Malgré tout, faire son coming out me semble essentiel. On évolue bien différemment lorsque l’on a mis ça derrière soi. Certains de mes amis reconnaissent aujourd'hui que m'avoir eu dans leur entourage leur a fait changer de regard sur l'homosexualité. On ne doit pas oublier que parler de son homosexualité et la vivre au quotidien normalisent les choses. C'est très important. La parole s'est libérée autour de moi et les échanges ont été et sont toujours constructifs.

Bref, après des mois il durant lesquels il a essayé de m invité mais il a compris que je ne pouvais pas lui donner ce qu il voulait, il m a quand même presenté à sa famille… on sort rarement seul, il panique et appelle tjrs des amis en commun pour venir ac nous…dernièrement il était en manque de sexualité ce que je peux parfaitement comprendre et a insinué qu il veut emménager ac moi mais paradoxalement, il m a dit que c’est très important pour lui de garder sa liberté et qu il risque de souffrir et faire souffrir les autres si jamais il s engage pour fonder une famille…chose qu il désapprouve totalement…il m a avoué qu il n a jamais été clair ds ces sentiments ds ces précédentes relations et que c’est une première pour lui, il manque cruellement confiance en lui il crois qu il n’est bon à rien et qu il fait tout foiré tt le tmps, alors, je lui ai dit qu il me plaisait que pour moi il est qlq un de bien et que si il voulait on pourrait discuter la possibilité d’être ensemble tt en respectant les besoins et les principes l un de l autre …il a eu une grosse panique!!! il ne trouvait pas de mots j ai proposé de changer de sujet mais il m a dit non Cest bien qu on en parle…Apres il m a dit je ne sais pas…j ai essayé de l aider à trouver les mots alors je lui ai dit je suis quoi alors juste une amie? Apres un bon moment de silence et d hésitation il m a dit oui une amie
Vous rirez de ce terme désuet : la mécréance. C'est pourtant que je constate toujours et partout que le croire est inhérent à la vie humaine. Je dis bien : le croire. Le fait même de croire. Non une croyance particulière sous une forme ou l'autre... Il y a dans le croire toutes nos confiances, toutes nos aspirations et tous nos chérissements. Confiance, aspiration et chérissement, à savoir les trois vertus théologales formulées de façon savante : foi, espérance et charité... Vous dîtes, relais des neurosciences, et avant elles de Freud, que c'est infantile. Mais sans ces trois vertus (avec Dieu au centre ou non), nous ne vivons pas ; nous existons seulement. Sans ces trois vertus la défiance, la suffocation et l'écartement règnent : regardez nos sociétés, où la majorité souffre de ce qu'on appelle trop bêtement "l'individualisme".
Bonjour, cela fait 1mois que je suis en couple avec un mec il m’a trompé au debut mais apres il a regreté ,je l’aime mais j ss po s’il m’aime ou non il m’ignore il me parle 3jrs 2jrs non .. je me sens trop triste et quand j lui demande d se separer il refuse en me disant qu’il m’aime ( il m demande des photos sexy) et qu’on on se recontre on passe un beau temps ( on a jamais fait l’amour ) . J ss po quoi faire ? Et comment le seduire ? Le rendre amoureux?
J’ai 26 ans et lui 35. Nous sommes ensemble depuis 2 ans et demi (dont 8 mois de relations à distance et 1 an de  » vie commune ») ses parents vivaient avec nous…Nous n’avions aucune intimités et j’étais mal à l’aise de vivre avec sa famille. Je lui ai donc dit que j’avais besoin de mon intimité, de notre intimité de couple. Cette situation n’était plus possible pour moi. Je lui ai dit que j’aimerai avoir notre appartement à nous et que s’il n’était pas prêt, je pouvais également prendre quelque chose seul. Il n’a pas voulu que je parte sans lui et m’a dit que nous pourrions regarder des appartements ensemble.Les semaines et mois passent Il ne faisait aucune recherche, n’en parlait pas et à chaque fois nous nous disputions à ce sujet. Ce n’était jamais le moment, Il repoussait toujours la chose. je suis donc partie. J’ai déménagé dans une autre ville. Il n’a pas voulu me suivre et nous sommes de nouveau en relation à distance. Lorsque je lui demande de réfléchir aux options éventuelles pour que l’on soit ensemble, Il n’a pas de réponse concrète et change de sujet très rapidement. J’aimerais construire avec lui, avoir des enfants par exemple et lui n’est pas certain d’en vouloir (il ne me donne pas de réponses claires).J’ai le sentiment de passer après sa famille. Et celà me blesse. Je passe sur certaines histoires louche avec d’autres filles (je n’ai jamais eu la preuve formelle qu’il pouvait aller voir ailleurs) Je suis devenu très jalouse et je n’ai plus confiance. Je pense sérieusement à mettre fin à notre relation (même si je l’aime énormément, j’ai l’impression que ça n’évoluera jamais)
Que faire ? Un homme qui a peur de l’engagement peut avoir reçu de l’amour non réciproque, où une femme trop démonstrative l’a étouffé d’amour qu’il n’éprouvait pas pour elle. Cette situation où l’autre nous aime bien plus que nous et nous le dit, empêche l'attachement. Il faut laisser le temps aux sentiments. Si lui ne vous dit rien, ne commencez pas, il pourrait prendre peur.

Comme d’habitude sur SpikeSéduction, pas de recettes magiques pour gogo (vous savez, les gens qui y croient lorsqu’ils voient, sur un site web ou dans un magazine, un encart de pub leur promettant d’apprendre le karaté en 14 jours, ou de perdre 14kgs en 1 semaine, etc.)  mais un extrait choisi de ce que vous devez savoir si la question comment draguer une fille est toujours restée un mystère pour vous.
Il est vrai que peu d’hommes donnent l’impression d’être romantiques, mais cela ne veut pas dire qu’ils ne veulent pas l’être! C’est plutôt qu’ils ne pensent pas l’être. Ils hésitent à tenter de l’être parce qu’ils perçoivent le risque d’être humilié ou d’échouer comme trop grand. Les femmes peuvent beaucoup améliorer la confiance de leurs maris dans ce domaine en encourageant leurs tentatives et en définissant autrement ce qu’est le romantisme. Par exemple, une femme peut rechigner à suivre son mari dans un magasin de bricolage, mais elle pourrait aussi y voir une invitation à s’échapper de la maison pour faire quelque chose avec lui. N’est-ce pas romantique?
Je ne fais que passer pour...(comment le dire d'une manière simple?) te dire merci pour exprimer d'une manière tellement juste, le travail sur nous que nous sommes amenés à entreprendre devant le silence des autres...tu le dis aussi dans un autre billet ..."c'est le chemin de toute une vie".Finalement ce travail sert à traverser toutes nos souffrances pour en ressortir plus fort...Alors Pierre oui MERCI pour les réponses que tu donnes à Anneliese et à Amélie...en sachant bien sûr que les réponses sont en elles, MERCI!!!! 

Pourtant, rassurez-vous chère lectrice vous êtes capable de séduire même si celui-ci à une image de macho ou d’homme inaccessible. Certes certains sont plus compliqués à conquérir que d’autres, mais une fois que vous aurez mis le grappin dessus et que vous aurez compris comment le rendre heureux, il ne vous quittera plus d’une semelle et ce sera même lui qui vous réclamera cet engagement sentimental que vous attendez. Mais avant d’en arriver à ce stade, il existe 3 étapes à respecter que je vous présente dans cet article.
« C’est en fonction de son rapport aux autres. Moi, quand j’aime vraiment quelqu’un, je ne peux pas concevoir de le perdre parce qu’on ne couche plus ensemble et qu’on décide de faire sa vie avec quelqu’un d’autre. Si je l’aime, ce n’est pas juste pour l’avoir près de moi mais pour partager du positif. Et ce positif n’existe pas au travers d’un orgasme mais vraiment dans l’échange. Donc je préfère perdre un amant que perdre un ami. »

et le silence installé pour rompre la relation ( celui que vous évoquez em fin de texte)?? Comment désamorcer?? c'est un silence = refus de s'exprimer parce que l'autre ne parvient pas - plus- a 'écouter' ce qui est exprimé, ceci parce que cette demande d'être 'écouter' est une demande 'd'approuver' des atitudes de dépendances de tous types. Réponse finale = silence + refus de rencontrer un professionnel, + enlisement dans la/les dependances, sorte de 'mort' (par exemple rester toute la journée dans la pénombre en regardant des series TV ou en faisant des paciences). Accepter le silence de l'autre, combien de temps? Servir de punching-ball ou dire 'oui tu as raison' à des discours de dépendance ne me parait pas sain. Y-a-t-il encore une issue a deux?


D’abord, on ne peut pas dire que l’engagement ne doit PAS être une finalité. Je ne suis pas d’accord avec la tournure de cette phrase, parce que l’engagement est un choix, de même que le non-engagement si je peux dire. Je suis absolument libre de choisir de prendre du plaisir dans des (ONS), autant que je suis libre de choisir de chercher une relation longue-durée. L’engagement peut être, par choix personnel, une finalité. Avec mon homme, comme je l’ai dit plus haut, j’ai été directe avec lui et expliqué que je cherchais vraiment à me fixer, quelqu’un qui resterait avec moi. Cela n’a pas causé problème, pas le moindre du monde. Si cela ne convient pas à l’autre, ce n’est pas la fin du monde, on peut aller chercher ailleurs, il y a quatre milliards de mecs dans la planète.
Désireux de comprendre comment elles pouvaient dire quelque chose, en penser une autre et faire le contraire, il décida de se renseigner auprès des intéressées elles-mêmes, et reçut comme toute réponse que l'ensemble de ces comportements et stratégies de séduction autour des hommes étaient plus ou moins innés. Questionner le naturel serait donc une hérésie, et les hérétiques brulés au bûcher des vanités.
"Mon petit ami" would sound either childish or a bit old fashioned. "Mon mec" would sound somewhat vulgar. "Mon parternaire" would sound like a business relationship or a regular tennis opponent or something of the sort. If I were to chose a more formal term than "mon copain" it would be "mon compagnon". But that's just my opinion: I'm pretty sure I've heard people refer to their boyfriend by any of the above.
Sept ans après, je contresigne ce texte. Il y a pourtant un changement, depuis : j'ai accepté que le silence puisse prendre place dans une relation, aussi proche soit-elle, et je ne chercherai plus à m'y opposer. Je crois avoir admis que la personne qui ainsi se replie le fait pour sa propre sauvegarde et, éventuellement, parce qu'elle pense que son silence est la meilleure réponse à une situation de crise au sein de la relation.
La femme est un être de collaboration. Elle aime être reconnue par les autres et se sentir appréciée. Pourquoi ne pas commencer par le faire soi-même envers les autres, c'est-à-dire s'exercer à reconnaître les réalisations de autres, chercher à mieux la connaître de façon à comprendre certaines réactions ? Pourquoi ne pas donner du pouvoir à l'autre en la saluant en entrant au travail (je la reconnais donc suffisamment importante pour la saluer) ? Pourquoi ne pas se faire sa propre opinion d'une personne plutôt qu'acheter celle des autres ?
Les questionnements sans réponses, les hypothèses ni confirmées ni infirmées, vous laissent dans un doute perpétuel et c'est bien là l'aspect délétère du silence… tant qu'on n'accepte pas notre incapacité à le contrer. Lé révolte est vaine, voire contre-productive. C'est tout un travail que de "lâcher prise" quand on se voit impuissant à changer quelque chose.
Mais là, il a suffi qu’on ne se voie pas pendant 2 semaines pour que les doutes m’assaillent de nouveau. Contrairement à tous les coups de foudre que j’ai eus avant, je vois toutes ses qualités mais j’ai l’impression de ne pas l’admirer assez. Je me demande si c’est la bonne personne pour moi, si je n’ai pas besoin de quelqu’un de plus drôle, qui me fasse plus rêver. Chaque fois que je suis avec lui, je suis heureuse, et je me sens si stupide de douter. J’ai de nouveau envie de lui dire que je l’aimerais jusqu’à la mort. Et parfois quand on se sépare un peu longtemps, je ne sens plus cette connexion, je me mets à douter, et ça m’attriste. Je ne sais pas si je dois me baser sur ce que je ressens quand je suis avec lui, ou quand je suis loin de lui, car les 2 comptent non ? Je lis souvent « suis ton instinct », mais j’ai l’impression d’en avoir 2.
Quand c’est moi qui quitte la personne, en général je n’arrive pas à prendre véritablement mes distances parce que je me dis que je suis coupable de sa tristesse et que je veux faire tout ce qui est possible pour l’aider à aller mieux : lui envoyer des vidéos marrantes, lui parler de la pluie et du beau temps… Mais je sais aussi le laisser tranquille si c’est dont il a besoin. Je sais qu’apporter mon aide n’est pas quelque chose de forcément très bien mais je me sens coupable et j’ai besoin de remonter le moral à ceux à qui j’ai fait du mal. »

La réaction à avoir, il me semble, est de continuer à émettre des signes de présence et d'attention mais - et c'est ce qui est le plus difficile - sans attendre de réciprocité. Dites-vous que votre fils vous entend et remarque votre attention mais laissez-le ne pas vous répondre. Laissez le être à vos côtés mais en décalage, pas aux mêmes horaires de vie, sans beaucoup d'échange. Si vous le brusquez il ne se sentira pas en confiance.


Nous nous sommes malgré tout revus fin juillet. J’ai fait le déplacement car plus simple pour moi. Je me suis sentie mal à l’aise après cela même si tout s’est très bien passé. La seule chose qui m’a dérangée est qu’il n’embrasse pas (nous avions parlé de cela par téléphone). Pour lui, depuis sa rupture, ca paraît indissociable du sentiment amoureux.
Il ne connaît jamais le nom de l’hôtel où il descend, encore moins son numéro de téléphone, et n’est joignable que sur son portable. Vous êtes sa maîtresse depuis trois ans ? Sa femme, bien sûr, « il ne l’aime plus, ne la touche plus »... et vous apprenez qu’elle vient d’accoucher. Vous l’interrogez sur ses réunions inopinées le dimanche ? « Pour poser une question pareille, tu dois avoir quelque chose à te reprocher ! » « Son objectif est d’avoir le dessus. Pour déstabiliser et amener la femme à douter de la réalité de ce qui vient de se passer ou de se dire », souligne Marie-France Hirigoyen.
Comme d’habitude sur SpikeSéduction, pas de recettes magiques pour gogo (vous savez, les gens qui y croient lorsqu’ils voient, sur un site web ou dans un magazine, un encart de pub leur promettant d’apprendre le karaté en 14 jours, ou de perdre 14kgs en 1 semaine, etc.)  mais un extrait choisi de ce que vous devez savoir si la question comment draguer une fille est toujours restée un mystère pour vous.
bonjour, j’ai il y a deux mois, rencontré un homme via une application, nous nous sommes écris tous les jours (1 semaine) jusqu’à notre rencontre, nous avons passé un week end super ensemble, tout se passait à merveille, il devait me rappelé en début de semaine pour le week end d’après mais rien, je lui ai donc envoyé un sms le mercredi pour savoir si on se voyait le week end, il n’a répondu que le mardi de la semaine d’après, nous nous sommes revu un mois après le premier rdv, on devait passer tout le week end ensemble mais il a annulé pour le samedi car il allait faire un poker, je lui ai dit que je préféré arrêté parce qu’il était égoïste de sa personne et individualiste, il ne me pose jamais de question, ne me demande jamais de nouvelles et ne me demande pas ce que je fais le week end, ni comment se passent mes journées. il ne répond que si j’écris, dès que je m’éloigne, il revient et dès que je suis présente il m’ignore. Que dois je faire, je ne comprends pas ce genre de relation. ai je eu raison de partir, à savoir que j’ai rompu hier et qu’il n’a pas répondu.
Bonjour, je suis avec un garçon depuis peu mais je suis déjà amoureuse et tient beaucoup a lui… il a 27 ans et moi 24, et en ce moment il m’ignore… son père est malade et habite loin de chez lui et il m’a dit qu’il aimerai rejoint son père et quitter la région et du coup ne sais pas quoi faire de notre couple, il ne veux pas me quitté (c’est ce qui m’a dit) mais il s’éloigne de plus en plus de moi… il me répond plus au tel et m’écrit très rarement et moi je déprime puisque je ne sait pas si on peux sauver notre couple ou pas… je suis désespéré mais j’essaie de garder espoirs
Ces derniers temps (3 derniers mois), son comportement a changé, nous faisions moins souvent l’amour, (il se refusait à moi, sous prétexte qu’il était fatigué), il vient me voir moins souvent qu’avant et depuis un mois on se voit encore moins car il a eu un accident de voiture. Il emprunte celle de sa mère pour aller travailler et de ce fait va la récupérer après le travail.
Autre conseil : quoi que vous en disent 90% des gens, le look du notaire en pré-retraite est à laisser… aux notaires en pré-retraite. Idem pour les frusques d’informaticien associal et autres t-shirts gothiques de hackers fans de drague sur msn et pas franchement recommandés pour séduire. Personne ne vous dit que pour être branché vous devez fatalement vous habiller comme un homosexuel, mais chacun, avec son budget, peut approcher le look qui lui va (= celui qui le rend non seulement attirant, mais également intriguant, et donc intéressant).
Enfin, troisième thèse défendue par W. James, les croyances religieuses ne doivent pas être opposées à la science. Les réduire à des illusions ou à des superstitions ne permet pas de comprendre quel rôle leur est dévolu par les croyants. Les croyances religieuses ne se situent pas dans le registre du vrai ou du faux : elles sont d'abord utiles, accompagnant les croyants et les aidant à surmonter les épreuves de la vie.
Cependant, il se montrait de plus en plus très intéressé, très attentionné. Il désirait me voir très régulièrement (ça à commencer par un jour sur deux, et ensuite tous les jours), j’ai finis par passer toutes mes nuits chez lui. Il me demandait régulièrement de laisser des affaires chez lui, il m’envoyait des tas de messages, on sortaient, il m’a présenter à ses frères et sœur, ainsi qu’à sa fille le jour de mon anniversaire, il m’avait acheter une bouteille de champagne et m’a proposer de venir boire une coupe avant ma soirée, sa fille m’avais fait un dessin avec ‘Joyeux anniversaire et mon prénom’ …
J’ai un grand problème: mon mec me demande toujours de se changer et il ne précise pas en quoi, il me disait tu te concentres en toi et tu réfléchis bien, moi je peux pas te dire. Dernièrement, en parlant il m’a dit qu’il m’aime mais il se trouve sur le piège de comparaison et veut me voir fatale à ses yeux que ce soit physiquement ou dans mon comportement. D’un coup, il m’a dit il veut que je lui méprise que je lui punis d’une manière intelligente , d’avoir un coeur solide et fort pour que lui sera très doux , d’avoir position forte et avoir confiance en moi pour qu’il me valorise trop et me respecte . Il a dit si je changerai , lui il va me plaire trop .
Ensuite je lui ai proposé qu’on passe les fetes ensemble et il a été ravi et a meme posé des jours de congé pour je vienne (Detroit), m’a proposé differentes activités…puis petit à petit les sentiments sont venus et je lui ai avoué, et donc on en a parlé et il a accepté une relation avec moi, on a basé les regles qu’on connaissais deja , on sait qu’on voulait deja tous les 2 du serieux.
Si aujourd’hui mon orientation sexuelle n’est plus un secret, je sais qu’il reste difficile de faire son coming out. Le sujet de l'homosexualité reste majoritairement tabou dans l'ensemble de la société. Cela laisse place à de nombreux fantasmes et préjugés face auxquels il est difficile d'être armée. D'autant plus que l'État participe aussi à cette homophobie. Tant que les lois elles-mêmes différeront en fonction des orientations sexuelles des individus, comme la PMA, il sera compliqué d'installer une pédagogie efficace contre les discriminations. Le message restera brouillé.
J’aurais aimée savoir comment faire pour convaincre un homme qui a l’habitude d’avoir des plans régulier avec des femmes d’arrêter sa et qu’il se dise que je suis la pour lui donner l’amour qui n’a pas l’habitude d’avoir sa et surtout pour lui donner de l’amour et lui et à sa fille.. comment faire pour qu’il ce dise que je suis la pour l’aimer et lui donner tout l’amour que je peux lui accordée ?

J’ai rencontré mon copain il y a 1 mois. Nous avons une différence d’age de 15 ans (il a 27), il est plus jeune que moi. Lui tout comme moi avons souffert de notre derniere relation et il ne veut plus se prendre la tete et vivre sans se poser de question. Il se dit en couple mais se dit libre de faire ce qu’il veut (je parle pas de relations, on est fidele). il me dit de profiter de ma liberté, lui chez lui et moi chez moi.On se voit donc de temps en temps et on se contacte pas mal en sms. Si on se voit il n’y a pas spécialement de relation sexuelle je prefere préciser mais des calins tendres. Ce qui me gene c’est qu’il est mignon quand je suis la et des que je pars c’est comme si j’existais plus. Il sort avec ses potes et reponds a mes sms quand bon lui semble. Il repete toujours : te prends pas la tete.
Mais la religion prend cette donne à bras le corps et, si elle nous dit qu'il y a une vie future, une résurrection (dans les religions d'Abraham), ou encore un nirvana (dans le bouddhisme), et encore un corps immortel (dans le taoïsme), et toujours un monde spirituel (dans le chamanisme qui est moins une religion qu'une technique spirituelle), rien n'empêche le croyant de refuser les marchands d'idéologies spirituelles d'inspiration religieuse ici-bas, qui légitiment leurs exactions en certitudes inébranlables, intolérances et exactions.
Alexandre, je viens de me faire quitter pour la 3eme fois en un an par un homme qui dit ne pas avoir le temps du fait de son travail ou suffisament motive pour entretenir une relation (avec moi). Je me reconnais tout a fait dans ton article. Aujourd’hui je me sens rejetee et frustree et reste persuadee que l’on est fait pour etre ensemble, d’ou ma difficulte a lacher prise. J’ai besoin de tes conseils,… Merci
Les couples qui marchent et perdurent dans le temps sont souvent des couples amoureux qui sont également les meilleurs amis du monde. La personne que vous choisissez doit bien sûr vous faire vibrer émotionnellement et sexuellement mais elle doit aussi être quelqu'un sur qui vous pouvez compter à n'importe quel moment, à qui vous pouvez tout confier et avec qui vous pouvez tout partager. Une personne avec laquelle vous n'avez aucun filtre et qui ne vous jugera jamais.
Article on ne peut plus juste !! Je viens de vivre cette expérience en live… Rencontre par un site… Messages enflammés du monsieur sous mes yeux ébahis… Les photos lui plaisent. Ma voix au téléphone est géniale ! On parle des heures… Ça dure 10 jours avant qu’il ne revienne de ses vacances… Puis rencontre en « vrai »… Et flop… Je ne suis pas sa « princesse »… Il voit ça au premier coup d’œil…. Sans me laisser aucune chance… Et la Ben mes licornes sont effectivement dans mon garage…. Et moi je suis la au bord de la route, me demandant ce que j’ai pu rater dans mon « casting »… C’est très déstabilisant…
×