Se sont souvent des hommes immatures peureux voir vicieux joueurs qui se comportent ainsi ça flatte leurs égos que la femme s’interresse à eux ça montre que le jeu de séduction a fonctionné n’oubliez jamais mesdames qu’au départ c’est un jeu on connaît pas l’autre sa vraie personnalité ensuite le comportement quand on est mature et respectueux on ne laisse pas l’autre dans le silence dans l’espoir .
Alexandre, je viens de me faire quitter pour la 3eme fois en un an par un homme qui dit ne pas avoir le temps du fait de son travail ou suffisament motive pour entretenir une relation (avec moi). Je me reconnais tout a fait dans ton article. Aujourd’hui je me sens rejetee et frustree et reste persuadee que l’on est fait pour etre ensemble, d’ou ma difficulte a lacher prise. J’ai besoin de tes conseils,… Merci
Depuis la révolution féministe, les femmes imposent de nouveaux codes amoureux aux hommes, oubliant un peu vite que ces derniers, cuirassés par des siècles d'éducation ont déserté leurs territoires émotionnels et sensibles. Coupés de cette boussole intérieure, dans une société en pleine mutation, ils ne savent plus trop comment s'y prendre face aux désirs des femmes. D'autant plus que les attentes de ces dernières peuvent paraître contradictoires : revendiquant un besoin d'être rassurées mais aussi d'être conquises.
Les hommes sont parfois insaisissables et vous présentent un double discours. Ils vous aiment ou sont attirés mais restent incapables de s’engager dans une relation stable. Sont-ils tous bipolaires ? Comment analyser leurs propos et leurs comportements amoureux ? Quel est le plan d’action parfait et les astuces pour s’assurer qu’un homme se lance totalement dans une histoire amoureuse ?

bjr alexandre merci pour tes vidéo qui nous remonte le moral !!! je m appel patricia j ai 56 ans et lui 48. et je suis en couple depuis 9 mois.je vie seule et lui chez ses parents depuis sa séparation.ont se voie 3x par semaine le soir ont mange ensemble et dort chez moi et il part le matin soit au travail soit chez ses parents. ce que je trouve dur ces que ont ne fait jamais rien ensemble l excuse ces que il n est pas encore divorcé et qu il a peur que sa femme l embete si elle l append! normalement le divorce est prononcer a la rentrée! je ne sais pas trop comment gérer cette situation! car il me dit que ce n est pas que pour le sex !je lui est dit que c etait pas un souci mais que je souhaitait le savoir!! ont s appel tt les soirs soit lui soit moi…j arrive pas a le cerner peut tu m aider a le comprendre et a agir corectement MERCI BEAUCOUP ALEX
A mon retour nous nous sommes revus mais je l’ai senti moins « au taquet » et je lui ai fait remarquer. A ce moment là, je l’ai vu distant dans son attitude : son visage était fermé, plus de sourire et il était au moins à 1m de moi. Cela m’a étonné car jusque là, on s’était toujours parlé librement. Bref, cela a créé un froid ce qui n’était pas le but, loin de là!
Ma clientèle féminine explose, et parmi elles des question qui m’étaient peu (voire pas) posées auparavant. La première d’entre elles : pourquoi les hommes reviennent toujours ? Hé oui, il est facile de constater que, dans nombre de séparations, l’homme claque fièrement la porte, tout drapé d’honneur et de fierté, puis revient toujours vers l’ex qu’il a quitté, souvent à petits coups de textos veules le dimanche soir.

Moi je parle de l’engagement dans le sens où c’est TOTAL, c’est-à-dire que la personne donne la priorité à son couple. Je pense qu’il y aura problème, si le partenaire n’a pas les mêmes priorités. Pour sa carrière par exemple, l’un délaissera un peu sa vie à deux et l’autre peut trouver ça blessant, à moins qu’il ne fasse pareil avec sa propre vie professionnelle.

Vous en êtes à deux mois, ces questions d’engagement évolueront probablement par la suite. Je comprends qu’après l’engouement dans ta précédente histoire, ce soit un peu difficile de fonctionner autrement. Mais, s’il ne se refroidit pas à ces questions, c’est déjà la preuve qu’il tient à toi et qu’il pense que ce n’est simplement pas d’actualité de parler de tout ça…

Il n’y a pas de règles dans une relation. Cependant, il est tout à fait « normal » d’avoir envie de rencontrer les amis de votre partenaire après un an. Je suis d’ailleurs surpris que cela n’ait pas été fait avant. Concernant la famille, c’est moins simple car cela peut troubler la relation et je pense qu’il ne faut pas être pressé de ce côté-là (en ce qui concerne mon couple, j’ai rencontré mes beaux parents après 2 ou 3 ans. Au final, nous sommes ensemble depuis 9 ans et avons eu un bébé, ce n’est donc pas négatif).
Il y a 8 ans je suis tombée folle amoureuse d’un homme que j’écoutais en conférence sur internet, nous avons fini par nous rencontrer, je suis descendu dans le sud de la France, je suis Suissesse, nous sommes rester un moment, lui ayant quitter son entreprise et sa famille, et nous sommes montés en Suisse chez moi, il avait commencer de créé une autres entreprise sur internet, moi je suis, je réponds au téléphone avec les clients, mais il boit, et j’ai 2 ou trois expériences avec lui aussi, insultes, rabaissement jusqu’à aujourd’hui encore, mais le pire c’est que c’est un taiseux, il m’ignore lorsque je parle de notre couple, il me tourne le dos, il refuse de parler et s’en prend à moi, même devant nos amis(es) au jardin il est très agressif avec moi, on dirais toujours que je gâche quelque chose quand j’ouvre la bouche ….

Un phénomène notable de ce mysticisme chrétien est la place importante qu'y tiennent les femmes. Des grandes poétesses visionnaires du Moyen Age (Hildegarde de Bingen, Julienne de Norwich, Catherine de Sienne) aux mystiques « hystériques » des xixe et xxe siècles (Thérèse de Lisieux, Bernadette Soubiroux) en passant par la plus connue de toutes, Thérèse d'Avila, religieuse visionnaire, réformatrice du Carmel et auteure du célèbre Château intérieur, un des monuments de la littérature mystique chrétienne.


J’aurais aimée savoir comment faire pour convaincre un homme qui a l’habitude d’avoir des plans régulier avec des femmes d’arrêter sa et qu’il se dise que je suis la pour lui donner l’amour qui n’a pas l’habitude d’avoir sa et surtout pour lui donner de l’amour et lui et à sa fille.. comment faire pour qu’il ce dise que je suis la pour l’aimer et lui donner tout l’amour que je peux lui accordée ?
bible bénédiction Christ citation confiance connaissance cœur pur dispute dons spirituels enfant ennemi famille foi guerison jeunesse jeûne joie Jésus masculin miracle mort; résurrection; vie éternelle orgueil paix pardon parfum patience peur prière promesse promesse; accomplissement prospérité Présence de Dieu péché reconnaissance Rejet rentrée rébellion rôle de femme salut sexualité victoire échec église épreuve équité genre
Une astuce pour utiliser votre langage corporel avec un homme lorsque vous êtes dans UNE RELATION. (Beaucoup de femmes ne comprennent pas comment faire et « sont lasses » d’essayer de rester sensuelles et de « déborder » de vie à mesure que le temps passe. Utilisez cette astuce pour, sans effort, garder cette tension positive et cette attirance chez lui.)

Mon actuel a 23 ans, comme moi, il sait ce qu’il veut dans la vie, il fait des belles études, est parti de chez ses parents très tôt (à 15 ans pour un lycée spécialisé), n’est pas « intéressé » par la « débandade » de la jeunesse actuelle (tout comme moi, c’est à dire qu’on est ok pour s’amuser, boire, rire et faire des conneries, mais jamais dans l’excès : les études, le boulot et la stabilité dans la vie passent avant). Il a eu pas mal de petites aventures, mais jamais de « copine » sérieuse. Il a beaucoup bougé pour ses études (étranger, France entière avec changement de ville tous les 6 mois/1 an), il a eu des problèmes familiaux (parents divorcés quand il avait 12 ans, père malade dont il a fait le choix de s’occuper pendant longtemps), et ne s’autorisait pas avoir une copine (je cite ses paroles) car s’était inimaginable de se consacrer à une vie de couple (ses études, sa famille, la distance, le sport à haute dose aussi).


Forcément, vous aimeriez croire qu'il ou elle évoque son ancien couple comme un lointain souvenir qui ne l'affecte plus du tout. Et peut-être que votre partenaire réussit à se berner lui-même. Mais parler sans arrêt d'une relation passée, ça ne trompe pas : des choses ne sont pas réglées et, qu'il s'en rende compte ou non, il va devoir se confronter aux restes de cette rupture un jour ou l'autre. Il n'est pas prêt pour vous, et ce n'est pas votre travail de l'accompagner dans le douloureux effort de résilience qu'est l'oubli d'un amour perdu. 
J'ai la profonde conviction qu'en voulant la ou le retenir - même si à grand coup d’arguments, de demandes, de supplications nous serions parvenus à les convaincre de rester - à termes, cela risque bien de nous être reproché ! Retenir l'autre par peur de le voir partir risque fort d'être vécu un jour par notre partenaire comme une entrave à sa liberté... Petit à petit, ce qui fût un temps un bel amour risque bien de se transformer dans le futur en prison dorée à ses yeux ... !
Il a une très mauvaise estime de lui-même, il ne s’aime pas. Et il traite les femmes avec le même mépris. Ses performances servent à redorer son ego défaillant. Mais comme, inconsciemment, il pense ne pas mériter les femmes qu’il séduit, il sabote ou salit la relation. Autre possibilité : aimer n’est « simplement » pas sa priorité dans la vie. L’adrénaline dépensée pour satisfaire ses ambitions professionnelles et/ou sociales le galvanise à temps plein, et le sexe sans affect lui suffit.
Bien sûr, après cet événement, je me suis précipité sur mon journal intime, mon cahier et mon ordinateur portable pour écrire toutes les idées qui avaient commencé à jaillir de ma tête… J’ai commencé à faire des études, des recherches, des interviews, des observations et des expériences dans ma vie de façon plus approfondie pour être en mesure d’expliquer exactement ce que cela voulait dire, et ce qui se passait exactement dans la tête de la plupart des hommes.

Ah ! ah ! Quand les sentiments sont là, ça complique beaucoup les choses ! Penses-tu qu’il y a la complicité suffisante pour que tu puisses lui parler de tes peurs ? En meilleur conseil, je t’inviterai à continuer à garder le même temps pour toi, à prendre soin de toi. Bref, à te laisser au centre de ta vie et à lui formuler ce qui te fait peur et comment il pourrait te rassurer.

Hier, voulant renouer le contact, je lui ai envoyé un message où je lui disait que je regrettais d’avoir réagi de cette façon pendant le Skype. Il m’a répondu qu’il me connait et qu’il se rappelle du temps passé ensemble. N’ayant pas compris le sens de son message, je lui demande ce que cela signifie et ajoute je regrette d’avoir dit que je ne voulais plus de nouvelles de lui car c’est faux. De là, il me répond qu’il me connaît et qu’il sait que je ne voulais pas dire ces choses là mais que c’est normal.
Entre le silence définitif et celui qui s'arrête et reprend, sans qu'on sache ce qui explique ces fluctuations, je me demande quel est le plus difficile à dépasser. J'ai tendance à penser que chaque mot, chaque signe grappillé (ou arraché de force), permet d'approcher la paix recherchée. Car on a besoin de sens et que la moindre particule de "réponse" en permet la fixation. Alors il se peut que les aller-retour dont vous parlez vous ont aidée à vous détacher. Je le perçois nettement dans vos messages, qui se sont apaisés au fil de vos interventions ici :)
Quand on est immature et que finalement seul le jeu de la séduction les interressant de rêver la femme et d’eyre incapable de faire face à la réalité à l’imperfection de l’autre c’est ce qui fais son charme encore faut il apprendre à connaître l’autre ces dans ces moments que l’attachement se créer ds des moments magiques mais dans des moments simples et parfois dans des moments un peu compliqué …une relation c’est un tout du bon et parfois du un peu moins bon .
×