Bonjour, j’ai rencontré un homme il y a environ 4 mois qui se trouve être le voisin d’une amis nous avons sympathisé puit nous somme devenu très vite amis de la mes sentiment on grandi pour lui je lui est avouer il m’a répondu que se n’étais pas Réciproque qu’il me voyais vraiment comme une amis , (mais nous entretenons une relation intime en parallèle) il m’a dit aussi qu’il ne falais pas que j’esper plus de sa part. Nous avons continué à nous voir régulièrement En tant qu’amis et partenaires.. Il a souvent des paroles du genrs ( veut tu devenir ma femme ? Et la mère de mes enfant ? Il me dit souvent qu’il m’aime que je suis parfaite ect …) il vas m’apler Par des petite nom , je voie bien quil est jaloux quand je lui parle d’autre homme et mais lui ne se gêne pas pour me parler de ces ex ou futur conquête potentiel et il se montre très protecteur en vers moi. Part moment nous allons être très proche et d’autre très distant.. et quand je lui parle de notre avenir que j’aimerais bien être en couple officiel avec lui il me répète que sa ne sera pas possible qu’il tien a moi mais si il n’y a pas se (truc ) . Je tien vraiment a lui je ne veut surtout pas l’effacé de la vie car ces quelqu’un de formidable
« Cela ne peut fonctionner que si la relation amoureuse n’en a pas vraiment été une, plutôt un plan cul ou quelque chose de pas très sérieux. Ou si les sentiments ont disparu depuis longtemps au moment de la rupture. À partir du moment où il y a encore des sentiments forts, chez un seul des deux ou chez les deux, cela me paraît très compliqué de gérer une amitié après la rupture, pour la bonne raison que les sentiments laissent des cicatrices qui ne peuvent pas guérir si on continue de se voir.
Etre exigeante sans être menaçante, ne pas dresser un catalogue de reproches, mais expliquer ses propres difficultés : « La relation ne me convient pas, rediscutons de ce qui nous convient. » « Quand il s’agit de faux salauds, il est fréquent que l’homme ne se rende pas tout à fait compte de son comportement et qu’il soit exécrable parce qu’il ne sait pas mettre en mots le malaise qu’il ressent », résume Marie-France Hirigoyen.
Bonjour Pierre, et encore merci pour ce blog qui m'aide à comprendre bien des choses. Il faut dire que mon ami (ex-ami?) est, comme je vous l'ai dit, en thérapie depuis 3 mois, et j'ai moi-même participé avec lui, à 2 entrevues chez le psychiatre, où j'ai exprimé ma douleur et mes craintes face à ces silences, à son emmurement...Je n'aurais peut être pas du... Le psychiatre m'a tout bonnement demandé de "laisser faire"... 

Il me dit qu’il en a envie mais j’avoue ne pas trop comprendre son raisonnement. Pour moi, lorsque l’on est amoureux , on a envie d’avancer avec l’autre de construire avec l’autre et de passer de plus en plus de temps avec l’autre , alors malgré les obstacles, on fonce . Honnêtement, cela faisant plusieurs mois que nous en parlons pourquoi a-t-il besoin d’attendre encore un mois et demi deux mois , je ne suis pas sûre que cela change grand-chose non?! Il a peur de me perdre, me supplie de lui faire confiance, me dit qu’il est fou de moi mais qu’il se met beaucoup de pression tout seul!

On est capable de dire quelle photo notre moitié a liké mais on ne peut pas dire quel est son plat préféré ou bien la couleur qu’il/elle apprécie le plus. Encore une fois, il y a une problématique de communication, il n’y a pas assez d’expériences partagées ce qui rend la relation homme femme difficile. Au final et même après quelques mois de relation on laisse la routine prendre de plus en plus de place et ce n’est pas la solution.
Le ressentiment, c’est l’accumulation de l’influx (nerveux, émotionnel, rationnel, tout ce que vous voulez) qui vous permettra non seulement de partir, mais également de vous retenir de revenir quand les raisons 2, 3 et 4 sèmeront le doute dans votre esprit, faisant vaciller toutes vos certitudes et remettant en cause votre beau départ chevaleresque.
J’ai bientôt 32 ans, lui bientôt 34. Il a un très bon poste, est bien rémunéré, respecté. Je n’ai pas de travail mais un bon bagage. Il m’a déjà parlé de mon inactivité, ça n’a pas joué dans sa “projection”, il est ok avec ça. Je ne sais pas quoi dire pour apporter plus d’éléments, à part qu’il n’a pas toujours des erections de qualité. Il n’est pas traité pour ça et avant moi il occultait le problème. On en a parlé et ça semble aller beaucoup beaucoup beaucoup mieux mais il y a quelques ratés parfois. Il refuse d’en parler à un psy ou autre médecin car il n’y croit pas.
Si vous abordez votre homme en étant en colère, irritée, ou contrariée, il a moins de chance de réagir à ce que vous dites, voire même à faire attention à ce que vous dites. Il va simplement être le miroir de vos émotions. C’est pourquoi il est important de communiquer avec une attitude neutre, pour qu’il ÉCOUTE vraiment ce que vous lui dites et ne fasse pas que réagir à vos émotions.
Je sais que cela n’est pas foncièrement honnête, et que ça n’aide en rien la visibilité des lesbiennes dans notre société, mais je suis tétanisée à l’idée que ça se sache. Peur que leur regard change sur moi. Peur d’être réduite à mon orientation sexuelle. Au tout début de ma carrière professionnelle, j’ai connu des patrons ouvertement homophobes, qui me racontaient lors de la pause clope leur dimanche à la manif pour tous. Je mourrais d’envie de tout leur dire, de claquer la porte et de ne jamais revenir. Mais j’ai malheureusement un loyer à payer, et pas assez de courage pour tout quitter du jour au lendemain. Cela me pèse au quotidien car, généralement, j’apprécie mes collègues et je n’aime pas leur mentir de cette façon. Je suis contrainte de rester dans des rapports très superficiels avec eux, et ne m’épanche jamais trop sur ma vie personnelle.
Tout d’abord je te remercie pour ce que tu fais sur ce site car mine de rien , je crois que c’est grâce à toi ( et un peu à moi quand même , il ne faut pas se voiler la face lol ) que j’ai rencontré une belle métisse aux cheveux frisés comme je les aime … devenir ma petite amie. Cependant , il y a un hic. C’est une relation à distance avec 400km qui nous sépare , as-tu des propositions sur la chose afin que cette relation dur à long terme ? ( j ‘ai dit un conseil mais je vais peut être aller jusqu’à deux en fait –‘ )
D'autre part, l'homme dont je parle m'a déjà dit utiliser en général le silence comme moyen de rompre et semblait amusé de recevoir alors des dizaines de textos et d'appels qu'il laissait sans réponse. C'est la raison pour laquelle je n'en ai envoyé absolument aucun et que si je le fais, ce ne sera que pour prendre acte de la rupture, pour mon propre confort psychologique, et non pour recevoir une réponse positive de sa part.
Bonsoir coach . Je suis fiancé il y’a 1 mois il me veut vraiment des qu’on s’est vu la première vois on y est le coup de foudre alors des quand il est revenu il a demandé ma main directement il vit en France et depuis qu’il est partit on parle chaque jour il me consacre du temps ça me plaisait trop on se disait plein de choses et se racontais plein de choses depuis qu’on s’est vu la première fois . Il m’a dis qu’il m’aime qu’il a eu le coup de foudre de moi dès la première fois qu’on s’est vu bah finalement on s’est tout dis et avouer alors ça fait 1 mois qu’il rentré en France et comme je t’ai dis on parle chaque jour après dernièrement on trouve plus quoi dir on parle normal (ça va comment tu passe la journée … tu me manque …) on rigole bien ensemble on aime bien ça . Mais y’a pas quoi dir ni lui ni moi on trouve plus de sujet sur quoi parler et ça me rend mal à l’aise je veux qu’on reste toujours comme on parlait au début , mais au moins il me montre chaque jour qu’il a envi de moi qu’il me veut à ces côtés . Mais c’est toujours pas comme au début . Finalement je trouve que notre conversation commence à connaître l’ennui le fait qu’on parle pour une ou deux heures après il me dis qu’il va dormir car il travail la nuit oui je comprends ça et je ne lui dis rien au contraire je montre que je comprends qu’il doit se reposer etc . Et dernièrement il peut ne pas me parler toute la journée jusqu’au le lendemain ça m’énerve et j’ai peur que l’ennui et le fait qu’on trouve plus rien à se raconter nous font perdre la complicité qu’on vivait ,heureusement qu’il va venir ce mois pour me voir je suis très contente de ce fait ça va nous fair du bien !!. Alors coach aidez moi svp j’ai vraiment besoin de votre aide pour sauver la communication de mon couple et de rendre la complicité qu’on avait au début je veux rester toujours en communication avec lui , et si c possible proposez moi des sujet sur quoi parler et se raconter ou des trucs que je peux lui dir pour le pousser à parler et surtout qu’il m’avoue ses sentiments à nouveau car j’aime bien quand il fait ça . UN COUP DE MAIN COACH !!! HEEELP

Situation un peu particulière avec mon copain, cela fait à peu près 5 mois qu’on est ensemble mais il part à rome en février pour un erasmus de 4 mois. Pour lui hors de question qu’on reste ensemble pourtant il dit ne jamais avoir vécu ce qu’il vit avec moi et sa façon d’agir avec moi montre qu’il est très attaché. Il a peur de l’engagement et pour lui qu’on entame une relation à distance voudrait dire beaucoup.. Je ne lui mets aucune pression par rapport à ça même si il sait que moi je voudrais continuer notre relation.


Pour une mystérieuse raison, la première réaction face à une relation qui s'annonce bancale est rarement de s'en délester. Au contraire, on aurait plutôt tendance à lui trouver toutes les excuses imaginables (parce que oui, s'il a vraiment eu beaucoup de boulot, c'est normal qu'il ait mis deux jours à répondre à mon texto). Halte à la perte de temps et d'énergie : les choses sont bien plus simples que vous ne l'imaginez. Soit il/elle veut, soit il/elle veut pas. Et il existe des signes irréfragables qui prouvent que votre conquête ne compte pas s'engager.
Donc, ce qu’on appelle les plaisirs du couple, ces frissons qu’on nous montre à la télé, et qu’on ressent surtout dans la séduction, ne sont pas fait pour durer. Rien contre, mais il ne faut pas s’imaginer que la vie de chaque jour est faite comme ça, pour ensuite rompre avec une fille ou un mec qui nous aime simplement parce qu’on « s’ennuie » ou parce que ce n’est pas comme ça qu’on imaginait la vie à deux. Parce que si on va chercher ailleurs, ce sera pareil : même processus, même scénario, frisson de la séduction, rencontre et couple, ensuite on ne sait plus quoi faire. C’est juste qu’on ne sait pas vivre à deux, n’allez pas chercher plus loin.

Alors bon, ce mode de fonctionnement convient probablement à des gens, mais après on est tous différents et on a tous des attentes différentes de la vie. Pour ma part, l’essentiel dans une relation ne réside pas dans la longévité de celle-ci mais dans le bonheur qu’elle nous apporte, dans le fait que chacun puisse apporter quelque chose à l’autre, dans le fait qu’on ne ressente pas la relation comme un sacrifice (sacrifier d’autres relations pour conserver celle-ci par exemple).


L'autre n'a pas de raisons de devenir soudainement égoïste, sadique ou manipulateur. Pourtant, d'une certaine façon, il le devient quand même, sur ce point précis, mais pas volontairement. Ces réactions sont autant de moyens d'éviter d'être lui-même en souffrance. Car la parole, les explications, peuvent engendrer une grande difficulté à se dire, donc une souffrance. Parler c'est se dévoiler, c'est montrer à l'autre et à soi-même des failles, des faiblesses, peut-être des lâchetés.

Comment « mesurer l’envergure » d’un homme et savoir s’il est le bon pour vous à long-terme, ou s’il est quelqu’un avec lequel vous devriez vous limiter à « quelque chose d’amusant et une passade ». (Il est important que VOUS commenciez à décider de la direction que prennent vos relations... et vous allez désormais prendre le contrôle parce que vous saurez IMMÉDIATEMENT le type précis d’homme auquel vous avez affaire.)
Effectivement, votre histoire a commencé très rapidement et le fait de parler d’engagement, de projets n’était pas la meilleure solution. Pour qu’un homme s’engage dans une relation il faut du temps et surtout ne pas le précipiter. C’est maintenant à toi prendre ta décision si tu veux revenir vers lui ou pas. Si tu souhaites le retrouver il ne faudra pas être celle qui parle immédiatement de projets mais prendre le temps de vous connaitre.
Je décide de quitter la France et sa paperasse, ses normes et ses exigences qui rendent tout ce qui pourrait être simple , compliqué et lassant. Celui que j'admire n'est pas celui qui quitte tout pour partir au bout du monde comme je m'apprête à le faire. Non, celui qui est vraiment à prendre en exemple est celui qui brave toutes les contraintes pour s'autosuffire. Celui qui sait troquer, qui apprend et qui enseigne, qui se détache du conformisme pour agir à l'image de ses propres valeurs. Celui-là est courageux, bien plus courageux que celui qui fuit. Car oui, je fuis et je l'assume. Je préfère remettre mon destin entre les mains du hasard sur une terre lointaine. Non pas que j'espère y trouver un quelconque eldorado, mais j'espère y retrouver la solidarité, le partage et l'amour.
Mais dès qu’on en vient aux sentiments, je suis un peu mitigée : il n’est pas démonstratif, ni dans ses paroles, ni dans ses gestes. Quand je lui en ai parlé, il s’est excusé et m’a dit que c’était un de ses défauts, mais qu’il ne voulait pas que j’en souffre et que si j’avais des doutes je pouvais lui en parler. Parce que bien sûr, j’ai précisé que si il n’y avait quasiment jamais de signes affectueux de sa part, comment est-ce que je pourrais savoir qu’il est bien avec moi ??? Ok, il traverse la France pour moi, je vois bien qu’il est bien avec moi, mais au quotidien, ça peut vite laisser place aux doutes (est-ce qu’il « continue » pour voir ce que ça va donner ou est-ce qu’il est réellement heureux ?).
Je suis avec quelqu’un de comme ça je pensais que j’avais un problème et en lisant votre article j’ai compris que non donc je vais faire en fonction de moi surtout. Il ne veut pas s’investir car il a peur de perdre son indépendance mais quand il parle il dit qu’il veut changer. J’ai compris que je devais rester moi même avant. Je voudrais savoir comment faire pour passer à autre chose je n’ai plus envie de continuer avec lui car plus j’avance dans la relation moins je serais heureuse et surtout je suis heureuse sans lui parfois je ne sais plus quoi faire et ou j’en suis
Vous en êtes à deux mois, ces questions d’engagement évolueront probablement par la suite. Je comprends qu’après l’engouement dans ta précédente histoire, ce soit un peu difficile de fonctionner autrement. Mais, s’il ne se refroidit pas à ces questions, c’est déjà la preuve qu’il tient à toi et qu’il pense que ce n’est simplement pas d’actualité de parler de tout ça…
Parfaite complicité avec Lui dans nos échanges mails et téléphoniques, Jamais trompé mon mari. Nuits blanches.Tout pour ma famille (je suis le pilier de ma famille). Mais énorme besoin de savoir si c'est toujours le même homme que j'ai connu, aimé, attendu. Enthousiasme de sa part, gigantesque angoisse pour moi (le reconnaitraI-je? ai-je changé? nous plairons-nous encore? et après?). Pasde culpabilité parce que j'avais le sentiment d'avoir rempli au maximum mon rôle d'épouse, de mère, et d'amante. Mon mari m'aime mais la vie est vraiment extremement difficile à ses côtés.
Tant qu'on est préoccupé par ses propres complexes, ses propres peurs (je comprends que tu aies peur de faire le premier pas, c'est à dire de commencer à t'engager toi-même, car en arrière plan tu as la maladie de ta mère et tu te dis inconsciemment que toutes les femmes sont susceptibles de t'empoisonner avec une longue maladie) tant qu'on a peur de rencontrer l'autre, on le rencontre par convention, par utilité, mais pas pour lui apporter quelque chose, pour l'écouter ou le comprendre, dans ses différences.
Laissez lui sa liberté, car avant d'être avec vous il avait un mode vie (sorties avec ses amis), ses activités. Il sera plus à l'aise avec vous, s'il ne se sent pas étouffé. N'ayez pas peur, faites lui confiance et laissez lui sa liberté. Car s'il est bien avec vous, il n'ira pas voir ailleurs, il sera même pressé de vous retrouver. De temps en autres, abordez le sujet de votre engagement pour comprendre les attentes, les angoisses et inquiétudes de chacun. Il comprendra par là que vous avez cette même vision des choses. Aussi vous comprendrez mieux ce qui le bloque et vous pourrez trouver une solution à cela.
En effet ...après un silence de 3 semaines qui semble long ...tellement long .J'ai essayé de prendre ce temps pour réfléchir moi de mon côté ...en silence . La rancune , l'amertume et l'indifférence ..très peu pour moi . Il faut accepter le libre-arbitre de l'autre . Et doucement....petit à petit ...un jour .."l'autre "...donne signe de présence...un mot ....une photo....doucement.....mais tellement mieux que l'indifférence.........
voila si je suis là c’est que je suis désespérée, j’établie une relation depuis 6 mois, aujourd’hui cela fait 8 jours que mon homme ne veut plus me parler, ne m’envoie plus de message et veut pas venir me voir… en ayant eu une conversation sms avec lui et au milieu de cette conversation il envoie un sms qui ne m’était pas destiné et qui disait “bjr moi aussi j’ai pencé a toi”, et la j’ai réagi mais il me dit que c’est a moi qui l’a adressé alors que cela faisait 1 mn que l’on parlait par sms!!!depuis mr dit qu’il veut rester seul qu’il en a besoin, donc du coup en j’imagine qu’il en a une autre mais le problème c’est qu’il me dit non mais j’y crois pas… je suis très mal car je l’aime et je ne sais pas quoi faire pour le retrouver…

Par contre, indépendamment de ce triste constat, il est une chose dont je me suis préservé en agissant comme je l'ai fait. A chaque fois que je le peux, quel que soit le nombre de larmes qui coulent et aussi violente que puisse être la descente en enfer, fort heureusement, il est une bouée à laquelle je peux me raccrocher en permanence au pire de mes tempêtes intérieures ...

récemment il a reprit contact après m’avoir croisé. Maintenant on se reparle, un coup il souffle le chaud, un coup le froid. Je ne sais pas comment réagir face à son comportement. Toutes les personnes à qui j’en ai parlé m’ont dit de laisser tomber, que ce gars ne sait pas ce qu’il veut, que ça ne sert à rien de se prendre la tête pour lui. Cependant il me plait vraiment et j’aimerais entamer une relation sérieuse avec lui. Que devrais-je faire? Comme l’article le suggère, l’ignorer, montrer que je suis une femme prise pour le faire se réveiller?


Votre post est ancien, mais je réagis vivement à ce que vous avez écrit, Je suis une femme dans la même situation, En lisant tous les commentaires , j'essaie de trouver une solution apaisante à ces comportements qui font de nous des êtres en souffrance , Sans douter que de l'autre coté , il y a aussi ou peut-être souffrance de la part du ''décideur'' ?? Mais cette attitude de rejet faite de silence est pure indécence , Essayant de comprendre ?? Mon quotidien est fait de tristesse et trouver la porte de sortie est une affaire ardue, Le silence imposé est synonyme de ; mépris et indifférence
Il se peut qu’un homme se lasse d’une femme parce qu’il ne retrouve pas dans le couple celle qu’il avait cru déceler lors des premiers rendez-vous. Il y a ainsi une déception qui apparait de son côté et qui éloigne rapidement la passion qui existait entre vous deux. Cela peut avoir plusieurs causes. Si lorsque vous le séduisiez vous jouiez un personnage, ou du moins vous n’étiez pas vraiment vous-même, il y a de forts risques que vous ne parveniez pas à garder ce rôle dans la durée. L’homme avec lequel vous êtes ne retrouve donc pas la femme avec laquelle il avait commencé à avoir une relation. Cela ne peut que le refroidir et éliminer toute la passion qui existait entre vous. Lutter contre cela une fois que votre relation a commencé est assez compliqué : vous devrez petit à petit lui révéler votre vraie personnalité, en douceur. Mais la prochaine fois évitez surtout de jouer un personnage pour le séduire : soyez vous-même.
Bonjour anashka, hier dans la matinée je lui avais adresser un message ou je lui demandais si l’on pouvais se parler sur skype le soir, et dans l’apres midi il m’a répondu, SALUT JE SERAI ABSENT CE SOIR AVEC DES COLLEGUES, NOUS POUVONS PARLEZ PLUS TARD…. ET JE LUI EST REPONDUS ….. OK PAS DE PROBLEME BONNE SOIREE… ET DANS LA SOIREE VOICI CE QU’IL M’A ENVOYER COMME MESSAGE A 23H…. je tenais à vous faire lire ce message que j’ai reçus de cet homme hier soir : le voici : vous êtes dans mes pensées chaque jour, même si je n’ai pas de sms de vous tout les jours. S’il vous plait garder cela à l’esprit. Vous êtes spécial pour moi, mais je ne sais pas comment gérer mes sentiments……. Je ne l’est toujours pas répondue, car je ne sais pas quoi lui répondre à cela, je suis completement bloquer, et je ne sais meme pas s’il y a lieu de répondre, et si oui quoi dire sans le faire fuir à nouveau?? Aidez moi..svp…. Merci…..
En même temps, vous êtes Juif et un ancien président de la Communauté sépharade unifiée du Québec de 2005 à 2009. alors ça apparaît tout naturel que vous ayez cette vision des choses.C'est un peu celle de Lise Ravary sur le Hezbollah et les Palestiniens je suppose.Ce n'est pas que je sois un expert dans ces questions, en réalité je n'y connais à peu près rien, mais il reste qu'il y a deux moyens de raisonner des gens par l'embargo et les guerres ou le commerce avec eux et une possible amitié en misant sur le long terme.L'Europe veut commercer avec l'Iran et même contourner l'embargo des États-unis, je pense même que le président de la communauté européenne ou est-ce le ministre français de l'économie, Bruno Lemaire qui a dit ça officiellement. L'Iran est toujours dans la liste des pays voyou qu'avait mentionné le président républicain Bush avec l'irak et la Corée du Nord, c'est peut-être réellement un pays dangereux, pleins de fanatiques qui nous avait tué une Canadienne strictement pour rien et qui finance des guerres pour encercler Israel aussi possiblement. Mais moi je trouve qu'on a une vision juste d'un coté quand Trump se mêle de quelque chose, on a juste la vision des intérêts et du choix de politiques des états-uniens. Moi je souhaite à tout le moins que les gens, l'Europe et la Chine comprises se rebellent contre l'hégémonie des États-unis qui en plus sont en train de mener le monde vers la plus grande récession qu'on aura jamais connue.

Le problème c’est que désormais j’ai le sentiment qu’on ne partage plus rien. Il ne propose plus du tout qu’on se voit, ne m’appelle plus si je ne lui demande pas et esquive souvent quand je le fais (on ne se parle au téléphone qu’une fois par semaine environ alors qu’avant c’était plusieurs fois par jour) et ne répond plus quand je pose des questions qui nous impliquent, même un peu, à court ou moyen terme alors qu’avant il se projetait à long terme avec moi. Nous continuons à nous voir en soirée quand on va dans les mêmes sorties, il est alors toujours aussi amoureux en apparence mais ce sont nos seuls moments depuis bientôt 3 semaines.
×