour lui faire comprendre que vous voulez avancer dans votre relation. Si nécessaire, parlez-lui du bonheur des autres couples ayant déjà décidé de se marier ou d’emménager ensemble.

Particulièrement incompréhensible pour les femmes victimes de la baisse de libido dans les dernières années de leur couple, les hommes – et leur dénominateur commun H – sont ainsi faits qu’ils peuvent revivre des scènes anecdotiques de votre vie commune en y injectant une dose d’eros qu’ils n’avaient jamais ressentie dans le présent. C’est ce que j’appelle l’érotisation a posteriori. Ce que je trouvais passablement ennuyeux dans l’instant, quand il m’était acquis et offert sur un plateau, sans lutte, peut (et va) s’apprécier dans le temps à un rythme qui rendrait jaloux tout placement mobilier ou immobilier.
je suis du genre tres jalouse et possessive et cela est toujours l’objet de nos disputes.il est ami avec beaucoup de fille et ca m’enerve trop.ses ex et tout me fatigue.il n’est pas du genre romantique et j’ai besoin qu’il me montre beaucoup plus d’attention.a chaque que je lui parle de ca on se dispute.il ne s’inquiete jamais pour moi et ca me ronge.je suis sure qu’il n’aime que moi mais je ne sais plus quoi faire pour attirer son attenton vers moi et vaincre ma jalousie exessive.
Ne serait-ce pas génial si vous pouviez savoir ce que les hommes désirent vraiment chez une femme ? Et si vous pourriez vous immiscer dans sa tête, lui faire ce que VOUS voulez qu’il fasse et le faire penser que c’était son idée ? Étonnamment… C’est plus simple que vous ne le pensez… et les hommes VEULENT réellement que vous sachiez ces secrets. Vous découvrirez aussi pourquoi les hommes n’écoutent pas ET une technique facile que vous pouvez utiliser AUJOURD’HUI et qui le fera accrocher à chacune de vos paroles.

J’ai rencontré un homme sur un site de rencontre. On a discuté pas mal de temps avant de se voir. On a remarqué qu’on avait pas mal de points communs. On c’est vu 2 fois en un mois. Il est très attentionné, m’envoie tout le temps des messages. Et la mercredi il me dit sincèrement on devrait peut-être arrêter de se voir car on s’attache tout les 2 et je me sens pas prêt pour recommencer quelque chose j’ai trop de choses à régler dans ma vie. Il me dit ensuite qu’il aimerait qu’on se voit la semaine prochaine pour qu’on en parle. Et depuis plus de nouvelles. Je dois en déduire quoi? Que c’est fini?
Bref, il fait un test avec l’univers. Pour lui, s’i souffre suffisamment de la rupture et que longtemps après il pense à toi, c’est que tu es « la bonne ». Bref, un mec qui n’a rien compris à l’Amour, qui confond souffrance et tendresse et qui a oubliait qu’une relation se construisais peu à peu et dans le bien-être. Il veut provoquer les paillettes artificielles de la passion.
- Il peut sortir d’une relation pas encore totalement réglée. Il en veut encore à la personne avec qui il a vécu une précédente histoire, il y a des blessures pas encore refermées, le deuil n’est pas encore fait, ce qui l’empêche d’aller plus loin avec vous. Il peut avoir peur aussi de recommencer le même schéma qui l’a fait souffrir dans le passé.
En effet ...après un silence de 3 semaines qui semble long ...tellement long .J'ai essayé de prendre ce temps pour réfléchir moi de mon côté ...en silence . La rancune , l'amertume et l'indifférence ..très peu pour moi . Il faut accepter le libre-arbitre de l'autre . Et doucement....petit à petit ...un jour .."l'autre "...donne signe de présence...un mot ....une photo....doucement.....mais tellement mieux que l'indifférence.........
J’allais couper les ponts mais une de mes collegues, à qui je n’aurais jamais osé me confier par peur d’etre jugée, m’a fait des remarques par sms sur notre relation à tous les deux. J’ai fini par lui dire que ça se voyait (en pensant ca se voit que JE craque pour lui) et elle m’a repondu que ca s’etait vu tres vite qu’il m’aimait beaucoup, et qu’en me connaissant mieux il reflechirait à son couple, qu’il s’etait engagé trop vite, que si j etais arrivée plus tôt…
Croire en Dieu ou en une force supérieure m'a toujours titillé dans le passé et me hante encore aujourd'hui. Je pressens l'existence d'une force potentiellement présente inhérente à la nature humaine. Elle agit en nous comme un médicament . Elle est nécessaire et vitale à notre existence, car il fait partie de nos traits caractériels, de nos matériaux de construction. Elle est comme une thérapie potentiellement présente, et peut être utilisée au besoin par l'homme, soit consciemment ou inconsciemment. L'homme ne peut et ne pourra jamais se départir de ce quelque chose qui l'anime , qui lui donne force et espoir, et qui peut aussi le guérir de son mal de vivre ou l'aider à solutionner ses problèmes, car il fait partie de son ADN biologique, de son conscient et et de façon importante de de son inconscient.
Merci pour tous tes articles. Je vis depuis près de 3 ans une relation avec un homme plus âgé que moi (j’ai 32 ans et lui 49 ans-2 enfants) et nous habitons ensemble dans sa maison depuis 2 ans. Il m’a tout d’abord dit ne pas vouloir être à nouveau père au bout de 3 mois. Finalement, après quelques mois de montagnes russes, il me dit que je porterai son enfant et que je serai son épouse. Nous tombons d’accord pour que j’arrête la pilule en août 2017, il repousse à novembre et là, miracle, je tombe enceinte. Il achète même une bague de fiançailles. Malheureusement, je fais une fausse couche. Suite à cela, il se met de nouveau à repousser à deux reprises le moment de retenter le bébé. Arrivés au mois de septembre je décide de ne pas lui mettre la pression. Finalement, il me devance : il m’annonce en pleurs qu’il a finalement tourné le problème dans tous les sens dans sa tête et qu’il ne veut vraiment plus d’enfant. Il me dit que la seule chose qui pourrait le faire changer d’avis c’est la peur de me perdre. Nous avons décidé que je retournerais vivre quelques semaines dans mon ancien appartement afin de voir ce que cette distance allait provoquer en lui. J’ai décidé de ne plus répondre à ses messages (je l’avais plus ou moins prévenu). Je dois dire que c’est dur car il me sollicite plusieurs fois par jour avec des messages d’amour mais toujours aucune allusion au bébé. Et je souffre. D’ici une semaine, si rien n’a changé, je pense lui demander quelle est sa décision. Que penses-tu de ma situation et selon toi y’a-t-il un espoir pour qu’un déclic se produise (au risque de me répéter c’est lui qui décidé que l’on soit temporairement séparé pour « avoir la rage » et revenir)?
Je ne sais pas quoi penser de cette relation et j’ai besoin que vous m’éclairiez !!! Voilà, j’ai rencontré D dans un café, où ses copains faisaient un pari pour inviter une femme à boire un verre de champagne…C’est moi qui suit passer dans la rue ce jour-là…et j’ai accepté en compagnie de mon père de boire un verre avec eux… Sur ce, j’ai remarqué D parmi les 12 hommes qui se trouvait là…ensuite, avant de partir du café, nous nous sommes serrés la main et là un coup de foudre monumental…lui comme moi sommes restés scotché sur place. Il m’a dit qu’il était flic avant de partir devant mon père à côté…nous nous sommes dit au revoir et lui est resté un bon moment à me regarder de la rue à l’écart de ses copains, c’était très romantique…N’ayant pas son numéro de téléphone, j’ai décidé malgré le fait que j’avais peur de passer pour une fille facile, de me rendre au café (sur la recommandation d’une amie) pour donner au patron du café mon numéro de téléphone car D le connaissait très bien…au bout d’une semaine, j’ai eu un SMS de sa part en me disant qu’il souhaitait me voir…mais cela ne collait pas avec nos emplois du temps respectifs (lui étant flic et détective privé et moi dans mes études) et de fil en aiguille, nous nous vus 2 mois après…Dans son SMS il a tenu le discours suivant « « j’ai très envie de vous…voir !!! Mais peut-être êtes-vous en train de travailler ? « Pour tout vous dire, j’ai très envie de vous depuis que nous nous sommes vus »« en espérant de ne pas vous avoir choqué en étant aussi direct »… moi, j’ai répondu très évasivement car ne je m’attendais comme je lui ai dit à quelque chose d’aussi rapide et direct…
S’il ne raconte pas grand-chose – en ce sens qu’on ne peut déceler un fil conducteur à ce roman en mal d’intrigue –, Des hommes qui s’éloignent fourmille en revanche de toutes sortes d’idées, autant de critiques des multiples facettes de la société post-moderne dans laquelle nous vivons. Construit en agglomérant des clips de la vie quotidienne, Taillandier esquisse ses personnages dont les conversations tournent vite au dénigrement systématique de tout ce qui est, à un moment ou à un autre, admis par la majorité. Ainsi s’attaquent-ils à la conscience vertueuse des humanitaires, à l’omniprésence de la publicité, au discours unidimensionnel des médias, etc. C’est de cela, en fait, que ces hommes s’éloignent… et on peut se demander, à la fin, s’il ne vaudrait pas mieux bâtir une société sur ce qui unit les citoyens plutôt que de mettre en exergue ce qui les divise. Des hommes qui s’éloignent est un roman à lire, ne serait-ce que pour comprendre ce qui pousse certains individus à dériver vers l’extrême droite. Des hommes comme Xéni, par exemple, qui « attire l’amitié des hommes et l’amour des femmes, se dirige vers ce qu’on appelait jadis le nihilisme, et qu’on appelle aujourd’hui l’extrême droite. Il rejette les pieux mensonges qui nous permettent encore de vivre ensemble. Il s’éloigne ».

J'ai lu ton article très intéressant. Je vis actuellement une situation un peu particulière. J'ai fait la rencontre d'une fille récemment, nous avons accroché et nous nous sommes vus 3 fois avant qu'elle m'invite chez elle pour terminer la 4ème soirée. De mon côté j'ai passé une bonne soirée, je pense que elle aussi mais je n'en suis pas sur. Nous avons bien discuté je la trouve intéressante et ouverte c'est ça qui me plait chez elle. On a couché ensemble aussi. Mais le lendemain après l'avoir quittée je lui envois un petit texto pour savoir comment s'était passée sa journée et elle ne m'a pas répondu. Le jour d'après je passe un pti coup de fil en fin de journée histoire de prendre un peu des nvelles, mais pas de réponse. Ce n'est que le lendemain matin qu'elle m'écrit pour me dire qu'elle n'avait pas entendu le tel et me demandait si ma journée s'était bien passée. Je lui ai répondu en fin de journée, on a échangé 2,3 sms et je lui ai demandé si elle était dispo pour l'appeler (car les sms c'est pas trop mon truc, je trouve qu'on est pas spontané et je préfère appeler). Et là pas de réponse encore depuis 24h. Cela m'intrigue car je n'ai jamais rencontré ce genre de situation avec une fille. Cela arrive début en général mais pas après que l'on ait couché ensemble. Donc je me dis soit elle est full mais je ne le pense pas, peut-être qu'elle a senti que cela allait un peu vite entre nous et que ça l’effraie ou qu'elle veut mettre de la distance histoire de voir si je suis vraiment intéressé par sa personne pour la découvrir et pas seulement pour le sexe ou passer le temps, ou alors que je ne lui plais pas plus que ça. De mon côté je ne suis pas à tout prix dans la recherche d'une relation sérieuse ou quoi que ce soit surtout qu'elle est plus jeune que moi mais je ne peux pas nier qu'elle me plait beaucoup. J'ai envie d'apprendre à la connaitre. Je l'ai peut être un peu trop montré lors de la dernière soirée, j'ai été affectueux et j'ai sous entendu qu'on allait se revoir mais rien d'abusé je pense. J'avoue ne pas vraiment comprendre ce qu'elle cherche. Je comptais lui écrire un texto pour lui proposer d'aller prendre un verre ce soir mais je me suis dit que si elle ne répond pas à mes appels ou mes textos c'est qu'elle n'est pas plus intéressée que ça. Comme je suis pas du genre à courir après les gens j'aimerai bien avoir votre avis sur la question, ça m'évitera peut-être de perdre mon temps.
Donc, si Jésus-Christ est Dieu, et nous dit les choses de Dieu, à travers l'évangile et les écrits de ses témoins, " les Apôtres ", il est clair que Dieu aime tous les hommes et veut leur bonheur, leur " salut " ; il leur promet la vie éternelle : " Car Dieu n'a pas envoyé le Fils (Jésus) dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. " (saint Jean, ch 3, v 17).
Vous avez beau vous dire que c'est son intimité, qu'il a le droit de se toucher et que vous ne pouvez pas interférer entre lui et son meilleur ami, vous ne pouvez pas vous empêcher de vous demander si ces orgasmes solitaires ne trahiraient pas un manque. Afin de prouver une bonne fois pour toutes que masturbation n'est pas synonyme de misère sexuelle, Girls a demandé à trois garçons pourquoi ils continuent à se toucher lorsqu'ils sont en couple. 

"Avoir une grande bande d'amis qui seront potes avec votre femme n'est pas évident. Comme un entraineur de football, qui entend la foule hurler contre son joueur favori, on doit laisser quelques amis s'éloigner". En clair, la femme n'aime souvent pas les amis de son homme, le fait savoir, et son époux, par devoir, consent au sacrifice amical. C'est ainsi que selon lui, à la lettre "T" du répertoire familial, le vieux pote Teddy se voit remplacer par "Paul and Philippa Tidy, suivis par Susan and Stephen Trundle".
La première année a été très compliquée, car il est beaucoup plus âgé que moi et a déjà des enfants d’un premier mariage (divorcé depui. Du coup il ne savait pas s’il devait s’engager avec moi car ne savait pas s’il en voulait de nouveau. Finalement il décide qu’il me fera un enfant (juste un seul, mais ça me convient) et nous habitons ensemble a l’issue de cette première année de relation. Il commence alors à me patienter pour le bébé (il repousse à chaque fois l’echeance pour une raison) si bien que je n’arrete la pilule qu’au bout d’un an de «réflexion » (il me disait qu’il devait « faire son chemin »), soit 2 ans de relation donc. Je tombe enceinte dès le deuxième essai, ce qui est merveilleux. On parle alors de mariage et il va même jusqu’a m’acheter une bague de fiançailles mais sans me demander toutefois encore officiellement en mariage (je sais c’est très bizarre…). Je fais malheureusement une fausse couche. Au début il me disait qu’on recommencerait les essais dès que possible. Finalement nous tombons d’accord sur le fait d’attendre 4 mois. Entre temps nous parlons projets de mariage etc (je suis certes un peu plus « à fond » que lui mais il en parle aussi). Arrivés à l’échéance pour retenter un bébé il m’annonce de nouveau que ça ne lui convient pas. Il a besoin de sentir que c’est lui qui décide. Il ne veut pas faire de bébé cet été (nous sommes en juin au moment de la discussion). Je comprends que ça attendra septembre mais ça ń’est pas clair en fait… depuis nous nous protégeons donc toujours encore lors des rapports sexuels. Les sujets mariage et bébé semblent assez tabous. Je suis très mal intérieurement, n’en parle pas trop mais n’en sait plus quoi faire. À l’automne nous serons ensemble depuis 3 ans et j’avoue que je commence à perdre patience fasse à son caractère instable… Que faire?
Merci pour ces témoignages bouleversants. Quelle tragédie dans un monde soit disant moderne de ne pas pouvoir être soi. Je pense qu'il faut vraiment en parler afin que cela rentre dans les mœurs. Merci la WTF tram d'avoir cité Ellen Dégénères, mon idole ? cette femme a révolutionné ce combat dans l'audiovisuel aux Etats-Unis. Espérons qu'un jour, ce combat n'en soit plus un.
Au-delà de la fiction, les personnalités américaines semblent plus enclines à la visibilité. Ellen Page, Ellen Degeneres, Jodie Foster, Kristen Stewart (d’ailleurs je lance un appel à Kristen : elle peut m'envoyer un mail sur la wtf et je dîne quand elle veut avec elle). Elles sont de plus en plus nombreuses à faire leur coming out, laissant la possibilité aux jeunes femmes de s’identifier pleinement à elles. S’identifier, mais aussi s’accepter et, parfois, oser faire de même. Des role models essentiels, dont nous manquons cruellement en France !
On dit très souvent que le bonheur est communicatif et je vous invite à faire ressortir votre personnalité. Un homme réagit très souvent de façon primaire et pour qu’il vienne s’engager avec vous, c’est qu’il doit absolument se dire « c’est elle qu’il me faut ». C’est pourquoi je vous demanderai de ne jamais le mettre sur un piédestal et de toujours garder le contrôle de vos émotions afin que votre bonheur transparaisse toujours !

Après, remarque purement théorique, mais est-ce que les hommes n’ont pas tendance à s’emballer au début à cause du rôle de séduction active qui leur est attribué? L’implication dans la séduction est plus grande (ou du moins ressentie comme telle), du coup l’attente d’un résultat l’est aussi, on a envie que ça marche, la machine s’emballe (et on s’imagine un week-end aux baléares avec la fille qu’on aurait rencontré la veille), et au final, le tout s’essoufle? (Imaginez un mec lambda – pas un athlète de haut niveau quoi – qui piquerait un sprint, je ne lui donne pas plus de 200 ou 300m avant de s’écrouler mort de fatigue, dégouté à vie de la course à pied. C’est peut-être un peu la même chose pour les sentiments)
×