Bonjour Mr Cormont, alors c amina j’ai 29 ans je suis mariée depuis 2011 et j’ai un enfant de 2 ans et 8 mois.. alors dés la période des fiançailles j’avait des problèmes avec mon mari et je croyais que c’était dus au stress des préparations mais les premiers mois du mariage les problèmes persistaient mais encore une fois je me disais que c’était peut être dû aux problèmes qu’il avait au travail car il a été sanctionné pendant 7 mois, et j’étais patiente avec lui malgré qu’il était à cette période là sans revenu mais comme je travaille je trouvais pas de problèmes … et une fois qu’il est devenu entrepreneur ça s’est calmé mais tout juste après les problèmes avec sa famille commencent … je suis passée par de très grands problèmes à cause de ses sœurs et le jour où j’ai décidé de couper mes relations avec elles, je vais beaucoup mieux et dire que je garde toujours contacte avec ses parents….
La passion n’est malheureusement pas vouée à durer et ce changement peut être très mal vécu. Les relations passionnelles restent ainsi de courte durée. Pour limiter les peines lorsque cette relation homme femme s’arrête, la meilleure façon est d’être reconnaissant(e) d’avoir eu la chance de vivre une telle passion. Il s’agira ensuite de reconnaître que dans son fort intérieur, ce couple n’était pas voué à durer.
Car je n'aurais pas toujours le courage / De vous le demander." Mais qu'on la lise bien : elle fut écrite par un para décédé en 1941. Il s'agit de se donner du courage dans l'adversité. Or si la religion ne résorbe pas la souffrance du monde, elle la reconnaît au moins, contrairement à notre société (je parle depuis la France) où l'on n'entend plus ni parler de maladie ni de vieillesse ni de mort, sujets devenus tabous.
tout d’abord merci pour cet article interessant . J’ai besoin d’un conseil ou tout au moins de savoir si j’ai raison de m’inquieté ou non sur ma relation. Alors voila il y a presque un mois je me suis rapproché d’un collegue de travail on s’est echangé nos numero et il m’écrivait chaque jour pour parler de tout et de rien bref on a fini par se voir chez moi en dehors du travail et l’on a fini par s’embrasser. on se voyait assez souvent et passions de tres bons moments. Mais biensur il y a toujours un « mais  » depuis que l’on s’est vu dimanche soir il ne m’a pas recontacté plus de sms rien je sais que c’est que 3 jours mais d’habitude on s’ecrivais presque tout les jours… je l’ai vu aujourd’hui »hui au boulot il n’etait pas distant il me taquinais meme mais… aucun texto encore aujourd’hui que faut il que je fasse? j’ai peur que la relation en reste la ; qu’il ne me recontacte pas qu’en penses tu?

Pour partir sur de bonnes bases, il est essentiel de ne pas précipiter les choses. Ce n'est pas forcément évident de savoir ce que les deux partenaires représentent l'un pour l'autre. Pour certains jeunes couples, l'amour est immédiatement au rendez-vous avec de nombreux projets. Pour d'autres, le temps est important pour savoir exactement ce que l'autre représente. Est-il juste un flirt, un bon copain, un "sex-friend" ou l'amour de votre vie ? Prenez le temps de vous connaître sincèrement avant de tirer des plans sur la comète. Parfois, la frontière entre attachement et amour véritable est floue. Tâchez également de ne pas étouffer votre homme, il a besoin d'oxygène. Même si vous en avez envie, évitez de lui envoyer 12 SMS en moins d'une heure et d'exiger de lui qu'il passe tout son temps avec vous.
« Je n’aurais jamais cru qu’elle/il aurait pu me faire ça un jour… » Avez-vous déjà eu cette pensée ? Une personne chère à votre cœur, une relation de longue date détruite à cause d’un mensonge, d’une trahison, d’une infidélité. Vous êtes surpris et avez du mal à vous en remettre mais Dieu Lui ne l’est pas. Il savait ce qui allait se produire. Voilà pourquoi parfois, Il éloigne de nous certaines personnes qui ont le potentiel de nous faire du mal, beaucoup de mal. Il ne veut pas que nous souffrions inutilement, alors comme un bon Père, Il nous protège de tout ce qui constitue une menace pour notre bien-être, notre famille et notre avenir.
Tant que la place est occupée par la mauvaise personne, la bonne ne peut pas arriver. Ne prions plus pour que Dieu change un tel et un tel, mais pour que les personnes qui ne font pas parties de notre vie partent et que le Seigneur nous envoie les bonnes. Quand Il bénit, il n’y a aucun chagrin qui suit. S’il y a des douleurs et des difficultés, c’est que la relation ne venait pas de Dieu !
Je crois fermement que la notion de respect est importante tout autant que celle de la communication. Respecter l'autre collègue signifie reconnaître sa différence, apprécier ce qu'elle fait et le lui dire. Il convient de vérifier nos interprétations quand un sentiment d'inconfort ou d'irritation se produit face à une collègue. Soigner notre estime de soi est un facteur important pour ne pas se sentir menacée par une autre femme. Il est également nécessaire d'exprimer nos attentes professionnelles de façon à ce que les autres puissent nous donner l'occasion de les réaliser, de parler avec celle qui nous dérange, de façon à mieux la connaître... Nous avons souvent des filtres qui changent notre perception d'une personne.
Vous rirez de ce terme désuet : la mécréance. C'est pourtant que je constate toujours et partout que le croire est inhérent à la vie humaine. Je dis bien : le croire. Le fait même de croire. Non une croyance particulière sous une forme ou l'autre... Il y a dans le croire toutes nos confiances, toutes nos aspirations et tous nos chérissements. Confiance, aspiration et chérissement, à savoir les trois vertus théologales formulées de façon savante : foi, espérance et charité... Vous dîtes, relais des neurosciences, et avant elles de Freud, que c'est infantile. Mais sans ces trois vertus (avec Dieu au centre ou non), nous ne vivons pas ; nous existons seulement. Sans ces trois vertus la défiance, la suffocation et l'écartement règnent : regardez nos sociétés, où la majorité souffre de ce qu'on appelle trop bêtement "l'individualisme".

Tous les problèmes du monde, disait je-ne-sais-plus-qui viennent du moment où on décide qu’un être nous manque. Et tout s’empire encore lorsqu’on décide que cet être est irremplaçable. Aussi incroyable que cela puisse paraître lorsqu’on est dans l’oeil du cyclone, ce n’est jamais vrai. Tous les êtres sont remplaçables, le temps (et l’expérience) vous l’apprendra, alors ne tendez pas le bâton pour vous faire battre et n’accréditez pas l’un d’entre eux pour vous faire du mal sous prétexte qu’il ou elle serait parfait. Personne n’est pas fait, vous le savez pourtant ?
Dialoguer avec des chrétiens d’autres confessions, c’est apprendre à devenir partenaires plutôt qu’adversaires. Il ne s’agit pas de se faire des concessions mutuelles, comme en diplomatie. Il s’agit de chercher ensemble à découvrir le plus totalement possible le visage du Christ, sa volonté pour le monde, pour l’Église, pour la famille humaine toute entière. Aucune tradition ne peut prétendre tout posséder du Christ. Prendre conscience de cela, c’est découvrir que nous avons besoin les uns des autres pour faire briller son visage dans toute sa splendeur. « ?Le christianisme, disait un théologien du XXe siècle, est la religion dont la particularité est de se penser sous le signe du « ?pas sans l’autre.? »? » De ce qui peut surgir de chrétiens qui savent valoriser et mettre en commun leurs dons, le monde a un urgent besoin. C’est ainsi que frère Alois écrivait dans son Appel à la réconciliation des chrétiens : « ?Comment répondre aux défis nouveaux de nos sociétés, notamment ceux de la sécularisation et de l’entente entre les cultures, sans réunir les dons de l’Esprit Saint déposés dans toutes les familles chrétiennes? ? »
Salut. Moi je voudrai récupérer mon ex. Ça fait maintenant 2mois que je suis de nouveau en contact avec lui. Un soir je lui ai demandé si on pouvait se voir pour causer un peu et il a dis oui et m’a invité chez lui. Je suis allée laba on a causé et beaucoup rigolé. On se comportait l’un envers l’autre comme si nous étions à nouveau ensemble. Et après cela je lui ai demandé s’il me donnait une nouvelle chance d’être avec lui et il m’a répondu que je suis là non avec lui. J’ai pas saisi ce qu’il voulait dire par là mais j’ai pensé que cela voulait dire oui je te donne une nouvelle chance. Donc après cette soirée on s’est pas revu, on s’écrivait mais il ne faisait jamais le premier pas et en plus il prenait du temps avant de me répondre dès fois toute une journée sans nouvelle de lui. Maintenant c’est encore pire il ne répond même plus à mes messages. Le dernier message que je lui ai envoyé est que s’il veut que notre relation dure qu’il faudrait qu’il prenne aussi l’initiative de me consacrer du temps d’organiser des choses qui nous feraient plaisir,bref,d’avoir des attentions. Parce que c’est un homme très chargé. Et là aussi il n’a pas reagi. Dès fois je le vois connecté sur facebook mais il ne me parle jamais ni répondre a mes messages. Je sais plus quoi faire. Merci pour votre attention!!

Une des questions que se posait W. James concerne le lien entre religion et bien-être. Pour lui, il ne faisait pas de doute qu'une de ses fonctions majeures est d'apporter paix et sérénité face aux épreuves de la vie. Dans son sillage se sont développées nombre de recherches sur la question de ce lien. Dans l'ensemble, les enquêtes statistiques semblent confirmer que la religion favorise le bien-être. Par exemple, une grande étude portant sur plus de 160 000 Européens montre que parmi les pratiquants qui vont à la messe toutes les semaines, 85 % se déclarent « très satisfaits » de la vie, alors que ce pourcentage tombe à 77 % parmi ceux qui ne vont jamais à l'église. Comment expliquer ce lien entre bien-être et religion ? Les psychologues avancent trois types de facteurs.


Sincèrement, « peur de s’engager », c’est de la foutaise pour moi ! c’est pourtant pas compliqué de dire qu’on veut vivre sa vie, qu’on cherche juste le coup d’un soir, et comme ça au moins personne ne souffre. C’est infiniment mieux d’assumer une vie solitaire et hédoniste que de faire souffrir les autres. Pourquoi attendre cinq années avant de s’en aller sans même donner le dixième d’une bonne raison ? Ah j’en ai la rage, je vous jure !

Il a le droit de tout faire et vous ne dites rien ! Il vous quitte pour une autre fille et revient quand il veut, il sort avec ses amis et il vous interdit de le faire ! Il est temps de vous imposer et de cesser de penser à ses réactions car vous n’êtes pas heureuse de cette manière. Vous n’avez pas à lui demander son autorisation pour aller voir vos amis. Tant que vous allez avoir peur et que vous n’allez combattre cette dépendance affective, la situation ne va pas s’arranger. A partir du moment où vous allez prendre confiance en vous il se rendra compte de ses sentiments !
Je connais mon homme depuis plus de 10 ans il était avec une femme il est rester 13 ou 14 ans avec j’étais copine avec elle il a 4 enfants avec, moi j’en ai 2 quand ils se sont séparés quelque moi après je me suis m’y avec il se faisait des câlin devant moi il ne l’a repoussait jamais sa a durée quelques semaines des fois ils discutaient pendant 30 min voir + dans une chambre sachant qu’elle était avec quelqu’un et lui avec moi pareil sa a durée quelque semaine et en plus de sa il c’est fait copain copain avec le nouveau copain de son ex je lui disait que se n’étais pas normal mais il s’en fichait il habitait juste en dessous de chez elle. Elle venait tout les jours non stop je lui demandait d’avoir des journées de tranquillité avec lui mais à chaque fois qu’elle venait il était pas fichu de lui mettre des barrières g subit sa pendant 1 an et demi jusqu’à ce qu’on déménage je pensait que sa allait être mieux mais non si il allait chez elle juste pour venir ou ramener les enfants ok mais il y va presque tout les jours toujours une excuse pour y aller quand on fait une sortie avec les enfants il fallait toujours qu’elle soit là moi je ne voulait pas mais lui sa ne le dérangeait pas du tout et c’est encore le cas aujourd’hui. Ils sont toujours en train de se rendre service à l’un et à l’autre ils sont au moins 1 fois par jour à s’appeler pour tout et n’importe quoi du coup avec tout sa on se prend la tête presque tout les jours et avec lui c’est toujours moi qui a tord il me dit que je suis trop jalouse que je suis une gamine qu’il en a marre de ces prise de tête que sa soit sur n’importe quoi il est toujours en train de la défendre moi maintenant je suis perdu je sais plus quoi faire et quoi pensée chaque jour ce ressemble c’est très très rare qu’on face des sorties rien que lui et moi

Je l’ai rencontré (ami en commun) il est séparé depuis 1 année mais à très mal vécu cela. Il ne voit que moi, il m’apprécie, on passe de superbe moment, mais il me dit qu’il peur, qu’il veut être sur et ne veux pas se lancer et que cela ne fonctionne pas. Il donne peu de nouvelle, moi aussi du coup, mais quand on se voit on se voit. Je veux bien prendre mon temps… Mais comment faire !!! il a peur oui, mais chaque histoire est différente non !?
Quand le peuple d’Israël a crié à Dieu pour la délivrance, Il n’est pas descendu du ciel pour les aider, Il leur a envoyé Moïse. Au travers de lui, Dieu a puissamment délivré son peuple de l’esclavage en Égypte et leur a fait traverser le désert pendant 40 ans. Arrivé aux portes de la terre promise, Dieu a demandé à Moïse de former Josué pour prendre sa place. La saison de Moïse était terminée. Dieu l’avait utilisé pour accomplir une tâche bien spécifique dans la vie du peuple d’Israël. Maintenant, Il s’apprêtait à faire autre chose, les emmener à posséder leur héritage et pour cela, Il a décidé d’envoyer Josué.
"Il est difficile d'expliquer pourquoi ou même quand ça arrive. Un jour, on a un grand groupe de gais lurons naviguant à bord du navire Amitié. Le suivant, on se retrouve seul avec une pinte de bière devant la télévision. Qu'est-il arrivé à cette joyeuse bande de pirates ? Pourquoi au lieu de naviguer en haute mer à voiles levées sur l'incroyable frégate du Fun, on se retrouve seul à faire du pédalo ?" s'interroge-t-il.
Je dis que si l'on se refuse à croire, on se refuse à la confiance, l'aspiration et le chérissement ; rien à voir avec quelque infantilisme. Sans croire, on fragilise le Courage de Vivre. Dès lors, on se cherche des succès damnés - pardon : des "succédanés" - à travers nos systématisations, nos convictions et nos tribulations. Mais le croyant (je parle de celui qui démarche dans la foi, non celui qui la tient pour acquise une fois pour toutes, car il prépare le sub-fanatique - à savoir le mouton - ou le fanatique en propre - à savoir l'activiste dangereux, au moins moralement) mais le croyant, donc : il raisonne, il adhère et il pérégrine... Vous me direz pourtant : eh ! nul besoin d'être croyant, pour raisonner, adhérer et pérégriner. Certes ! Mais figurez-vous bonnement que vous jouez alors la comédie du mécréant : tous les mécréants ONT BESOIN de combattre la croyance pour entretenir leurs credos. Si l'humanité danse autour du croire depuis des erres, c'est qu'il y a "quelque chose", et quand bien même ce "quelque chose" dépend de la structure de notre condition humaine, Nom de Dieu, pourquoi le contredire ? Pourquoi jouer contre lui en lui jetant l'anathème ? Regardez comme les personnes que vous citez se font passer pour des saints-ni-touchent ! L'un d'entre eux a même l'angélisme de dire que le rationalisme est "une ascèse" ! Et pourquoi pas un sacerdoce, pendant qu'on y est ? ... Vraiment, les rationalistes-matérialistes-empristes-pragmatistes (etc. ad libendum, ad nauseam) me font rire ... Le croyant n'a besoin que de célébrer avec les croyants.
Je lis vos articles et grâce à vous, je suis sortie de la dépendance amoureuse pour reconquérir mon ex. J applique les conseils et cela fonctionne timidement. Nous avons une relation sex Friends….pas top pour moi qui suis amoureuse mais confortable pour lui grâce à l option porte de sortie à tous moments sans justification. Le plan cul sans prise de tête, sans être en demande d affection et d engagement peut mener a un déblocage de la situation vers une relation de couple ?

Comme je l'ai dit dans mon premier post, c'est un homme sans doute pathologiquement narcissique et égocentrique - ce qui n'empêche malheureusement pas de s'y attacher... :-(( - et le fait que les femmes le poursuivent de leurs assiduités est probablement une forme de jouissance pour lui. J'ai toutes les raisons de penser d'ailleurs qu'il espère très vivement cette réaction de ma part et qu'il agit consciemment dans ce but, d'autant que son éloignement est consécutif à une rencontre vendredi où il s'est montré particulièrement proche de moi et rassurant sur notre relation.


J’ai besoin de vos conseils Cher Mr Alexandre et j’espère que vous pouviez m’aider à trouver une solution ..je suis avec un mec y a plus de 6 mois je me suis habituée à lui on parle presque tout les jours mais la conversation ne dure pas plus que 10 min ou 15 min ..bref je voudrais bien qu’il fasse un pas pour un avenir qui nous unis ..parfois je ne le comprenne pas il dit qu’il m’aime qu’il veut me voir et des trucs vraiment très sympa parfois il montre un peut sa jalousie ..tout ce qu’il me fait croire qu’il m’aime mais j’ai des doutes car on se voit pas très souvent en faite y a 2 mois depuis la dernière rencontre ( distance géographique ) mais qui n’est pas aussi lointaine .. d’après ses paroles il n’a pas le droit d’avoir un congé et tjrs problèmes de travail et temps ..je me demande chaque jour s’il n’est pas intéressé de moi alors pourquoi il revienne à chaque fois et il me parle ..(après un ou deux jours d’ignorance..) :/
Je reste amère sur le fait que cette relation était très forte, très belle, et qu’elle se termine de cette manière. Notamment à cause de ce choix pro. Finalement, je l’aimais plus qu’elle ne m’aimait mais c’est tellement difficile de trouver la personne avec qui on se sent bien, avec qui on fusionne, où seuls les yeux parlent et se comprennent sans dire un mot…. Bref, c’est difficile mais c’est comme ça, je dois l’accepter.

J’imagine que j’ai fait la plus grande erreur parce que la journée avant, je lui avais répondu, après avoir eu réponse à mes questions, que je voulais qu’on cesse de se voir. Cela avait semblé le rapprocher de moi. Après avoir fait ma forte quand je l’ai revu pour me convaincre qu’il n’était pas fait pour moi, je lui ai dit qu’on pouvait très bien juste être des amants sans attaches, ce qui semble l’avoir éloigné.


Concernant l’engagement matériel, à 20 ans je me considère trop jeune pour me marier dans l’immédiat, je préfère attendre la fin des études et d’avoir trouvé un emploi (donc pas avant 4 ans !), tout ça pour dire que je ne considère pas ce type d’engagement comme une finalité, sinon c’est sûr que toutes ces années me paraîtraient bien longues. Non, j’y pense juste comme un bel évènement qui marquera (peut-être) ma vie un jour. En attendant il y trop d’autres choses magnifiques à vivre dans le présent pour vivre dans le futur !
cela fait plusieurs mois que nous avons abordé l’envie d’habiter ensemble. Il me dit qu’il est très amoureux de moi et que je suis son cadeau de la vie . Lorsque nous avons abordé de façon plus sérieuse le fait de trouver une maison pour construire ensemble notre futur , il en parlait sans que je vois ou ressentes quoi que ce soit comme action concrète de sa part. J’ai donc souhaité échanger avec lui sur mon ressenti et il m’a alors avoué avoir besoin de temps pour construire les choses dans sa tête avant de pouvoir habiter ensemble. Quitter sa grotte (sa maison où il a pu se reconstruire après son ancienne rupture il y a 3 ans) lui est difficile.
Je suis actuellement en couple depuis presque un an et demi. Nous avons eu une séparation de 2 mois suite à trop de prises de tête, et durant ces deux mois, nous nous sommes revus deux ou trois fois dû à un trop grand manque de l’autre. Nous sommes assez différents d’un point de vue relationnel amoureux. Lorsque nous sommes ensemble il a pas mal de petites attentions, mais lorsque nous ne sommes plus ensemble, je n’ai jamais de nouvelles et de ce fait je ne suis pas rassurée et ai l’impression qu’il ne m’aime plus..
Tu le dis d'ailleurs pour la relation parents-enfants, mais c'est la même chose pour le couple. T'es-tu demandé pourquoi un enfant pouvait mettre de la distance avec ses parents qu'il aime ? Pour vivre sa propre vie, c'est sûr ! Mais on peut penser aussi qu'il a un vécu avec eux qui l'a fait souffrir et qu'il ne veut pas retrouver, un enfermement et un étouffement, par exemple.
Je me souviens parfaitement du jour où j'ai décidé de reprendre la route. C'était il y a quelques mois, je discutais autour d'un café avec mon amie d'enfance Marika et nous parlions de nos projets d'avenir à plus ou moyen terme. À ce moment-là, Marika portait magnifiquement un joli ventre rond. Inutile de préciser que ses projets à elle, allaient être dédiés pour les prochaines années à une jolie frimousse qui pointerait le bout de son nez. J'étais songeuse. J'ai longtemps cru que j'étais faite pour être mère, mais toute l'énergie que j'avais mise dans l'idée d'être à mon tour mère de famille s'est comme volatilisé cet après-midi là.
Simplement pour signaler un élément qui pourrait poser problème dans la compréhension de cet article (un peu aussi pour montrer l’étendue de ma culture, ça fait pas de mal!) : il s’agit du problème des négations. En effet, cela m’étonne que Spike n’ait pas pris en considération le problème que pose les tournures négatives: l’Hypnose Ericksonienne et la PNL ont prouvés qu’une partie de notre inconscient comprend les phrases avec les « ne…pas… » comme si la tournure négative n’existait pas. Ainsi les phrases comme « Ne mettez pas les femmes sur un piédestal » et « Ne soyez pas trop gentil » peuvent être comprises dans son sens opposé par notre inconscient ( et ce serait vraiment dommage…).
Le pire qui m'est arrivé: c'est d'avoir longuement échangé des textos un mois précédant la rencontre. Malgré qu'il y ai eu une alchimie entre nous, un véritable jeu de rôle, un investissement bidirectionnelle, donc une véritable connexion émotionnelle au travers de nos messages et du premier appel téléphonique (elle était une perle rare pour moi), les sentiments prennent place, mais... aucune nouvelle après la rencontre réelle...
oui quotidiennement on s’est embrassé et plus.. en general on s’écrivait un peu chacun sont tour un soir c’était lui ensuite moi le soir d’apres mais c’est moi le plus souvent qui lui ecrivait enfin bref du coup pendant 2 jours aucun message pour finir je lui en ai envoyé un pour savoir s’il etait dispo samedi soir il m’a repondu qu’il etait dispo presque tout les soirs et m’a confirmé qu’il etait dispo samedi je lui ai proposé qu’on mange ensemble il m’a repondu oui et m’a meme proposé de me faire a manger ! on s’est vu aujourd’hui au travail et je lui ai demandé ce qu’il fesait ce soir il m’a repondu qu’il avait rien de prevu et on viens de se voir! enfait ce qui est assez troublant pour moi c’est qu’il ne dit jamais ce qu’il ressent par exemple il ne m’a jamais dit clairement je passe un bon moment avec toi ou je suis bien meme si de toute facon je le ressent.. ce n’est pas quelqu’un qui se livre facilement et c’est ce que j’aimerais quelque fois.. Sinon je lui ai demandé il y a peu ce qu’il recherchait exactement s’il voulais juste passer des bons moments ou avoir une relation serieuse il m’a repondu qu’il ne pouvais pas me repondre car il ne savait pas lui meme .. il m’a reposé la meme question et je lui ai repondu que de toute facon c’etait un peu tot pour savoir que moi j’aimais les moments passé avec lui et que je vivais au jour le jour sans me prendre la tete.
Tu sais, la pompe à essence, pour nous c'est peut-être ça au fond : s'enrichir de bons moments de marrade tout en s'écoutant, en s'épaulant, en se conseillant et en se transmettant une bonne dose d'énergie. Nos hommes font pareil de leur côté. Et quand il y a un problème dans notre couple, on préfère le résoudre en en parlant à deux. Alors viens dîner chez nous et relax, Max.
Le pire serait que le silence s'installe, signifiant de fait l'arrêt de la relation. Plus le silence dure et plus sa sortie devient complexe, combinant une éventuelle peur du rejet et un orgueil mal placé. On imagine à quel enfer cela peut mener au sein d'un couple cohabitant... tout en sachant que cette complicité malsaine nécessite deux partenaires qui l'acceptent.
votre article et les divers commentaires me renvoient bien entendu à ma propre histoire. j’ai une relation avec un homme qui vit à 800 kms de chez moi. Nous nous sommes rencontrés sur internet il y a plus d’un an et depuis il n’est pas passé un seul jour sans que nous nous appelions matin et soir, de nombreux sms ponctuent nos journées … Nous nous aimons beaucoup et sommes en accord parfait sur presque tout, nous nous apprécions vraiment l’un l’autre. Pourtant nous ne sommes pas heureux, le manque devient omniprésent et pour ma part j’ai de plus en plus de mal à supporter cette absence.Nous ne nous voyons pas souvent, non seulement les déplacements sont coûteux (il habite en Corse donc c’est bateaux ou avion) il doit travailler beaucoup pour assurer son avenir car il a tout perdu mais en plus sa situation personnelle est très compliquée : vie familiale houleuse en « cohabitation obligée  » avec sa femme car sa vie professionnelle redémarre à « 0 » et il n’a pas les moyens d’assumer une séparation. Je sais qu’il est sincère et n’éprouve plus rien pour elle néanmoins elle existe et est un frein sérieux à notre Relation. Mes pensées sont à la fois pleines de doutes, j’ai souvent envie de tout arrêter par peur de souffrir plus car je ne sais pas quand il pourra sortir de cette situation qui semble inextricable et en même temps j’en suis incapable tellement il me plait et tellement je serais persuadée de ne pas avoir eu le courage de l’attendre. Je ne sais plus vraiment ou j’en suis…perdue je ne sais plus me laisser guider par mon cœur, mon instinct… Lui de son côté m’affirme qu’il tient beaucoup à moi, mais étant dans une démarche de « survie » il ne sait pas ce qu’il pourra m’offrir par la suite et ne se sent donc pas le droit de me promettre…J’ai 63 ans et lui 60 ans. Que faire ?
Je songe aujourd’hui à fonder une famille avec ma compagne. Une démarche compliquée à entreprendre alors que ma propre famille n’est pas au courant de mon homosexualité. Je sais que je vais devoir finir par leur dire la vérité et prendre le risque de les perdre. Je n’ai pas le choix. Cela me terrorise, mais je sais que c’est essentiel. J’ai besoin de me sentir complète, de me sentir moi-même, et cela passera forcément par le fait de leur dire la vérité.
Je perçois deux problématiques distinctes : votre ressenti d'une part, l'éventuelle difficulté de votre copain d'autre part. Ce copain, manifestement, cherche à rester éloigné de vous et le mieux que vous puissiez faire et de respecter cela. Quoi qu'il vous en coûte et même si vous ne comprenez pas le sens de ses choix. Vous ne me semblez pas en état de "l'aider" puisque vous même avez besoin de soutien et êtes en situation de vulnérabilité.
On peut considérer qu’il s’agit de LA question que toutes les femmes se posent après avoir fait la rencontre d’un homme qui les intéresse, surtout si ce dernier reste tout de même distant au début de la relation ou qu’il ne semble pas prêt à s’investir autant que vous. Il n’est pas toujours simple de gérer ses émotions dans ce genre de moments, surtout si vos sentiments sont forts dès le départ, tout simplement parce que l’on souhaiterait que tout soit réciproque et que l’on s’imagine déjà avec vivant une histoire forte lui. Pourtant, il faut bien comprendre que chaque personne avance à son rythme ce qui peut provoquer des tensions dans la relation car ce phénomène va provoquer un déséquilibre.
Son dernier message date d’y a une semaine pour me dire que l’état de sa tante réveillée du coma se dégrade vraiment, il m’a demandé si on pouvait se voir de la semaine, je lui réponds que j’en serai ravie dès qu’il le peut, mais plus aucune réponse de sa part. 2 jours plus tard je prends les devants et lui propose jeudi ou vendredi et rien pas de réponse non plus, on est dimanche et je lui envoie un sms comme quoi ça me rassurait d’avoir de ces nouvelles et pas de réponse non plus….

Pour bien garder le contrôle de ses émotions avant de séduire je vous invite à ne JAMAIS perdre votre monde personnel… « It’s your World » ! Que ce soit vos ami(e)s, vos proches, vos passions, vos objectifs professionnels, ne perdez pas de vue que vous avez une vie globale à prendre en main et que vous ne devez jamais tomber dans une dépendance sentimentale, ni au début d’une histoire ni après plusieurs années. Cet équilibre vous permettra sur le long terme de construire une séduction puis une relation forte.
En même temps, vous êtes Juif et un ancien président de la Communauté sépharade unifiée du Québec de 2005 à 2009. alors ça apparaît tout naturel que vous ayez cette vision des choses.C'est un peu celle de Lise Ravary sur le Hezbollah et les Palestiniens je suppose.Ce n'est pas que je sois un expert dans ces questions, en réalité je n'y connais à peu près rien, mais il reste qu'il y a deux moyens de raisonner des gens par l'embargo et les guerres ou le commerce avec eux et une possible amitié en misant sur le long terme.L'Europe veut commercer avec l'Iran et même contourner l'embargo des États-unis, je pense même que le président de la communauté européenne ou est-ce le ministre français de l'économie, Bruno Lemaire qui a dit ça officiellement. L'Iran est toujours dans la liste des pays voyou qu'avait mentionné le président républicain Bush avec l'irak et la Corée du Nord, c'est peut-être réellement un pays dangereux, pleins de fanatiques qui nous avait tué une Canadienne strictement pour rien et qui finance des guerres pour encercler Israel aussi possiblement. Mais moi je trouve qu'on a une vision juste d'un coté quand Trump se mêle de quelque chose, on a juste la vision des intérêts et du choix de politiques des états-uniens. Moi je souhaite à tout le moins que les gens, l'Europe et la Chine comprises se rebellent contre l'hégémonie des États-unis qui en plus sont en train de mener le monde vers la plus grande récession qu'on aura jamais connue.

Il est utile pour le bien du couple de vivre des choses, au-delà du dialogue, de savoir ce qui nous plait, ce qui ne nous plait pas afin d’en savoir plus sur la personne qui partage notre vie. Oui c’est un effort qui peut nous sembler difficile à faire car ce n’est pas dans nos habitudes mais ce que vous allez gagner en agissant ainsi va automatiquement vous aider ! C’est de cette manière que le rapport femme homme tournera à votre avantage. Si vous recherchez de la complicité homme femme et à être sur la même longueur d’onde suivez ce principe. Cela améliorera également votre complicité sexuelle au passage  car il s’agit d’une règle essentielle de la psychologie homme femme.
Je précise que je suis déjà le profil des trentenaires indépendante avec nombres d’activités et d’amis tandis qu’il est plutôt “ours” dans l’âme. Dans ma conception, s’il peine dans la communication et reste peu à l’initiative, c’est qu’il n’a pas un grand intérêt pour moi. Reste le paradoxe entre cela et nos instants vécus. Une idée interprètive de cette situation et du silence radio qui pourrait aiguiller mon comportement ?
Bonjour, je trouve cet article remarquable, car il décrit une situation qui me semble très fréquente. Le cas le plus net que j’ai vécu dans ce sens c’était avec un Anglais, séparé de son épouse depuis une année, et qui s’est emballé emballé, alors que moi-même, je restais prudente, ayant par ailleurs demandé ma mutation et n’ayant pas envisagé de faire dans la durée dans un premier temps.
×